Objets associés au mot-clé : 07. 1 - 15 Avril
Articles associés
A déterminer
Observations récentes :
Observation de Miteu Martine - Genneton (79) - 08/05/2016 Observation de Pâquereau Réjane - Saint-Georges de Didonne (17) - 01/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 10/06/2015 Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 16/05/2015 Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 07/04/2015 Observation de Pâquereau Rejane - Salignac sur Charente (17) - 11/06/2014

lire la suite de l'article : A déterminer
Yponomeuta sp.
Observations récentes :
Observation de Charles Geneviève - Saint-Denis du Pin (17) - 06/09/2016 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 27/08/2016 Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Romegoux (17) - 24/08/2016 Observation de Bennell Ian - Saint-Germain du Seudre (17) - 04/08/2016 Observation de Charles Geneviève - Tonnay-Boutonne (17) - 28/07/2016 Observation de Jouvel Orianne - Saint-Clément des Baleines (17) - 23/07/2016 Observation de Champarnaud Claude - Rochefort (17) - 16/07/2016 Observation de Champion Emmanuelle - Romegoux (17) - (...)

lire la suite de l'article : Yponomeuta sp.
Espèce 13
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 13
Espèce 12
Pommier
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 12
Espèce 11
Pommier
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 11
Espèce 10
Tulipe
Observation de Bailloux Jacques - Benon (17) - 02/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 10
Espèce 9
Observation de Charneau Mathieu - Brie (16) - Sur Cotoneaster - 09/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 9
Papilio demodocus (Esper, 1798)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 13/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 08/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 07/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 05/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 02/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011 (...)

lire la suite de l'article : Papilio demodocus (Esper, 1798)
Coelonia fulvinotata (Butler, 1875)
Détermination de Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 11/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 14/04/2011 Identification par Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/01/2011 Femelle
Identification par Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/04/2010 Mâle
Identification par Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - (...)

lire la suite de l'article : Coelonia fulvinotata (Butler, 1875)
Epirrita sp.
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 18/04/2009 - Chrysalide formée Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 15/04/2009 - Chrysalide en formation Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 09/04/2009 - Chenille en élevage

lire la suite de l'article : Epirrita sp.
Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Anneau du diable, Bombyx de la ronce
Les chenilles hivernent et se nymphosent au printemps. En automne, on les rencontre souvent sur les chemins, à la recherche d’un abri. Les mâles volent au soleil, les femelles la nuit en Mai et Juin. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Mélitée orangée
Atteint 28 mm de longueur. Blanche, avec de fines lignes sombres et des épines blanches ; deux rangées dorsales de taches orangées supportant chacune une épine concolore à pointe blanche. Guide nature "Quel est donc ce papillons ?" Nathan

lire la suite de l'article : Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Bombyx du chêne, Bombyx du genêt, Minime à bandes jaunes
Atteint 80 mm de longueur. Dans son jeune âge, noire avec des taches dorsales rhomboïdes fauve jaunâtre ; mature, pourvue d’une ligne latérale blanche discontinue, de touffes dorsales denses de poils gris brunâtre, avec les espaces intersegmentaires noirs. GUIDES NATURE "Quel est donc ce papillon ?" NATHAN

lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Livrée des arbres, Bombyx à livrée
Les chenilles vivent en société. Ravageur redoutable lors de pullulations épisodiques. Imago de Juin à Septembre. (Guide des papillons nocturnes de France)Atteint 60mm de longueur. Bariolée, d’un bleu franc, ornée de lignes et d’étroites bandes longitudinales noires et roux ferrugineux, et d’une ligne dorsale blanche. Capsule céphalique bleue, avec deux taches noires ovalaires

lire la suite de l'article : Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Petite tortue
La petite tortue est l’un des papillons les plus familiers et attrayants d’Europe. Le recto coloré est essentiellement orange, avec de grosses taches noires, jaunes et brun foncé, et de légères lunules bleues qui bordent les quatre ailes, accentuant l’aspect de mosaïque. Le verso, en revanche, est assez sombre, ce qui donne au papillon une livrée assez cryptique lorsqu’il se pose les ailes repliées. La petite tortue donne deux à trois générations par an ; les adultes de la dernière hivernent, se réfugiant souvent dans les granges et autres bâtiments, pour ressortir au printemps. Habite une grande variété de lieux, tels que les talus, les bordures des champs et des jardins, de la plaine aux montagnes. Vol : Mars à Octobre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse) Adulte : 40-50 mm. Fauve rougeâtre vif avec des taches noires, blanches et jaunes, ainsi qu’une rangée marginale de lunules bleues ; base des ailes postérieures noire. Revers des ailes postérieures brun foncé, avec l’aire marginale plus claire. Plante – hôte : Exclusivement l’Ortie dioïque. Chenille : atteint 30 mm. Noire avec une fine ponctuation claire et des bandes longitudinales jaunes ; épines noires ou jaunâtres Habitat : Milieux ouverts les plus divers. S’est raréfiée dans le nord de la France. Biologie : Les adultes se montrent très tôt au premier printemps, souvent dès le mois de février. Ils butinent alors activement les fleurs précoces, notamment celles du Pas-d’âne, du Bois-gentil et du Saule marsault. Les œufs sont déposés dès le mois d’avril en amas denses de 50 à 200 unités à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les chenilles tissent des nids communautaires. Comme la plupart des chenilles se nourrissant d’orties, elles sont, malgré leurs couleurs vives, ou peut-être grâce à celles-ci, délaissées par les oiseaux insectivores. Il est possible que les épines dont elles sont pourvues, de même que l’absorption des principes contenues dans leurs plantes hôtes, leur confèrent une certaine immunité vis-à-vis de leurs ennemis. Toutefois, le fait que les chrysalides sont fréquemment la proie des mésanges rend plus vraisemblable la première hypothèse. Les adultes de la deuxième génération volent dès le mois de juin. L’espèce donne parfois une troisième génération et hiverne à l’état imagal.(Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Agonopterix senecionis (Nickerl, 1864)
Senecio doronicum
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 06/04/2009 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 11/04/2008 trouvé dans l’herbe

lire la suite de l'article : Agonopterix senecionis (Nickerl, 1864)
Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Double tache, Point d’exclamation
Polyphage, plantes herbacées
Observation de M. Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 16/06/2010 Observation de Laprat Michel - Pied du viaduc de Millau (12) - 16/05/2009 Observations de Mme Aarts Tineke - Catus (46)- 29/03/2009, 04/04/2009, 05/04/2009, 13/04/2009 et 19/04/2009, chenilles trouvées dans plantes basses pendant jardinage. Identification probable mais non confirmée, cela n’est pas possible sur photos. Il peut agir également d’Agrotis puta. Observation de Bruno Derolez - Loos en Gohelle (62) - 09/03/2009 (Photo Brigitte Seys - identification Serge (...)

lire la suite de l'article : Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Aubépinière
Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe de la France à la Russie. Elle atteint sa limite occidentale en France, où elle se rencontre un peu partout (y compris en Corse ?). Le statut de l’espèce du genre Allophyes n’est pas clairement défini et les avis des spécialistes divergent à ce propos. Si l’habitus ne permet pas de séparation spécifique, l’étude des armatures génitales mâles montre une grande variation géographique dans le sud ouest de l’Europe. A.oxyacanthae, A. corsica, A. alfaroi (Espagne) et A. parenzani (Italie) pourraient constituer une seule entité spécifique monotype, représentée géographiquement par des formes plus ou moins stabilisées. Elle fréquente les milieux arbustifs et boisés. La chenille se développe principalement sur crataegus et prunus. Période de vol : IX-XI. Espèce unilvoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Amata phegea (Linnaeus, 1758)
Sphinx du pissenlit
Observation de Mr Dumont Marc - Rabou (05) - 01/04/2005

lire la suite de l'article : Amata phegea (Linnaeus, 1758)
Amphipyra tragopoginis (Clerck, 1759)
Triponctuée, Noctuelle des salsifis
Holarctique. Occupe toute l’Europe. En France, elle est largement répandue, mais passe facilement inaperçue. Elle ressemble à A. tetra, mais cette dernière ne possède pas, sur le sailes antérieures, les trois points noirs caractéristiques de A. tragopoginis. Elle semble peu exigeante, occupant aussi bien les milieux dunaires que les pelouses subalpines chaudes et rocailleuses ou encore les vallées fraîches et humides de moyenne montagne. La chenille, polyphage, vit sur diverses plantes basses. Période de vol : Juillet à Octobre. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Amphipyra tragopoginis (Clerck, 1759)
Apamea lithoxylaea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Doucette, Noctuelle lithoxylée
atteint 45 mm de longueur. Rougeâtre ou brunâtre clair, avec le bouclier prothoracique noir et de nombreuses verrues sétigères noires. (Quel est donc ce papillon ? NATHAN)

lire la suite de l'article : Apamea lithoxylaea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apeira syringaria (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 15/04/2013 Observation de Brigitte Seys - Flines les Mortagnes (59) - 24/08/2012

lire la suite de l'article : Apeira syringaria (Linnaeus, 1758)
Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Gazé, Piéride de l’Aubépine
50-65 mm. Ailes entièrement blanches avec des nervures noires. Habitat : milieux ouverts piquetés d’arbres et d’arbustes, à la périphérie des zone marécageuses, orées forestières,vergers sur prairies à litière, pelouses sèches en vois d’embroussaillement. Espèce orophile, jadis commune partout, ayant connu une très sévère régression au cours des4 dernières décennies. En France a quasi disparu de toutes les régions de plaine ; demeure abondante en montagne. Biologie : Les œufs, jaune vif, sont déposés en groupe de soixante à cent vingt unités sur les feuilles de la plante hôte. Plantes hôtes : Rosacées ligneuses : Aubépine, Prunellier, Poirier, Amélanchier, Pommier, Sorbier des oiseleurs, Prunier, occasionnellement Bourdaine. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann) Orophile : Qualifie une espèce croissant dans les montagnes.

lire la suite de l'article : Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Aporophyla lutulenta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Brigitte Seys - Ciron (36) - 30/04/2014 Observation de Villatte Raymond - Monts de Blond (87) - 07/04/2011 & 21/04/2011 Observation de Mr Arbault Thierry - Saint-Georges de Luzençon (12) - 11/05/2008

lire la suite de l'article : Aporophyla lutulenta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Ecaille-martre, Hérissonne
Longueur maximale : 60 mm. Corps brun noir, avec des touffes de soies serrées, issues de petites verrues en relief. La plupart des soies sont longues, noires et pourvues d’une zone apicale d’un blanc grisâtre ; toutefois, le thorax et la région ventrale de l’abdomen possèdent des soies rousses, relativement plus courtes. Stigmates blancs. Tête d’un noir luisant. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Brachionycha sphinx (Hufnagel, 1766)
Noctuelle sphinx, Noctuelle de Cassini
En France, on la rencontre un peu partout. Elle est discrète et semble peu observée autour des sources lumineuses classiquement utilisées par les entomologistes (lampes mixtes et à vapeur de mercure), alors qu’on la rencontre fréquemment près des éclairages urbains. Son vol tardif, généralement en deuxième partie de nuit, explique sans doute cette discrétion. Elle affectionne les zones forestières généralement fraîches. La chenille vit sur Chênes, Tilleul, Saule, Peuplier, Aubépine, Chèvrefeuille... Période de vol : Octobre-Novembre. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Brachionycha sphinx (Hufnagel, 1766)
Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Tordeuse de l’oeillet
L’imago est visible presque toute l’année en deux à cinq générations. Fréquente les jardins et les cultures d’arbres fruitiers.

lire la suite de l'article : Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Ecaille marbrée
Longueur maximale : 35 mm. Tégument noir, avec des verrues portant des touffes de soies noires et grises (assez courtes). Une large bande médio-dorsale discontinue, de couleur blanc jaunâtre ; une bande semblable de chaque côté du corps. Tête noire, brillante. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Jason, Pacha à deux queues
Suivi d’une ponte sur arbousier depuis le 02/08/2007 jusqu’à l’éclosion le 28/05/2008. La chenille a supporté en extérieur une température de - 8° C et la neige en novembre ; elle a été abritée sous serre en janvier 2008 jusqu’à éclosion. Apport de feuilles fraîches tous les 5 jours.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Chloroclysta truncata (Hufnagel, 1767)
Cidarie roussâtre
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 14/04/2012 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 19/04/2009 (mise en élevage) Chrysalide le 27/04/2009 Imago obtenu le 08/05/2009

lire la suite de l'article : Chloroclysta truncata (Hufnagel, 1767)
Crocallis elinguaria (Linnaeus, 1758)
Phalène de la mancienne, Crocalle aglosse
Présente une bande médiane avec un point cellulaire bien marqué. Elle est répandue depuis le Maroc jusqu’au Kazakhstan en passant à travers l’Europe. Elle est présente partout en France. Ses habitats sont variés notamment les bois clairs, les jardins jusque vers 1600 m d’altitude. La chenille, qui ressemble parfaitement à une brindille, vit sur de nombreux arbres et arbustes tels que Salix, Betula, Fagus, Rubus, Rosa, Syringa, etc. Hiverne au stade de l’oeuf. Période de vol : VII-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Crocallis elinguaria (Linnaeus, 1758)
Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Vert-doré
Longueur maximale : 35 mm. Corps légèrement aminci vers l’avant. Tégument d’un vert clair plus ou moins bleuté. Région dorsale avec une série de chevrons blanchâtres. Une paire de lignes latérales blanchâtres, dorsalement bordées de vert foncé. Uniquement trois paires de fausses pattes (sur les segments abdominaux 5, 6 et 10). Stigmates blanchâtres, finement cerclés de brun. Tête d’un vert jaunâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Hemithea aestivaria (Hübner, 1789)
La Phalène sillonnée
Observation de Brigitte Seys - Olhain (62) - 08/04/2009 mise en élevage chenille le 25/04/2009 chrysalide le 30/04/2009 imago le 16/05/2009

lire la suite de l'article : Hemithea aestivaria (Hübner, 1789)
Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 04/04/2009 (identification Serge Wamberke)

lire la suite de l'article : Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle à museau
Partout, en France. Longueur maximale : 25 mm. Troisième segment abdominal sans fausses pattes, de sorte qu’il n’y a que quatre paires de fausses pattes (assez grêles). Corps vert jaunâtre à vert foncé, avec des bandes transversales, intersegmentaires, de couleur jaunâtre. Région dorsale habituellement pourvue de deux lignes longitudinales, d’un blanc verdâtre. Flancs longitudinalement rayés d’une bande blanche, située au niveau des stigmates. Des points vert clair, légèrement en relief. Tête verte, mouchetée de noir (le guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Lasiommata maera (Linnaeus, 1758)
Némusien, Ariane
Cette espèce varie au sein de son domaine étendu. L’orange du recto de l’aile antérieure est plus foncé dans les formes méridionales. Un unique ocelle à l’aile antérieure et deux ou trois à l’aile postérieure sont le caractère constant de toutes les formes. Le verso de l’aile antérieure de tous les individus est orange, celui de l’aile postérieure marbré de gris-brun. Se rencontre dans les friches rocheuses, du niveau de la mer à 2000 m. Période de vol : Juin à Août. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Lasiommata maera (Linnaeus, 1758)
Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Le Demi-deuil
Adulte : Blanc et noir en damier. Revers avec les même motifs mais beaucoup moins contrastés, et une rangée postdiscale de petits ocelles. Femelle plus grande, avec revers teinté d’ocre jaune. Plante – hôte : comme les chenilles de tous les Satyrines se nourrit exclusivement de graminées ; Palène, Brome dressé, Pâturin des prés. Chenille : Atteint 28 mm. Verte ou brun jaune à brun grisâtre, avec la tête brun clair, une ligne dorsale sombre et une bande latérale claire, soulignée de foncé. Extrémité abdominale bifide, avec chacune des pointes ornée d’une strie rougeâtre sur le dessus. Habitat : Prairies, clairières, talus, bords des routes… abondantes presque partout mais en régression au nord de la Seine. Biologie : Le mâle du Demi-deuil, contrairement à ceux de nombreux autres Rhopalocères, ne guette pas le passage des femelles depuis un perchoir, mais recherche activement en vol celles qui viennent d’émerger parmi les Graminées. Les œufs sont simplement abandonnés en vol par la femelle. La chenille éclos dès la fin de l’été et cherche aussitôt un abri pour l’hivernage, sans avoir pris la moindre nourriture. Elle accomplit son cycle au printemps, puis se nymphose à proximité du sol. La chrysalide, blanchâtre ou jaune, repose à l’abri d’un réseau soyeux lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Mélitée des mélampyres
Comme on peut s’y attendre avec une espèce aussi répandue, cette mélitée présente, outre un léger dimorphisme sexuel, un aspect variable dans tout son domaine. Cependant, chez la plupart des spécimens, le recto orange est orné d’un réseau de dessins noirs créant une sorte de mosaïque. Les ailes postérieures sont globalement plus foncées que les antérieures, elles ont une bordure foncée et exhibent d’ordinaire sur le verso au moins deux rangées de bandes concentriques de taches blanc crème et brun-orange ; la bande centrale, généralement la plus claire, ressort davantage. Fréquente les landes boisées et les sentiers des bois clairs, pourvu que s’y trouve sa plante-hôte. Vol : Mai à Septembre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Mélitée des Scabieuses
Plantain
Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 07/04/2011 (élevage) chrysalide le 19/04 - imago le 05/05/2011

lire la suite de l'article : Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Grand damier, Mélitée des centaurées
Les jolies ailes de cette espèce sont ornées d’une mosaïque de dessins orange, jaunes et noirs, dont l’intensité et l’étendue sont fort variables. Chez beaucoup de spécimens, le dessin du recto évoque vaguement celui du damier de la succise, tandis que le verso est proche de celui de la mélitée du plantain. La forme des ailes est plus anguleuse que chez les espèces apparentées. Se rencontre dans les prairies fleuries et les vallons, de la plaine à 1500 m environ. Période de vol : Avril à Septembre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctua fimbriata (Schreber, 1759)
Noctuelle frangée

Probablement Eurasiatique. En Europe, elle est présente dans la moitié nord de la péninsule Ibérique à la Russie et absente de l’extrême nord. En France, on la rencontre un peu partout. Elle est très proche de Noctua tirrenica, à tel point qu’elles n’ont été séparées que récemment. Polymorphe, comme cette dernière, Noctua fimbriata est généralement plus sombre. Elle se rencontre dans différents milieux ouverts jusqu’en moyenne montagne, mais aussi dans les forêts claires et chaudes.

La chenille, polyphage, se développe sur diverses plantes basses, mais aussi sur quelques arbres et arbustes.

Période de vol : VI-X. Espèce univoltine



lire la suite de l'article : Noctua fimbriata (Schreber, 1759)
Noctua tirrenica (Biebinger, Speidel & Hanigk, 1983)
Frangée mediteranéenne
Plantes Basses
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 13/04/2008 (Les deux chenilles Noctua tirrenica et Noctua fimbriata ne sont pas à différencier sans élevage.)

lire la suite de l'article : Noctua tirrenica (Biebinger, Speidel & Hanigk, 1983)
Ochropleura plecta (Linnaeus, 1761)
Cordon blanc
Diverses plantes basses
Observation de Brigitte Seys - Hallennes les Haubourdin (59) - 24/08/2009 Observation mme Aarts Tineke - Catus (46) - 14/04/2009 Identification confirmée, voir forum Observation de Brigitte Seys - Thumeries (59) - 23/09/2007 identification non confirmée - Peut être aussi Ochropleura leucogaster

lire la suite de l'article : Ochropleura plecta (Linnaeus, 1761)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosie du Cerisier, Noctuelle constante, Téniocampe constante

Ailes antérieures brun canelle assez pâle, avec une ligne submarginale claire ; contours des tâches orbiculaire et réniforme très finement soulignés de clair. (quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Ailes antérieures brun canelle assez pâle, avec une ligne submarginale claire ; contours des tâches orbiculaire et réniforme très finement soulignés de clair. (quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

En France, elle est largement répandue. Il s’agit probablement de la plus fréquente des Orthosia. Ressemblant à O. gracilis, elle est plus petite, de forme générale plus arrondie, l’orbiculaire et la réniforme, très rapprochées, se touchent dans bien des cas. Moins hygrophile que ses congénères, elle se rencontre dans de nombreux milieux boisés, même en ville. la chenille, polyphage, se développe sur divers arbres (Quercus, Salix, Ulmus, Fagus) où il est facile de l’observer à la fin du printemps. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Eugnorisma glareosa (Esper, 1788)
Atlanto-méditerranéenne. En Europe, de la péninsule Ibérique au nord de la Scandinavie, en passant par les îles Britanniques, la Pologne, l’Allemagne et le nord de l’Italie. En France, elle se rencontre un peu partout, excepté en Corse. À tendance hygrophile, elle occupe en plaine les milieux prairiaux en contexte boisé, les prés sablonneux littoraux (Atlantique) et les prairies plus sèches de moyenne montagne, l’altitude compensant cette dépendance à l’humidité. La chenille hiverne aux premiers stades et consomme de nombreuses plantes herbacées : Bruyère, Gaillet, Oseille, Plantain … (Calluna, Galium, Rumex, Plantago, …). Période de vol : VIII-XI. Espèce univoltine. (Delachaux et Niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Eugnorisma glareosa (Esper, 1788)
Kessleria egregiella (Duponchel, 1838)
Observation de Brigitte Seys - Etang du Sault (36) - 02/05/2014 Observation de Perrineau Anais - Le Porge (33) - 10/05/2012 Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - étang de Beauregard (36) - 24/04/2011 Observation de Villatte Raymond - Magnac Bourg (87) - 04/04/2011

lire la suite de l'article : Kessleria egregiella (Duponchel, 1838)
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Toute la France. Longueur maximale : 40 mm. Coloration variable, allant du brun grisâtre au brun rougeâtre. Corps parfois tacheté de brun jaunâtre. Région dorsale avec des dessins sombres, susceptibles de former une série de losanges. Tête brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Écaille cramoisie
Elle fréquente tous les milieux, et il n’est pas rare de l’observer jusqu’en ville. La chenille vit aux dépens des Myosotis, Rumex, Galium et de nombreuses autres plantes basses . Période de vol : Mars à Juin et Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Caradrine rouillée
Ponto-méditerranéenne. Présente du nord de la péninsule Ibérique à la Russie, hormis le nord-ouest de l’Europe et la partie septentrionale de l’Europe centrale. En France, cette migratrice se rencontre principalement au sud d’une ligne joignant l’estuaire de la Loire à l’Isère. Semble absente de l’extrême Sud-Ouest. Depuis quelques années, elle tend à remonter vers le Nord, des observations étant régulièrement effectuées dans la région parisienne. Des confusions sont possibles avec P. proxima, espèce méditerranéenne, mais on sépare facilement P. kadenii en examinant la bordure marginale des postérieures, qui possède une série de tirets noirs, absents chez P. proxima. Elle semble occuper divers milieux ouverts, avec une nette préférence pour les zones à substrat sablonneux (littorales). La chenille, polyphage, hiverne et consomme diverses plantes basses. Période de vol : Mai-Juin ; Juillet à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Hémithée de l’Ajonc
Ajonc , Genêt
Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 12/04/2011 (élevage) chrysalide 27/04/2011 - imago 10/05/2011

lire la suite de l'article : Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 13/04/2012 - sur rosier Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 03/05/2012 - chrysalide (imago obtenu le 17/05/2012) Observation de Guilhamoulat Marie - Mirande (32) - 17/08/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 09/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Hallennes les marais (59) - 25/04/2009

lire la suite de l'article : Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)
Chloroclystis rectangulata (Linnaeus, 1758)
Eupithécie rectangulaire
Espèce de couleur verdâtre, devenat jaunâtre avec le temps. Largement distribuée à travers toute l’Europe, ainsi qu’en Asie jusqu’au Japon. Fréquente les zones de bois clairs, les haies, les jardins. La chenille vit sur les fleurs de divers arbres fruitiers : Malus, Prunus. Hiverne à l’état d’oeuf. Période de vol : Mai-Juin. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Chloroclystis rectangulata (Linnaeus, 1758)
Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Ecaille striée

Dimorphisme sexuel accentué : le mâle a les ailes postérieures orangées et bordées de noir, celles de la femelle sont plus jaunes et moins bordées de noir. Fréquente les landes à bruyères, les friches et les prairies. Son vol est diurne. L’imago est visible de mai à juillet.

Adulte : Ailes antérieures blanches, ornées de points noirs disposés en rangées transversales ; de densité variable, la ponctuation peut manquer presque complètement. Ailes postérieures blanches avec une ombre costale grise d’extension variable, occupant parfois toute la surface alaire. Chenille : Atteint 25 mm de longueur. Brunâtre clair, avec la surface dorsale noire, parcourue par une ligne longitudinale blanche, et le corps entièrement couvert d’aigrettes de poils noirs et blancs entremêlés. Plantes hôtes : Sur les graminées, notamment la fétuque des brebis (Festuca agg. Ovina), mais aussi sur diverses plantes herbacées, entre autres sur la Bruyère commune (Calluna vulgaris), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Dans les milieux ouverts, sablonneux ou rocailleux, chauds et secs. Espèce généralement localisée et peu abondante, en forte régression dans maintes régions. Biologie : Selon les régions, l’espèce donne une ou deux générations annuelles et présente un habitus variable, moins densément ponctué dans le Sud que dans le Nord. L’adulte, de moeurs nocturnes, n’enroule pas ses ailes au repos ; il se laisse facilement débusqué durant le jour. La ponte est déposée en manchon sur le chaume d’une graminée. La chenille hiverne, mais reste active par température hivernale douce ; elle semble préférer le feuillage flétri. La nymphose s’effectue parmi la végétation ou sous une pierre, à l’abri d’un cocon lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Partout en France, Corse incluse. Très thermophile, elle habite les landes et pelouses, sèches et chaudes, les sols écorchés. La chenille se développe sur des plantes basses comme Calluna vulgaris Lotus corniculatus, Artemisia vulgaris…. Mélanisme fréquent, plus ou moins marqué. Dimorphisme sexuel prononcé. Mâles ont une activité diurne. Vol : V-IX. Espèce univoltine ou bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 25-37 mm. Aile antérieure à fond jaunâtre, fortement marquée de noirâtre sur les nervures, point discal noir. Postérieure jaune orangé, bordée de noirâtre à la marge et à la côte, tache discale rejoignant la bordure à la côte. Abdomen jaune orangé et noir. Femelle. Envergure : 25-45 mm. Aile antérieure jaune très pâle, avec juste deux petits points noirs discaux. Postérieure jaune, médiocrement bordée de noirâtre, (davantage à la côte), point discal en lunule. Variation. Chez les deux sexes, aile postérieure noir intense (la frange reste jaunâtre) :f. melanoptera Brahm, 1791. Mâle : la bordure de l’aile postérieure envahit une grande partie de l’aile postérieure chez la f. intermedia Spuler, 1906. Ailes antérieures aux rayures foncées estompées : f. pallida Butler, 1877. Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille sur diverses plantes basses, dont Artemisia campestris, A. vulgaris, Plantain, Calluna vulgaris, Hieracium, Salvia pratensis. Exclusivement dans les biotopes chauds et ensoleillés où le papillon se pose sur les chaumes et passe très facilement inaperçu. Période d’apparition. Juin-août puis août-septembre dans le Sud). Distribution. De l’Europe à la région de l’Amour. En Europe, de la péninsule Ibérique et du Danemark aux Balkans. En France, répandu, mais se raréfie en remontant vers le Nord (présent au camp de Sissonne (Aisne)) ; présent en Corse. Statut. Assez localisé, fragile au nord de son aire. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Thécla du bouleau
Le verso de ce papillon orange-brun traversé de fines lignes blanches est son caractère le plus spectaculaire. Le recto du mâle est brun foncé uniforme, mais celui de la femelle présente une tache orange à l’aile antérieure. Les deux sexes possèdent des petites "queues" à l’aile postérieure. Peuple les haies, les fourrés et les lisières où croissent ses plantes-hôtes. Vol : Juillet-Août. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Noctuelle ombragée
Diverses plantes basses
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 07/04/2008 trouvée dans l’herbe (à vérifier)

lire la suite de l'article : Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trimaculée, Xanthographe
longueur maximale : 33 mm. Corps d’un brun ocreux clair, avec des bandes brun noir. Région dorsale ornée de trois lignes claires et de deux rangées de tâches noires (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zerynthia polyxena (Denis & Schiffermüller, 1775)
Diane
Aristoloche
Observation de Mr Verjans Gilbert - La Bruguyère (30) - 14/04/1988
vt603053@versateladsl.be

lire la suite de l'article : Zerynthia polyxena (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Zeuzère du poirier, Coquette
Longueur maximale : 50 mm. Corps blanc jaunâtre, ponctué de petites tâches brun noir. Ecusson anal et plaque pronotale brun noir, cette dernière munie de dents vers l’arrière. Tête assez petite, brillante, noire ou brun sombre. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygène de la filipendule

CHENILLE. Atteint 22 mm de longueur. Jaune, ornée sur chaque segment de deux paires de taches dorsales noires, les taches antérieures, étroites, les postérieures subrectangulaires.

PLANTES HÔTES. Essentiellement le Lotier corniculé, plus rarement le Lotier des marais, mais aussi les Spirées, et dans la région méditerranéenne, les Badasses.

BIOLOGIE. La femelle dépose ses oeufs en petits amas sur les feuilles de divers végétaux, mais pas nécessairement sur celle des plantes hôtes. La nymphose a lieu, comme chez la plupart des autres espèces du genre Zygaena, dans un cocon fusiforme de consistance parcheminée. Celui de la Zygène de la filipendule porte des sillons longitudinaux, et présente en général deux couleurs bien tranchées : jaune ochracé dans sa moitié antérieure, blanchâtre dans sa moitié postérieure. Peu avant l’émergence, la chrysalide, d’un noir brillant, s’extrait elle-même partiellement du cocon, puis libère l’imago. Celui-ci se montre principalement de la fin de juillet à la mi-août, mais la période de vol s’étale en fait de mai jusqu’en septembre.

(Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Adscita statices (Linnaeus, 1758)
Turquoise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur rumex acetosa, globularia. Elle est visible en avril puis en mai. Répandu et assez commun dans toute la région. La couleur varie du vert bleu au vert doré.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Turquoise, le Procris de l’oseille. Envergure : 25-27 mm. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en V-VI puis en VIII en deux générations. Chenille sur Rumex acetosa, Globularia. Elle est visible en IV-V puis en VI-VII.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Chizé 08/06/1973 (NT) - La Crèche 14/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Adscita statices (Linnaeus, 1758)
Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Noctuelle sereine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations. Chenille sur hieracium, taraxacum, rubus, cichorium. Elle est visible en avril puis en septembre. Répandu et commun partout. La forme la plus ordinaire se réfère à leuconota Ev., avec thorax blanchâtre et fascie médiane très obscure. (Culot, Noct. PL. XIX, f. 6).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle sereine. Noctuelle rangée dans le genre Hecatera selon certains auteurs. Méditerranéenne. En Europe, du nord-est de l’Espagne à la Russie. En France, elle a une vaste distribution, excepté sur le zone littorale méditerranéenne. Espèce de plaine et jusqu’en montagne à plus ou moins 1700m. Se différencie en zone méditerranéenne de H. weissi, seulement par l’examen des genitalia (NT). Espèce bivoltine, en IV-V puis VII-VIII. Chenille polyphage sur fleurs de Lactuca, Sonchus, Hieracium et Prenanthes.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 18/05/2004 (CL) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 17/05/1985 (NT) - La Crèche 16/07/1972 (NT), 15/07/1983 (NT) - Marnes 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 27/07/2001 (CL) - Niort 04/06/1956 (MG), 22/05/1969 (NT), 20/05/1970 (NT), 11/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 20/05/1976 (NT), 17/07/1977 (NT), 16/07/1983 (NT), 03/05/2009 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Agrotis cinerea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle Cendrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Le papillon recherche, le soir, les fleurs de l’épine vinette (Berberis). Chenille sur thymus serpillum, graminées (racines). Elle est visible en avril. N’est signalé qu’entre Loire et Charente. Varie du gris violacé ou brunâtre (v. alpigena Trti) au brun foncé (obscura Hb.).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, surtout en mai. Plusieurs exemplaires gris violacé, se rapprochent de v. alpigena, mai 1907 et 1908. 2 exemplaires très bruns peuvent être rapportés à l’ab. obscura ; 25/05/1904 ; 21/05/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Peu commun à Dompierre (Vigé) ; Saintes, 12/06/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle cendrée. Eurasiatique. Toute l’Europe, excepté le Portugal et l’extrême nord. En France, assez répandue. Fréquente des milieux ouverts ; pelouses calcaricoles et clairières. Au crépuscule vole sur les fleurs de l’Epine-vinette (Berberis). Espèce univoltine, en V-IX. Chenille sur Thymus serpillum, Taraxacum, Rumex, en IV-V.

I. Assez commun à Niort, surtout en mai (G&L 1912).

II. Chizé 17/09/1982 (NT) - La Crèche 14/08/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 19/05/1999 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis cinerea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agrotis crassa (Hübner, 1803)
Noctuelle trapue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à septembre. Chenille sur sonchus, brassica, etc. Hiverne sur racines de trifolium. Elle est visible en avril. Assez commun partout, plus abondant sur le littoral. 1 exemplaire pris à Auzay (Vendée), le 01/08/1909, a les ailes antérieures presque unicolores, d’un blanc jaunâtre (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle épaisse. Méditerranéo-asiatique. Présente sur une grande partie de l’Europe. En France, c’est une espèce largement répandue, surtout en plaine. Semble être plus fréquente sur le littoral atlantique. Espèce univoltine en V-IX. Chenille sur les racines de graminées mais également sur Sonchus, Brassica, Trifolium (racines), en IV.

I. Assez commun partout, plus abondant sur le littoral (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2003 (CL) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 01/07/1973 (NT) - Fressines 08/08/2006 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Crèche 10/09/1985 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1995 (CL), 11/08/1997 (CL), 27/08/1997 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 06/08/1997 (AG), 02/08/1998 (AG), 02/09/1998 (AG), 02/09/1998 (AG), 11/08/2006 (AG), 11/08/2007 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 19/08/1980 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis crassa (Hübner, 1803)
Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Point d’exclamation

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations (la deuxième génération est moins abondante). Chenille sur rumex, chenopodium murale, graminées. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout dans la région. Varie du gris au roussâtre. Deux exemplaires de la variation serena Alph., (d’un gris cendré), ont été capturés à Dampierre (Maine et Loire) par M. Abot.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Point d’exclamation. Paléarctique. Répandue dans toute la France. Espèce venant parfois en grand nombre à la lumière, s’avère être parfois gênante dans les chasses de nuit. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Rumex, Chenopodium, Lactuca et diverses graminées, en IV-VII.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Etusson 10/06/1986 (CL) - Fressines 16/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - La Crèche 09/07/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT) - Magné 19/08/1968 (NT), 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/1998 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 08/06/1996 (CL) - Niort 20/05/1948 (NT), 24/05/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 29/05/1969 (NT), 02/07/1969 (NT), 30/05/1970 (NT), 01/06/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 21/05/1976 (NT), 09/08/1976 (NT), 13/05/1982 (NT), 18/05/1982 (NT), 30/04/1997 (AG), 01/05/1999 (AG), 14/05/2006 (AG), 21/05/2006 (AG), 03/06/2006 (AG), 04/06/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 08/08/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 17/05/2009 (Rebeyrol Christian), 30/05/2009 (AG), 13/06/2009 (AG), 17/05/2010 (Rebeyrol Christian), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT), 13/07/1989 (NT), 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 21/08/2006 (CL) - Sansais 09/07/1971 (NT), 09/08/1971 (NT) - Villiers en Bois 12/07/1972 (NT), 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Agrotis puta (Hübner, 1803)
Noctuelle des Renouées

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à octobre en deux générations. Chenille sur graminées ... Répandu et commun dans toute la région ainsi que l’ab. renitens Hb. (couleur plus claire) et ab. mâle lignosa God. (ailes antérieures presque noires).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des renouées, L’élagueuse. Atlanto-méditerranéenne. Surtout au sud de l’Europe. En France, elle est présente partout. Elle habite les champs, les terrains vagues, les bois et les marécages. Adultes observés de nuit sur Buddleya (NT). Espèce bivoltine en V-XI. La chenille polyphage se rencontre surtout sur Polygonum, Rumex, Taraxacum, Lactuca, en IV-VI.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2000 (Wilding Neil) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Etusson 10/06/1996 (CL) - Marigny 30/11/1992 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL), 27/08/2008 (CL) - Niort 02/09/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 05/09/1998 (CL), 31/08/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis puta (Hübner, 1803)
Agrotis trux (Hübner, 1824)
Noctuelle farouche

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à octobre. Chenille sur plantes basses. Elle est visible en avril. Répandu partout ; plus ou moins commun selon les localités. L’ab. terranea Frr. (d’un brun rouge uniforme) et l’ab. lunigera Stph. (ailes antérieures avec macule noire sagittée) se rencontrent ça et là dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle farouche. Cette espèce fait l’objet d’une foule de descriptions d’aberrations qui ne se justifient pas. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest et du sud. Partout en France sauf au nord de la région parisienne, en V-XI. Chenille sur plantes herbacées, en IV.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les localités (G&L).

II. Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 02/10/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 09/09/1971 (NT), 18/09/1971 (NT), 07/10/1971 (NT), 08/10/1971 (NT) - Marigny 30/11/1992 (CL) - Mauzé-Thouarsais 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 06/09/1999 (CL), 15/09/2007 (CL) - Niort 03/09/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 21/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis trux (Hübner, 1824)
Alcis repandata (Linnaeus, 1758)
Boarmie recourbée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur salix, rubus, prunus spinosa, fagus, populus, etc. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêt de l’Hermitain, 10/06/1913 (Lacroix).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Assez commun en forêt dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie recourbée. Toute l’Europe mais plus répandue dans sa moitié nord, se rencontre jusqu’au Kazakhstan. France : régulière et souvent abondante en plaine comme en montagne. Habitats diversifiés dont les forêts de feuillus et de résineux abritant des sous-bois denses, jardins et parcs en milieux urbains. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille hivernante. Chenille polyphage sur Abies, Pteridium, Pinus, Populus, Salix, Corylus, Betula, Quercus, Berberis, Acer, Galium, Clematis, Crataegus…

I. Forêt de l’Hermitain 10/06/1913 (Lacroix). Assez commun en forêt dans toute la région (RL 1983).

II. Beaussais 08/2002 (Wilding Neil) - La Crèche 26/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1971 (NT), 07/07/1975 (NT), 01/07/1983 (NT), 27/06/1990 (CL), 27/05/1992 (CL) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL), 18/07/1997 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 22/06/1971 (NT), 07/07/1972 (NT), 27/06/1975 (NT), 18/06/1982 (NT), 07/07/2001 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Alcis repandata (Linnaeus, 1758)
Angerona prunaria (Linnaeus, 1758)
Angéronie du Prunier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur prunus spinosa, carpinus, crataegus, corylus. Elle est visible en avril. Répandu et assez commun partout ; très variable. Dans l’aberration spangbergi Lampa,les ailes sont unicolores, sans stries noires ; dans nigrolimbata de Joannis, les quatre ailes sont pourvues d’une forte marge noire ; enfin dans l’aberration sordiata Fuess. les quatre ailes sont noires, sauf une bande médiane d’un jaune plus ou moins ocracé. La première de ces aberrations est signalée de Morbihan, de Maine et Loire et de Vendée ; nigrolimbataest du Finistère et du Morbihan, et sordiata du Morbihan, de la Loire Inférieure, de la Gironde, et des Basses Pyrénées. D’après Frionnet cette dernière forme proviendrait surtout des éclosions tardives.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du noisetier. Espèce très variable (NT). Europe : largement répandue, puis en Asie centrale jusqu’au Japon. France : presque partout, localement commune. Habite les bois clairs, les parcs, les friches, les haies, les jardins. Espèce univoltine en V-VI, une seconde génération partielle durant les années favorables. Chenille hivernante dans la strate herbacée, se nourrit sur Lonicera, Syringa, Fraxinus, Prunus, Ligustrum.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Cersay 20/06/1978 (CL) - Chizé 10/07/1970 (NT) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - La Mothe Saint-Héray 11/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 23/06/1971 (NT) - Massais 06/07/1985 (CL), 20/06/1987 (CL) - Reffannes 25/06/2010 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL), 27/07/1996 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 25/06/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 09/07/1970 (NT), 10/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT), 09/07/1971 (NT), 07/07/1972 (NT), 12/07/1972 (NT), 25/06/1979 (NT), 23/06/2001 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Angerona prunaria (Linnaeus, 1758)
Anthophila fabriciana (Linnaeus, 1767)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 10-15 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-X. Chenille sur Urtica, Parietaria.

I. Répandu partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anthophila fabriciana (Linnaeus, 1767)
Apeira syringaria (Linnaeus, 1758)
Ennomos du Lilas

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur lonicera, syringa, jasminus, ligustri. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu presque partout mais en général peu commun. Comme chez les selenia, les exemplaires de la deuxième génération sont ici plus petits que dans la première.

Deux-Sèvres : Marigny : 22/08/1911 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Assez commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos du lilas. Espèce répandue dans toute l’Europe et en Asie. Partout en France. Fréquente les bois clairs, les parcs, les jardins. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Seconde génération plus petite et plus claire. Hiverne au stade de chenille. Chenille sur Lonicera, Syringa, Ligustrum, Fraxinus.

I. Répandu presque partout mais en général peu commun (G&L 1912). Assez commun partout (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 27/08/1997 (CL) - La Crèche 10/06/1970 (NT), 18/09/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1981 (NT), 21/08/1996 (CL) - Mauzé-Thouarsais 15/05/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 12/05/1998 (CL), 02/06/2006 (CL), 23/06/2006 (CL), 15/09/2007 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apeira syringaria (Linnaeus, 1758)
Aplasta ononaria (Fuessly, 1783)
Phalène de l’arrête boeuf

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène de l’arrête bœuf. Répandue dans le sud et l’ouest de l’Europe, puis à l’Est jusqu’en Iran. Répandue dans toute la France. Fréquente les coteaux chauds, les éboulis, les friches ouvertes. Apprécie les sols sablonneux. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Ononis repens.

II. Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/07/1992 (CL) - Niort 13/06/1999 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aplasta ononaria (Fuessly, 1783)
Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Triple raie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre. Chenille sur les fleurs en boutons de hypericum. Répandu et commun dans toute la région (Gelin et Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Triple raie, la Rayure à trois lignes. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe et en France. Fréquente les landes, les prairies mésophiles, les bois de feuillus. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille hivernante. Chenille sur Hypericum.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) – Bouillé-Loretz 22/04/2010 (Courtin Bernard) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Cersay 14/09/1978 (CL) - Chizé 16/04/1971 (NT) - La Chapelle-Bâton 04/10/1997 (AG) - La Crèche 16/05/1949 (MG), 27/05/1973 (NT), 29/06/1973 (NT), 09/06/1981 (NT) - Mauzé-Thouarsais 19/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 15/06/1940 (NT), 08/07/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 09/09/1948 (MG), 19/09/1948 (MG), 05/05/1957 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Xyline australe

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xyline australe. Méditerranéo-asiatique. Présente en Europe, de l’Espagne à la Grèce, jusqu’en Irlande du Nord et en Angleterre. Pratiquement, toute la France sauf en région parisienne et dans le nord-est. Hôte des milieux dunaires dans le nord de la France, ailleurs cette espèce affectionne prés et prairies. Espèce univoltine en VIII-IX. Chenille sur Asphodelus, Narcissus, Cichorium, Silene maritima et sur graminées, jusqu’en III.

I. Assez commun à Niort du 16/09 au 26/10 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Aporophyla canescens (Duponchel, 1826)
Xyline blanchissante, Xyline de l’Asphodèle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre. Chenille (décrite et figurée par D. Lucas, Ann. soc. ent. de Fr., 3ème tri. 1903) sur trifolium pratense. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort, 28/09/1907 ; 01/10/1898 ; 02/10/1906 ; 9, 16 et 22/10/1907 (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Ald.).

Charente-Maritime : Assez rare à Dompierre (Vigé), Saintes, 27/09/1908, 2 esemplaires (Gelin).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xyline blanchissante. Méditerranéo-asiatique. Localisation exclusive au sud de l’Europe. Du Portugal à la Grèce. En France, ne remonte pas au-delà du nord de la Loire. Espèce inféodée aux biotopes secs, maquis et garrigues, pelouses rases et particulièrement sèches. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur graminées et plantes basses, Liliacées et Amaryllidacées, surtout sur Asphodelus microcarpus, en IV.

I. Peu commun à Niort 01/10/1898 (HG), 02/10/1906 (HG), 28/09/1907 (HG), 09/10/1907 (HG), 16/10/1907 (HG), 22/10/1907 (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 11/07/1975 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL) - Niort 30/06/1971 (NT), 19/09/1976 (NT) - Saint-Georges de Rex 10/07/1973 (NT) - Saint-Rémy 20/08/1976 (NT) - Sansais 26/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporophyla canescens (Duponchel, 1826)
Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Ecaille-martre, Hérissonne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à octobre en deux générations. La chenille est très polyphage. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandue et commun partout. Varie considérablement, mais sans fixité, pour l’étendue des bandes blanches aux ailes antérieures, et des taches bleues aux ailes postérieures. Un exemplaire avec les ailes postérieures jaune d’ocre a été pris aux environs d’Angers par M. Cheux.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille martre, l’Ecaille hérissonne. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente tous les types de milieux. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenilles sur diverses plantes basses, Genista, Sarothamnus, Rubus idaeus, Rubus fructicosus...

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Aiffres 26/09/1968 (NT) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Coulon 21/06/1975 (CL) - Frontenay Rohan-Rohan 18/04/2009 (chenille) (Sellier Nicolas) - Genneton 23/08/2008 (CL), 25/04/2010 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 10/06/1973 (NT), 21/05/1974 (NT), 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 08/06/1948 (MG), 10/06/1949 (MG), 08/06/1950 (MG), 13/09/1952 (MG), 10/06/1954 (MG), 21/04/1959 (MG), 14/05/1959 (MG), 02/06/1960 (MG), 08/06/1960 (MG), 19/09/1960 (MG), 12/05/1961 (MG), 15/06/1961 (MG), 18/09/1963 (MG), 19/06/1967 (NT), 04/08/1971 (MG), 03/04/1993 (AG), 17/07/1993 (AG), 02/08/1998 (AG) - Prin-Deyrançon 02/08/1980 (NT), 21/08/1980 (NT) - Saint-Gelais 15/03/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 19/09/1998 (AG), 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maxire 01/09/1972 (MG) - Saint-Pierre à Champ 10/06/1975 (CL) - Sainte-Radegonde 10/06/1975 (CL) - Sansais 29/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Eucharia festiva (Hufnagel, 1766)
Ecaille rose

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en octobre en deux générations. Chenille sur euphorbia, etc. Elle est visible en avril. Répandu sur les terrains calcaires de la zone, mais jamais en grande abondance.

  • Deux-Sèvres : Niort, assez commun en mai, 3 ex. le 20/10/1905. Le rose des ailes postérieures est plus ou moins vif. Les deux bandes noires transverses du milieu des ailes antérieures sont plus ou moins larges et confluentes ; la bande médiane des ailes inférieures est complète ou simplement indiquée par un trait s’appuyant sur le bord antérieur (Gelin).
  • Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; La Rochelle (Gelin) ; Rochefort (Delav.).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Introuvable depuis certaines années.
  • Charente-Maritime : Saint-Martin de la Coudre, 17/05/1931 (Lacroix).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille rose. Eurasiatique. Presque toute l’Europe sauf le nord. Sud de la France, espèce en régression. Fréquente les pelouses rocailleuses bien exposées. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille sur de nombreuses plantes basses.

I. Répandu sur les terrains calcaires de la zone, mais jamais en grande abondance. Introuvable depuis certaines années (HG 1932).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eucharia festiva (Hufnagel, 1766)
Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Ecaille villageoise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur genista, lonicera, etc. Elle est visible en avril. Répandu et commun partout. La forme de l’ouest océanique, qui est aussi celle de toute la Bretagne et de l’Angleterre, a les taches claires des ailes antérieures blanc crème, au lieu de blanc pur de la villica typique, qui est d’Allemagne. M. Oberthur l’a appelé britannica. (la variation angelica Bdv., dont les taches sont également blanc crème, mais sont bien plus grandes, est la forme d’Espagne. Lép. comp. v, page 141).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille villageoise, l’Ecaille fermière. Paléarctique. Toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. En France, partout. Elle est très variable quant à l’étendue des taches, qui fusionnent quelquefois presque complètement. Espèce univoltine enV-VII. Chenille sur de nombreuses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL), 21/05/2010 (CL) - Availles-Thouarsais 21/05/2010 (CL) - Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Chizé 06/06/1981 (NT) - Clussais la Pommeraie 12/06/2010 (Debordes Laurent) – Coulon 21/06/1975 (CL) - Fressines 16/06/2006 (AG) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 19/06/1971 (NT), 28/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT), 12/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT) - Le Breuil sous Argenton 20/05/1975 (CL) - Marnes 03/05/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 02/06/2006 (CL) - Niort 20/05/1948 (MG), 21/05/1948 (MG), 11/05/1957 (MG), 26/05/1961 (MG), 08/06/1970 (MG), 31/05/1971 (MG), 10/06/1971 (MG), 16/05/1980 (NT), 30/04/1997 (AG), 04/06/2006 (AG), 23/05/2010 (AG) - Saint-Gelais 25/04/1997 (AG) - Saint-Pierre à Champ 10/06/1975 (CL) – Sainte-Radegonde 10/06/1975 (CL) - Usseau 16/04/1989 (AG), 17/05/1989 (AG) - Villiers en Bois 12/06/1958 (MG), 24/05/1960 (MG), 15/06/1968 (NT), 02/06/1971 (MG), 19/06/1971 (NT), 06/06/1981 (NT), 15/05/1982 (NT), 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Argyresthia albistria (Haworth, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 9-12 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol VII-VIII. Chenille sur Prunus, au printemps.

I. Forêt de Chizé 06/05/1911 (DL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Argyresthia albistria (Haworth, 1828)
Argyresthia spinosella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure 9-11 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Prunus spinosa, dans les fleurs en IV.

I. Les Iles d’Echiré 06/1910 (d’Olbreuse) - Le Puy d’Enfer 18/05/1914 (Lacroix).

II. Le Chillou 20/06/2009 (CL) - Reffannes 02/07/2011 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Argyresthia spinosella (Stainton, 1849)
Autographa jota (Linnaeus, 1758)
Iota

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Iota. Ouest-paléarctique. Espèce assez répandue en Europe, surtout au sud. En France, localisée mais avec une large distribution. Habitat variable puisqu’on la rencontre aussi bien sur des pentes chaudes et sèches, lisières, clairières que dans les prairies humides et bords de cours d’eau. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille hivernante, vit sur diverses plantes basses. Il y a lieu de comparer A. jota avec A. pulchrina qui est proche de l’habitus de cette espèce, mais facilement séparable (NT).

I. Niort 17/06/1905 (HG), 21/06/1905 (HG), 30/06/1905 (HG), 22/06/1908 (HG), 16/06/1909 (HG). Forêt de Gâtine et dans le sud des Deux-Sèvres (L’Hermitain, Hanc) (RL 1983).

II. Chizé 24/06/1970 (NT), 26/06/1970 (NT), 30/05/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/06/1970 (NT), 04/06/1973 (NT), 31/05/1981 (NT), 05/06/1981 (NT), 23/10/1992 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Secondigny 27/05/1999 (CL), 04/06/2008 (CL), 10/10/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Autographa jota (Linnaeus, 1758)
Autographa pulchrina (Haworth, 1809)
V d’or

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lonicera, lamium, stachys. Elle est visible en avril. Les deux formes pulchrina et iota sont tellement voisines que leur différenciation présente la plus grande incertitude. Le signe argenté, ou légèrement doré, des ailes antérieures, est toujours formé de deux parties disjointes et plus ou moins nettement dessinées.


Etat des connaissances en 1983 - Complément au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (1912-1922) d’Henri Gelin et Daniel Lucas par Robert Levesque :

Assez commun en forêt de Gâtine et dans le sud des Deux-Sèvres (L’Hermitain, Hanc). Les exemplaires de Gâtine (terrains primaires) sont grands et foncés.


Situation actuelle - 2010 (Guyonnet Antoine) :

Espèce assez rare.




lire la suite de l'article : Autographa pulchrina (Haworth, 1809)
Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 22/07/1909 ; Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 20-23 juin 1928 (du Dresnay).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)
Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Tordeuse de l’œillet

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse de l’œillet. Envergure du mâle : 15-17 mm, de la femelle : 18-24 mm. Europe atlantique et méditerranéenne. Bien répandue en France surtout dans l’Ouest, le Midi et en Corse. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille très polyphage qui peut-être nuisible dans les jardins, vergers, potagers.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 15/05/2002 (AG) - Niort 13/06/1945 (NT), 15/08/2001 (AG), 11/08/2007 (AG), 12/07/2009 (AG), 18/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Abraxas pantaria (Linnaeus, 1767)
Zérène du Frêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur fraxinus, ulmus, quercus. Elle est visible en avril et en juin.

Deux-Sèvres : La chenille, parfois très abondante, dévore complètement les feuilles de frênes (Chauray, 1897 ; Prahecq, 1902 et 1903) ; Les Fosses ; Niort : 24/07/1903 ; 18, 27/07/1904 ; 15/08/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Commun au Martrou, près Rochefort (Delavoie).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Echiré, 01/08/1930 (du Dresnay).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zérène du frêne, la Bizarre, la Phalène méridionale. Europe méridionale, limitée à l’Italie, la péninsule Ibérique, la France et la Corse. En France, répandue dans la partie méridionale et occidentale. Fréquente les haies. Espèce univoltine en V-VI. Chrysalide hivernante. Chenille sur Fraxinus, Ulmus.

I. La chenille, parfois très abondante, dévore complètement les feuilles de frênes (Chauray, 1897 - Prahecq, 1902 et 1903) (G&L 1912) - Echiré 01/08/1930 (du Dresnay) - Les Fosses (HG) - Niort 24/07/1903 (HG), 18/07/1904 (HG), 27/07/1904 (HG), 15/08/1908 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Abraxas pantaria (Linnaeus, 1767)
Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Brocatelle d’or, Brocatelle dorée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à septembre en deux générations. La chenille est très polyphage ; sur rumex, potentilla, ononis, etc. Elle est visible en avril puis en juin. Répandu et très commun partout. Nombreuses variations, provenant surtout de l’intensité plus ou moins prononcée des deux bandes brunes transverses des ailes antérieures. L’espace compris entre ces bandes est très clair dans la forme infuscata Gmp. prise un peu partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brocatelle d’or. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. Espèce présente partout en France. Fréquente les jardins, les allées ombragées, les lisières forestières, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en V-VII avec une seconde génération partielle dans le sud en (IX-X). La chenille hiverne. Chenille sur Rumex, Plantago, Galium, Ononis.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Arçais 25/05/2006 (AG) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 14/08/1969 (NT) - Cersay 20/06/1987 (CL) - Chauray 17/05/1948 (NT) - La Mothe Saint-Héray 15/08/2001 (AG) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT), 21/06/1975 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Massais 21/06/1998 (CL) - Mauzé-Thouarsais 09/08/1997 (CL), 19/08/1998 (CL) - Niort 14/07/1948 (NT), 13/06/1949 (NT), 06/07/1949 (NT), 06/06/1969 (NT), 01/06/1970 (NT), 20/07/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 02/07/1980 (NT), 17/08/2007 (AG), 23/06/2008 (CL), 05/07/2009 (AG), 26/05/2010 (Rebeyrol Christian), 11/06/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 12/07/1991 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Lin 14/07/1991 (AG) - Saint-Varent 30/05/2008 (Brams Jean-Marie) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Caradrina morpheus (Hufnagel, 1766)
Noctuelle des haies

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des haies. Eurasiatique. Partout en Europe et en France. Espèce ayant peu d’exigences écologiques, aussi la trouve t’on en des milieux les plus divers restant tout de même assez humides en basse altitude. Espèce univoltine en V-VIII, probablement bivoltine dans le midi. Chenille polyphage sur plantes basses : Erica, Convolvulus, Artemisia, Urtica, Taraxacum, ainsi que sur arbustes, jusqu’en IV.

I. Niort 1 ex. 11/07/1907 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 16/07/1982 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Niort 30/04/1997 (AG), 06/08/1997 (AG), 24/04/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Caradrina morpheus (Hufnagel, 1766)
Carcharodus floccifera (Zeller, 1847)
Hespérie du Marrube

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Clairières des bois. Chenille sur stachys germanica, marrubium. Elle est visible en avril. Espèce rarement prise dans la région.


Vienne : 1 exemplaire à Saint-Benoist, 01/07/1909 (Gelin).

Charente-Maritime : Dompierre, peu commun (Vigé) ; environs de La Rochelle, 27/05/1907 (Lucas).

Charente : Environs d’Angoulême.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie de la bétoine. Europe centrale et du sud. En France, peu commune dans l’ouest et sur les reliefs. Fréquente les prairies fleuries. Période de vol : V-VI puis en VII-IX. Chenille sur Stachys germanica, Marrubium.

II. Mentionnée pour les Deux-Sèvres par le site Lepinet mais pas retrouvée pour le moment.

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Carcharodus floccifera (Zeller, 1847)
Cepphis advenaria (Hübner, 1790)
Epione étrangère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en septembre en deux générations. Chenille sur prunus spinosa, quercus, fagus, crataegus. Elle est visible en avril puis en août.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire Forêt de Chizé, le 23/05/1911 (Lacroix).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Forêt de l’Hermitain et forêts de Gâtine.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’épione étrangère. Largement répartie en Europe puis en Asie jusqu’en Corée. En France, présente un peu partout mais localisée et peu abondante. Fréquente les bois humides, les lisières des bois, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en V-VI. Chrysalide hivernante. Chenille sur Actaea, Vaccinium, Cornus, Rubus.

I. Forêt de Chizé 23/05/1911 (Lacroix) - Forêt de l’Hermitain et forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Chizé 02/06/1970 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/05/1969 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 02/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cepphis advenaria (Hübner, 1790)
Charanyca trigrammica (Hufnagel, 1766)
Noctuelle trilignée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle trilignée. Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe. Répandue en France ainsi qu’en Corse. Espèce hygrophile, affectionne les prairies mésophiles à humides ainsi que les marais. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille hivernante sur plantes basses en particulier Plantago, en VII-VI.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Chizé 19/05/1971 (NT), 30/05/1981 (NT), 03/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Niort 20/05/1948 (MG), 30/04/1997 (AG), 23/05/2010 (AG) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Charanyca trigrammica (Hufnagel, 1766)
Phaiogramma etruscaria (Zeller, 1848)
Observations récentes :
Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 13/08/2016 Observation de West Hazel - Saint-Dizant du Gua (17) - 02/06/2016 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 22/06/2015 Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 02/08/2014 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 25/07/2014

lire la suite de l'article : Phaiogramma etruscaria (Zeller, 1848)
Chlorissa viridata (Linnaeus, 1758)
Phalène verte des Callunes

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène verte des callunes, l’Herbacée. Euro-sibérienne. Toute l’Europe et toute la France mais paraît rare dans le sud-est. Absente du massif pyrénéen. Fréquente les sites bien exposés, les friches. Espèce univoltine en V-VI. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Calluna, Vaccinium, Quercus, Potentilla, Galium, Artemisia, Prunus, Ononis, Genista.

II. Bessines 11/08/1972 (NT) - Chizé 11/06/1971 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Niort 12/08/1966 (MG), 21/08/1998 (AG) - Sainte-Blandine 10/08/1961 (NT), 10/08/1969 (NT) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 19/05/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chlorissa viridata (Linnaeus, 1758)
Chloroclysta truncata (Hufnagel, 1767)
Cidarie roussâtre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie roussâtre. Holarctique. Espèce cosmopolite de l’Amérique du nord au Japon en passant par l’Europe. Largement répandue en France. Fréquente les jardins, les bords des chemins, les lieux humides, les haies, les forêts claires. Abondante en forêt de Secondigny sous plusieurs formes, dont l’aberration centumnotata avec sa bande médiane blanche et l’aberration commanotata avec sa bande médiane ocre (CL). L’espèce vient à la lumière tôt dans la nuit. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. La chenille hiverne. Chenille sur divers arbres, arbustes et plantes basses, Urtica, Rubus, Alchemilla, Prunus, Primula, Vaccinium, Pulmonaria, Salix, Alnus, Plantago, Lonicera, Symphoricarpus.

I. Echiré 23/10/1911 (d’Olbresuse) - Forêt de l’Hermitain 12/10/1909 (HG) - Peu commun à Niort 15/06/1888 (HG), 23/05/1903 (HG).

II. Amuré 10/09/1998 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Chizé 07/10/1969 (NT), 11/07/1970 (NT) - La Crèche 30/05/1973 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT), 31/05/1981 (NT), 05/06/1981 (NT) - Niort 04/10/1970 (NT), 17/05/1971 (NT), 10/10/1971 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 24/05/1982 (NT), 07/10/1983 (NT), 08/10/1983 (NT), 09/10/1983 (NT), 13/06/1999 (AG) - Secondigny 22/05/1999 (CL), 04/06/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chloroclysta truncata (Hufnagel, 1767)
Cladocerotis optabilis (Boisduval, 1834)
Agrotide de la Lagosère

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Agrotide de la Lagosère. Atlanto-méditerranéenne. Largement répandue en Europe. En France, surtout méridionale et occidentale. Espèce calcicole qui aime les plantes rocailleuses et les zones boisées claires. Espèce univoltine en IX. Chenille hivernante sur Pterotheca nemausensis, boutons et fleurs, et peut-être sur certaines plantes basses IV-V.

I. Niort 4 ex. 30/09/1903 (HG), 23/09/1904 (HG), 25/09/1905 (HG), 26/09/1907 (HG), 15/09/1908 (HG), 29/09/1908 (HG), 23/09/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cladocerotis optabilis (Boisduval, 1834)
Clossiana euphrosyne (Linnaeus, 1758)
Grand collier argenté

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Petits bois, jardins. Chenille sur scabiosa, succisa, viola, fragaria. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et assez commun partout.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C (espèce devenue extrêmement rare, peut-être disparue. Présence actuelle à confirmer).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand collier argenté. Espèce localisée dans une grande partie de l’Europe, disparue des Pays-Bas. En France, très raréfiée dans le nord et dans l’ouest, rare dans le sud-ouest. Fréquente les lisières et les clairières des bois. Espèce univoltine en IV-VII avec localement une génération partielle en (VII-IX) suivant la latitude et l’altitude. Chenille sur Viola.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Caunay 13/05/2012 (Wilding Neil) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 13/05/1956 (MG), 14/05/1960 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clossiana euphrosyne (Linnaeus, 1758)
Clossiana selene (Denis & Schiffermüller, 1775)
Petit collier argenté

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur viola, fragari, plantago. Elle est visible en avril puis en juillet. Partout répandu sans être commun nulle part.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C (Espèce devenue extrêmement rare, peut-être disparue. Présence actuelle à confirmer).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit collier argenté. Espèce répandue dans le centre et le nord de l’Europe. En France, absent du sud-est et très raréfiée dans le nord-ouest. Fréquente les landes, les clairières des forêts et les tourbières. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude et l’altitude en V-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu partout, peu commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clossiana selene (Denis & Schiffermüller, 1775)
Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Procris

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (parfois 3 générations). Lieux gazonnés. Chenille sur cynosurus cristatus, poa annua, anthoxanthum odoratum. Elle est visible en avril puis en juillet. Pamphilus est l’un des papillons les plus commun dans la région. La plupart des exemplaires présentent, aux ailes supérieures un ocelle subapical, pupillé seulement en dessous, où il est parfois surmonté d’un point et accompagné, vers l’angle externe, d’un second ocelle très rudimentaire. Les ailes inférieures portent, en dessous, 4-6 ocelles plus ou moins obsolètes, indiqués surtout par la pupille blanc d’argent vaguement entourée d’un cercle un peu plus foncé que le fond. Un exemplaire de la variation bipupillata Cosmov., bipupillé de blanc en dessous, a été pris à Charroux (86) par M. R. Oberthur. La variation pallida Tut, à fond des ailes blanc jaunâtre, a été capturée au Haillan (33) par M. Panessac, et à Gennes (49), en juin1908, par M. Abot.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Variation pallida Tut. au Bois de Mallet près de Mauzé, 17/07/1913 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Procris. Espèce répandue et abondante dans toute l’Europe et toute la France. Absente de Crète et de l’extrême nord de la Scandinavie. Fréquente des habitats herbeux variés. Espèce plurivoltine en III-X. Chenille sur Cynosurus cristatus, Poa annua, Anthoxanthum odoratum.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912). Bois de Mallet près Mauzé 17/07/1913 (HG).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton les Vallées 04/06/2010 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Bressuire 18/05/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 08/04/1977 (CL) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 30/04/2011 (Miteu Martine) - Luzay 27/08/2007 (AG) – Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 13/08/1970 (NT), 01/08/1982 (NT), 02/08/1992 (AG), 11/05/2008 (AG), 23/06/2008 (CL), 27/04/2010 (AG) – Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) – Saint-Léger de Montbrun 08/06/2003 (AG) - Thouars 02/05/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Colostygia pectinataria (Knoch, 1781)
Cidarie verdâtre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie verdâtre. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Altaï. En France, répandue partout. Fréquente tous types de milieux. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille polyphage sur Rumex, Galium, Plantago…

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Chizé 15/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 31/05/1981 (NT), 25/05/2001 (AG) - Magné 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 27/08/2008 (CL) - Niort 11/05/1960 (MG), 08/05/1971 (NT), 11/05/1971 (NT), 17/05/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 24/05/1982 (NT), 11/05/1998 (AG) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colostygia pectinataria (Knoch, 1781)
Cosmorhoe ocellata (Linnaeus, 1758)
Lynx

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre (surtout en mai et août) en deux générations. Chenille sur galium, elle est visible en avril puis en juin. Répandu et assez commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Lynx, la Phalène ocellée. Paléarctique. Répandue en Europe jusqu’au Japon. Présente partout en France. Fréquente les jardins, les lisières forestières, les bords des rivières. Espèce bivoltine en V-X. La chenille hiverne. Chenille sur divers Galium.

I. Répandu et assez commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2004 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 25/05/2001 (AG) - Magné 08/05/2008 (AG) - Niort 02/06/1957 (MG), 01/09/1980 (NT), 15/06/1997 (AG), 10/05/2010 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cosmorhoe ocellata (Linnaeus, 1758)
Cybosia mesomella (Linnaeus, 1758)
Lithosie à quatre points, Éborine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur lichens des arbres (jungermannia, sticta). Elle est visible en avril. Répandu et assez commun partout, avec la forme eborina Hb., dont les ailes antérieures ont le milieu du disque blanchâtre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie à quatre points, l’Éborine. Eurasiatique. Presque toute l’Europe. En France, partout mais localisée, non signalée de Corse. Fréquente les forêts claires ou leurs lisières et les landes boisées. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur algues et lichens terrestres.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Amuré 25/06/2000 (AG) - Le Bourdet 04/07/1964 (NT) - Mauzé-Thouarsais 04/06/2006 (CL), 20/06/2006 (CL) - Niort 15/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cybosia mesomella (Linnaeus, 1758)
Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Vert-doré, Plusie vert-doré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (Niort, du 15 mai au 26 juin ; du 11 juillet au 26 septembre). Chenille sur mentha, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu partout dans la région, mais en général peu commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vert doré. Eurasiatique. Europe : répandue jusqu’aux régions polaires. Plus répandue en plaine, mais atteint des altitudes élevées dans les montagnes. En France, un peu partout, mais plus localisée en région méditerranéenne ; abondance de l’espèce très variable d’une année sur l’autre. C’est l’hôte des zones forestières périodiquement inondées, marais, bord des cours d’eau, jachères et bords des chemins et parfois dans les parcs et jardins. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII-X. Chenille sur Urtica en IX-V, hivernage puis VI-VII. Pour distinguer cette espèce des autres du genre on peut avoir recours à l’étude des génitalia (NT).

I. Répandu partout dans la région, mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Chizé 19/05/1971 (NT) - Coulon 15/04/1985 (CL), 26/05/1992 (CL) - La Crèche 03/07/1971 (NT), 05/09/1971 (NT), 10/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT), 10/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/08/1948 (NT), 04/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 26/06/1995 (CL) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT) - Magné 04/06/1970 (NT), 09/06/1970 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Massais 30/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 21/08/2001 (CL) - Niort 04/07/1956 (NT), 09/08/1956 (NT), 30/04/1957 (NT), 30/05/1970 (NT), 08/05/1971 (NT), 31/05/1971 (NT), 24/05/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 07/10/1983 (NT), 14/08/1996 (AG), 07/08/1997 (AG), 01/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1970 (NT), 13/08/1971 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2005 (CL) - Sansais 07/05/1970 (NT), 04/06/1970 (NT), 09/09/1970 (NT), 26/09/1970 (NT), 15/05/1990 (CL), 24/05/1995 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Verrines sous Celles 07/06/1981 (NT) - Villiers en Bois 18/06/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Ecaille roussette, Bordure ensanglantée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur plantago, taraxacum, scabiosa, etc. Elle est visible de avril à juillet. Répandu et commun dans toute la zone. Mâles et femelles varient pour l’importance des parties noires des ailes postérieures en dessus. La femelle sans marge noire est dit immaculata Obth., par opposition à la forme nigrolimbata, figurée par Clerck et par Ch. Barret, et que M. Oberthur estime répondre au type linnéen.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bordure ensanglantée, l’Ecaille roussette, l’Ecaille à bordure amarante. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud des régions méditerranéennes, jusqu’en Asie orientale. En France, répandue presque partout, y compris en Corse. Fréquente les plaines, mais surtout la moyenne montagne jusqu’à 2000 m d’altitude, dans tous les milieux herbeux. Le dimorphisme sexuel est accusé. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2004 (Wilding Neil) - Coulon 26/05/1992 (CL) - La Crèche 12/06/1973 (NT), 14/08/1974 (NT), 06/06/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/08/1971 (NT), 23/07/1974 (NT), 20/05/1981 (NT) - Le Breuil sous Argenton 21/08/1987 (CL) - Moutiers sous Argenton 21/08/1987 (CL) - Niort 15/06/1946 (MG), 13/05/1949 (NT), 18/05/1954 (MG), 11/08/1955 (MG), 29/05/1956 (MG), 10/08/1956 (MG), 04/08/1964 (MG), 06/08/1964 (MG), 25/08/1968 (NT), 21/05/1969 (NT), 29/05/1969 (NT), 13/08/1970 (NT), 19/05/2008 (Rebeyrol Christian), 12/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maxire 26/08/1962 (MG), 26/08/1962 (MG) - Villiers en Bois 11/06/1949 (MG), 30/08/2005 (AG), 06/06/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Diarsia rubi (Vieweg, 1790)
Noctuelle belle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur stellaria, caltha. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : Niort, 1 exemplaire le 10/09/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Vienne : Sommières, 08/1909 (d’Aldin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Commun aux abords de Niort et dans le Marais.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle belle. Eurasiatique. Europe : de la péninsule Ibérique à la Russie, absente du bassin méditerranéen. En France, un peu partout à l’exception du pourtour méditerranéen. Espèce des forêts mixtes humides et fraîches et des prairies avoisinantes. Espèce bivoltine en V-VI puis en VII-IX. Chenille polyphage sur plantes basses, hiverne et reparaît au printemps.

I. Niort 1 ex. 10/09/1907 (HG). Commun aux abords de Niort et dans le Marais (RL 1983).

II. Arçais 12/05/1998 (AG) - Beaussais 08/2002 (Wilding Neil) - Niort 02/09/1980 (NT), 14/08/1997 (AG) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 05/07/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diarsia rubi (Vieweg, 1790)
Amaurosetia acuminatana (Lienig & Zeller, 1846)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 10-15 mm. Largement répandue en Europe, absente de la péninsule Ibérique. Assez répandue en France. Espèce bivoltine en IV-V puis en VIII-IX. Chenille sur Leucanthemum, Tanacetum, Chrysanthemum.

I. Bessines 08/09/1909 (DL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amaurosetia acuminatana (Lienig & Zeller, 1846)
Amaurosetia flavidorsana (Knaggs, 1867)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 14 mm. Largement répandue en Europe et en France, surtout septentrionale. Répartition à préciser car cette espèce a été longtemps confondue avec petiverella. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Tanacetum, Chrysanthemum.

I. Sainte-Pezenne 29/05/1913 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amaurosetia flavidorsana (Knaggs, 1867)
Amaurosetia plumbana (Scopoli, 1763)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 13 mm. Largement répandue en Europe et en France. Période de vol : VIII-IV. Chenille sur Leucanthemum, Achillea, Tanacetum, Artemisia.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amaurosetia plumbana (Scopoli, 1763)
Ditula angustiorana (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Europe atlantique jusqu’en Italie et en Suisse. Un peu partout en France, Corse comprise. Période de vol : VI-VII. Chenille très polyphage sur Malus, Pirus, Prunus, Abies, Betula, Corylus, Crataegus ….

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - L’Absie 26/06/2011 (CL) - Niort 15/08/2001 (AG) - Reffannes 25/06/2010 (CL), 02/07/2010 (CL), 19/08/2010 (CL) - Secondigny 30/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ditula angustiorana (Haworth, 1811)
Dypterygia scabriuscula (Linnaeus, 1758)
Noctuelle hérissée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle hérissée. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe ainsi qu’en France mais moins communément dans la zone méditerranéenne. Affectionne les prairies mésophiles dans les zones forestières. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Rumex, Polygonum, en IV-VII. Le cocon abritant la chrysalide se trouve à la surface du sol (NT).

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - La Crèche 12/07/1971 (NT), 29/07/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 18/05/1956 (MG), 03/06/1956 (MG), 06/06/1956 (MG), 09/08/1956 (MG), 28/05/1957 (MG), 20/06/1957 (MG), 11/05/1960 (MG), 06/08/1970 (NT), 15/06/1971 (NT), 21/06/1971 (NT), 30/06/1971 (NT), 23/08/1983 (NT), 20/06/1991 (AG), 15/07/1991 (AG), 08/08/1998 (AG), 25/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL), 23/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dypterygia scabriuscula (Linnaeus, 1758)
Dyscia fagaria (Thunberg, 1784)
Fidonie des Bruyères

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur calluna, globularia. Elle est visible en avril. La forme de l’ouest atlantique est albidaria, avec les ailes du mâle blanchâtres, très légèrement saupoudrées de brun. (Le cat. Stgr. indique cette forme de la Vendée).

  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Forme albidaria. Commun certaines années à l’île de Ré et à l’île d’Oléron, sur les dunes, fin août.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fidonie des bruyères. Europe : presque toute, de l’Espagne à l’Oural et au Turkmenistan, puis jusqu’en Mongolie. France : très localisée et rare dans l’ouest et le sud. Affectionne les landes à callunes dans l’ouest, les collines arides et les dunes dans le sud. Espèce en voie de disparition si cela n’est déjà fait en de nombreux endroits. Espèce bivoltine en IV-V puis en IX. Chenille sur Erica, Calluna, Artemisia ; elle hiverne.

II. La Crèche 29/06/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dyscia fagaria (Thunberg, 1784)
Eilema lutarella (Linnaeus, 1758)
Manteau safran

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur lichens des arbres et des pierres. Elle est visible en avril.

  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Vienne : Morthemer, 27/09/1908 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Cette forme existe dans ce département.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Eilema lutarella (Linnaeus, 1758)
Eilema palliatella (Scopoli, 1763)
Manteau bicolore

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur lichens des arbres, lichens terrestres. Elle est visible en avril.

  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée dans la région depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Eilema palliatella (Scopoli, 1763)
Wittia sororcula (Hufnagel, 1766)
Manteau jaune

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur les lichens des arbres. Elle est visible en avril.

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, forêt de Chizé, du 15 mai au 10 juin (Gelin).
  • Charente : Commun (Dupuy).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Manteau jaune. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud de l’Espagne jusqu’en Asie. En France, elle est présente presque partout, Corse comprise. Fréquente les bois et forêts thermophiles de feuillus ou mixtes en plaine. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille sur lichens des chênes et des conifères.

I. Assez commun à Niort, forêt de Chizé, du 15/05 au 10/06 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marigny 15/05/1993 (CL), 25/05/1993 (CL) - Niort 30/05/1970 (NT), 08/05/1971 (MG), 17/05/1971 (MG), 31/05/1971 (MG), 08/06/1982 (NT), 02/04/1997 (AG), 22/04/2009 (Rebeyrol Christian) - 15/08/2010 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 05/05/1971 (MG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Wittia sororcula (Hufnagel, 1766)
Epilecta linogrisea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle gris de lin

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’août à septembre. Chenille sur Anagallis, primula, rumex. Elle est visible en avril. Répandu partout, d’abondance très variable suivant les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle gris de lin. En France, elle se rencontre un peu partout, y compris en Corse, mais elle est discrète et localisée. Thermophile, elle occupe les coteaux herbeux bien exposés, les bois clairs et chauds, les pentes sèches et rocailleuses de moyenne montagne à végétation arbustive clairsemée et les friches sur substrat sablonneux. Espèce univoltine, effectuant une diapause estivale locale, en VI-XI. La chenille, polyphage, hiverne et consomme diverses plantes herbacées : Primula, Rumex, Epilobium, Taraxacum...

I. Répandu partout, d’abondance très variable suivant les années et les localités (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL), 13/08/1997 (CL), 12/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 15/09/1997 (CL), 20/09/1999 (CL) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epilecta linogrisea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Laineuse du prunellier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de septembre à novembre en deux générations (L’éclosion du printemps n’a pas lieu chaque année). Chenille sur prunus spinosa, pirus, crataegus, betula, quercus, etc. Elle est visible en juillet.

Vienne : Saint-Secondin, près Saint-Julien l’Ars (d’Aldin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Rochefort, du 2 au 10/11/1877 (Delav.). Saintes, 05/11/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : forêt de Benon, chenilles nombreuses en 1928 (Lucas).


Etat des connaissances en 1998 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Forêt de Chizé (79), forêt de Benon (17), Vallée du Thouet (79) ; région de Poitiers (86).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Laineuse du prunellier. Répandue dans toute l’Europe. Presque partout en France mais de façon localisée. L’imago est visible en IV-V puis en IX-XI en deux générations. Chenille sur Prunus spinosa, Pirus, Crataegus, Betula, Quercus, en IV puis en VII.

I. Forêt de Chizé - Vallée du Thouet 1998 (RL).

II. Availles-Thouarsais 28/04/2002 (CL) - Massais 25/05/1992 (CL) - Moutiers sous Argenton 13/04/2012 (chenille) (CL) - Villiers en Bois 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Erynnis tages (Linnaeus, 1758)
Point-de-Hongrie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations. Bords des chemins, bordure des bois. Chenille sur lotus corniculatus, coronilla, eryngium, campestre. Elle est visible en avril puis en septembre. Répandu partout dans la région, commun au sud de la Loire.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Point-de-Hongrie. Toute l’Europe à l’exception des îles méditerranéennes et du centre et nord de la Scandinavie. L’imago est visible en IV-VIII, en deux générations. Bords des chemins, bordure des bois. Chenille sur Lotus corniculatus, Coronilla, Eryngium campestre, en IV puis en IX.

I. Répandu partout dans la région, commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Beauvoir sur Niort 27/04/1989 (CL), 25/05/1993 (CL) - Bressuire 29/07/2009 (Séchet Vanina) – La Crèche 02/05/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/09/1946 (MG), 11/04/1948 (MG), 17/04/1957 (MG), 03/05/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 02/05/2009 (Rebeyrol Christian), 01/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 05/08/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Erynnis tages (Linnaeus, 1758)
Esperia oliviella (Fabricius, 1794)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 15 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VII. Chenille dans les bois en décomposition, Quercus, Prunus, Corylus.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Villiers en Bois 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Esperia oliviella (Fabricius, 1794)
Eublemma pulchralis (Villers, 1789)
Anthophile superbe
Observations récentes :
Observation de Roques Olivier - Grand Village Plage (17) - 09/09/2015 Observation de Charles Geneviève - Saint-Georges de Didonne (17) - 16/07/2015 Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 11/06/2014 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Georges d’Oléron (17) - 04/07/2013 Observation de Bruno Lavoué - Saint-Georges d’Oléron (17) - 25/06/2006

lire la suite de l'article : Eublemma pulchralis (Villers, 1789)
Eublemma purpurina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle purpurine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle purpurine. Méditerranéo-asiatique. Europe moyenne. En France : beaucoup plus présente su la moitié sud, ailleurs elle est beaucoup moins fréquente et surtout localisée. Semble inféodée aux biotopes secs, fiches, pelouses, prairies steppiques. Espèce bivoltine à priori migratrice, en V-VII puis en VIII-X. Chenille sur les fleurs de Cirsium.

I. Peu commun à Niort 15/09/1903 (HG), 04/06/1905 (HG), 20/08/1906 (HG), 05/06/1907 (HG), 05/09/1907 (HG), 25/08/1908 (HG), 15/07/1909 (HG), 29/07/1909 (HG), 20/08/1909 (HG).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL), 20/08/2005 (CL), 09/06/2006 (CL), 07/10/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/07/2005 (CL) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG), 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eublemma purpurina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eulithis pyraliata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie pyrale, Phalène du caille-lait jaune

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie pyrale, la Phalène du caille-lait jaune. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. Cette espèce est présente partout en France. Fréquente un grand type de milieux dont les lisières des bois, les forêts de feuillus. L’imago est visible en VI-VIII en une génération. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Galium, en IV.

I. Forêt de Chizé 6 ex. 07/07/1901 (HG) - Hanc (RL 1983) - Niort 07/07/1906 (HG)

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Coulon 20/07/1988 (CL) - La Mothe Saint-Héray 07/07/1975 (NT) - Massais 21/06/1988 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 13/06/1999 (AG) - Saint-Georges de Rex 24/06/1975 (NT) - Villiers en Bois 27/06/1975 (NT), 23/06/2001 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eulithis pyraliata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eulithis testata (Linnaeus, 1761)
Cidarie agate
L’imago est visible de juillet à septembre. Vu à Le Busseau (79), Marais d’Amuré (79) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en avril puis en juin (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Eulithis testata (Linnaeus, 1761)
Eupithecia tenuiata (Hübner, 1813)
Eupithécie des Saules

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur chatons de salix cinerea. Elle est visible en avril.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce signalée par Samuel Ducept sur Saint-Benoît (86). Nouvelle pour la Vienne.




lire la suite de l'article : Eupithecia tenuiata (Hübner, 1813)
Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Cul brun

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Le papillon repose, le jour, appliqué sur les murs ou le tronc des arbres, à une faible distance du sol. Chenille sur sorbus, crataegus, rubus, ulmus, quercus, pirus, malus. Elle est visible en mai. Son abondance la rend fréquemment nuisible aux arbres fruitiers. Extrêmement commun partout. On trouve quelques exemplaires faiblement pnctués de noir aux ailes antérieures (aberration punctigera Teich.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cul brun. Paléarctique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les haies buissonnantes, les friches ainsi que les vergers en terrain bocager, jusqu’à 1000 m d’altitude. Cette espèce s’est répandue en un grand manteau blanc sur la ville de Niort au printemps 1987, le nombre de papillons devait être de plusieurs centaines de mille, cet évènement ne s’est jamais reproduit depuis (AG). Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur divers arbres et arbustes comme le Prunus spinosa, Crataegus et Malus.

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Arçais 25/05/2006 (AG) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Genneton 05/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Niort 07/07/1953 (MG), 18/07/1956 (MG), 03/05/1957 (MG), 12/07/1963 (MG), 27/06/1964 (MG), 11/07/1970 (NT), 21/06/1971 (NT), 26/06/1980 (NT), 19/07/1980 (MG), 18/06/2000 (AG), 29/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Euxoa aquilina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle Aquiline

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Cette espèce était considérée à l’époque de Gelin et Lucas comme une forme de Euxoa tritici :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées. Elle est visible en avril. Répandu partout mais surtout abondant aux bords de la mer. On trouve avec le type, les formes aquilina Hb., eruta Hb. et subgothica Hw. Pour leurs différenciations, nous renvoyons aux figures données par M. Culot (Noctuelles etc. pl. 12, fig. 11, 12, 13 et pl. 13, fig. 1).

Deux-Sèvres : 2 exemplaires pris à Niort, le 20/08/1906 et le 17/09/1908 se rapportent à la v. aquilina (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Type et v. eruta, aquilina, subgothica Hw. assez commun sur la Grande côte de Royan, 25/08/1902 (Lucas) ; Le Galon d’or, août 1910 (Mabille).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aquiline. Eurasiatique. Une grande partie de l’Europe. En France, un peu partout sauf en Bretagne, plus fréquente dans le sud. Nous avons trouvé ce papillon à +- 1700 m dans les Pyrénées Orientales. Le papillon est souvent confondu dans les collections avec E. tritici. Thermophile, coteaux herbeux. Espèce univoltine, en VII-IX. Chenille sur graminées et plantes basses, en IV-V. Chenille hivernante.

I. Répandu partout mais surtout abondant aux bords de la mer (G&L 1912). Niort 20/08/1906 (HG), 17/09/1908 (HG).

II. La Crèche 23/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euxoa aquilina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Euxoa eruta (Geyer,1828)
Noctuelle déterrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Cette espèce était considérée à l’époque de Gelin et Lucas comme une forme de Euxoa tritici :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées. Elle est visible en avril. Répandu partout mais surtout abondant aux bords de la mer. On trouve avec le type, les formes aquilina Hb., eruta Hb. et subgothica Hw. Pour leurs différenciations, nous renvoyons aux figures données par M. Culot (Noctuelles etc. pl. 12, fig. 11, 12, 13 et pl. 13, fig. 1).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Type et v. eruta, aquilina, subgothica Hw. assez commun sur la Grande côte de Royan, 25/08/1902 (Lucas) ; Le Galon d’or, août 1910 (Mabille).




lire la suite de l'article : Euxoa eruta (Geyer,1828)
Euxoa obelisca (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle Obélisque

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées, helianthemum vulgare, etc. Elle est visible en avril. Cette espèce, d’après Aurivilius, ne serait qu’une variété de tritici ; et Rossler prétend avoir obtenules deux formes de chenilles provenant de la même ponte (Spuler). La type et les variétés ruris Hb. et Villiersii Gn. sont figurées par Culot (Noctuelles, etc. pl. 13, fig. 9, 10, 11).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort et ab. ruris (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan, type et v. Villiersii (B. et S.). Royan, Grande côte, assez commun avec ab. ruris, 25/08/1902 (Lucas). Saintes, 27/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle obélisque. Eurasiatique. Largement répartie en Europe, sauf le sud de la péninsule Ibérique. Occupe tout le territoire Français. Thermophile, calcicole en biotopes ouverts. Espèce univoltine, en VII-IX. Chenille sur plantes herbacées et Helianthemum, Galium, ainsi que sur les racines des graminées, en IV.

I. Assez commun à Niort (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euxoa obelisca (Denis & Schiffermüller, 1775)
Euxoa temera (Hübner, 1808)
Noctuelle des Champs

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Cette espèce était considérée à l’époque de Gelin et Lucas comme une forme de Euxoa obelisca :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées, helianthemum vulgare, etc. Elle est visible en avril. Cette espèce, d’après Aurivilius, ne serait qu’une variété de tritici ; et Rossler prétend avoir obtenules deux formes de chenilles provenant de la même ponte (Spuler). La type et les variétés ruris Hb. et Villiersii Gn. sont figurées par Culot (Noctuelles, etc. pl. 13, fig. 9, 10, 11).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort et ab. ruris (Gelin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan, type et v. Villiersii (B. et S.). Royan, Grande côte, assez commun avec ab. ruris, 25/08/1902 (Lucas). Saintes, 27/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des champs. Eurasiatique. Une grande partie de l’Europe. En France, espèce surtout méridionale. Souvent confondue avec E. nigricans. Espèce univoltine, xérothermophile en milieux ouverts, en VII-IX. Chenille hivernante, sur diverses plantes basses, en IV.

I. Assez commun à Niort et ab. ruris (Gelin).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euxoa temera (Hübner, 1808)
Glaucopsyche alexis (Poda, 1761)
Azuré des Cytises

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Clairières des bois, prairies. Chenille sur genista,melilotus, astragalus, cytisus. Elle est visible en avril. L’espèce se rencontre ça et là, en Anjou et dans toute la région au sud de la Loire ; n’est abondante que sur quelques pelouses sèches des terrains calcaires. Sa couleur varie du bleu violet d’icarus au bleu céleste de bellargus. La borduare noire des ailes antérieures du mâle est en général assez large, mais plus ou moins fondue intérieurement. Dans la femelle, la partie bleue partant de la base occupe du tiers à la moitié de la surface du disque. Le dessous des ailes antérieures porte de 4 à 6 points noirs cerclés de blanc, dont deux ou trois sont plus gros, et les ailes postérieures de 0 à 9 points noirs beaucoup plus petits. Ces derniers ponts limitent généralement un espace basal saupoudré d’une fine écaillure bleu verdâtre ; mais dans certains exemplaires, plus ou moins dépourvus de points sous les ailes inférieures, cette nuance occupe presque toute la surface (v. aeruginosa Stgr, dont ’ai pris plisieurs sujeys à Mallet et à Prin, près de Mauzé (79). Dans une femelleprise à la Sauve, près de Bordeaux, le 01/06/1903, par M. Gouin, 4 points du dessous des ailes postérieures se reproduisent en dessus ; un sujet femelle pris par moi dans la forêt de Chizé (79) ke 23/06/1907, appartient à une forme identique, et deux petits espaces noirs très nets répètent, sur la partie bleue du disque, les points correspondants du dessous. C’est la forme punctata Gouin, laquelle peut-être rattachée à la variation Blachieri Mill., qui est de Provence, et chez qui la répétition en dessus des points noirs du dessous a lieu dans les 4 ailes (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré des cytises. Espèce assez répandue en Europe. Répandue presque partout en France. Fréquente les prairies, les landes, les lisières et clairières de forêts. Période de vol : III-VII. Chenille sur Genista, Melilotus, Astragalus, Cytisus.

I. Répandu partout au sud de la Loire sans être abondant (G&L 1912).

II. Beauvoir sur Niort 21/06/1988 (CL) - Chizé 30/05/1982 (NT), 06/06/1982 (NT) - Epannes 27/06/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 15/05/1968 (NT) - Niort 15/08/1940 (MG), 05/07/1971 (NT) - Pamproux 16/05/2010 (Debordes Laurent) - Sansais 10/08/1990 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 14/06/1958 (MG), 07/06/1959 (MG), 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (MG), 15/05/1968 (NT), 23/06/1968 (NT), 21/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Glaucopsyche alexis (Poda, 1761)
Harpella forficella (Scopoli, 1763)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-29 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-IX. Chenille sur Quercus.

I. Le Fief de François 14/07/1914 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais16/07/1997 (CL) - Reffannes 25/06/2010 (CL), 02/07/2010 (CL) - Secondigny 30/07/2007 (CL), 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Harpella forficella (Scopoli, 1763)
Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Armigère, Noctuelle de la tomate

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur plantago, reseda lutea, hyociamus niger. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu partout mais en général assez peu commun.

Deux- Sèvres : Assez commun à Niort : 26/05/1909 ; 10/09/1904 ; nombreux exemplairesen octobre et novembre (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Armigère. Paléotropicale. Très répandue en Europe et en France. Espèce migratrice et bivoltine en V-VII puis en VIII-XI. Vol crépusculaire et nocturne. Chenille sur Plantago, Reseda lutea, Hyosciamus niger et diverses plantes herbacées en IV puis en VII-X.

I. Répandu partout mais en général assez peu commun (G&L 1912). Assez commun à Niort 10/09/1904 (HG), 26/05/1909 (HG), nombreux exemplaires en octobre et novembre (HG).

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil) - Niort 30/10/1975 (NT), 05/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 10/10/1996 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Herminia grisealis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Herminie grise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. La chenille est polyphage : carpinus, betula, rubus. Elle est visible en avril.

Vienne : Sommières (d’Ald.).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : L’Hermitain, 10/06/1913, 17/05/1914 ; Niort, 14/06/1917 ; Le Fief, 06/09/1915 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie grise. Eurasiatique. Occupe l’Europe du sud, absente de l’extrême nord et de la Grèce. Cette espèce affectionne les milieux les plus divers y compris les zones de culture intensive. Espèce univoltine ou bivoltine en V-VI puis en VII-VIII. Chenille sur les feuilles sèches de diverses essences forestières et plantes herbacées : Carpinus, Quercus, Betula, Urtica…

I. L’Hermitain 10/06/1913 (HG), 17/05/1914 (HG) - Niort 14/06/1917 (HG) - Le Fief 06/09/1915 (HG).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 23/08/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 19/05/1971 (NT) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 22/08/1970 (NT), 22/08/1970 (NT), 26/08/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/08/2008 (CL) - Niort 30/08/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 08/06/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Herminia grisealis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-26 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille dans les denrées alimentaires stockées.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Fressines 03/07/2009 (AG) – Rom 26/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)
Hoplodrina ambigua (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ambigüe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur taraxacum, elle est visible en mai. Très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ambigüe. Méditerranéo-asiatique. Présente dans toute l’Europe, en montagne atteint 1600 m d’altitude. Commune en France. Habite les endroits secs et ensoleillés, lisières, landes, bords des champs, mais aussi prairies mouillées et jardins. L’adulte se tient souvent, la journée caché dans les feuilles mortes (NT). Espèce bivoltine en IV-VI puis VII-XI. Chenille hivernante sur Plantago, Lactuca, Taraxacum, Rumex, en IX-IV.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Crèche 14/07/1972 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1997 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 08/06/1970 (NT), 14/08/1982 (NT), 24/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 30/05/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 28/08/1983 (NT), 02/08/1996 (AG), 07/09/1997 (AG), 03/06/2006 (AG), 04/06/2006 (AG), 07/08/2007 (AG), 19/08/2008 (Rebeyrol Christian), 21/05/2009 (Rebeyrol Christian), 31/05/2009 (AG), 21/08/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hoplodrina ambigua (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hoplodrina blanda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle du Pissenlit

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur plantago, etc. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire très rembruni, pris à Niort, le 18/07/1906 ; 1 autre un peu plus clair, du 10/09/1909 (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Echiré, 01/07/1911 (d’Olbreuse).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du pissenlit. Méditerranéo-asiatique. Répandue dans toute l’Europe et toute la France. Occupe les milieux les plus variés jusqu’en zone urbaine, moins fréquente en zone méditerranéenne. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille hivernante sur plantes basses : Plantago, Rumex, Sedum telephium, Plantago lanceolata, jusqu’en IV.

I. Niort 1 ex. 18/07/1906 (HG), 1ex. 10/09/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Niort 02/07/1969 (MG), 22/07/1982 (NT), 16/07/1983 (NT), 13/06/2010 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hoplodrina blanda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Noctuelle de la morgeline

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la morgeline. Eurasiatique. Toute l’Europe. En France, largement répandue. Fréquente des milieux très variés. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur plantes basses : Rumex, Plantago, Sedum telephium, Daucus carota …

I. Niort 06/07/1904 (HG), 15 ex. 05/07/1908 (HG).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - La Crèche 01/07/1973 (NT), 11/06/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 14/06/1974 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Hydriomena furcata (Thunberg, 1784)
Larentie lavée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur salix cinerea, fagus, betula, quercus. Elle est visible en avril puis en juin.

Deux-Sèvres : Vouhé, 14/07/1911, 2 exemplaires (Lacroix).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Larentie lavée. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe. En France, répandue partout. Elle se rencontre en milieux humides. Espèce univoltine en VII-VIII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Salix, Corylus, Fagus, Vaccinium, Rosa...

I. Forêts de Gâtine (RL 1983) - Vouhé 2 ex. 14/07/1911 (Lacroix).

II. La Mothe Saint-Héray 11/07/1980 (NT), 01/09/1983 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hydriomena furcata (Thunberg, 1784)
Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Hypène des ponts

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hypène des ponts. Méditerranéo-asiatique. Europe : ouest et sud de la péninsule Ibérique au bassin égéen, remonte à l’ouest ponctuellement jusqu’en Angleterre. En France, espèce méridionale, sporadique sur le reste du continent les années chaudes. Affectionne les maisons d’habitation surtout dans les villages. Espèce bivoltine (peut-être plus) toute l’année, hiverne à l’état adulte. Chenille sur Urtica et Parietaria officinalis, P. judaica. Espèce commune à Niort ou elle peut se rencontrer en nombre dans certains vieux garages humides (AG).

I. Hanc 1983 (RL) - Commun à Niort, à peu près toute l’année (G&L 1912). L’hiver, dans les caves, où le papillon vole aux lumières (HG).

II. Niort 07/06/1969 (NT), 01/07/1972 (NT), 16/11/2008 (AG), 17/10/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle à museau, Hypène proboscidale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (Niort 15 mai - 20 juin ; 7 juillet - 22 septembre). Chenille sur urtica, plantago. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun dans toute la région. Les exemplaires de la seconde génération sont plus petits.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle à museau. Eurasiatique. Toute l’Europe : jusqu’à 1600 m dans les massifs montagneux. En France, largement répandue. Affectionne les clairières et lisières, prés humides, berges, prairies, jardins. Espèce bivoltine à trivoltine en IV-X. Chenille sur Lamium, Plantago, Urtica dioica, en VIII-V, avec hivernage ; VII-VIII.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Amuré 20/09/1998 (AG) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 20/09/1980 (NT), 07/08/1982 (NT) - Cersay 27/05/1983 (CL) - Chizé 25/08/1970 (NT), 30/05/1981 (NT) - Coulon 26/07/1988 (CL) - La Crèche 13/06/1973 (NT), 08/06/1974 (NT), 10/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 12/06/1981 (NT) - Marigny 22/05/1990 (CL) - Massais 25/07/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 02/06/1998 (CL), 15/09/2007 (CL) - Niort 04/06/1969 (NT), 09/06/1969 (NT), 11/06/1969 (NT), 05/10/1969 (MG), 23/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 30/06/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 02/09/1980 (NT), 12/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 17/09/1996 (AG), 01/09/1997 (AG), 15/07/2002 (AG), 25/05/2006 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Idaea macilentaria (Herrich-Schäffer, 1846)
Acidalie maigre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salvia, centaurea, achillea, scabiosa, polygonum aviculare, sonchus, etc. Elle est visible en avril puis en septembre. Espèce répandue et commune partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie maigre. Partout en Europe. Espèce présente partout en France excepté dans la partie nord. Fréquente les zones boisées, les friches, les bords des chemins et des champs. Espèce univoltine en VI. Chenille sur Plantago, Rumex, Sonchus, Achillea millefolium, Stellaria, Salvia, Centaurea …

I. Espèce répandue et commune partout (G&L 1912).

II. Boussais 27/06/2008 (CL), 05/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea macilentaria (Herrich-Schäffer, 1846)
Idaea aversata (Linnaeus, 1758)
Impolie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Répandu et assez commun partout. La forme spoliata Stgr., avec les quatre ailes non traversées par une bande foncée, est la plus commune dans le nord de la zone. Chenille sur genista, etc. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Impolie. Répandue en Europe jusqu’au Japon. En France, partout. Fréquente aussi bien les lisières de forêt que les friches. Espèce plurivoltine en IV-X. Chenille sur Sarothamnus scoparius, Corylus, Galium, Poterium, Ribes, Vaccinium, Poa, Taraxacum, Calluna, Alnus.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 07/08/1982 (NT) - Boussais 05/07/2008 (CL) - Chizé 07/08/2009 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 23/06/1971 (NT), 13/08/1980 (NT) - Magné 04/06/1971 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/08/1993 (CL), 30/06/2007 (CL), 05/07/2008 (CL) - Niort 14/07/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 04/07/1971 (NT), 16/08/1982 (NT), 11/07/1983 (NT), 22/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 03/08/1997 (AG), 15/09/2002 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 07/07/1996 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 12/07/1972 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea aversata (Linnaeus, 1758)
Idaea biselata (Hufnagel, 1767)
Truie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur crataegus, etc. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : Amuré : 30/05/1911 (Lacroix).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Lieux humides : Marais Poitevin, en particulier marais de Saint-Rémy.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Truie. De l’Europe jusqu’en Corée. En France, elle est présente partout à l’exception des parties non montagneuses du Midi. Fréquente les sous-bois humides. L’imago est visible en V-VIII, espèce univoltine ou bivoltine selon les sites. Chenille polyphage sur arbres, arbustes et plantes basses.

I. Amuré 30/05/1911 (Lacroix) - Marais Poitevin, en particulier marais de Saint-Rémy (RL 1983).

II. Beaussais 06/2001 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 01/07/1983 (NT) - Niort 27/06/1969 (NT), 29/06/1969 (NT), 11/07/1983 (MG) - Secondigny 30/07/2000 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea biselata (Hufnagel, 1767)
Idaea degeneraria (Hübner, [1799])
Acidalie dégénérée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août (Niort, 18 mai-1er septembre) en deux générations. Chenille sur polygonum aviculare, etc. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun dans toute la région. La forme mediaria Mill., avec bande médiane brune et la partie externe des ailes verdâtre pâle, a été prise à Angers par Mr Delahaye.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie dégénérée. Sud de l’Europe jusqu’en Asie centrale. Espèce présente partout en France mais plus localisée en Ile de France et dans l’est. Fréquente les bords des chemins, les friches, les terrains bien exposés. Espèce bivoltine en IV-IX. Chenille sur Scabiosa, Convolvulus, Achillea, Veronica, Polygonum, Rubus, etc.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Crèche 13/06/1973 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Marnes 02/08/2000 (CL) - Niort 08/05/1971 (NT), 11/05/1971 (NT), 17/05/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 08/06/1982 (NT), 22/05/1997 (AG), 28/05/1997 (AG), 03/08/1997 (AG), 08/08/1997 (AG), 25/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT), 25/08/2001 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea degeneraria (Hübner, [1799])
Idaea dimidiata (Hufnagel, 1767)
Phalène écussonnée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène écussonnée. Commune et répandue à travers toute l’Europe. Répandue et commune en France. Fréquente les collines boisées, les coteaux en friche, les forêts de feuillus. L’imago est visible en V-IX en deux générations. Chenille sur Prunus spinosa, Salix, Alnus, Plantago, Anthriscus, Filipendula, Pimpinella, Galium…

I. Amuré 01/07/1905 (HG) - Le Fief de François 25/08/1904 (HG) - Niort 2 ex. 30/06/1906 (HG). Répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Massais 22/07/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 22/08/1998 (AG), 02/07/2006 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea dimidiata (Hufnagel, 1767)
Idaea humiliata (Hufnagel, 1767)
Salie, Phalène à côte rousse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Salie, la Phalène à côte rousse. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’au Caucase. Largement répandue en France à l’exception de l’extrême ouest. Fréquente les coteaux ensoleillés. L’imago est visible en V-VIII en une génération. Chenille sur Rumex, Taraxacum, Veronica, Hippocrepis, Ononis, Thymus.

I. Forêt de Chizé 20/06/1904 (HG) - Niort 23/05/1911 (HG), 07/07/1906 (HG), 25/07/1903 (HG)

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 21/07/2001 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT), 03/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 23/06/2001 (AG), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea humiliata (Hufnagel, 1767)
Idaea laevigata (Scopoli, 1763)
Acidalie des herboristes, Acidalie polie

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie des herboristes, l’Acidalie polie. Subméditerranéenne. En France, répartition clairsemée, présente dans l’ouest et le sud-est. Espèce bivoltine en V-VII puis en IX. Chenille polyphage sur Galium, Chrysanthemum, Gypsophila, Medicago, etc.

I. Niort 02/07/1906 (HG), 07/07/1906 (HG).

II. Niort 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea laevigata (Scopoli, 1763)
Idaea politaria (Hübner, 1799)
Acidalie glacée, Acidalie luisante

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie glacée, l’Acidalie luisante. Méditerranéenne. Remonte du littoral, sur la moitié sud de la France. Affectionne les sites xériques et préfère les plaines et les bords de rivière. L’imago est visible en VI-VII en une génération. Chenille sur la partie sèche des plantes basses.

I. Bessines 5 ex. dans une prairie 27/07/1909 (HG) - Forêt de Chizé 23/07/1912 (HG).

II. Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea politaria (Hübner, 1799)
Idaea seriata (Schrank, 1802)
Vieillie, Voisine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur genista, sedum album, thymus, lychnis. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Vieillie, la Voisine. Presque partout en Europe. Répandue dans toute la France. C’est une espèce commune en France excepté dans quelques départements. L’imago est visible en III-X en plusieurs générations. Chenille sur Lonicera, Plantago, Urtica...

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Niort 04/05/1948 (NT), 27/05/1969 (NT), 03/06/1969 (NT), 08/06/1969 (NT), 09/06/1969 (NT), 10/06/1969 (NT), 11/06/1969 (NT), 14/06/1969 (NT), 02/07/1969 (NT), 16/06/1982 (NT), 25/05/1993 (AG), 31/05/1993 (AG), 19/04/1997 (AG), 30/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG), 11/05/1998 (AG), 22/08/1998 (AG), 07/05/2006 (AG), 09/05/2006 (AG), 25/05/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 07/08/2007 (AG), 09/05/2010 (AG), 24/05/2010 (AG), 02/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) 09/10/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea seriata (Schrank, 1802)
Idaea straminata (Borkhausen, 1794)
Acidalie sobre

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille est polyphage et vit sur les feuilles sèches, sur thymus serpyllum et autres plantes basses. Elle est visible en avril.

Vienne : V. circellata Gn. (verdêtre, distinct. ponctuée de noir), Sommières (d’Ald.).

Charente : V. circellata, Jarnac (Delam.).

Deux-Sèvres : 1 ex. forêt de l’Hermitain : 25/06/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie sobre. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Extrême-Orient. Espèce présente dans toute la France. Fréquente les biotopes ouverts tels que les steppes sablonneuses, les forêts claires, les pinèdes, les maquis. Espèce bivoltine en V-X. Chenille sur plantes basses : Rumex, Lysimachia, Sonchus, Stellaria, Viola, Galium.

I. Forêt de l’Hermitain 1 ex. 25/06/1905 (HG) - Mallet près Mauzé 17/07/1913 (HG).

II. Arçais 12/05/1998 (AG) - Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) – Niort 14/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea straminata (Borkhausen, 1794)
Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Acidalie blanche, Acidalie blanchâtre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie blanche, l’Acidalie blanchâtre. Répandue en Europe et en France. Fréquente les friches, les bords des chemins, les clairières. L’imago est visible en IV-IX en plusieurs générations. Chenille sur Plantago, Stellaria, Anagallis, Polygonum, Rumex, Lactuca, Taraxacum, Vicia, Galium, Prunus, Urtica…

I. Niort 18/06/1905 (HG), 10/06/1908 (HG). Assez commun et répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 02/06/1968 (NT), 28/05/1970 (NT), 16/07/1982 (NT) - Niort 25/04/1948 (NT), 07/05/1948 (NT), 04/06/1948 (NT), 24/05/1970 (NT), 11/06/1970 (NT), 22/05/1971 (NT), 08/07/1982 (NT), 10/05/1994 (AG), 11/08/2007 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2001 (AG), 09/06/2006 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Idaea sylvestraria (Hübner, 1799)
Acidalie sylvestre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie sylvestre. Eurasiatique. En France, plutôt dans la partie nord mais aussi dans le Midi et les Alpes. Fréquente les forêts claires, les collines arides. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Calluna vulgaris, Thymus, Genista, Chenopodium, Vaccinium…

II. Availles-Thouarsais 20/04/2007 (CL), 20/04/2007 (CL) – Beaussais 08/2002 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea sylvestraria (Hübner, 1799)
Idaea trigeminata (Haworth, 1809)
Acidalie retournée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie retournée. Europe méridionale jusqu’au Liban. Répandue dans toute la France. Elle fréquente les friches et les clairières. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur diverses plantes basses ou sur divers feuillus : Betula, Acer, Taraxacum, Polygonum…

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1912 (HG). Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2003 (Wilding Neil) - Fressines 13/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Niort 09/07/1970 (NT), 11/07/1983 (MG), 16/07/1983 (MG), 13/06/1999 (AG), 03/06/2000 (AG), 26/06/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 07/07/1996 (CL) - Villiers en Bois 22/06/1971 (NT), 23/06/2001 (AG), 02/07/2001 (AG), 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG) 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea trigeminata (Haworth, 1809)
Idaea vulpinaria (Herrich-Schäffer, 1851)
Phalène rustique

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur feuilles sèches, plantes basses. Elle est visible en avril puis en août.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, du 10/06 à fin juillet (Gelin).

Charente-Maritime : Ronce les bains, assez commun ; 04/08/1909, variation vulpinaria Hs. (plus pâle, ailes antérieures traversées par une fascie brunâtre) 1 exemplaire à Chatellaillon, le 27/07/1904 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène rustique. Répandue à travers toute l’Europe. Présente dans toute la France. Fréquente les lieux ouverts, les friches et les jardins bien exposés. Commune dans le centre ville de Niort (AG). Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille polyphage sur plantes basses et arbres fruitiers.

I. Assez commun à Niort, du 10/06 à fin 07 (HG).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Boussais 20/07/1998 (CL) - Fressines 13/06/2006 (AG), 17/06/2006 (AG) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Niort 05/07/1969 (NT), 11/07/1969 (NT), 14/07/1970 (NT), 08/08/1980 (NT), 01/08/1996 (AG), 02/08/1996 (AG), 03/08/1997 (AG), 13/06/2006 (AG), 01/07/2006 (AG), 01/07/2006 (AG), 02/07/2006 (AG), 09/07/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 17/06/2007 (AG), 07/07/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 11/07/2009 (AG), 25/06/2010 (AG) - Villiers en Bois 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea vulpinaria (Herrich-Schäffer, 1851)
Iwaruna biguttella (Duponchel, 1843)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Période de vol VI-VII.

I. Marais d’Amuré 18/05/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Iwaruna biguttella (Duponchel, 1843)
Jordanita globulariae (Hübner, 1793)
Procris de la Globulaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille dans les feuilles de globularia, plantago, scabiosa. Elle est visible en avril et en mai. Espèce capturée partout , dans les calcaires secs, de la Loire à la Gironde, mais généralement peu abondante.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Turquoise de la globulaire. Envergure : 19-30 mm. L’imago est visible en V-VII. Chenille dans les feuilles de Globularia, Plantago, Scabiosa, Centaurea. Elle est visible en IV-V.

I. Espèce capturée partout, dans les calcaires secs, de la Loire à la Gironde, mais généralement peu abondante (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Jordanita globulariae (Hübner, 1793)
Lacanobia blenna (Hübner, 1824)
Noctuelle sablonneuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur atriplex tornabeni, suaeda fruticosa, salsola, chenopodium maritima. Elle est visible en avril puis en août. Espèce du littoral.




lire la suite de l'article : Lacanobia blenna (Hübner, 1824)
Laspeyria flexula (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Crochet. Eurasiatique. Occupe l’Europe tempérée ; jusqu’à 1500 m en montagne du nord de l’Espagne au sud de la Scandinavie. En France, commun y compris en Corse. Affectionne surtout les forêts de résineux ; également dans les bois mixtes frais. Espèce bivoltine en VII-VIII dans la moitié sud de la France. La chenille hiverne et se nourrit de lichens et algues (Protococcus) poussant sur diverses essences forestières dont les conifères en VIII-IX.

I. Répandu mais rare dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 25/08/1970 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 06/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 14/09/1971 (NT), 05/06/1981 (NT) - Magné 09/06/1970 (NT), 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Niort 08/06/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 13/05/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 20/05/1982 (NT), 08/06/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 14/08/1982 (NT), 18/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 14/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT), 19/06/1982 (NT) - Sansais 25/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 05/06/1970 (NT), 09/09/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Laspeyria flexula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lathronympha strigana (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-18 mm. Largement répandue en Europe et en France, y compris en Corse. Espèce bivoltine en VI-VII puis en VIII-IX. Chenille sur Hypericum.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1912 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lathronympha strigana (Fabricius, 1775)
Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Sylvain Azuré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à septembre en deux générations. Allées des bois. Chenille sur lonicera. Elle est visible en avril. Habite toute la région ; assez abondant dans les régions boisées. N’a qu’une génération (juillet- août) au nord de la Loire. Les femelles de cette espèce présentent parfois une série de taches rouges bordant intérieurement les points noirs antémarginaux des ailes postérieures, en dessus. J’appelle cette forme : ab. rufopuncta (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sylvain azuré. Espèce répandue dans le sud de l’Europe, plus localisée en Europe centrale. France : sud et centre. Fréquente les landes arbustives, les lisières et clairières chaudes. Espèce monovoltine à plurivoltine selon la latitude en V-IX. Chenille sur Lonicera.

I. Habite toute la région. Assez commun en régions boisées (G&L 1912).

II. Cours 01/10/2011 (Colas Anthony) - Couture d’Argenson 26/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1960 (NT), 07/08/1996 (NT), 15/06/2000 (AG) - Niort 15/06/1942 (MG), 08/06/1947 (MG), 10/06/1947 (MG), 31/07/1964 (MG) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 13/08/1950 (MG), 28/07/1955 (MG), 21/07/1959 (MG), 14/06/1960 (MG), 06/07/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 08/06/1968 (NT), 07/08/1968 (NT), 08/06/1972 (NT), 26/07/1975 (NT), 06/05/1990 (NT) – Voultegon 04/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Lopinga achine (Scopoli, 1763)
Bacchante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Bois frais, lieux ombragés ; suce les plaies des arbres cariés. Chenille sur lolium, poa, triticum, carex. Elle est visible de avril à mai. N’est signalé qu’entre la Loire et la Charente. C’est le plus beau de nos satyres, celui chez qui l’ocellation antémarginale est le plus développée. Nos exemplaires offrent 6 ocelles en dessous et en dessus des ailes supérieures, 3-4 en dessus des ailes inférieures et 5-6 en dessous ; ces ocelles sont pupillés de blanc en dessous seulement, et celui de l’angle anal est bipupillé.

Deux-Sèvres : Bois du Fouilloux près de la Mothe, forêt de l’Hermitain. 1 exemplaire à Niort (Gelin).

Vienne : Charroux (Obth.).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Saint-Martin de la Coudre, commun le 06/06/1917 (Gelin et Lacroix).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (1912-1922) d’Henri Gelin et Daniel Lucas, par Robert Levesque :

Charente-Maritime : Assez commun dans plusieurs bois ou forêts du nord-est de la Charente-Maritime (forêt de Benon et bois environnants en particulier).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : annexe IV Directive habitats.

Protection nationale, déterminance P-C.

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bacchante. Localisée en Europe centrale, éteinte en Belgique, au Luxembourg et en Bulgarie. En France, populations isolées dans le sud-ouest, très raréfiée sauf dans l’est. Fréquente les clairières et lisières des bois et forêts. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Agropyron repens, Lolium.

I. La Mothe Saint-Heray (HG) - Niort (HG) - Villiers en Bois 1994-2003 (RL).

II. Chizé 04/06/2012 (Montenot Jean-Pierre) - Villiers en Bois 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (MG), 21/06/1970 (NT), 11/06/1976 (NT), 13/06/1981 (NT), 14/06/1981 (NT), 23/06/1983 (NT), 24/05/2011 (Conort Fabrice), 29/05/2011 (Chaigne Adrien).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lopinga achine (Scopoli, 1763)
Thersamolycaena alciphron (Rottemburg, 1775)
Cuivré mauvin

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin et juillet. Chenille sur Rumex acetosa. Elle est visible en avril. Espèce des montagnes dont la variété gordius a été signalée à Limoges (Oberthur) et de Gargilesse, dans l’Indre (Sand). Trouvée en Gironde.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Daniel Lucas :

Charente : Cité des environs d’Angoulême par Rowland Brown, d’après une lettre de Dupuy.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : Non mentionné (PCN, 01)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Situation actuelle - 2009 (Guyonnet Antoine) : Semble très rare, à définir par l’atlas.




lire la suite de l'article : Thersamolycaena alciphron (Rottemburg, 1775)
Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Cuivré commun

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à octobre en deux générations. Prés, haies, bords des chemins. Chenille sur rumex, polygonum aviculare. Elle est visible en avril, juillet et septembre. Commun partout. Dans la génération estivale, les sujets sont bicaudés, et généralement beaucoup plus rembrunis que les exemplaires de printemps : c’est la forme eleus F. Dans les deux générations, on trouve partout, et en assez grand nombre, des sujets portant sur les ailes inférieures une ligne arquée, plus ou moins complète, de points bleus (v. coeruleo-punctata Stgr.). Une forme très mémanique d’eleus a été signalée dans les landes du Bordelais par Trimoulet et à Biarritz par Selis-Longchamps : c’est melanophlaeas de Villers. Un exemplaire de la variété cuprinus Peyer., a été capturée à l’Ile Saint-Jean de La Croix (49) par Aubert, et un autre à Charroux (86), en 09/1906, par M. Oberthur ; M. Delahaye a pris à Saint-Christophe du bois (49), un sujet à fond des ailes blanc mat (ab. Schmidtii Gerh.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré commun. 22-27 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Sexes semblables. Fréquente des habitats ouverts variés. Papillon actif, comportement territorial. Habitat : milieux ouverts, lieux incultes ensoleillés. L’imago est visible de III à IX en deux ou trois générations. Chenille sur Rumex et cultivées, en IV puis en VII et en IX. Elle hiverne généralement jeune, plus rarement âgée.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (Courtin Bernard) – Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Cersay 29/07/1976 (CL) - Chanteloup 09/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Etusson 10/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Fenioux 15/04/2011 (Chauveau Joseph) - Genneton 22/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 08/07/1993 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Largeasse 17/10/2010 (Rolland Ludovic) - Magné 01/09/1970 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Niort 09/09/1947 (MG), 17/09/1947 (MG), 24/09/1947 (MG), 15/09/1969 (NT), 04/07/1970 (NT), 03/05/1971 (NT), 28/09/1971 (NT), 31/08/1972 (NT), 09/09/1972 (NT), 15/09/1976 (NT), 23/09/1979 (NT), 26/09/1980 (NT), 25/09/1981 (NT), 05/08/1982 (NT), 30/09/1982 (NT), 21/09/1991 (AG), 06/05/2009 (Rebeyrol Christian), 26/04/2010 (Rebeyrol Christian), 21/04/2011 (AG) - Noireterre 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) - Saint-Rémy 29/09/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Verrines sous Celles 16/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 10/09/1957 (MG) 27/08/1959 (MG) – Voultegon 22/10/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Lycophotia porphyrea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle porphyre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur erica, cinerea. Elle est visible en avril. Répandu dans toute la région, assez commun dans les brandes et les forêts où croissent les bruyères. La nuance brun rougeâtre du dessus des ailes est intermédiaire entre celles des fig. 4 et 5 de la Pl. 3 des Noct. et Géom. de J. Culot.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ondulée, La Noctuelle porphyre. Atlanto-méditerranéenne. En Europe, de la moitié nord de la péninsule Ibérique à la Russie, à travers l’Europe moyenne et du Nord, avec tout de même une faible incursion dans le sud de l’Europe centrale où elle rejoint le nord de la Grèce. En France, on la rencontre un peu partout, excepté dans l’extrême Sud-Est. Elle affectionne les landes acidiphiles à bruyères et callunes, que ce soit en forêt sèche ou dans les tourbières froides. Espèce univoltine en V-IX. La chenille hiverne et vit sur Calluna vulgaris et Erica.

I. Répandu dans toute la région, assez commun dans les brandes et les forêts où croissent les bruyères (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Boussais 27/06/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 13/06/1973 (NT), 29/06/1973 (NT), 23/07/1974 (NT), 01/12/2006 (NT) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/07/1996 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/08/2001 (CL) - Secondigny 08/06/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycophotia porphyrea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Macdunnoughia confusa (Stephens, 1850)
Confuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Confuse. Paléarctique. Europe : espèce migratrice, autochtone au sud et ça et là au nord de l’arc alpin, dans les régions les plus chaudes ; jusqu’à 1200 m. En France, largement répandue, mais plus fréquente dans le sud-est. Affectionne les milieux chauds, secs et ensoleillés, les pentes, les lisières mais aussi les forêts périodiquement inondées ; parfois dans les zones urbaines. Activité diurne et nocturne. Espèce bivoltine (au sud ?) en IV-XI. Chenille sur diverses plantes herbacées. La chenille hiverne (NT).

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/07/1988 (CL) - La Crèche 19/05/1982 (NT), 21/09/1983 (NT), 19/04/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/06/1970 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 06/04/1999 (CL), 22/08/1999 (CL) - Niort 15/07/1949 (MG), 12/09/1954 (MG), 07/05/1958 (MG), 31/07/1970 (NT), 23/10/1971 (NT), 30/09/1980 (NT), 09/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 05/08/1992 (AG), 03/08/1997 (AG), 05/10/1997 (AG), 15/06/2000 (AG), 15/08/2000 (chenille) (AG), 17/09/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 09/05/1998 (AG) - Sansais 10/09/1985 (NT), 15/09/1985 (NT) - Secondigny 10/10/2008 (CL), 10/07/1991 (AG) – Villiers en Bois 10/07/1991 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macdunnoughia confusa (Stephens, 1850)
Macrochilo cribrumalis (Hübner, 1793)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie ponctuée. Eurasiatique. Europe : bien répartie dans l’ensemble sauf dans la partie méridionale. France : assez répandue mais très localisée. Espèce des zones humides, des marais, proche en général de zones inondables. Espèce univoltine en V-VII. Chenille sur Salix, Carex, Luzula, Juncus et Phragmites. Autrefois c’était une espèce commune à Amuré (NT).

I. Assez commun dans le marais sud d’Amuré 06/07/1903 (HG), 23/06/1904 (HG), 01/07/1905 (HG).

II. Magné 19/08/2010 (AG) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macrochilo cribrumalis (Hübner, 1793)
Polyommatus bellargus (Rottemburg, 1775)
Azuré bleu céleste, Bel argus

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Coteaux et champs herbus des terrains calcaires. Chenille sur trifolium, sarothamnus, hippocredis, genista, coronilla, etc. Elle est visible en avril puis en juillet. Espèce répandue et commune sur les terrains calcaires de la région. Dans la race de l’ouest, le dessus des ailes du mâle est uniformément d’un bleu céleste très brillant. Les femelles sont de nuance variable : la forme typique est brun noirâtre, avec une bordure de lunules fauves qui, aux ailes supérieures s’estompe et s’atténue de façon à ne montrer qu’une bande maculaire étroite et blanchâtre. Toutes les femelles portent des écailles bleues qui, dans les exemplaires les plus bruns, ne se remarquent guère qu’à la loupe ; mais leur nombre peut augmenter et conduire, par des gradations insensibles, à une forme de l’aberration ceronus Esp. particulière à la région française océanique. Dans cette forme, le brun du disque des ailes a disparu pour faire place à une couleur bleu azuré analogue à celle des mâles, dont on ne les distingue plus que par la bordure d’ocelles noirs intranervuraux, marqués en dedans d’arcs jaune jaune orangé plus ou moins visibles aux ailes supérieures. Ces femelles de bellargus avaient, depuis longtemps attiré l’attention des lépidoptéristes de l’ouest, et Trimoulet dans son Catalogue des lépidoptères (1842) dit que "l’aberration ceronus est remarquable en Gironde par le brillant de sa couleur bleue, qui atteint et même dépasse celui du mâle." Oberthur a donné à cette forme régionale le nom expressif de coelestis (Bul. soc. ent. Fr. 1908, pages 23-26 ; Lépid. comp. pl. XIX (1909) et fasc. IV, p.268). La coloration de coelestis varie d’un bleu à reflet verdâtre, comme dans l’exemplaire provenant d’Angoulême et figuré au n° 67 de la pl. XIX de la Lépid. comp., à un bleu violacé voisin de la teinte d’icarus mâle, mais gardant toujours le reflet nacré caractéristique de l’espèce. Coelestis n’est guère moins abondant que les formes brunes et semi-brunes de bellargus mâle. On trouve ça et là des aberrations radiata, plus ou moins développées. L’aberration cinnides Stgr., qui ne conserve en dessous de chaque aile, que le point central et les points marginaux, a été rencontrée à Milly, en Maine et Loire, par M. Cheux ; à Dompierre, près de La Rochelle par M. Vigé (Exemplaire reprod., pl. IV, 23, de la Feuille des J. nat., 1900, art. Oberthur) ; à Bordeaux par Trimoulet (Catal.). Quelques mâles pris à Auzay (Lucas) et à François (Gelin) portent des points noirs assez nettement indiqués le long du bord externe des ailes inférieures. Ils tendent vers punctifera Obth., qui est d’Espagne et d’Algérie. Le groupe des points placés à la base des ailes supérieures subit, dans bellargus, les variations signalées pour icarus, mais les confluences entre ces points y sont plus marquées et plus fréquentes ; leur absence totale comme dans icarinus est rès rare. Dans un sujet pris à Saint-Séverin (17) le point inférieure de base est relié par un arc noir au dernier des points en ligne médiane de l’aile supérieure (Gelin). Plusieurs hermaphrodites à Auzay et Dompierre (Lucas, Boulé).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Dans une note sur Quelques formes de lycènes..., parue dans le Bulletin de la Soc. Ent. de France 1914, pp. 184-187, avec planche, j’ai décrit et figuré la variété coelestis-bicolor, dont j’ai pris, en août 1911 et 1914, plusieurs exemplaires au Fief de François (espaces intranervuraux des ailes postérieures mâles marqués d’une bande noire longitudinale) (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Plusieurs exemplaires capturés à Dompierre sur mer (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Argus bleu céleste. Espèce répandue et abondante en Europe centrale et méridionale. En France, largement répandue sauf dans le nord et en Bretagne. Fréquente les pelouses sèches et les landes ouvertes, surtout sur sol calcaire. Espèce bivoltine en IV-X. Chenille sur Coronilla, Trifolium, Genista, Lotus.

I. Répandu et commun (G&L 1912). Fief de François, août 1911 et 1914 (HG).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 08/07/2011 (Séchet Vanina) - Chauray 12/09/1948 (MG) - Chef-Boutonne 16/06/2005 (CL) - Chenay 31/08/2009 (Orsini Maria) - Chizé 17/06/1989 (NT) - Epannes 27/06/1971 (NT) - Exoudun 15/09/2010 (Wilding Neil) – Genneton 24/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 15/05/1989 (NT), 01/07/1989 (NT) - Le Chillou 27/07/1994 (CL), 09/05/2004 (CL), 23/06/2008 (CL), 20/06/2009 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL), 12/06/2005 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 12/06/1994 (CL), 21/08/2001 (CL), 27/10/2006 (CL) - Missé 01/05/2005 (CL) - Niort 13/09/1948 (MG) 11/08/1955 (MG), 15/05/1960 (MG), 15/05/1960 (NT), 01/06/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 31/08/1972 (NT), 09/09/1972 (NT), 15/05/1975 (NT), 28/05/2005 (AG), 30/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Pas de Jeu 28/05/2010 (Miteu Martine) - Rom 31/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) - Saint-Maxire 06/08/1959 (MG), 16/08/1959 (MG), 20/08/1959 (NT), 26/08/1962 (NT), 14/06/1970 (NT) - Verrines sous Celles 31/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 29/08/1947 (MG), 13/09/1948 (MG), 19/09/1948 (MG), 15/08/1955 (MG), 19/08/1955 (MG), 13/05/1956 (MG), 10/06/1956 (MG), 07/09/1957 (MG), 13/09/1958 (MG), 15/06/1968 (NT), 31/05/1970 (NT), 06/06/1982 (NT), 11/06/1984 (NT), 01/07/1994 (CL), 26/04/1998 (CL), 15/08/2002 (NT), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyommatus bellargus (Rottemburg, 1775)
Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Mélitée de la Mélampyre, Damier Athalie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre (n’a qu’une génération en juin juillet, au nord de la vallée de la Loire). Abonde sur la bordure de tous les bois et dans les taillis. Chenille sur plantago, veronica, melampyrum, hieracum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun dans toute la région. L’intensité des dessins noirs varie considérablement, depuis la v. corythalia Hb., ou domine le fauve, jusqu’à navarina Selys, presque entièrement envahie par le noir et qui ne conserve qu’une ou deux rangées des lunules fauves. (Ces formes extrêmes sont toujours rares).

Charente-Maritime : 1 exemplaire pris à Chatellaillon le 27/05/1906 manque de l’avant dernière ligne noire aux ailes supérieures et se rapproche de l’ab. corythalia Hb. (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des mélampyres. Répandue dans la plus grande partie de l’Europe, rare en Angleterre. En France, partout mais rare dans le nord-ouest. Fréquente les lisières et les clairières des bois, les prairies fleuries et les landes ouvertes. Espèce univoltine en V-VIII, localement avec une deuxième génération partielle en (VIII-IX). Chenille sur Plantago, Centaurea, Melampyrum.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Airvault 07/06/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 14/05/1959 (MG), 15/05/1959 (MG), 07/05/1960 (MG), 28/05/1960 (MG), 07/06/1965 (NT), 23/06/1990 (CL) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Ménigoute 19/06/1998 (AG) - Villiers en Bois 14/07/1971 (NT), 13/06/1982 (NT), 13/06/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mélitée du Plantain, le Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Une seule génération au nord de la vallée de la Loire. Bords des bois, terrains gazonnés. Chenille sur plantago, viola, veronica, hieracium. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout. "Ne varie guère que par aberration" (Obth.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée du plantain. Répandue et abondante dans une grande partie de l’Europe et en France. Fréquente les prairies, les lisières des bois, les friches et les bords des champs. Espèce univoltine ou bivoltine selon les régions en IV-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Ardin 15/03/2011 (chenille) (Leray Julien) - Azay le Brûlé 20/05/2001 (AG) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Bressuire 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 22/07/2006 (Bonnet Stéphane) – Fontenille-Saint-Martin d’Entraigues 06/04/2010 (chenille) (AG) – La Crèche 27/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 07/08/1956 (MG), 04/08/1981 (NT), 05/05/1990 (NT), 07/05/1990 (NT), 15/05/1990 (NT) - Marnes 30/05/2006 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/05/1960 (MG), 15/08/1969 (NT), 28/07/1971 (MG), 30/08/1972 (NT), 28/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Clémentin 01/05/2010 (Courtin Bernard) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL), Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 05/08/1959 (MG), 14/05/1960 (MG), 14/05/1960 (MG), 29/05/1970 (NT) – Vouillé 31/04/1996 (chenille) (AG) – Voultegon 30/07/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Mélitée des Scabieuses

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations (quelquefois trois générations). Prés secs, collines calcaires (jamais dans les bois). Chenille sur scabiosa, melampyrum, plantago. Elle est visible en avril puis en juillet. Espèce très variable, parfois localisée, mais généralement abondante dans toute la région, sur les terrains secs et calcaires. On trouve difficilement deux sujets offrant les mêmes dessins. Evolue dans les mêmes limites d’albinisme et de mélanisme qu’Athalia. C’est la plus petite de nos mélitées.

Deux-Sèvres : Environs de Niort et dans toute la vallée supérieure de la Sèvre. Une aberration prise près de Saint-Maixent a las ailes supérieures presque entièrement fauves (moins la base, la marge et les nervures) et les ailes inférieures noires, jusqu’à la rangée courbe de lunules fauves antémarginales. C’est l’aberration Rhoio Obth., figurée dans la pl. XLIV de la Lép. comp. (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des scabieuses. Assez répandue en Europe occidentale vers l’est jusque dans le sud-ouest de l’Allemagne. En France, surtout dans les régions de collines et en moyenne montagne, presque disparue du quart nord-ouest. Fréquente les prairies fleuries. Espèce univoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Scabiosa.

I. Nanteuil 1983 (RL) - Niort (HG) - Saint-Maixent (HG).

II. Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Avon 21/05/2010 (Debordes Laurent) - Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Bressuire 19/06/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 16/06/1974 (CL), 11/07/1975 (CL), 20/06/1980 (CL) - Chauray 17/05/1948 (MG) - Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 05/05/1990 (NT), 07/05/1990 (NT), 15/05/1990 (NT) - Niort 17/09/1947 (MG), 15/05/1956 (NT), 15/06/1956 (MG) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Saint-Symphorien 15/05/1958 (NT) - Thorigné 12/05/1990 (NT) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 03/05/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mélitée des Centaurées, le grand Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Coteaux pierreux, prés secs et calcaires ; visite les chardons, les scabieuses. Chenille sur centaurea, erythraea, cirsium acaule. Elle est visible de avril à juillet. Espèce variable dans ses dessins et ses couleurs ; répandue et commune dans toute la région.

Deux-Sèvres : Variations nombreuses mais sans fixité. Les macules fauve foncé formant bande aux ailes inférieures sont quelque fois marquées au centre d’une tache noire (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (Espèce en forte régression, peu commune et localisée).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des centaurées. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, très raréfiée dans la moitié nord, encore commune dans le Midi. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce monovoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Amuré 28/05/1961 (MG) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 21/06/1976 (CL), 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Cherveux 25/04/2011 (Debordes Laurent) – Etusson 26/03/1989 (CL), 04/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 20/05/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 09/09/1957 (MG), 28/05/1960 (MG), 05/06/1990 (NT) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 08/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pamproux 20/03/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT), 05/06/1990 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Symphorien 10/05/1980 (NT) - Sainte-Neomaye 30/04/2011 (Debordes Laurent) – Sainte-Radegonde 14/07/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Villiers en Bois 27/07/1959 (MG), 24/05/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 11/06/1983 (NT), 09/06/1984 (NT), 06/05/1990 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mesapamea secalis (Linnaeus, 1758)
Hiéroglyphe

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hiéroglyphe. Eurasiatique. Dans toute l’Europe. En France, on le rencontre un peu partout. Espèce très variable en coloris, occupant divers milieux ouverts jusqu’en zone urbaine. Une grande confusion règne quant aux données de la répartition de secalis et didyma, l’étude par génitalia est donc impérative (NT). Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur diverses graminées.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 26/07/1970 (NT), 11/08/1972 (NT), 05/08/1983 (NT) - Chizé 07/08/2010 (NT) - Coulon 27/07/1989 (CL), - Etusson 10/06/1986 (CL) - La Chapelle-Bâton 27/08/1999 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 11/07/1975 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1976 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/2001 (CL), 21/08/2001 (CL) - Niort 22/07/1982 (NT) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 17/07/1996 (CL), 31/08/2006 (CL) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 23/07/1983 (NT), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mesapamea secalis (Linnaeus, 1758)
Minoa murinata (Scopoli, 1763)
Souris

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à septembre (sans doute deux générations). Chenille sur euphorbia. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : Celles : 21/05/1906 ; Forêt de Chizé : 15 et 23/05/1904, 5 exemplaires ; 09/07/1909 (Gelin).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare retrouvée en Deux-Sèvres par Norbert Thibaudeau.




lire la suite de l'article : Minoa murinata (Scopoli, 1763)
Aletia impura (Hübner, 1808)
Leucanie souillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie souillée. Eurasiatique. Occupe la région paléarctique et l’Amérique du Nord. Répandue en France, sauf dans l’extrême sud-ouest où elle est très localisée. Affectionne les régions marécageuses, le bord des étangs et les clairières humides. Espèce bivoltine, en V-IX. Chenille sur Brachypodium, Phragmites, Carex, Deschampsia, Dactylis, en IV.

I. Amuré 04/07/1913 (HG) – Hanc 1999 (RL).

II. Beaussais 06/2003 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT), 11/08/1972 (NT) - La Crèche 13/06/1973 (NT) - Niort 25/07/1949 (MG), 04/07/1956 (MG) - Saint-Georges de Rex 24/06/1975 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia impura (Hübner, 1808)
Aletia vitellina (Hübner, 1808)
Leucanie vitelline

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis d’août à novembre en deux générations. Chenille sur graminées, etc. Elle est visible en avril. Commun et répandu partout. Les ailes antérieures sont tantôt jaunâtres, tantôt rougeâtres. Ce dernier cas paraît se produire surtout dans les années pluvieuses.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie vitelline. Méditerranéo-asiatique. Europe, des Pyrénées à la Russie sauf dans l’extrême nord et l’extrême sud. En France, répandue un peu partout mais plus commune dans la moitié sud. On constate de nombreuses migrations. Occupe tout type de milieu jusqu’en zone urbaine. Espèce bivoltine dans le sud, en V-VI puis VIII-XI. Chenille sur graminées, en IV.

I. Commun et répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 06/06/1981 (NT) - Genneton 09/10/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 02/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 31/08/1948 (MG), 29/09/1948 (MG), 30/08/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 24/10/1971 (NT), 28/05/1976 (NT), 19/09/1976 (NT), 22/08/1982 (NT), 28/08/1982 (NT), 09/10/1983 (NT), 02/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 10/10/1996 (AG), 30/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 18/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia vitellina (Hübner, 1808)
Noctua comes (Hübner, 1813)
Hulotte

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Répandu mais rare partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hulotte, la Suivante. Méditerranéo-asiatique. Presque toute l’Europe, excepté le nord-est. En France, elle est commune un peu partout. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre fréquemment en ville, dans les jardins et les parcs, mais aussi dans les ripisylves et prairies mésophiles de plaine et, plus en altitude, dans les stations ouvertes ou arbustives plus sèches. Espèce univoltine, qui effectue une diapause estivale en plaine, en V-IX. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes basses, notamment les plantes cultivées des jardins !

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1970 (NT), 09/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL) - Niort 15/08/1940 (MG), 04/07/1969 (NT), 18/09/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 29/09/1971 (NT), 19/08/1972 (NT), 16/06/1982 (NT), 06/07/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 11/02/1993 (AG), 03/05/1993 (AG), 05/06/1993 (AG), 13/06/1993 (AG), 14/07/1993 (AG), 20/07/1993 (AG), 01/08/1996 (AG), 30/05/1997 (AG), 09/05/2006 (AG), 27/05/2006 (AG), 19/08/2008 (Rebeyrol Christian), 12/10/2008 (AG), 18/04/2009 (AG), 09/10/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua comes (Hübner, 1813)
Noctua interjecta (Hübner, 1803)
Faux Casque

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur galium, dactylis, brachypodium. Elle est visible en mai. Répandu partout mais généralement peu commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Faux casque. Atlanto-méditerranéenne. Moitié sud-ouest de l’Europe jusqu’aux Pays-Bas, Allemagne, Autriche et sud de la Roumanie. En France, largement distribuée. Fréquente les milieux ouverts, jardins, parcs urbains jusqu’en moyenne montagne. Espèce univoltine en VI-X. Chenille sur plantes basses.

I. Répandu partout mais généralement peu commun (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1988 (CL) - Chizé 13/09/1983 (NT) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 28/07/1999 (CL) - Niort 30/07/1972 (NT) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua interjecta (Hübner, 1803)
Noctua orbona (Hufnagel, 1766)
Suivante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, rumex pulcher, plantago, primula, trifolium. Elle est visible en avril. Les exemplaires ayant des ailes antérieures brun rougeâtre sont considérés comme typiques ; la forme prosequa Tr. a ces mêmes ailes gris jaunâtre, avec une bande noire bien marquée ; cette bande est obsolète dans adsequa Tr. Ces deux dernières formes sont les plus nombreuses dans l’ouest. Deux exemplaires sans marge noire aux ailes postérieures, trouvés à Auzay (Vendée) par M. Lucas, ont reçu de lui le nom de ab. non marginata. (Bul. soc. ent. Fr., 1903, page 402 pl. V, fig. 2).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orpheline. Méditerranéo-asiatique. Dans une grande partie de l’Europe, excepté le bassin égéen et l’extrême nord. En France, elle est largement répandue, mais peu fréquente. Elle ressemble à N. comes mais possède, sur la côte, près de l’apex, une tache noire bien visible, constante et caractéristique. Elle ne semble pas avoir d’habitats préférentiels très caractérisés ; on la rencontre généralement dans des localités bien exposées, aussi bien en milieu ouvert que fermé, jusqu’en moyenne montagne dans les stations plus chaudes. Espèce univoltine, à diapause estivale en plaine, en VI-X. La chenille, polyphage, consomme diverses plantes basses.

I. Répandu mais rare partout (G&L 1912).

II. La Crèche 27/06/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua orbona (Hufnagel, 1766)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, viola, erica cinerea, rumex pulcher, primula. Elle est visible en mai. Commun partout dans la région. La forme innuba Tr, avec thorax et base des ailes concolores, est aussicommune que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hibou, la Noctuelle fiancée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale, en IV-XI. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme Primula, Taraxacum, Viola canina…

I. Commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/05/1971 (NT) - Chauray 20/08/2010 (Réaud Geneviève et Michel) - Chizé 22/06/1971 (NT), 03/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Genneton 23/08/2008 (CL), 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 20/06/1970 (NT), 23/07/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 23/06/2006 (CL) - Missé 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 17/05/1948 (NT), 26/05/1948 (MG), 15/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 20/03/1975 (MG), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 02/04/1993 (AG), 02/05/1993 (AG), 21/05/1993 (AG), 28/01/1995 (AG), 14/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 18/04/1997 (AG), 18/05/2006 (AG), 21/08/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/05/2010 (AG), 25/06/2010 (AG), 24/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Nola cicatricalis (Treitschke, 1835)
Cicatrice

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en avril.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. aux Iles d’Echiré : 20/05/1911 (d’Olbreuse).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Echiré (d’Olbreuse).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cicatrice. Eurasiatique. Europe : ça et là en Europe méridionale et orientale. En France, sa répartition reste à définir mais semble localisée dans la moitié est du pays avec certaines intrusions (Cher, Gironde, Deux-Sèvres, Seine et Marne…). Cette espèce affectionne les chênaies et en partie les bois et forêts mixtes. Espèce bivoltine en II-V puis en VII-VIII. Chenille sur les lichens des chênes, des hêtres, en VI-VII.

I. Les Iles d’Echiré 1 ex. 20/05/1911 (d’Olbreuse).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nola cicatricalis (Treitschke, 1835)
Ochropleura plecta (Linnaeus, 1761)
Cordon blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur polygonum. Elle est visible en avril puis en septembre. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cordon blanc. Holarctique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les prairies et les champs, les abords des bois, les parcs et les jardins. On rencontre l’imago sur les fleurs, particulièrement celles du Séneçon (Senecio) (NT). Espèce bivoltine en III-X. Chenille de la seconde génération hivernante, se nourrit de diverses plantes herbacées dont Lactua sativa, Polygonum, en IV-IX.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 09/2007 (Wilsing Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL), 27/06/2008 (CL), 25/09/2008 (CL) - Cersay 19/07/1982 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Coulon 17/07/1991 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 13/08/1980 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 20/07/2006 (CL) - Niort 17/07/1948 (MG), 15/03/1957 (MG), 13/04/1957 (MG), 10/06/1969 (NT), 20/05/1970 (NT), 23/05/1970 (NT), 21/05/1976 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 30/04/1997 (AG), 25/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/06/2001 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL), 06/05/2008 (CL), 04/06/2008 (CL), 30/07/2008 (CL), 06/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG) - 14/06/2009 (AG) - 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ochropleura plecta (Linnaeus, 1761)
Oligia latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trompeuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août. Chenille sur : dactylis glomerata et autres graminées, tiges. Elle est visible en avril. Répandu et commun partout. La forme typique a le fond des ailes plus ou moins brun, avec une bande anti-marginale claire, plus blanche en approchant du bord interne. On trouve aussi souvent la forme latruncula Hw., aux ailes antérieures noires, est plus rare : elle a été signalée en Maine et Loire, Vendée et Basses Pyrénées.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Trompeuse, le Filou. Eurasiatique. Toute l’Europe. En France, un peu partout. La séparation avec versicolor et strigilis est délicate. Fréquente les milieux ouverts. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur Elymus, Dactylis, Poa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912). Amuré en juillet (DL) - Echiré 10/07/1928 (du Dresnay).

II. La Crèche 30/05/1973 (NT) - Niort 11/06/1949 (MG), 07/06/1957 (MG), 26/07/1970 (NT), 17/05/1971 (NT), 24/08/1971 (NT), 13/08/1972 (NT), 08/06/1982 (NT), 20/07/1982 (NT), 18/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 29/08/1982 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


De détermination délicate avec O. versicolor et O. strigilis, les connaissances actuelles sur cette noctuelle méritent d’être affinées. Oligia strigilis ou latruncula (différence possible seulement avec l’étude des genitalia).




lire la suite de l'article : Oligia latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Oligia strigilis (Linnaeus, 1758)
Ciselée, Noctuelle du dactyle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août. Chenille sur : dactylis glomerata et autres graminées, tiges. Elle est visible en avril. Répandu et commun partout. La forme typique a le fond des ailes plus ou moins brun, avec une bande anti-marginale claire, plus blanche en approchant du bord interne. On trouve aussi souvent la forme latruncula Hw., aux ailes antérieures noires, est plus rare : elle a été signalée en Maine et Loire, Vendée et Basses Pyrénées.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Ciselée, La Noctuelle du dactyle. Eurasiatique. Europe : répandue partout. En France, partout excepté en Corse. La séparation avec versicolor et latruncula est délicate. Fréquente les milieux herbacés. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille sur diverses graminées.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2004 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1981 (NT) - Niort 20/05/1957 (MG), 03/06/1969 (NT), 10/06/1969 (NT), 30/05/1970 (NT), 08/05/1971 (NT), 22/05/1971 (NT), 15/05/1982 (NT), 24/05/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 30/04/1997 (AG), 23/05/2010 (AG) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Attention : Oligia strigilis ou latruncula (différence possible seulement avec l’étude des génitalias).




lire la suite de l'article : Oligia strigilis (Linnaeus, 1758)
Orthonama obstipata (Fabricius, 1794)
Phalène dimorphe, Escortée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à novembre. Chenille sur leucanthemum, polygonum, convolvulus, senecio, anthemis. Elle est visible en avril puis en août.

Deux-Sèvres : Niort : 08/07/1906 ; 28/08/1906 ; 23/10/1906 ; 16/10/1907 ; 16/11/1903 ; 10/11/1904 ; 9 15/11/1907 par M. Lacroix, l’orbiculaire ressort en blanc sur le fond brun et est pupillée de brun.

Charente : Jarnac (Delam.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène dimorphe, l’Escortée. Cosmopolite et certainement migratrice à travers l’Europe du sud. En France, surtout dans le Midi mais s’étend vers le nord les années favorables. Fréquente les friches et les jardins jusqu’au cœur des villes. Espèce plurivoltine en III-XII. Chenille très polyphage sur de nombreuses plantes basses.

I. Niort 16/11/1903 (HG), 10/11/1904 (HG), 08/07/1906 (HG), 28/08/1906 (HG), 23/10/1906 (HG), 16/10/1907 (HG) 09/11/1907 (HG), 15/11/1907 (HG), 07/11/1908 (HG), 20/11/1908 (HG), 29/11/1911 (Lacroix).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) – Beaussais 09/2006 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthonama obstipata (Fabricius, 1794)
Orthonama vittata (Borkhausen, 1794)
Phalène du gaillet palustre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur galium, rubia peregrina. Elle est visible en mars puis en juillet.

Deux-Sèvres : 5 exemplaires dans le marais d’Amuré : 27/05/1911 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du gaillet palustre. Répandue en Europe. En France, un peu partout mais localisée aux milieux humides. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Menyanthes, Galium.

I. Marais d’Amuré 5 ex. 27/05/1911 (DL).

II. Magné 26/05/1970 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthonama vittata (Borkhausen, 1794)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Téniocampe constante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en juin. Très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie du cerisier. Eurasiatique. Toute l’Europe ainsi que toute la France. Probablement la plus commune des Orthosia. Se rencontre dans les milieux boisés, ainsi qu’en milieu urbain. Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur essences forestières, Quercus, Salix, Ulmus, Fagus etc … en V-VI.

I. Très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Chizé 11/04/1981 (NT), 17/04/1982 (NT) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 08/03/1973 (NT), 19/03/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 21/03/1973 (NT), 12/04/1975 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 05/05/1998 (CL), 13/03/1999 (CL), 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 12/04/1996 (CL) - Niort 25/03/1981 (NT), 03/04/1981 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/03/1997 (AG), 08/03/1997 (AG), 09/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 12/01/1998 (AG) , 02/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/04/1990 (CL), 12/03/2000 (CL), 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 12/03/2000 (CL), 18/03/2005 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, galium, genista, quercus. Elle est visible en juin. Répandu partout ; la deuxième génération est la plus abondante en Bretagne, et la première en Poitou. L’aberration gothicina H.S. (signes noirs des ailes antérieures réduits à des points isolés) a fourni deux exemplaires à Angers (Delah.) et un exemplaire à Niort (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gothique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France et souvent très commune en de nombreuses régions. Occupe les régions boisées, les prairies, les clairières et atteint les hauts sommets en montagne. L’adulte visite au crépuscule et en soirée les chatons de saule. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Chenille polyphage sur plantes basses et arbustes, Medicago, Genista, Rumex, Galium, Sorbus, Prunus, Tilia, Quercus, etc, en IV-VI.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 16/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) - Chizé 04/04/1980 (NT), 17/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 21/03/1973 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 23/05/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 29/03/1976 (NT), 01/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 08/04/2006 (AG), 15/03/2008 (AG), 06/04/2010 (AG) -Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Martin d’Entraigues 06/05/2010 (chenille) (Conort Nadège) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 01/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 17/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 23/04/1982 (NT), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Orthotaenia undulana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-20 mm. Répandue dans presque toute l’Europe. Largement répandue en France, y compris en Corse. Période de vol : V-VII. Chenille sur Vaccinium, Myrica, Betula, Pinus, Juniperus, Teucrium, Alnus, Ulmus, Acer, Hippophae, Ribes, Rubus, Epilobium, Veronica, Lycopus, Urtica, Rosa.

I. Amuré 17/06/1911 (DL).

II. Secondigny 30/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthotaenia undulana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Paracolax tristalis (Fabricius, 1794)
Herminie dérivée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie dérivée. Eurasiatique. Occupe toute l’Europe. En France, l’espèce est présente un peu partout. Bien que thermophile, elle est peu spécialisée et se rencontre dans des milieux variés. Espèce univoltine en VI-VIII. La chenille consomme aux premiers stades larvaires divers arbres et arbustes : Crataegus, Salix, Quercus, pour finir sa croissance sur des plantes basses.

I. Répandu dans toute la région et en général assez commun (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2000 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/07/1998 (CL) - La Mothe Saint-Héray 26/08/1970 (NT) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paracolax tristalis (Fabricius, 1794)
Paradrina clavipalpis (Scopoli, 1763)
Noctuelle des jachères

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre (2-3 générations). Chenille sur plantes basses. Elle est visible en avril. Extrêmement commun partout. 1 ex. de l’ab. leucoptera Thnbg. (obscur, ailes antérieures gris foncé) a été capturé à Auzay, Vendée, le 27/06/1902 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des jachères. Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe ainsi qu’en France. En montagne jusqu’à 2000 m d’altitude. Affectionne les lieux chauds et secs ; jachères, pentes ensoleillées, jardins, clairières, lisières, bords des chemins. Espèce bivoltine (voir trivoltine dans le sud) en III-VI puis XI. Chenille hivernante polyphage sur plantes basses dont Stellaria media, Rumex, Plantago.

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 22/09/1976 (NT) - Niort 10/09/1948 (NT), 30/06/1963 (NT), 12/09/1969 (NT), 30/08/1970 (NT), 19/09/1976 (NT), 11/05/1982 (NT), 30/04/1997 (AG), 01/09/1997 (AG), 02/10/1997 (AG), 17/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paradrina clavipalpis (Scopoli, 1763)
Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille dans les troncs de populus, salix, betula, etc.


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Coupes relativement fraîches de Peupliers de juin à août, Marais Poitevin.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)
Perconia strigillaria (Hübner, 1787)
Etrille, Phalène des landes

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin (peut-être une 2ème génération). Chenille sur stachys sylvatica, vicia cracca, origanum, viola. Elle est visible en avril et en octobre. Espèce sylvatique, localisée mais répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun en forêt de Chizé : 23/05/1904 ; 23/05/1911 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Etrille, la Phalène des landes. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les prairies, landes et friches, jusqu’à 1600 m. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur Stachys sylvatica, Vicia, Origanum, Viola.

I. Espèce sylvatique, localisée mais répandue dans toute la région (G&L 1912). Commun en forêt de Chizé 23/05/1904 (HG), 23/05/1911 (HG).

II. Chizé 03/06/1974 (NT) - Marigny 25/05/1995 (CL) - Mauzé-Thouarsais 15/05/1997 (CL) - Niort 19/07/1980 (NT) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG) - 14/05/1949 (MG), 14/05/1960 (MG), 02/06/1970 (NT), 28/05/1976 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Perconia strigillaria (Hübner, 1787)
Philereme vetulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Petite phalène du nerprun, Vieillotte

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La petite Phalène du nerprun, la Vieillote. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie et au Japon. Cette espèce est présente presque partout en France. Fréquente les friches en plaine et en moyenne montagne. Espèce univoltine en V-VII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Crataegus, Rhamnus, Frangula.

I. Amuré, commune au début de juillet (DL), 27/06/1911 (D’Olbreuse, Lacroix, Gelin) - Forêt de Chizé, quelques exemplaires 03/06/1907 (Sauvaget).

II. Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (NT), 21/06/1975 (NT) - Marigny 02/06/1997 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL), 20/08/2005 (CL), 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 20/06/2006 (CL) - Niort 30/06/1971 (NT) - Saint-Georges de Rex 24/06/1975 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2003 (CL) - Sansais 25/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 10/06/1956 (MG), 01/07/1971 (NT), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Philereme vetulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur lamium, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Très commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Craintive. Méditerranéo-asiatique. Occupe toute l’Europe, ainsi que toute la France. Se rencontre dans tout type de milieux jusqu’en zone urbaine. Paradoxalement les imagos ne viennent que très peu à la lumière (NT). Espèce plurivoltine en III-XI hiverne et reparaît en I-II. Chenille sur nombreuses plantes herbacées, très facile à observer, en II-IV puis en VII-X.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 23/08/2008 (CL), 27/02/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 18/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/05/1957 (MG), 28/08/1969 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marigny 01/07/1994 (CL) - Massais 20/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 15/05/1999 (CL) - Niort 24/04/1951 (MG), 02/04/1957 (MG), 24/05/1957 (MG), 15/08/1960 (MG), 12/01/1961 (MG), 14/01/1961 (MG), 22/07/1969 (NT), 19/03/1970 (NT), 03/04/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 02/10/1971 (NT), 20/03/1975 (NT), 22/09/1975 (MG), 10/04/1983 (NT), 13/06/1992 (AG), 10/10/1996 (AG), 15/10/1996 (AG), 09/06/1998 (AG) 15/07/2000 (AG), 15/06/2000 (chenille) (AG), 28/10/2007 (AG), 18/03/2008 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian), 20/04/2009 (Rebeyrol Christian) - Prin-Deyrançon 08/07/1971 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT), 17/05/1993 (CL), 18/04/2009 (Vanderschueren Claire) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 29/06/1970 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Plemyria rubiginata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie bicolore, Mignonne

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie bicolore, la Mignonne. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, espèce largement répartie mais localisée. Fréquente les jardins, les vergers, les bords des chemins, les bords des ruisseaux. Espèce bivoltine en V puis en VII-VIII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur divers arbres et arbustes, Malus, Prunus, Salix, Alnus.

I. Echiré, 06/1910 (d’Olbreuse)., 1 ex. fin 07/1910 (d’Olbreuse).

II. Bessines 05/08/1983 (MG) - La Crèche 10/09/1985 (NT) - Niort 08/07/1982 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Plemyria rubiginata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du houblon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du houblon. Envergure 26-40 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-X. Vole de jour et au crépuscule, souvent attiré par la lumière la nuit. Chenille sur Urtica, Humulus, Spiraea, Ribes, Atriplex, Chenopodium, en IX-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Le Vanneau-Irleau 11/07/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Niort 23/05/1948 (NT), 09/08/1956 (MG), 12/06/1959 (NT), 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (MG), 14/07/1969 (NT), 08/07/1970 (NT), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Polia nebulosa (Hufnagel, 1766)
Noctuelle nébuleuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur plantago, taraxacum etc, bourgeons des arbustes. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Hanc ; La Chapelle Bâton


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brodée. Eurasiatique. Toute l’Europe et l’Amérique du nord : dépasse 1600 m dans les montagnes. En France elle est connue partout mais sur le pourtour méditerranéen, elle est plus localisée. Elle affectionne les bois clairs, prairies humides, jardins et parcs et parfois les coteaux plus secs. Espèce univoltine en V-VII. La chenille se développe sur Clematis, Lonicera periclymenum, Polygonum, Rubus, Verbascum et graminées, en V-VIII.

I. Hanc 1983 (RL) - La Chapelle Bâton (RL 1983).

II. La Mothe Saint-Héray 23/06/1971 (NT) - Niort 10/05/1960 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polia nebulosa (Hufnagel, 1766)
Polyommatus dorylas (Denis & Schiffermüller, 1775)
Azuré du Mélilot

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Bois et forêts. Chenille sur melilotus, trifolium, thymus, anthyllis vulneraria. Elle est visible en avril puis en juillet. Cette espèce, hôte habituel des montagnes (Alpes, Pyrénées, Plateau Central), a été signalée dans trois départements de notre région.

Charente : Assez commun en forêt de la Braconne près d’Angoulême (Dupuy). M. Obth. a donné le nom de Gabrielis à un exemplaire femelle semé d’écailles bleues en dessus et pris près d’Angoulême.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Sauzé-Vaussais, 09/07/1920 (d’Aldin).

Charente : Mouthiers, 6 exemplaires le 28/08/1921 (Lucas et Durand).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas

Charente : Variation Gabrielis, Obthr. capturé à Mouthiers sur Boëme, par G. Durand et D. Lucas.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (Espèce autrefois mentionnée de la Charente, non retrouvée récemment)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Situation actuelle - 2009 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble disparue de la région. A confirmer par l’atlas.




lire la suite de l'article : Polyommatus dorylas (Denis & Schiffermüller, 1775)
Polyphaenis sericata (Esper, 1787)
Noctuelle du camérisier

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du camérisier. Méditerranéo-asiatique. Présente en Europe, de la péninsule Ibérique à la mer Noire, Europe centrale et bassin méditerranéen. Largement répandue en France sauf dans le Nord-Est. Surtout en milieux forestiers ainsi que les ripisylves chaudes de la région méditerranéenne. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille polyphage, Lonicera, Ligustrum vulgare, Cornus mas et C. sanguineum, Syringa, en automne et printemps.

I. Commun à Niort et dans tout le sud de la région (RL 1999).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Chizé 24/07/1971 (NT), 27/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG), 23/07/1998 (CL) - La Crèche 15/05/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 12/06/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 21/06/1998 (CL), 18/07/1998 (CL), 17/07/2002 (CL), 23/06/2006 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT), 14/07/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 16/06/1982 (NT), 04/07/1983 (NT), 06/07/1983 (NT), 09/07/1983 (NT), 11/07/1983 (NT), 17/07/1998 (AG), 17/06/2007 (AG), 13/06/2009 (AG), 26/06/2010 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyphaenis sericata (Esper, 1787)
Pseudopanthera macularia (Linnaeus, 1758)
Panthère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur lamium, stachys, etc. Elle est visible en avril. Répandu et très commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Panthère. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Caucase. Présente partout en France. Fréquente les bois clairs, les haies, les lisières des forêts. Espèce facile à observer de jour dans les zones boisées. L’adulte présente une ornementation des plus variables (NT). Espèce univoltine en III-VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Lamium, Teucrium, Mentha, Salvia.

I. Répandu et très commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Chizé 23/06/1983 (NT), 23/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/04/1957 (MG), 18/05/1957 (MG), 07/05/1959 (MG), 07/05/1960 (MG), 16/05/2010 (Debordes Laurent) - Ménigoute 07/08/1990 (AG) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 20/05/1956 (MG), 02/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudopanthera macularia (Linnaeus, 1758)
Pseudophilotes baton (Bergsträsser, [1779])
Azuré de la Sarriette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Prairies, landes, clairières des bois. Chenille sur thymus, cerastium, melilotus, coronilla. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu presque partout, mais en petit nombre, et très localisé.

Deux-Sèvres : Saivres, bois de Mallet, 23/07/1909, commun le 16/06/1911 ; forêt de Chizé, 09/07/1909 et 23/05/1911 ; marais d’Amuré, 02/06/1901, 12/05/1909 (Gelin) ; bois de la Foye-Monjault, 09/05/1911 (Lucas).

Vienne : Charroux (Obth.).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé).

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : Déterminance P-C

Dernières mentions : Niort (79) 1940-1941 - Levesque Robert. Hanc (79) 1967-1979 - Levesque Robert. Niort (79) 1968-1970-1971 - Cloux ; Galluchet/La Plante (79) - Rouillier, Wilding. Dompierre (17) - 1919-1955 - Durand G. 1954-1960 - Duguy R.

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré du thym. Europe centrale et du sud. Espèce répandue dans toute la France mais plus commune dans le Midi, rare dans le centre et dans l’est. Localisée aux pelouses et landes sèches. Période de vol : IV-VIII. Chenille sur Thymus, Melilotus, Cerastium, Coronilla.

I. Amuré 02/06/1901 (HG), 12/05/1909 (HG) - La Foye-Monjault 09/05/1911 (DL) - Niort 1940-41 (RL), 1968, 1970, 1971 (Cloux) - Galluchet/La Plante (Rouillier, Wilding) - Hanc 1967-1979 (RL) - Saivres 23/07/1909 (HG), 16/06/1911 (HG) - Villiers en Bois 09/07/1909 (HG), 23/05/1911 (HG).

II. Niort 01/06/1970 (NT), 03/05/1971 (NT) - Saint-Maxire 28/07/1970 (NT), 20/08/1972 (NT) - Villiers en Bois 15/02/1955 (MG), 14/07/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudophilotes baton (Bergsträsser, [1779])
Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-20 mm. Largement répandue en Europe et en France. Période de vol : VI-VII. Chenille polyphage sur feuillus, arbres fruitiers. Mentionnée comme nuisible dans l’agriculture fruitière.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Reffannes 25/06/2010 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)
Pyrgus alveus (Hübner, [1803])
Hespérie du faux-buis

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Prés secs, champs, coteaux. Chenille sur polygala, dipsacus, potentilla. Elle est visible en avril puis en juin. Cette espèce polymorphe a été recemment démembrée par suite de la différenciation des genitaliae. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, appartient à la v. armoricanus Obth. Elle figure sur le pl. LVII de la Lépidoptérologie comparée, aux n° 509 à 520. La forme prise à Angoulême (Obth.) et dans toute la partie méridionale de la région, se réfère à alveus typique.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C (alveus : espèce en forte régression)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du faux-buis. Répandue sur une grande partie de l’Europe. En France, sa présence est localisée. L’imago est visible en VI-IX. Prés secs, champs, coteaux. Chenille sur Polygala, Dipsacus, Potentilla, en IV VI.

I. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime appartient à la v. armoricanus Oberthür (G&L 1912) - Villiers en Bois 11/06/1995 (RL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus alveus (Hübner, [1803])
Pyrgus armoricanus (Oberthür, 1910)
Hespérie des potentilles

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Prés secs, champs, coteaux. Chenille sur polygala, dipsacus, potentilla. Elle est visible en avril puis en juin. Cette espèce polymorphe a été recemment démembrée par suite de la différenciation des genitaliae. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, appartient à la v. armoricanus Obth. Elle figure sur le pl. LVII de la Lépidoptérologie comparée, aux n° 509 à 520. La forme prise à Angoulême (Obth.) et dans toute la partie méridionale de la région, se réfère à alveus typique.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie des potentilles. Sud et centre de l’Europe, éteinte en Belgique. Très rare dans le nord et l’ouest de la France, présente ailleurs. Période de vol : V-VI puis en VIII-IX. Fréquente les lieux secs et herbus. Chenille sur Potentilla, Fragaria, Helianthemum.

I. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, appartient à la v. armoricanus Oberthür (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 03/10/2011 (Courtin Bernard) – La Crèche 04/10/2010 (Debordes Laurent).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus armoricanus (Oberthür, 1910)
Pyrgus carthami (Hübner, 1813)
Hespérie du carthame

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin (2 générations dans la région méditerranéenne). Coteaux secs, clairières des bois. Chenille sur altheae officinalis, malva sylvestris. Elle est visible en avril. Belle espèce trouvée en un petit nombre de localités.

Deux-Sèvres : Assez commun dans le Bois de Mallet, près de Mauzé, 03/06/1894, 17/06/1910 ; lisière ouest de la forêt de Chizé, 23/06/1907. Les espaces qui séparent les taches blanches du dessous des ailes inférieures sont d’une nuance jaunâtre fortement accusée dans les exemplaires très frais (Gelin).

Charente-Maritime : Peu commun à Dompierre (Vigé), Royan (S. et B.).

Charente : Angoulême, 05/06/1906 (Obth.).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

V. Lucasi, Reverdin. Cette nouvelle forme, qui m’a été aimablement dédiée par feu Reverdin, se trouve dans les bois de Benon et de Mallet, ainsi qu’à Bords (Charente-Maritime), en Juin.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : détermoinance P-C (espèce rare et localisée en fort déclin, connue de la région de Chizé).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du carthame. Sud et centre de l’Europe. Disparue du tiers nord de la France. L’imago est visible en V-VI. Coteaux secs, clairières des bois. Chenille sur Altheae officinalis, Malva sylvestris, en IV.

I. Mauzé sur le Mignon 03/06/1894 (HG), 17/06/1910 (HG) - Belleville 23/06/1907 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus carthami (Hübner, 1813)
Pyrgus serratulae (Rambur, 1839)
Hespérie de l’alchémille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Prés secs en bordure des bois. Chenille sur pontentilla. Elle est visible en avril. La forme de Vendée, des Deux-Sèvres et de la Vienne, plus grande que le type, appartient à la v. occidentalis (Lucas), égalant presque en taille la v. major Stgr., de Syrie ; elle est décrite dans le Bul. de la Soc. ent. de Fr., 1910, p. 62 (major, robustior, maculis sicut Y supra distinctissimis. Alis posterioribus viridibus (non fulvo viridibus), maculis albis parvis).

Deux-Sèvres : Assez commun lisières forêt de Chizé, Epannes, bois de Mallet près Mauzé (Gelin).

Vienne : Charroux (Obth.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C (espèce peu commune et en régression).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie de l’alchémille. Sud et centre de l’Europe. En France, sa présence est localisée. L’imago est visible en V-VI. Prés secs en bordure des bois. Chenille sur Potentilla, en IV.

I. Chizé (HG) - Epannes (HG) - Mauzé sur le Mignon (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus serratulae (Rambur, 1839)
Chloroclystis rectangulata (Linnaeus, 1758)
Eupithécie rectangulaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur fleurs de pyrus et malus. Elle est visible en avril. Parfois nuisible. Répandu et commun partout dans la région ainsi que ses diverses variétés.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie rectangulaire. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie et au Japon. Partout en France. Fréquente les bois clairs, les haies, les jardins. L’imago est visible en V-VI en une génération. Hiverne à l’état d’œuf. Chenille sur arbres fruitiers, Malus, Prunus.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912). Niort 31/05/1916 (HG).

II. Beaussais 07/1998 (Wilding Neil) - Magné 29/10/2000 (AG) - Niort 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (NT), 02/06/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 21/06/1971 (NT), 23/06/1971 (NT), 08/06/1982 (NT), 16/06/1982 (NT), 13/06/1999 (AG), 31/05/2009 (AG) - Villiers en Bois 23/06/2001 (AG), 09/06/2006 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 23/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chloroclystis rectangulata (Linnaeus, 1758)
Rhodostrophia calabra (Petagna, 1786)
Phalène Calabraise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur sarothamnus, thymus, asperula. Elle est visible en avril.

Deux-Sèvres : 2 exemplaires bois de Mallet, près Mauzé : 28/06/1903 ; 17/06/1910 ; 1 exemplaire à Niort : 06/07/1904 ; 1 exemplaire en forêt de Chizé : 23/06/1907 (Gelin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène calabraise. Europe du sud. Elle fréquente la partie sud de la France, le littoral atlantique. Cette espèce a une activité diurne et vient peu à la lumière, elle se rencontre plus aisément dans des friches bien exposées, les maquis. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur Cytisus scoparius, Genista tinctoria, Dorycnium, Thymus, Scabiosa, Rumex.

I. Forêt de Chizé 1 ex. 23/06/1907 (HG) - Bois de Mallet près de Mauzé 2 ex. 28/06/1903 (HG), 17/06/1910 (HG) - Niort 1 ex. 06/07/1904.

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhodostrophia calabra (Petagna, 1786)
Rhyacia simulans (Hufnagel, 1766)
Noctuelle pyrophile

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur festuca ovina ... Elle est visible en avril.

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).




lire la suite de l'article : Rhyacia simulans (Hufnagel, 1766)
Rivula sericealis (Scopoli, 1763)
Soyeuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Soyeuse. Eurasiatique. Largement répandue à travers toute l’Europe tempérée ; atteint 1600 m dans les montagnes. France : généralement commune. Affectionne les prairies humides et les zones boisées marécageuses, les marais et bords des cours d’eau. Espèce bivoltine, voir trivoltine en V-IX. Chenille hivernante à l’état larvaire sur les Carex et graminées spontanées. Cette espèce ressemble, en forme, quelque peu à une pyrale (NT).

I. Répandu et commun dans toute la région (G&D 1912). Niort 25/06/1902 (HG), 25/07/1903 (HG), 08/06/1904 (HG), 13/06/1904 (HG) - Le Fief de François 25/08/1904 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 20/09/1980 (NT) - Fressines 09/09/2006 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 06/06/1969 (NT), 08/06/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 26/09/1983 (NT), 06/08/1997 (AG), 07/09/2008 (Rebeyrol Christian), 20/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Sansais 17/06/1992 (AG) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rivula sericealis (Scopoli, 1763)
Scoparia ambigualis (Treitschke, 1829)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-22 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VII. Chenille sur les lichens et les mousses des écorces.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - Niort 24/05/1970 (MG) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scoparia ambigualis (Treitschke, 1829)
Scopula decorata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène décorée, cendrée
L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août. Vu à Dompierre (17), Jarnac (16) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en avril puis en juillet (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Scopula decorata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Scopula immutata (Linnaeus, 1758)
Acidalie invariable, Phalène des pâturages

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie invariable, la Phalène des pâturages. Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe à l’exception des régions méditerranéennes. En France, répandue du nord-est au sud-ouest. Fréquente les sous-bois frais, les prés humides et les bords des cours d’eau. Espèce des univoltine en VI-VIII. Chenille polyphage sur Primula, Filipendula, Artemisia, Achillea, arbres et plantes basses de milieux humides.

I. Assez commun dans les prairies de la Sèvre en 06, 07 et 08 (HG).

II. Beaussais 08/2002 (Wilding Neil) - Niort 06/06/1960 (NT), 07/06/1970 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula immutata (Linnaeus, 1758)
Scopula marginepunctata (Goeze, 1781)
Frange picotée, Acidalie changée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur sedum album, teucrium, alsine, hippocredis. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout dans la région.

Deux-Sèvres : Commun, 1 exemplaire du 23 octobre (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie changée, la Frange picotée. Eurasiatique. Toute l’Europe à l’exception de l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les sites xériques et les éboulis. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille polyphage sur Gypsophila, Thymus, Origanum, Teucrium, Stachys, Artemisia, Achillea, Sedum.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912). 1 exemplaire du 23 octobre sans précision de lieu (HG).

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Genneton 15/06/2011 (Miteu Martine) - Magné 29/10/2000 (AG) - Niort 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula marginepunctata (Goeze, 1781)
Scopula ornata (Scopoli, 1763)
Phalène ornée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sut thymus, mentha, origanum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun dans toute la région, surtout dans les terrains calcaires. Exemplaires de la deuxième génération plus petits.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ornée. Répandue du Maroc à l’Oural. Partout en France. Fréquente les friches et les coteaux bien exposés, les forêts de feuillus. Espèce plurivoltine en IV–IX. Chenille sur diverses plantes basses : Thymus, Origanum, Mentha, aussi sur Veronica, Achillea …

I. Répandu et commun dans toute la région, surtout dans les terrains calcaires (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Chizé 26/05/1970 (NT) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1960 (MG), 02/05/1970 (NT), 07/06/1973 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Massais 21/06/1988 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 23/07/1948 (MG), 24/04/1957 (MG), 04/05/1957 (MG), 17/05/1957 (MG), 01/08/1970 (NT) - Saint-Maxire 14/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula ornata (Scopoli, 1763)
Scopula rubiginata (Hufnagel, 1767)
Phalène rougeâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur thymus, convolvulus, polygonia aviculare, medicago, lotus, genista vicia. Elle est visible de avril à août. Répandu et commun partout dans la région. Varie du pourpre au gris verdâtre et au gris obscur.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène rougeâtre. La Rougie. Paléarctique. Toute l’Europe. En France, ellé est répandue partout à l’exception de l’extrême ouest. Fréquente les friches sèches. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Calluna, Artemisia, Rumex, Thymus, Vicia, Lotus, Medicago.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (NT) - La Crèche 15/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 07/06/1973 (NT) - Niort 20/09/1998 (AG) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula rubiginata (Hufnagel, 1767)
Scotopteryx luridata (Hufnagel, 1767)
Ortholite plombée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ortholite plombée. Largement répandue en Europe et en France. Fréquente les pelouses sèches et les landes rocailleuses. Espèce univoltine ou bivoltine selon les sites, en V-IX. Chenille sur Sarothamnus, Genista.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scotopteryx luridata (Hufnagel, 1767)
Aspitates ochrearia (Rossi, 1794)
Aspilate ochracée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur scabiosa, lotus, genista, taraxacum. Elle est visible en avril puis en juin. Répandu et très commun partout dans la région. Varie du jaune citron au jaune brun. La forme unicolorata Seeb. (dessin des ailes non ponctué de brun), a été prise en Vendée, à Saint-Nicolas de Jard (Lucas) et aux Sables d’Olonne (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aspilate ochracée. Europe méridionale répandue jusqu’en Asie. En France, par endroits mais surtout en zone atlantique et méridionale. Affectionne la zone du littoral mais aussi les collines chaudes. Espèce bivoltine et parfois trivoltine en V, puis en VIII et quelquefois en IX. Chenille sur Scabiosa, Thymus, Lavandula, Daucus.

I. Répandu et très commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2008 (Wilding Neil) - Cersay 01/08/1977 (CL) - Chizé 18/07/1970 (NT), 11/05/1971 (NT) - François 01/06/1968 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 28/07/1997 (CL), 02/06/1998 (CL), 22/07/1998 (CL), 22/08/1999 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 15/05/1948 (MG), 26/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 10/05/1971 (NT), 23/05/2008 (Rebeyrol Christian) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 07/09/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aspitates ochrearia (Rossi, 1794)
Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Sésie apiforme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Papillon frelon, la Sésie du pauplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Chauray 01/06/1947 (MG), 01/06/1947 (NT) - La Crèche 04/06/2011 (Debordes Laurent) - Sansais 09/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Endrosie diaphane, Callimorphe arrosée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août (2 générations). Chenille sur lichens des pierres (parietina, parmelia). Elle est visible en avril et en juin.

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, Pamproux, du 16 mai au 29 juillet (Gelin).
  • Vienne : Sommières, Chauvigny (d’Aldin) ; Vivonne : 25 juin 1911 (Lucas).
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Saintes : 25/05/1904 (Gelin).
  • Charente : Commun.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Endrosie diaphane, la Rosée, la Diaphane. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf le sud de l’Espagne. En France, essentiellement dans les régions montagneuses, non signalée de Corse. Fréquente les prairies sèches jusqu’à 3000 m. Espèce univoltine ou bivoltine en V-VIII. Chenille sur les lichens.

I. Assez commun à Niort, Pamproux, du 16 mai au 29 juillet (HG).

II. Marnes 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ecaille Roscide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur lichens terrestres (parmelia). Elle est visible de avril à juin.

  • Deux-Sèvres : Pamproux, assez commun en mai 1869 ; lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun : 15/05/1904 ; 23/05/1904 ; 27/05/1904 ; 08/05/1905 (Gelin) ; Amuré : 28/05/1911 (Lucas).
  • Vienne : Vivonne : 25/06/1911 (Lucas).
  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Vienne : Saint-Julien L’Ars, 3 ex. (de la Porte).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille roscide. Eurasiatique. Sud et centre de l’Europe. En France, seulement dans les régions montagneuses jusqu’à plus de 2500 m, absente de Corse. Fréquente les prairies sèches. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-VIII. Chenille sur divers lichens.

I. Amuré 28/05/1911 (DL) - Lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun 15/05/1904 (HG), 23/05/1904 (HG), 27/05/1904 (HG), 08/05/1905 (HG) - Pamproux, assez commun en mai 1869 (G&L).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Sideridis albicolon (Hübner, 1813)
Tréma blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en octobre en deux générations. Chenille sur plantago, taraxacum, graminées etc. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Forêt de Chizé, 28/05/1924


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tréma blanc. Egalement appelé Sideridis turbida (Esper, [1790]). Eurasiatique. Principalement en Europe moyenne, absente de l’extrême nord et d’une grande partie de la région méditerranéenne. En France, on la trouve presque partout mais se raréfie au nord. Calcicole, elle affectionne les pelouses et le milieu dunaire. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur Plantago, Nicotiana, Brassica, Cichorum, en VI.

I. Forêt de Chizé 28/05/1924 – Hanc 1983 (RL).

II. Niort 28/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 01/06/1970 (NT), 08/06/1982 (NT), 21/05/1986 (NT) - Villiers en Bois 02/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sideridis albicolon (Hübner, 1813)
Spialia sertorius (Hoffmannsegg, 1804)
Hespérie des sanguisobres

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Endroits secs, dunes gazonnées. Chenille sur rubus idaeus, poterium sanguisorba. Elle est visible en avril. A partir de la basse Loire, cette espèce est abondante sur toutes les dunes su littoral. On le trouve çà et là, dans les coteaux secs de l’intérieur.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie des sanguisorbes. Répandue dans toute l’Europe, disparue des Pays-Bas. En France, assez répandue sauf en Bretagne, plus commune dans le sud. Fréquente pelouses sèches et prairies, endroits secs, dunes gazonnées. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Chenille sur Rubus idaeus, Poterium sanguisorba, en IV.

II. Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL), 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 02/06/2006 (CL) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 19/06/2005 (CL), 30/08/2008 (Rebeyrol Christian) - Pamproux 28/07/2010 (Debordes Laurent) - Saint-Maxire 16/08/1959 (MG), 10/05/1971 (NT) - Villiers en Bois 14/06/1958 (MG), 25/05/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spialia sertorius (Hoffmannsegg, 1804)
Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Ecaille tigrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juillet puis de juillet à août en deux générations. (Le type décrit par Linné sous le nom de lubricipeda ales ailes blanches, marquées de points noirs). Chenille sur mentha sylvestris, polygonum, lamium, urtica, taraxacum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille de la menthe, l’Ecaille tigrée. D’un blanc pur, avec les ailes antérieures irrégulièrement parsemées de nombreux points noirs (en moyenne une trentaine). Abdomen jaune vif, vigoureusement ponctué de noir. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur végétaux très variés dont de nombreuses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT) - Cersay 19/07/1992 (CL) - Cours 10/07/2010 (Colas Anthony) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 06/06/1983 (NT), 09/06/1983 (NT), 03/06/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 10/08/1968 (NT), 04/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 28/05/1971 (NT), 08/05/2008 (AG), 19/08/2010 (AG) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 25/04/1948 (MG), 26/04/1948 (MG), 28/04/1948 (MG), 30/04/1948 (MG), 14/04/1957 (MG), 03/05/1959 (NT), 10/06/1969 (NT), 08/05/1971 (NT), 31/05/1971 (NT), 11/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 02/09/1980 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 21/07/1993 (AG), 01/06/1996 (AG), 14/05/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 12/07/2009 (AG), 20/07/2009 (AG), 06/04/2010 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Gelais 20/02/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT), 29/07/1992 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL) - Sainte-Blandine 30/05/1981 (NT) - Sansais 31/05/1981 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 06/05/1969 (NT), 02/06/1971 (NT), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Spilosoma urticae (Esper, 1789)
Ecaille de l’ortie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur taraxacum, lactuca, urtica, plantago, etc. Elle est visible en avril.

  • Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 21/05/1904 ; 13/06/1904 ; 29/05/1906 ; 20/08/1906 ; Amuré, 28/06/1912 (Gelin) ; assez commun à Amuré, 06/1911 (Lucas).
  • Charente-Maritime : Saintes : 25/05/1904 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, commune en juillet (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille de l’ortie. Eurasiatique. Europe centrale et septentrionale. En France, plus répandue dans le nord. Fréquente les prairies humides et les bords de rivière et d’étangs. Espèce univoltine ou bivoltine en V-VIII. Chenille sur plantes rivulaires ou des marécages, Iris pseudacorus, Mentha, Lysimachia, Pedicularia…

I. Assez commun à Amuré 06/1911 (DL), Amuré 28/06/1912 (HG). Amuré, commune en juillet (DL) - Peu commun à Niort 21/05/1904 (HG), 13/06/1904 (HG), 29/05/1906 (HG), 20/08/1906 (HG).

II. Bessines 29/07/1971 (MG) - La Mothe Saint-Héray 11/08/1982 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (MG), 20/08/1971 (MG) - Niort 02/09/1980 (NT), 18/08/1983 (NT), 28/08/1983 (NT) - Saint-Georges de Rex 04/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Souvigné 09/08/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spilosoma urticae (Esper, 1789)
Spuleria flavicaput (Haworth, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-14 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VI. Chenille sur Crataegus, en VIII-X.

I. Marais d’Amuré 11/04/1912 (HG) - Forêt de Chizé 08/05/1913 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spuleria flavicaput (Haworth, 1828)
Stenoptilia bipunctidactyla (Scopoli, 1763)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-25 mm. Largement répandue. Période de vol : V-X. Chenille sur Knautia arvensis.

I. Assez commun et répandu partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stenoptilia bipunctidactyla (Scopoli, 1763)
Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Sésie fourmi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille vit deux ans dans les troncs de saules.

  • Deux-Sèvres : Niort, 2 ex., juin 1895 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 07/07/1930 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-19 mm. Période de vol : V-VII. Chenille sur Salix.

I. Amuré 07/07/1930 (du Dresnay) - Niort, 2 ex., juin 1895 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Sesie du pommier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers.

  • Deux-Sèvres : Niort : 10/07/1902 (Gelin).
  • Vienne : Sommières, 1 ex. écl. le 29/07/1905 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Sur fleurs de lavande. Rochefort, 08/07/1913 (Delavoie).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie du pommier. Envergure : 25 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers, toute l’année.

I. Niort 10/07/1902 (HG).

II. Sainte-Gemme 30/06/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur quercus (dans le tronc).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 15/06/1927 (du Dresnay).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare mentionnée seulement par Marius Guimard depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)
Teleiodes vulgella (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 11-14 mm. Largement répandue en Europe. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Cotoneaster horizontalis, Juniperus communis, Malus domestica, Malus sylvestris, Prunus domestica, Amelanchier, Pirus communis, Sorbus aria, S. aucuparia.

I. Répandu partout, peu commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Teleiodes vulgella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trichoplusia ni (Hübner, 1803)
Ni, Plusie ni

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Ni. Cosmopolite. Europe de l’ouest mais plus répandue en pourtour méditerranéen et remonte dans le nord-est de l’Europe. En France, habite surtout la zone proche de la méditerranée, cette espèce migratrice se rencontre ça et là en région parisienne et plus rarement dans le nord-ouest. Cette espèce n’habite pas de milieu particulier, car migratrice. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII-X. Chenille polyphage.

I. Niort 27/09/1911 (Lacroix), Niort (RL 1983) - Hanc (RL 1983).

II. Niort 10/06/1958 (MG), 22/08/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trichoplusia ni (Hübner, 1803)
Trisateles emortualis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hermine noirâtre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hermine noirâtre. Eurasiatique. Europe moyenne : répandue. En France, espèce localisée mais avec une large répartition. Espèce des zones chaudes et sèches notamment dans les forêts mixtes. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Betula, Fagus, Quercus, Carpinus, en IX. Il semblerait que la chenille affectionne également les lichens.

I. Forêt de Chizé 01/06/1927 (d’Olbreuse).

II. La Chapelle-Bâton 17/05/1995 (CL), 27/08/1995 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trisateles emortualis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Pyrale ferrugineuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale ferrugineuse. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en I-XII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 10/08/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG), 04/10/2011 (AG), 15/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 23-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille polyphage sur Corylus, Betula, Ulmus, Stachys, en X-V.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Watsonarctia casta (Esper, 1785)
Ecaille chaste

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin (Niort, du 1er au 7 juin). Chenille sur galium verum, asperula cynanchica. Elle est visible en avril. . Oberthur dit (Lép. comp. fasc. V, p. 99) que "l’espèce a été trouvée assez fréquemment aux environs de Digne ; Bellier avait pris un mâle à Vernet les bains ; Harold Powell a capturé 3 mâles en mai 1906, à la Glacière du Pic de Bretagne (Var)". Les 9 exemplaires capturés à Niort au cours de 3 années différentes appartiennent à une même forme, très voisine du type quant aux dessins. Il paraît très improbable que l’aire de dispersion de cette espèce offre une lacune complète entre la Provence, le Languedoc et le Poitou.

  • Deux-Sèvres : Marais d’Amuré : 28/05/1911, 1 ex. (Lucas) ; 9 ex. Niort : 04/06/1905 ; 01, 03, 04, 05, 18/06/1907, 7 ex. ; 07/06/1909. Le fond des quatre ailes est d’un rose très pâle. La bande médiane noire des ailes supérieures forme, en son bord intérieur, un angle aigu rentrant plus ou moins marqué, mais n’est jamais coupée en deux au niveau de cet angle (Gelin).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente : Quelques exemplaires dans la vallée de l’Osme : je prends l’espèce tous les ans du 5 au 30 juin dans un marais planté de Peupliers depuis 15 ans ; les plantes dominantes y sont les Eupatoires et le grand liseron. A l’emplacement de cette peupleraie, il y avait autrefois une cariçaie dont il reste quelques vestiges. L’Osme est un affluent de la Charente, il semble que l’espèce devrait exister plus au sud dans ce département et constituer un maillon entre le Marais poitevin (où il a été trouvé autrefois) et le Sud-Est.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare signalée récemment pour la Vienne par Samuel Ducept.




lire la suite de l'article : Watsonarctia casta (Esper, 1785)
Xestia castanea (Esper, 1798)
Noctuelle négligée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur calluna vulgaris en avril, passe en juin sur genista. Seule la forme grise (neglecta Hb.) se trouve dans l’ouest océanique. Elle y est assez commune dans les endroits où croissent à la fois la bruyère et le genêt.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle négligée. Atlanto-méditerranéenne. Répartition semblable à rhomboidea avec une meilleure pénétration en Espagne et au Portugal. En France, on la trouve un peu partout mais plus rare dans le nord et nord-est. Affectionne les bois clairs, les landes à bruyères et en montagne les pentes de résineux. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille hivernante sur Calluna, Sarothamnus scoparius, en V-VI.

I. Répandu et assez commun dans les endroits où croissent à la fois la bruyère et le genêt (G&L 1912).

II. Boussais 25/09/2008 (CL) - La Crèche 01/10/1983 (NT) - Le Chillou 26/06/2001 (CL) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1992 (CL) - 13/09/1997 (CL) - Prailles 18/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia castanea (Esper, 1798)
Xestia c-nigrum (Linnaeus, 1758)
C noir

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations (Niort, jusqu’au 7 novembre). Chenille sur chenopodium, verbascum, epilobium, atriplex hastata L. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le C noir. Cosmopolite. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France c’est sans doute la noctuelle la plus commune, au moins dans les régions basses. C’est une plaie dans les pièges lumineux, 80% parfois plus des papillons capturés (NT). Espèce bien adaptée aux cultures (peut causer de grands dégâts). Espèce bivoltine, parfois trivoltine, en IV-VI puis VIII-XI avec une courte pause estivale entre les deux générations. Chenille polyphage sur plantes herbacées, hivernante au troisième ou au quatrième stade, en VI-VII et IX-IV.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 07/09/2007 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil), 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 05/08/1983 (NT) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Coulon 16/07/1989 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 19/05/1982 (NT), 11/08/1982 (NT) - Magné 02/05/1969 (NT), 08/05/2008 (AG), 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL), 02/06/1998 (CL) - Niort 17/08/1948 (MG), 10/08/1949 (MG), 06/08/1970 (NT), 17/05/1971 (NT), 08/06/1982 (NT), 11/08/1982 (NT), 18/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 24/08/1982 (NT), 29/08/1982 (NT), 02/08/1996 (AG), 03/08/1997 (AG), 02/08/1998 (AG), 10/11/2000 (AG), 21/11/2008 (Rebeyrol Christian), 20/05/2009 (Rebeyrol Christian), 21/08/2009 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL), 30/07/2008 (CL), 10/09/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 24/05/1970 (NT), 30/05/1970 (NT), 17/09/1982 (NT), 30/08/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia c-nigrum (Linnaeus, 1758)
Xestia rhomboidea (Esper, 1790)
Noctuelle rhomboïde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur graminées. Elle est visible en avril.

Vienne : Sommières (d’Aldin).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble assez rare.


Généralités : Eurasiatique. Elle occupe une grande partie de l’Europe, des Pyrénées à la Russie, en évitant le Nord-Est et le bassin méditerranéen. En France, elle est absente de Bretagne, de l’extrémité Sud-Ouest, du littoral méditerranéen et de Corse. Elle occupe des milieux assez similaires à X. baja, quoique moins dépendante de l’humidité. Sur les contreforts du pourtour méditerranéen, on peut la rencontrer à moyenne altitude dans des boisements clairs xériques. La chenille, polyphage, hiverne et se nourrit sur diverses plantes herbacées. Période de vol : (Juillet) Août-Septembre. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)




lire la suite de l'article : Xestia rhomboidea (Esper, 1790)
Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Grand hyponomeute du fusain

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand hyponomeute du fusain. Envergure : 19-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VII-VIII. Chenille sur Euonymus europaeus, en IV-V.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) – Genneton 05/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Zanclognatha tarsipennalis (Treitschke, 1835)
Herminie de la vigne blanche

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie de la Vigne-blanche. Eurasiatique. Largement répandue en Europe, excepté dans l’extrême Sud (Portugal, Grèce). En France, un peu partout. C’est une espèce qui vit dans les milieux à boisements mixtes, souvent humides. Espèce univoltine ou bivoltine, en V-IX. La chenille consomme les feuilles sèches de diverses plantes et essences ligneuses, comme Quercus, Rubus, Salix, Polygonum aviculare...

I. La Chapelle-Bâton (RL 1983) – La Mothe Saint-Heray (RL 1983).

II. Beaussais 09/2004 (Wilding Neil) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zanclognatha tarsipennalis (Treitschke, 1835)
Zygaena ephialtes (Linnaeus, 1767)
Zygène du Peucédan

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur hippocredis, thymus, coronilla, lotus, etc. Elle est visible en avril. Deux formes d’ephialtes ont été signalées dans la région : peucedani Esp., qui a six macules rouges aux ailes antérieures, et athamanthae Esp., qui n’en a que 5. Peucedani aurait été prise par Millet dans la forêt de Fontevrault et à Champigny le Sec (Maine et Loire) et athamanthae par M. Vigé à Dompierre près La Rochelle. Sand aurait pris les deux formes à Nohant (Indre).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Vienne : Saint-Julien Lars, 1 exemplaire (de la Porte).

Deux-Sèvres : Sainte-Pezenne, près Niort, 02/07/1918 (Gelin) ; Amuré, 2 exemplaires 02/07/1921 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène de la coronille. Envergure : 35-40 mm. Largement répandue en Europe à l’exception du Portugal, des îles Britanniques, des Pays-Bas, de la Fennoscandinavie, du Danematk et des pays Baltes. L’imago est visible en V-VI. Chenille sur Hippocredis, Thymus, Coronilla, Lotus, Securigera varia etc. Elle est visible en V.

I. Sainte-Pezenne, près Niort, 02/07/1918 (Gelin) ; Amuré, 2 ex. 02/07/1921 (Lucas).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 18/07/1998 (CL) – Villiers en Bois 05/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena ephialtes (Linnaeus, 1767)
Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygène du lotier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur trifolium, onobrychis, hippocredis, astragalus, coronilla. Elle est visible en avril et en mai. Répandu et assez commun sur les coteaux boisés, entre Loire et Gironde. "Nulle part ailleurs que dans les plaines calcaires de l’ouest, loti n’atteint un égal degré de vivacité dans les couleurs et le développement des taches rouges des ailes supérieures. Je donne à cette race le nom de miniaca" (Obth. Lép. comp. fasc. IV, p. 464). Un certain nombre d’exemplaires ont le fond des ailes antérieures jaunâtre, et tendent vers bitorquata Mén. ; d’autres présentent des confluences de taches qui la font ressembler à purpuralis, dont elle se distingue aisément toutefois par la position de sa tache rouge externe, bien plus rapprochée de la marge vers son angle postérieur, lequel atteint même parfois la bordure. Ces exemplaires appartiennent à l’aberration confluens Dz. Jusqu’à plus ample information, nous pensons que les exemplaires attribués à purpuralis dans notre région appartiennent plutôt à cette dernière forme de loti.

Deux-Sèvres : Assez commun en lisière de la forêt de Chizé, bois de Mallet, Bessines, en mai-juin - et ab. voisine de bitorquata. Nombreux exemplaires à taches rouges confluentes (Gelin).

Charente-Maritime : Commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).

Charente : Commun à Angoulême (Dupuy) ; Richemont de Cognac, juin 1907 (Lucas).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Dompierre sur mer, 1 exemplaire ab. Cingulata (Dziurz), 25/05/1921 (Lucas).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Dompierre sur mer. Quelques exemplairessont munis d’un anneau rouge abdomina. Trois exemplaires de l’aberration flava, Obthr., ont été récemment capturés. Plusieurs sujets ont les ailes supérieures entièrement rouges (ab. Miltosa) (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène du Lotier, la Zygène du Fer-à-Cheval. Envergure : 25-35 mm. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en V-VI. Chenille sur Trifolium, Onobrychis, Hippocredis, Astragalus, Coronilla, Lotus. Elle est visible en IV-V.

I. Assez commun en lisière de la forêt de Chizé, bois de Mallet, Bessines, en mai-juin 1932 (Gelin) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Chef-Boutonne 16/06/2005 (CL) - Le Chillou 27/07/1994 (CL), 19/06/2005 (CL), 21/06/2009 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL), 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygaena transalpina (Esper, 1780)
Zygène transalpine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur Hippocrepis comosa, astragalus, lotus. Elle est visible en avril et en août. Le Cat. Staudinger et Reb. (1901) rattache hippocrepidis Hb. à l’espèce transalpina Esp. de la région sud-alpine de France et d’Italie. Notre zygène ayant deux générations et évoluant dans ses formes multiples selon les règles communes à presque toutes les espèces du groupe, nous estimons qu’il convient - conformément du reste aux habitudes des anciens lépidoptéristes français - de considérer hippocrepidis Hb. comme une espèce distincte et autonome. Répandu et commun en Anjou et dans toute la région au sud de la Loire. La forme typique de notre région, avec taches rouge cinabre se détachant vivement sur fond noir à reflet verdâtre, a été appelée occidentalis par M. Obft. (Ann. soc. ent. Fr. 1907, et Lép. comp., pl. XXX, 203, 206). Dans cette forme les deux macules rouges externes confluent, soit par tout un côté, soit par un trait court qui semble le prolongement du bord supérieur de la macule postérieure, généralement la plus petite. Les taches rouges peuvent confluer deux par deux, parfois toutes ensemble, ce qui détermine l’ab. miltosa Candèze, dont tout le disque, à l’exception d’un point noir, est d’un rouge cinabre uniforme (Pl. XXX, fig. 204, 205 de la Lép. comp. Obth.). Le rouge se décolore et passe au jaune rose dans l’ab. pallidor Obth. (Pl XXX, fig. 202), capturée à Dompierre sur mer le 17/09/1900. Dans l’ab. Vigei Obth. (pl. XXX, fig. 201), prise en la même localité par M. Vigé en 1896, les parties rouge du type sont passées au rouge orange. Deux exemplaires de Vigei ont été capturés à Auzay par M. Lucas, le 05/09/1904 et le 02/09/1910. Trimoulet avait pris à Bouliac 3 exemplaires ayant les ailes postérieures jaunes. - Enfin, toutes ces formes peuvent devenir micingulata Obth. lorsque l’abdomen porte, en dessus seulement, des traces d’anneau rouge. Dans quelques exemplaires l’anneau peut devenir plus ou moins complet. Toutes ces variétés ont été rencontrées - ou pourront l’être - dans toute l’aire géographique de Z. hippocredis occidentalis.


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Dompierre sur mer, 1 ex. ab. miltosa, le 05/09/1922 (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène transalpine. Envergure : environ 30 mm. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en V-VII puis en VIII-IX en deux générations. Chenille sur Hippocrepis comosa, Astragalus, Lotus. Elle est visible en V et en VIII.

I. Répandu et commun en Anjou et dans toute la région au sud de la Loire (G&L 1912). François (HG).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL), 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 07/07/1998 (CL) - Cersay 23/05/2008 (CL) - Le Chillou 27/05/1992 (CL), 21/06/2009 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL) - Niort 23/06/2008 (CL) - Pressigny 20/06/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena transalpina (Esper, 1780)
Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Zygène des prés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août (surtout fin juin). Vole dans les prairies, surtout dans celles qui sont sujettes aux inondations. Chenille sur lotus corniculatus, trifolium, hippocrepidis. Elle est visible en avril puis en mai. Répandu et commun partout, ainsi que ses variétés. Les individus ayant les deux taches médianes nettement séparées sont d’ordinaire rattachés à ab. orobi Hb., bien que la fig. d’Hubn. porte un petit point rouge entre la macule externe et la tache cellulaire, tache qui manque ici. Les taches peuvent confluer en deux groupes, ou encore toutes ensemble, ce qui constitue l’ab. minoides Selys. M. Delahaye a pris à Saint-Barthélemy, près d’Angers, 4 ex. de l’ab. sexmaculata Obth., dans laquelle la macule externe est accompagnée en dessous d’un satellite également couleur rouge.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène des prés. Envergure : 28-33 mm. Largement répandue en Europe à l’exception de la Scandinavie et de l’Italie. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Lotus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - Genneton 05/06/2010 (Miteu Martine) - Niort, 14/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Martin d’Entraigues, 06/05/2010 (Conort Nadège) - Sainte-Radegonde, 14/07/2011 (Miteu Martine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Minime à bandes jaunes

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas

L’imago est visible de juillet à août. Le mâle vole vivement au soleil dans les allées le long des haies. La femelle se tient, le jour, immobile dans les sous-bois. Chenille sur : sarothamnus, quercus, ulmus, erica etc. Elle est visible en juin. Commun partout, ainsi que la variation roboris Schrk. avec les bandes jaunes plus élargies dans les ailes du mâle ; on trouve aussi quelques exemplaires de la variation callunae Palm. plus brune que le type, et marquée de jaune à la base des ailes antérieures du mâle.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Minime à bandes jaunes. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en V-IX. Dans les bois clairs et zones marécageuses. Jadis banal, de nos jours semble accuser une certaine régression. Biotopes variés, de la plaine à la montagne, de la lande à la forêt. Fort dimorphisme sexuel. Chenille sur : Sarothamnus, Quercus, Ulmus, Erica etc, en I-X.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) - Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 15/07/1975 (CL), 15/05/1992 (CL), 04/08/1992 (CL) - La Crèche 30/07/1971 (NT), 10/08/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 20/07/1972 (NT), 20/06/1974 (NT), 23/07/1974 (NT), 15/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 12/08/1973 (NT), 23/07/1974 (NT), 28/07/1976 (NT), 29/07/1976 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 15/08/1940 (NT), 08/08/1950 (NT) 20/08/1955 (NT), 29/05/1962 (NT), 25/07/1964 (NT), 04/08/1964 (NT), 06/08/1964 (NT), 22/07/1966 (NT), 27/08/1969 (NT), 30/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 30/07/1976 (NT), 31/07/1978 (NT), 23/05/2006 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maxire 13/08/1974 (NT), 13/08/1974 (NT) - Saint-Pierre à Champ 15/07/1975 (CL) – Sainte-Radegonde 22/08/2001 (CL) – Sansais 23/05/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) - Sciecq 14/07/1950 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 13/08/1950 (NT), 30/08/2005 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Carcina quercana (Fabricius, 1775)
Oecophore rosée, Phibalocère du hêtre
La chenille qui est principalement liée au Chêne, vit aussi sur le Hêtre et le Poirier. L’adulte habite l’Europe, l’Afrique du Nord, l’Asie Mineure et l’Amérique du Nord. Il vole en juillet et août. (http://aaff.org/BUTTERFLIES/08/PZ3.htm)

lire la suite de l'article : Carcina quercana (Fabricius, 1775)
Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie du chêne, Phalène du rouvre
De grande taille, gris pâle, marqué de lignes transversales sombres, dentées, diffuses, assez souvent avec une tache foncé au milieu du bord interne. Guides nature "Quel est donc ce papillon ?" Nathan

lire la suite de l'article : Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Psyche casta (Pallas, 1767)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 29/04/2015 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 09/04/2011 Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 31/05/2009 (sous réserve ) Observation de Mr Beltrame Vincent - Parc de St Cloud (92) - 12/05/2006 Observation de Mr Doornaert Alain - 09/10/2005

lire la suite de l'article : Psyche casta (Pallas, 1767)
Lithophane leautieri (Boisduval, 1829)
Noctuelle du cyprès

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du cyprès. Atlanto-méditerranéenne. Europe de l’ouest. En France, un peu partout sauf dans le nord-est. Fréquente les pelouses sèches et les zones boisées. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur cyprès : Chamaecyparis lawsoniana, Cupressocyparis leylandii …

I. Echiré, 15/10/1930 (du Dresnay), 06/11/1930 (du Dresnay), 07/10/1930 (du Dresnay), 21/11/1930 (du Dresnay) - Niort 15/10/1903 (HG), 14/11/1904 (HG), 21/11/1905 (HG), 26/10/1906 (HG), 13/11/1906 (HG), 15/11/1906 (HG), 15/11/1906 (Sauvaget), 19/11/1906 (HG), 15/11/1907 (HG), 14/11/1908 (HG), 07/11/1910 (Lacroix), 29/11/1910 (Lacroix).

II. Beaussais 10/1998 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lithophane leautieri (Boisduval, 1829)
Psyche casta (Pallas, 1767)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin (éclosion du 25 mai au 25 juin). Chenille sur graminées, etc. Elle est visible en mai. Le fourreau est extrêmement commun dans toute la région, mais la capture du papillon est rare. On l’obtient en plaçant un grand nombre de fourreaux dans un flacon fermé de gaze, ou dans un éclosoir.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-15 mm. L’imago est visible en V-VII. Femelle aptère. Chenille sur herbes, lichens et végétaux en décomposition.

I. Le fourreau est extrêmement commun dans toute la région, mais la capture du papillon est rare (G&L 1912).

II. Niort 12/08/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Psyche casta (Pallas, 1767)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Cheimatobie hyémale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à janvier. La chenille est très nuisible ; elle vit en mai et juin sur presque tous les arbres fruitiers, dont elle agglomère les feuilles et les fleurs. Commun partout. Le papillon se pose, les ailes étendues, sur les murs, le tronc des arbres, etc.

Deux-Sèvres : Niort, en octobre, novembre, décembre, janvier, 05/01/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène Brumeuse. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe. Répandue presque partout en France. Fréquente les bois de feuillus, les bocages, les milieux urbains. La femelle est aptère. Espèce univoltine en XI-II. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur de nombreux arbres et arbustes, en V-VI.

I. Commun partout (G&L 1912). Niort, en 10, 11, 12, 01, 05/01/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 29/11/1995 (CL) - Beaussais 12/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/11/1970 (NT), 28/11/1970 (NT), 26/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 12/12/1973 (NT), 18/12/1973 (NT), 15/11/1974 (NT), 24/12/1974 (NT), 30/11/1975 (NT), 28/12/1980 (NT), 19/12/1983 (NT), 18/08/1993 (AG), 30/12/2000 (AG), 09/12/2007 (AG), 29/11/2009 (AG) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 26/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Heliothis peltigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle peltigère
Diverses plantes basses
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/04/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 20/04/2014 - chenille en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 30/04/2014 - chenille en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 07/05/2014 - chenille en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 19/05/2014 - chrysalide Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - de 16 jusqu’au (...)

lire la suite de l'article : Heliothis peltigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Négresse, Noctuelle anthracite
Répartition géographique. Espèce largement répandue en Europe, sauf dans le Sud. En France : presque partout. Description. Longueur maximale : 50 mm. Corps allongé. Coloration très variable : verte, brun rougeâtre, rose ou grise. Une série médio-dorsale de dessins sagittés sombres ; de chaque côté de celle-ci, une ligne bru foncé. Flancs avec une ligne blanche qui longe les stigmates et surmonte une bande vert jaunâtre.Les formes vertes ont souvent des zones brunes assez étendues. Tête brune ou vert brunâtre. Biotopes. Bruyères, landes, régions côtières... Cycle biologique. Une génération par an. Les oeufs sont pondus sur la plante-hôte, isolément ou en petits groupes (septembre-octobre). Ils éclosent au bout d’environ un mois. Les chenilles vivent d’abord sur les plantes basses ; au printemps, elles consomment plutôt les bourgeons et les feuilles tendres d’arbres ou d’arbustes. Fin de la croissance larvaire en mai-juin.Nymphose dans de grands cocons enterrés. Émergence en septembre-octobre. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Fausse eupithécie ou Eupithécie des jardins
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 08/03/2016 - chrysalide le 14/03/2016 et imago le 25/03/2016 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/04/2014 - Imago obtenu le 08/05/2014 Observations Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 13/12/2013 et 01/01/2014 (imago obtenu le 17/02/2014) Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 05/12/2013 - imago obtenu le 21/01/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 24/11/2013 (chrysalide obtenue le 11/12/2013) Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - (...)

lire la suite de l'article : Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Mendiante, Ecaille mendiante
Longueur maximale : 40 mm. Corps brun grisâtre, avec de nombreuses soies brun jaunâtre, regroupées sur des petites verrues sombres. Parfois, une ligne médio-dorsale claire, mal indiquée. Tête d’un brun jaunâtre. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Eilema complana (Linnaeus, 1758)
Lithosie aplatie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens du prunus domestica et des rochers parmelia, sticta). Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 15,18/07/1906 ; 06/08/1903 (Gelin).

Charente-maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie aplatie, Le Manteau à tête jaune. Eurasiatique. Europe : partout excepté dans l’extrême nord. Partout en France jusqu’à 1500 m, Corse comprise. Fréquente les forêts de feuillus. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur divers lichens.

I. Peu commun à Niort 06/08/1903 (HG), 15/07/1906 (HG), 18/07/1906 (HG).

II. Assais les Jumeaux 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Cours 11/09/2010 (AG) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 03/07/2011 (AG) - La Mothe Saint-Héray 08/06/1969 (NT), 17/07/1980 (NT) - Marnes 20/08/2005 (CL) - Niort 20/05/1948 (MG), 08/05/1969 (NT), 30/05/1997 (AG), 15/06/2000 (AG), 12/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/06/2001 (CL) - Villiers en Bois 26/06/1950 (MG), 11/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema complana (Linnaeus, 1758)
Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Ecaille striée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur hieracium pilosella, calluna, artemisia, festuca, plantago. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région. L’aberration melanoptera Br., avec les ailes postérieures entièrement noires sur les deux faces ; incompleta Obth., avec les ailes postérieures noires en dessus et partiellement jaunes en dessous, intermedia Obth., dont le mélanisme est moins accentué et laisse plus ou moins de jaune sur le disque ; pallida Buttl., avec les stries noires des ailes antérieures plus ou moins obsolètes, ont été capturées en plusieurs localités.

Deux-Sèvres : 2 exemplaires de l’aberration melanoptera forêt de Chizé : 20/06/1904 ; quelques exemplaires de la forêt de Chizé ont les ailes supérieures jaune pâle, sans stries noires (Gelin).

Vienne : variation pallida, Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément au catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Variation pallida (Buttl.), Forêt de Chizé, 11/07 et 23/08/1913 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Chouette, l’Ecaille striée, l’Ecaille chouette. Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Partout en France, Corse incluse. Fréquente les landes et pelouses, sèches et chaudes. Dimorphisme sexuel prononcé. Les mâles ont une activité diurne. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur diverses plantes basses dont les graminées.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de Chizé 11/07/1913 (HG), 23/08/1913 (HG).

II. Le Chillou 23/06/2008 (CL) - Niort 15/05/1940 (MG), 19/05/1948 (MG), 20/05/1948 (MG), 15/05/1960 (MG) - Pressigny 21/06/2009 (CL) - Saint-Pierre à Champ 13/07/1983 (CL) - Saint-Symphorien 27/05/1954 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Epirrita dilutata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Épirrite diluée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à novembre. Chenille sur corylus, quercus, fagus, betula, prunus spinosa. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout.

Charente-Maritime : 1 exemplaire pris à Chervette le 01/11/1911 (Lacroix) avait, étant frais, les ailes antérieures nuancées d’un reflet verdâtre très accentué. Ce reflet s’est atténué par la dessication.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Epirite diluée. Largement répandue en Europe. En France, répandue presque partout. Fréquente les jardins, les forêts de feuillus. Espèce difficile à différencier de E. christyi et E. autumnata. Epirrita dilutata est dans des tons plus foncés avec des lignes bien marquées. Espèce univoltine en IX-XI. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Populus, Quercus, Crataegus, Rosa, Prunus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) – La Mothe Saint-Héray 28/11/1970 (NT), 07/11/1980 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006, 30/10/2006 (CL) –Moutiers sous Argenton 26/11/1995 (CL) – Niort 05/11/1953 (MG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epirrita dilutata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orgyia recens (Hübner, 1819)
Soucieuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, alnus, rosa, ulmus, prunus spinosa, erica. Elle est visible en mai puis en août. Répandu partout. La chenille se rencontre bien plus fréquemment que l’imago.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Soucieuse. Eurasiatique. Partout en Europe excepté les zones méditerranéennes et nordiques. En France, partout sauf le pourtour méditerranéen. Fréquente de nombreux types de milieux. La femelle est brachyptère. Espèce univoltine ou bivoltine en V-X. Chenille sur Salix, Crataegus, Quercus, Alnus.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Chizé 07/08/2006 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 03/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orgyia recens (Hübner, 1819)
Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Ecaille marbrée, Ecaille rouge

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lonicera, lamium, myosotis, cynoglossum, rubus idaeus, symphytum officinale (à Auzay). Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Niort : 30/06/1904 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; forêt de la Coubre, en juin 1908 (Braun).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré, 27/06/1929, 30/06/1930 (G.Durand et Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Variété lusitanica Staudinger (Ballon fluorescent) : avec la forme typique, qui est très commune par places dnas les marais de la Sèvre-Niortaise (79) et de l’Osme (16).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille marbrée, l’Ecaille lustrée. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France, répandu presque partout jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les milieux plutôt humides et boisés. Activité diurne et nocturne. Cette espèce abondait du temps de Robert Levesque dans le marais Poitevin, elle semble devenue bien rare désormais (AG). Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille en particulier sur Urtica urens.

I. Amuré 27/06/1929 (G. Durand et DL), 30/06/1930 (G. Durand et DL) - Niort 1 ex. 30/06/1904 (HG). Variété lusitanica Staudinger (Ballon fluorescent) : avec la forme typique, qui est très commune par places dans les marais de la Sèvre niortaise (79) (RL 1983).

II. La Crèche 03/07/1971 (NT) - Le Bourdet 21/06/1961 (MG), 06/07/1968 (NT) - Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (MG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/1998 (CL) - Niort 16/06/1984 (NT) - Prin-Deyrançon 21/06/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 24/06/1971 (NT), 04/07/1972 (NT), 08/07/1972 (NT), 19/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT) - Sainte-Blandine 24/05/1967 (NT) - Villiers en Bois 29/06/1971 (NT), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Berbère, Noctuelle berbère
Arbres divers, Arbustes divers, Chêne, Saule, Charme, Peuplier
Observations récentes :
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 14/07/2015 Observation de Montenot Jean-Pierre - La Rochelle (17) - 04/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 07/08/2014 Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 17/07/2014 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 15/05/2013 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 07/09/2010 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Genis de Saintonge (17) - 10/05/2010 Observation (...)

lire la suite de l'article : Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Eilema caniola (Hübner, 1808)
Manteau pâle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur lichens des murs et des toits. Elle est visible en mai puis en juin. Répandu et très commun partout. La var. lacteola B. (ail. ant. unicolores, blanchâtres) est signalée de Maine et Loire, Charente-Maritime et Gironde.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Manteau pâle. Méditerranéenne. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France, presque partout mais plus commune dans la moitié sud et en Corse. Fréquente les forêts claires, les lieux avec de vieux murs, jusqu’en ville. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-X. Chenille sur lichens du sol et des pierres, en particulier du genre Cladonia.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 15/06/2011 (Miteu Martine) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Niort 30/08/1972 (MG) - 31/08/1976 (NT), 30/09/1980 (NT), 13/05/1982 (NT), 10/07/1982 (NT), 16/05/1992 (AG), 05/08/1997 (AG), 26/06/2010 (AG) – Saint-Pierre à Champ 26/05/1992 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema caniola (Hübner, 1808)
Sterrhopterix fusca (Haworth, 1809)
Psyché hérissée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur quercus, corylus, carpinus. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Psyché hérissée. Envergure : 16-20 mm. En Europe : des îles Britanniques à l’Europe centrale. L’imago est visible en VI-VII. Femelle aptère. Chenille sur Betula, Populus tremula, Quercus, Carpinus, Corylus, en IV.

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - Saint-Georges de Rex 24/06/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sterrhopterix fusca (Haworth, 1809)
Agrochola lychnidis (Denis & Schiffermüller, 1775)
La Noctuelle de la Lychnide
Longueur maximale : 45 mm. Tégument brun pourpré clair ou vert vif. Dans ce dernier cas, limites intersegmentaires finement soulignées de jaune. Dorsalement, trois lignes longitudinales mal indiquées. De chaque côté du corps, au dessous des stigmates, une large bande blanc jaunâtre. Tête verte ou brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Agrochola lychnidis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agrotis segetum (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle des moissons
Polyphage sur plantes basses
http://lessecretsdarduinna.lalibreb...
http://toutlejardin.forum-actif.eu/...
Observation de Catssy - Le Crest (63) - 04/04/2009 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 27/03/2007

lire la suite de l'article : Agrotis segetum (Denis & Schiffermüller, 1775)
Euphydryas aurinia (Rottemburg, 1775)
Damier de la succise
Succise de pres, Scabieuses, Plantain
Observation de Villatte Raymond - Cieux (87) - 07/04/2011 Observations Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 15/03/2007 jusqu’au 03/04/2007

lire la suite de l'article : Euphydryas aurinia (Rottemburg, 1775)
Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Cul brun

Adulte : Ailes antérieures blanc satiné, avec parfois des petits points noirs bien nets près du tornus. Extrémité de l’abdomen fauve ferrugineux, garnie chez la femelle d’une bourre de poils.

Chenille : Atteint 45 mm. Brun grisâtre marbrée de plus clair, avec une rangée subdorsale de stries blanches sur chaque flanc, pourvue sur les segments 9 et 10 d’une verrue médio-dorsale infundibuliforme d’un rouge orangé éclatant.

Plantes hôtes : Sur divers arbres et arbustes feuillus, avant tout sur le Charme commun (Carpinus betulus), le Poirier commun (Pyrus communis), le Pommier cultivé (Malus domestica), l’Aubépine à un style (Crataegus monogyna), le Prunellier (Prunus spinosa) et le Chêne pédonculé (Quercus robur).

Habitat : Essentiellement le long des allées forestières, des alignements d’arbres et dans les vergers sur prairies à litière. Naguère très largement répandu et commun partout ; tend aujourd’hui à se raréfier.

Biologie : L’adulte, de mœurs nocturnes, vole au cours d’une unique génération. Inquiété, il simule la mort en adoptant une posture cataleptique singulière : pattes étroitement appliquées contre le corps, aile refermées, il se laisse tomber sur le côté tout en arquant son abdomen vers le bas, mettant en évidence son épaisse bourre anale, dont les poils renferment une substance toxique. Les œufs sont déposés sous forme d’ooplaques allongées sur les rameaux de la plante hôte ; la femelle les recouvre d’un épais feutrage issu de sa bourre anale. Les chenilles mènent une existence grégaire, confectionnant à l’extrémité d’un rameau un nid communautaire de 5 à 10 cm de longueur, à l’abri duquel elles hivernent, longues d’environ 4 mm. Dès les premières douceurs printanières, elles se chauffent au soleil à la surface de celui-ci, rongeant à l’occasion les bourgeons. Après le débourrement de ces derniers, elles achèvent rapidement leur croissance, retournant invariablement dans leur nid après chaque prise de nourriture. La chenille est pourvue de poils urticants, qui peuvent provoquer sur l’épiderme humain de vives réactions inflammatoires, cependant moins lourdes de conséquences que celles occasionnées par les poils des chenilles processionnaires. Ses verrues dorsales infundibuliformes sont aussi le siège d’une sécrétion qu’elle répand avec sa tête sur tout son corps, et dont la fonction, peut-être répulsive, n’est pas connue avec certitude. La nymphose s’effectue, isolément ou par petits groupes, dans un cocon jaunâtre tissé sur un rameau de la plante hôte. L’espèce connaît occasionnellement des pullulations massives, au cours desquelles elles peuvent se montrer dommageable, en particulier dans les vergers Ces gradations du Cul-brun sont régulées naturellement par le cortège parasitaire, les prédateurs et les maladies. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Répandue dans toute l’Europe. Présente partout en France. Les imagos affectionnent tout particulièrement les haies buissonnantes, les friches ainsi que les vergers en terrain bocager, jusqu’à 1000 m d’altitude. Les œufs sont protégés par les poils urticants provenant de la touffe annale, velue et colorée de la femelle. Les chenilles vivent en société et hivernent ; elles se développent sur diverses essences qu’elles peuvent totalement défolier. Période de vol : VI-VII. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France). (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Les oeufs sont protégés par des poils urticants provenant de la touffe anale velue et colorée de la femelle. Les chenilles vivent en société et hivernent ; elles se développent sur diverses essences telles que chênes, prunelliers, églantiers, arbres fruitiers, qu’elles peuvent entièrement défolier. Imago de Juillet à Août. (Guide des papillons nocturnes de France)



lire la suite de l'article : Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Lasiocampa trifolii (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bombyx du Trèfle
Adulte : Ailes antérieures du mâle brun rougeâtre ou beige grisâtre avec une ligne postmédiane jaunâtre, sinueuse en S aplati, et un point discoïdal blanc cerné de foncé. Chez la femelle la ligne claire peut être vestigiale ou au contraire foncée. Plante – hôte : sur une grande variété de plantes basses, en particulier les papilionacées, notamment : Bugrane épineuse, Trèfle rampant, Sainfoin, Gesse des prés, Luzerne, Genêt à balais ; mais entre autres aussi la Bruyère commune et nombreuses graminées : Canche bleue Chenille : atteint 75 mm. Couleur fondamentale gris sombre presque entièrement dissimulée par une épaisse et longue pilosité jaune ochracé et blanchâtre. Capsule céphalique roux ferrugineux, maculée de noir et de jaune. Habitat : milieux secs herbacés, largement répandu mais en forte régression dans de nombreuses régions. Biologie : La femelle ne fixe pas ses œufs sur les végétaux, mais les disperse en vol sur le sol. Selon les régions, les œufs libèrent les chenilles soit en automne, soit au printemps, après hivernage les chenilles observent des mœurs très discrètes, dissimulées au plus profond de la végétation, mais grimpent parfois au sommet des hautes graminées pour se chauffer au soleil. Elles se laissent tomber à la moindre secousse et s’enroulent sur elles-mêmes. Il convient d’éviter de les manipuler car elles sont pourvues, comme celles de quelques autres espèces apparentées, de poils urticants. La nymphose s’effectue dans un cocon brun, assez résistant, de consistance parcheminée. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Lasiocampa trifolii (Denis & Schiffermüller, 1775)
Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Sylvain azuré
Chèvrefeuille
Observation d’un auteur inconnu - Gers (32) - 15/10/2010 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 12/07/2010 sur chèvrefeuille des bois Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 12/07/2010 même jour, même chenille parasitée, seulement quatre heures plus tard ! Observation Mme Aarts Tineke - Mongesty (46) - 24/05/2010 Observations Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 14/04/2007 sur chèvrefeuille des bois
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 21/04/2007 sur chèvrefeuille des (...)

lire la suite de l'article : Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Lithosia quadra (Linnaeus, 1758)
Lithosie quadrille, la jaune à quatre points

Adulte : Présente un fort dimorphisme sexuel. Mâle avec les ailes antérieures grises, teintées de jaune à la base, et ourlées de noir bleuté à la naissance du bord costal. Femelle avec les ailes antérieures jaunes à blanc jaunâtre, ornées de deux gros points noir bleuâtre. Chenille : Atteint 28 mm. Gris noirâtre, marbré de plus clair, avec le dos blanchâtre, parcouru d’étroites lignes longitudinales grises, pourvu de grosses verrues punctiformes rouges et marqué d’une tache sombre, arrondie, sur chacun des segments 3, 7 et 11. Plantes hôtes : Sur la Xanthorie des murailles (Xanthoria parietina) et divers autres lichens. Habitat : Dans les endroits boisés, plus rarement dans les milieux ouverts. Espèce largement répandue, mais généralement peu commune. Biologie : L’adulte, de moeurs nocturnes, vole au cours d’une unique génération. Les œufs sont déposés par groupes de vingt à cinquante unités à la face inférieure des feuilles. La chenille vit aux dépens des lichens sur les feuillus ou les résineux ; mature, elle se nourrit également de feuilles. Elle hiverne, longue de 4 à 5 mm, à l’abri de l’écorce, où se déroule ultérieurement la nymphose, dans un cocon lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Elle possède une vaste répartition allant de la péninsule Ibérique à l’Asie orientale. En France, elle est répandue sur tout le territoire, Corse comprise. Vole dans tous les milieux et n’est pas rare en ville. La chenille se nourrit des lichens des arbres, puis, après avoir hiverné, en attaque les feuilles. Dimorphisme sexuel important. Vol : VI-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 35-43 mm. Aile antérieure jaune orangé à la base, avec une ombre noire à la côte, gris-beige clair dans l’aire médiane, gris brunâtre clair dans le tiers distal. Postérieure jaune clair, assombrie à la côte. Abdomen orange. Femelle. Envergure : 35-62 mm. Aile antérieure d’un beau jaune citron, plus ou moins pâle, avec un gros point noir à la côte et un plus petit (parfois aussi gros) vers le bord interne, les deux dans l’aire médiane. Postérieure jaune clair. Variation. Mâle : aire discale non assombrie : f. luteomarginata Lambillion, 1906. Aile antérieure envahit de gris noirâtre, sur près du tiers de sa longueur : f. seminigra Dufay, 1954. Femelle : aile antérieure avec un seul point noir : f.unipunctata Spuler, 1910 ; sans points noirs distincts : f. impuctata Spuler, 1910 ; points noirs réunis en une ligne transversale : f. confluens Dumont, 1903. Espèce proche : aucune. Biologie. Chenille sur lichens (dont Peltigera canina) des troncs et des branches de chênes et autres arbres. Lieux boisés et leurs abords immédiats. Jusqu’en moyenne montagne où il peut abonder. Période d’apparition. Fin juin-août. Distribution. De l’Europe au Japon. En Europe, de l’Irlande et de l’Angleterre (où il est migrateur) aux Balkans. En France partout, mais s’est raréfié près des villes ; présent en Corse. Statut. Assez commun (abondant parfois localement). (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Lithosia quadra (Linnaeus, 1758)
Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Bombyx disparate, Disparate, Spongieuse
Partout en France, très commune, elle pullule certaines années. Hôte des bois et vergers à basse altitude. Les chenilles sont urticantes et se développent principalement sur divers chênes, mais aussi sur les arbres fruitiers, occasionnant quelquefois de sérieux dégâts. Imago en Juillet et Août. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Macdunnoughia confusa (Stephens, 1850)
Goutte d’argent
Paléarctique. Cette migratrice est présente dans une grande partie de l’Europe, excepté l’extrême Nord. En France, on la rencontre un peu partout, mais elle semble peu fréquente dans l’extrême Sud-Est. Elle remonte régulièrement dans le nord du pays, la majeure partie des observations s’effectuant en fin d’été avec l’arrivée de migrants. Elle fréquente tous types de milieux, y compris les zones urbaines. La chenille vit sur diverses plantes herbacées Période de vol : IV-XI. Espèce bivoltine dans le Sud. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Macdunnoughia confusa (Stephens, 1850)
Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mélitée du plantain

CHENILLE. Atteint 25 mm de longueur. Noire, avec des épines concolores, des rangées transversales de points blancs et la tête rouge.

HABITAT. Avant tout dans les milieux ouverts particulièrement chauds et secs, en particulier sur les pelouses calcaricoles, les prairies maigres ensoleillées, les lieux incultes et les orées forestières. Jadis l’une des Mélitées les plus banales, de nos jours en forte régression dans une grande partie de l’Europe non montagneuse. En France, en recul significatif dans la moitié nord et dans l’ouest du pays.

BIOLOGIE. L’adulte, thermophile, aime à se chauffer sur le sol nu. Les oeufs sont déposés en amas de plusieurs couches à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les chenilles vivent dans un nid soyeux communautaire dans lequel elles hivernent à mi-taille. Elles se dispersent au printemps, atteignent toute leur taille en avril et se nymphosent en mai à l’abri d’un réseau soyeux lâche, à proximité du sol. La chrysalide, succincte, grise, porte de nombreuses protubérances dorsales claires. Selon les régions, l’espèce donne une ou deux générations annuelles.

(Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Noctua comes (Hübner, 1813)
Hulotte, Suivante
En France, elle est commune un peu partout. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre fréquemment en ville, dans les jardins et les parcs, mais aussi dans les ripisylves et prairies mésophiles de plaine et, plus en altitude, dans les stations ouvertes ou arbustives plus sèches. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes basses, notamment dans les jardins cultivés ! Période de vol : Mai à Septembre. Espèce univoltine, qui effectue une diapause estivale en plaine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Noctua comes (Hübner, 1813)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou
Longueur maximale : 50 mm. Coloration très variable : vert vif, ocre ou brune (avec diverses nuances). Deux rangées latéro-dorsales de traits brun foncé, bordées chacune - extérieurement - d’une ligne blanchâtre, crème ou verdâtre. De chaque côté du corps, au niveau des stigmates, une rangée de dessins sombres. Tête brun clair, avec des zones brun foncé. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Phalène brumeuse

Proche de O. fagata (la Cheimatobie du hêtre), mais mâle plus petit et plus foncé, la femelle possède des ailes rudimentaires plus petites que celles de O. fagata ; elle peut parfois être abondante sur les branches. Elle se rencontre souvent communément dans les bois de feuillus, les bocages et même les milieux urbanisés. La chenille se développe en Mai-Juin sur de très nombreux arbres et arbustes. Hiverne au stade de l’œuf. Période de vol : Novembre à Février. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

Chenille. Atteint 20 mm de longueur. Vert jaunâtre pâle avec des bandes longitudinales blanchâtres. Plantes hôtes. Sur de nombreux arbres et arbustes feuillus (une cinquantaine de plantes hôtes attestées), entre autres sur le Coudrier noisetier (Corylus avellana), le Pommier cultivé (Malus domestica), le Prunellier (Prunus spinosa), le Tilleul d’hiver (Tilia cordata) et le Saule marsault (Salix caprea). Habitat. Forêts et milieux ouverts. Espèce très commune partout. Biologie. L’espèce ne donne qu’une génération annuelle ; lors de pullulations massives, elle peut être dommageable aux cultures fruitières. L’adulte, de mœurs nocturnes, n’émerge d’ordinaire qu’après les premières gelées. L’œuf hiverne. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique
Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et la France, où elle est souvent commune. Hygrophile, elle se rencontre dans les milieux forestiers, les clairières et les prairies avoisinantes, s’observant jusqu’en haute montagne dans les pelouses. Comme de nombreuses espèces printanières, elle visite au crépuscule et en soirée les chatons des saules (notamment ceux du saule Marsault). La chenille, polyphage, se nourrit sur divers arbres et arbustes, mais aussi sur des plantes herbacées. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive, Méticuleuse
Occupe toute la France. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre aussi bien en milieu forestier que dans des zones plus ouvertes, jusqu’en milieu urbain. Bien que la chenille s’observe très facilement, l’adulte se rencontre finalement assez peu aux sources lumineuses. La chenille, polyphage, vit sur de nombreuses plantes herbacées. Période de vol : Mars à Novembre. Espèce plurivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Brèche, Cucullie du bouillon-blanc
Longueur maximale : 50 mm. Tégument blanc verdâtre à vert bleuté clair. Dorsalement, des bandes transversales jaunes avec des dessins noirs caractéristiques. Flancs ornés. eux aussi, de tâches noires et jaunes. Tête jaune, mouchetée de noir. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Processionaire du pin

Adulte : légèrement plus grande que Thaumetopoea processionea, plus clair et plus contrastée. Ailes postérieures dépourvues de bande antémarginale. Chenille : Atteint 50 mm. Noire jusqu’au niveau des stigmates, gris clair en dessous, avec des poils roux et denses sur le dos, blanchâtre sur les flancs Plantes-hôtes : avant tout sur divers pins, dont le pin sylvestre ; plus rarement sur le Mélèze d’Europe et d’autres résineux. Habitat : Dans les pineraies sèches et les mélézins. En très forte extension depuis trois décennies. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération. L’adulte est nocturne. Les œufs sont déposés en manchons sur les aiguilles des pins. Les chenilles confectionnent un nid soyeux subsphérique sur les rameaux de la plante hôte où elles hivernent à mi-taille. L’errance de la prénymphose s’effectue en procession jusqu’au site d’enfouissement. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Méditerranéenne. Son aire s’étend de l’Europe centrale et méridionale jusqu’en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Elle est souvent abondante et nuisible dans le Sud de la France. Elle fréquente les pinèdes bien exposées. Ses chenilles vivent en société sur divers pins, passant l’hiver dans de grosses bourses soyeuses tissées dans les branches et visibles de loin. Hors de leur nid, elles se déplacent en longues processions pour accéder à leur nourriture et pour descendre se chrysalider au sol dans la litière. Leurs poils fortement urticants peuvent provoquer des désagréments lors de pullulations consécutives à des périodes chaudes. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain
Adulte : Ailes noires, antérieures avec la base brun foncé, une bande oblique rouge feu et quelques taches apicales blanches, postérieures avec une bande marginale rouge feu. Revers des ailes postérieures foncé orné de marbrures chatoyantes complexes. Plante – hôte : surtout Ortie dioïque, mais aussi ortie brûlante et Pariétaires des murailles Chenille : Robe très variable, gris jaunâtre à noire, avec une rangée de taches latérales blanc jaunâtre particulièrement apparente sur les sujets foncés. Habitat : Orées forestières, vergers sur prairies à litière, jardins, parcs urbains. Espèce encore commune presque partout. Biologie : Le Vulcain compte parmi les Papillons migrateurs les plus étudiés. Les premiers individus migrants arrivent dès la fin avril, suivis de forts contingents en mai et juin. Les œufs sont déposés isolément sur la plante hôte, en situation ombragée ou semi - ombragée. La chenille confectionne un abri bien reconnaissable en enroulant une feuille qu’elle maintient dans cette position au moyen de fils de soie, et dont elle ronge le pétiole, de sorte que la feuille pend librement. Cet abri sert plus tard à la nymphose. La chrysalide suspendue, brune ou grise, porte des taches dorsales à vif éclat métallique. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde souvent très prolifique. En automne, les adultes de cette dernière vague d’émergences regagnent souvent les contrées plus méridionales. Les sujets en migration observent alors un vol rectiligne en direction du sud, se succédant à quelques mètres de distance. L’adulte hiverne en effet dans les régions sous influence méditerranéenne ; aujourd’hui il a tendance à hiverner dans des contrées plus septentrionales, à la suite du réchauffement climatique. Les individus restés sur place s’attardent souvent jusqu’à la fin d’octobre dans les vergers sur les fruits avancés, dont ils absorbent avidement le jus fermenté ; ils succombent généralement aux premières fortes gelées. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Xestia c-nigrum (Linnaeus, 1758)
C noir
Cosmopolite. En France, elle est largement répandue et souvent commune. L’espèce étant migratrice, les populations locales voient chaque année leurs effectifs alimentés par de nouveaux arrivants, venus du Sud. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre dans divers milieux, y compris dans les zones urbanisées, où elle peut occasionner des dégâts aux cultures. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes herbacées. Période de vol : Avril à Juin et Août à Novembre. Espèce bivoltine, la première génération ayant des effectifs plus faibles. Elle peut être trivoltine sur le pourtour méditerranéen. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Xestia c-nigrum (Linnaeus, 1758)
Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Yponomeute du fusain
Pommier, Fusain
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Javaugues (43) - mises en élevage sur fusain Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 18/04/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 04/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 09/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 13/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 22/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. (...)

lire la suite de l'article : Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Gazé, Piéride de l’aubépine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur crataegus, prunus spinosa et autres arbres à noyaux. La chenille est visible de avril à mai. Habite toute la région et est plus ou moins abondant selon les années.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gazé, La Piéride de l’aubépine. Répandue dans une grande partie de l’Europe, localement en déclin. En France, disparue du nord-ouest, partout ailleurs. L’imago est visible en V-VI. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur Crataegus, Prunus spinosa et autres arbres à noyaux, en IV-V.

I. Habite toute la région. Plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Caunay (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Genneton 05/06/2010 (Miteu Martine) – Moutiers sous Argenton 15/06/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 20/06/1992 (AG), 12/06/1995 (AG) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG), 09/05/1948 (MG), 30/05/1948 (MG), 30/05/1959 (MG), 13/06/1959 (MG), 14/05/1960 (MG), 30/05/1981 (NT), 23/06/1983 (NT) – Voultegon 19/04/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Ecaille des steppes

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. M. Oberthur voit dans cette espèce (Lép. comp. v, 119) une forme occidentale et méridionale d’aulica. Chenille sur rumex, luzula, etc. Elle est visible en avril. Répandu et plus ou moins commun dans toute la zone. Sur 16 exemplaires pris à Niort, je constate que 2 manquent de petits points jaunes à l’angle apical des ailes supérieures, que 3 n’en ont qu’un, que 6 en ont deux, et que les 5 autres en possèdent 3. Le gros point costal de la base des ailes supérieures existe, plus ou moins allongé, dans 8 exemplaires, et manque dans les 8 autres. Dans la grande tache jaune en toupie appuyée sue le milieu de la base des ailes supérieures, la partie médiane est plus ou moins dilatée , et la pointe extérieures est détachée, plus ou moins nettement, dans 4 ou 5 sujets. La macule noire apicale des ailes inférieures est plus ou moins denticulée et bordée de rose le long de la frange ; les deux taches ou bandes qui aboutissent au bord interne confluent légèrement dans 5 exemplaires (Gelin).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 25/05/1904 ; 23/05/1906, 3 ex. ; 26/05/1906, 5 ex. ; 18, 25, 26, 3005/1907 ; 04/06/1905 (Gelin).

Vienne : 1 ex. pris à Poitiers en 1879 par le lieutenant Jecker (Gelin).

Charente-Maritime : Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; Saintes : 25/05/1904 (Gelin) ; Rochefort : 31/05/1876 (Delah.).

Charente : 1 ex. en juin à Jarnac (Delam.) - 1 ex. en juin à Richemont de Cognac (Lucas) ; Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément au catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Vienne : Saint-Julien l’Ars, 3ex. (de la Porte).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille civique, l’Ecaille des steppes. Atlanto-méditerranéenne. Localisée à l’Europe, des Pyrénées à l’Italie, en passant par le Sud et le Centre de la France. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur diverses plantes basses, notamment Taraxacum et Achillea.

I. Assez commun à Niort 25/05/1904 (HG), 04/06/1905 (HG), 3 ex. 23/05/1906 (HG), 5 ex. 26/05/1906 (HG), 18/05/1907 (HG), 25/05/1907 (HG), 26/05/1907 (HG), 30/05/1907 (HG).

II. Beaussais (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 22/05/1999 (CL) - Niort 20/05/1954 (MG) – Sainte-Radegonde 22/05/1999 (CL) - Vouillé 27/05/2001 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Lasiommata maera (Linnaeus, 1758)
Némusien

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Se pose sur les murs des clôtures, sur les rochers. Chenille sur festuca, poa annua, glyceria fluitans, hordeum murinum. Elle est visible en avril puis en juin. Répandu et commun dans toute la région. D’après M. Obth. (Lépid. Comp., III, P. 370) la forme de la faune française serait presque exclusivement Adrasta, plus claire que le type.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Némusien (mâle), l’Ariane (femelle). Espèce assez répandue en Europe. Largement répandue en France mais rare ou absente de la partie ouest. Fréquente les pelouses sèches, les landes et lisières ensoleillées. Espèce monovoltine ou bivoltine en IV-X. Chenille sur graminées diverses.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Cersay 15/05/1976 (CL) - Niort 30/07/1948 (MG), 06/08/1955 (MG), 23/08/1955 (NT), 12/08/1959 (MG), 03/09/1962 (MG), 06/09/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiommata maera (Linnaeus, 1758)
Heodes tityrus (Poda, 1761)
Cuivré Fuligineux

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France)

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Prés, bords des bois. Chenille sur : sarothamnus vulgaris, rumex. Elle est visible en avril puis en juin. Assez commun partout. Cette espèce présente dans toute la région quelques exemplaires femelles assez fortement rembrunis en dessus : c’est la variation Circe Hb. Une femelle, prise dans la forêt de l’Hermitain (79) le 25/05/1902, présente sur les ailes inférieures une rangée de petits points bleuâtres parallèle à la ligne des tâches fauves du bord : c’est l’aberration purpureo punctata Wheeler (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré fuligineux, le Cuivré myope. Espèce répandue en Europe centrale et méridionale. Partout en France. Fréquente prairies, clairières et allées forestières. Période de vol : IV-X en plusieurs générations. Chenille sur Rumex acetosa.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 02/05/2011 (Courtin Bernard) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Bressuire 14/09/2011 (Séchet Vanina) - Chanteloup 07/05/2006 (Bonnet Stéphane) – Coulonge-Thouarsais 28/07/2010 (Meyer Daniel) - Etusson 10/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Exireuil 30/04/2005 (Luzzato Thomas) – Genneton 16/05/2011 (Miteu Martine) – La Crèche 27/09/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 14/07/1947 (MG), 28/05/1960 (NT), 05/05/1990 (NT), 12/05/1990 (NT), 15/05/1990 (NT) - Massais 23/07/2006 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1987 (CL) - Missé 28/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 09/09/1947 (MG), 08/06/1970 (NT), 03/05/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 28/09/1971 (NT), 07/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Clémentin 01/05/2010 (Courtin Bernard) - Saint-Maxire 28/07/1970 (NT), 20/08/1972 (NT), 20/08/1974 (MG) - Saint-Sauveur de Givre en Mai 22/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Sainte-Radegonde 14/07/2011 (Miteu Martine) - Taizé 11/05/2005 (CL) - Verrines sous Celles 16/05/1970 (NT), 31/05/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Heodes tityrus (Poda, 1761)
Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Mélitée Orangée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Bordure des bois, prairies sèches. Chenille sur plantago lanceolata, scabiosa, teucrium scorodonia, linaria, veronica. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu dans toute la région et commun au sud de la Loire. Les mâles sont uniformément d’un rouge bai très vif. La teinte des femelles varie beaucoup : tantôt elles sont, sur les quatre ailes, de même couleur que les mâles (v. occidentalis Stgr.) ; tantôt leurs ailes supérieures sont d’un fauve un peu pâle, plus ou moins semé d’écailles noires (c’est la forme typique) ; tantôt ces mêmes ailes sont nuancées d’un gris plus ou moins foncé et verdâtre (v. meridionalis Stgr.).

Deux-Sèvres : 1 exemplaire femelle de la v. meridionalis, pris au Fief de François le 20/08/1906, diffère de la femelle typique par la couleur gris très sombre du dessus des ailes et par la présence sur les ailes supérieures d’une grande tache costale jaune clair entre la 3ème et la 4ème ligne noire transverse. Un sujet pris au Puits d’Enfer est analogue à l’ab. radiata figurée pl. XXVI, 143, dele Lépid. comp. Obth., mais avec un mélanisme plus accentué (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée orangée. Répandue et abondante en Europe méridionale, plus localisée en Europe centrale, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, absente du nord-ouest, commune dans le Midi et sur les reliefs. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude et l’altitude en IV-IX. Chenille sue Plantago, Veronica, Artemisia absinthium, Linaria.

I. Répandu et commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Bressuire 23/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 20/06/1980 (CL) - Exoudun 05/2006 (Wilding Neil) – Fressines 09/09/2006 (AG) – La Crèche 02/08/2010 (Debordes Laurent), 18/04/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 05/05/1990 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 15/05/1960 (MG), 20/08/1974 (MG) - Pamproux 06/05/2007 (Joris Antoine) - Saint-Maxire 31/05/1970 (NT), 20/08/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 04/08/1991 (NT) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG), 14/06/1948 (MG), 05/05/1957 (MG), 14/06/1958 (NT), 14/05/1960 (MG), 15/06/1960 (MG), 31/05/1970 (NT), 10/08/1970 (NT), 01/07/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 13/09/1980 (NT), 11/06/1983 (NT), 17/06/1984 (NT), 11/06/1989 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Hémithée de l’ajonc

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hémithée de l’ajonc. Atlanto-méditerranéenne. En France, sur les littoraux atlantique et méditerranéen, remonte jusqu’en Ardèche. Fréquente les steppes broussailleuses, les friches, les forêts, les maquis, les pinèdes. Espèce bivoltine enV-VII puis en VIII-X. Chenille sur Genista, Cytisus, Ulex.

I. Assez commun dans les bois de Gâtine, le sud des Deux-Sèvres (RL1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Scopula emutaria (Hübner, 1809)
Acidalie des sables

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie des sables. Atlanto-méditerranéenne. Ouest de l’Europe. Elle habite toute la côte atlantique et le pourtour méditerranéen. Fréquente les marais salants, les dunes. Espèce univoltine en IV-VI au nord, bivoltine au sud en VIII-IX. Chenille sur Rumex, Hieracium, Beta, Limonium vulgare, Armeria maritima…

I. Assez commun dans le marais d’Amuré, de Prin, etc. 01/07/1905 (HG) - 17/06/1906 (HG) - 18/05/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula emutaria (Hübner, 1809)
Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Tircis
Longueur maximale : 27mm. Corps vert jaunâtre. Une bande médio-dorsale vert foncé, finement bordée de blanc. Flancs avec des lignes longitudinales blanchâtes. Extrêmité anale munie de deux pointes blanches. Tête non anguleuse, d’un vert bleuté. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Cossus gâte-bois

Adulte : Ailes gris pâle, marbrées de gris sombre et de brun cannelle et finement réticulées de noir.

Chenille : atteint 10 cm. Presque glabre, très luisante, brun jaune pâle, avec le dos brun rougeâtre sombre, la tête noire et le bouclier prothoracique marqué de noirâtre.

Plante – hôte : Dans le tissu ligneux de nombreux feuillus, en particulier sur le Saule marsault, l’Osier commun, le Bouleau verruqueux, l’Aulne glutineux , le Poirier commun et le Pommier cultivé (Salix viminalis, Betula pendula, Alnus glutinosa, Pyrus communi et, Malus domestica).

Habitat : Boisement de préférence modérément humide, notamment forêts alluviales et ourlets boisés rivulaires, mais également parcs et jardins. Espèce encore commune presque partout.

Biologie : Les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur l’écorce de la plante hôte, préférentiellement sur les arbres déjà occupés par d’autres chenilles de Cossus. La plupart du temps, il s’agit d’arbres dépérissant ou déjà morts sur pied. Les chenilles s’attaquent à l’écorce, au phloème, puis avec l’âge, pénètrent profondément dans l’aubier. Elles forent des galeries de section ovalaire, atteignant, à la maturité de la larve environ 2 cm de diamètre. Les chenilles matures exhalent une forte odeur d’acide pyroligneux (vinaigre de bois), qui se dégage également des arbres attaqués. Au terme de leur développement, qui dure de deux à quatre ans, les chenilles observent des comportements variés. Certaines quittent l’arbre nourricier avant l’automne, s’en éloignent pour aller creuser une loge souterraine dans laquelle elles hivernent, puis se nymphosent au printemps suivant. D’autres passent leur dernier hiver dans la galerie, n’entrant en errance de prénymphose qu’au printemps, s’enfouissant comme les précédentes pour le repos nymphal. D’autre, enfin, ne quittent jamais leur plante hôte, ménageant après l’hivernage une loge dans la partie terminale de leur galerie, sous l’orifice de sortie ; elles y tissent un cocon d’environ 6 cm de longueur, dans lequel sont incorporés des fragments ligneux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Présente dans toutes les régions où les principales essences de feuillus et les arbres fruitiers existent, jusqu’à 1500m d’altitude en montagne. Chenilles xylophages se développant dans les troncs des Saules, Peupliers, Chênes, Ormes, Aulnes, Hêtres communs, Bouleau, Frênes, Tilleul, Erables, Charmes, Pommiers…Elles peuvent occasionner des dommages importants. Le cycle larvaire dure trois ans. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 60-75 mm. Ce papillon nocturne, très massif, aux ailes brun ferrugineux, marbré de blanchâtre et de réticulations noires (à l’aile antérieure) est caractéristique. Femelle. Envergure 75-96 mm. Aile plus ample, moins chargée de blanchâtre, abdomen très volumineux. Variation. Les sujets brun noir sont des subnigra Schultz, 1911, ceux qui tirent davantage sur le noir : f. nigra Dietze, 1919. Les exemplaires très clairs appartiennent à la f. albescens Kitt, 1925. Espèces proches. Cossus terebra (Denis & Schiffermüller), à l’aile antérieure plus élancée et à la réticulation plus élaborée. Biologie. Plantes-hôtes : divers feuillus, dont les arbres fruitiers : saules, peupliers, ormes, chênes, aulnes, hêtres, bouleaux, érables, frênes, tilleuls, noyers, pommiers, sorbiers, etc. Les chenilles se développent dans l’écorce, puis dans le bois, en deux à quatre années. Au printemps, certaines chenilles se rencontrent sur le sol à la recherche d’un nouveau tronc. Par leur action, les arbres parasités exhalent une odeur caractéristique d’acide pyroligneux. La nymphose a lieu dans la galerie larvaire ou dans le sol. Bois, vergers, jusqu’à 1500m en montagne. Vient peu à la lumière. Période d’apparition. Fin mai- juillet. Distribution. De l’Europe au Japon ; Afrique du Nord. Pratiquement toute l’Europe. En France, partout, mais se raréfie près des agglomérations. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/