2. Sphinginae

carte de répartition de Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Sur le site
Agrius convolvuli Identification des papillons
Agrius convolvuli Identification des chenilles
Agrius convolvuli Lépidoptères du Poitou-Charentes
Agrius convolvuli Observations archivées
Brèves
Mise en garde
mardi 27 mai

Attention {JPEG}

Concernant les observations hors Poitou-Charentes (16 17 79 86) et afin de mieux répondre à vos demandes d’identifications, merci d’adresser vos messages au forum :

http://www.papillon-poitou-charente...

Les messages doivent comprendre si possible :

1 - Photos : Joindre un ou plusieurs clichés (vue de dessus, vue de dessous, vue latérale, vue de face et gros plan de la tête).

2 - Localité : Préciser la localité, le département (voir le pays) de l’observation.

3 - Date : Bien mentionner la date de l’observation.

4 - Taille : Préciser si possible et même approximativement la taille.

5 - Plante nourricière : Essayer de préciser la plante nourricière.

6 - Biotope : Essayer de préciser le biotope au moment de l’observation.

7 - Altitude : La préciser c’est nécessaire.

Concernant les observations du Poitou-Charentes (16 17 79 86), vous pouvez les envoyer à cette adresse :

famille.guyonnet@club-internet.fr

 
Sur le Web
Moths and Butterflies of Europe and North Africa
A large iconographic sample of European moths and butterflies, including larvae and pupae JPEG
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758) Sphinx du liseron, Sphinx à cornes de boeuf


<< 3241. Agrius cingulatus (Fabricius, 1775) 3243. Acherontia atropos (Linnaeus, 1758) >>

Adulte : 8 à 12 cm d’envergure. Ailes antérieures gris brunâtre ornées de motifs complexes à base de stries longitudinales et de taches ; ailes postérieures marquées de bandes transversales sombres. Abdomen rose vif, annelé de noir. Trompe atteignant 8 à 10 cm, et même parfois 13 de longueur.

Chenille : Atteint 12 cm. De teinte très variable. Généralement brune, avec des stries obliques blanchâtres bordées de sombre du côté supérieur, et la face ventrale foncée, mais aussi fréquemment vert pâle, avec des stries obliques claires et des rangées de points noirs, voire presque entièrement noire avec des bandes longitudinales latérales jaune ochracé. La corne abdominale, falquée, est jaune avec l’apex noir dans les deux premières variétés chromatique, noire dans la troisième.

Plantes hôtes : En Europe, la chenille se développe essentiellement sur le Liseron des champs (convolvulus arvensis) et le Liseron des haies (Calystegia sepium), et, plus occasionnellement, sur d’autres convolvulacées cultivées comme plantes ornementales. Hors d’Europe, sur ses terres d’origine, elle vit sur la patate douce et, plus rarement, sur les haricots.

Habitat : Largement répandu dans les régions tropicales et subtropicales d’Afrique et d’Asie, ainsi qu’en Australie. En Europe, n’est autochtone que dans l’extrême Sud (Sicile, Crète, sud du Péloponnèse) ; plus au nord, exclusivement représenté par des sujets migrateurs dont l’abondance varie selon les années en fonction des flux migratoires.

Biologie : L’adulte, essentiellement crépusculaire et nocturne, se dissimule durant la journée contre les troncs et les parois rocheuses, où sa livrée homotypique lui assure un camouflage efficace, en dépit de sa grande taille. A la tombée de la nuit, mais parfois dès la fin de l’après-midi, il butine en vol stationnaire sur les fleurs à profonde corolle tubuleuse, notamment sur celles des Tabacs, Plox, Pétunias, Stramoines, ou Saponaires, qu’il explore grâce à sa trompe démesurément longue. Attiré par les éclairages urbains, il vient tournoyer autour des réverbères, où il est souvent confondu avec une chauve-souris. Grâce à ses formes particulièrement aérodynamiques, il compte parmi les plus puissants volateurs de l’ordre des Lépidoptères. Sa vitesse de croisière, sur de courtes distances, peut dépasser 100km/h, et sur les longs trajets, se maintient autour de 50km/h. Cette capacité de vol soutenu lui permet de partir de son principal réservoir, le continent africain, notamment en présence de courants aériens favorables , de franchir sans peine la Méditerranée, puis les Alpes et de se répandre à travers toute l’Europe, souvent jusqu’en Scandinavie. Les individus migrateurs voyagent par petits groupes. Une première vague migratoire quitte l’Afrique dès la mi-avril, atteignant le Nord de la France dès la mi-mai. La vague la plus abondante déferle en juin et peut se prolonger jusqu’en juillet. En cours de migrations, les femelles déposent leurs œufs dès qu’elles rencontrent un milieu favorable abritant des liserons (bermes de chemins et cultures céréalières, par exemple). La ponte peut renfermer jusqu’à mille œufs ; la taille de ces derniers est très faible (environ 1 mm), comparativement à celle du papillon. La chenille grâce à sa robe discrète, jouit d’un camouflage efficace. On ne l’observe guère qu’à l’époque de l’errance de prénymphose, lorsqu’elle traverse routes et chemins à la recherche d’un abri convenable. Elle finit par s’enfouir et aménager une loge souterraine ovoïde, de la taille d’un œuf de poule, dans laquelle elle se transforme, de dix à quinze jours plus tard, en une chrysalide longue de 5 à 6 cm. Grâce au fourreau libre et contourné en spirale qui abrite sa longue trompe, cette chrysalide se distingue aisément des nymphes de toutes les autres espèces européennes des sphingides. En présente de conditions météorologiques favorables, les premiers imagos peuvent émerger chez nous dès le mois de juillet. Cependant, lorsque le cycle larvaire se prolonge trop tard en saison, la nymphose n’a lieu qu’en septembre, et les chrysalides sont dès lors condamnées à périr durant les froids hivernaux. Les individus nés sur le sol européen effectuent, pour partie seulement, une migration de retour, s’envolant vers l’Afrique. L’élevage de cette espèce est aisé. Pour obtenir l’accouplement des sujets nés en captivité, il est nécessaire de les nourrir avec une solution miellée (miel dilué à 1/10). Pour ce faire, on déroule la trompe de l’animal au moyen d’une pince fine et on en plonge l’extrémité dans une coupelle contenant la solution aqueuse. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Afrotropicale. Répartie jusqu’en Papouasie, migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France continentale où elle se reproduit ainsi qu’en Corse. La chenille se développe principalement sur Convolvulus arvensis et Ipomea ; et sur Rumex, Impatiens, Chrysanthenum et Helianthus. Le papillon s’observe dès le crépuscule, sur les fleurs des jardins et des prairies. Période de vol : VI-IX. Espèce bivoltine, plus fréquente en seconde génération. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 85-110 mm. L’aile antérieure, à apex pointu, est gris brunâtre, avec des stries noires longitudinales et des sinuosités blanchâtres et transversales peu distinctes. La postérieure présente une série de lignes noirâtres et concentriques sur fond plus clair. L’abdomen est de façon caractéristique annelé de noir et de rose vif, avec une ligne médiane gris brunâtre.

Femelle. Envergure : 90-115 mm. Semblable, mais aile antérieure moins contastée.

Variation. F. virgata Tutt, 1904 : aire médiane de l’aile antérieure plus foncée. Forme variegata Tutt, 1904 : aires basale et terminale envahies de blanc. Forme obscurata Tutt, 1904 : assombrissement des quatre ailes. Forme alicea Neuburger, 1899, abdomen brun doré (et non gris), lignes transversales jaune doré (et non rouges). Espèce proche : aucune en Europe.

Biologie. Plantes-hôtes : surtout les liserons (dont Convolvulus arvensis). Tous types de biotopes, y compris en ville, puisqu’il s’agit d’un migrateur. Observé jusqu’à 2800 m d’altitude. Vole au crépuscule pour butiner les corolles du tabac, du pétunia, du phlox de la saponaire et du buddléia. Ce grand migrateur revient en Europe chaque année à la saison chaude. Il se reproduit sur place mais ne résiste pas à l’hiver. C’est l’un des papillons les plus rapides en vol (il peut dépasser les 50k m/h). Période d’apparition de mai à novembre.

Distribution. Presque mondiale (sauf vers les pôles). Grand migrateur qui atteint l’Europe chaque année (en quantité variable) et qui remonte parfois en petit nombre jusqu’au grand nord. Statut. Migrateur assez régulier.

Remarque. Agrius cingulatus (fabricius), espèce très proche d’Amérique, a été signalé récemment au Portugal. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)

Plantes nourricières :Liserons
Apparition de la chenille (données du site)
JanvFévrMarsAvrilMaiJuinJuilAoûtSeptOctNovDéc
Agrius convolvuli Porteneuve Jean-Jacques Vauvert 30 23092015 {JPEG} Observation Porteneuve Jean-Jacques - Vauvert (30) - 23/09/2015 - 2 stades Agrius convolvuli, Rouché Michel, Bagard 30, 11092015 {JPEG} Agrius convolvuli, Rouché Michel, Bagard 30, 11092015 {JPEG} Agrius convolvuli, Rouché Michel, Bagard 30, 11092015 {JPEG} Observation de M.Rouché Michel - Bagard (30) - 11/09/2015 Agrius convolvuli Blanc Josselyne Savas 07 27102013 {JPEG} Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 27/10/2013 Agrius convolvuli Lefrançois Cathy Chabrignac 19 08102011 {JPEG} Observation de Lefrançois Cathy - Chabrignac (19) - 08/10/2011 Agrius convolvuli Faure Dhoms Colette Raissac d&#39;Aude 11 14112010 {JPEG} Observation de Faure Dhoms Colette - Raissac d'Aude (11) - 14/11/2010 Agrius_convolvuli_Souraide_64_08102010 {JPEG} Observation d'un auteur inconnu - Souraide (64) - 08/10/2010 Agrius convolvuli Chene Roger Villebois 01 15082010 {JPEG} Observation de Chene Roger - Villebois (01) - 15/08/2010 Agrius convolvuli Mougin Pascal Longchamp 88 10082010 {JPEG} Observation de Mougin Pascal - Longchamp (88) - 10/08/2010 Agrius convolvuli Meistermann Jean-Marc Roquevidal 81 28052010 {JPEG} Observation de Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 28/05/2010 Agrius convolvuli Virat Philippe La Cadière d&#39;Azur 83 16102009 {JPEG} Observation de Virat Philippe - La Cadière d'Azur (83) - 16/10/2009 JPEG Observation de Mme Pellicier Virginie - Lavercantière (46) - 13/10/2009 Agrius convolvuli Rougié Cathie Labastide Marnhac 46 12102009 {JPEG} Observation de Rougié Cathie - Labastide Marnhac (46) - 12/10/2009 Agrius convolvuli Orsini Cécile Bordeaux 33 01102009 {JPEG} Observation de Orsini Cécile - Bordeaux (33) - 01/10/2009 Agrius convolvuli Aurangé Patricia Rieux de Pelleport 09 27092009 {JPEG} Observation de Aurangé Patricia - Rieux de Pelleport (09) - 27/09/2009 Agrius convolvuli Cassany Agnès Villeneuve sur Lot 47 26092009 {JPEG} Observation de Cassany Agnès - Villeneuve sur Lot (47) - 26/09/2009 Agrius convolvuli Meistermann Jean-Marc Roquevidal 81 26092009 {JPEG} Observation de Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 26/09/2009 Agrius convolvuli Mourier Alain Guiche 64 22092009 {JPEG} Observation de Mourier Alain - Guiche (64) - 22/09/2009 Agrius convolvuli Chalons sur Saone 71 24092009 {JPEG} Chalons sur Saone (71) - 24/09/2009 Agrius convolvuli Hello Valentin Lorient 56 14092009 {JPEG} Observation de Hello Valentin - Lorient (56) - 14/09/2009 Agrius convolvuli Marangis 77 12092009 {JPEG} Marangis (77) - 12/09/2009 Agrius_convolvuli_Vanderbecq_Guillaume_Champoleon _05_16082009 {JPEG} Observation de M. Vanderbecq Guillaume - Champoléon (05) - 16/08/2009 Agrius convolvuli Gremaud Philip Neuchâtel Suisse 25072009 {JPEG} Observation de Gremaud Philip - Neuchâtel (Suisse) - 25/07/2009 Agrius convolvuli Billion Sylvie Plouër sur Rance 22 10072009 {JPEG} Observation de Billion Sylvie - Plouër sur Rance (22) - 10/07/2009 Agrius convolvuli Belle-ile en mer 56 04102008 {JPEG} Observation : Belle-ile en mer (56) - 04/10/2008 Agrius convolvuli Soulayres Xavier Grenoble 38 30092008 {JPEG} Observation de Mr Soulayres Xavier - Grenoble (38) - 30/09/2008 Agrius convolvuli Wirtz Elisabeth Truchtersheim 67 16092008 {JPEG} Observation de Mme Wirtz Elisabeth - Truchtersheim (67) - 16/09/2008 Agrius convolvuli Delit Bernadette Mouzay 55 15082008 {JPEG} Observation de Mme Delit Bernadette - Mouzay (55) - 15/08/2008 Agrius convolvuli Huetz Fernande Weckolsheim 68 05082007 {JPEG} Observation de Huetz Fernande - Weckolsheim (68) - 05/08/2007 Monique Muller Jouy 55 25072007 {JPEG} Observation de Monique Muller - Jouy (55) - 25/07/2007 Agrius convolvuli Tronsson Jacques Geispolsheim 67 19072007 {JPEG} Observation de Tronsson Jacques - Geispolsheim (67) - 19/07/2007 Agrius convolvuli Blanc Josselyne Savas 07 20072006 {JPEG} Agrius convolvuli Blanc Josselyne Savas 07 20072006 {JPEG} Agrius convolvuli Blanc Josselyne Savas 07 20072006 {JPEG} Agrius convolvuli Blanc Josselyne Savas 07 20072006 {JPEG} Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 06/07/2007
 
<< 3241. Agrius cingulatus (Fabricius, 1775) 3243. Acherontia atropos (Linnaeus, 1758) >>
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/