Objets associés au mot-clé : Brunet Claudie
Articles associés
Espèce 13
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 13
Espèce 12
Pommier
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 12
Espèce 11
Pommier
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/04/2011

lire la suite de l'article : Espèce 11
Espèce 7
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 29/06/2010

lire la suite de l'article : Espèce 7
Espèce 5
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 11/07/2010

lire la suite de l'article : Espèce 5
Espèce 3
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 30/05/2010

lire la suite de l'article : Espèce 3
Espèce 1
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 19/05/2010

lire la suite de l'article : Espèce 1
Larves à déterminer
Observation de Hulet Henri - Frasnes-lez-Couvin - (Belgique) - 20/08/2010 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 09/06/2010 Observation de Audibert Sébastien - Lille (59) - 13/12/2009 Observation de Sonsini Lucelle - Romilly sur Seine (10) - 08/11/2009 Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 10/06/2009 - larve de Tenthrède ? Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 30/05/2009 Observation de Mme Fausten Segolene - Pfastatt (68) - 16/05/2009 (= Pyrrhalta viburni, chrysomèle des feuilles de la Viorne) Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - (...)

lire la suite de l'article : Larves à déterminer
A déterminer - Microlépidoptères
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 12/05/2009 Observation de Mr Coutureau Michel - L’Isle d’Espagnac (16) - 18/04/2009 Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 07/08/2007 - Micro lépidoptère 9 Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 15/05/2008 et 17/06/2008 - minuscule "chenille" trouvée dans son fourreau sur un chêne et adulte correspondant : je pense à un Coleophoridae du genre Coleophora Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 13/09/2007
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 19/07/2007 - Micro (...)

lire la suite de l'article : A déterminer - Microlépidoptères
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Présente de nombreuses formes, dont certaines totalement noires. En France, elle est largement répandue dans tous les types d’habitats. En plaine comme en montagne, dans les bois clairs, les friches, même en ville. Les chenilles sont polyphages et se nourrissent sur diverses espèces telles que Épicea, Céraiste, Clématite, Ronces, Églantier, Cytise, Genêts, Hélianthème, Myrtillier, Sorbier, Gaillets, Chèvrefeuille... La chenille hiverne. Période de vol : Avril à Septembre. Espèce développant plusieurs générations. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Souci
45-54 mm. Plusieurs générations, Vol puissant et rapide, d’avril en septembre, remarquable migrateur (population du nord de l’Europe). Habitat : terrain dégagés, notamment champs de luzerne et de trèfle. Mâle : ailes jaune orangé vif, larges marges noires traversées de nervures jaunes. Femelle : ailes antérieures idem mâle mais avec marge plus large et enfermant des taches jaunes de taille variable, ailes postérieures sombre avec taches orange. Dessous jaune suffusé de vert sur la marge de l’aile antérieure et sur l’ensemble de l’aile postérieure. Forme Helice : Femelle dessus vert blanchâtre suffusé de gris sur aile postérieure. Dessous aile antérieure marques postdiscales plus grandes que chez le mâle. (Octopus. Tous les papillons de France et d’Europe. P. Whalley)

lire la suite de l'article : Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Pyronia tithonus (Linnaeus, 1767)
Amaryllis
L’apparition de ce papillon familier au bord des chemins est perçue par beaucoup de naturalistes comme le signe que l’été est à son apogée. L’amaryllis vole quand les fleurs de ronces sont épanouies, et il peut former des groupes nombreux qui butinent. Le recto est orange vif, avec une marge brune et un ocelle double sur l’aile antérieure. Le verso est d’une couleur similaire, mais les ailes postérieures ont un aspect plus marbré. Le mâle est plus petit que la femelle, plus vivement coloré et doté d’une bande d’écailles androconiale foncée sur chaque aile antérieure. Fréquente les haies et les lisières, de la plaine à la basse montagne. Vol : Juillet-Août. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Pyronia tithonus (Linnaeus, 1767)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon, Grand Porte-Queue

Adulte : 50-75 mm d’envergure. Ailes jaune clair à jaune foncé, chargées de motifs noirs complexes, les ailes postérieures caudées, avec une bande postmédiane de taches bleues et un ocelle anal rouge vif, surmonté de bleu et cerclé de noir.

Chenille : Atteint 45 mm de longueur. Glabre, lisse, vert clair, annelée de noir et également ponctuée de rouge orangé.

Plantes hôtes : Sur diverses Ombellifères (Apiacées), par exemple sur le Boucage saxifrage, le Fenouil commun, le Panais cultivé, le Peucédan des marais, la Carotte sauvage et le Fenouil des Alpes ; en outre sur la Rue fétide qui, appartenant à la famille des Rutacées, témoigne de liens trophiques très éloignés des précédents.

Habitat : Milieux découverts et ensoleillés les plus variés : bermes fleuries des chemins, pelouses sèches, jardins… Généralement assez commun.

Biologie : L’espèce donne deux générations, et même trois dans les régions les plus méridionales. L’adulte montre le même comportement de rassemblement sommital que le Flambé. Inquiétée la chenille évagine de son thorax un organe charnu et fourchu, jaune orangé, dit osmétérium, exhalant une odeur fétide d’acide butyrique. La nymphose s’effectue contre une tige ou sous une pierre. La chrysalide succincte, verte ou gris brunâtre, présente les mêmes particularités biologiques que celle du flambé. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Facilement identifiable par son apparence éclatante. Vol rapide et agile. Seule confusion possible : le porte queue de Corse. Peu de dimorphisme sexuel : la femelle est plus grande et ses ailes sont moins anguleuses. Envergure 64-100 mm ; vole : avril à août.

Le machaon est présent dans toute l’Europe mais semble se raréfier en Europe centrale. Cette espèce possède une vaste aire de répartition couvrant pratiquement tout l’hémisphère nord tempéré. Plus de cent sous-espèces ont été décrites. Envergure : jusqu’à 90 mm.

• Période de vol : mars à fin septembre, de une à trois générations en fonction de la latitude. • Habitat : prairies fleuries, au moins jusqu’à 1 800 m. • Plantes-hôtes : fenouil, diverses Ombellifères, Citrus • Une, deux ou trois générations par an selon les régions. Les œufs sont pondus isolément (mai-juin ; fin de l’été) sur les feuilles de la plante nourricière (ombellifères, régulièrement dans les feuilles de carottes et de fenouil dans les jardins sans insecticides). L’éclosion s’effectue environ une semaine après la ponte. Le développement larvaire dure à peu près un mois. Les chenilles ont une activité diurne. Quand on les inquiète, elles font saillir leur osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs) voir cliché. Les chrysalides sont entourées d’une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l’hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s’observer de mars à septembre.



lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Azuré de la bugrane, Azuré commun
C’est l’un des papillons les plus communs dans nos régions et il fréquente la plupart des prairies naturelles et semi-naturelles. Localement, les bonnes années, il peut même être très abondant. Malgré une certaine variabilité, la plupart des mâles ont un recto bleu nuancé de violet. Celui de la femelle est brun, avec des macules orange et une sulfurisation bleu-violet à la base des ailes d’étendue variable. Le revers des deux sexes est gris-brun avec des macules oranges et des points noirs cernés de blanc. Se rencontre dans une grande variété de lieux, de la plaine jusqu’à plus de 2000 m, partout où ses plantes-hôtes abondent. Plantes hôtes : Lotier, Fabacées. Vol : Avril à octobre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Acontia lucida (Hufnagel, 1766)
Collier blanc, Noctuelle maculée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de juillet à août en deux générations. Vole en plein jour. Chenille sur malva, convulvus, chenopodium, glechoma. Elle est visible de juin à septembre. Commun partout, ainsi que la variation albicollis F., dont la base des ailes antérieures et le thorax sont d’un beau blanc. L’étendue des dessins noirs aux ailes postérieures est très variable ; il ne s’y trouve quelquefois qu’une mince bordure noire : Saint-Trojan, dans l’Ile d’Oléron, 05/09/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Collier blanc. Eurasiatique. Europe tempérée, espèce migratrice qui se rencontre parfois dans le nord de l’Europe. France : espèce ayant une assez grande répartition, sauf au nord malgré quelques apparitions sporadiques certaines années chaudes, plus commune au sud. Occupe un grand nombre de milieux jusqu’en zone urbaine. Espèce plurivoltine, en V-X. Chenille polyphage : Convolvulus, Malva, Chenopodium.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (NT) - Chizé 11/07/1971 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Crèche 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 15/06/1949 (MG), 13/07/1949 (MG), 08/06/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 30/07/1972 (NT), 19/07/1980 (NT), 22/07/1982 (NT),18/08/1983 (NT), 15/05/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sainte-Verge 27/07/1948 (MG) - Souvigné 09/08/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acontia lucida (Hufnagel, 1766)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations (1 exemplaire du 15/09/1906 à Niort). La chenille est polyphage : Rumex, polygonum aviculare, plantago, malva, scabiosa, iris, etc. Elle est visible en juillet. Extrêmement commun partout. Ne diffère guère de auricoma que par une teinte plus foncée qui laisse mieux ressortir la virgule blanche terminant la coudée vers le bord intérieur des ailes supérieures.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la patience. Eurasiatique. Europe : largement répandue, mais moins fréquente dans le nord. En France, c’est une noctuelle banale que l’on trouve un peu partout. Habite de nombreux biotopes découverts, y compris les régions de cultures. Voir V. auricoma et V. menyanthidis ; à ne pas confondre. Espèce bivoltine en III-VI puis en VII-IX. Chenille polyphage sur arbustes et plantes herbacées. Je l’ai trouvé en juin à Villeneuve sur Rumex acetosa (NT).

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Bessines 02/10/1994 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 11/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 20/07/1971 (NT), 28/05/1973 (NT), 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 30/10/2008 (chenille) (AG) - Marigny 03/09/1989 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 26/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 18/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 16/04/1996 (CL), 23/04/2006 (CL) - Niort 24/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 20/04/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 19/05/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 04/05/1983 (NT), 15/07/2000 (AG), 10/09/2008 (Rebeyrol Christian), 24/06/2009 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 15/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 06/10/1996 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1988 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 22/06/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) 24/09/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Adela reaumurella (Linnaeus, 1758)
Adèle verdoyante

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Adèle verdoyante. Envergure : 16-22 mm. La couleur de fond est noire, vert bronze avec des reflets métallisés. Le mâle a de très longues antennes et de nombreux grands poils noir sur la tête et le thorax. La femelle a les antennes plus courtes et une couleur de fond plus bronze. La larve vit dans un fourreau confectionné avec des débris, dans la litière. Les mâles ont l’habitude de danser en essaim lorsque le soleil brille. Fréquente les parcs, les lisières forestières, les bois clairs. Espèce univoltine en IV-V. Chenille sur Fagus, Quercus. Espèce commune.

I. Répandu et commun dans tous les grands bois (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - La Mothe Saint-Héray 30/04/1970 (MG), 23/05/2001 (AG) - Le Chillou 20/08/1993 (CL), 19/06/2005 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 07/05/2009 (CL) - Reffannes, 16/05/1992 (CL) – Saint-Maixent l’Ecole 16/05/1992 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Adela reaumurella (Linnaeus, 1758)
Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Petite tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à octobre en deux générations ; hiverne et reparaît en mars avril ; parfois trois générations. Voltige autour des habitations, le long des chemins, sur les fleurs des pruniers, des prunelliers, etc. Chenille sur urtica. Elle est visible de juin à août. Répandu partout ; en état d’abondance très variable suivant les années.

Deux-Sèvres : Extrêmement rare à Niort de 1903 à 1905. Commun en mars sur les pruniers en fleurs (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


2011 - Neil Wilding : Disparition de la Petite Tortue, le débat continue Dans un précédent article (La Virgule (version 79) n°2

* octobre 2007, p3), nous avions signalé que la Petite Tortue (Aglais urticae), un papillon commun dans les Deux-Sèvres jusqu’à vers 2000, était devenu rare. Plusieurs observateurs ont relaté le même phénomène partout en Poitou-Charentes et dans d’autres régions de l’Ouest de la France (Albouy V. 2008. Insectes 19 ; Guyonnet A. 2008. La Virgule PCN no 1, p 3). La quasi-disparition de l’espèce s’est poursuivie dans ces régions en 2008 et 2009 (Guyonnet A. comm. pers.) Dans le même article, nous avions mentionné que les populations de cette espèce sont aussi en déclin en Grande-Bretagne. Les chiffres montrent que l’abondance de la Petite Tortue y a diminué globalement de 50% depuis 1998. C’est pendant cette même année (1998), qu’une mouche parasitoïde de la chenille de cette espèce a été observée pour la première fois en Angleterre (un parasitoïde est un insecte qui se développe sur ou à l’intérieur de son hôte et qui le tue inévitablement alors que, normalement, un parasite vit sur ou à l’intérieur de son hôte mais ne le tue pas). Ce parasitoïde, Sturmia bella (Diptera : Tachinidae), grand comme une Mouche Verte, pond ses oeufs sur les feuilles d’ortie, plante-hôte de l’espèce, et ceux-ci sont ingérés involontairement par les chenilles. Les oeufs éclosent et leurs larves se développent dans la chenille qui est fi nalement tuée. La chenille d’une autre espèce, le Paon du Jour (Inachis io), dont la plante- hôte est également l’ortie, peut aussi être l’hôte du parasitoïde en question, mais sans souffrir d’un déclin signifi catif. En 2008, un projet a été lancé par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, avec des données de l’UK Butterfl y Monitoring Scheme (http://ukbms.org) pour étudier l’importance de ce parasitoïde sur le déclin de la Petite Tortue. Les chenilles de ces deux espèces de Lépidoptères vivent respectivement en groupes dans des nids de soie pendant leurs quatre premiers stades et se séparent pendant le dernier. En 2008, des échantillons de chenilles des deux espèces ont été recueillis dans plus de 50 sites de la moitié Sud de Grande-Bretagne. Un rapport préliminaire (Lewis O. & Hamer N., 2009 : http://users.ox.ac.uk/-zool0376/Small- Tortoiseshell.htm) montre que S. bella est bien répartie dans la zone de prospection avec plusieurs autres espèces de parasitoïdes et, chez la Petite Tortue, il est l’espèce la plus abondante, tuant en moyenne 60% des chenilles dans les échantillons où il est présent. Cependant, il tue beaucoup moins de chenilles du Paon du Jour. En Angleterre, le Paon du Jour n’a qu’une génération, alors que la Petite Tortue en a deux et S. bella est plus fréquent dans les chenilles de la deuxième génération, en août/septembre que dans celles de la première. Le taux de parasitisme des chenilles de la première génération de la Petite Tortue (en juin) est assez semblable à celui des chenilles du Paon du Jour (en mi-juin/mi-juillet), ce qui laisse supposer que le Tachinaire est plus actif en août-septembre, lors de la deuxième génération de la Petite-Tortue. indiquent que, malgré la proportion de chenilles de la Petite Tortue tuées par le parasitoïde, il est peu probable que ce dernier soit responsable du déclin du papillon. Cette étude s’est poursuivie en 2009, mais les résultats ne sont pas encore disponibles. En France et dans le reste de l’Europe continentale, le parasitoïde est connu depuis longtemps et il semble improbable qu’il soit la cause du déclin en question, sauf si son efficacité a été augmentée par une modification écologique ou climatique. Il serait intéressant de connaître la proportion de chenilles de la Petite Tortue parasitée par le Tachinaire dans notre région, mais avec la quasi-disparition de l’espèce, il est impossible de l’évaluer ! Par contre, les chenilles du Paon du Jour sont abondantes et, en 2010, nous avons l’intention d’examiner l’importance des populations de S. bella en utilisant le protocole développé par l’équipe anglaise et ce, dans les chenilles de première et de seconde génération, car en France, le Paon du Jour a deux générations. Nous envisageons d’évaluer le parasitisme dans les deux générations de chenilles présentes en mai/juin puis en août. Dans une autre étude anglaise effectuée en laboratoire, Pullin A.S. (1987. OIKOS 49 : 39-45) a montré que les chenilles de la Petite Tortue se développent plus vite et produisent des chrysalides plus lourdes lorsqu’elles s’alimentent sur les jeunes plantes d’ortie au printemps et sur les repousses de plantes coupées en été, que sur les plantes matures. Ces différences correspondent à une teneur en eau et en azote plus élevée dans les jeunes plantes. Par la suite, Pollard E., Greatorex-Davies J.N. & Thomas J.A. (1997. Ecological Entomology 22 : 315 - 318), utilisant des données de terrain de 1976 à 1995, ont trouvé que le papillon est plus abondantdurant les années ayant des mois de mai et juin frais et humides plutôt que chauds et secs. Ces observations suggèrent que la Petite Tortue s’adapte mal aux années de canicule, ce qui fut le cas en 2003 et 2006. En 2010, l’équipe d’Oxford projette d’approfondir l’étude des effets de la sécheresse sur les chenilles de cette espèce. En France, la Petite Tortue reste toujours abondante dans les zones montagneuses, zones qui sont, normalement, les moins affectées par la sécheresse (Guyonnet A., comm. pers. basée sur ses observations et des données récupérées via son site : http://papillon-poitou-charentes.org ). En France, il n’existe pas d’observations précises réalisées sur de longues périodes, mais la Petite Tortue était globalement beaucoup plus abondante en 2006 qu’en 2007 et 2008 ( http://noeconservation.org ). Il faut préciser que l’année 2006 fut, dans son ensemble, beaucoup plus chaude et sèche que les deux dernières. Notons cependant que mai 2006 fut plus frais et plus pluvieux que la moyenne, alors que mai 2007 et 2008 furent plus chauds et plus secs que la moyenne ! Les entomologistes se posent toujours des questions quant à la raréfaction de la Petite Tortue, mais, comme le suggère Albouy (2008), les effets du réchauffement climatique ne sont pas à exclure, pas plus qu’une simple variation normale de l’abondance de l’espèce. Pour étayer cette dernière hypothèse, il est intéressant de citer Gelin et Lucas (1912, Mémoires de la Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres, 232 p) qui, au début du siècle dernier, ont noté que l’espèce était : “répandue partout, mais en état d’abondance très variable suivant les années”. Nous remercions Antoine Guyonnet, le Dr Sofia Gripenberg et Chris Raper pour leurs commentaires précieux ainsi que notre bon ami et ancien collègue Guy Latteur pour la rédaction du texte.

Neil Wilding DSNE


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite tortue. Très répandue en Europe et en France. Fréquente les prairies et les friches. Espèce qui a fortement décliné depuis le début des années 2000 pour devenir rare alors qu’elle était commune. La cause de ce déclin est toujours incertaine, parasitage, réchauffement climatique ou cumul des deux (AG). Espèce univoltine à trivoltine selon les régions en II-X. Chenille sur Urtica.

I. Répandu partout, abondance très variable (G&L 1912). Extrêmement rare à Niort entre 1903 et 1905 (HG).

II. Azay le Brûlé 02/07/1991 (AG) - Boismé 14/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 17/03/2010 (Rolland Ludovic), 29/03/2010 (2 exemplaires) (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 12/06/2005 (Bonnet Stéphane) - La Mothe Saint-Héray 05/07/1967 (NT) - Niort 15/06/1944 (MG), 15/07/1948 (MG), 21/06/1954 (MG), 15/07/1954 (MG), 22/07/1954 (MG), 12/08/1955 (MG), 30/06/1964 (NT), 12/07/1964 (NT), 26/06/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 22/08/1993 (AG) – Saint-Symphorien 13/06/1995 (chenille) (AG) - Sainte-Blandine 06/08/1967 (NT) - Villiers en Bois 27/05/1954 (MG), 29/06/1960 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Aglossa pinguinalis (Linnaeus, 1758)
Teigne de la graisse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Teigne de la graisse. Envergure : 30-40 mm. L’imago est visible en V-VIII. Même remarque que pour A. caprealis, les observations se font souvent dans ou autour des habitations. Chenille sur débris organiques et végétaux variés (litières, graisses animales, paille, bouchons, bois …).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Villiers en Bois 15/06/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglossa pinguinalis (Linnaeus, 1758)
Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Hibernie hâtive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à mars (rare en automne, plus commun en mars). Chenille sur quercus, crataegus, prunus spinosa, ulmus. Elle est visible en juin. Répandu et assez commun dans toute la région ; ça et là, v. fuscata Harris, de nuance plus foncée, et sans ligne brune aux ailes postérieures.

Deux-Sèvres : Ab. fuscata, 20/12/1904 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie hâtive. Espèce variable en coloration, mâle proche d’aurantiaria (NT). Espèce présente dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural et au Caucase. En France, partout en zones boisées jusqu’en altitude. C’est une espèce des chênaies et des zones boisées. Espèce univoltine en III-IV. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Fagus, Malus, Rosa, Betula, Quercus, Prunus.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) – Niort 01/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 10/03/2007 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Agriphila geniculea (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 22-26 mm. Largement répandue en Europe. Fréquente les lieux secs. L’imago est visible en VIII-X. Chenille à la base de diverses graminées.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 26/09/2006 (Miteu Martine) - Niort 15/09/2002 (AG), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agriphila geniculea (Haworth, 1811)
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Sphinx du liseron

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à octobre. Butine le soir, sur les fleurs de pétunias, de tabac odorant. Chenille verte ou brune, sur convolvulus arvensis. Elle est visible en juillet. Répandu partout, et plus abondant que ligustri.

Deux-Sèvres : Niort, 06/08/1904 ; 25/08/1907 ; 10/09/1908 ; 02/10/1905 ; 09/10/1907. Paraît succéder à ligustri.

Charente-Maritime : Saintes, 25/08/1907 ; 10/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du liseron. Afrotropicale. L’adulte, visible en VII-X, essentiellement crépusculaire et nocturne, se dissimule durant la journée contre les troncs et les parois rocheuses, où sa livrée homotypique lui assure un camouflage efficace, en dépit de sa grande taille. A la tombée de la nuit, mais parfois dès la fin de l’après-midi, il butine en vol stationnaire sur les fleurs à profonde corolle tubuleuse, notamment sur celles des Tabacs, Plox, Pétunias, Stramoines, ou Saponaires, qu’il explore grâce à sa trompe démesurément longue. Attiré par les éclairages urbains, il vient tournoyer autour des réverbères, où il est souvent confondu avec une chauve-souris. Grâce à ses formes particulièrement aérodynamiques, il compte parmi les plus puissants migrateurs de l’ordre des Lépidoptères. Sa vitesse de croisière, sur de courtes distances, peut dépasser 100 km/h, et sur les longs trajets, se maintient autour de 50 km/h. Cette capacité de vol soutenu lui permet de partir de son principal réservoir, le continent africain, notamment en présence de courants aériens favorables, de franchir sans peine la Méditerranée, puis les Alpes et de se répandre à travers toute l’Europe, souvent jusqu’en Scandinavie. Les individus migrateurs voyagent par petits groupes. Une première vague migratoire quitte l’Afrique dès la mi-avril, atteignant le Nord de la France dès la mi-mai. La vague la plus abondante déferle en juin et peut se prolonger jusqu’en juillet. En cours de migrations, les femelles déposent leurs œufs dès qu’elles rencontrent un milieu favorable abritant des liserons. Butine le soir, sur les fleurs de pétunias, de tabac odorant. Chenille verte ou brune, sur Convolvulus arvensis, en VII-IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2003 (Wilding Neil) - Boussais 26/08/2008 (CL) - Cersay 09/08/1982 (CL), 10/07/1983 (CL) - Châtillon sur Thouet 18/09/2007 (Brunet Jean-Louis) - Chauray 12/09/1990 (AG) - Cours 26/09/2010 (Colas Anthony) - Fressines 06/10/1998 (AG) - Frontenay Rohan-Rohan 20/09/1998 (AG) - La Crèche 29/08/1983 (NT) - Magné 12/09/1996 (AG) - Mauzé-Thouarsais, 14/07/2007 (CL) - Niort 28/08/1950 (MG), 04/09/1959 (MG), 02/09/1960 (MG), 09/09/1960 (MG), 22/09/1960 (MG), 29/09/1960 (NT), 05/10/1962 (MG) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 11/09/1982 (NT) - Sainte-Blandine 06/04/1969 (NT), 04/09/1995 (NT) - Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 07/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Berbère, Noctuelle berbère
Arbres divers, Arbustes divers, Chêne, Saule, Charme, Peuplier
Observations récentes :
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 14/07/2015 Observation de Montenot Jean-Pierre - La Rochelle (17) - 04/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 07/08/2014 Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 17/07/2014 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 15/05/2013 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 07/09/2010 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Genis de Saintonge (17) - 10/05/2010 Observation (...)

lire la suite de l'article : Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Noctuelle du noyer, Pyramide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur salix, quercus, prunus spinosa, etc. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyramide, la Noctuelle du noyer. Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et toute la France. On la trouve dans les forêts humides et les bois mixtes, les vergers et espaces verts jusque dans les villes. Espèce typique des miellées pratiquées par les Lépidoptéristes. A l’origine de nombreuses erreurs de détermination dans les collections anciennes car confondue avec A. berbera. Espèce univoltine en VI-X. Chenille très polyphage sur Quercus, Prunus, Crataegus, Ulmus, Salix, Syringa, Lonicera, en V.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 12/08/1969 (NT) - Boussais 25/09/2008 (CL), 07/10/2010 (CL) - Chizé 22/07/1983 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/08/2008 (CL) - Niort 03/07/1948 (MG), 22/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 21/09/1970 (NT), 02/08/1996 (AG), 07/08/1997 (AG), 10/08/1997 (AG), 09/07/2006 (AG) - Prin-Deyrançon 18/07/1971 (NT) - Saint-Georges de Rex 12/06/1969 (NT), 30/07/1974 (NT), 13/07/1989 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL) - Saint-Maxire 02/08/1969 (NT) - Saint-Rémy 02/08/1969 (NT) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 24/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 16/07/1971 (NT), 22/07/1983 (NT), 11/08/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Ancylis achatana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe et en France. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus, Rubus.

I. Répandu partout, plus ou moins commun.

II. Reffannes 02/07/2010 (CL) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ancylis achatana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apatura ilia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Petit mars changeant

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Arbres au bord des rivières, des prairies basses. Se pose quelquefois à terre, sur les matières stercoraires. Chenille sur populus, salix, alnus (le peuplier fournirait, d’après Scudder, la variation clytie). Habite toute la région, mais jamais en grand nombre. La variation clytie Schif., à fond des ailes jaune, est à peu près aussi abondante que le type.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Le catalogue ne mentionne qu’une génération. Une seconde génération a lieu du 20 août au 30 septembre. Les exemplaires sont plus petits en général, et très souvent, ils pourraient être le produit de ilia X clytie (première génération). Les couleurs sont intermédiaires, et les formes pures des deux variétés ilia et clytie sont rares. J’ai vu un exemplaire encore en parfait état le 30 octobre 1958.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit mars changeant. Localisé en Europe centrale. En France, espèce largement répandue. Fréquente les forêts et bois à proximité de cours d’eau. Espèce monovoltine ou bivoltine en V-X. Chenille sur Populus tremula, Salix.

I. Répandu partout. Peu commun (G&L 1912). Commun à Bessines le 24/06/1915 (HG), rare en 1908 à François (HG). Le catalogue ne mentionne qu’une génération. Une seconde génération a lieu du 20 août au 30 septembre. Les exemplaires sont plus petits en général, et très souvent, ils pourraient être le produit de ilia X clytie (première génération). Les couleurs sont intermédiaires, et les formes pures des deux variétés ilia et clytie sont rares. J’ai vu un exemplaire encore en parfait état le 30 octobre 1958 (RL 1983).

II. Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 19/07/2010 (Rolland Ludovic) – Echiré 12/07/1991 (AG) – Lezay 19/07/2010 (Debordes Laurent) - Sansais 07/07/1971 (NT), 09/07/1971 (NT) - Villiers en Bois 02/07/1971 (NT), 02/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apatura ilia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aphomia sociella (Linnaeus, 1758)
Pyrale du bourdon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du bourdon. Envergure : 25-38 mm. L’imago est visible en IV-VI pui VII-IX en deux générations. Dimorphisme sexuel marqué. Chenille dans les ruches ou dans les nids de bourdons et de guêpes. Elle chrysalide en cocon fait d’une sorte de carton soyeux. De taille inégale et de dessins variés.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Niort 26/06/1969 (MG), 28/06/1969 (MG), 26/06/2010 (AG), 27/06/2010 (AG) - Saint-Pompain 14/08/2001 (AG) - Villiers en Bois 09/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aphomia sociella (Linnaeus, 1758)
Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Triple raie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre. Chenille sur les fleurs en boutons de hypericum. Répandu et commun dans toute la région (Gelin et Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Triple raie, la Rayure à trois lignes. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe et en France. Fréquente les landes, les prairies mésophiles, les bois de feuillus. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille hivernante. Chenille sur Hypericum.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) – Bouillé-Loretz 22/04/2010 (Courtin Bernard) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Cersay 14/09/1978 (CL) - Chizé 16/04/1971 (NT) - La Chapelle-Bâton 04/10/1997 (AG) - La Crèche 16/05/1949 (MG), 27/05/1973 (NT), 29/06/1973 (NT), 09/06/1981 (NT) - Mauzé-Thouarsais 19/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 15/06/1940 (NT), 08/07/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 09/09/1948 (MG), 19/09/1948 (MG), 05/05/1957 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène velue, Phalène de l’aulne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de janvier à mars (Niort, du 25 janvier au 15 mars). Chenille sur crataegus, prunus spinosa, ulmus, pirus. Elle est visible en juin. Répandu plus ou moins abondamment dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène velue. En Europe, surtout dans les régions septentrionales, occidentales et centrales. France : largement répandue en nombre variable suivant les localités. Habite les grandes forêts à sous-bois de myrtilles, bois de feuillus, marais, parcs et jardins dans les zones urbaines. Occupe les massifs montagneux également. Chrysalide hivernante. Espèce univoltine en II-IV. Chenille sur divers feuillus tels que Salix, Carpinus, Populus, Quercus, Sorbus, Malus, Pirus.

I. Répandu plus ou moins abondamment dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 03/2006 (Wilding Neil) - Bessines 05/03/1983 (NT) - La Crèche 16/02/1972 (NT), 18/02/1972 (NT), 08/03/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 26/08/1970 (NT), 23/07/1974 (NT), 13/08/1980 (NT), 16/07/1982 (NT), 30/08/1983 (NT) - Massais 23/02/2008 (CL) - Niort 20/03/1963 (MG), 17/07/1971 (NT), 14/08/1982 (NT) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Souvigné 07/02/1981 (NT) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 17/09/1982 (NT), 27/02/1998 (AG), 18/03/2010 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse des bourgeons

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse des bourgeons. Envergure : 17-24 mm. Largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Période de vol : VII-VIII. Chenille polyphage sur Quercus, Salix, Populus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1957 (NT), 23/05/2001 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2001 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Ecaille-martre, Hérissonne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à octobre en deux générations. La chenille est très polyphage. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandue et commun partout. Varie considérablement, mais sans fixité, pour l’étendue des bandes blanches aux ailes antérieures, et des taches bleues aux ailes postérieures. Un exemplaire avec les ailes postérieures jaune d’ocre a été pris aux environs d’Angers par M. Cheux.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille martre, l’Ecaille hérissonne. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente tous les types de milieux. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenilles sur diverses plantes basses, Genista, Sarothamnus, Rubus idaeus, Rubus fructicosus...

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Aiffres 26/09/1968 (NT) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Coulon 21/06/1975 (CL) - Frontenay Rohan-Rohan 18/04/2009 (chenille) (Sellier Nicolas) - Genneton 23/08/2008 (CL), 25/04/2010 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 10/06/1973 (NT), 21/05/1974 (NT), 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 08/06/1948 (MG), 10/06/1949 (MG), 08/06/1950 (MG), 13/09/1952 (MG), 10/06/1954 (MG), 21/04/1959 (MG), 14/05/1959 (MG), 02/06/1960 (MG), 08/06/1960 (MG), 19/09/1960 (MG), 12/05/1961 (MG), 15/06/1961 (MG), 18/09/1963 (MG), 19/06/1967 (NT), 04/08/1971 (MG), 03/04/1993 (AG), 17/07/1993 (AG), 02/08/1998 (AG) - Prin-Deyrançon 02/08/1980 (NT), 21/08/1980 (NT) - Saint-Gelais 15/03/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 19/09/1998 (AG), 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maxire 01/09/1972 (MG) - Saint-Pierre à Champ 10/06/1975 (CL) - Sainte-Radegonde 10/06/1975 (CL) - Sansais 29/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Ecaille villageoise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur genista, lonicera, etc. Elle est visible en avril. Répandu et commun partout. La forme de l’ouest océanique, qui est aussi celle de toute la Bretagne et de l’Angleterre, a les taches claires des ailes antérieures blanc crème, au lieu de blanc pur de la villica typique, qui est d’Allemagne. M. Oberthur l’a appelé britannica. (la variation angelica Bdv., dont les taches sont également blanc crème, mais sont bien plus grandes, est la forme d’Espagne. Lép. comp. v, page 141).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille villageoise, l’Ecaille fermière. Paléarctique. Toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. En France, partout. Elle est très variable quant à l’étendue des taches, qui fusionnent quelquefois presque complètement. Espèce univoltine enV-VII. Chenille sur de nombreuses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL), 21/05/2010 (CL) - Availles-Thouarsais 21/05/2010 (CL) - Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Chizé 06/06/1981 (NT) - Clussais la Pommeraie 12/06/2010 (Debordes Laurent) – Coulon 21/06/1975 (CL) - Fressines 16/06/2006 (AG) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 19/06/1971 (NT), 28/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT), 12/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT) - Le Breuil sous Argenton 20/05/1975 (CL) - Marnes 03/05/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 02/06/2006 (CL) - Niort 20/05/1948 (MG), 21/05/1948 (MG), 11/05/1957 (MG), 26/05/1961 (MG), 08/06/1970 (MG), 31/05/1971 (MG), 10/06/1971 (MG), 16/05/1980 (NT), 30/04/1997 (AG), 04/06/2006 (AG), 23/05/2010 (AG) - Saint-Gelais 25/04/1997 (AG) - Saint-Pierre à Champ 10/06/1975 (CL) – Sainte-Radegonde 10/06/1975 (CL) - Usseau 16/04/1989 (AG), 17/05/1989 (AG) - Villiers en Bois 12/06/1958 (MG), 24/05/1960 (MG), 15/06/1968 (NT), 02/06/1971 (MG), 19/06/1971 (NT), 06/06/1981 (NT), 15/05/1982 (NT), 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Lambda, Gamma

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de janvier à décembre en deux ou trois générations. Chenille très polyphage, vit sur vicia sepium, rumex, sonchus, galium, urtica, etc. Répandu et extrêmement commun partout. Un bel exemplaire très mélanique, pris à Royan le 01/08/1905, a les lignes des ailes antérieures écrites en brun, l’angle externe de ces mêmes ailes et l’angle anal des inférieures marqués d’une large tache brune. On peut l’appeler brunnescens (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gamma, le Lambda. Eurasiatique. Europe : espèce très répandue et commune. En France, en quantité variable suivant l’endroit, cette migratrice est commune. Occupe les milieux les plus divers jusqu’en altitude. Espèce bivoltine en IV-VII (arrivée d’immigrants) puis en VII-IX (avec émigration vers le sud). Chenille polyphage en IX-V puis en VI-VIII.

I. Répandu et extrêmement commun partout (G&L 1912). Amuré, en juillet (DL).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Chizé 17/09/1982 (NT) - Fressines 17/06/2006 (AG), 08/08/2006 (AG), 12/07/1971 (NT), 12/05/1982 (NT), La Mothe Saint-Héray 26/06/1973 (NT), 13/08/1980 (NT) - Magné 15/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Niort 04/08/1956 (MG), 12/07/1969 (NT), 22/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT), 10/09/1969 (NT), 31/08/1976 (NT), 22/08/1980 (NT), 05/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 29/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 15/09/1982 (NT), 26/09/1983 (NT), 05/08/1989 (AG), 17/07/1991 (AG), 23/06/1993 (AG), 01/08/1996 (AG), 15/06/1997 (AG), 30/04/2006 (AG), 07/05/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 05/08/2007 (AG), 11/05/2009 (Rebeyrol Christian), 15/08/2010 (AG), 25/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 17/08/1982 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 11/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Brenthis daphne (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nacré de la Ronce , Daphné

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Le complément 1972 indiquait que l’espèce avait été trouvée par unité dans trois départements, ce qui laissait supposer que cette espèce, qui vit d’une façon plutôt grégaire dans le Midi, devait exister en nombre dans la région. Fin juin 1973, 1974, 1975 et 1976, j’ai inventorié plusieurs foyers comprenant quelques dizaines d’individus dans les cantons d’Aigre et de Villefagnan (Charente). Le département des Deux-Sèvres a été atteint en force au cours de ces dernières années (1978-1982) sur tous les cantons limitrophes de la Charente et de la Charente-Maritime. Il semble que l’on assiste à une véritable "marche vers le nord" de cette espèce.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Nacré de la ronce. Espèce répandue et abondante dans le centre et le sud de l’Europe. En France, Midi et centre, en ectension vers le nord. Fréquente les lisières et les clairières des bois et forêts, les prairies buissonneuses, les haies. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur Viola, Rubus.

I. Le complément 1972 indiquait que l’espèce avait été trouvée par unité dans trois départements, ce qui laissait supposer que cette espèce, qui vit d’une façon plutôt grégaire dans le Midi, devait exister en nombre dans la région. Le département des Deux-Sèvres a été atteint en force au cours de ces dernières années (1978-1982) sur tous les cantons limitrophes de la Charente et de la Charente-Maritime. Il semble que l’on assiste à une véritable "marche vers le nord" de cette espèce (RL 1983).

II. Airvault 10/06/2006 (CL) - Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fressines 07/06/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Loup Lamairé 21/06/2009 (CL) - Villiers en Bois 01/07/1971 (NT), 19/06/1976 (NT), 27/07/1981 (CL), 14/06/1982 (NT), 24/06/1989 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Brenthis daphne (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pandemis dumetana (Treitschke, 1835)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 20-22 mm. Largement répandue en Europe et disséminée en France. Période de vol VII-VIII. Chenille polyphage sur Quercus, Lonicera, Rubus et plantes basses comme Chenopodium, Urtica, Teucrium.

II. Secondigny 30/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pandemis dumetana (Treitschke, 1835)
Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Orgyie pudibonde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations ; (cette seconde génération ne se produit pas tous les ans). Chenille sur quercus, populus, corylus, ulmus, etc. Elle est visible en juillet. Occasionne parfois des dégâts. Assez commun partout.

Charente-Maritime : Saintes, commun en mai ; 1 exemplaire le 27/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Patte étendue, la Pudibonde. Paléarctique. Toute l’Europe, à l’exception de l’extrême Nord, jusqu’au Moyen-Orient. Partout en France. Fréquente un grand nombre de types de milieux. Dimorphisme sexuel important. Espèce univoltine en V-VI. Chenille polyphage sur divers arbres à feuilles caduques.

I. Assez commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Chizé 23/05/1970 (NT), 30/05/1970 (NT), 05/05/1973 (NT), 23/05/1978 (NT), 30/05/1981 (NT), 29/04/1982 (NT) - Coulon 26/05/1992 (CL) - Germond-Rouvre 19/09/2007 (chenille) (Chausseray Stéphane) - La Crèche 04/06/1972 (NT), 12/06/1973 (NT), 21/05/1974 (NT), 30/08/2009 (chenille) (Chupeau Pierre) - La Foye-Monjault 22/10/2006 (chenille) (Coutureau Michel) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT), 31/05/1981 (NT), 05/06/1981 (NT), 30/04/1982 (NT) - Magné 23/05/1969 (NT), 23/05/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Niort 30/05/1970 (NT), 18/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL) - Sansais 26/05/1970 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL) - Villiers en Bois 25/04/1971 (NT), 19/05/1971 (NT), 28/05/1976 (NT), 25/03/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Callophrys rubi (Linnaeus, 1758)
Thécla de la Ronce

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet en deux générations (parfois une 3ème génération en septembre). Bordure des bois ; se pose sur les feuilles. Chenille sur rubus, cornus, rhamnus, genista, etc. Elle est visible en août. Répandu et commun dans toute la région. Rubi n’y porte pas de tache blanche sous les ailes antérieures. Les ailes postérieures sont dépourvues en dessous de tache blanche (caecus Geof., pris en Vendée), ou portent une seule tache près du bord antérieur (dans le type linnéen), ou bien encore une ligne blanche complète, découpée en 7 traits distincts par les nervures et accompagnée d’un point blanc à l’angle anal. Cette dernière forme est la plus répandue dans l’ouest océanique.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla de la Ronce. Espèce répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en IV-IX. Peuple divers biotopes broussailleux, landes, lisières, haies, friches. Territoriaux, les mâles se posent sur leurs lieux favoris. Chenille sur Ulex, Genista, Erica, en VIII.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Beauvoir sur Niort 28/06/1988 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 16/05/2010 (Debordes Laurent) - Le Chillou 27/07/1994 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 27/07/1994 (CL), 22/04/2003 (AG) - Pamproux 14/05/2010 (Meyer Daniel) – Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Secondigny 27/05/1979 (NT) - Villiers en Bois 11/06/1949 (MG), 02/05/1956 (MG), 20/05/1956 (MG), 03/05/1959 (MG), 09/05/1959 (MG), 30/05/1959 (MG), 07/05/1960 (NT), 14/05/1960 (NT), 25/05/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Callophrys rubi (Linnaeus, 1758)
Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Brocatelle d’or, Brocatelle dorée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à septembre en deux générations. La chenille est très polyphage ; sur rumex, potentilla, ononis, etc. Elle est visible en avril puis en juin. Répandu et très commun partout. Nombreuses variations, provenant surtout de l’intensité plus ou moins prononcée des deux bandes brunes transverses des ailes antérieures. L’espace compris entre ces bandes est très clair dans la forme infuscata Gmp. prise un peu partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brocatelle d’or. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. Espèce présente partout en France. Fréquente les jardins, les allées ombragées, les lisières forestières, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en V-VII avec une seconde génération partielle dans le sud en (IX-X). La chenille hiverne. Chenille sur Rumex, Plantago, Galium, Ononis.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Arçais 25/05/2006 (AG) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 14/08/1969 (NT) - Cersay 20/06/1987 (CL) - Chauray 17/05/1948 (NT) - La Mothe Saint-Héray 15/08/2001 (AG) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT), 21/06/1975 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Massais 21/06/1998 (CL) - Mauzé-Thouarsais 09/08/1997 (CL), 19/08/1998 (CL) - Niort 14/07/1948 (NT), 13/06/1949 (NT), 06/07/1949 (NT), 06/06/1969 (NT), 01/06/1970 (NT), 20/07/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 02/07/1980 (NT), 17/08/2007 (AG), 23/06/2008 (CL), 05/07/2009 (AG), 26/05/2010 (Rebeyrol Christian), 11/06/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 12/07/1991 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Lin 14/07/1991 (AG) - Saint-Varent 30/05/2008 (Brams Jean-Marie) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Hespérie de la Passe-rose, Hespérie de l’Alcée, Grisette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Côteaux boisés, clairières, lieux secs et ensoleillés. La chenille vit dans la feuille enroulée des malva et des althaea. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du Marrube. Répandue en Europe centrale et du sud. Partout en France. L’imago est visible en V-IX, en deux générations. Clairières des bois, friches, jardins. Chenille sur Stachys germanica, Marrubium, en IV.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 23/04/2001 (CL), 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Bressuire 27/08/2009 (Séchet Vanina) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) – Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 18/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 08/07/1947 (MG) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Magné 05/06/1971 (NT) - Niort 24/09/1947 (MG), 03/05/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 31/08/1974 (NT), 10/07/1976 (NT), 20/08/1976 (NT), 25/08/1982 (NT), 01/09/1982 (NT), 13/09/2006 (AG) - Saint-Maxire 16/08/1959 (MG) - Saint-Symphorien 18/05/1980 (NT) - Sainte-Ouenne 30/07/2010 (Debordes Laurent) - Villiers en Bois 29/08/1947 (MG), 30/05/1948 (MG), 14/04/1958 (MG) – Voultegon 16/07/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Catocala electa (Vieweg, 1790)
Elue

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de août à septembre. Chenille sur populus, salix. Elle est visible en juillet. Répandu dans toute la zone mais généralement peu commun. Une femelle prise dans la forêt de Vouvant a l’abdomen rose en dessous (Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (1912-1922) d’Henri Gelin et Daniel Lucas, par Robert Levesque :

Beaucoup plus commun qu’on ne l’a cru dans les marais et partout ou le saule abonde. La miellée lui convient très bien dans les derniers jours d’août. Est attiré par la lumière, mais après avoir voltigé rapidement autour de la source lumineuse, il va se mettre dans un coin ombreux.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Elue. Eurasiatique. Europe moyenne, du nord-est de l’Espagne à la Russie. France, partout exception faite du nord-est, et peu fréquente sur le pourtour méditerranéen. D’une manière générale cette espèce se raréfie. Thermophile, affectionne les forêts de feuillus humides et les ripisylves de basse altitude. Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur Salix et Populus, en VI-VII. Ressemble quelque peu à C. optata (NT).

I. Répandu dans toute la zone mais généralement peu commun (G&L 1912). Beaucoup plus commun qu’on ne l’a cru dans les marais et partout ou le saule abonde. La miellée lui convient très bien dans les derniers jours d’août. Est attiré par la lumière, mais après avoir voltigé rapidement autour de la source lumineuse, il va se mettre dans un coin ombreux (RL 1983).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Catocala electa (Vieweg, 1790)
Catocala elocata (Esper, 1787)
Déplacée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à octobre. Chenille sur salix, populus. Elle est visible en juillet. Assez commun dans la vallée de la Loire et toute la région au sud de ce fleuve. 1 exemplaire pris à Royan le 15/08/1901 (Lucas) a les ailes antérieures gris jaunâtre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Déplacée. Eurasiatique. Europe occidentale, centrale et méridionale, en Asie mineure et en Syrie : à l’est elle s’étend jusqu’en Inde septentrionale. France : espèce répandue, hormis l’extrême nord. C’est une espèce des biotopes humides, les ripisylves ou les endroits broussailleux situés à proximité des rivières et des ruisseaux, jusqu’en zone urbaine. Espèce univoltine en VII-X. Chenille sur divers Salix et Populus, en V-VII. C’est la plus grande des Catocales rouges ; je la rencontre régulièrement chaque année et ce depuis près de quarante ans sur les murs de ma maison (La Crèche 79) (NT).

I. Assez commun dans la vallée de la Loire et toute la région au sud de ce fleuve (G&L 1912).

II. La Crèche 10/09/1971 (NT), 15/09/1971 (NT), 04/09/1975 (NT), 30/08/1983 (NT), 09/09/1985 (NT), 27/08/1987 (NT), 05/09/1987 (NT), 05/09/1988 (NT), 10/09/1989 (NT), 29/08/1994 (NT), 10/08/2003 (NT), 18/09/2012 (NT) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 21/08/2001 (CL) - Niort 31/07/1949 (MG), 28/07/1950 (MG), 11/08/1950 (MG), 01/09/1961 (MG), 20/08/1991 (AG), 03/09/1997 (AG) - Sansais 28/08/1990 (CL), 26/07/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Catocala elocata (Esper, 1787)
Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Azuré des nerpruns

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Vergers, bois taillis. Se pose sur le feuillage des arbres. Chenille sur Cornus sanguinea, rhamnus, robinia, hedera, erica. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout. Est en général plus petit au printemps qu’en été et la femelle a les bordures noires bien plus étroites. Un exemplaire d’argiolus, pris par M. Chabot aux environs de Vannes "a le bleu des ailes dépourvu de la teinte violacée ordinaire, et rappelant plutôt celui de melanops" (de Joan.). Une femelle de cette nuance, prise à Angers, le 14/06/1911 par M. Delahaye, et désignée par lui sous le nom de caerulo-cana, a les points marginaux des ailes postérieures réduits à de petits traits. Même forme prise à Niort le 13/05/1911 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré des nerpruns. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les clairières et lisières des forêts, les landes arbustives, les jardins. Période de vol : III-IX en plusieurs générations. Chenille sur Melilotus alba, Lythrum salicaria, Calluna vulgaris, Cornus sanguinea.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (AG) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 28/07/2011 (Séchet Vanina) - Chanteloup 28/05/2005 (Bonnet Stéphane), 22/04/2010 (Rolland Ludovic) – Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - Combrand 14/06/2006 (AG) – Genneton 22/08/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 27/04/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1959 (MG), 11/06/1969 (MG) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 18/04/2009 (CL) - Ménigoute 20/06/2000 (AG) – Missé 30/05/2010 (Meyer Daniel) - Niort 04/08/1955 (MG), 06/08/1955 (MG), 10/08/1956 (MG), 12/08/1959 (MG), 28/07/1971 (MG), 22/07/1975 (NT), 21/08/1976 (NT), 04/09/1977 (NT), 31/05/1978 (NT), 17/08/1980 (NT), 24/08/1980 (NT), 15/08/2004 (AG), 21/07/2009 (AG) - Noireterre 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Secondigny 27/05/1979 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Villiers en Bois 03/07/1948 (MG), 19/07/1948 (MG), 16/07/1960 (MG), 03/05/1970 (NT), 24/05/1970 (NT), 27/07/1994 (CL), 26/04/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Chiasmia clathrata (Linnaeus, 1758)
Géomètre à barreaux, Réseau

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Dans les luzernes, les grandes herbes, la lisière des bois. Chenille sur trifolium, medicago, onobrychis, genista. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout, avec les formes suivantes, beaucoup moins abondantes que le type : aberration nocturnata Fuchs. (ailes obscurcies, sauf les macules claires anté-marginales) ; aberration cancellaria Hb. (jaune roussâtre, stries noires subparallèles, non réticulées).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Géomètre à barreaux, le Réseau. Largement répandue en Europe jusqu’à la Mongolie. Répandue dans toute la France. Fréquente les prairies fleuries, les friches. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Sarothamnus, Genista, Trifolium, Vicia, Galium.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 26/04/1969 (NT) - Coulon 28/07/1989 (CL) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 01/05/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 18/06/2005 (CL), 04/08/2005 (CL), 07/10/2005 (CL), 03/05/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 17/08/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 21/06/1998 (CL), 19/07/2007 (CL), 15/09/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 11/04/1948 (MG), 19/07/1948 (MG), 23/07/1948 (MG), 27/04/1969 (MG), 02/05/1970 (NT), 20/04/1971 (NT), 02/05/1971 (NT), 19/07/1980 (NT), 17/05/1982 (NT), 14/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 05/09/1983 (NT), 19/06/2005 (CL), 21/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 29/08/1993 (AG), 25/07/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Saint-Maxire 14/06/1970 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 10/09/2008 (CL) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 12/07/1991 (AG), 16/09/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chiasmia clathrata (Linnaeus, 1758)
Chrysocrambus craterellus (Scopoli, 1763)
Crambus rayé

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 20 mm. Europe du sud. L’imago est visible en V-VII. Chenille sur diverses graminées.

I. Répandu partout (G&L 1912). Forêt de Chizé 09/05/1907 (HG) - Bois de Mallet 27/05/1913 (HG) - Niort, 25/04/1905 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Fressines 17/06/2006 (AG) - Genneton 15/06/2011 (Miteu Martine) - Niort 04/06/2006 (AG), 17/06/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 26/06/2010 (AG) - Saint-Léger de Montbrun 08/06/2003 (AG) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chrysocrambus craterellus (Scopoli, 1763)
Clossiana dia (Linnaeus, 1767)
Petite violette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations, parfois une troisième en septembre et octobre. Clairières de tous les bois. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite violette. Répandue en Europe tempérée. En France, répandue partout sauf dans le nord et le nord-ouest. Fréquente les prairies herbeuses, les landes ouvertes et les clairières de forêt. Très abondante certaines années en Forêt de Chizé dans les allées forestières (AG). Espèce bivoltine ou trivoltine en III-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 14/04/2002 (CL), 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 10/06/1975 (CL), 08/05/2005 (CL) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Cirières 07/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Etusson 26/03/1989 (CL) - Le Chillou 01/06/2001 (CL) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 11/04/1948 (MG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Loup Lamairé 21/06/2009 (CL) - Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 12/05/1927 (MG), 03/07/1948 (MG), 14/04/1957 (MG), 08/04/1961 (MG), 15/08/1970 (NT), 30/06/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clossiana dia (Linnaeus, 1767)
Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Procris

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (parfois 3 générations). Lieux gazonnés. Chenille sur cynosurus cristatus, poa annua, anthoxanthum odoratum. Elle est visible en avril puis en juillet. Pamphilus est l’un des papillons les plus commun dans la région. La plupart des exemplaires présentent, aux ailes supérieures un ocelle subapical, pupillé seulement en dessous, où il est parfois surmonté d’un point et accompagné, vers l’angle externe, d’un second ocelle très rudimentaire. Les ailes inférieures portent, en dessous, 4-6 ocelles plus ou moins obsolètes, indiqués surtout par la pupille blanc d’argent vaguement entourée d’un cercle un peu plus foncé que le fond. Un exemplaire de la variation bipupillata Cosmov., bipupillé de blanc en dessous, a été pris à Charroux (86) par M. R. Oberthur. La variation pallida Tut, à fond des ailes blanc jaunâtre, a été capturée au Haillan (33) par M. Panessac, et à Gennes (49), en juin1908, par M. Abot.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Variation pallida Tut. au Bois de Mallet près de Mauzé, 17/07/1913 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Procris. Espèce répandue et abondante dans toute l’Europe et toute la France. Absente de Crète et de l’extrême nord de la Scandinavie. Fréquente des habitats herbeux variés. Espèce plurivoltine en III-X. Chenille sur Cynosurus cristatus, Poa annua, Anthoxanthum odoratum.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912). Bois de Mallet près Mauzé 17/07/1913 (HG).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton les Vallées 04/06/2010 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Bressuire 18/05/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 08/04/1977 (CL) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 30/04/2011 (Miteu Martine) - Luzay 27/08/2007 (AG) – Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 13/08/1970 (NT), 01/08/1982 (NT), 02/08/1992 (AG), 11/05/2008 (AG), 23/06/2008 (CL), 27/04/2010 (AG) – Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) – Saint-Léger de Montbrun 08/06/2003 (AG) - Thouars 02/05/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Colias alfacariensis (Ribbe, 1905)
Fluoré

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

A l’époque de la rédaction du Catalogue, la distinction n’avait pas encore été faite entre C. australis et C. hyale. On le trouve surtout dans les chaumes et les bois secs du sud des Deux-Sèvres et dans les Charentes.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue dans le sud et le centre de l’Europe. En France, assez répandue sauf en Bretagne et dans les Landes. L’imago est visible en III-X. Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalia. Chenille sur Hippocrepis comosa.

I. A l’époque de la rédaction du Catalogue, la distinction n’avait pas encore été faite entre C. alfacariensis et C. hyale. On le trouve surtout dans les chaumes et les bois secs du sud des Deux-Sèvres et dans les Charentes (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/09/1970 (MG), 03/05/1971 (MG), 28/07/1971 (MG), 31/08/1972 (NT), 21/09/1976 (NT), 20/09/1981 (NT) - Villiers en Bois 19/09/1948 (MG), 28/07/1955 (MG), 15/09/1955 (MG), 15/09/1955 (MG), 28/07/1956 (MG) - Voultegon 30/07/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Généralités : Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalias. Les observations de cette rubrique ne sont donc que des propositions.




lire la suite de l'article : Colias alfacariensis (Ribbe, 1905)
Crambus pascuella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 21-26 mm. L’imago est visible en IV-VI puis VIII-IX en deux générations. Fréquente bois et prés humides. Chenille à la base de diverses graminées, notamment Poa, mais aussi sur Trifolium et mousses.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Magné 19/08/2010 (AG) - Niort 15/08/2001 (AG), 15/08/2010 (AG) - Reffannes 25/06/2010 (CL), 02/07/2010 (CL) - Saint-Pompain 14/08/2001 (AG) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Crambus pascuella (Linnaeus, 1758)
Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Vert-doré, Plusie vert-doré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (Niort, du 15 mai au 26 juin ; du 11 juillet au 26 septembre). Chenille sur mentha, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu partout dans la région, mais en général peu commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vert doré. Eurasiatique. Europe : répandue jusqu’aux régions polaires. Plus répandue en plaine, mais atteint des altitudes élevées dans les montagnes. En France, un peu partout, mais plus localisée en région méditerranéenne ; abondance de l’espèce très variable d’une année sur l’autre. C’est l’hôte des zones forestières périodiquement inondées, marais, bord des cours d’eau, jachères et bords des chemins et parfois dans les parcs et jardins. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII-X. Chenille sur Urtica en IX-V, hivernage puis VI-VII. Pour distinguer cette espèce des autres du genre on peut avoir recours à l’étude des génitalia (NT).

I. Répandu partout dans la région, mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Chizé 19/05/1971 (NT) - Coulon 15/04/1985 (CL), 26/05/1992 (CL) - La Crèche 03/07/1971 (NT), 05/09/1971 (NT), 10/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT), 10/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/08/1948 (NT), 04/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 26/06/1995 (CL) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT) - Magné 04/06/1970 (NT), 09/06/1970 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Massais 30/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 21/08/2001 (CL) - Niort 04/07/1956 (NT), 09/08/1956 (NT), 30/04/1957 (NT), 30/05/1970 (NT), 08/05/1971 (NT), 31/05/1971 (NT), 24/05/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 07/10/1983 (NT), 14/08/1996 (AG), 07/08/1997 (AG), 01/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1970 (NT), 13/08/1971 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2005 (CL) - Sansais 07/05/1970 (NT), 04/06/1970 (NT), 09/09/1970 (NT), 26/09/1970 (NT), 15/05/1990 (CL), 24/05/1995 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Verrines sous Celles 07/06/1981 (NT) - Villiers en Bois 18/06/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Ecaille mendiante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Chenille sur rumea, plantago, souchus, taraxacum, urtica, etc. Elle est visible en août. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille mendiante. Eurasiatique. En Europe : s’étend de l’Espagne à l’Asie Mineure. En France, répandue partout mais non signalée de Corse. Fréquente presque tous types de milieux, les jardins et les zones urbanisées également, jusqu’à 2000m d’altitude. Elle est attirée par les lumières en deuxième partie de la nuit. Le dimorphisme sexuel est accusé. Espèce univoltine en III-VI. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912). Très commun dans les forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Champdeniers 22/03/1948 (MG) - Hanc 20/06/2010 (chenille) (Conort Nadège) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 05/07/2007 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Niort 20/04/1947 (MG), 06/03/1949 (MG), 09/03/1949 (MG), 12/03/1949 (MG), 15/03/1958 (MG), 19/03/1958 (MG), 06/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 30/04/2006 (AG), 01/05/2006 (AG), 04/04/2009 (AG), 23/04/2009 (AG), 23/05/2010 (AG) - Saint-Maixent l’Ecole 12/05/1982 (NT) - Saint-Pierre à Champ 26/05/1992 (CL) - Villiers en Bois 23/05/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Ematurga atomaria (Linnaeus, 1758)
Phalène picotée, Rayure jaune picotée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril puis de juin à août en deux générations. Chenille sur centaurea, lythrum, calluna, erica, betula, achillea, etc. Elle est visible en septembre. Répandu et commun dans toute la région. La variation unicoloraria Stgr. avec les ailes presque entièrement brunes, a été prise en Anjou (Aubert, Delahaye). La couleur foncière varie du jaune pâle au jaune brun, et la femelle, ordinairement blanchâtre, est quelquefois aussi foncée que le mâle.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène picotée. Toute l’Europe jusqu’en Sibérie. France : pas rare et localement abondante en plaine comme en montagne jusqu’en haute altitude. Affectionne les milieux ouverts secs et ouverts, les pentes ensoleillées, jachères ainsi que les lisières forestières. J’ai observé cette espèce volant de jour, parfois en grand nombre sur les pentes dans les Alpes (NT). Espèce bivoltine en IV-V puis en VIII-IX. Chenille polyphage sur diverses plantes basses, Genista, Lotus, Coronilla.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 21/05/1972 (NT) - Boussais 21/07/2000 (CL) - Chizé 14/07/1972 (NT) - La Crèche 24/06/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 03/06/1956 (NT), 20/11/1995 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL), 17/04/2005 (CL) - Niort 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 03/05/1971 (NT), 12/05/2008 (Rebeyrol Christian) - 04/05/2009 (Rebeyrol Christian) -Villiers en Bois 14/05/1949 (NT), 05/07/1949 (NT), 03/05/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ematurga atomaria (Linnaeus, 1758)
Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Hibernie défeuillante, Phalène défeuillante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de novembre à décembre. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout. L’aberration obscurata Stgr., avec le fond des ailes antérieures d’un brun ocracé presque uniforme, a été prise dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie défeuillante. La femelle est aptère et le mâle très variable. Europe : espèce répandue dans toute l’Europe. En France : presque partout et généralement commune dans son milieu. On la rencontre dans les bois de feuillus mélangés pourvu qu’ils soient frais et humides, les jardins abandonnés, les bocages et aussi en milieu urbain. Hiverne au stade d’œuf. Espèce univoltine en X-XII. Chenille sur Quercus, Fagus, Alnus, Salix, Carpinus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Crèche 17/02/1971 (NT), 18/02/1972 (NT), 13/03/1972 (NT), 14/03/1972 (NT), 20/02/1973 (NT), 28/02/1973 (NT), 21/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 19/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 07/12/1956 (NT), 11/11/2007 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 11/12/2005 (CL) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 28/12/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Erynnis tages (Linnaeus, 1758)
Point-de-Hongrie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations. Bords des chemins, bordure des bois. Chenille sur lotus corniculatus, coronilla, eryngium, campestre. Elle est visible en avril puis en septembre. Répandu partout dans la région, commun au sud de la Loire.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Point-de-Hongrie. Toute l’Europe à l’exception des îles méditerranéennes et du centre et nord de la Scandinavie. L’imago est visible en IV-VIII, en deux générations. Bords des chemins, bordure des bois. Chenille sur Lotus corniculatus, Coronilla, Eryngium campestre, en IV puis en IX.

I. Répandu partout dans la région, commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Beauvoir sur Niort 27/04/1989 (CL), 25/05/1993 (CL) - Bressuire 29/07/2009 (Séchet Vanina) – La Crèche 02/05/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/09/1946 (MG), 11/04/1948 (MG), 17/04/1957 (MG), 03/05/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 02/05/2009 (Rebeyrol Christian), 01/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 05/08/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Erynnis tages (Linnaeus, 1758)
Euclidia glyphica (Linnaeus, 1758)
Doublure jaune

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Vole en plein jour. Chenille sur ononis, medicago, trifolium. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Doublure jaune. Eurasiatique. Toute l’Europe jusqu’aux régions polaires. Dans les montagnes, atteint 2000 mètres. En France, largement répandue. Espèce des pentes chaudes et ensoleillées, pelouses maigres, clairières et lisières des forêts. Espèce bivoltine en IV-VIII. Chenille polyphage sur plantes basses, Lotus, Vicia, Trifolium, en IX-X et VI-VIII. Présence très variable selon l’année en un biotope déterminé ; cela peut aller jusqu’à la pullulation (NT).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chizé 30/05/1981 (NT), 23/06/1983 (NT), 11/06/1984 (NT) - La Crèche 18/04/2010 (Debordes Laurent) - Magné 14/07/1970 (NT) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 17/05/1982 (NT), 24/05/1982 (NT), 27/05/1982 (NT), 12/06/1982 (NT), 24/04/2009 (Rebeyrol Christian), 20/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Prailles 24/04/2011 (Debordes Laurent) – Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 30/05/1948 (NT), 11/06/1969 (NT), 20/06/1983 (NT), 24/04/1993 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euclidia glyphica (Linnaeus, 1758)
Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Satellite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à avril (vole tout l’hiver). Chenille sur quercus, ulmus, populus, crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en juin. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun. On trouve, mais plus rarement, v. brunnea Lampa, dans laquelle la tache blanche et ses satellites sont remplacés par une tache et des points fauves.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 17/12/1903 ; 02/12/1905 ; 15/12/1906 ; 24/01/1905 ; 5, 10/02/1908 ; 15/02/1906 ; 25/03/1907 ; 08/04/1907 ; 12/10/1906 ; 02/04/1904 ; 06/04/1909 ; v. brunnea : 30/01/1906 ; 10/03/1907 ; 15/02/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Satellite. Eurasiatique. Sa répartition couvre presque toute l’Europe, excepté l’extrême Nord, le sud de l’Espagne et le sud de la Grèce. En France, elle est largement répandue. Elle occupe divers milieux, principalement forestiers, jusqu’à 1600 m d’altitude, et peut se rencontrer à proximité des habitations. La chenille est polyphage. Espèce univoltine en IX-IV, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. Chenille sur divers arbres ou plantes, mais aussi consommant d’autres chenilles.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun (G&L). Assez commun à Niort 17/12/1903 (HG), 02/04/1904 (HG), 24/01/1905 (HG), 02/12/1905 (HG), 15/02/1906 (HG), v. brunnea 15/02/1906 (HG), 12/10/1906 (HG), 15/12/1906 (HG), v. brunnea 30/01/1906 (HG), v. brunnea 10/03/1907 (HG), 25/03/1907 (HG), 08/04/1907 (HG), 05/02/1908 (HG), 10/02/1908 (HG), 06/04/1909 (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/05/2004 (CL) - Boussais 27/08/1998 (CL) - Chizé 15/03/1972 (NT) - La Crèche 16/02/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 31/03/1973 (NT), 05/04/1985 (NT), 26/11/1995 (CL) - Niort 08/08/1956 (MG), 01/03/1997 (AG) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 19/03/1976 (NT), 03/04/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Everes alcetas (Hoffmannsegg, 1804)
Azuré de la faucille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin en deux générations. Ochseinheimer, en dénommant la forme coretas, se demande s’il faut la considérer comme espèce, ou la rattacher comme variété à Argiades, dont elle diffère par l’absence des taches anales jaune rouge ainsi que des points argentés, et par la faible longueur de la queue. M. Oberthur n’hésite pas à la considérer comme espèce (cf. Lépid. comparée, IV, 160). Coretas habite les Pyrénées et a été signalé dans deux départements de l’ouest.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré de la faucille. Espèce localisée dans le sud de l’Europe. En France, des piémonts pyrénéens à l’ouest et aux Préalpes du nord. Commun dans le sud-ouest. Fréquente les prairies, les pelouses et les clairières des bois. Période de vol : IV-IX en plusieurs générations. Chenille sur Medicago lupulina.

II. Bressuire 11/07/2004 (Séchet Vanina) - Niort 31/08/2008 (Rebeyrol Christian) - Sansais 10/08/1990 (CL) - Villiers en Bois 27/09/1992 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Everes alcetas (Hoffmannsegg, 1804)
Everes argiades (Pallas, 1771)
Azuré du trèfle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à septembre en deux générations. Prairies, trèfles et luzernes, bois frais. Chenille sur erica tetralix, lotus corniculatus, genista, trifolium, medicago. Répandu, mais non abondant partout. Les individus de la première génération (polysperchon Bergt.), ordinairement peu nombreux, sont plus petits, d’un bleu plus clair, avec la bordure noire des ailes plus fine, et la femelle est souvent plus ou moins bleue ; alors que la femelle de la génération estivale est toujours noire en dessous, souvent avec 2 points jaune orangé vif près de la petite queue des ailes inférieures.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré du trèfle. Espèce localisée en Europe tempérée. En France, largement répandue mais se raréfie beaucoup dans le tiers nord. Fréquente prairies et landes fleuries. Période de vol : IV-X en plusieurs générations. À la belle saison, il étend son domaine et migre parfois vers le nord. Envergure : 2,5-3 cm. Chenille sur Genista, Trifolium, Lotus corniculatus, Erica.

I. Répandu mais non abondant partout (G&L 1912).

II. Chenay 31/08/2009 (Orsini Maria) – Saint-Marc la Lande 19/08/2009 (Collober Olivier) - Villiers en Bois 14/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Everes argiades (Pallas, 1771)
Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Citron

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août ; quelques exemplaires volent encore dans la première quinzaine de septembre, hiverne, et reparaît dès les premiers beaux jours (3-5). Chenille sur rhamnus catharticus et frangula. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région. Rhamni commence très tôt son hibernation : le 15/09/1909, en enlevant une forte couche de lierres enchevêtrés sur les tuiles d’une toiture, au Fief de François (79), j’en ai fait envoler une dizaine d’exemplaires qui avaient certainement gagné déjà leur gîte hivernal, car on n’en voyait plus voler depuis quelques jours dans le voisinage ; et ceux que j’avais ainsi dérangés s’empressèrent, malgré l’heure peu avancée et un soleil superbe, de chercher une nouvelle retraite dans une touffe de lierre placée non loin de la première (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Citron. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en II-IX. Chenille sur Rhamnus catharticus et R. frangula, en VI.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Boismé 17/03/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 22/03/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 10/08/1975 (CL) - Chambroutet 29/03/2010 (Rolland Ludovic) – Fressines 17/02/2011 (Debordes Laurent) - Genneton 25/04/2011 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 14/07/1947 (MG), 02/07/1948 (MG), 07/08/1956 (NT), 02/07/1958 (MG), 02/09/1958 (MG), 02/07/1959 (MG) - Le Bourdet 06/07/1968 (NT) - Mazières en Gâtine 13/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Ménigoute 15/06/1991 (AG) - Missé 15/05/2005 (CL), 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 02/09/1958 (NT), 06/07/1964 (NT), 19/07/1970 (NT), 01/07/1972 (NT), 02/07/1976 (NT), 21/09/1976 (NT), 20/03/1981 (NT), 30/09/1981 (NT) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 20/04/1958 (MG), 16/07/1960 (MG), 19/07/1967 (NT), 14/04/1968 (NT), 26/07/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Pyrausta despicata (Scopoli, 1763)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-19 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VI puis en VII-VIII. Chenille sur les plantains, les Lamiacées, etc.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) - Niort 25/08/1992 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrausta despicata (Scopoli, 1763)
Heliothis viriplaca (Hufnagel, 1766)
Noctuelle de la Cardère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Vole en plein jour. Chenille sur silene otites, plantes basses. Elle est visible en mars puis en septembre. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la cardère. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe et la France, moins fréquente dans le nord. Espèce bivoltine active jour et nuit en zones ouvertes et chaudes, V-VIII. Chenille sur plantes basses, Silene otites, Centaurea, en III puis en VIII-IX. La chenille se trouve également sur Trifolium et Medicago (Sand).

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 14/08/1974 (NT), 05/08/1983 (NT) - La Crèche 02/07/2010 (Debordes Laurent) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Marnes 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 18/07/1997 (CL), 27/07/1997 (CL), 23/07/2006 (CL) - Missé 01/05/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 06/06/1948 (MG), 08/06/1948 (MG), 13/06/1948 (MG), 09/08/1956 (MG), 15/06/1959 (MG), 01/08/1970 (NT) - Saint-Jean de Thouars 09/05/1998 (AG), 25/07/2009 (AG) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Sansais 04/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Heliothis viriplaca (Hufnagel, 1766)
Homoeosoma sinuella (Fabricius, 1794)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-23 mm. L’imago est visible en V-VII. Chenille sur Plantago, Chenopodium, en V.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Boussais 18/06/2009 (CL) - Le Chillou 20/06/2009 (CL) - Niort 26/06/2010 (AG) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Homoeosoma sinuella (Fabricius, 1794)
Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Hypène des ponts

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hypène des ponts. Méditerranéo-asiatique. Europe : ouest et sud de la péninsule Ibérique au bassin égéen, remonte à l’ouest ponctuellement jusqu’en Angleterre. En France, espèce méridionale, sporadique sur le reste du continent les années chaudes. Affectionne les maisons d’habitation surtout dans les villages. Espèce bivoltine (peut-être plus) toute l’année, hiverne à l’état adulte. Chenille sur Urtica et Parietaria officinalis, P. judaica. Espèce commune à Niort ou elle peut se rencontrer en nombre dans certains vieux garages humides (AG).

I. Hanc 1983 (RL) - Commun à Niort, à peu près toute l’année (G&L 1912). L’hiver, dans les caves, où le papillon vole aux lumières (HG).

II. Niort 07/06/1969 (NT), 01/07/1972 (NT), 16/11/2008 (AG), 17/10/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Idaea seriata (Schrank, 1802)
Vieillie, Voisine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur genista, sedum album, thymus, lychnis. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Vieillie, la Voisine. Presque partout en Europe. Répandue dans toute la France. C’est une espèce commune en France excepté dans quelques départements. L’imago est visible en III-X en plusieurs générations. Chenille sur Lonicera, Plantago, Urtica...

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Niort 04/05/1948 (NT), 27/05/1969 (NT), 03/06/1969 (NT), 08/06/1969 (NT), 09/06/1969 (NT), 10/06/1969 (NT), 11/06/1969 (NT), 14/06/1969 (NT), 02/07/1969 (NT), 16/06/1982 (NT), 25/05/1993 (AG), 31/05/1993 (AG), 19/04/1997 (AG), 30/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG), 11/05/1998 (AG), 22/08/1998 (AG), 07/05/2006 (AG), 09/05/2006 (AG), 25/05/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 07/08/2007 (AG), 09/05/2010 (AG), 24/05/2010 (AG), 02/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) 09/10/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea seriata (Schrank, 1802)
Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Flambé

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations . Le papillon recherche les fleurs des arbres fruitiers, des lilas, des scabieuses, de la luzerne. La chenille vit sur : Prunus spinosa, cerasus, crataegus, sorbus, pirus, amygdalus et autres rosacées arborescentes. Elle est visible de juin à août puis de septembre à octobre. Cette espèce remonte dans l’Europe centrale, jusqu’au parallèle de 55° ; mais l’espèce se raréfie à l’ouest bien en deça de cette lalitude. Elle manque en Angleterre et est rare en Bretagne. D’après le Dr Seitz elle n’aurait qu’une génération au-dessus du 50° degré. Sur le littoral océanique de la France, on constate un nouveau fléchissement, et cette seconde limite n’est pas non plus atteinte. Podalirius, en effet, est peu commun, et n’a qu’une génération dans le Morbihan (Griffith), l’Ille et Vilaine (Obth.), le Loire inférieure (S Bonjour), et ce dernier département atteint au sud le parallèle 47°. Cependant l’espèce possède deux générations plus au nord, à Chartres (Guenée), à Angers (Millet, delahaye) ; elle les a de même dans tous les départements situés au sud de la Loire.

Ces deux générations sont très distinctes par la taille et la coloration. Les papillons de la génération de printemps ont le corps très velu, et le front garni d’une sorte de houppe de poils dirigés an avent ; l’abdomen est complètement noir en dessus ; le bord interne et réfléchi des ailes postérieures porte une marge sombre très élargie, par suite de la quasi juxtaposition des deux bandes noires qui la forment. Les individus appartenant à la génération estivale sont plus grands ; ils ont le corps beaucoup moins velu et sont dépourvus de houppe frontale saillante ; les deux bandes noires longeant le bord interne des ailes inférieures sont séparées par un intervalle clair de même largeur que chacune d’elles ; de plus, certains exemplaires ont l’abdomen blanchâtre sur les côtés et le dessus de la partie postérieure, se rapprochant ainsi de la forme zancleus z., du midi de l’Europe ; en outre la queue est plus longue et plus marquée, à l’extrémité, de blanc sur environ un cinquième de sa longueur.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Flambé. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe. En France, absente du quart nord-ouest. L’imago est visible en IV-X, en deux générations. Le papillon recherche les fleurs des arbres fruitiers, des lilas, des scabieuses, de la luzerne. La chenille vit sur : Prunus spinosa, Cerasus, Crataegus, Sorbus, Pirus, Amygdalus et autres rosacées arborescentes, en VI-X.

I. Tout le sud de la Loire (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Beauvoir sur Niort 26/04/1998 (CL) - Cersay 15/06/1991 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 17/072005 (Bonnet Stéphane) – Cours 01/10/2011 (Colas Anthony) - Fenioux 14/04/2011 (Chauveau Joseph) - Fomperron 10/05/2011 (Le Louarn Christelle) - Fressines 10/08/1993 (chenille) (AG) – Genneton 05/08/2009 (Miteu Martine) - La Crèche 31/07/1974 (NT), 08/07/1992 (NT), 20/08/2009 (Conort Nadège) - Magné 30/05/2003 AG), 30/07/2003 (AG) - Mauzé-Thouarsais 17/06/1991 (CL) - Missé 9/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 22/09/1948 (MG), 07/07/1949 (MG), 31/12/1952 (MG), 15/07/1959 (MG), 17/07/1959 (MG), 22/08/1959 (MG), 18/07/1964 (MG), 25/07/1964 (MG), 14/08/1964 (MG), 06/08/1970 (MG), 15/08/1993 (AG), 24/05/2005 (Sellier Nicolas), 07/07/2006 (AG), 23/04/2009 (Rebeyrol Christian), 20/07/2009 (AG), 17/07/2011 (Maupetit Jean-Jacques), 18/06/2012 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 17/08/1997 (AG) – Scieq 28/08/2011 (AG) - Sompt 18/08/2009 (Orsini Maria) – Verrines sous Celles 05/06/2010 (Fontaine Xavier) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 27/05/1970 (NT), 8/04/1971 (NT), 27/06/1988 (CL) – Voultegon 02/05/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Issoria lathonia (Linnaeus, 1758)
Petit nacré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à septembre, parfois il y a une troisième génération (Frionnet dit que lathonia hiverne quelquefois). Pâturages, bords des chemins. Chenille sur viola, borrago, onobrychis. Elle est visible en mars puis en juillet. Répandu et commun partout dans la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit nacré. Espèce répandue dans toute l’Europe. En France, répandue partout. Fréquente les prairies, les pelouses et friches, les bois. Période de vol : III-X en plusieurs générations. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Argenton les Vallées 17/04/2010 (Rolland Ludovic), 12/05/2010 (Courtin Bernard) – Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 19/07/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 07/05/2006 (Bonnet Stéphane) – Genneton 20/07/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 02/07/1960 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) – Missé 22/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 28/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 23/06/1947 (MG), 13/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 27/02/1959 (MG), 16/07/1960 (NT) – Voultegon 15/08/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Issoria lathonia (Linnaeus, 1758)
Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Piéride de la moutarde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur lotus corniculatus L., viciae, lathyrus pratensis, orobus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout, mais commun surtout au sud de la Loire. Sinapis vernalis se distingue par la tache apicale des ailes supérieures du mâle, qui est d’un noir cendré presque uniforme, alors que sa couleur est noir vif, découpé par les fines lignes blanches des nervures dans la forme aestivalis ; en dessous, les dessins grisâtres des ailes inférieures, bien marqués dans vernalis, s’atténuent et parfois disparaissent presque dans aestivalis. Les femelles des deux générations ont la tache apicale des ailes supérieures plus ou moins obsolète, parfois découpée en bandes grises parallèles. Dans les exemplaires de l’ouest, le dessous des ailes inférieures est plus ou moins grisâtre ; il n’atteint jamais tout à fait la nuance flavescente de Sartha Rühl, mais parfois il a la nuance verdâtre de lathyri Hb. (v. monographie de Leptidea sinapis, à la suite de Supplémént au Catalogue des Lépidoptères de Maine et Loire, par F. Delahaye, Angers, 1909).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la moutarde. Répandue dans toute l’Europe. En France, partout sauf en Bretagne. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur Lotus corniculatus, Lotus viciae, Lathyrus pratensis, Orobus, etc, en VI X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL), 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 18/09/1978 (CL) - Fontenille Saint-Martin (Wilding Neil) – La Crèche 24/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG) - Magné 27/05/1992 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 05/05/1956 (MG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 17/05/1952 (MG), 11/08/1968 (MG), 15/07/1972 (NT), 28/06/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 27/06/1995 (CL), 26/04/1998 (CL), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Sylvain Azuré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à septembre en deux générations. Allées des bois. Chenille sur lonicera. Elle est visible en avril. Habite toute la région ; assez abondant dans les régions boisées. N’a qu’une génération (juillet- août) au nord de la Loire. Les femelles de cette espèce présentent parfois une série de taches rouges bordant intérieurement les points noirs antémarginaux des ailes postérieures, en dessus. J’appelle cette forme : ab. rufopuncta (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sylvain azuré. Espèce répandue dans le sud de l’Europe, plus localisée en Europe centrale. France : sud et centre. Fréquente les landes arbustives, les lisières et clairières chaudes. Espèce monovoltine à plurivoltine selon la latitude en V-IX. Chenille sur Lonicera.

I. Habite toute la région. Assez commun en régions boisées (G&L 1912).

II. Cours 01/10/2011 (Colas Anthony) - Couture d’Argenson 26/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1960 (NT), 07/08/1996 (NT), 15/06/2000 (AG) - Niort 15/06/1942 (MG), 08/06/1947 (MG), 10/06/1947 (MG), 31/07/1964 (MG) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 13/08/1950 (MG), 28/07/1955 (MG), 21/07/1959 (MG), 14/06/1960 (MG), 06/07/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 08/06/1968 (NT), 07/08/1968 (NT), 08/06/1972 (NT), 26/07/1975 (NT), 06/05/1990 (NT) – Voultegon 04/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Azuritis reducta (Staudinger, 1901)
Lomaspilis marginata (Linnaeus, 1758)
Bordure entrecoupée, Marginée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur salix, populus, corylus. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région, avec les formes nigrofasciata Sch. (macules noires médianes réunies) et pollutaria Hb. (macules noires très réduites).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bordure entrecoupée, la Marginée. Répandue dans toute l’Europe. En France, répandue partout à l’exception de la Corse. Fréquente surtout les zones fraîches. Espèce bivoltine en V-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Populus, Corylus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Beaussais 06/2003 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Coulon 27/06/1998 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 22/05/1969 (NT), 11/07/1975 (NT), 05/08/1983 (MG), 25/05/1992 (CL), 26/05/2001 (AG) - Magné 06/05/1969 (NT), 26/06/1970 (NT), 04/06/1971 (NT), 19/08/2010 (AG) - Niort 24/04/1948 (MG), 24/05/1970 (NT), 11/08/1982 (MG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Sansais 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 26/07/1994 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL), 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lomaspilis marginata (Linnaeus, 1758)
Thersamolycaena dispar (Haworth, 1802)
Cuivré des Marais

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Prairies humides. Chenille sur Iris pseudo-acorus, rumex, hydrolapathum, polugonum. Elle est visible en mai. Espèce signalée seulement de la Gironde. Le Dr Seirz (Lépid. du globe, 1911) rattache la forme girondine à rutilus (Wernb., et dit que "la forme printanière de rutilus (vernalis Hormuz) se rapproche assez du dispar éteint d’Angleterre dans plusieurs localités, par exemple près de Bordeaux, tandis que la forme d’été est bien plus petite." (T. I, p. 284).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Robert Levesque :

Signalé par M. Plantrou et M. Legras ; je n’ai rencontré cette espèce qu’en 1959 (2ème génération) après avoir d’ailleurs douté de son existence pendant plus de 10 ans.

J’ai noté une importante troisième génération en 1969, et une troisième génération peu importante en 1971 aux bords de Niort (aperçu 4 exemplaires seulement de la prairie de Galuchet).

La première génération est parfois de très grande taille (plus de 40 mm d’envergure) et se rapproche très sérieusement, par le bleu du dessous des ailes, de la forme batava Oberthür.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : AnnexesII et IV de la Directive Habitats, protection nationale, déterminance P-C (espèce en régression, présente en 16, 17 et 79).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré des marais. Espèce localisée en Europe centrale, disparue en Angleterre. Restreint aux régions humides, marécages, abords des fossés de drainage et des rivières lentes. Envergure : 3,5 - 5 cm. Période de vol : V-IX, en deux générations dans le sud, une génération dans le nord. Recolonise actuellement les espaces perdus. Chenille sur Iris pseudacorus, Rumex, Polygonum.

I. J’ai noté une importante troisième génération en 1969, et une troisième génération peu importante en 1971 aux bords de Niort (aperçu 4 exemplaires seulement de la prairie de Galuchet) (RL 1983).

II. Brioux sur Boutonne 08/08/2009 (Rouillier Philippe) – La Crèche 16/08/2010 (Debordes Laurent) - Magné 01/09/1970 (NT), 04/06/1971 (NT) - Niort 20/09/1946 (MG), 14/09/1947 (MG), 20/09/1947 (MG), 21/09/1947 (MG), 26/08/1992 (AG) - Périgné 09/06/1985 (NT) - Saint-Georges de Rex 06/06/1974 (NT), 10/06/1982 (NT) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Verrines sous Celles 06/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thersamolycaena dispar (Haworth, 1802)
Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Cuivré commun

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à octobre en deux générations. Prés, haies, bords des chemins. Chenille sur rumex, polygonum aviculare. Elle est visible en avril, juillet et septembre. Commun partout. Dans la génération estivale, les sujets sont bicaudés, et généralement beaucoup plus rembrunis que les exemplaires de printemps : c’est la forme eleus F. Dans les deux générations, on trouve partout, et en assez grand nombre, des sujets portant sur les ailes inférieures une ligne arquée, plus ou moins complète, de points bleus (v. coeruleo-punctata Stgr.). Une forme très mémanique d’eleus a été signalée dans les landes du Bordelais par Trimoulet et à Biarritz par Selis-Longchamps : c’est melanophlaeas de Villers. Un exemplaire de la variété cuprinus Peyer., a été capturée à l’Ile Saint-Jean de La Croix (49) par Aubert, et un autre à Charroux (86), en 09/1906, par M. Oberthur ; M. Delahaye a pris à Saint-Christophe du bois (49), un sujet à fond des ailes blanc mat (ab. Schmidtii Gerh.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré commun. 22-27 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Sexes semblables. Fréquente des habitats ouverts variés. Papillon actif, comportement territorial. Habitat : milieux ouverts, lieux incultes ensoleillés. L’imago est visible de III à IX en deux ou trois générations. Chenille sur Rumex et cultivées, en IV puis en VII et en IX. Elle hiverne généralement jeune, plus rarement âgée.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (Courtin Bernard) – Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Cersay 29/07/1976 (CL) - Chanteloup 09/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Etusson 10/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Fenioux 15/04/2011 (Chauveau Joseph) - Genneton 22/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 08/07/1993 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Largeasse 17/10/2010 (Rolland Ludovic) - Magné 01/09/1970 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Niort 09/09/1947 (MG), 17/09/1947 (MG), 24/09/1947 (MG), 15/09/1969 (NT), 04/07/1970 (NT), 03/05/1971 (NT), 28/09/1971 (NT), 31/08/1972 (NT), 09/09/1972 (NT), 15/09/1976 (NT), 23/09/1979 (NT), 26/09/1980 (NT), 25/09/1981 (NT), 05/08/1982 (NT), 30/09/1982 (NT), 21/09/1991 (AG), 06/05/2009 (Rebeyrol Christian), 26/04/2010 (Rebeyrol Christian), 21/04/2011 (AG) - Noireterre 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) - Saint-Rémy 29/09/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Verrines sous Celles 16/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 10/09/1957 (MG) 27/08/1959 (MG) – Voultegon 22/10/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Bombyx disparate

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur quercus, populus, etc. Elle est visible en juin. En certaines années dispar pullule et détruit complètement la feuillaison des chênes, puis passe sur les arbres voisins. Répandu partout, parfois en nombre incalculable.

Deux-Sèvres : En juillet 1908, la chenille a dévoré complètement le feuillage des chênes dans tout l’arrondissement de Parthenay (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx disparate, le Disparate, la Spongieuse, le Zigzag. Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Fréquente les bois, forêts, jardins. Dimorphisme sexuel très important. Espèce univoltine en VII-VIII. J’ai pu constater les dégâts occasionnés à une forêt de chênes lorsque les chenilles de cette espèce pullulent, c’était le cas dans les bois autour de Ménigoute en juin 1993 (AG). Chenille urticante sur Quercus, arbres fruitiers.

I. Répandu partout, parfois en nombre incalculable (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/07/1971 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 27/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT), 12/07/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 13/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1976 (NT), 11/08/1982 (NT) - Ménigoute 21/06/1993 (chenilles) (AG) - Niort 22/07/1950 (MG), 05/07/1957 (MG), 09/07/1957 (MG), 22/08/1962 (MG), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 08/06/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT), 25/07/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG) - Sciecq 14/07/1950 (MG), 25/07/1950 (MG) - Villiers en Bois 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Moro-Sphinx

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à octobre en deux générations. Quelques papillons hivernent et reparaissent d’avril à juin. Vole et butine en plein jour. Chenille sur galium, stellaria. Elle est visible en juin puis en août. J’ai recueilli dans le sable des dunes, à La Couarde (Ile de Ré), 5 chrysalides de stellatarum au pide de matthiola sinuata, au voisinage de galium arenarum (Gelin). Extrêmement commun dans toute la région. Un papillon de cette espèce, réfugié à l’automne 1909 dans ma chambre à coucher, a passé l’hiver accroché au baldaquin du lit. Quand on allumait du feu dans la pièce, il voltigeait des heures entières. Il s’est échappé au printemps (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Moro-Sphinx, l’Oiseau mouche, le Sphinx du caille lait. Méditerranéo-asiatique. Espèce migratrice répandue dans toute la France. L’imago est visible en IV-X, en deux générations. Quelques papillons hivernent et reparaissent d’avril à juin. Vole et butine en plein jour. Chenille sur Galium, Stellaria, en VI-VIII.

I. Extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/08/2010 (CL) - Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) – Genneton 03/08/2010 (Miteu Martine) – Germond-Rouvre 08/09/2011 (AG) – La Crèche 05/06/2011 (Debordes Laurent) - Niort 15/05/1947 (MG), 16/05/1947 (MG), 06/08/1950 (MG), 08/09/1957 (MG), 15/09/1957 (MG), 09/09/1970 (NT), 09/08/1979 (NT), 22/09/1983 (NT), 20/06/2009 (CL), 27/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1992 (AG) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) – Verrines sous Celles 05/06/2010 (Fontaine Xavier).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Livrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur prunus spinosa, quercus, ulmus, malus, etc. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout. Le papillon est généralement d’un jaune brun assez clair. Il existe des sujets rouge bai, généralement rares, mais parfois aussi nombreux que la forme typique.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Livrée. Eurasiatique. Répandu dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Partout en France. Fréquente les bois et les forêts de feuillus, les parcs arborés, les vergers au dessous de 1500 m d’altitude. Nombreuses variations individuelles et géographiques portant essentiellement sur la taille et la coloration. Dimorphisme sexuel accusé. Chenille sur Prunus spinosa, Quercus, Ulmus, Malus, etc, en IV-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 09/07/1972 (NT) - La Crèche 01/07/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1973 (NT), 07/07/1975 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Niort 26/06/1976 (NT), 26/08/1980 (NT) - Saint-Jean de Thouars 15/05/2001 (chenille) (AG) – Sansais 20/05/2009 (Vanderschueren Claire ) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Discestra trifolii (Hufnagel, 1766)
Noctuelle de l’Ansérine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur chenopodium, atriplex, polygonum, genista. Répandu et commun partout. Elle est visible en octobre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du trèfle. Holarctique. Répandue dans toute l’Europe et en France. Adultes capturés dans les Alpes jusqu’à plus ou moins 1600 m à la lampe (NT). On la trouve un peu partout et remarquablement adaptée aux milieux agricoles en y occasionnant parfois des dégâts. Espèce bivoltine en IV-VI puis VII-IX. Espèce hivernante à l’état nymphal. Chenille polyphage sur plantes herbacées, en VI-X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Crèche 13/06/1973 (NT), 31/07/1974 (NT), 11/09/1975 (NT), 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 23/07/1974 (NT), 25/05/1998 (CL) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 11/05/1971 (NT), 22/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 09/07/1983 (NT), 03/08/1997 (AG), 07/08/1997 (AG), 08/08/1997 (AG), 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Discestra trifolii (Hufnagel, 1766)
Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Demi-deuil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Lieux herbus, bord des bois. Chenille sur : phleum pratense, brachipodium, triticum, holcus. Elle est visible en mai. Répandu et très commun partout. Il existe deux races distinctes, l’une dont les parties claires des ailes sont blanches en dessus et en dessous, l’autre où ces mêmes parties sont jaune clair sur le dessus des 4 ailes du mâle, et jaune d’ocre sur le dessous des ailes inférieures des femelles. L’aberration femelle leucomelas Esp., avec le dessous des ailes inférieures blanc jaunâtre et dépourvu de dessins, l’aberration galene Ochs., où le dessous de ces mêmes ailes garde les dessins sans les ocelles, et des exemplaires tendant vers la variété mélanienne procida Hbst., sont signalés çà et là dans toute la région.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire de la variation albina Obth., à la Fontenelle, près de Saint-Maixent (Lucas). Quelques femelles ont des ocelles à demi effacées en dessous, mais aucune n’en manquent absolument. La tache qui commence la bande noire médiane des ailes inférieures est très réduite dans un mâle pris à Epannes et une femelle prise à la forêt de Chizé (Gelin).

Vienne : Aberration galene, à Charroux (Obth.).

Charente-Maritime : Aberration galene de Dompierre sur mer (Vigé).

Charente : 2 exemplaires et procida assez net des environs d’Angoulême (Dupuy). 1 exemplaire de l’aberration Nicoleti Culot, sans aucune tache blanche dans la marge noire des ailes inférieures, pris à Angoulême par M. Dupuy, est signalé par M. Obth. (Lép. comp. III, 345).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Demi-deuil. Espèce répandue et souvent abondante dans le sud et le centre de l’Europe. Répandue dans toute la France. Fréquente les prairies et landes ouvertes herbeuses, les allées forestières. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Phleum, Bromus, Agropyron repens. La forme leucomelas se trouve ça et là dans le département.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 02/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chef-Boutonne 26/06/2005 (CL) - Combrand 14/06/2006 (AG) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fressines 09/06/2007 (AG) - Genneton 20/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 18/06/2010 (Debordes Laurent) - Le Chillou 19/07/1996 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Missé 03/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 29/06/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 26/06/1993 (CL), 23/06/2008 (CL) - Saint-Jean de Thouars 05/08/1997 (AG) – Saint-Lin 03/07/1991 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/1998 (AG) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 07/06/1981 (NT) - Villiers en Bois 19/07/1948 (MG), 13/06/1955 (MG), 09/07/1955 (MG), 14/07/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 29/07/1964 (MG), 01/07/1971 (NT), 10/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Polyommatus bellargus (Rottemburg, 1775)
Azuré bleu céleste, Bel argus

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Coteaux et champs herbus des terrains calcaires. Chenille sur trifolium, sarothamnus, hippocredis, genista, coronilla, etc. Elle est visible en avril puis en juillet. Espèce répandue et commune sur les terrains calcaires de la région. Dans la race de l’ouest, le dessus des ailes du mâle est uniformément d’un bleu céleste très brillant. Les femelles sont de nuance variable : la forme typique est brun noirâtre, avec une bordure de lunules fauves qui, aux ailes supérieures s’estompe et s’atténue de façon à ne montrer qu’une bande maculaire étroite et blanchâtre. Toutes les femelles portent des écailles bleues qui, dans les exemplaires les plus bruns, ne se remarquent guère qu’à la loupe ; mais leur nombre peut augmenter et conduire, par des gradations insensibles, à une forme de l’aberration ceronus Esp. particulière à la région française océanique. Dans cette forme, le brun du disque des ailes a disparu pour faire place à une couleur bleu azuré analogue à celle des mâles, dont on ne les distingue plus que par la bordure d’ocelles noirs intranervuraux, marqués en dedans d’arcs jaune jaune orangé plus ou moins visibles aux ailes supérieures. Ces femelles de bellargus avaient, depuis longtemps attiré l’attention des lépidoptéristes de l’ouest, et Trimoulet dans son Catalogue des lépidoptères (1842) dit que "l’aberration ceronus est remarquable en Gironde par le brillant de sa couleur bleue, qui atteint et même dépasse celui du mâle." Oberthur a donné à cette forme régionale le nom expressif de coelestis (Bul. soc. ent. Fr. 1908, pages 23-26 ; Lépid. comp. pl. XIX (1909) et fasc. IV, p.268). La coloration de coelestis varie d’un bleu à reflet verdâtre, comme dans l’exemplaire provenant d’Angoulême et figuré au n° 67 de la pl. XIX de la Lépid. comp., à un bleu violacé voisin de la teinte d’icarus mâle, mais gardant toujours le reflet nacré caractéristique de l’espèce. Coelestis n’est guère moins abondant que les formes brunes et semi-brunes de bellargus mâle. On trouve ça et là des aberrations radiata, plus ou moins développées. L’aberration cinnides Stgr., qui ne conserve en dessous de chaque aile, que le point central et les points marginaux, a été rencontrée à Milly, en Maine et Loire, par M. Cheux ; à Dompierre, près de La Rochelle par M. Vigé (Exemplaire reprod., pl. IV, 23, de la Feuille des J. nat., 1900, art. Oberthur) ; à Bordeaux par Trimoulet (Catal.). Quelques mâles pris à Auzay (Lucas) et à François (Gelin) portent des points noirs assez nettement indiqués le long du bord externe des ailes inférieures. Ils tendent vers punctifera Obth., qui est d’Espagne et d’Algérie. Le groupe des points placés à la base des ailes supérieures subit, dans bellargus, les variations signalées pour icarus, mais les confluences entre ces points y sont plus marquées et plus fréquentes ; leur absence totale comme dans icarinus est rès rare. Dans un sujet pris à Saint-Séverin (17) le point inférieure de base est relié par un arc noir au dernier des points en ligne médiane de l’aile supérieure (Gelin). Plusieurs hermaphrodites à Auzay et Dompierre (Lucas, Boulé).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Dans une note sur Quelques formes de lycènes..., parue dans le Bulletin de la Soc. Ent. de France 1914, pp. 184-187, avec planche, j’ai décrit et figuré la variété coelestis-bicolor, dont j’ai pris, en août 1911 et 1914, plusieurs exemplaires au Fief de François (espaces intranervuraux des ailes postérieures mâles marqués d’une bande noire longitudinale) (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Plusieurs exemplaires capturés à Dompierre sur mer (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Argus bleu céleste. Espèce répandue et abondante en Europe centrale et méridionale. En France, largement répandue sauf dans le nord et en Bretagne. Fréquente les pelouses sèches et les landes ouvertes, surtout sur sol calcaire. Espèce bivoltine en IV-X. Chenille sur Coronilla, Trifolium, Genista, Lotus.

I. Répandu et commun (G&L 1912). Fief de François, août 1911 et 1914 (HG).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 08/07/2011 (Séchet Vanina) - Chauray 12/09/1948 (MG) - Chef-Boutonne 16/06/2005 (CL) - Chenay 31/08/2009 (Orsini Maria) - Chizé 17/06/1989 (NT) - Epannes 27/06/1971 (NT) - Exoudun 15/09/2010 (Wilding Neil) – Genneton 24/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 15/05/1989 (NT), 01/07/1989 (NT) - Le Chillou 27/07/1994 (CL), 09/05/2004 (CL), 23/06/2008 (CL), 20/06/2009 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL), 12/06/2005 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 12/06/1994 (CL), 21/08/2001 (CL), 27/10/2006 (CL) - Missé 01/05/2005 (CL) - Niort 13/09/1948 (MG) 11/08/1955 (MG), 15/05/1960 (MG), 15/05/1960 (NT), 01/06/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 31/08/1972 (NT), 09/09/1972 (NT), 15/05/1975 (NT), 28/05/2005 (AG), 30/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Pas de Jeu 28/05/2010 (Miteu Martine) - Rom 31/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) - Saint-Maxire 06/08/1959 (MG), 16/08/1959 (MG), 20/08/1959 (NT), 26/08/1962 (NT), 14/06/1970 (NT) - Verrines sous Celles 31/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 29/08/1947 (MG), 13/09/1948 (MG), 19/09/1948 (MG), 15/08/1955 (MG), 19/08/1955 (MG), 13/05/1956 (MG), 10/06/1956 (MG), 07/09/1957 (MG), 13/09/1958 (MG), 15/06/1968 (NT), 31/05/1970 (NT), 06/06/1982 (NT), 11/06/1984 (NT), 01/07/1994 (CL), 26/04/1998 (CL), 15/08/2002 (NT), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyommatus bellargus (Rottemburg, 1775)
Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Mélitée de la Mélampyre, Damier Athalie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre (n’a qu’une génération en juin juillet, au nord de la vallée de la Loire). Abonde sur la bordure de tous les bois et dans les taillis. Chenille sur plantago, veronica, melampyrum, hieracum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun dans toute la région. L’intensité des dessins noirs varie considérablement, depuis la v. corythalia Hb., ou domine le fauve, jusqu’à navarina Selys, presque entièrement envahie par le noir et qui ne conserve qu’une ou deux rangées des lunules fauves. (Ces formes extrêmes sont toujours rares).

Charente-Maritime : 1 exemplaire pris à Chatellaillon le 27/05/1906 manque de l’avant dernière ligne noire aux ailes supérieures et se rapproche de l’ab. corythalia Hb. (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des mélampyres. Répandue dans la plus grande partie de l’Europe, rare en Angleterre. En France, partout mais rare dans le nord-ouest. Fréquente les lisières et les clairières des bois, les prairies fleuries et les landes ouvertes. Espèce univoltine en V-VIII, localement avec une deuxième génération partielle en (VIII-IX). Chenille sur Plantago, Centaurea, Melampyrum.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Airvault 07/06/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 14/05/1959 (MG), 15/05/1959 (MG), 07/05/1960 (MG), 28/05/1960 (MG), 07/06/1965 (NT), 23/06/1990 (CL) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Ménigoute 19/06/1998 (AG) - Villiers en Bois 14/07/1971 (NT), 13/06/1982 (NT), 13/06/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mellicta athalia (Rottemburg, 1775)
Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mélitée du Plantain, le Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Une seule génération au nord de la vallée de la Loire. Bords des bois, terrains gazonnés. Chenille sur plantago, viola, veronica, hieracium. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout. "Ne varie guère que par aberration" (Obth.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée du plantain. Répandue et abondante dans une grande partie de l’Europe et en France. Fréquente les prairies, les lisières des bois, les friches et les bords des champs. Espèce univoltine ou bivoltine selon les régions en IV-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Ardin 15/03/2011 (chenille) (Leray Julien) - Azay le Brûlé 20/05/2001 (AG) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Bressuire 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 22/07/2006 (Bonnet Stéphane) – Fontenille-Saint-Martin d’Entraigues 06/04/2010 (chenille) (AG) – La Crèche 27/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 07/08/1956 (MG), 04/08/1981 (NT), 05/05/1990 (NT), 07/05/1990 (NT), 15/05/1990 (NT) - Marnes 30/05/2006 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/05/1960 (MG), 15/08/1969 (NT), 28/07/1971 (MG), 30/08/1972 (NT), 28/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Clémentin 01/05/2010 (Courtin Bernard) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL), Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 05/08/1959 (MG), 14/05/1960 (MG), 14/05/1960 (MG), 29/05/1970 (NT) – Vouillé 31/04/1996 (chenille) (AG) – Voultegon 30/07/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Mélitée des Scabieuses

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations (quelquefois trois générations). Prés secs, collines calcaires (jamais dans les bois). Chenille sur scabiosa, melampyrum, plantago. Elle est visible en avril puis en juillet. Espèce très variable, parfois localisée, mais généralement abondante dans toute la région, sur les terrains secs et calcaires. On trouve difficilement deux sujets offrant les mêmes dessins. Evolue dans les mêmes limites d’albinisme et de mélanisme qu’Athalia. C’est la plus petite de nos mélitées.

Deux-Sèvres : Environs de Niort et dans toute la vallée supérieure de la Sèvre. Une aberration prise près de Saint-Maixent a las ailes supérieures presque entièrement fauves (moins la base, la marge et les nervures) et les ailes inférieures noires, jusqu’à la rangée courbe de lunules fauves antémarginales. C’est l’aberration Rhoio Obth., figurée dans la pl. XLIV de la Lép. comp. (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des scabieuses. Assez répandue en Europe occidentale vers l’est jusque dans le sud-ouest de l’Allemagne. En France, surtout dans les régions de collines et en moyenne montagne, presque disparue du quart nord-ouest. Fréquente les prairies fleuries. Espèce univoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Scabiosa.

I. Nanteuil 1983 (RL) - Niort (HG) - Saint-Maixent (HG).

II. Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Avon 21/05/2010 (Debordes Laurent) - Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Bressuire 19/06/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 16/06/1974 (CL), 11/07/1975 (CL), 20/06/1980 (CL) - Chauray 17/05/1948 (MG) - Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 05/05/1990 (NT), 07/05/1990 (NT), 15/05/1990 (NT) - Niort 17/09/1947 (MG), 15/05/1956 (NT), 15/06/1956 (MG) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Saint-Symphorien 15/05/1958 (NT) - Thorigné 12/05/1990 (NT) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 03/05/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mellicta parthenoides (Keferstein, 1851)
Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mélitée des Centaurées, le grand Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Coteaux pierreux, prés secs et calcaires ; visite les chardons, les scabieuses. Chenille sur centaurea, erythraea, cirsium acaule. Elle est visible de avril à juillet. Espèce variable dans ses dessins et ses couleurs ; répandue et commune dans toute la région.

Deux-Sèvres : Variations nombreuses mais sans fixité. Les macules fauve foncé formant bande aux ailes inférieures sont quelque fois marquées au centre d’une tache noire (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (Espèce en forte régression, peu commune et localisée).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des centaurées. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, très raréfiée dans la moitié nord, encore commune dans le Midi. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce monovoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Amuré 28/05/1961 (MG) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 21/06/1976 (CL), 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Cherveux 25/04/2011 (Debordes Laurent) – Etusson 26/03/1989 (CL), 04/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 20/05/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 09/09/1957 (MG), 28/05/1960 (MG), 05/06/1990 (NT) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 08/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pamproux 20/03/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT), 05/06/1990 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Symphorien 10/05/1980 (NT) - Sainte-Neomaye 30/04/2011 (Debordes Laurent) – Sainte-Radegonde 14/07/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Villiers en Bois 27/07/1959 (MG), 24/05/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 11/06/1983 (NT), 09/06/1984 (NT), 06/05/1990 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Furoncule, Noctuelle furoncule

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis an août en deux générations. Chenille sur tiges de graminées, aira, festuca. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout. Dans la forme typique, la partie exterbe de l’aile est d’un blanc plus ou moins pur ; elle est presque aussi foncée que la base dans v. furuncula ; enfin, vinctuncula Hb. diffère de cette dernière forme par la fascie transversale noire très étroite. Toutes ces formes sont signalées partout, mais ces deux dernières sont moins abondantes.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Furoncule. Eurasiatique. Espèce présente dans toute l’Europe. Largement répandue en France. Souvent confondue avec O. fasciuncula. Fréquente tout type de milieu ouvert. Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur les tiges de graminées, dont Elymus, Calamagrostis, Festuca arundinacea, Deschampsia caespitosa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Crèche 30/07/1974 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 24/08/1971 (NT), 01/08/1972 (NT), 22/07/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 13/08/1982 (NT), 18/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 11/07/1983 (MG), 12/08/1983 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG), 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Miltochrista miniata (Forster, 1771)
Rosette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lichens (parmelia). Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, un exemplaire dépourvu des dessins noirs (du Dresnay).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Variété virginea Dussouchay. Forêt de l’Hermitain.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rosette. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf l’extrême Nord. En France, presque partout, non signalée de Corse. Fréquente les bois et forêts. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur les lichens du genre Parmelia (chênes, hêtres et bouleaux).

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de l’Hermitain (RL 1983).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 11/06/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG), 04/07/1970 (MG), 01/07/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 22/07/2005 (CL), 23/06/2006 (CL), 23/07/2007 (CL) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 21/07/1950 (MG), 06/05/1970 (MG), 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 20/06/2008 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Miltochrista miniata (Forster, 1771)
Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Sphinx du tilleul

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Pris à Niort du 15 avril au 18 mai, et du 11 juillet au 10 août (Gelin). Chenille sur ulmus, alnus, tilia, betula, etc. Elle est visible en juin puis en septembre. Commun dans toute la région. La forme typique, à couleur foncière verdâtre et à bande médiane de l’aile supérieure ininterrompue, est la plus commune. L’espèce varie par la couleur et par le dessin. Quand la bande médiane reste entière, mais devient d’un brun vif, c’est l’aberration brunnescens Stgr. La bande peut s’évider par le milieu, et se diviser en deux macules : c’est alors l’aberration maculata Wallgr. ; la macule supérieure peut subsister seule et c’est l’aberration ulmi Stgr. Ajoutons que maculata et ulmi peuvent être viridescens ou brunnescens, selond que le fond et la fascie sont verdâtres ou bruns. Toutes ces formes, plus ou moins accusées, se rencontrent dans la zone océanique. Elles affectent indifféremment les deux générations.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du tilleul. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Le sphinx du tilleul peut se rencontrer en milieu urbanisé, surtout là où des tilleuls ont été plantés. Peuple les jardins, les haies, les avenues bordées d’arbres, les parcs et les bois de feuillus. Chenille sur Ulmus, Alnus, Tilia, Betula, etc, en V-X.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Beauvoir sur Niort 30/03/1948 (MG) - Chauray 30/06/2007 (chenille) (Réaud Michel et Geneviève) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 29/07/1976 (NT), 18/04/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/07/1971 (NT) - Magné 25/07/1969 (NT) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 15/07/1942 (MG), 31/03/1949 (MG), 22/08/1960 (MG), 28/08/1963 (NT), 25/05/1968 (NT), 02/08/1968 (NT), 17/07/1969 (NT), 17/07/1971 (MG), 14/07/1972 (MG), 01/09/1994 (AG), 12/09/1995 (AG), 07/05/1996 (AG), 16/05/1996 (AG), 13/06/1996 (AG), 15/06/1997 (AG), 11/05/1998 (AG), 12/08/1999 (AG), 26/04/2008 (AG) - Saint-Génard 27/09/2009 (Rousseau Astrid) - Saint-Jean de Thouars 25/08/1997 (AG) - Sainte-Blandine 19/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 14/07/1971 (MG), 21/05/2010 (AG), 07/07/2010 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Minois dryas (Scopoli, 1763)
Grand nègre des bois

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Bois et forêts. Vole dans les sous-bois ; se pose sur les bruyères en fleurs. Chenille sur lolium perenne et tremulentum, avena elatior. Elle est visible en juin. "Cette espèce varie beaucoup pour la grandeur des ailes, pour le développement des ocelles pupillés de bleu, quelquefois réduits à deux simples points noirs chez les mâles ; d’autres fois formant, chez les femelles, des taches très grosses, et près de se rejoindre l’une de l’autre au moyen d’une tache supplémentaire qui peut se développer sur le sommet de la seconde macule". (Oberthur, Lépid. comp., p.283.)

Deux-Sèvres : Rare et localisé : Bois du Fouilloux près La Mothe (Maillard), forêt de Chizé, 05/07/1904 (Sauvaget).

Vienne : Rouillé (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (S. et B.).

Charente : Commun dans les marais et dans les bois de la Charente et de la Vienne (Obth.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand nègre des bois. Espèce localisée en Europe centro-méridionale, disparue du Luxembourg. Encore bien présente dans le sud de la France, mais en fort déclin au nord. Fréquente les prairies et bois clairs herbeux. Période de vol : VII-VIII. Chenille sur graminées, notamment Arrhenatherum elatius.

I. La Mothe Saint-Héray (Maillard) - Villiers en Bois 05/07/1904 (Sauvaget). Considéré comme rare et localisé (G&L 1912).

II. Marigny 25/05/1993 (CL) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 08/08/1950 (MG), 21/07/1953 (MG), 20/07/1955 (MG), 28/07/1955 (MG), 09/08/1958 (MG), 21/07/1959 (MG), 15/08/1970 (NT), 08/08/1971 (NT), 26/07/1975 (NT), 08/08/1984 (CL), 27/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Minois dryas (Scopoli, 1763)
Aletia vitellina (Hübner, 1808)
Leucanie vitelline

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis d’août à novembre en deux générations. Chenille sur graminées, etc. Elle est visible en avril. Commun et répandu partout. Les ailes antérieures sont tantôt jaunâtres, tantôt rougeâtres. Ce dernier cas paraît se produire surtout dans les années pluvieuses.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie vitelline. Méditerranéo-asiatique. Europe, des Pyrénées à la Russie sauf dans l’extrême nord et l’extrême sud. En France, répandue un peu partout mais plus commune dans la moitié sud. On constate de nombreuses migrations. Occupe tout type de milieu jusqu’en zone urbaine. Espèce bivoltine dans le sud, en V-VI puis VIII-XI. Chenille sur graminées, en IV.

I. Commun et répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 06/06/1981 (NT) - Genneton 09/10/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 02/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 31/08/1948 (MG), 29/09/1948 (MG), 30/08/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 24/10/1971 (NT), 28/05/1976 (NT), 19/09/1976 (NT), 22/08/1982 (NT), 28/08/1982 (NT), 09/10/1983 (NT), 02/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 10/10/1996 (AG), 30/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 18/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia vitellina (Hübner, 1808)
Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Thécla du chêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Vole autour des chênes, se pose sur leurs feuilles et sur les fleurs de sarrazin ou blé noir cultivé dans leur voisinage. Chenille sur quercus. Elle est visible en mai. Commun autour des bois de chênes de toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla du chêne. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception du nord. Fréquente les bois, les parcs et les landes boisées, du moment qu’il s’y trouve des chênes. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, en V.

I. Commun autour des bois de chênes de toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Cersay 28/07/1976 (CL) - La Mothe Saint-Héray 27/06/1948 (MG), 02/07/1960 (MG), 23/07/1974 (NT) - Marigny 26/06/1988 (CL), 25/07/1995 (CL) - Saint-Lin 20/07/1991 (AG) – Saint-Symphorien 09/06/2007 (Montenot Jean-Pierre) - Villiers en Bois 05/07/1949 (MG), 21/07/1959 (MG), 19/07/1969 (NT), 14/07/1971 (MG), 14/06/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Noctua comes (Hübner, 1813)
Hulotte

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Répandu mais rare partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hulotte, la Suivante. Méditerranéo-asiatique. Presque toute l’Europe, excepté le nord-est. En France, elle est commune un peu partout. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre fréquemment en ville, dans les jardins et les parcs, mais aussi dans les ripisylves et prairies mésophiles de plaine et, plus en altitude, dans les stations ouvertes ou arbustives plus sèches. Espèce univoltine, qui effectue une diapause estivale en plaine, en V-IX. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes basses, notamment les plantes cultivées des jardins !

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1970 (NT), 09/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL) - Niort 15/08/1940 (MG), 04/07/1969 (NT), 18/09/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 29/09/1971 (NT), 19/08/1972 (NT), 16/06/1982 (NT), 06/07/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 11/02/1993 (AG), 03/05/1993 (AG), 05/06/1993 (AG), 13/06/1993 (AG), 14/07/1993 (AG), 20/07/1993 (AG), 01/08/1996 (AG), 30/05/1997 (AG), 09/05/2006 (AG), 27/05/2006 (AG), 19/08/2008 (Rebeyrol Christian), 12/10/2008 (AG), 18/04/2009 (AG), 09/10/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua comes (Hübner, 1813)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, viola, erica cinerea, rumex pulcher, primula. Elle est visible en mai. Commun partout dans la région. La forme innuba Tr, avec thorax et base des ailes concolores, est aussicommune que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hibou, la Noctuelle fiancée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale, en IV-XI. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme Primula, Taraxacum, Viola canina…

I. Commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/05/1971 (NT) - Chauray 20/08/2010 (Réaud Geneviève et Michel) - Chizé 22/06/1971 (NT), 03/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Genneton 23/08/2008 (CL), 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 20/06/1970 (NT), 23/07/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 23/06/2006 (CL) - Missé 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 17/05/1948 (NT), 26/05/1948 (MG), 15/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 20/03/1975 (MG), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 02/04/1993 (AG), 02/05/1993 (AG), 21/05/1993 (AG), 28/01/1995 (AG), 14/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 18/04/1997 (AG), 18/05/2006 (AG), 21/08/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/05/2010 (AG), 25/06/2010 (AG), 24/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Nomophila noctuella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pyrale hybride

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale hybride. Envergure de 26 à 32 mm. L’imago est visible en IV-X. Espèce migratrice, voyageant de l’Europe méridionale et l’Afrique du Nord vers le Nord de l’Europe. Chenille polyphage sur Trifolium, Medicago, Polygonum, en VI-VIII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Fressines 08/08/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Magné 19/08/2010 (AG) - Niort 14/07/1969 (MG), 12/09/1969 (MG), 10/10/1971 (MG), 05/09/1980 (MG), 11/08/2006 (AG), 11/08/2007 (AG), 30/05/2009 (AG), 12/07/2009 (AG) - Saint-Maxire 14/06/1970 (MG) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nomophila noctuella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Grande tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Hiverne et reparaît nombreux en avril et mai. Avenues, jardins ; recherche les plaies suintantes des arbres cariés, les fruits tombés et pourris dans les vergers. Chenille sur ulmus, salix, pirus, malus. Elle est visible en juin puis en août. Répandu et commun partout, polychloros a été pris plusieurs fois à Auzay à un piège lumineux (Lucas), ce qui confirme les habitudes de vol nocturne de certains papillons du groupe vanessa.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Grande tortue. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, en déclin dans le nord-ouest, migratrice rare au Danemark et en Norvège. En France, répandue mais en déclin dans le tiers nord. Fréquente les bois clairs, les forêts riveraines, les vergers et les landes arbustives. En grand nombre certaines années, par exemple en 2007 (AG). Espèce monovoltine en II-X. Chenille sur Ulmus, Salix, Prunus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 23/03/2011 (Courtin Bernard) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 24/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Clessé 06/07/2010 (Rolland Ludovic) – Genneton 17/04/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 29/05/2007 (NT), 09/04/2011 (Debordes Laurent) - Magné 03/07/1969 (NT) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 15/05/1930 (MG), 22/06/1948 (MG), 15/07/1954 (MG), 06/07/1963 (MG), 05/07/1964 (MG), 13/07/1964 (MG), 16/07/1980 (NT), 18/05/1989 (chenille) (AG), 18/05/2006 (chenille) (AG), 07/04/2007 (AG), 20/03/2010 (AG) – Pamproux 26/04/2010 (Debordes Laurent) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Prailles 04/04/2011 (Debordes Laurent) - Sainte-Radegonde 09/04/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 04/03/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Ochlodes venatus (Bremer & Grey, 1853)
Sylvaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France)

L’imago est visible de juin à juillet. Bois ombragés ; se pose sur le feuillage. Chenille dans la feuille enroulée de poa annua, triticum, holcus. Elle est visible en mai. Répandu et très commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Désormais appelée Ochlodes sylvanus (Esper, 1777). La Sylvaine. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Bois ombragés ; se pose sur le feuillage. Chenille dans la feuille enroulée de Poa annua, Triticum, Holcus, en V.

I. Répandu et très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Bressuire 28/06/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 01/08/1978 (CL) - Echiré 03/08/1991 (AG) – La Crèche 02/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG) - Magné 06/06/1969 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 12/06/1972 (NT), 20/08/1997 (AG), 05/06/2009 (Rebeyrol Christian), 21/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Rom 31/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Maxire 03/07/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 14/07/2011 (Miteu Martine) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG), 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 05/07/1949 (MG), 04/07/1955 (MG), 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (MG), 18/06/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 20/06/1983 (NT), 05/07/2009 (AG) – Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ochlodes venatus (Bremer & Grey, 1853)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Cheimatobie hyémale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à janvier. La chenille est très nuisible ; elle vit en mai et juin sur presque tous les arbres fruitiers, dont elle agglomère les feuilles et les fleurs. Commun partout. Le papillon se pose, les ailes étendues, sur les murs, le tronc des arbres, etc.

Deux-Sèvres : Niort, en octobre, novembre, décembre, janvier, 05/01/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène Brumeuse. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe. Répandue presque partout en France. Fréquente les bois de feuillus, les bocages, les milieux urbains. La femelle est aptère. Espèce univoltine en XI-II. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur de nombreux arbres et arbustes, en V-VI.

I. Commun partout (G&L 1912). Niort, en 10, 11, 12, 01, 05/01/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 29/11/1995 (CL) - Beaussais 12/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/11/1970 (NT), 28/11/1970 (NT), 26/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 12/12/1973 (NT), 18/12/1973 (NT), 15/11/1974 (NT), 24/12/1974 (NT), 30/11/1975 (NT), 28/12/1980 (NT), 19/12/1983 (NT), 18/08/1993 (AG), 30/12/2000 (AG), 09/12/2007 (AG), 29/11/2009 (AG) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 26/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Opisthograptis luteolata (Linnaeus, 1758)
Citronnelle rouillée, Phalène de l’Alisier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Dans les haies et les bois. Chenille sur prunus spinosa, corylus, crataegus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Citronnelle rouillée, la Phalène de l’alisier. Largement répandue en Europe. Partout en France. Fréquente les bois, les forêts de feuillus, les parcs, les jardins, les prairies. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VIII-IX. Hiverne au stade de chenille ou de chrysalide. Chenille sur Crataegus, Prunus, Corylus, Sorbus, Rosa, Lonicera, Acer, Tilia, Salix, Cotoneaster, Pyracantha…

I. Répandu et très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 20/04/2007 (CL), 07/09/2007 (CL) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 28/05/1976 (NT), 30/05/1981 (NT) - La Crèche 25/05/1973 (NT) - Magné 09/06/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 16/08/1948 (NT), 21/04/1957 (NT), 18/06/1957 (NT), 31/08/1968 (NT), 15/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/08/1996 (AG), 04/06/2006 (AG), 29/05/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 14/07/1992 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 02/05/2000 (CL) - Secondigny 06/08/2006 (CL), 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 26/04/1969 (NT), 02/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 28/05/1976 (NT), 15/05/1982 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Opisthograptis luteolata (Linnaeus, 1758)
Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Etoilée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, rosa, prunus spinosa, fagus, ulmus, genista, salix. Elle est visible en mai puis en juillet. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Etoilée, le Bombyx antique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts et les zones de bocage. La femelle est brachyptère. Espèce univoltine ou bivoltine en V-X. Chenille urticante sur de nombreux arbres et arbustes à feuilles caduques (Salix caprea, Prunus spinosa…).

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités (G&L).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - La Crèche 29/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/06/1959 (MG), 12/07/1971 (NT), 01/07/1983 (NT) - Marigny 25/03/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 15/06/1959 (MG), 05/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 08/06/1959 (MG) - 01/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Téniocampe constante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en juin. Très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie du cerisier. Eurasiatique. Toute l’Europe ainsi que toute la France. Probablement la plus commune des Orthosia. Se rencontre dans les milieux boisés, ainsi qu’en milieu urbain. Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur essences forestières, Quercus, Salix, Ulmus, Fagus etc … en V-VI.

I. Très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Chizé 11/04/1981 (NT), 17/04/1982 (NT) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 08/03/1973 (NT), 19/03/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 21/03/1973 (NT), 12/04/1975 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 05/05/1998 (CL), 13/03/1999 (CL), 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 12/04/1996 (CL) - Niort 25/03/1981 (NT), 03/04/1981 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/03/1997 (AG), 08/03/1997 (AG), 09/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 12/01/1998 (AG) , 02/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/04/1990 (CL), 12/03/2000 (CL), 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 12/03/2000 (CL), 18/03/2005 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe ambigüe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur acer, quercus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région. Varie du brun au verdâtre (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Téniocampe ambiguë. Méditerranéo-asiatique. En Europe, c’est une espèce largement répandue. En France, cette espèce printanière est l’une des plus communes. Hygrophile elle occupe les milieux forestiers jusque dans les zones urbaines. On récolte des adultes de cette espèce facilement en battant les chatons de saules en IV (NT). Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur Betula, Acer, Salix, Tilia et Crataegus, en IV-V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Etusson 10/03/2001 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL), 28/04/2006 (CL) - Niort 18/07/1970 (NT), 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1971 (NT), 07/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, galium, genista, quercus. Elle est visible en juin. Répandu partout ; la deuxième génération est la plus abondante en Bretagne, et la première en Poitou. L’aberration gothicina H.S. (signes noirs des ailes antérieures réduits à des points isolés) a fourni deux exemplaires à Angers (Delah.) et un exemplaire à Niort (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gothique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France et souvent très commune en de nombreuses régions. Occupe les régions boisées, les prairies, les clairières et atteint les hauts sommets en montagne. L’adulte visite au crépuscule et en soirée les chatons de saule. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Chenille polyphage sur plantes basses et arbustes, Medicago, Genista, Rumex, Galium, Sorbus, Prunus, Tilia, Quercus, etc, en IV-VI.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 16/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) - Chizé 04/04/1980 (NT), 17/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 21/03/1973 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 23/05/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 29/03/1976 (NT), 01/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 08/04/2006 (AG), 15/03/2008 (AG), 06/04/2010 (AG) -Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Martin d’Entraigues 06/05/2010 (chenille) (Conort Nadège) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 01/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 17/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 23/04/1982 (NT), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Ostrinia nubilalis (Hübner, 1796)
Pyrale du maïs

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du maïs. Envergure : 25-30 mm. Période de vol : V-IX en deux générations. Chenille sur de nombreuses plantes (Zea, Humulus, Panicum, Cannabis, Beta …). Espèce considérée comme ravageuse du maïs.

I. Niort 11/07/1905 (HG).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 31/08/2006 (CL) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Coulon 26/05/1992 (CL) - Fressines 08/08/2006 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - Hanc 15/08/2002 (AG) - La Mothe Saint-Héray 19/05/1970 (NT), 17/07/1980 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Niort 16/07/1970 (NT), 19/07/1980 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Sansais 28/07/1989 (CL) - Villiers en Bois 25/06/2001 (AG), 25/08/2001 (AG), 09/09/2005 (AG), 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ostrinia nubilalis (Hübner, 1796)
Oxyptilus tristis (Zeller, 1841)
Observations récentes :
Identification à confirmer
Observation de West Hazel - La Clotte (17) - 27/09/2016 Identification à confirmer
Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Romegoux (17) - 09/06/2016 Identification à confirmer
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 07/09/2010

lire la suite de l'article : Oxyptilus tristis (Zeller, 1841)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine, du cirse acaule, des sedum. La chenille vit sur daucus, foeniculum, pimpinella, saxifraga, seseli et diverses autres ombellifères ; sur notre littoral, elle doit manger crithmum maritimum, cité par Vérity comme alimentant exclusivement cette chenille sur la côte toscane. Elle est visible de mai à juillet puis de août à octobre. Cette espèce est répandue et assez abondante dans la région. Dans quelques exemplaires la ligne noire qui limite intérieurement la rangée des macules bleues s’élargit vers son milieu en denticulations dont la pointe se rapproche beaucoup du trait noir de la cellule discoïdale et même peut confluer avec lui. Cette aberration, dont on a retrouvé quelques exemplaires dans toute la région, a été rattachée à tort à sphirus Hb., pour laquelle ce rapprochement n’a pas lieu. Elle offrirait plutôt, mais sous ce seul rapport, quelque analogie avec asiatica Mén. et hospitonides Obth. Plus répandue est la variation burdigalensis Trimoulet, qui comprend des individus de la seconde génération dont la couleur foncière est d’un jaune orangé plus ou moins foncé. (La dénomination burdigalensis est synonime de aurantiaca Speyer, et de crocea Guenée. Mais cette dernière est de 1867, alors que le Catalogue de Trimoulet figure dans la livraison des Actes de la Société Linéenne de Bordeaux datée du 1er avril 1858. - Le nom aurantiaca Speyer date aussi de l’année 1858). Nos exemplaires de burdigalensis ne présentent qu’en dessus leur teinte plus rembrunie, le dessous restant de même nuance que dans la forme typique. En Vendée on rencontre environ un burdigalensis sur dix machaons capturés (Lucas). Près de l’angle apical des ailes supérieures, le premier intervalle jaune qui précède la bande foncée marginale est normalement occupé par un gros point noir, qui touche aux deux nervures. Mais il arrive que ce point est plus petit et isolé, et que parfois il fait défaut. D’autres exemplaires, trouvés dans toute la région, mais assez rarement, offrent un second point, placé au-dessous du premier, dans le second intervalle jaune. C’est l’aberration bimaculatus Eim. - Un exemplaire pris en bordure de la forêt de Chizé à Marigny (79), le 24 août 1911, et qui se rattache, par sa teinte ochracée clair, à burdigalensis, a l’abdomen en entier jaune serin, sauf, en-dessus, une bande noirâtre basale qui expire en pointe sur le 4 ème segment. Elle peut être nommée zanclaeus, par analogie avec la forme correspondante de podalirius (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Machaon. Répandue dans toute l’Europe, espèce parfois migratrice. Partout en France, plus commun dans le sud. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine. La chenille vit sur Daucus, Foeniculum, Pimpinella, Saxifraga, Seseli et diverses autres Apiacées, en VI-X.

I. Répandu et abondant partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/07/2008 (CL), 06/05/2009 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 17/06/2006 (Bonnet Stéphane), 30/04/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 10/10/1987 (chrysalide) (AG) – Cherveux 27/07/2010 (Debordes Laurent) - Chiché 30/09/2010 (Courtin Bernard) - Coulon 27/08/2009 (Petit Antoinette) - François 01/06/1968 (NT) - Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 01/07/1971 (NT), 22/01/1984 (NT), 14/06/1984 (NT), 21/07/1990 (NT), 30/08/2009 (Chupeau Pierre) - La Mothe Saint-Héray 20/04/1968 (NT) - Magné 02/07/2005 (Breuil Sandrine) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/08/1940 (MG), 10/05/1949 (MG), 19/05/1949 (MG), 12/07/1949 (MG), 27/05/1959 (MG), 15/07/1959 (MG), 25/08/1963 (MG), 29/05/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 04/06/1971 (NT), 02/10/1990 (chenille) (AG), 09/05/1991 (AG), 03/10/2003 (chenille) (AG), 02/07/2004 (AG), 02/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 26/09/1992 (chenille) (AG), 24/07/1993 (AG) – Scieq 21/07/2011 (AG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 06/09/2003 (AG) – Sainte-Blandine 06/08/1968 (NT) - Sainte-Radegonde 02/05/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard), 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur prunus spinosa, rubus, lonicera, genista, hedera, quercus, etc. Elle est visible en juin puis en septembre. C’est l’espèce la plus répandue et le plus commune. Un exemplaire très petit, pris à Auzay (Vendée), le 11/06/1901, a les ailes gris blanchâtre, et se rapporte à l’aberration abstersaria B. (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie rhomboïdale. Europe centrale et méridionale, Asie Mineure jusqu’à l’Altaï où elle s’avère néanmoins assez localisée. France : elle a une large répartition en divers milieux y compris en montagne. Affectionne les bois clairs, les friches et jusqu’en milieu urbain. Espèce plurivoltine en IV-IX. La chenille hiverne. Chenille sur une grande variété d’arbres et arbustes, Hedera, Ligustrum, Betula, Abies, Cerastium, Clematis, Rubus, Rosa, Sorbus, Galium, Lonicera… La chrysalidation a lieu dans un cocon rattaché à une brindille.

I. C’est l’espèce la plus répandue et la plus commune (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Cours 11/09/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Crèche 18/09/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/05/1971 (NT), 04/09/1971 (NT), 02/09/1972 (NT), 05/07/1973 (NT), 27/05/1992 (CL) - Magné 04/06/1971 (NT), 07/05/2000 (AG), 26/05/2001 (AG), 08/05/2008 (AG) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 09/05/1957 (MG), 23/05/1970 (NT), 11/05/1971 (NT), 17/05/1971 (NT), 23/09/1984 (NT), 21/05/1993 (AG), 04/05/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 19/04/1997 (AG), 30/04/1997 (AG), 18/10/1998 (AG), 30/04/2006 (AG), 12/05/2006 (AG), 14/05/2006 (AG), 10/08/2007 (AG), 06/06/2008 (Rebeyrol Christian) - 11/07/2009 (AG), 21/08/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 09/05/2010 (AG), 24/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL), 23/08/2001 (CL) - Sansais 26/07/1994 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL), 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 22/06/1970 (NT), 25/06/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 05/07/1980 (NT), 07/10/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur lamium, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Très commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Craintive. Méditerranéo-asiatique. Occupe toute l’Europe, ainsi que toute la France. Se rencontre dans tout type de milieux jusqu’en zone urbaine. Paradoxalement les imagos ne viennent que très peu à la lumière (NT). Espèce plurivoltine en III-XI hiverne et reparaît en I-II. Chenille sur nombreuses plantes herbacées, très facile à observer, en II-IV puis en VII-X.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 23/08/2008 (CL), 27/02/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 18/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/05/1957 (MG), 28/08/1969 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marigny 01/07/1994 (CL) - Massais 20/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 15/05/1999 (CL) - Niort 24/04/1951 (MG), 02/04/1957 (MG), 24/05/1957 (MG), 15/08/1960 (MG), 12/01/1961 (MG), 14/01/1961 (MG), 22/07/1969 (NT), 19/03/1970 (NT), 03/04/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 02/10/1971 (NT), 20/03/1975 (NT), 22/09/1975 (MG), 10/04/1983 (NT), 13/06/1992 (AG), 10/10/1996 (AG), 15/10/1996 (AG), 09/06/1998 (AG) 15/07/2000 (AG), 15/06/2000 (chenille) (AG), 28/10/2007 (AG), 18/03/2008 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian), 20/04/2009 (Rebeyrol Christian) - Prin-Deyrançon 08/07/1971 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT), 17/05/1993 (CL), 18/04/2009 (Vanderschueren Claire) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 29/06/1970 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Piéride du navet

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Prairies, bois frais, jardins. Chenille sur brassica napus et rapa, sinapis. Elle est visible en juin et septembre. Les exemplaires de printemps ont le dessin du dessous des ailes un peu plus marqué que dans la génération estivale, qui répond à la forme napaeae Esp. Cette seconde génération donne, comme dans rapae et manni, des exemplaires de la variété quaterpuncta. J’ai rencontré dans les Deux-Sèvres quelques exemplaires de napi dont l’extrémité des nervures, fortement écrite en noir, et dilatée près de la frange, prête assez facilement à la confusion avec l’espèce asiatique (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du navet. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Très commune. L’imago est visible en III-X, en deux générations. Prairies, bois frais, jardins. Chenille sur Brassica napus et B. rapa, Sinapis, en VI IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 30/06/2011 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 24/09/2011 (Jacq Patrick) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 11/08/2011 (AG) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic), 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 22/06/2009 (Séchet Vanina), 08/07/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 16/06/1976 (CL), 21/06/1977 (CL), 18/09/1979 (CL) - Chanteloup 25/06/2007 (Bonnet Stéphane) - Chef-Boutonne 16/05/2005 (CL) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 06/08/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 19/03/2011 (Debordes Laurent) - La Garette 14/06/1992 (AG) - La Mothe Saint-Héray 31/03/1957 (MG), 18/04/1981 (NT) - Le Chillou 30/08/1972 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/05/1954 (MG), 08/08/1971 (NT), 04/09/1977 (NT), 19/07/1980 (NT), 09/09/1980 (NT), 13/09/1980 (NT), 15/09/1980 (NT), 17/09/1980 (NT), 09/04/1981 (NT), 19/06/2005 (CL), 12/08/2005 (AG), 18/08/2007 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT) - Sainte-Gemme 02/04/2005 (CL) - Taizé 07/04/2007 (CL) - Villiers en Bois 02/07/1955 (MG), 20/07/1955 (MG), 06/04/1957 (MG), 03/04/1961 (MG), 08/04/1961 (MG), 29/05/1964 (MG), 16/09/2007 (AG) – Voultegon 04/07/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Robert le diable

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Quelques exemplaires hivernent et reparaissent en mars-avril. Vergers, bords des chemins. Chenille sur ulmus, urtica, corylus (tout l’été). Commun dans toute la région. De rares exemplaires avec le C réduit à une tache blanche filiforme, ont été pris en Maine et Loire (Delah.), en Charente-Maritime (Delav.) et en Gironde (Trim).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Robert le diable. La couleur du fond est très variable au fil des saisons et des générations. Espèce largement répandue en Europe et en France. Fréquente les clairières et les lisières des bois ainsi que les allées forestières. Espèce univoltine à trivoltine suivant la latitude et l’altitude en II-X. Chenille sur Urtica, Ulmus, Humulus.

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Argenton les Vallées 03/10/2011 (Courtin Bernard) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 17/03/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/05/1975 (CL), 27/09/1997 (CL), 11/09/2004 (CL), 15/11/2004 (CL), 27/10/2007 (CL) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Epannes 27/06/1971 (NT) - Etusson 26/03/1989 (CL) - Genneton 04/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 02/06/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 29/07/1971 (NT) - Marnes 12/06/2005 (CL), 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Massais 19/03/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/08/1998 (CL) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 23/07/1954 (MG), 09/09/1962 (MG), 05/09/1976 (NT), 18/10/1979 (NT), 19/10/1979 (NT), 20/03/1981 (NT), 14/09/1981 (NT), 07/10/1981 (NT), 29/09/1983 (NT), 19/06/2005 (CL), 21/07/2002 (AG), 21/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 05/09/1976 (NT) - Saint-Jean de Thouars 20/10/2004 (AG) - Sainte-Gemme 30/09/2005 (CL), 02/10/2005 (CL) - Sainte-Radegonde 09/04/2010 (Meyer Daniel) – Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 07/09/1957 (MG) – Voultegon 23/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Pterophorus pentadactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore blanc

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 26-34 mm. Période de vol : VI-VII puis en IX. Chenille sur Convolvulus arvensis, plus rarement sur Calystegia sepium.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Niort 15/08/2001 (AG), 15/07/2002 (AG) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pterophorus pentadactyla (Linnaeus, 1758)
Pyralis farinalis (Linnaeus, 1758)
Pyrale de la farine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale de la farine. Envergure : 22-26 mm. L’imago est visible en V-IX. Se rencontre surtout dans et aux abords des habitations. Chenille sur débris végétaux (paille, grains, légumes secs, fruits secs …).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Niort 06/05/1948 (NT), 09/07/1948 (NT), 14/06/1949 (NT), 26/09/1980 (MG), 15/09/2002 (AG), 28/08/2008 (Rebeyrol Christian), 17/08/2009 (AG), 15/08/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyralis farinalis (Linnaeus, 1758)
Pyrausta purpuralis (Linnaeus, 1758)
Pyrale pourpre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 20 mm. Période de vol : V-VI puis en VII-VIII. Chenille sur diverses Lamiacées (menthes, origans, thym, brunelle…) et plantains.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Chizé 06/07/1970 (MG), 25/08/1976 (MG) - Genneton 19/09/2010 (Miteu Martine) - Hanc 15/08/2002 (AG) - La Mothe Saint-Héray 21/07/1955 (NT), 22/09/1976 (MG) - Niort 15/05/1948 (NT), 09/08/1980 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 07/07/1996 (CL) - Villiers en Bois 26/06/1948 (NT), 19/07/1964 (NT), 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrausta purpuralis (Linnaeus, 1758)
Pyrgus armoricanus (Oberthür, 1910)
Hespérie des potentilles

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Prés secs, champs, coteaux. Chenille sur polygala, dipsacus, potentilla. Elle est visible en avril puis en juin. Cette espèce polymorphe a été recemment démembrée par suite de la différenciation des genitaliae. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, appartient à la v. armoricanus Obth. Elle figure sur le pl. LVII de la Lépidoptérologie comparée, aux n° 509 à 520. La forme prise à Angoulême (Obth.) et dans toute la partie méridionale de la région, se réfère à alveus typique.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie des potentilles. Sud et centre de l’Europe, éteinte en Belgique. Très rare dans le nord et l’ouest de la France, présente ailleurs. Période de vol : V-VI puis en VIII-IX. Fréquente les lieux secs et herbus. Chenille sur Potentilla, Fragaria, Helianthemum.

I. La forme d’alveus la plus répandue dans la Bretagne, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime, appartient à la v. armoricanus Oberthür (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 03/10/2011 (Courtin Bernard) – La Crèche 04/10/2010 (Debordes Laurent).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus armoricanus (Oberthür, 1910)
Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Hespérie de la Reine-des-prés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin . Prairies, luzernes, coteaux herbus. Chenille sur potentilla, fragaria, rubus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun dans toute la région. Dans l’ab. taras Bgst, les macules blanches du dessus des ailes antérieures sont confluentes.

Charente : Ab. taras très nette, Angoulême (Dupuy).

Deux-Sèvres : 2 esemplaires de l’ab. taras, forêt de Chizé, 08/05/1912 (Lucas).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux générations, en avril mai et juin (Reverdin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie de la Reine-des-prés. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Prairies, luzernes, coteaux herbus. Chenille sur Potentilla, Fragaria, Rubus, etc, en VI puis en X.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de Chizé 2 ex. 08/05/1912 (DL).

II. Beauvoir sur Niort 26/04/1998 (CL) - Chauray 17/05/1948 (MG) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Genneton 04/09/2011 (Miteu Martine) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marigny 27/04/1993 (CL) - Saint-Maxire 10/05/1971 (NT) - Villiers en Bois 20/05/1946 (MG), 15/05/1949 (MG), 13/05/1956 (MG), 10/06/1956 (MG), 13/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Pyronia tithonus (Linnaeus, 1767)
Amaryllis

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de juillet à août (Rochefort, 5 juillet-7 septembre). Sur les ronces, les arbustes. Chenille sur poa annua, milium effusum. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Amaryllis. Europe du sud et de l’ouest, espèce disparue de Slovaquie. En France, espèce répandue et localement abondante. Fréquente les lisières, les landes arbustives, les haies et les prairies. Espèce univoltine en VII-IX. Chenile sur Poa et autres graminées.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) – Bressuire 23/07/2009 (Séchet Vanina) - Boussais 21/07/2008 (CL) - Cersay 08/07/1976 (CL), 26/06/1978 (CL) - Chanteloup 01/08/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 01/08/1948 (MG), 06/08/1955 (MG) - Fressines 02/08/2006 (AG), 06/08/2009 (AG) – Genneton 05/08/2009 (Miteu Martine) – La Crèche 20/07/2010 (Debordes Laurent) - Magné 29/07/1971 (MG) - Missé 22/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 18/07/1955 (MG), 28/07/1971 (NT), 02/07/1976 (NT), 10/07/1976 (NT), 17/08/1980 (NT), 26/08/1991 (AG), 15/08/2004 (AG) - Saint-Jean de Thouars 10/08/2000 (AG), 26/07/2009 (AG) - Saint-Maxire 19/07/1948 (NT), 26/08/1962 (MG), 28/07/1970 (NT) - Tessonière 21/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyronia tithonus (Linnaeus, 1767)
Pyropteron chrysidiformis (Esper, 1782)
Sesie de l’oseille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille dans racines de rumex, artemisia, helichrysium. Répandu et assez commun partout. M. Le Cerf a décrit récemment (Bull. Soc. ent. Fr. 1909. p 118), d’après les exemplaires pris à Vannes, une forme nigripes ayant les tarses noirs à toutes les pattes. Elle a été également prise à Niort le 02/07/1905 (Gelin) ; à Auzay, le 02/07/1906 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie de l’oseille. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille dans racines de Rumex, Artemisia, Helichrysium.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. La Crèche 17/05/1974 (NT), 09/07/1975 (NT), 25/06/1982 (NT), 05/06/2008 (NT) - Niort 15/06/1940 (MG), 15/06/1940 (NT) , 06/06/1980 (MG), 07/08/1980 (MG) - Souvigné 27/06/1948 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyropteron chrysidiformis (Esper, 1782)
Rhodometra sacraria (Linnaeus, 1767)
Phalène sacrée, Aspilate sacrée, Vestale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à novembre. Chenille sur anthemis, rumex, polygonum.

Charente-Maritime : Royan (Delam, d’après Berce).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Assez commun certaines années dans le sud des Deux-Sèvres, au cours de la première quinzaine de septembre (Hanc, Souché). La variété sanguinaria a été prise à Souché (coll. D. Lucas). Des exemplaires de couleur intermédiaire entre la forme normale et la sanguinaria, à Hanc (79).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène sacrée. Espèce cosmopolite et migratrice de la partie atlanto-méditerranéenne de l’Europe. En France, largement répandue. Fréquente les friches, les maquis et les bandes côtières. Espèce plurivoltine en III-XI. Chenille polyphage sur Rumex, Anthemis, Polygonum aviculare…

I. Assez commun certaines années dans le sud des Deux-Sèvres, au cours de la première quinzaine de septembre (Hanc, Souché). La variété sanguinaria a été prise à Souché (coll. D. Lucas). Des exemplaires de couleur intermédiaire entre la forme normale et la sanguinaria, à Hanc (RL1983).

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Magné 25/08/2005 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2000 (CL) - Reffannes 25/06/2010 (CL) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhodometra sacraria (Linnaeus, 1767)
Rivula sericealis (Scopoli, 1763)
Soyeuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Soyeuse. Eurasiatique. Largement répandue à travers toute l’Europe tempérée ; atteint 1600 m dans les montagnes. France : généralement commune. Affectionne les prairies humides et les zones boisées marécageuses, les marais et bords des cours d’eau. Espèce bivoltine, voir trivoltine en V-IX. Chenille hivernante à l’état larvaire sur les Carex et graminées spontanées. Cette espèce ressemble, en forme, quelque peu à une pyrale (NT).

I. Répandu et commun dans toute la région (G&D 1912). Niort 25/06/1902 (HG), 25/07/1903 (HG), 08/06/1904 (HG), 13/06/1904 (HG) - Le Fief de François 25/08/1904 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 20/09/1980 (NT) - Fressines 09/09/2006 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 06/06/1969 (NT), 08/06/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 26/09/1983 (NT), 06/08/1997 (AG), 07/09/2008 (Rebeyrol Christian), 20/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Sansais 17/06/1992 (AG) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rivula sericealis (Scopoli, 1763)
Satyrium ilicis (Esper, 1779)
Thécla de l’Yeuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Clairières des bois. Recherche les fleurs de ronce. Chenille sur ulmus, quercus. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région, ainsi que l’aberration cerri Hb., dont les ailes antérieures sont pourvues en dessus d’une grande macule fauve. On rattache généralement à cette espèce la forme aesculi Hb., dans laquelle la ligne blanche du dessous de ces mêmes ailes manque ou est peu apparente et dont M. Oberthür, après Guenée, fait une espèce distincte, spéciale au midi de la France et à l’Espagne. A vrai dire, les exemplaires de l’Ouest considérés comme aesculi se distinguent tellement peu d’ilicis typique qu’il est bien inutile de les en séparer.

Charente : M. Dupuy a pris à Angoulême, le 14/06/1909 un exemplaire mâle dans lequel la ligne blanche qui accompagne intérierement les macules fauves est très élargie. M. Obth. la figure et la décrit sous le nom d’aberration albospersa Obth. dont les taches fauves du dessous sont surmontées d’une ligne de chevrons blancs parallèle à la ligne blanche extra cellulaire normale ; ainsi qu’un exemplaire mâle chez lequel cette dernière ligne n’existe qu’à l’état de vestige (Ent. comp. IV, 75).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla de l’Yeuse. Espèce répandue en Europe centrale et méridionale. L’imago est visible en VI-VIII. Clairières des bois, landes boisées. Recherche les fleurs de ronce. Chenille sur Ulmus, Quercus, en V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Chizé 13/06/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 30/06/2010 (Debordes Laurent) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marigny 27/06/1988 (CL) - Niort 22/08/2008 (CL) - Pressigny 20/06/2009 (CL) - Sainte-Gemme 18/06/2006 (CL) - Villiers en Bois 23/06/1947 (MG), 19/06/1949 (MG), 13/06/1959 (NT), 27/06/1971 (NT), 01/07/1971 (MG), 15/07/1972 (NT), 20/06/1983 (NT), 28/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium ilicis (Esper, 1779)
Aspitates ochrearia (Rossi, 1794)
Aspilate ochracée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur scabiosa, lotus, genista, taraxacum. Elle est visible en avril puis en juin. Répandu et très commun partout dans la région. Varie du jaune citron au jaune brun. La forme unicolorata Seeb. (dessin des ailes non ponctué de brun), a été prise en Vendée, à Saint-Nicolas de Jard (Lucas) et aux Sables d’Olonne (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aspilate ochracée. Europe méridionale répandue jusqu’en Asie. En France, par endroits mais surtout en zone atlantique et méridionale. Affectionne la zone du littoral mais aussi les collines chaudes. Espèce bivoltine et parfois trivoltine en V, puis en VIII et quelquefois en IX. Chenille sur Scabiosa, Thymus, Lavandula, Daucus.

I. Répandu et très commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2008 (Wilding Neil) - Cersay 01/08/1977 (CL) - Chizé 18/07/1970 (NT), 11/05/1971 (NT) - François 01/06/1968 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 28/07/1997 (CL), 02/06/1998 (CL), 22/07/1998 (CL), 22/08/1999 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 15/05/1948 (MG), 26/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 10/05/1971 (NT), 23/05/2008 (Rebeyrol Christian) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG), 07/09/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aspitates ochrearia (Rossi, 1794)
Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Cucullie du bouillon-blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin. Chenille sur verbascum thapsus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brèche. Eurasiatique. Ça et là dans une grande partie de l’Europe. Largement répandue en France, parfois en nombre, dépasse 1600 m en montagne. En de nombreux milieux dont bordures des chemins de campagne, vallées rocailleuses, carrières, vignobles. Parfois difficile à séparer des espèces voisines. Dans les années 1990 cette espèce était très très commune sur la commune de La Crèche (79) (NT). Espèce univoltine en IV – VI. Chenille sur Buddleia, Scrophularia, Verbascum dont V. thapsus, en V-VIII.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) – Genneton 17/05/2008 (chenille) (Miteu Martine) – La Chapelle-Bâton 02/06/2000 (AG) - La Crèche 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/04/1990 (CL), 28/04/1998 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 18/06/1998 (CL) - Niort 27/06/1948 (MG), 23/04/1949 (MG), 24/05/1949 (MG), 22/04/1957 (MG), 27/04/1970 (NT), 18/03/1981 (NT), 19/03/1981 (NT), 22/03/1981 (NT), 25/03/1981 (NT), 26/03/1981 (NT), 25/05/1981 (NT) - Rom 02/04/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 12/06/2010 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (MG) - Sainte-Blandine 15/05/1979 (NT) – Villiers en Bois 24/04/2009 (Joris Antoine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Ecaille tigrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juillet puis de juillet à août en deux générations. (Le type décrit par Linné sous le nom de lubricipeda ales ailes blanches, marquées de points noirs). Chenille sur mentha sylvestris, polygonum, lamium, urtica, taraxacum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille de la menthe, l’Ecaille tigrée. D’un blanc pur, avec les ailes antérieures irrégulièrement parsemées de nombreux points noirs (en moyenne une trentaine). Abdomen jaune vif, vigoureusement ponctué de noir. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur végétaux très variés dont de nombreuses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT) - Cersay 19/07/1992 (CL) - Cours 10/07/2010 (Colas Anthony) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 06/06/1983 (NT), 09/06/1983 (NT), 03/06/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 10/08/1968 (NT), 04/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 28/05/1971 (NT), 08/05/2008 (AG), 19/08/2010 (AG) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 25/04/1948 (MG), 26/04/1948 (MG), 28/04/1948 (MG), 30/04/1948 (MG), 14/04/1957 (MG), 03/05/1959 (NT), 10/06/1969 (NT), 08/05/1971 (NT), 31/05/1971 (NT), 11/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 02/09/1980 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 21/07/1993 (AG), 01/06/1996 (AG), 14/05/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 12/07/2009 (AG), 20/07/2009 (AG), 06/04/2010 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Gelais 20/02/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT), 29/07/1992 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL) - Sainte-Blandine 30/05/1981 (NT) - Sansais 31/05/1981 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 06/05/1969 (NT), 02/06/1971 (NT), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Synaphe punctalis (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 22-27 mm. Fréquente les milieux ouverts. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans un fourreau de soie sur Globularia punctata et diverses mousses. Elle forme de nombreuses galeries de mousses sous les feuilles. Papillon très variable.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Fressines 17/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Genneton 27/06/2011 (Miteu Martine) - Niort 17/06/2007 (AG), 07/07/2007 (AG), 13/06/2009 (AG), 11/07/2009 (AG), 26/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Reffannes 02/07/2011 (CL) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synaphe punctalis (Fabricius, 1775)
Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Noctuelle cythérée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’août à septembre. Chenille sur graminées. Elle est visible en mai. Dans toute la région, mais plus ou moins commun selon les localités et les années. Les femelles prises à Biarritz sont plus grosses et de nuance plus claire que celles de Vendée (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cytherée. Méditerranéo-asiatique. En Europe, répartition semblable à sericata. Largement répandue en France sauf dans le Nord-Est. Espèce à tendance thermophile, en prairies, pelouses et clairières sèches. Espèce univoltine, en VII-IX. Chenille hivernante, elle se développe sur diverses graminées, en VIII-X puis en V.

I. Dans toute la région, mais plus ou moins commun selon les localités et les années (G&L 1912). Niort (HG).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/1997 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 11/09/1997 (CL), 22/08/1999 (CL), 27/08/2008 (CL) - Niort 30/08/1970 (NT), 24/02/1971 (NT), 21/08/1972 (NT), 31/08/1976 (NT), 18/08/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 17/09/1996 (AG), 20/08/1997 (AG), 12/08/1998 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 05/09/1998 (CL), 31/08/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Thymelicus acteon (Rottemburg, 1775)
Hespérie du chiendent

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Lieux herbus, boisés et secs. La chenille vit dans une feuille enroulée de triticum repens, brachypodium, calmagrostis. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du chiendent. Localisée dans le sud et le centre de l’Europe, éteinte aux Pays-Bas. En France, répandue partout mais peu abondante. L’imago est visible en V-VIII. Lieux herbus, boisés et secs. La chenille vit dans une feuille enroulée de Triticum repens, Brachypodium, Calmagrostis, en V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 28/05/2011 (CL) - Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 11/06/2009 (Séchet Vanina) - Genneton 05/06/2011 (Miteu Martine) - Le Bourdet 26/06/1960 (MG) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 29/06/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 02/07/1980 (NT), 19/06/2005 (CL), 13/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT), 03/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 03/07/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 18/06/1960 (NT), 29/06/1960 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thymelicus acteon (Rottemburg, 1775)
Timandra comae (Schmidt, 1931)
Timandre aimée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, polygonum, atriplex. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Timandre aimée, le Talisman, l’Anguleuse. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Japon. En France, presque partout. Fréquente les bords des chemins, les prairies ouvertes, les bords d’étangs, les parcs et jardins. L’imago est visible en V-IX en deux générations. Chenille principalement sur Rumex et Polygonum, en VI puis en X.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 27/07/1998 (CL), 06/05/2000 (CL) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 25/07/1983 (CL) - Coulon 26/05/1989 (CL) - Fressines 08/08/2006 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Crèche 14/06/1973 (NT), 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/09/1971 (NT), 06/09/1980 (NT), 16/07/1982 (NT), 30/08/1983 (NT) - Magné 26/05/1970 (NT), 04/06/1971 (NT) - Massais 21/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/08/1999 (CL), 21/04/2007 (CL), 30/06/2007 (CL) - Niort 21/08/1956 (MG), 28/05/1957 (MG), 09/09/1957 (MG), 14/07/1969 (MG), 22/05/1971 (NT), 30/06/1971 (NT), 13/05/1982 (NT), 20/07/1982 (NT), 11/07/1983 (MG), 16/07/1983 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 13/05/1970 (NT), 18/05/1996 (AG), 30/08/2005 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Timandra comae (Schmidt, 1931)
Triodia sylvina (Linnaeus, 1761)
Sylvine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin, puis de août à octobre (surtout en mai et septembre) (on doit rectifier ces dates car sylvina est présente de août à novembre, Gelin et Lucas ont du prendre des lupulinus pour des sylvina). Vole au crépuscule, à très peu de distance du sol. Chenille sur rumex acetosa (racines). Répandu et assez commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sylvine. Eurasiatique. Europe moyenne et méridionale. Partout sauf en Corse. Affectionne les prairies, les espaces cultivés, les jardins. L’activité est crépusculaire et nocturne dans les deux sexes, mais les femelles, beaucoup plus grosses que les mâles, volent peu, après avoir pondu. Espèce univoltine en VIII-IX. Les chenilles, endophytes, se développent en deux ans dans les racines de nombreuses plantes basses (Althaea, Rumex, Taraxacum, Daucus, Verbascum, fougères, etc.).

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2000 (Wilding Neil) - Bougon 20/09/1980 (NT) - Chizé 07/09/1972 (NT), 30/09/1981 (NT), 20/09/1982 (NT), 03/09/1983 (NT) - Cours 11/09/2010 (AG) - La Crèche 05/09/1971 (NT), 09/09/1971 (NT), 09/10/1971 (NT), 01/09/1975 (NT), 15/09/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1972 (NT) - Magné 11/09/1969 (NT) - Niort 14/09/1948 (NT), 06/09/1949, (NT), 13/09/1957 (NT), 20/09/1957 (NT), 07/09/1959 (NT), 13/09/1959 (NT), 10/09/1960 (NT), 16/09/1963 (NT), 12/09/1964 (NT), 16/09/1972 (NT), 30/09/1980 (NT),13/09/1982 (NT), 17/09/1982 (NT), 15/09/2002 (AG), 08/09/2007 (AG), 15/09/2007 (AG), 16/09/2007 (AG), 23/09/2007 (AG) - Sansais 13/09/1985 (NT) - Villiers en Bois 30/11/1992 (CL), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 30/09/2005 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Triodia sylvina (Linnaeus, 1761)
Tyta luctuosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle en deuil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Vole en plein jour. Chenille sur malva, convolvulus arvensis. Elle est visible de juin à septembre. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Funèbre. Eurasiatique. Europe et toute la région paléarctique jusqu’en Sibérie orientale mais absente de l’extrême nord. En France, présente sur tout le territoire. L’adulte vole de jour sur les fleurs et fréquente les pentes herbeuses ensoleillées et les steppes, friches et jardins. Espèce bivoltine en IV-VII puis en VIII-IX. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Plantago, Convolvulus, Calystegia.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) - Beaussais 09/2004 (Wilding Neil) - Cersay 01/05/1990 (CL) - Fressines 17/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Genneton 21/08/2010 (Miteu Martine), 30/04/2011 (Miteu Martine) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT), 09/06/2010 (Debordes Laurent) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 01/06/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 03/07/1987 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 14/05/1948 (NT), 15/05/1948 (MG), 28/05/1970 (NT), 20/04/1971 (NT), 08/07/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 05/08/1983 (NT), 16/07/1989 (NT), 10/08/1993 (AG), 15/04/1997 (AG), 03/06/2006 (AG), 16/06/2009 (Rebeyrol Christian), 23/05/2010 (AG) - Rom 19/05/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 08/08/1993 (AG), 25/07/2009 (AG) - Sainte-Blandine 15/05/1975 (NT) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tyta luctuosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle Dame

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne en petit nombre et reparaît en mars-avril. Deux ou trois générations. Champs secs, luzernes, bords des chemins où il recherche les fleurs de centaurea calcitrapa. Chenille sur carduus nutans, lappa major, cirsium bulbosum, eryngium campestre, urtica, malva, echium. Elle est visible de juin à septembre. Ce papillon, appelé vulgairement la Belle Dame, est répandu dans toute la région, en état d’abondance très variable selon les années. Le réveil des papillons hibernants s’effectue dès que la température devient douce : cardui volait en grand nombre à Sainte-Pezenne, près Niort, le 22 février 1903 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Belle dame. Migratrice très répandue en Europe. En France, répandue partout mais d’abondance variable selon les années. Fréquente les habitats ouverts fleuris. Espèce qui peut certaines années migrer en très grand nombre (2009) ou n’être que rarement observée (2011) (AG). Espèce plurivoltine en III-XI. Chenille sur Carduus, Arctium.

I. Répandu dans toute la région. Abondance variable (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 21/05/2008 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 04/08/2009 (Miteu Martine), 23/06/2011 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 08/09/1957 (NT) - Magné 02/09/1971 (NT) - Missé 03/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 24/09/1948 (MG), 01/07/1950 (MG), 19/09/1954 (MG), 22/09/1954 (MG), 08/07/1955 (MG), 01/07/1956 (MG), 03/09/1958 (MG), 09/09/1958 (MG), 25/09/1980 (NT), 20/09/1983 (NT), 22/09/1985 (NT) 28/09/1985 (NT), 01/09/1996 (chenille) (AG), 22/04/2009 (Rebeyrol Christian) – Rom 19/05/2008 (Minot Jean-Louis) - Sansais 14/06/2009 (Vandserschueren Claire).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Grand hyponomeute du fusain

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand hyponomeute du fusain. Envergure : 19-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VII-VIII. Chenille sur Euonymus europaeus, en IV-V.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) – Genneton 05/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Zanclognatha lunalis (Scopoli, 1763)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille est polyphage. Répandu et assez commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie plumeuse. Eurasiatique. Occupe toute l’Europe. En France, elle est présente un peu partout. Dans la région méditerranéenne, peut être confondue avec Z. zellerallis. Thermophile, cette espèce affectionne les pelouses arbustives et les landes sèches. Espèce bivoltine, en V-VII puis en VIII-IX. Comme pour la plupart des Herminiinae, la chenille de Z. lunalis est détritiphage, consommant les feuilles sèches de Quercus, Fagus, ainsi que plusieurs plantes basses.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1973 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zanclognatha lunalis (Scopoli, 1763)
Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Coquette, la Zeuzère du Marronnier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août (Niort : 15 juin - 25 août). La chenille vit dans les troncs de frxinus, malus, juglans, ulmus, syringa vulgaris. Répandu dans toute la zone, et généralement commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zeuzère du poirier. L’imago est visible en VI-IX. Paléarctique. Largement répandue en Europe. En France, partout. Fréquente les forêts de feuillus et les parcs, jusqu’à 1000 m. Envergure : maximum 50mm. La chenille vit dans les troncs de Fraxinus, Malus, Juglans, Ulmus, Syringa vulgaris, toute l’année.

I. Répandu dans toute la zone, et généralement commun (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) – La Crèche 17/07/2005 (Chupeau Pierre), 20/08/2008 (chenille) (Chupeau Pierre) - Le Breuil sous Argenton 27/07/1987 (CL), 18/06/1998 (CL) - Magné 03/08/2010 (Collin Michel) - Massais 22/07/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 28/07/1987 (CL) - Niort 08/07/1957 (MG),19/06/1958 (MG), 15/08/1958 (MG), 22/08/1958 (MG), 19/09/1960 (MG), 24/07/1963 (MG), 07/07/1964 (NT), 16/07/1964 (MG), 30/07/1972 (MG), 19/08/1980 (MG) - Villiers en Bois 19/08/1980 (NT), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygène de la filipendule, Zygène de la spirée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août ; 2 générations au sud des Deux-Sèvres : mai à juin puis de août à septembre. Chenille sur trifolium, spiraea, hieracium. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. La confluence entre les deux macules médianes est fréquente ; celle entre les deux taches externes (v. cytisi Hb.) a été rencontrée à Auzay, le 05/07/1906 (Lucas) ; une ab. confluens, ou la couleur rouge occupe uniformément la plus grande partie du disque des ailes antérieures, est signalée de Dompierre, près La Rochelle, par M. Oberthur (Lép. comp. IV p. 560). Capturé en juin-août, à Angers (Delahaye) ; dans les Deux-Sèvres, en juin-juillet, et à Biarritz, le 06/09/1899 (Gelin). Un exemplaire de 39 mm d’envergure, pris en forêt de Chizé, le 07/07/1901, paraît se rapporter à la grande forme ochsenheimeri Z (Gelin). 1 exemplaire avec les ailes antérieures entièrement rouges, 15/06/1911, à Dompierre, peut être appelé miltosa (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène de la spirée, la Zygène de la filipendule. Répandue dans toute l’Europe. Envergure : 30-38 mm. L’imago est visible en V-IX ; deux générations : V-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Trifolium, Spiraea, Hieracium, Lotus. Elle est visible en V.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Availles-Thouarsais 07/07/1998 (CL), 20/07/1998 (CL) - Cersay 23/05/2008 (CL) - Le Chillou 27/05/1992 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Avertissement concernant les Zygaenidae : la détermination certaine passe par l’étude des genitalias. Il ne s’agit donc que de propositions d’identifications.




lire la suite de l'article : Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Pacha à deux queues
En Zone de garrigues riche en arbousiers bien exposée. Sol rocailleux . Aime à observer depuis un "perchoir". Vol très rapide. Ne se laisse pas facilement approcher.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Coenonympha corinna (Hübner, 1804)
Fadet tyrrhénien
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Porto (2A) - 25/05/2015 Observation de Brunet Claudie - alt350-400m Girolata (2A) - 11/06/2013

lire la suite de l'article : Coenonympha corinna (Hübner, 1804)
Hipparchia aristaeus (Bonelli, 1826)
Observation de Brunet Claudie - San-Antonino (2B) - 24/09/2010 Observation de Brunet Claudie - Aiguilles de Bavella (2B) - 21/09/2010

lire la suite de l'article : Hipparchia aristaeus (Bonelli, 1826)
Idaea ochrata (Scopoli, 1763)
Phalène ochreuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur stellaria media, alsine, myosotis, etc. Elle est visible en mai. Répandu et très commun partout. L’espèce a deux générations au sud de la Loire. Les exemplaires de la seconde génération sont de plus faible taille.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ocreuse. Sud de l’Europe. Présente dans toute la France. Fréquente les sites ouverts. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur diverses plantes basses dont elle mange les feuilles sèches et les pétales : Vicia, Potentilla, Festuca, Rubus...

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Coulon 28/07/1990 (CL) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/06/1998 (CL), 23/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 30/06/2007 (CL) - Niort 26/06/1948 (MG), 23/07/1948 (MG), 08/07/1956 (NT), 16/06/1982 (NT), 10/07/1982 (NT) - Saint-Maxire 03/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea ochrata (Scopoli, 1763)
Palpita vitrealis (Rossi, 1794)
Pyrale hyaline, Pyrale du jasmin
Synonyme de Palpita unionalis (Hübner, 1796)

lire la suite de l'article : Palpita vitrealis (Rossi, 1794)
Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Ecaille cramoisie, Ecaille fuligineuse
ADULTE. Ailes antérieures brun-rouge à brun cannelle foncé, portant en général un point sombre disco-cellulaire. Ailes postérieures rouge carminé clair avec une bande marginale noire d’extension très variable. PLANTES-HÔTES. Sur de nombreuses plantes arbustives ou herbacée, entre autres sur la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), le Prunellier (Prunus spinosa), la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata), le Séneçon jacobée (Senecio jacobaea) et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). HABITAT. Avant tout dans les milieux ouverts et modérément humides, par exemple sur les prairies à litière limitrophes des tourbières, le long des orées forestières et dans les jardins. BIOLOGIE. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde plus fournie que la première. L’adulte, de moeurs nocturnes, vole très occasionnellement de jour. La ponte est déposée à la face inférieure des feuilles de la plante-hôte en vastes ooplaques pouvant compter jusqu’à cinq cents oeufs. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan) Période de vol : Avril à Septembre, en deux générations.

lire la suite de l'article : Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Zygène des prés
Avertissement concernant cette espèce : la détermination certaine passe par l’étude des genitalias. Il ne s’agit donc que de propositions d’identifications.

lire la suite de l'article : Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Scopula marginepunctata (Goeze, 1781)
Frange picotée, Acidalie changée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur sedum album, teucrium, alsine, hippocredis. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout dans la région.

Deux-Sèvres : Commun, 1 exemplaire du 23 octobre (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie changée, la Frange picotée. Eurasiatique. Toute l’Europe à l’exception de l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les sites xériques et les éboulis. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille polyphage sur Gypsophila, Thymus, Origanum, Teucrium, Stachys, Artemisia, Achillea, Sedum.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912). 1 exemplaire du 23 octobre sans précision de lieu (HG).

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Genneton 15/06/2011 (Miteu Martine) - Magné 29/10/2000 (AG) - Niort 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula marginepunctata (Goeze, 1781)
Ypsolopha parenthesella (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-20 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VIII-IX. Chenille sur Corylus, Quercus, Fagus, Fraxinus, Populus, Carpinus, Crataegus, Malus, Betula.

I. Forêt de Chizé, 12/07/1913 (HG) - Forêt de l’Hermitain 25/06/1912 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ypsolopha parenthesella (Linnaeus, 1761)
Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Phalène emplumée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à novembre. Chenille sur quercus, prunus spinosa, salix, betula. Elle est visible en mai. Répandu partout. Rare ou commun suivant les années.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène emplumée. Europe, largement répandue, vole aussi de l’Asie Mineure jusqu’au Japon. France : espèce commune, elle est répandue partout. Habite les lieux boisés et les haies, certaines friches et même en milieu urbain. Espèce univoltine en X-XI. Hiverne à l’état d’œuf. Les chenilles vivent sur diverses essences à feuilles caduques, Quercus, Betula, Salix, Populus, Fraxinus, Ligustrum, Acer, elles s’enterrent pour se chrysalider dans un cocon de soie et de terre (NT).

I. Répandu partout. Rare ou commun suivant les années (G&L 1912).

II. Beaussais 11/2008 (Wilding Neil) - Cersay 21/09/1979 (CL) - La Crèche 16/10/1971 (NT), 12/12/1971 (NT), 21/11/1981 (NT), 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/09/1976 (NT), 24/10/1995 (CL) - Niort 14/10/2003 (AG) - Villiers en Bois 28/12/1997 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Pseudopanthera macularia (Linnaeus, 1758)
Panthère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur lamium, stachys, etc. Elle est visible en avril. Répandu et très commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Panthère. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Caucase. Présente partout en France. Fréquente les bois clairs, les haies, les lisières des forêts. Espèce facile à observer de jour dans les zones boisées. L’adulte présente une ornementation des plus variables (NT). Espèce univoltine en III-VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Lamium, Teucrium, Mentha, Salvia.

I. Répandu et très commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Chizé 23/06/1983 (NT), 23/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/04/1957 (MG), 18/05/1957 (MG), 07/05/1959 (MG), 07/05/1960 (MG), 16/05/2010 (Debordes Laurent) - Ménigoute 07/08/1990 (AG) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 20/05/1956 (MG), 02/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudopanthera macularia (Linnaeus, 1758)
Tyria jacobaeae (Linnaeus, 1758)
Ecaille du séneçon, Goutte-de-sang
Atteint 40mm de longueur. Jaune orangé vif, annelé de noir sur chaque segment. tête noire.

lire la suite de l'article : Tyria jacobaeae (Linnaeus, 1758)
Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Aurore, Piéride du cresson

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Bois frais, jardins, prairies. Chenille sur cardamine, barbarea vulgaris, brassica, alliaria, reseda, sisymbrium, turritis, arabis. Elle est visible en août. L’espèce est répandue et commune dans toute la région. Quelques exemplaires mâles et femelles portent un petit point noir dans l’angle rentrant de la discocellulaire, aux ailes inférieures (Maine et Loire, Deux-Sèvres).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aurore, La Piéride du cresson. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en II-VIII. Bois frais, jardins, prairies. Chenille sur Cardamine, Barbarea vulgaris, Brassica, Alliaria, Reseda, Sisymbrium, Turritis, Arabis, en VIII.

I. Répandu et commune dans toute la région (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 13/04/2011 (Courtin Bernard) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Beaussais 19/04/1981 (NT) - Cersay 12/07/1975 (CL) - Chanteloup 07/05/2006 (Bonnet Stéphane), 08/04/2010 (Rolland Ludovic) - Chizé 07/09/1959 (NT), 06/04/1981 (NT), 15/03/1984 (NT), 06/05/1990 (NT) - Frontenay Rohan Rohan 18/04/2009 (Sellier Nicolas) - Genneton 25/05/2010 (Miteu Martine), 14/04/2011 (Miteu Martine) – La Crèche 19/03/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG), 22/05/1969 (NT), 18/04/1981 (NT), 28/04/1994 (CL) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Ménigoute 02/06/1991 (AG) – Missé 03/04/2010 (Meyer Daniel) - Niort 18/05/1956 (MG), 04/04/1961 (MG), 09/04/1981 (NT), 04/05/2009 (Rebeyrol Christian), 26/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Périgné 14/05/1967 (NT) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Gelais 30/04/1990 (NT) - Saint-Généroux 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Lin 22/05/1997 (chenille) (AG) - Saint-Symphorien 16/05/1956 (MG) - Sainte-Blandine 13/05/1968 (NT), 03/06/1968 (NT), 30/03/1988 (NT) - Villiers en Bois 19/04/1954 (MG), 27/05/1954 (MG), 13/05/1956 (MG), 18/05/1956 (MG), 26/05/1956 (MG), 23/04/1960 (MG), 14/05/1967 (NT), 15/04/1968 (NT), 21/05/1968 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Gazé, Piéride de l’aubépine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur crataegus, prunus spinosa et autres arbres à noyaux. La chenille est visible de avril à mai. Habite toute la région et est plus ou moins abondant selon les années.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gazé, La Piéride de l’aubépine. Répandue dans une grande partie de l’Europe, localement en déclin. En France, disparue du nord-ouest, partout ailleurs. L’imago est visible en V-VI. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur Crataegus, Prunus spinosa et autres arbres à noyaux, en IV-V.

I. Habite toute la région. Plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Caunay (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Genneton 05/06/2010 (Miteu Martine) – Moutiers sous Argenton 15/06/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 20/06/1992 (AG), 12/06/1995 (AG) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG), 09/05/1948 (MG), 30/05/1948 (MG), 30/05/1959 (MG), 13/06/1959 (MG), 14/05/1960 (MG), 30/05/1981 (NT), 23/06/1983 (NT) – Voultegon 19/04/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Araschnia levana (Linnaeus, 1758)
Carte Géographique

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Dans le fascicule 2, tome 1 (1959), d’Alexanor, je notais la présence dans l’ouest de la France de ce papillon que n’avaient jamais rencontré les Lucas, Durand, D’Olbreuse, Gelin, Lacroix, etc.

Ma première capture date de juillet 1946 ; l’espèce avait été trouvée presque simultanément par le Commandant D. Lucas à Auzay.

J’ai noté que dans le Marais Poitevin, cette vanesse avait trois générations, la troisième (fin août-début septembre) étant la plus populeuse.

La progression de l’ortie à travers les cultures remplaçant les rouchis a favorisé l’expansion de ce nouvel hôte du marais que l’on rencontre depuis quelques années en pleine ville de Niort.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

JPEG


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Carte géographique. La forme printannière levana a le fond orange alors que celle estivale prorsa a le fond noir. Répandue en Europe moyenne où elle a étendu son aire de répartition au cours du 20 ème siècle. Fréquente les lisières et clairières des bois et les berges des cours d’eau. Espèce bivoltine ou trivoltine selon les régions en IV-IX. Chenille sur Urtica.

I. Dans le fascicule 2, tome 1 (1959), d’Alexanor, je notais la présence dans l’ouest de la France de ce papillon que n’avaient jamais rencontré les Lucas, Durand, D’Olbreuse, Gelin, Lacroix, etc. J’ai noté que dans le Marais Poitevin, cette vanesse avait trois générations, la troisième (fin août-début septembre) étant la plus populeuse. La progression de l’ortie à travers les cultures remplaçant les rouchis a favorisé l’expansion de ce nouvel hôte du marais que l’on rencontre depuis quelques années en pleine ville de Niort (RL 1983).

II. Amuré 28/05/1961 (NT), 22/07/2007 (AG) - Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Coulon 27/06/1996 (CL), 27/08/2008 (Rebeyrol Christian) - La Crèche 15/05/1989 (NT), 25/06/1989 (NT), 11/09/2010 (Debordes Laurent), 06/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 07/02/1956 (MG), 07/08/1956 (NT), 02/07/1959 (MG), 02/07/1960 (NT), 13/05/1969 (NT), 22/05/1969 (NT) - Magné 19/06/1969 (NT), 21/08/1969 (MG), 10/07/1970 (NT), 14/07/1970 (NT), 01/09/1970 (NT), 10/09/1970 (NT), 04/05/1971 (NT), 02/09/1971 (NT), 27/07/1981 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/04/2009 (CL) - Niort 04/11/2007 (chenille) (AG) – Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Souvigné 19/05/1968 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Araschnia levana (Linnaeus, 1758)
Argynnis paphia (Linnaeus, 1758)
Tabac d’Espagne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Bords des bois, haies ; sur les ronces en fleurs. Chenille sur viola crataegus. Elle est visible de mai à juin. Répandu et commun dans la région. La forme mélanisante et verdâtre de la femelle, variation valesina Esp., avec taches blanches et non fauves, n’est indiquée que dans un petit nombre de localités, sans doute par erreur pour quelques unes.

Charente : Variation Valesina, 2 exemplaires pris en juillet, forêt de la Braconne (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tabac d’Espagne. Espèce largement répandue dans toute l’Europe, éteinte aux Pays-Bas. Répandue dans toute la France. Fréquente les clairières et les lisières des bois et forêts. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Boësse 27/06/2011 (Courtin Bernard) - Chanteloup 03/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chizé 01/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT) - Coulonges-Thouarsais 28/07/2010 (Meyer Daniel) - Genneton 20/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 02/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/06/1959 (MG), 02/07/1960 (MG) - Marigny 14/07/2003 (AG) – Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Villiers en Bois 02/07/1955 (MG), 14/07/1955 (MG), 20/07/1955 (MG), 02/07/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 02/07/1960 (NT), 14/07/1960 (NT), 30/06/1968 (NT), 05/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Argynnis paphia (Linnaeus, 1758)
Aricia agestis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Collier de corail

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Champs et prairies. Chenille sur erodium cicutarium, melilot, onobrychis, trifolium. Elle est visible en mars puis en juillet. Assez commun et répandu partout.

Charente-Maritime : 1 exemplaire de Dompierre (août 1907) a quelques taches rouges du dessus remplacées par des taches pâles et même blanches (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Collier de corail. Espèce répandue et abondante en Europe et en France. Fréquente lesp elouses sèches, vignes abandonnées, orées forestières ensoleillées, sablières. Période de vol : IV-X en plusieurs générations. Chenille sur Geranium pratense, Erodium cicutarium.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (Courtin Bernard) - Availles-Thouarsais 18/05/1995 (CL), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Beauvoir sur Niort 27/09/1992 (CL) - Bouillé-Loretz 22/04/2010 (Courtin Bernard) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 05/07/2011 (Séchet Vanina) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) – Cirières 28/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fenioux 25/05/2011 (Chauveau Joseph) - Genneton 22/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 01/07/1989 (NT) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Magné 24/05/1970 (NT) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 03/05/1971 (NT), 10/05/1971 (NT), 10/07/1976 (NT), 28/05/2005 (AG), 22/04/2009 (Rebeyrol Christian), 28/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG), 23/08/2009 (AG) – Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Sansais 15/05/1992 (CL) - Verrines sous Celles 16/05/1970 (NT), 20/05/1999 (NT) - Villiers en Bois 15/08/1940 (MG), 09/07/1948 (MG), 19/07/1948 (MG), 07/09/1957 (MG), 05/08/1959 (MG), 29/07/1964 (MG), 27/07/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 30/08/2005 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aricia agestis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Silène

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Bords des chemins, pelouses sèches, coteaux rocailleux. Se pose à terre. Chenille sur anthoxanthum odoratum, lolium, bromus. Elle est visible de mai à juin. Circe est assez commun dans la partie de la région située au sud de la vallée de la Loire. La forme prise à Auzay, et qui ne paraît pas différente des autres exemplaires provenant de l’ouest océanique, a les deux premières taches blanches nettement dentées, et M. Fruhstorfer l’a appelée v. maga (Entom. Zeits. Stuttgart, mars 1909). 1 exemplaire pris le 30 juillet 1909 au Peu de Saint-Martin de Bernegoue (79) porte, sur la tache blanche placée entre les nervures médiane et sous-médiane un point noir bien marqué, mais non répété en dessous (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Silène. Sud et centre de l’Europe. En France, espèce commune dans le Midi, semble en progression vers le nord. Fréquente les bois clairs, les landes et pelouses sèches arborées ou buissonneuses. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Lolium, Bromus.

I. Répandu et assez commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/07/2011 (Debordes Laurent) - Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 17/06/1979 (CL) - François 02/07/1949 (MG) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Marnes 19/06/2005 (CL) - Niort 19/07/1947 (MG), 06/07/1950 (MG), 12/07/1956 (MG), 18/07/1956 (MG), 15/07/1964 (MG), 22/07/1980 (NT) - Pressigny 20/06/2009 (CL) - Saint-Symphorien 15/08/1921 (MG) - Villiers en Bois 06/07/1947 (MG), 19/07/1948 (MG), 19/08/1950 (MG), 14/07/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Coenonympha arcania (Linnaeus, 1761)
Céphale

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juillet. Dans les parties ensoleillées des bois herbus, sur les branches basses des taillis. Chenille sur melica ciliata. Elle est visible en mai. Commun et répandu partout. M. Oberthur fait remarquer que les exemplaires de notre région ont la couleur fauve moins foncée et moins brune qu’en Bretagne et dans les Pyrénées. Il signale en Charente et figure (Pl. XXXVII, F. 233 et 234) une aberration Dupuyi dont les exemplaires ont la couleur fauve remplacée par une teinte d’un blanc jaunâtre très clair, et que M. G. Dupuy a capturée plusieurs fois aux environs d’Angoulême. Cette variation pâle a été également prise à Gennes, en Maine et Loire (juin 1908) par M. Abot. L’ocelle apical du dessous des ailes antérieures, qui figure dans la description donnée par Linné, manque dans près de la moitié des exemplaires de l’ouest océanique.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Céphale. Espèce assez répandue en Europe à l’exception de la Grande-Bretagne et de l’extrême nord ainsi que de l’extrême sud. Disparue des Pays-Bas. En France, espèce répandue partout à l’exception du nord-ouest où elle est rare ou absente. Fréquente les prairies buissonneuses, les landes et clairières. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur Melica ciliata.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chauray 13/09/1947 (MG) - La Crèche 09/06/1989 (NT) - La Foye-Monjault 28/06/2000 (Tarde Frédéric) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1960 (MG) - Marigny 19/06/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 09/09/1947 (MG), 06/08/1955 (MG), 15/05/1960 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/04/1984 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG), 26/08/1962 (MG) - Villiers en Bois 28/05/1947 (MG), 30/05/1948 (MG), 14/05/1949 (MG), 30/05/1959 (MG), 27/08/1959 (MG), 14/06/1960 (MG), 11/06/1969 (MG), 06/06/1982 (NT), 13/06/1982 (NT), 20/06/1983 (NT), 28/06/1983 (NT), 11/06/1984 (NT), 23/06/1990 (CL), 26/08/1990 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coenonympha arcania (Linnaeus, 1761)
Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Souci

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Champs cultivés, luzernes, dunes pourvues de plantes fleuries. Chenille sur trifolium, cytisus, onobrychis sativa, medicago, vicia, lotus. Elle est visible en mais puis en juillet et septembre. Répandu et commun dans toute la région. La forme pâle helice Hb. et la forme helicina Obth., intermédiaire entre cette dernière et le type de couleur safranée, ont été rencontrées ça et là avec ce dernier.

Deux-Sèvres : var. helice, rencontrée en petit nombre à François et à Souché. Un exemplaire d’helicina "de la plus grande fraîcheur" trouvé au Bourdet, le 20/09/1908 (Gelin) a été mentionné par M. Obth. (Lépidopt. comp., fasc. III, p. 174.

Charente- Maritime : Les v. femelle helicina Obth. et helice Hb., ont été observées dans les dunes de la Grande côte de Royan en août 1908. Elles y formaient environ 1/100 de l’ensemble des edusa, observées en abondance autour des touffes en fleurs de solidago virgaurea (Lucas, Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Lucas Daniel - Complément 1932 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Plusieurs exemplairesavec trois ailes typiques et la quatrième de la forme helice Hb., ou de la forme helice avec trois ailes normales et la quatrième typique, ont été capturés ou observés à Dompierre sur mer (17), en septembre 1930 (Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Trois générations les années chaudes. La troisième génération s’observe au cours de la première quinzaine d’octobre ; elle présente dans le sud des Deux-Sèvres et le nord des Charentes la particularité suivante : presque tous les exemplaires femelles ont une couleur intermédiaire entre helice et la forme typique ; il n’y en a pas deux semblables. On pourrait admettre que la couleur moyenne est celle d’helicina. Certains mâles tendent eux aussi vers une forme pâle.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Souci. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Espèce migratrice qui peut-être abondante certaines années. L’imago est visible en IV-XI, en deux générations. Champs cultivés, luzernes, dunes pourvues de plantes fleuries. Chenille sur Trifolium, Cytisus, Onobrychis sativa, Medicago, Vicia, Lotus, en V-VII puis en IX.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912). Trois générations les années chaudes. La troisième génération s’observe au cours de la première quinzaine d’octobre. Elle présente dans le sud des Deux-Sèvres et le nord des Charentes la particularité suivante : presque tous les exemplaires femelles ont une couleur intermédiaire entre helice et la forme typique ; il n’y en a pas deux semblables. On pourrait admettre que la couleur moyenne est celle d’helicina. Certains mâles tendent eux aussi vers une forme pâle (RL 1983).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Boismé 08/10/2010 (Rolland Ludovic) - Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Bressuire 06/10/2010 (Séchet Vanina) – Chambroutet 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 28/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chizé 26/07/1975 (NT), 09/08/1988 (NT) - Coulon 28/09/1947 (MG) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 16/10/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 31/07/1974 (NT), 13/09/1980 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/08/1947 (MG), 27/09/1995 (CL) - Le Bourdet 06/07/1968 (NT) – Niort 21/08/1954 (MG), 18/07/1955 (MG), 29/09/1955 (MG), 02/10/1955 (MG), 03/10/1968 (MG), 10/05/1970 (NT), 10/05/1971 (MG), 06/07/1971 (MG), 16/09/1981 (NT), 17/09/1981 (NT), 20/09/1981 (NT), 25/09/1981 (NT), 28/09/1981 (NT), 06/10/1981 (MG), 14/10/1982 (NT), 18/07/1983 (NT), 01/09/1992 (AG), 26/05/2010 (Rebeyrol Christian), 12/10/2010 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) – Saint-Martin de Mâcon 05/08/2010 (Meyer Daniel) – Saint-Sauveur 07/07/2010 - Sainte-Blandine 06/08/1967 (NT), 14/09/1980 (NT) - Thiors 27/08/2006 (AG) – Thouars 14/06/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 28/07/1955 (MG), 27/09/1955 (MG), 01/10/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 29/07/1964 (MG), 27/07/1967 (NT), 13/09/1980 (NT), 13/09/1981 (NT), 05/10/1981 (NT), 26/04/1994 (CL) – Voultegon 22/10/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Colias hyale (Linnaeus, 1758)
Soufré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à octobre en deux générations. Champs cultivés, trèfles, luzernes, friches. Chenille sur trifolium, medicago, vicia, coronilla, hippocrepis, lotus. Elle est visible en juin puis en octobre. Commun partout, en 2, 3 générations. La macule de l’espace apical et marginal des ailes supérieures est quelquefois entièrement noire (ab. uhli Verity).

Deux-Sèvres : Un exemplaire en forêt de Chizé (79), très voisin de v. uhli (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Soufré. Espèce répandue en Europe centrale. En France, surtout dans le centre-ouest et dans la moitié est. L’imago est visible en IV-X, en deux ou trois générations. Champs cultivés, trèfles, luzernes, friches. Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalia. Chenille sur Trifolium, Medicago, Vicia, Coronilla, Hippocrepis, Lotus, en VI puis en X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Foye Monjault 01/08/1998 (Tarde Frédéric), 28/06/2000 (Tarde Frédéric) - La Mothe Saint-Héray 02/07/1960 (NT) - Niort 02/10/1955 (MG), 03/05/1971 (MG), 28/09/1976 (MG) - Saint-Maxire 26/08/1962 (MG), 03/07/1969 (MG) - Sainte-Verge 29/07/1948 (MG) - Villiers en Bois 09/09/1948 (NT), 19/09/1948 (MG), 05/07/1949 (MG), 20/07/1955 (MG), 15/09/1955 (NT), 27/08/1959 (MG), 03/05/1971 (NT) - Vouillé 16/07/1955 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colias hyale (Linnaeus, 1758)
Cyaniris semiargus (Rottemburg, 1775)
Demi-Argus

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à août en deux générations. Prairies fraîches. Chenille sur melilotus, astragalus, anthyllis vulneraria. Elle est visible en juin. Répandu partout ; commun au sud de la Loire. Une femelle prise à Bessines près de Niort (79), le 27/05/1910, a le dessus des ailes semé de quelques atomes bleus (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : Détermonance P-C (espèce peu commune à rare, en forte régression)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Demi-Argus. Espèce répandue dans toute l’Europe, disparue d’Angleterre. En France, rare dans le nord et dans l’ouest. Fréquente prairies fleuries et champs de trèfle. Période de vol : V-X en plusieurs générations. Chenille sur Astragalus, Melilotus.

I. Répandu et commun au sud de la Loire (G&L 1912) – Hanc 1983 (RL).

II. Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Beaussais 19/06/1981 (NT) - Bessines 21/05/1972 (NT) - Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) – La Chapelle-Bâton 10/05/2009 (Collober Olivier) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1960 (NT) - Le Vanneau-Irleau 13/05/2010 (Debordes Laurent) - Magné 29/07/1971 (NT) - Niort 15/05/1956 (MG), 01/06/1970 (NT), 07/06/1970 (MG), 28/07/1971 (NT), 04/07/1972 (NT), 30/04/2007 (Luzzato Thomas) - Périgné 24/05/1970 (NT) -Saint-Georges de Rex 11/09/1971 (NT) - Sainte-Verge 26/07/1948 (MG) - Villiers en Bois 11/06/1949 (MG), 17/06/1949 (MG), 17/05/1952 (MG), 28/06/1983 (NT).




lire la suite de l'article : Cyaniris semiargus (Rottemburg, 1775)
Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Ecaille chinée, Callimorphe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur epilobium, plantago, rumex, lonicera, Prunus spinosa, genista. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la zone océanique, avec l’aberration lutescens Stgr., à ailes postérieures jaunes, et l’aberration saturnia Obth., à ailes postérieures oranges. Ces aberrations sont généralement rares et elles n’ont été rencontrées jusqu’ici que dans un petit nombre de localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Callimorphe, l’Écaille chinée. Partout en France, dans les bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins, zones urbanisées. Activité diurne. Forme lutescens au nord-ouest de la France. Espèce que l’on trouve facilement dans les jardins du centre ville de Niort (AG). Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur diverses plantes basses dont Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la zone océanique (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Arçais 06/08/2008 (Quété Jean-François) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) – Bougon 05/08/2009 (Fromont Jean-Louis) - Boussais 07/08/1998 (CL) - Chanteloup 01/08/2005 (Bonnet Stéphane), 22/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Chizé 30/07/2007 (Montenot Jean-Pierre) - Genneton 13/08/2010 (Miteu Martine) – La Couarde 27/05/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 02/08/1971 (NT), 02/08/1971 (NT), 10/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1978 (NT) - Magné 22/07/1969 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/08/1998 (CL), 22/07/2005 (CL) - Missé 19/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 15/07/1944 (MG), 28/07/1948 (MG), 26/07/1949 (MG), 05/08/1950 (MG), 05/08/1955 (MG), 12/07/1959 (MG), 19/07/1959 (MG), 16/07/1970 (NT), Niort 29/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 17/07/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 22/07/1982 (NT), 12/07/1992 (AG), 01/09/1998 (AG), 05/07/2007 (AG), 10/08/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 17/03/2009 (AG), 15/05/2009 (AG), 11/07/2009 (AG), 28/04/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis), 06/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT), 13/07/1989 (NT) - Saint-Jean de Thouars 14/07/1992 (AG), 08/05/2009 (AG), 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Villiers en Bois 08/08/1971 (NT), 19/08/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre ; hiverne et reparaît en avril ; parfois une génération en mai juin, provenant de chrysalides ayant hiverné. Jardins, bords des chemins. Chenille sur urtica, humulus. Elle est visible de juin à septembre. Inachis io, appelée vulgairement le Paon du jour, est répandue, mais rarement abondante, dans toute la région. Quelques exemplaires provenant de chenilles mal nourries, restent de petite taille et constituent l’aberration ioides O. I. M. Frionnet dit (Les Premiers états des Lépidoptères, 2 ème fascicule, p.XXXVIII) que Pyrameis cardui vole "aussi bien la nuit que le jour". J’ai fait deux fois, aux lampes électriques de Niort, le 25/01 et le 10/11/1904, la capture de v. io. L’espèce n’a pu être prise ainsi qu’à condition d’exécuter, comme cardui, un vol nocturne (Gelin).


Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Remarque de Mathieu Charneau concernant l’année 2010 :

Concernant la raréfaction de l’espèce "Petite tortue" et notamment l’étude sur le parasitisme touchant les chenilles de cette espèce. Je voulais faire part d’une observation concernant le parasitisme des chenilles de paon de jour. L’année dernière (2010), je suis tombé sur une "colonie" de chenilles de Paon de jour. J’avais capturé deux chenilles âgées pour terminer l’élevage. Ces deux chenilles sont devenues chrysalides. Malheureusement, de ces deux chrysalides sont sorties deux asticots (diptères) ! Cela correspond donc à un taux de 100% de parasitisme même si sur un si petit échantillon cela ne peut pas être représentatif.

L’évolution des populations de paon de jour est donc lui aussi à surveiller car cette espèce pourrait dans les années à venir décliner comme l’a fait la Petite tortue. A suivre ...


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Paon du jour. Espèce très répandue en Europe sauf dans le nord de la Scandinavie et le sud de la péninsule Ibérique. Partout en France mais habituellement rare en climat méditerranéen sec. Fréquente les prairies, les friches, les lisières des bois, les parcs et jardins. Espèce univoltine à trivoltine selon les régions et les années en II-X. Chenille sur Urtica.

I. Répandu dans toute la région. Rarement abondant (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 11/06/2011 (AG) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/10/2007 (CL) - Chanteloup 20/08/2005 (Bonnet Stéphane), 22/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chauray 11/10/2011 (Vien Danielle) - Clessé 24/04/2010 (Rolland Ludovic) – La Mothe Saint-Héray 03/07/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 18/03/2010 (Rolland Ludovic) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 14/03/1993 (chenille) (AG), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 20/06/2009 (AG), 08/09/2012 (AG) – Parthenay 28/08/2011 (Courant Julien) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 29/08/1988 (CL)- Voultegon 28/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Lampides boeticus (Linnaeus, 1767)
Azuré porte queue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à octobre. Peut-être a-t-il, quelquefois, une génération en juin. Le papillon recherche les fleurs de lathyrus latifolius, des haricots, du baguenaudier. Chenille sur colutea arborescens, lupinus, genista, ulex et autres papilionacées. Elle est visible en juillet. Répandu dans toute la région ; assez commun au sud de la Loire. La race est en général de petite taille.

Deux-Sèvres : Trouvé abondamment de 1875 à 1879, en août, sur les fleurs de haricots d’un jardin potager de Saint-Maixent (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré porte-queue. Envergure : 3,5 cm. Espèce répandue dans le sud de l’Europe, migrateur rare plus au nord. Malgré sa petite taille, l’azuré porte-queue est un migrateur au vol puissant. Presque chaque année, il étend son domaine vers le nord. Au repos, il dévoile rarement le dessus des ailes, bleu-violet chez le mâle, brun fuligineux chez la femelle. Plus visible, le verso brunâtre présente chez les deux sexes des raies blanc grisâtre sur l’aile antérieure, et une large bande claire, ainsi que deux ocelles sur l’aile postérieure. Celle-ci possède également une longue "queue". Se rencontre dans une grande variété de terrains fleuris et presque partout, vu ses mœurs migratoires. Période de vol : V-X, en deux ou trois générations. Chenille sur Colutea arborescens et autres Fabacées en VI-X.

I. Répandu et assez commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Bressuire 29/06/2011 (Séchet Vanina) - Fressines 02/08/2006 (AG), 06/08/2006 (AG) – La Mothe Saint-Héray 01/08/2006 (Ducept Samuel) - Niort 28/08/1965 (NT), 02/09/1976 (NT), 16/09/1981 (NT), 18/09/1981 (NT), 09/09/1982 (NT), 26/08/1992 (AG) – Saint-Marc la Lande 17/08/2009 (Collober Olivier) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 06/08/1971 (NT), 18/10/2009 (Joris Antoine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lampides boeticus (Linnaeus, 1767)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Se pose sur les rochers, sur les murs de clôture des endroits habités. Chenille sur triticum, poa, hordeum. Elle est visible en mars puis en mai et en juillet. Répandu et commun partout. Peu variable. M. Delahaye a pris aux environs d’Angers 2 exemplaires pourvus de 4 ocelles sur les ailes antérieures.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mégère (femelle), le Satyre (mâle). Répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’Ecosse et de la Scandinavie. Partout en France. Fréquente les pelouses caillouteuses, les landes et lisières ensoleillées. Espèce plurivoltine en III-X. Chenille sur Bromus, Lolium, Festuca.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Bressuire 23/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 15/05/1976 (CL) - Genneton 13/08/2009 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1957 (MG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 21/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 15/06/1940 (MG), 11/04/1948 (MG), 18/08/1955 (MG), 08/07/1991 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Pressigny 29/08/2010 (Debordes Laurent) - Saint-Gelais 30/04/1990 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 26/08/2001 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG) - Villiers en Bois 06/04/1957 (MG), 05/05/1957 (MG), 16/09/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)
Myrtil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Prés et lieux gazonnés, se pose à terre ou sur les plantes basses. Chenille sur poa pratensis, poa annua L. Elle est visible en mai. Répandu et très commun dans toute la région. L’ocelle apical de l’aile supérieure n’est que rarement bipupillé, en dessus et en dessous. Il est quelquefois accompagné, en dessous seulement, de 1 ou 2 petits ocelles ; la bande claire des ailes inférieures porte 0, 1, 2, 3, 4 ocelles semblables à ces derniers et le plus souvent réduits à un simple point noir. Les exemplaires privés de ces ocelles sont de beaucoup les plus nombreux. On trouve çà et là des femelles dont la bande médiane des ailes inférieures s’éclaire , au milieu et en dessus, d’une nuance fauve vif, plus ou moins étendue, qui les rattache à la variation hispulla Hb.

Deux-Sèvres : Commun. Un exemplaire atteint d’albinisme étendu et très symétrique, pris au Fief de François, le 02/08/1909. Quelques exemplaires de la variation hispulla, à Epannes, et dans la forêt de Chizé (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Myrtil. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception du centre et du nord de la Scandinavie. Répandue dans toute la France. Fréquente les prairies, les landes ouvertes herbeuses et les bois clairs. Espèce univoltine en IV-X. Chenille sur Poa.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 07/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 28/08/1980 (CL) - Chanteloup 28/05/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 01/08/1948 (MG) - Combrand 13/06/2006 (AG) - Echiré 04/07/1991 (AG) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) - Fressines 02/08/2006 (AG), 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 25/06/1989 (NT), 04/06/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG), 23/06/1957 (NT), 05/06/1991 (AG) - Luzay 27/08/2006 (AG), 27/08/2007 (AG) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/06/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 11/07/2010 (Meyer Daniel) - Moutiers sous Argenton 02/08/2003 (CL) - Niort 25/06/1968 (MG), 29/07/1971 (MG), 29/07/1971 (NT), 01/09/1972 (NT), 11/07/1976 (NT), 11/07/1982 (NT), 12/06/1983 (NT), 26/06/1983 (NT), 25/06/1991 (AG), 15/08/2004 (AG) - Rom 24/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) - Saint-Léger de Montbrun 08/06/2003 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 26/08/2001 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG) - Sainte-Radegonde 18/06/2011 (Miteu Martine) - Sansais 26/06/1976 (NT) -Sompt 27/08/2009 (Orsini Maris) – Thouars 09/06/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 14/06/1958 (MG), 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (NT), 01/07/1971 (NT), 01/06/1976 (NT), 28/06/1983 (NT), 30/08/2005 (AG), 01/07/2010 (AG) – Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)
Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Mélitée Orangée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Bordure des bois, prairies sèches. Chenille sur plantago lanceolata, scabiosa, teucrium scorodonia, linaria, veronica. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu dans toute la région et commun au sud de la Loire. Les mâles sont uniformément d’un rouge bai très vif. La teinte des femelles varie beaucoup : tantôt elles sont, sur les quatre ailes, de même couleur que les mâles (v. occidentalis Stgr.) ; tantôt leurs ailes supérieures sont d’un fauve un peu pâle, plus ou moins semé d’écailles noires (c’est la forme typique) ; tantôt ces mêmes ailes sont nuancées d’un gris plus ou moins foncé et verdâtre (v. meridionalis Stgr.).

Deux-Sèvres : 1 exemplaire femelle de la v. meridionalis, pris au Fief de François le 20/08/1906, diffère de la femelle typique par la couleur gris très sombre du dessus des ailes et par la présence sur les ailes supérieures d’une grande tache costale jaune clair entre la 3ème et la 4ème ligne noire transverse. Un sujet pris au Puits d’Enfer est analogue à l’ab. radiata figurée pl. XXVI, 143, dele Lépid. comp. Obth., mais avec un mélanisme plus accentué (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée orangée. Répandue et abondante en Europe méridionale, plus localisée en Europe centrale, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, absente du nord-ouest, commune dans le Midi et sur les reliefs. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude et l’altitude en IV-IX. Chenille sue Plantago, Veronica, Artemisia absinthium, Linaria.

I. Répandu et commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Bressuire 23/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 20/06/1980 (CL) - Exoudun 05/2006 (Wilding Neil) – Fressines 09/09/2006 (AG) – La Crèche 02/08/2010 (Debordes Laurent), 18/04/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 05/05/1990 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL), 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 15/05/1960 (MG), 20/08/1974 (MG) - Pamproux 06/05/2007 (Joris Antoine) - Saint-Maxire 31/05/1970 (NT), 20/08/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 04/08/1991 (NT) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG), 14/06/1948 (MG), 05/05/1957 (MG), 14/06/1958 (NT), 14/05/1960 (MG), 15/06/1960 (MG), 31/05/1970 (NT), 10/08/1970 (NT), 01/07/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 13/09/1980 (NT), 11/06/1983 (NT), 17/06/1984 (NT), 11/06/1989 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Tircis

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de août à septembre en deux générations (quelques uns des exemplaires que l’on trouve en mars et avril ont certainement hiverné). Le papillon aime à se poser sur les pampres, les feuilles des arbustes. Chenille sur poa annua et trivialis, triticum repens (toute la belle saison). Répandu et commun partout. La vallée de la Loire constitue ici la limite de séparation de la forme pâle du nord (egerides Stgr.) et de la forme fauve foncé du midi (aegeria type). A Vannes, egerides domine. A Nantes et Angers on trouve, avec les deux formes principales, de nombreux individus intermédiaires, et ces derniers se rencontrent encore vers le sud jusqu’aux environs de Niort, à Sainte-Pezenne, 05/06/1910, 26/05/1911 (Gelin). Dans la partie méridionale de la région on ne trouve que le type. Une bande marginale fauve, qui part de l’apex des ailes antérieures peut descendre jusqu’au tiers inférieur de la bordure, mais est parfois réduite à une simple macule placée au milieu du bord externe. La tache jaune en forme d’S retourné, qui part du bord costal de l’aile postérieure, est fréquemment divisée en deux macules distinctes. La bande maculaire jaune des ailes postérieures porte en dessus 4 ocelles noirs, dont les 3 derniers seulement sont papillés de blanc ; en dessous, on voit 5 ocelles plus pâles, dont le second est à peine indiqué. Quelques exemplaires ayant le dessus des ailes plus ou moins envahi par la teinte fauve ont été capturés en Vendée, à La Vergne, près de la Châtaigneraie ’Allard), à Auzay, 24/04/1911 (Lucas), et dans les Deux-Sèvres, forêt de Chizé, 06/05/1911 (Gelin). M. Ch. Oberthur a figuré, pl. 2 du XV ième fascicule des Et. d’entomol., une aberration albine prise en Gironde, à Saint-André de Cubzac, par l’abbé Mège.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tircis. Espèce très répandue et abondante en Europe à l’exception de la Scandinavie. Partout en France. Fréquente bois, vergers, parcs, jardins, clairières et lisières des forêts. Plurivoltin en II-XI. Chenille sur Agropyron repens, Poa bulbosa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Arçais 12/06/2002 (AG) – Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 23/06/2011 (Courant Julien) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Bressuire 22/06/2009 (Séchet Vanina) - Cersay 01/05/1989 (CL) - Chambroutet 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) – Cirières 07/05/2012 Clochard Noé et Alain) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 07/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 07/08/1974 (NT), 15/05/1989 (NT) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Magné 24/07/2000 (AG) – Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2008 (CL) - Missé 24/05/2010 (Meyer Daniel) - Niort 16/10/1979 (NT), 13/04/1980 (NT), 10/08/1980 (NT), 15/06/2000 (AG), 10/05/2009 (AG), 18/09/2009 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Parthenay 28/08/2011 (Courant Julien) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 25/06/2006 (AG) – Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Sansais 24/07/1974 (NT) - Scieq 20/02/1993 (AG) – Sompt 27/08/2009 (Orsini Maria) – Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 30/03/1989 (CL), 27/07/1994 (CL), 16/09/2007 (AG) – Vouillé 06/06/1993 (AG) – Voultegon 23/09/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis d’août à septembre e deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur brassica, raphanus, sinapis, tropaelum. Elle est visible en juin, août, octobre. Elle détruit parfois complètement les plantations de choux. La génération printannière de brassica a généralement la tâche apicale d’un noir moins vif, avec le contour interne moins dentelé chez le mâle que dans la génération d’été. Répandu dans toute la région, et extrêmement commun certaines années. La chenille est parasitée par divers hyménoptères, dont le plus commun est le microgaster granulatus L, qui enraye heureusement l’extrême prolifération de cette espèce. - Une femelle aberrante, de 5 cm d’envergure, prise à Niort le 11/05/1911, a les ailes allongées et très étroites, celles du côté droit excavées au bord externe, les postérieures nuancées de jaunâtre en dessus (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Pieris brassicae Etat connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du chou. Répandue dans toute l’Europe et toute la France, espèce migratrice. L’imago est visible en III-XI en deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur Brassica, Raphanus, Sinapis, Tropaelum, en V-VI puis VIII-X.

I. Répandu et extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) – Bressuire 09/04/2011 (Séchet Vanina), 30/06/2011 (Séchet Vanina) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 05/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 16/07/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/07/1955 (MG) - Marnes 06/04/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/07/1947 (MG), 09/09/1947 (MG), 10/08/1955 (MG), 20/04/1970 (NT), 09/05/1970 (NT), 10/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 06/09/1980 (NT), 25/09/2008 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian), 10/04/2010 (AG), 09/10/2010 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 05/09/2003 (AG), 09/06/2007 (AG) - Saint-Rémy 07/09/1980 (NT) - Sainte-Blandine 15/03/1968 (NT), 30/03/1968 (NT), 14/09/1980 (NT), 25/08/2000 (AG), 02/09/2000 (AG) - Taizé 07/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 14/06/1965 (NT), 13/09/1980 (NT), 16/09/2007 (AG), Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Piéride de la rave

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Très commun partout. Chenille sur brassica, cichorium intybus, tropoelum etc. Elle est visible de juillet à septembre. Elle est, comme celle de brassicae, parasitée par les microgaster. Les papillons éclos au printemps ont les macules noires peu développées : certains mâles ne portent pas de point noir en dessus et la tâche apicale est à peine indiquée (var. immaculata CKll.) ; d’autres ont un point discal petit et peu apparent (var. leucotera Stefan.). Les macules noires deviennent plus vives dans les deux sexes à mesure que la saison avance, et beaucoup de femelles de la seconde génération ont tout le dessus envahi par une coloration jaunâtre, très accentuée dans quelques exemplaires. De plus, l’espace qui s’étend entre les deux macules discales des ailes antérieures des femelles porte quelquefois un semis plus ou moins dense d’écailles noires, et les ailes postérieures peuvent être marquées, entre les nervures 3 et 4, d’un second point noir plus ou moins obsolète (ab. quaterpuncta Delahaye). Ces diverses formes se rencontrent sur tous les points de la région. - J’ai capturé à Niort, en avril-mai 1911, six rapae femelles dans lesquelles la 2 ème macule des ailes antérieures se divise en deux points nettement séparés. On peut la nommer : ab. divisa (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la rave. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en III-X, en deux ou trois générations. Très commun partout. Chenille sur Brassica, Cichorium intybus, Tropaelum etc, en VII-IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Aiffres 04/10/1993 (AG) – Ardin 27/07/1993 (AG) – Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 29/07/2009 (Séchet Vanina), 07/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic), 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chauray 22/08/1993 (AG) - Chizé 10/04/1968 (NT), 14/04/1968 (NT) - Echiré 22/08/1993 (AG) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) - Fressines 06/08/2006 (AG) – Frontenay Rohan-Rohan 09/07/1993 (AG) – Genneton 14/06/2010 (Miteu Martine), 03/10/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 18/04/1981 (NT) - Luzay 27/08/2006 (AG) – Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic), 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/05/1954 (MG), 11/05/1954 (MG), 27/07/1955 (MG), 24/09/1955 (MG), 17/04/1957 (MG), 23/09/1960 (MG), 17/09/1970 (MG), 13/08/1972 (NT), 01/07/1976 (NT), 31/08/1977 (NT), 04/09/1977 (NT), 09/09/1980 (NT), 09/09/1980 (NT), 02/05/2004 (AG), 19/06/2005 (CL), 21/09/2008 (AG), 01/04/2010 (Rebeyrol Christian), 18/06/2012 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 24/07/1993 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Gelais 10/04/1990 (NT) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) - Saint-Rémy 06/09/1980 (NT) - Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Scieq 22/08/1993 (AG) – Sompt 27/08/2009 (Orsini Maria) - Villiers en Bois 30/05/1959 (MG), 30/03/1989 (CL), 30/08/2005 (AG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Argus bleu, Azuré de la bugrane

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations, parfois trois. Prairies, luzernes, lieux herbus. Chenille sur genista, ononis, trifolium, medicago. Elle est visible en mai puis en août. Dans notre région icarus, espèce extrêmement commune, varie surtout par la ponctuation du dessous des ailes antérieures : le plus grand nombre des exemplaires possèdent deux points noirs près de la base ; ces deux points peuvent être accompagnés chacun d’un petit satellite, ou seulement l’un d’entre eux ; ils peuvent être obsolètes, en même temps ou séparément ; quelquefois il ne reste plus que les deux satellites, ou même un seul ; enfin les uns et les autres peuvent manquer totalement et c’est alors la variation icarinus Scriba, forme assez voisine d’escheri, et qui n’est jamais très commune. Icarus femelle n’a que rarement le disque des ailes entièrementbrun ; la plupart des exemplaires sont plus ou moins envahis en dessus par une écaillure bleu violet, analogue à celle des mâles, et tendant ainsi vers la forme caerulea Fuchs. entièrement bleue avec une bordure submarginale de points noirs, forme dont on trouve ça et là, dans l’ouest, quelques rares exemplaires ; mais toutes les femelles de la région sont ornées d’une bordure formée de lunules jaune orangé vif, plus ou moins complète sur les ailes supérieures, et constituée, sur les ailes inférieures, par une série d’ocelles pupillés de noir, largement cerclés, en dedans, de jaune orangé, et en dehors de petits arcs bleus s’appuyant sur le fin liseré noir contigu à la frange. Les aberrations les plus fréquentes consistent, comme pour toutes les lycènes, dans l’exagération, l’oblitération, la confluence et même l’irradiation des points et autres dessins. Une femelle prise au Fief de François (79) le 15/09/1910, se rapproche de caerulea par sa coloration et par sa frange gris brun aux ailes supérieures ; mais les ailes inférieures portent une frange d’un beau blanc, coupé de noir dans le prolongement des nervures. C’est vraisemblablement un hybride de bellargus t d’icarus (Gelin).


Supplément 1932 au Catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (Daniel Lucas) :

Un exemplaire hermaphrodite a été capturé par feu Le Pontois dans la forêt de Benon (17).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré de la bugrane, l’Azuré commun. Espèce répandue dans toute l’Europe. C’est l’un des papillons les plus communs dans nos régions et il fréquente la plupart des prairies naturelles et semi-naturelles. Localement, les bonnes années, il peut même être très abondant. Malgré une certaine variabilité, la plupart des mâles ont un recto bleu nuancé de violet. Celui de la femelle est brun, avec des macules orange et une sulfurisation bleu-violet à la base des ailes d’étendue variable. Le revers des deux sexes est gris-brun avec des macules orange et des points noirs cernés de blanc. Se rencontre dans une grande variété de lieux, de la plaine jusqu’à plus de 2000 m, partout où ses plantes-hôtes abondent. Période de vol : V-X, en générations successives. Chenille sur Medicago, Lotus, Trifolium, Ononis.

I. Répandu et extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton les Vallées 04/06/2006 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 18/07/1998 (CL) - Availles-Thouarsais 18/07/1998 (CL), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 20/05/2001 (AG) - Béceleuf 15/05/1975 (NT) - Bressuire 14/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 10/08/1980 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 25/07/2005 (Montenot Jean-Pierre) – Chenay 31/08/2009 (Orsini Maria) - Chiché 30/09/2010 (Courtin Bernard) - Chizé 27/06/1969 (NT), 10/08/1969 (NT), 26/07/1971 (NT), 17/06/1981 (NT), 11/06/1984 (NT), 24/06/1989 (NT) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fenioux 24/05/2011 (Chauveau Joseph) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 21/07/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 01/06/2002 (AG) - La Crèche 01/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1957 (MG), 02/09/1958 (MG) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Magné 29/07/1971 (NT) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Mougon 25/05/1990 (NT) - Niort 15/08/1940 (MG), 09/05/1948 (MG), 18/07/1955 (MG), 12/08/1955 (MG), 10/05/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 31/08/1972 (NT), 20/09/1979 (NT), 26/05/1980 (NT), 18/09/1981 (NT), 23/09/1981 (NT), 28/05/2005 (AG), 09/10/2010 (AG) - Prailles 24/04/2011 (Debordes Laurent) - Saint-Jean de Thouars 12/07/1991 (AG) – Saint-Marc la Lande 18/08/2009 (Collober Olivier) - Saint-Sauveur de Givre en Mai 22/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Sainte-Radegonde 17/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 24/05/1970 (NT), 31/05/1970 (NT), 20/05/1999 (NT) - Villiers en Bois 21/07/1959 (MG), 05/08/1959 (MG), 06/08/1959 (MG), 27/08/1959 (MG), 05/08/1960 (MG), 27/07/1969 (NT), 18/08/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 31/05/1970 (NT), 21/06/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 22/05/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 25/08/1971 (NT), 20/06/1983 (NT), 30/08/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Scopula tessellaria (Boisduval, 1840)
Phalène tesselée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène tesselée. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en extrême-Orient. Disséminée en France. Fréquente les prairies fleuries, les friches ouvertes et bien exposées. Espèce univoltine en VI-VII. La chenille hiverne. Chenille sur Erica, Pulsatilla.

I. Assez commun en Forêt de Chizé 20/06/1906 (HG), 13/06/1905 (HG) - Bois de Mallet près de Mauzé 17/06/1910 (HG).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Massais 21/06/1988 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula tessellaria (Boisduval, 1840)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne comme papillon, plus rarement comme chrysalide ; les papillons reparaissent en mars-mai ; les chrysalides hivernées éclosent en mai-juin. La génération de septembre est la plus abondante. Chenille sur urtica, parietaria. Elle est visible de juin à octobre. Ce papillon, appelé vulgairement le Vulcain, est répandu dans toute la région, en quantité plus ou moin abondante selon les années. Il recherche les suintements des arbres cariés, les fruits pourris ou déjà attaqués par d’autres insectes. Quelques exemplaires possèdent un point blanc dans le tiers externe de la bande rouge des ailes antérieures (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vulcain. Espèce très répandue en Europe, migratrice. En France, largement répandue. Fréquente des habitats divers avec une préférence pour les lisières et les clairières des bois et les vergers. Espèce plurivoltine en II-XI. Souvent visible en plein hiver dans le sud de l’Europe. Chenille sur Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Bressuire 27/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 25/05/2005 (Bonnet Stéphane), 03/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 26/07/2009 (Miteu Martine), 18/09/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 13/10/2010 (AG) - La Crèche 14/09/2010 (Debordes Laurent), 20/09/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 09/08/2005 (Breuil Sandrine) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Missé 08/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 11/07/1955 (MG), 19/09/1964 (MG), 06/09/1968 (NT), 06/07/1970 (MG), 24/07/1970 (NT), 19/07/1978 (NT), 21/10/1979 (NT), 02/09/1980 (NT), 25/09/1980 (NT), 26/09/1980 (NT), 09/10/1980 (NT), 21/10/1980 (NT), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 08/09/2012 (AG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Sainte-Gemme 08/09/2005 (CL) – Sompt 30/08/2009 (Orsini Maria) – Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 03/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Sphinx du Liseron, Sphinx à cornes de boeuf

Adulte : 8 à 12 cm d’envergure. Ailes antérieures gris brunâtre ornées de motifs complexes à base de stries longitudinales et de taches ; ailes postérieures marquées de bandes transversales sombres. Abdomen rose vif, annelé de noir. Trompe atteignant 8 à 10 cm, et même parfois 13 de longueur.

Chenille : Atteint 12 cm. De teinte très variable. Généralement brune, avec des stries obliques blanchâtres bordées de sombre du côté supérieur, et la face ventrale foncée, mais aussi fréquemment vert pâle, avec des stries obliques claires et des rangées de points noirs, voire presque entièrement noire avec des bandes longitudinales latérales jaune ochracé. La corne abdominale, falquée, est jaune avec l’apex noir dans les deux premières variétés chromatique, noire dans la troisième.

Plantes hôtes : En Europe, la chenille se développe essentiellement sur le Liseron des champs (convolvulus arvensis) et le Liseron des haies (Calystegia sepium), et, plus occasionnellement, sur d’autres convolvulacées cultivées comme plantes ornementales. Hors d’Europe, sur ses terres d’origine, elle vit sur la patate douce et, plus rarement, sur les haricots.

Habitat : Largement répandu dans les régions tropicales et subtropicales d’Afrique et d’Asie, ainsi qu’en Australie. En Europe, n’est autochtone que dans l’extrême Sud (Sicile, Crète, sud du Péloponnèse) ; plus au nord, exclusivement représenté par des sujets migrateurs dont l’abondance varie selon les années en fonction des flux migratoires.

Biologie : L’adulte, essentiellement crépusculaire et nocturne, se dissimule durant la journée contre les troncs et les parois rocheuses, où sa livrée homotypique lui assure un camouflage efficace, en dépit de sa grande taille. A la tombée de la nuit, mais parfois dès la fin de l’après-midi, il butine en vol stationnaire sur les fleurs à profonde corolle tubuleuse, notamment sur celles des Tabacs, Plox, Pétunias, Stramoines, ou Saponaires, qu’il explore grâce à sa trompe démesurément longue. Attiré par les éclairages urbains, il vient tournoyer autour des réverbères, où il est souvent confondu avec une chauve-souris. Grâce à ses formes particulièrement aérodynamiques, il compte parmi les plus puissants volateurs de l’ordre des Lépidoptères. Sa vitesse de croisière, sur de courtes distances, peut dépasser 100km/h, et sur les longs trajets, se maintient autour de 50km/h. Cette capacité de vol soutenu lui permet de partir de son principal réservoir, le continent africain, notamment en présence de courants aériens favorables , de franchir sans peine la Méditerranée, puis les Alpes et de se répandre à travers toute l’Europe, souvent jusqu’en Scandinavie. Les individus migrateurs voyagent par petits groupes. Une première vague migratoire quitte l’Afrique dès la mi-avril, atteignant le Nord de la France dès la mi-mai. La vague la plus abondante déferle en juin et peut se prolonger jusqu’en juillet. En cours de migrations, les femelles déposent leurs œufs dès qu’elles rencontrent un milieu favorable abritant des liserons (bermes de chemins et cultures céréalières, par exemple). La ponte peut renfermer jusqu’à mille œufs ; la taille de ces derniers est très faible (environ 1 mm), comparativement à celle du papillon. La chenille grâce à sa robe discrète, jouit d’un camouflage efficace. On ne l’observe guère qu’à l’époque de l’errance de prénymphose, lorsqu’elle traverse routes et chemins à la recherche d’un abri convenable. Elle finit par s’enfouir et aménager une loge souterraine ovoïde, de la taille d’un œuf de poule, dans laquelle elle se transforme, de dix à quinze jours plus tard, en une chrysalide longue de 5 à 6 cm. Grâce au fourreau libre et contourné en spirale qui abrite sa longue trompe, cette chrysalide se distingue aisément des nymphes de toutes les autres espèces européennes des sphingides. En présente de conditions météorologiques favorables, les premiers imagos peuvent émerger chez nous dès le mois de juillet. Cependant, lorsque le cycle larvaire se prolonge trop tard en saison, la nymphose n’a lieu qu’en septembre, et les chrysalides sont dès lors condamnées à périr durant les froids hivernaux. Les individus nés sur le sol européen effectuent, pour partie seulement, une migration de retour, s’envolant vers l’Afrique. L’élevage de cette espèce est aisé. Pour obtenir l’accouplement des sujets nés en captivité, il est nécessaire de les nourrir avec une solution miellée (miel dilué à 1/10). Pour ce faire, on déroule la trompe de l’animal au moyen d’une pince fine et on en plonge l’extrémité dans une coupelle contenant la solution aqueuse. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Afrotropicale. Répartie jusqu’en Papouasie, migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France continentale où elle se reproduit ainsi qu’en Corse. La chenille se développe principalement sur Convolvulus arvensis et Ipomea ; et sur Rumex, Impatiens, Chrysanthenum et Helianthus. Le papillon s’observe dès le crépuscule, sur les fleurs des jardins et des prairies. Période de vol : VI-IX. Espèce bivoltine, plus fréquente en seconde génération. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 85-110 mm. L’aile antérieure, à apex pointu, est gris brunâtre, avec des stries noires longitudinales et des sinuosités blanchâtres et transversales peu distinctes. La postérieure présente une série de lignes noirâtres et concentriques sur fond plus clair. L’abdomen est de façon caractéristique annelé de noir et de rose vif, avec une ligne médiane gris brunâtre.

Femelle. Envergure : 90-115 mm. Semblable, mais aile antérieure moins contastée.

Variation. F. virgata Tutt, 1904 : aire médiane de l’aile antérieure plus foncée. Forme variegata Tutt, 1904 : aires basale et terminale envahies de blanc. Forme obscurata Tutt, 1904 : assombrissement des quatre ailes. Forme alicea Neuburger, 1899, abdomen brun doré (et non gris), lignes transversales jaune doré (et non rouges). Espèce proche : aucune en Europe.

Biologie. Plantes-hôtes : surtout les liserons (dont Convolvulus arvensis). Tous types de biotopes, y compris en ville, puisqu’il s’agit d’un migrateur. Observé jusqu’à 2800 m d’altitude. Vole au crépuscule pour butiner les corolles du tabac, du pétunia, du phlox de la saponaire et du buddléia. Ce grand migrateur revient en Europe chaque année à la saison chaude. Il se reproduit sur place mais ne résiste pas à l’hiver. C’est l’un des papillons les plus rapides en vol (il peut dépasser les 50k m/h). Période d’apparition de mai à novembre.

Distribution. Presque mondiale (sauf vers les pôles). Grand migrateur qui atteint l’Europe chaque année (en quantité variable) et qui remonte parfois en petit nombre jusqu’au grand nord. Statut. Migrateur assez régulier.

Remarque. Agrius cingulatus (fabricius), espèce très proche d’Amérique, a été signalé récemment au Portugal. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Aricia agestis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Collier de corail
22-27 mm. 2-3 générations. Adulte : Ailes brun sombre satiné, généralement ornées d’une rangée marginale complète de taches rouge orangé. Revers beige clair avec des points noirs cernés de blanc et une bande marginale d’assez grandes taches orangées. Habitat : Pelouses sèches, vignes abandonnées, orées forestières ensoleillées, sablières. Répandu presque partout et assez abondant. Biologie : Les œufs sont déposés isolément sur les fleurs et les tiges de la plante hôte. La chenille ronge la face inférieure des feuilles dans son jeune âge, plus tard elle consomme les feuilles entières. L’espèce hiverne à l’état larvaire. Chenille : atteint 13 mm de longueur. Vert jaunâtre avec lignes latérale et dorsale rouges, cette dernière parfois absente. Plantes hôtes : Préférentiellement sur l’Hélianthème vulgaire mais également sur le Géranium fluet et le Bec-de-grue commun. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Aricia agestis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Procris, Fadet commun

Petit et peu coloré, le procris n’en est pas moins aisément repérable sur le terrain, car il peut abonder en sites favorables, et il est alors facile de l’observer de près. Par temps couvert ou en soirée, on le trouve parfois posé sur les tiges ou feuilles de graminées, ce qui permet de découvrir le verso gris marbré de l’aile postérieure et brun orange de l’aile antérieure. Celle-ci est ornée d’un petit ocelle noir bien net sur les deux faces. Le procris se repose toujours avec les ailes repliées, ce qui empêche d’en voir la face supérieure. Fréquente terrains herbus, prés, talus et jusqu’aux landes, de la plaine à 2000 m d’altitude. Vol : Mai à Septembre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse)

Adulte : Fauve ochracé pâle et terne, avec une bordure marginale grise mal délimitée et un ocelle apical sombre, diffus, à l’aile antérieure. Revers de l’aile antérieure d’un fauve plus vif, avec l’ocelle noir et pupillé de blanc ; celui de l’aile postérieure gris brunâtre, avec une fascie médiane blanche diffuse. Plante – hôte : Sur la Pâturin des prés, la Fétuque des brebis, la Crételle des prés et quelques autres graminées. Chenille : atteint 18 mm. Vert pâle avec une ligne dorsale sombre, liserée de clair, une ligne latérale substigmatale blanche, aux bords francs, et la pointe abdominale bifide rose. Habitat : milieux ouverts. Espèce très commune partout Biologie : Les espèces du genre « Coenonympha » ont reçu le nom français de « Fadets » par allusion à leur vol sautillant et désordonné, qui rappelle la progression irrégulière des feux follets. La légende affirme en effet que ces derniers sont engendrés par de petits génies espiègles dénommés fadets ou farfadets. Comme son nom l’indique, le Fadet commun est la plus banale du genre. L’espèce donne deux ou trois générations annuelles se chevauchant partiellement. Les œufs sont déposés isolément très près du sol, sur les feuilles et les chaumes desséchés, ou plus rarement verts, des Graminées. Les chenilles issues d’une même ponte présentent un rythme de croissance très variable, certaines bouclant leur cycle rapidement pour donner quelques semaines plus tard une nouvelle génération d’imagos, d’autres entrant presque aussitôt en diapause en attente de l’hivernage, qui se déroule au stade de jeune chenille. La nymphose s’effectue parmi la végétation basse. La chrysalide, suspendue, vert pâle, est assez ramassée et porte sur les ptérothèques une ou deux stries sombres partiellement lisérées de clair. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Coenonympha pamphilus (Linnaeus, 1758)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre
La femelle est souvent plus pâle que le mâle. L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre-octobre. Répandu et commun dans toute la région. Il fréquente les lieux incultes riches en graminées, les allées forestières (Forêt de La Coubre 17). Adulte : Jaune fauve marqué de lignes transversales brunes, avec un ocelle aux ailes antérieures et quatre aux postérieures. Mâle pourvu d’une plage androconiale oblique aux ailes antérieures, qui fait défaut chez la femelle. Revers des ailes postérieures marbré de gris, pourvu de sept ocelles antémarginaux entourés de fauve et bicerclés de noirâtre. Chenille : 25 mm. Verte avec une ligne latérale blanche nettement indiquée. Plante – hôte : Graminées : Fétuque des brebis, Palène, Brome dressé, Dactyle pelotonné Habitat : Dans les milieux ouverts chauds, avant tout sur les sites sablonneux, argileux ou calcaires, notamment dans les carrières, sur les landes rocailleuses septiques et les pelouses écorchées. Encore assez répandu presque partout, mais accuse localement un certain recul. Biologie : L’espèce donne 2 ou 3 générations. L’adulte se pose volontiers, ailes fermées, sur les rochers ou la terre nue : les couleurs cryptiques de son revers l’y rendent presque invisible. Lorsqu’il se chauffe au soleil, il se tient soit les ailes fermées (orientées face au rayonnement), soit ailes largement ouvertes. Il fréquent assidûment les fleurs, surtout celles de teintes pourpre ou violette. Les œufs sont déposés isolément sur les chaumes ou les feuilles des plantes hôtes. La chenille, très homotypique, diurne dans son jeune âge, adopte en cours de croissance des mœurs nocturnes et se nymphose à proximité du sol, sur une tige desséchée ou contre un rocher. La chrysalide, assez élancée, vert pâle ou brune, porte deux rangées dorsales de protubérances blanchâtres. L’espèce hiverne à l’état larvaire (à mi-taille). Elle ne compte que quatre stades larvaires contre cinq chez la plupart des autres espèces. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mamestra brassicae (Linnaeus, 1758)
Noctuelle du chou, Brassicaire
Même si elle apprécie le chou et les plantes apparentées (et peut occasionner localement des dégâts), cette noctuelle se développe sur de nombreuses sortes de plantes. Le papillon est brun assez uniforme, avec une marbrure foncée et des dessins clairs sur l’aile antérieure. Il est attiré par la lumière. La nuit, on peut le voir butiner des fleurs, comme les valérianes. Peuple presque tous les habitats, car la chenille accepte de nombreuses plantes. Période de vol : Mai à Septembre, mais se rencontre toute l’année. (Larousse - Nature en poche)

lire la suite de l'article : Mamestra brassicae (Linnaeus, 1758)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/