Objets associés au mot-clé : 10. 16 - 31 Mai
Articles associés
Epinotia sp.
Observations récentes :
Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Geay (17) - 28/08/2016 Observation de Champion Emmanuelle - Sainte-Gemme (17) - 22/05/2016

lire la suite de l'article : Epinotia sp.
A déterminer
Observations récentes :
Observation de Miteu Martine - Genneton (79) - 08/05/2016 Observation de Pâquereau Réjane - Saint-Georges de Didonne (17) - 01/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 10/06/2015 Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 16/05/2015 Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 07/04/2015 Observation de Pâquereau Rejane - Salignac sur Charente (17) - 11/06/2014

lire la suite de l'article : A déterminer
Yponomeuta sp.
Observations récentes :
Observation de Charles Geneviève - Saint-Denis du Pin (17) - 06/09/2016 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 27/08/2016 Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Romegoux (17) - 24/08/2016 Observation de Bennell Ian - Saint-Germain du Seudre (17) - 04/08/2016 Observation de Charles Geneviève - Tonnay-Boutonne (17) - 28/07/2016 Observation de Jouvel Orianne - Saint-Clément des Baleines (17) - 23/07/2016 Observation de Champarnaud Claude - Rochefort (17) - 16/07/2016 Observation de Champion Emmanuelle - Romegoux (17) - (...)

lire la suite de l'article : Yponomeuta sp.
Actebia praecox (Linnaeus, 1758)
Noctuelle précoce

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur anchusa, plantago, echium, artemisa. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort, 1 exemplaire le 26/09/1905 (Gelin).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été observée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Actebia praecox (Linnaeus, 1758)
Agriopis sp.
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 22/05/2010

lire la suite de l'article : Agriopis sp.
Espèce 3
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 30/05/2010

lire la suite de l'article : Espèce 3
Espèce 1
Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 19/05/2010

lire la suite de l'article : Espèce 1
Larves de Cétoines
Observation de Montoya André - 30/05/2009 Photo Famille Meynet - Haute Savoie (74) - 28/08/2006 Photo Mr Didier Brun - 25/05/2006 300 m d’altitude en pleine forêt dans un tronc de pin à terre (pourri) - Longueur 20-25 mm, diamètre 5-8 mm - Photos Mr Daniel Pollen - Bex (Suisse) - 01/05/2006

lire la suite de l'article : Larves de Cétoines
Larerannis sp.
Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Fonterland (36) - 23/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 18/05/2008

lire la suite de l'article : Larerannis sp.
Coelonia fulvinotata (Butler, 1875)
Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 16/05/2008 Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 11/06/2008 Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 15/07/2008

lire la suite de l'article : Coelonia fulvinotata (Butler, 1875)
Psychidae à déterminer
Observation de Mme Gardé Christiane - Muides sur Loire (41) - 26/05/2009 Observation de Pigeyre Henri - Carnac (56) - 22/05/2009 Observation de Brigitte Seys - Forêt de Phalempin (59) - 25/05/2008

lire la suite de l'article : Psychidae à déterminer
Papilio demodocus (Esper, 1798)
Citronnier
Observation de Vanier Pascal - Saint-Denis de la Réunion - 15/07/2009 Observation de Vanier Pascal - Saint-Denis de la Réunion - 03/07/2009 Observation de Vanier Pascal - Saint-Denis de la Réunion - 27/06/2009 Observation de Vanier Pascal - Saint-Denis de la Réunion - 20/05/2009 Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 28/11/2008 Observation de Mr D’Angelo Adriano - Sain-Paul de La Réunion - 20/02/2008 Observations de Mr D’Angelo Adriano - Sain-Paul de La Réunion - 09/02/2008 Observation de Bornot Claude - Le Tampon (La Reunion) - 20/09/2007 (...)

lire la suite de l'article : Papilio demodocus (Esper, 1798)
Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Mélitée orangée
Atteint 28 mm de longueur. Blanche, avec de fines lignes sombres et des épines blanches ; deux rangées dorsales de taches orangées supportant chacune une épine concolore à pointe blanche. Guide nature "Quel est donc ce papillons ?" Nathan

lire la suite de l'article : Didymaeformia didyma (Esper, 1778)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Bombyx du chêne, Bombyx du genêt, Minime à bandes jaunes
Atteint 80 mm de longueur. Dans son jeune âge, noire avec des taches dorsales rhomboïdes fauve jaunâtre ; mature, pourvue d’une ligne latérale blanche discontinue, de touffes dorsales denses de poils gris brunâtre, avec les espaces intersegmentaires noirs. GUIDES NATURE "Quel est donc ce papillon ?" NATHAN

lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Charissa mucidarius (Hübner,[1799])
Diverses plantes basses (verbascum, platain)
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46)- 01/10/2010 (sous réserve, voir en bas) Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 31/06/2007 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 05/06/2007 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 10 et 11/06/2007 La chenille était 2 semaines sur la même petite platain lancéolé (herbe-à-cinq-coutures). La chenille est sûrement une charissa où elophos. La chenille se développe lentement ; il n’y a guère des observations confirmés de cet (...)

lire la suite de l'article : Charissa mucidarius (Hübner,[1799])
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour
La chenille du paon du jour vit dans une toile de soie sur sa plante nourricière (orties). Il faut rechercher les structures de ce type dans les touffes d’orties en été. Vol : Juillet à Septembre, puis Mars à Mai après hivernage. (Nature en poche - Larousse) Longueur maximale : 42 mm. Corps noir, avec des points blancs bien visibles. Flancs et région dorsale avec des scoli grêles, de couleur noire. Fausses pattes brun jaunâtre. Tête d’un noir brillant. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Livrée des arbres, Bombyx à livrée
Les chenilles vivent en société. Ravageur redoutable lors de pullulations épisodiques. Imago de Juin à Septembre. (Guide des papillons nocturnes de France)Atteint 60mm de longueur. Bariolée, d’un bleu franc, ornée de lignes et d’étroites bandes longitudinales noires et roux ferrugineux, et d’une ligne dorsale blanche. Capsule céphalique bleue, avec deux taches noires ovalaires

lire la suite de l'article : Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Petite tortue
La petite tortue est l’un des papillons les plus familiers et attrayants d’Europe. Le recto coloré est essentiellement orange, avec de grosses taches noires, jaunes et brun foncé, et de légères lunules bleues qui bordent les quatre ailes, accentuant l’aspect de mosaïque. Le verso, en revanche, est assez sombre, ce qui donne au papillon une livrée assez cryptique lorsqu’il se pose les ailes repliées. La petite tortue donne deux à trois générations par an ; les adultes de la dernière hivernent, se réfugiant souvent dans les granges et autres bâtiments, pour ressortir au printemps. Habite une grande variété de lieux, tels que les talus, les bordures des champs et des jardins, de la plaine aux montagnes. Vol : Mars à Octobre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse) Adulte : 40-50 mm. Fauve rougeâtre vif avec des taches noires, blanches et jaunes, ainsi qu’une rangée marginale de lunules bleues ; base des ailes postérieures noire. Revers des ailes postérieures brun foncé, avec l’aire marginale plus claire. Plante – hôte : Exclusivement l’Ortie dioïque. Chenille : atteint 30 mm. Noire avec une fine ponctuation claire et des bandes longitudinales jaunes ; épines noires ou jaunâtres Habitat : Milieux ouverts les plus divers. S’est raréfiée dans le nord de la France. Biologie : Les adultes se montrent très tôt au premier printemps, souvent dès le mois de février. Ils butinent alors activement les fleurs précoces, notamment celles du Pas-d’âne, du Bois-gentil et du Saule marsault. Les œufs sont déposés dès le mois d’avril en amas denses de 50 à 200 unités à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les chenilles tissent des nids communautaires. Comme la plupart des chenilles se nourrissant d’orties, elles sont, malgré leurs couleurs vives, ou peut-être grâce à celles-ci, délaissées par les oiseaux insectivores. Il est possible que les épines dont elles sont pourvues, de même que l’absorption des principes contenues dans leurs plantes hôtes, leur confèrent une certaine immunité vis-à-vis de leurs ennemis. Toutefois, le fait que les chrysalides sont fréquemment la proie des mésanges rend plus vraisemblable la première hypothèse. Les adultes de la deuxième génération volent dès le mois de juin. L’espèce donne parfois une troisième génération et hiverne à l’état imagal.(Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Hesperia comma (Linnaeus, 1758)
Observation de Mme Blandinieres - Les Pujols (09) - 16/05/2006 Observation de Aubert Christophe - Perche (61)

lire la suite de l'article : Hesperia comma (Linnaeus, 1758)
Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Observation de Seys Brigitte - Lallaing (59) - 10/06/2012 Observation de Villatte Raymond - St Pardoux (87) - 12/05/2011 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 06/05/2011 Observation de Brigitte Seys - Haisnes (62) - 24/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 09/05/2010

lire la suite de l'article : Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pommier
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 07/05/2010 - capturée sur pommier Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 12/06/2010 - Chrysalide (imago obtenu le 08/07/2010)

lire la suite de l'article : Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acrobasis consociella (Hübner, [1813])
Phycide associée
Chêne
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/05/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 12/05/2011 - chrysalide Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 15/05/2011 - chrysalide (imago obtenu le 13/06/2011) Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Brenne, Fonterland (36) - 19/06/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 16/05/2008 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 08/05/2008 Observation de Christophe AUBERT - Perche (61) - (...)

lire la suite de l'article : Acrobasis consociella (Hübner, [1813])
Adscita geryon (Hübner, 1813)
Observation de Billard Michel - St Alban Leysse (73) 500m - 24/05/2010 (peut être aussi Roccia notata)

lire la suite de l'article : Adscita geryon (Hübner, 1813)
Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Observation de Billard Michel - Saint-Alban Leysse (73) - 28/05/2010 Sur Epervière (jachere située au milieu d’un bois sur un plateau calcaire)
Observation de Mme Konik Edith - Vienne en arthies (95) - 20/09/2008

lire la suite de l'article : Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Aglaope des haies, Zygène des épines, Zygène de l’amandier

Adulte : Ailes antérieures gris brun sombre avec deux courtes stries basilaires rouges ; ailes postérieures rouges bordées de noir. Collier rouge.

Plante – hôte : se développe sur diverses Rosacées arbustives, notamment sur l’Aubépine à un style, le Prunellier, la Cotonnière commune.

Chenille : atteint 12 mm. Brillamment colorée, jaune sur les flancs et le dos, ornée de bandes latéro-dorsales violettes et gris d’argent, ourlées de noir.

Habitat : endroits très chauds et secs.

Biologie : L’espèce se cantonne souvent sur des sites d’étendue restreinte, mais peut en revanche y présenter des densités très élevées. Elle partage parfois le biotope de la Zygène des genêts (Heterogynis pennella). Les œufs jaunes sont groupés en nombre élevé sur le feuillage des plantes hôtes. La chenille n’acquiert sa belle livrée bariolée qu’à partir du troisième stade larvaire, juste avant l’hivernage. Celui-ci s’effectue dans un abri soyeux, sur les rameaux de la plante hôte. La nymphose a généralement lieu au début de juin, dans un cocon allongé, blanchâtre ou brun clair.

Répartition : Assez commun localement dans la région méditerranéenne. Plus au nord, en Alsace par exemple, beaucoup plus rare et localisé. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Cryopega aerugaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hibernie messagère
Prunus, Chêne, Aubépine, Chèvrefeuille, Ronces, Épine-vinette
Observation de Brigitte Seys et Josselyne Blanc - Etang de Massé (36) - 28/04/2014 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 21/05/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 24/05/2010 - chenille en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 03/06/2010 - Chrysalide en élevage (imago obtenu le 29/11/2010) Observation de M. Billard Michel Saint-Alban Leysse - (73) - (...)

lire la suite de l'article : Cryopega aerugaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
L’Hibernie grisâtre
Observation de Vogel Gérard - Laneuville-s-Meuse (55) - 18/05/2012 Observation de Brigitte Seys - Brenne (36) - 03/05/2012 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 30/04/2011 Observation de Brigitte Seys - St Amand les eaux (59) - 24/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 06/06/2009 Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 13/05/2009 Observation de Beltrame Vincent - Forêt de Meudon (92) - 20/04/2007

lire la suite de l'article : Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Hibernie hâtive
Longueur maximale : 29 mm. Coloration très variable, allant du jaune terne au vert olive, voire au brun rougeâtre ou au brun purpurin. Des dessins dorsaux, noirâtres, disposés longitudinalement et pouvant évoquer des "X". Parfois une paire de bandes latérales sombres, juste au-dessus des stigmates. Ces derniers de couleur blanche. Tête brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Double tache, Point d’exclamation
Polyphage, plantes herbacées
Observation de M. Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 16/06/2010 Observation de Laprat Michel - Pied du viaduc de Millau (12) - 16/05/2009 Observations de Mme Aarts Tineke - Catus (46)- 29/03/2009, 04/04/2009, 05/04/2009, 13/04/2009 et 19/04/2009, chenilles trouvées dans plantes basses pendant jardinage. Identification probable mais non confirmée, cela n’est pas possible sur photos. Il peut agir également d’Agrotis puta. Observation de Bruno Derolez - Loos en Gohelle (62) - 09/03/2009 (Photo Brigitte Seys - identification Serge (...)

lire la suite de l'article : Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Aubépinière
Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe de la France à la Russie. Elle atteint sa limite occidentale en France, où elle se rencontre un peu partout (y compris en Corse ?). Le statut de l’espèce du genre Allophyes n’est pas clairement défini et les avis des spécialistes divergent à ce propos. Si l’habitus ne permet pas de séparation spécifique, l’étude des armatures génitales mâles montre une grande variation géographique dans le sud ouest de l’Europe. A.oxyacanthae, A. corsica, A. alfaroi (Espagne) et A. parenzani (Italie) pourraient constituer une seule entité spécifique monotype, représentée géographiquement par des formes plus ou moins stabilisées. Elle fréquente les milieux arbustifs et boisés. La chenille se développe principalement sur crataegus et prunus. Période de vol : IX-XI. Espèce unilvoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 10/05/2011 Observation de Le Mao Patrick - Curienne (73) - 22/06/2010 Observation de Villatte Raymond - Rancon (87) - 12/06/2010 Observation de M. Benoiton Jean-Louis - Saint-Valérien (89) - 12/06/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 07/06/2010 Observation de Billard Michel - Saint-Alban Leysse (73) 400m sur Allaria petiolata - 27/05/2010 Observation de Vogel Gérard - Laneuville sur Meuse (55) - (...)

lire la suite de l'article : Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène velue
Longueur maximale : 38 mm. Région antérieure du thorax plus étroite que l’abdomen. Corps brun grisâtre ou brun verdâtre, avec des taches rousses et, parfois, des macules noirâtres. Soies issues de petites protubérances coniques. Celles-ci sont plus importantes sur les segments abdominaux 2, 3 et 8. Tête grisâtre ou brun verdâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apopestes spectrum (Esper, 1787)
Observation de Calmet Hélène - Montoulieu (34) - 29/05/2011 Observation de Mr Bernard Jean-Pierre - Montagne du Lubéron (04) - 07/1979

lire la suite de l'article : Apopestes spectrum (Esper, 1787)
Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Gazé, Piéride de l’Aubépine
50-65 mm. Ailes entièrement blanches avec des nervures noires. Habitat : milieux ouverts piquetés d’arbres et d’arbustes, à la périphérie des zone marécageuses, orées forestières,vergers sur prairies à litière, pelouses sèches en vois d’embroussaillement. Espèce orophile, jadis commune partout, ayant connu une très sévère régression au cours des4 dernières décennies. En France a quasi disparu de toutes les régions de plaine ; demeure abondante en montagne. Biologie : Les œufs, jaune vif, sont déposés en groupe de soixante à cent vingt unités sur les feuilles de la plante hôte. Plantes hôtes : Rosacées ligneuses : Aubépine, Prunellier, Poirier, Amélanchier, Pommier, Sorbier des oiseleurs, Prunier, occasionnellement Bourdaine. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann) Orophile : Qualifie une espèce croissant dans les montagnes.

lire la suite de l'article : Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Négresse, Noctuelle anthracite
Répartition géographique. Espèce largement répandue en Europe, sauf dans le Sud. En France : presque partout. Description. Longueur maximale : 50 mm. Corps allongé. Coloration très variable : verte, brun rougeâtre, rose ou grise. Une série médio-dorsale de dessins sagittés sombres ; de chaque côté de celle-ci, une ligne bru foncé. Flancs avec une ligne blanche qui longe les stigmates et surmonte une bande vert jaunâtre.Les formes vertes ont souvent des zones brunes assez étendues. Tête brune ou vert brunâtre. Biotopes. Bruyères, landes, régions côtières... Cycle biologique. Une génération par an. Les oeufs sont pondus sur la plante-hôte, isolément ou en petits groupes (septembre-octobre). Ils éclosent au bout d’environ un mois. Les chenilles vivent d’abord sur les plantes basses ; au printemps, elles consomment plutôt les bourgeons et les feuilles tendres d’arbres ou d’arbustes. Fin de la croissance larvaire en mai-juin.Nymphose dans de grands cocons enterrés. Émergence en septembre-octobre. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Archiearis parthenias (Linnaeus, 1761)
bouleau
Observation de Brigitte Seys - Loos en Gohelle (62) - 26/05/2012 Observation de Brigitte Seys - Roeux (62) - 08/05/2011

lire la suite de l'article : Archiearis parthenias (Linnaeus, 1761)
Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 25/05/2010 Observation de Christophe AUBERT - Perche (61) - 06/05/2007

lire la suite de l'article : Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Ecaille-martre, Hérissonne
Longueur maximale : 60 mm. Corps brun noir, avec des touffes de soies serrées, issues de petites verrues en relief. La plupart des soies sont longues, noires et pourvues d’une zone apicale d’un blanc grisâtre ; toutefois, le thorax et la région ventrale de l’abdomen possèdent des soies rousses, relativement plus courtes. Stigmates blancs. Tête d’un noir luisant. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Brachionycha sphinx (Hufnagel, 1766)
Noctuelle sphinx, Noctuelle de Cassini
En France, on la rencontre un peu partout. Elle est discrète et semble peu observée autour des sources lumineuses classiquement utilisées par les entomologistes (lampes mixtes et à vapeur de mercure), alors qu’on la rencontre fréquemment près des éclairages urbains. Son vol tardif, généralement en deuxième partie de nuit, explique sans doute cette discrétion. Elle affectionne les zones forestières généralement fraîches. La chenille vit sur Chênes, Tilleul, Saule, Peuplier, Aubépine, Chèvrefeuille... Période de vol : Octobre-Novembre. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Brachionycha sphinx (Hufnagel, 1766)
Bena bicolorana (Fuessly, 1775)
Observation de Brigitte Seys - Le Blizon (36) - 01/05/2014 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 17/05/2012 (identification confirmée par obtention de l’imago)

lire la suite de l'article : Bena bicolorana (Fuessly, 1775)
Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Observation de Villatte Raymond - Rancon (87) - 22/05/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 07/06/2010 (élevage) Observation de Sala André - La Sainte-Baume (83) - 06/06/2007

lire la suite de l'article : Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Canephora hirsuta (Poda, 1761)
Observation de Ruher Alain - Le Taillan-Médoc (33) - 21/08/2010 Observation de Mr Jean-Louis Michelot - 20/05/2004 sur un peuplier, dans un secteur marécageux de l’Isère (38) Observation de Mr J. Provost - Villesalem (86)

lire la suite de l'article : Canephora hirsuta (Poda, 1761)
Catocala promissa (Denis & Schiffermüller, 1775)
La promisse
Chênes
Observation de Meny Claude - Bicqueley (54) - 25/05/2009 Observation de Nathalie et vincent - Belfort (90) - 25/05/2012

lire la suite de l'article : Catocala promissa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Jason, Pacha à deux queues
Suivi d’une ponte sur arbousier depuis le 02/08/2007 jusqu’à l’éclosion le 28/05/2008. La chenille a supporté en extérieur une température de - 8° C et la neige en novembre ; elle a été abritée sous serre en janvier 2008 jusqu’à éclosion. Apport de feuilles fraîches tous les 5 jours.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias des genêts
Observation de Brigitte Seys - Douadic (36) - 22/04/2012 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 08/05/2011 Observation de Bernard Pierre-Jean - Saint-Victoret (13) - 05/01/2009 Observation de Mr Guyonnet Antoine - Forêt de La Coubre (17)

lire la suite de l'article : Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Boarmie du lichen, Boarmie des lichens

Répartition géographique Espèce présente dans une grande partie de l’Europe, mais souvent assez localisée. En France : pratiquement partout.

Description. Longueur maximale : 25 mm. Corps vert ou vert grisâtre, plus rarement jaunâtre, avec diverses taches noires. De petits tubercules pairs le long de la région dorsale. Tête rousse.

Biotope. Bois humides, haies, arbres au bord des routes...

Plantes nourricières. Lichens se développant sur les troncs, les branches et les constructions en bois.

Cycle biologique. Une ou deux générations par an selon les régions. Dans le premier cas : ponte en juillet, éclosion en août, hibernation des chenilles (après un début de croissance), nymphose en juin, émergence en juillet. Les chenilles s’observent le pus souvent en mai-juin ; elles se remarquent toutefois difficilement en raison de leur homochromie. Les cocons sont dissimulés parmi les mousses et les lichens.

(Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Himère-plume, la phalène emplumée
Adulte : Ailes fauve ochracé, les antérieures avec deux lignes transversales sombres convergeant légèrement vers le bord interne, un point discoïdal sombre et un petit ocelle apical noir pupillé de blanc. Antennes du mâle longuement et finement bipectinées. Chenille : atteint 50 mm. Gris sombre, souvent nuancée de lilacé, avec une paire de tubercules coniques sur le douzième segment. Plantes hôtes : Sur de nombreux végétaux ligneux, entre autre sur le chêne pédonculé (Quercus robur), Le charme commun (Carpinus betulus), le saule marsault (Salix caprea), et le prunellier (Prunus spinosa) Habitat : Forêts et brousses arbustives ; assez commun presque partout. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération, de phénologie très tardive. L’œuf hiverne. La chenille se nymphose sur la plante hôte entre quelques feuilles réunies par de la soie. (Guides Nature, Nathan, Heiko Bellmann Quel est donc ce papillon ?) Répandue du Maroc au Turkménistan en passant par l’Europe puis à travers l’Asie jusqu’au Japon. En France, elle est répandue partout. Dans les bois de feuillus, les friches, même en ville. Les chenilles vivent sur divers Peuplier, Saule, Aubépine, Erable, Chêne, Prunier, Bouleau, Troène, Frêne (Populus, Salix, Crataegus, Acer, Quercus, Prunus, Betula, Ligustrum, Fraxinus…). Hiverne au stade de l’œuf, la ponte forme un ensemble compact, collé, comme chez les Bombyx. Période de vol : X-XI. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Coscinia cribraria (Linnaeus, 1758)
Crible

Adulte : Ailes antérieures blanches, ornées de points noirs disposés en rangées transversales ; de densité variable, la ponctuation peut manquer presque complètement. Ailes postérieures blanches avec une ombre costale grise d’extension variable, occupant parfois toute la surface alaire. Chenille : Atteint 25 mm de longueur. Brunâtre clair, avec la surface dorsale noire, parcourue par une ligne longitudinale blanche, et le corps entièrement couvert d’aigrettes de poils noirs et blancs entremêlés. Plantes hôtes : Sur les graminées, notamment la fétuque des brebis (Festuca agg. Ovina), mais aussi sur diverses plantes herbacées, entre autres sur la Bruyère commune (Calluna vulgaris), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Dans les milieux ouverts, sablonneux ou rocailleux, chauds et secs. Espèce généralement localisée et peu abondante, en forte régression dans maintes régions. Biologie : Selon les régions, l’espèce donne une ou deux générations annuelles et présente un habitus variable, moins densément ponctué dans le Sud que dans le Nord. L’adulte, de moeurs nocturnes, n’enroule pas ses ailes au repos ; il se laisse facilement débusqué durant le jour. La ponte est déposée en manchon sur le chaume d’une graminée. La chenille hiverne, mais reste active par température hivernale douce ; elle semble préférer le feuillage flétri. La nymphose s’effectue parmi la végétation ou sous une pierre, à l’abri d’un cocon lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Toute l’Europe sauf le Nord. Partout en France, jusqu’à 2000 m d’altitude. Elle se rencontre dans tous les milieux thermophiles, pelouses, bords de rivière sablonneux… La chenille, assez polyphage, se nourrit sur les Genista, Erica, Plantago et de nombreuses autres plantes basses. Vol : V-VII (VIII). Espèce univoltine, avec une seconde génération partielle. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 25-42 mm. Aile antérieure très variable, ce qui a donné lieu à la description de « nombreuses sous-espèce » traitées ici comme simple formes. La forme nominative de Suède est blanche, avec trois lignes noirâtres transversales assez diffuses, à l’aile antérieure, avec une ombre terminale variablement développée. Aile postérieure blanchâtre, mais envahit de grisâtre. Thorax et abdomen blancs et marqués de noir2 Femelle. Envergure : 25-45 mm. Semblable au mâle, mais souvent plus marquée de foncé, surtout à l’aile postérieure. Variation. La f. candida Lempke, 1937, du Nord de la France et des régions voisines a des dessins estompés mais visibles pour l’essentiel. La f. arenaria Cyrilli, 1787, des Alpes, est presque toute blanche à l’aile antérieure, de même que la f. chrysocephala Hübner, 1804, du sud de l’Espagne et d’Afrique du Nord, dont la tête est nettement plus jaune. La f. vernetensis Oberthür, 1911, est largement envahit de grisâtre (Pyrénées-Orientales), la f. rippertii Boisduval,1834, des Pyrénées centrales l’est davantage. La f. bivittataSouth, 1900, de Grande-Bretagne (Hampshire, Dorset) présente des ombres longitudinales qui envahissent largement l’aile antérieure. La f. inquinata Rambur, 1858, du Sud-Ouest de la France est blanche à l’aile antérieure (avec deux petits points), et jaunâtre à la postérieure. La f. qudrifasciata Reisser, 1933, du Maroc, présente deux larges bandes transversales brunâtres. Souvent traitée comme espèce distincte, la f. benderi Marten, 1957, d’Espagne, est envahit de gris à l’aile antérieure, la côte exceptée. De nombreuses autres formes, d’intérêt restreint, ont été décrites. Espèce proche : Coscinia bifasciata (Rambur, 1832), de Corse et de Sardaigne uniquement (où C. cribaria n’est pas connu). Biologie. Chenille sur éricacées, genêts etc. Landes à bruyères boisées, du littoral à la montagne (jusqu’à 2000 m dans les Alpes, près de 3000m dans le Haut-Atlas). Aisément débusqué de jour. Période d’apparition. Mi-juin à début août au Nord, avril-fin juin puis juillet-novembre au Sud. Distribution. De l’Europe à l’Asie orientale ; Afrique du Nord. En Europe, du sud de l’Angleterre très localisé)et du sud de la Fennoscandinavie à la Sicile. En France, presque partout dans les biotopes adéquats ; absent de Corse. Statut. Assez commun, mais plutôt localisé. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Coscinia cribraria (Linnaeus, 1758)
Cryphia algae (Fabricius, 1775)
Observation de Brigitte Seys - Abscon (59) - 23/04/2016 Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 30/05/2012

lire la suite de l'article : Cryphia algae (Fabricius, 1775)
Dicallomera fascelina (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys et Raymond Villatte - La Boudiniere (36) - 23/04/2014 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 06/05/2011 Observation de M. Vogel Gérard - Arnaville (54) - 24/05/2010 Observation de Robert Henri - Queyras 1600 m (05) - 19/07/2007 Observation de Delenatte Blandine - Parc National des Ecrins - Ancelle (05) - 25/05/2007 Observation de Vogel Gérard - Ailly-sur-Meuse (55) - 17/06/2006 Observation de Aubert Christophe - Perche (...)

lire la suite de l'article : Dicallomera fascelina (Linnaeus, 1758)
Dichonia aprilina (Linnaeus, 1758)
Runique
Chêne
Observation de Vogel Gérard - Laneuville-s-Meuse (55) - 22/05/2012 Observation de Villatte Raymond - Isle (87) - 20/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Fonterland (36) - 17/04/2011

lire la suite de l'article : Dichonia aprilina (Linnaeus, 1758)
Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Double zéro
Ponto-méditerranéenne. Présente dans toute l’Europe, mais semble plus fréquente dans la moitié Sud. En France, on la rencontre un peu partout, même si elle est plus commune dans les régions méridionales. Espèce thermophile caractéristique des chênaies, elle occupe aussi bien les forêts claires à chênes verts que les ripisylves et les forêts mixtes, généralement à basse altitude. La chenille se nourrit sur divers chênes. Période de vol : VI-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et Niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Diloba caeruleocephala (Linnaeus, 1758)
Double oméga, Noctuelle à tête bleue
Atteint 40 mm de longueur. Blanc grisâtre, avec des taches dorsales et latérales jaunes, et des verrues sétigères noires. Guide nature "Quel est donc ce papillon ?" Nathan

lire la suite de l'article : Diloba caeruleocephala (Linnaeus, 1758)
Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie crépusculaire
La séparation entre E. crepuscularia et E. bistortata est discutée par certains auteurs qui en font parfois deux taxons distincts. Répandue dans toute l’Europe. Présente dans la majeure partie de la où elle est commune en plaine et jusque vers 1600m d’altitude. La chenille, très polyphage, se développe sur diverses essences de feuillus et sur Ronces, Rosiers, Carottes, Artémises, Berberis… (Rubus, Rosa, Daucus, Artemisia, Berberis…). La chrysalide hiverne. Période de vol III-V ; VII-VIII. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eilema complana (Linnaeus, 1758)
La Lythosie aplatie, Le Manteau à tête jaune
Atteint 2,5 cm de longueur. Gris noirâtre avec deux rangées de taches dorsales orangées flanquées chacune antérieurement d’une petite tache blanche ( source Nathan)

lire la suite de l'article : Eilema complana (Linnaeus, 1758)
Enargia paleacea (Esper, 1788)
Observation de Delit Bernadette - Gaume (sud de la Belgique) - 19/05/2008

lire la suite de l'article : Enargia paleacea (Esper, 1788)
Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Bombyx Evérie, Laineuse du Prunellier
Prunellier, Aubépine
Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Brenne (36) - 24/04/2011 Observation de Piel Patricia - Brenne (36) - 14/05/2010 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 13/05/2009 Observation Mme Aarts Tineke - St. Médard (46) - 10/05/2008 Observation de Auzeral Monique - Brenne (36) - 05/2006

lire la suite de l'article : Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Laineuse du cerisier, Bombyx laineux

Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Répandue partout en France, mais localisée et rare à l’état adulte. Bois de feuillus, forêts claires, vergers, haies. Chenilles sur Prunus, Cerasus, Crataegus, Tilia, Betula, Sorbus, Alnus, Salix, vivant en communauté dans une poche de soie protectrice au début de leur développement. Période de vol : Octobre ; Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

CHENILLE. Atteint 45 mm de longueur. Noire avec de longs poils blanchâtres et une plage dorsale de poils roux ferrugineux sur chaque segment ; souvent ornée de points blancs sur les côtés. PLANTES-HÔTES. Nombreuses essences feuillues, préférentiellement le Bouleau verruqueux et le Prunellier, mais aussi le Sorbier des oiseleurs, le Saule marsault et l’Aubépine à un style. HABITAT. Lisières et larges laies forestières, pelouses sèches en voie d’embroussaillement. Jadis commune partout, de nos jours en très forte régression et même disparue de maintes contrées. BIOLOGIE. Les chenilles mènent une existence grégaire jusqu’à la dernière mue, construisant un nid soyeux collectif d’environ 30 cm de longueur. La nymphose a lieu au sol dans un cocon ovoïde, brun, généralement muni de deux pores d’aération opposés. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Euchloe crameri (Butler, 1869)
Piéride de la roquette
Biscuitelle
Observations de Mme Gavazza Céline - Massif du Garlaban (13) - 07/05/2010 Observation de Mr Zilavy Serge - Pennes-Mirabeau (13) - 17/06/2008

lire la suite de l'article : Euchloe crameri (Butler, 1869)
Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Observation de Brigitte Seys - Belabre (36) - 27/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 22/05/2010

lire la suite de l'article : Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Ecaille chinée, Callimorphe

Partout en France, dans les bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins, zones urbanisées. Activité diurne. Forme lutescens au Nord-ouest de la France. Vol de Juillet à Septembre. (Guide des papillons nocturnes de France)

Adulte : Ailes antérieures crème traversées de bandes obliques noires, chatoyant en bleu-vert. Ailes postérieures rouge écarlate, très rarement jaunes ou orangées, avec trois ou quatre taches noires. Chenille : Atteint 50 mm. Gris noirâtre, avec une ligne dorsale jaunâtre, une rangée latérale de taches blanches et des verrues sétigères brun rouge surmontées d’aigrettes de courtes soies claires. Plantes hôtes : Sur diverses plantes arbustives et herbacées, notamment sur le framboisier (Rubus idaeus), la Sauge de prés (Salvia pratensis), le Séneçon des Sarrasins (Senecio nemorensis fuchsii), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), la Petite pimprenelle (Sanguisobra minor) et la Vipérine commune (Echium vulgare) Habitat : Orées forestières mésophiles, pelouses sèches modérément embuissonnées, mégaphorbiées. Espèce thermophile, très abondante dans le Midi, moins banale dans la partie septentrionale de la France, mais encore assez commune presque partout. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte, de mœurs à la fois diurnes et nocturnes, butine activement en plein soleil sur l’Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum) et les Panicauts (Eryngium spp.), et vient à la nuit à la lumière. Les œufs sont déposés à la face inférieure de la plante hôte Dans son jeune âge la chenille se nourrit préférentiellement de plantes basses, après hivernage, elle vit davantage aux dépens des végétaux ligneux, notamment du framboisier. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. A travers toute l’Europe, jusqu’en Asie Mineure. En France, répandue sur tout le territoire, Corse comprise. Elle fréquente tous les types de milieux : bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins jusque dans les zones urbanisées. Les chenilles se nourrissent notamment sur Urtica dioica, mais aussi sur diverses plantes herbacées. Les imagos ont une activité diurne. La forme lutescens est connue du Nord Ouest de la France Vol : VII-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 40-60 mm. Avec ses ailes antérieures zébrées de blanc sur fond bleuâtre ou verdâtre et ses postérieures rouges à points noirs, cette écaille est caractéristique. Femelle. Envergure : 45-60 mm. Semblable. Variation. L’aile postérieure peut être orangée : f. saturnina Oberthür, 1892, ou jaune f. lutescens Staudinger, 1861. La ssp. rhodosensis (Daniel, 1953) (décrite de Rhodes où elle pullule dans la « Vallée des papillons ») a un lustre plus accentué. La ssp. fulgida (Oberthür, 1896), de Grèce et d’Iran, a des ailes antérieures au lustre plus verdâtre et des postérieures aux taches noires plus étendues. Euplagia splendidior (Tams, 1922), de Turquie et d’Arménie, a des bandes transversales plus épaisses sur un fond au lustre plus accentué. Espèce proche : Aucune en Europe. Biologie. Chenille sur Eupatoire, Origan, et de nombreux arbres arbustes et plantes basses. Lieux humides et boisés, berges, talus, parcs et jardins. Se débusque aisément durant la journée. Jusqu’à 2000 m en montagne. Période d’apparition. Juillet à mi-septembre. Distribution. De L’Europe à l’Iran. En Europe, du sud de l’Angleterre (Devon, Channel, Islands) où – comme localement près du Mont Saint Michel – la forme lutescens Staudinger, prédomine, à la Sicile, la Corse et la Grèce. En France, presque partout. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Noctuelle satellite
Longueur maximale : 40 mm. Corps d’un brun noir velouté. Région ventrale plus claire, brun grisâtre. Région dorsale longitudinalement marquée de trois fines lignes grisâtes, plutôt mal indiquées. Prothorax parfois orné de deux traits orangés. Sur chaque flanc, au niveau des stigmates, une ligne longitudinale blanchâtre, discontinue, qui forme par endroits des taches blanches assez étendues : deux ou trois vers l’avant, une à l’arrière. Tête brun rougeâtre, mais largement marquée de noir. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Buveuse
Longueur maximale : 75 mm. Corps gris bleuté dorsalement, noir latéralement. Abondante pilosité d’un roux clair. Sur le dos, une double série longitudinale de petites touffes de soies noires. Mésothorax et huitième segment abdominal dorsalement pourvus d’une grande touffe médiane de poils noirs. Flancs avec une large bande de dessins rouge orangé au-dessus des stigmates et, sous ces derniers, une série de touffes blanches entrecoupées de dessins rougeâtres. Tête noire, marquée de roux. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Godonella aestimaria (Hübner, 1809)
Philobie du tamaris
Espèce inféodée au Tamaris (Tamarix gallica), période de vol de mars à juin puis septembre (Guide des papillons nocturnes de France, Coord. Roland Robineau, 2007)

lire la suite de l'article : Godonella aestimaria (Hübner, 1809)
Gypsonoma aceriana (Duponchel, 1843)
Tordeuse des pousses de peupliers
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Beaumont (43) - 25/05/2011 - chenille mise en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 31/05/2011 - chrysalide (imago obtenu le 27/06/2011)

lire la suite de l'article : Gypsonoma aceriana (Duponchel, 1843)
Hemistola chrysoprasaria (Esper, 1795)
Phalène printanière
Observation de Billard Michel - Sain-Alban Leysse (73) - 28/05/2010

lire la suite de l'article : Hemistola chrysoprasaria (Esper, 1795)
Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Acidalie blanchâtre
Bien répandue en Europe et en France. Assez commune, elle fréquente les friches, les bords de chemins, les clairières, d’où elle s’envole lorsqu’elle est dérangée pendant la journée. La chenille, polyphage, se développe sur diverses plantes : Plantago, Anagallis arvensis, Stellaria, Polygonum, Rumex, Prunus, Lactuca. Période de vol : Mars à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Flambé
Espèce répandue principalement en Europe moyenne et méridionale. En France, presque partout ; souvent rare dans la moitié septentrionale. Description. Longueur maximale : 40 mm. Corps particulièrement trapu, plus mince à l’arrière et près de la tête. Tégument vert, avec une ligne médio-dorsale jaunâtre. Flancs ornés de stries obliques, jaunâtres, sur lesquelles se trouvent des points en relief, de couleur rouge ou jaune. Tête verte, plus ou moins rétractile. Biotopes. Bois clairs, haies, vergers. Cycle biologique. Une ou deux générations par an, selon les régions. Les œufs, sont pondus isolément sous les feuilles de la plante-hôte. On peut trouver les chenilles de mai à septembre et le développement larvaire dure un ou deux mois. En été les chrysalides sont vertes et l’émergence s’effectue un mois après la nymphose. En revanche, les chrysalides formées en automne sont brunes ; elles ne donnent des imagos que l’année suivante, au printemps. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Lycia hirtaria (Clerck, 1759)
Phalène hérissée
La seule du genre Lycia dont la femelle ne soit pas microptère. Espèce a l’habitus variable avec de nombreuses formes locales, dont la ssp diniensis, grande forme grise du Sud. Espèce répandue à travers toute l’Europe, puis à travers la Sibérie jusqu’au Japon. En France, commune partout. De la plaine à la moyenne montagne, dans les bois, les parcs, les friches, les bords de cours d’eau. Vient à la lumière, mais la femelle normalement est moins observée. Les chenilles se développent sur diverses essences telles que Populus, Salix caprea, Betula, Alnus, Quercus, Rosa, Tilia, Lonicera, Fraxinus…). Hiverne au stade de la chrysalide. Période de vol : III-IV(VI). Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Lycia hirtaria (Clerck, 1759)
Lymantria monacha (Linnaeus, 1758)
Nonne, Bombyx moine, Cul-noir
Ailes antérieures blanches, avec plusieurs lignes noires sinuées et un point noir dans la cellule. Parfois fortement suffusées de noir, uniformément noires dans les cas extrêmes. Abdomen rose. Antennes fortement bipectinées chez le mâle. (quel est donc ce papillon ? Nathan)

lire la suite de l'article : Lymantria monacha (Linnaeus, 1758)
Mellicta deione (Geyer, [1832])
Observation de Boisset Claudine - Vallée de freissinières (05) - 27/05/2009

lire la suite de l'article : Mellicta deione (Geyer, [1832])
Mythimna straminea (Treitschke, 1825)
Leucanie paillée
Observation de Brigitte Seys - Peronne en Mélantois (59) - 19/05/2008 (identification à vérifier)

lire la suite de l'article : Mythimna straminea (Treitschke, 1825)
Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Thécla du chêne
28-33mm. Aile postérieure pourvue d’une queue courte et fine. Ailes du mâle bleu (violet) sombre avec une large bordure marginale noire, celles de la femelle brun noir avec deux taches bleues (violettes) aux antérieures. Revers gris perle, traversé par une ligne brisée blanche figurant approximativement un W, et orné d’une tache orange à la naissance de la queue. Habitat : Chênaies claires, prairies sylvaniques abritant des chênes isolés. Biologie : Cette espèce discrète ne se montre que très rarement, évoluant en permanence à la cime des chênes, sur la canopée, où elle se nourrit principalement du miellat des pucerons. Occasionnellement, elle descend au sol se désaltérer au bord des flaques d’eau. Les œufs, gris blanchâtre, agrémentés de fins processus squamiforme, sont déposés sur les bourgeons floraux de la plante hôte, en situation ensoleillée, en général près de l’extrémité des rameaux. Avant le débourrement de l’arbre, au premier printemps, l’inspection des bourgeons floraux, distinctement plus massifs que les bourgeons foliaires, permet la découverte assez facile de ces œufs, qui virent au bleu foncé juste avant l’éclosion de la chenille. La chenille néonate vit en mineuse dans un bourgeon. Après le débourrement, elle se nourrit exclusivement des fleurs, puis à épuisement de celles-ci de feuillage. La nymphose s’effectue dans la litière, sous la mousse ou dans une souche vermoulue. La chrysalide, brune et obtuse, repose librement sur le substrat. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Nola cucullatella (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Liévin (62) - 11/05/2013 (élevage) Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 25/05/2012 Observation de Brigitte Seys - Meobecq (36) - 27/04/2012 Observation de Brigitte Seys - Loos en Gohelle (62) - 14/05/2010

lire la suite de l'article : Nola cucullatella (Linnaeus, 1758)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosie du Cerisier, Noctuelle constante, Téniocampe constante

Ailes antérieures brun canelle assez pâle, avec une ligne submarginale claire ; contours des tâches orbiculaire et réniforme très finement soulignés de clair. (quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Ailes antérieures brun canelle assez pâle, avec une ligne submarginale claire ; contours des tâches orbiculaire et réniforme très finement soulignés de clair. (quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

En France, elle est largement répandue. Il s’agit probablement de la plus fréquente des Orthosia. Ressemblant à O. gracilis, elle est plus petite, de forme générale plus arrondie, l’orbiculaire et la réniforme, très rapprochées, se touchent dans bien des cas. Moins hygrophile que ses congénères, elle se rencontre dans de nombreux milieux boisés, même en ville. la chenille, polyphage, se développe sur divers arbres (Quercus, Salix, Ulmus, Fagus) où il est facile de l’observer à la fin du printemps. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe ambiguë
En France, presque partout. Longueur maximale : 30 mm. Corps vert ou brun. Chez la forme verte : tégument finement tacheté de blanc ; limites intersegmentaires jaunâtres ; une ligne médio-dorsale blanche et deux larges bandes latérales blanchâtres, teintées de vert et de rose. Chez la forme brune : des points noirs bien nets ; trois lignes dorsales, blanches (celle du milieu plus large que les deux autres) ; une paire de bandes latérales, ocre et bordées de blanc. Les deux formes ont le huitième segment abdominal orné d’une strie transversale blanche. Tête verdatre ou blanc ocreux, avec de petites taches sombres (guide des chenille d’Europe)

lire la suite de l'article : Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia gracilis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle grêle
Longueur maximale : 45 mm. Région dorsale brun rougeâtre ou vert grisâtre ; région ventrale verte, vert jaunâtre ou brun verdâtre. Flancs ornés, au niveau des stigmates, d’une bande longitudinale claire - brune ou verte - dorsalement bordée de noir (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Orthosia gracilis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosie variable
Description. Longueur maximale : 40 mm. Corps vert bleuté, vert jaunâtre ou vert grisâtre foncé. Tégument couvert de nombreux points blancs. Une large ligne médio-dorsale de couleur blanche ; deux fines lignes latéro-dorsales, blanches elles aussi.Flancs montrant, au niveau des stigmates, une bande blanche ou blanc jaunâtre, dorsalement bordée de noir. Tête vert clair ou brun verdâtre. Biotopes. Bois et vergers Plantes nourricières. Chênes, Saules, Pommiers, Aubépine, ainsi que d’autres arbres et arbustes à feuilles caduques. Également sur Houblon. Cycle biologique. Une génération par an. Les oeufs sont pondus en groupe sur la plante-hôte (mars-avril). Il éclosent au bout d’une dizaine de jours. Les chenilles s’alimentent la nuit. Pendant la journée, elles se cachent dans des feuilles réunies par de la soie. Fin du développement larvaire en juin-juillet. Cocons lâches, situés en terre. Émergence généralement en mars (quelques individus peuvent apparaître en hiver. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Nathalie Vansieleghem - Marais d’Harchies (Belgique) - 17/05/2012 Observation de Clochard Roger - Piriac (44) - 24/04/2011 Observation de Gérard Vogel - Brouennes (55) - 12/05/2011 Observation de Villatte Raymond - St Pardoux (87) - 12/05/2011 Observation de Brigitte Seys et Raymond Villatte - Coussay les bois (86) - 25/04/2011 Observation de Billard Michel - Sain-Alban Leysse (73) - 02/06/2010 Observation de Schnoering Martine - Sarrebourg (57) - 02/06/2010 Observation de Billard Michel - Saint-Alban Leysse (73) - 27/05/2010 Observation de Billard Michel - (...)

lire la suite de l'article : Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Proprette, Noctuelle lavée
Longueur maximale : 40 mm. Région dorsale essentiellement brun noirâtre, avec une large bande médiane de couleur ocre (cette bande porte généralement une série de dessins sagittés sombres). Une fine ligne médio-dorsale blanchâtre, plus ou moins nette, et deux lignes semblables en position latéro dorsale. Une paire de larges bandes latérales, ocre et tachées de blanc sur les premiers segments abdominaux. Huitième segment abdominal dorsalement pourvu d’une bande transversale noirâtre. Région ventrale gris clair ou gris verdâtre. Capsule céphalique brun rougeâtre avec des points sombres. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Orthosie du Peuplier
Peupliers
Observation de Villatte Raymond - Cieux (87) - 28/05/2010

lire la suite de l'article : Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Pechipogo plumigeralis (Hübner, [1825])
Herminie de la garance
Eurasiatique, absente du nord de l’Europe. En France elle est également absente du nord, la région parisienne semblent être sa limite septentrionale de répartition. On la rencontre dans divers milieux, y compris les milieux urbanisés. Période de vol : IV-VI ; VIII-IX. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par Roland Robineau - Delachaux et Niestlé).

lire la suite de l'article : Pechipogo plumigeralis (Hübner, [1825])
Phragmataecia castaneae (Hübner, 1790)
Identification à confirmer
Observation de Allemand Geneviève - La Vergne (17) - 16/05/2013

lire la suite de l'article : Phragmataecia castaneae (Hübner, 1790)
Plemyria rubiginata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie bicolore, Mignonne
Occupe toute l’Europe depuis la péninsule Ibérique jusqu’à la Russie, la Turquie puis, à travers l’Asie Centrale, la Sibérie jusqu’au Japon. Presque partout en France, mais peu commune. Discrète, elle fréquente les jardins, les vergers, les bords des vieux chemins, les bords des ruisseaux, à altitude modérée. L’imago vole au crépuscule et vient également à la lumière. Les chenilles se développent sur les Malus, Prunus, Salix caprea, Alnus. Hiverne au stade de l’oeuf. Période de vol : Mai ; Juillet-Août. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Plemyria rubiginata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du Houblon
Ortie
Observation de Vogel Gérard - Laneuville-s-Meuse (55) - 22/05/2012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 09/06/2011 Observation de Mr Billard Michel - Saint Alban Leysse (73) - 03/10/08 - Altitude 300 m
la chenille était enroulée dans une feuille d’ortie
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 31/05/2008

lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Robert le diable
Longueur maximale : 35 mm. Corps noir, largement strié de brun orangé, avec la majeure partie de l’abdomen dorsalement recouverte d’une grande plage blanche. Sur cette dernière, les scoli sont blancs, alors qu’ailleurs, ils sont brun orangé clair. Tête noire, avec deux protubérances dorsales. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Psyche casta (Pallas, 1767)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 29/04/2015 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 09/04/2011 Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 31/05/2009 (sous réserve ) Observation de Mr Beltrame Vincent - Parc de St Cloud (92) - 12/05/2006 Observation de Mr Doornaert Alain - 09/10/2005

lire la suite de l'article : Psyche casta (Pallas, 1767)
Pterophorus pentadactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore blanc

Habitat : Dans les endroits herbeux ou broussailleux, dans les milieux humides et sur les terres incultes. En montagne, on ne le rencontre pas au-delà de 1000m.

Vol : De mai à septembre, en deux générations.

Chenille : Vert pâle avec des poils blancs. Se nourrit de divers Liserons. La nymphose s’effectue à nu, sous une feuille. Hiberne à l’état larvaire. La chenille vit depuis l’été jusqu’au mois de mai de l’année suivante.

Répartition : Toute l’Europe sauf l’Espagne.

Observation : L’adulte vole surtout au crépuscule et la nuit. Envergure de 28 à 35 mm.

(site : Papillonner.net)

Adulte : 26-35 mm d’envergure. Blanc de neige, avec les ailes longuement frangées et profondément laciniées, les ailes antérieures en deux lobes, les postérieures en trois.

Chenille : Atteint 12 mm. Vert clair avec une ligne dorsale blanche, ponctuée de jaune. Pilosité longue et blanche, surtout aux deux extrémités, mêlées de soie dorsales brun sombre.

Plantes hôtes : Liserons des champs (Convolvulus arvensis), ainsi que d’autres espèces de liserons. Certains auteurs mentionnent aussi les trèfles.

Habitat : Orées forestières, bords des chemins, bermes des champs et autres endroits abritant les plantes hôtes. Espèce commune presque partout, y compris dans les endroits habités.

Biologie : Au repos, l’adulte tient ses ailes écartées, perpendiculairement à l’axe du corps, les postérieures étant rétractées sous les antérieures. La femelle dépose ses œufs isolément ou par petits groupes sur les feuilles de la plante hôte. Les chenilles néonates commencent par ronger la face inférieure des feuilles, déterminant de petites taches brunâtres à l’avers de celles-ci ; plus tard, elles rongent l’intégralité des feuilles. Quelques chenilles observent une croissance rapide et se nymphosent pour donner en août des adultes de deuxième génération. Mais la plupart n’atteignent l’hiver qu’à mi-taille et ne se nymphosent qu’au printemps suivant. La chrysalide, gracile, vert pâle ou blanc verdâtre, porte une longue pilosité blanche ; elle est généralement fixée sur une feuille.

Espèces ressemblantes : Sur les liserons vit aussi la chenille du Ptérophore du liseron (Emmelina monodactyla, souvent en mélange avec celle du ptérophore blanc. Elle se distingue de sa congénère par la présence d’une large bande dorsale sombre et par sa pilosité beaucoup plus courte. La teinte de l’adulte oscille du gris rougeâtre, par le beige jaunâtre, au brun grisâtre ; les ailes antérieures portent quelques taches sombres. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Pterophorus pentadactyla (Linnaeus, 1758)
Pyrois effusa (Boisduval, 1828)
Noctuelle diffuse
Genêt
Observation de Mr Bernard Pierre-Jean - Rove (13) - 16/05/2008

lire la suite de l'article : Pyrois effusa (Boisduval, 1828)
Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Procris du prunier
Prunus, Calluna, Ortie
Observation de Brigitte Seys - Fonterland (36) - 27/04/2012 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 24/05/2009 sur ortie Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 24/05/2009 sur prunelier

lire la suite de l'article : Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Rhyparia purpurata (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys et Daniel Ingremeau - Ciron (36) - 30/04/2014 Observation Gérard Vogel - Mouzay (55) - 29/04/2011 Observation de Laprat Michel - Etang des landes (23) - 23/05/2010 Observation de Pessotto Liliane - Saint-Antonin (82) - 11/05/2010 Observation de Crismer Claude - Montbrun-les-Bains (26) - 02/06/2009 Observation de Rodriguez Hélène - Lapanouse-de-Cernon (12) - 17/05/2009 Observation de Eme Emmanuel - Marais de Saône (25) - 11/05/2009 Observation de Thierry Arbault - Altitude de 160 mètres Meuse (55) - (...)

lire la suite de l'article : Rhyparia purpurata (Linnaeus, 1758)
Jordanita notata (Zeller, 1847)
Observation de Billard Michel - St Alban Leysse (73) 500m sur Quercus sp - 24/05/2010 (peut être aussi Adscita geryon)

lire la suite de l'article : Jordanita notata (Zeller, 1847)
Setina ramosa (Fabricius, 1793)
Endrosie crépitante
Lichen des pierres
Observation de Billard Michel - Pralognan chalet de Rosoire (73) - 21/06/2009 Biotope
Observation de Mr Pollen Daniel - Vallon de la Vare (Suisse) - 16/05/2008

lire la suite de l'article : Setina ramosa (Fabricius, 1793)
Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Lichens des rochers
Observation de Genesseaux Valerie - Pointe de Givet (08) - 22/05/2013

lire la suite de l'article : Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Thaumetopoea processionea (Linnaeus, 1758)
Processionnaire du chêne
Chênes
Observation de Beltrame Vincent - Forêt de Meudon (92) - 02/06/2007 Observation de Muzard Didier - Vay (44) - 27/05/2007 Observation Sur chêne Carentan (50) - 14/08/2006 Observation de Mme Carole Blouch - Sainte Anne d’Auray (56) - 05/06/2006 Observation de Mr Maurice Chambaret - Forêt de chatellerault le 08/02/2005 Observation de Mr Carlos E. Hermosilla - Espagne - 10/08/2004 Observation de Mr Rideau Nicolas - Toile communautaire sur un chêne chevelus (Quercus cerris) - (...)

lire la suite de l'article : Thaumetopoea processionea (Linnaeus, 1758)
Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Thécla du bouleau
Le verso de ce papillon orange-brun traversé de fines lignes blanches est son caractère le plus spectaculaire. Le recto du mâle est brun foncé uniforme, mais celui de la femelle présente une tache orange à l’aile antérieure. Les deux sexes possèdent des petites "queues" à l’aile postérieure. Peuple les haies, les fourrés et les lisières où croissent ses plantes-hôtes. Vol : Juillet-Août. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Tortrix viridana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse verte du chêne
Ce papillon est l’un des membres de la famille des tordeuses, dont les chenilles ont l’habitude de vivre dans les feuilles de leur plante-hôte, qu’elles enroulent en tube. L’aile antérieure est toute verte et la postérieure grise, ce qui permet d’identifier très facilement cette espèce. Elle abonde dans les chênaies où la chenille défolie parfois entièrement les arbres. Se nourrit des feuilles de chênes et abonde dans toutes les chênaies. Période de vol : Juin à Août. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Tortrix viridana (Linnaeus, 1758)
Trichiura crataegi (Linnaeus, 1758)
Bombyx de l’Aubépine
Aubépines, pruniers, poiriers, ormes, peupliers, chênes, bouleaux, aulnes, saules, cotoneaster
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 22/05/2013 Observation de Brigitte Seys - Marchiennes (59) - 15/05/2011 Observation de Villatte Raymond - Isle (87) - 27/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Mauvières (36) - 27/04/2011 Observation de Legay Bernard - Auxerre (89) - 02/06/2010 Observation de Aubert Christophe - Perche (61) - 19/06/2006

lire la suite de l'article : Trichiura crataegi (Linnaeus, 1758)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle dame
L’ornementation rose saumoné, caractéristique du recto, fait de la belle dame l’un des papillons d’Europe les plus faciles à reconnaître, même en vol. D’aspect plus terne, le verso reste semblable au recto. La belle dame vit et se reproduit en Afrique du Nord et en Europe méridionale, où les adultes peuvent se rencontrer presque toute l’année. Elle migre en été vers le nord, souvent en nombre. Beaucoup meurent au premier gel, mais certains retournent dans leurs régions d’origine, plus clémentes. Se rencontre dans les lieux herbus fleuris, souvent jusque dans les jardins. Lorsqu’elle butine des fleurs telles que les chardons et les centaurées, la belle dame se laisse généralement approcher, et c’est le bon moment pour l’observer de près. Vol : Mars à Novembre. (Nature en poche - Larousse) Adulte : 45-60 mm. Ailes teintées de rose. Dessus brun jaunâtre, marques irrégulières brun noir. Aile antérieure : petites taches blanches vers l’apex. Dessous aile postérieure : 5 petites ocelles dans l’aire postdiscoïdale. Plante – hôte : une trentaine de plantes hôtes attestées : Circes, Chardons, Ortie dioïtique, Mauve musquée, Groseillier épineux, Chenille : atteint 40 mm. Jaunâtre pâle à brun verdâtre, avec des dessins sombres d’étendue variable. Habitat : Milieux ouverts et secs : pelouses, friches, carrières, espèce commune partout. Biologie : Espèce MIGRATRICE très étudiée, la vanesse des chardons, grâce à l’éclectisme alimentaire de sa chenille, est apte à conquérir une multitude de milieux. Autochtone dans les pays du Maghreb, l’espèce fournit au printemps une première vague de migrateurs qui atteignent à la fin de mars le sud de l’Europe, où ils se reproduisent aussitôt. Leurs descendants gagnent le nord et le centre de l’Europe en mai/juin où ils donnent une à deux générations. Les adultes automnaux migrent vers l’Afrique, l’espèce semble incapable d’hiverner en Europe. Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille se développe à l’abri d’une feuille maintenue grossièrement enroulée par un réseau soyeux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Xanthia citrago (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Azay le Ferron (36) - 28/04/2014 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 18/05/2013 Observation de Vogel Gérard - Martincourt-s-Meuse (55) - 20/05/2012 Observation de Beltrame Vincent - Parc de Saint-Cloud (92) - 30/04/2007

lire la suite de l'article : Xanthia citrago (Linnaeus, 1758)
Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trimaculée, Xanthographe
longueur maximale : 33 mm. Corps d’un brun ocreux clair, avec des bandes brun noir. Région dorsale ornée de trois lignes claires et de deux rangées de tâches noires (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Bois sec
L’imago est visible de septembre à mai. Répandu mais partout rare.

lire la suite de l'article : Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Grand hyponomeute du fusain

Le livre Guide nature Nathan d’Heiko Bellmann donne beaucoup de détails sur différentes espèces (evonymella, plumbella, padella, sedella). Sur internet… bonne comparaison des photos de chacune des espèces sur le site Svenska fjärilar, n° 350 à 357.

La plante nourricière est très importante pour l’identification. Sur le fusain se développent 3 Hyponomeutes

1° : Yponomeuta cagnagella (Hübner 1813) : grand hyponomeute du fusain envergure 19-26mm cils terminaux (queue) blanc pur

2° : Yponomeuta plumbellus (Denis & Shiffermüller 1775) : petit hyponomeute du fusain (=Hyponomeute plombée) plus rare que le précédent envergure (3 rangées de points noirs et grosse macule "=petite tache" noire dans le tiers basal de l’aile antérieure) (le "Petit Hyponomeute du Fusain" Yponomeuta plumbellus est moins fréquent : cocons dans la toile distants au contraire du "Grand Hyponomeute" où les cocons sont serrés dans la toile //= phrase prise sur site "insectes 13bis-11")

3° : Yponomeuta irrorellus (Hübner 1796) : … très grosse tache noire au milieu de l’aile (belle photo sur le site de Michel Coutureau)

autres Hyponomeutes ressemblants :

Yponomeuta evonymella (Linnaeus 1758) : « yponomeute du putiet » (evonymella = fusain) les chenilles (ayant 5 rangées de points noirs) se développent sur le merisier à grappes, plus rarement sur d’autres espèces de prunus, qu’elles tapissent d’un épais voile soyeux blanchâtre, l’appellation "evonymella" est donc une erreur car elles ne se nourrissent absolument pas de fusain.

Yponomeuta padella (Linnaeus 1758) : « Hyponomeute du cerisier » les chenilles (ayant 3 rangées de points noirs) se développent sur prunellier (prunus spinosa), aubépine (crataegus monogyna) et sorbier des oiseleurs (sorbus aucuparia), les nids de padella sont translucides et moins voyant que ceux d’evonymella (texte sur guide nature Nathan)

Yponomeuta rorrela (Hübner 1796) : sur saule (blanc et gris), petite tache noire au bout de l’aile

Yponomeuta malinellus (Zeller 1838) : « hyponomeute (= teigne) du pommier » sur pommier et prunier, cils terminaux légèrement gris

Yponomeuta sedella (Treitschke, 1832) : « Hyponomeute de l’Orpin » (couleur crème clair), voir papillons de nuit en Picardie ou sur site Bestimmungshilfe : semble ne pas avoir de points noirs sur l’extrémité de l’aile…



lire la suite de l'article : Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Yponomeuta evonymella (Linnaeus, 1758)
Observation de Le Mao Patrick - L’Ecot Bonneval-sur-Arc (73) - 02/07/2010 Observation de Kaldi Catherine - Puimichel (04) - 27/05/2010 Observation de Le Mao Patrick - Friburge/Champagny-en-Vanoise (73) - 28/06/2009

lire la suite de l'article : Yponomeuta evonymella (Linnaeus, 1758)
Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Zeuzère du poirier, Coquette
Longueur maximale : 50 mm. Corps blanc jaunâtre, ponctué de petites tâches brun noir. Ecusson anal et plaque pronotale brun noir, cette dernière munie de dents vers l’arrière. Tête assez petite, brillante, noire ou brun sombre. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Zeuzera pyrina (Linnaeus, 1761)
Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygène de la filipendule

CHENILLE. Atteint 22 mm de longueur. Jaune, ornée sur chaque segment de deux paires de taches dorsales noires, les taches antérieures, étroites, les postérieures subrectangulaires.

PLANTES HÔTES. Essentiellement le Lotier corniculé, plus rarement le Lotier des marais, mais aussi les Spirées, et dans la région méditerranéenne, les Badasses.

BIOLOGIE. La femelle dépose ses oeufs en petits amas sur les feuilles de divers végétaux, mais pas nécessairement sur celle des plantes hôtes. La nymphose a lieu, comme chez la plupart des autres espèces du genre Zygaena, dans un cocon fusiforme de consistance parcheminée. Celui de la Zygène de la filipendule porte des sillons longitudinaux, et présente en général deux couleurs bien tranchées : jaune ochracé dans sa moitié antérieure, blanchâtre dans sa moitié postérieure. Peu avant l’émergence, la chrysalide, d’un noir brillant, s’extrait elle-même partiellement du cocon, puis libère l’imago. Celui-ci se montre principalement de la fin de juillet à la mi-août, mais la période de vol s’étale en fait de mai jusqu’en septembre.

(Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygène du Lotier, Zygène de la Millefeuille
Lotus, Hippocrepis, Coronilla, Astragalus
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 24/05/2009, sur Prunelier

lire la suite de l'article : Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Observation de Pomies Jean-Claude - Carcans-Maubuisson (33) - 29/05/2010 Observation de Mr Le Mao Patrick - Les Briantais Lancieux (22) - 09/05/2009 Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 09/05/2008 Observation de Mr Le Mao Patrick - Les Grevettes/Saint-Georges-de-Grehaigne (35) - 13/06/2002

lire la suite de l'article : Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Abraxas grossulariata (Linnaeus, 1758)
Zérène du Groseillier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur prunus spinosa, ribes, evonymus, etc. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout. Très variable quant à l’intensité de la ponctuation noire. Les exemplaires nourris sur evonymus japonicus des jardins donnent parfois des aberrations remarquables. M. Arnold Pictet (Mém. Soc. Genève 1905) a établi que ces variations ne se produisent que sur la troisième des générations élevées sur le fusain du Japon, et qu’à partir de la quatrième, l’espèce revient à ses formes normales. (Feuille des J. N., 1905, p. 166).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zérène du groseillier, la Phalène mouchetée. Largement répandue en Europe jusqu’au Japon en Asie. Répandue dans toute la France. Fréquente les vieux jardins, les allées forestières, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en VII. La chenille hiverne. Chenille sur Ribes, Prunus, Crataegus, Evonymus, Salix, Persica.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 20/06/2011 (Courtin Bernard) - Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 22/08/1998 (AG) - La Mothe Saint-Héray 13/08/1980 (NT), 01/07/1989 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Massais 21/06/1987 (CL) - Niort 18/07/1964 (MG), 30/06/1969 (MG), 12/07/1969 (MG), 22/07/1969 (NT), 04/07/1971 (NT), 15/07/1996 (AG) - Sansais 06/06/1970 (NT), 25/06/1970 (NT) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Abraxas grossulariata (Linnaeus, 1758)
Acleris bergmanniana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Largement répandue en Europe et un peu partout en France. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Rhamnus, Rosa.

II. Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris bergmanniana (Linnaeus, 1758)
Acleris hastiana (Linnaeus, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Très largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Fréquente de nombreux types de milieux. Espèce bivoltine en VI-VII puis en VIII. Chenille sur Populus, Salix, Frangula.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Secondigny 30/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris hastiana (Linnaeus, 1775)
Acleris kochiella (Goeze, 1783)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-18 mm. Répandue en Europe et en France, Corse comprise. Espèce bivoltine en VI-VII puis en IX. Chenille sur Ulmus campestris.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris kochiella (Goeze, 1783)
Adscita statices (Linnaeus, 1758)
Turquoise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur rumex acetosa, globularia. Elle est visible en avril puis en mai. Répandu et assez commun dans toute la région. La couleur varie du vert bleu au vert doré.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Turquoise, le Procris de l’oseille. Envergure : 25-27 mm. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en V-VI puis en VIII en deux générations. Chenille sur Rumex acetosa, Globularia. Elle est visible en IV-V puis en VI-VII.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Chizé 08/06/1973 (NT) - La Crèche 14/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Adscita statices (Linnaeus, 1758)
Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
L’imago est visible de juin à juillet. Vu à Royan (17) (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Aglaope des haies, Zygène des épines, Zygène de l’amandier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur crataegus, prunus spinosa, amygdalis, etc. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Commun gare de pamproux, 07/1869 ; Niort, 1 exemplaire au Vivier (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; commun à Martrou, près Rochefort (Delav.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aglaope des haies, la Zygène des épines, la Zygène de l’amandier. Europe de l’ouest. Envergure : environ 15 mm. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Amygdalis, etc. Elle est visible en V. Abondant par endroit.

I. Commun gare de Pamproux, 07/1869 (HG) - Niort, 1 exemplaire au Vivier (HG) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Cersay 01/08/1978 (CL) - Marnes 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Aglia tau (Linnaeus, 1758)
Hachette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril. Le mâle vole en plein jour à la recherche des femelles, qui se posent généralement près du sol, contre un tronc d’arbre ou sur une tige basse. Chenille sur betula, fagus, carpini, quercus. Elle est visible en mai et en juin. L’espèce est vraisemblablement répandue dans toutes les forêts de la région.

Deux-Sèvres : Forêt de Chizé 31/03/1910 (Gelin et Lucas).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Forêt de Chantemerle (G. Durand).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hachette. Eurasiatique. Toute l’Europe à l’exception de la Grande-Bretagne et de la Sicile. En France, partout sauf sur le pourtour méditerranéen et en Corse. Fréquente landes arbustives et forêts de bouleaux. Dimorphisme sexuel prononcé. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur Corylus, Tilia, Alnus, Carpinus, Ulmus, Betula.

I. Vraisemblablement répandue dans toutes les forêts de la région (G&L 1912). Forêt de Chantemerle 1932 (G. Durand) - Forêt de Chizé 31/03/1910 (G&L)

II. Beauvoir sur Niort 27/05/1989 (CL) - Belleville 25/03/2011 (AG) – Chizé 30/04/1994 (CL) – La Mothe Saint-Héray 20/05/2004 (CL) – Magné 28/04/1994 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 24/04/2009 (CL) - Secondigny 20/04/1989 (CL), 06/05/1998 (CL), 12/05/1998 (CL), 11/05/2004 (CL), 01/05/2005 (CL), 06/05/2008 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1967 (NT), 14/04/1968 (NT), 20/04/1968 (NT), 13/04/1969 (NT), 15/05/1970 (NT), 11/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 15/05/1971 (NT), 19/04/1975 (NT), 04/04/1980 (NT), 11/04/1980 (NT), 12/04/1980 (NT), 14/04/1980 (NT), 25/03/1981 (NT), 11/04/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglia tau (Linnaeus, 1758)
Aglossa pinguinalis (Linnaeus, 1758)
Teigne de la graisse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Teigne de la graisse. Envergure : 30-40 mm. L’imago est visible en V-VIII. Même remarque que pour A. caprealis, les observations se font souvent dans ou autour des habitations. Chenille sur débris organiques et végétaux variés (litières, graisses animales, paille, bouchons, bois …).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Villiers en Bois 15/06/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglossa pinguinalis (Linnaeus, 1758)
Agonopterix heracliana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 17-25 mm. Espèce cosmopolite largement répandue en Europe. Les franges postérieures et les lignes de marges sont imperceptibles. Période de vol : IX-IV. Chenille sur Chaerophyllum temulum, Daucus, Heracleum, Anthriscus, Chaerophyllum, Angelica, Aegopodium, Conopodium, Meum, Myrrhis, Oenanthe, Pastinaca, Silaum, Sison, Smyrmium, Torilis, Ligusticum, en V-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix heracliana (Linnaeus, 1758)
Agonopterix nervosa (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VII-IX. Chenille sur Genista, Cytisus, Ulex, Lupinus, Laburnum,en V-VI. Peut-être confondu avec A. costosa.

I. Commun et répandu partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix nervosa (Haworth, 1811)
Agrochola circellaris (Hufnagel, 1766)
Xanthie ferruginée, Fauvette

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie ferruginée, la Fauvette. Eurasiatique. Présente dans une grande partie de l’Europe excepté le Nord et l’extrême Sud-Est. En France, elle est largement répandue, absente de Corse. Fréquente tous types de milieux. Espèce univoltine en VIII-XI. Chenille polyphage sur Ulmus ou Populus (jeunes).

I. Niort 2 ex. 27/09/1904 (HG), 29/10/1904 (HG), 12/10/1906 (HG), 28/09/1907 (HG).

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) - Coulon 28/07/1989 (CL) - Magné 01/10/1983 (NT), 31/10/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 22/08/1999 (CL) - Niort 05/10/1969 (NT), 24/10/1971 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 11/10/1971 (NT), 06/12/1997 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrochola circellaris (Hufnagel, 1766)
Agrochola helvola (Linnaeus, 1758)
Dorée, Xanthie rufine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Dorée, La Xanthie rufine. Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe excepté l’extrême nord. En France : largement répandue. Cette espèce préfère les milieux particulièrement bien exposés, coteaux secs, landes, prairies chaudes. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur divers feuillus (dont Salix) et souvent comme la plupart des espèces du genre, on la trouve ensuite sur les plantes basses comme Plantago, Hieracum, etc.

I. Niort 18/10/1904 (HG), 22/10/1904 (HG), 30/10/1905 (HG), 13/11/1906 (HG), 09/09/1907 (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 07/10/1969 (NT) - Moutiers sous Argenton 28/11/1995 (CL) - Niort 25/10/1970 (NT) - Secondigny 10/10/2008 (CL) - Souvigné 31/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 11/10/1971 (NT), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrochola helvola (Linnaeus, 1758)
Agrochola lychnidis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cannellée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cannelée. Méditerranéo-asiatique. Europe centrale et méridionale. En France : largement répandue, mais plus commune dans la moitié sud. Espèce visible en de nombreux milieux pourvu qu’ils soient chauds, jusqu’en zone urbaine. Très variable en coloris (NT). Espèce univoltine en IX-IV. L’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. Chenille polyphage sur feuillus et plantes basses.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 11/2007 (Wilding Neil) - La Crèche 23/09/1971 (NT), 14/10/1971 (NT), 21/11/1981 (NT) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 28/11/1995 (CL) - Niort 25/09/1970 (NT), 04/10/1970 (NT), 25/10/1970 (NT), 23/10/1971 (NT), 24/10/1971 (NT), 25/10/1971 (NT), 30/10/1973 (NT), 09/11/1974 (NT), 07/11/1980 (NT), 03/11/1997 (AG), 05/11/1997 (AG), 20/09/1998 (AG), 15/10/2000 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrochola lychnidis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agrochola macilenta (Hübner, 1809)
Xanthie noisette

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie noisette. Méditerranéo-asiatique. Europe tempérée. France : présente partout sauf en Corse. Affectionne les zones boisées claires et chaudes, parfois jusque dans les parcs en ville. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille polyphage, sur Salix et autres feuillus, la nuit on peut la trouver sur des plantes basses comme Plantago, Hieracum …

I. Niort 1 ex. 30/0/1905 (HG).

II. Villiers en Bois 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrochola macilenta (Hübner, 1809)
Agrochola pistacinoides (d’Aubuisson, 1867)
Xanthie sanguine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie sanguine. Atlanto-méditerranéenne. Distribution très limitée en Europe (Italie, sud de la Suisse, nord de l’Espagne). France : partout y compris la Corse sauf le quart nord-est du pays. Cette espèce affectionne les zones ouvertes jusqu’en moyenne altitude. Très proche d’A. nitida.Espèce univoltine en VIII-IX. Chenille polyphage sur Brassica, Plantago, Primula, Rumex, Taraxacum.

I. Niort-Souché 11/1968 (RL).

II. La Crèche 23/09/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL), 30/10/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 21/11/1995 (CL) - Secondigny 10/10/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrochola pistacinoides (d’Aubuisson, 1867)
Agrotis clavis (Hufnagel, 1766)
Pointillée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur taraxacum, euphorbiae et autres plantes basses. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, surtout en juin ; 1 exemplaire du 25/09/1908 fait croire à une seconde génération (Gelin).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce signalée seulement des Deux-Sèvres.




lire la suite de l'article : Agrotis clavis (Hufnagel, 1766)
Agrotis ipsilon (Hufnagel, 1766)
Noctuelle baignée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre (hiverne) en deux générations. Chenille sur graminées, plantes basses. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, 29/03/1905 ; 06/04/1905 ; 18/05/1907 ; 25/06/1904 ; 16/08/1902 ; 18/09/1901 ; 15/10/1903 ; 10/11/1904 ; 20/12/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle baignée. Cosmopolite. Présente en Europe, sauf dans l’extrême nord. Espèce migratrice, hôte des milieux ouverts, en IV-XI. Chenille sur graminées, Sonchus, en IV-V.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912). Commun à Niort 18/09/1901 (HG), 16/08/1902 (HG), 15/10/1903 (HG), 25/06/1904 (HG), 10/11/1904 (HG), 29/03/1905 (HG), 06/04/1905 (HG), 18/05/1907 (HG), 20/12/1908 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Cersay 16/08/2003 (CL) - Chizé 12/04/1980 (NT) - Etusson 17/06/1990 (CL) - La Crèche 07/10/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/05/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 30/08/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 27/10/2006 (CL) - Niort 16/07/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 31/08/1976 (NT), 19/09/1978 (NT), 20/09/1978 (NT) - Saint-Georges de Rex 04/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL), 23/08/2001 (CL), 27/09/2006 (CL) - Saint-Rémy 21/08/1976 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 26/09/1970 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis ipsilon (Hufnagel, 1766)
Agrotis segetum (Denis & Schiffermüller, 1775)
Moissonneuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur polygonum aviculare, verbascum thapsus, graminées, choux, pois etc. Elle est visible en mai. Elle peut être assez abondante pour devenir nuisible. Répandu et commun partout, varie considérablement pour la couleur et le dessin, depuis la forme catenatus Hw. , qui est gris clair, ou pallida Stgr., qui est gris jaunâtre, jusqu’à nigricornis Vill., dont les ailes antérieuressont d’un noir profond.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des moissons. Eurasiatique. Largement répandue en Europe, ainsi qu’en France et ce dans tous les milieux, en IV-X. Chenille sur Polygonum aviculare, Verbascum thapsus, graminées, choux, pois, etc… en V-VI. Parfois nuisible, vue en nombre sur les choux de mon grand-père (NT) à diverses reprise à Tauché (Sainte-Blandine).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 02/06/2006 (CL) - Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Genneton 16/08/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1976 (NT), 28/08/1976 (NT), 26/08/1982 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 27/08/1997 (CL), 06/09/1999 (CL), 20/07/2006 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 22/05/1948 (MG), 23/09/1948 (MG), 07/10/1955 (MG), 08/07/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 08/08/1976 (NT), 31/08/1976 (NT), 30/04/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 28/09/2008 (Rebeyrol Christian), 11/07/2009 (AG),18/08/2009 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 25/08/2000 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT), 31/05/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis segetum (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agrotis vestigialis (Hufnagel, 1766)
Porte-Flèches

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à septembre. La chenille vit dans le sable, sous artemisia maritima (de Joan.), carduus, racines des graminées. Elle est visible en mai. Comme graslini, cette espèce habite surtout le littoral, où elle est assez abondante.

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Ronce les Bains, 25/08/1910 (Lucas). Le Galon d’or, v. à ailes très foncées, août 1910 (Mab.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Porte-flèches. Eurasiatique. Moyenne partie de l’Europe jusqu’à la Russie, absente dans le sud. En France : cantonnée à l’ouest. Psammophile mais fréquente les friches et forêts claires. Espèce univoltine, en VII-IX. Chenille sur graminées en VIII, hiverne, puis enV.

II. Niort 02/09/1998 (AG) - Villiers en Bois 14/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrotis vestigialis (Hufnagel, 1766)
Aleimma loeflingiana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse de Loefling

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse de Loefling. En Europe, très largement répandue. Période de vol : VII-VIII. Chenille sur Carpinus, Quercus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Reffannes 25/06/2010 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aleimma loeflingiana (Linnaeus, 1758)
Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Aubépinière

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aubépinière. Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe de la France à la Russie. En France, un peu partout. Fréquente les milieux arbustifs et boisés. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur Crataegus oxyacantha, Prunus spinosa ou autres rosacées.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Amuré 12/09/1998 (AG) - Beaussais 11/2007 (Wilding Neil) - Genneton 25/10/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 10/10/1971 (NT), 23/10/1971 (NT), 25/10/1971 (NT), 04/11/1983 (NT), 30/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/10/1980 (NT), 26/10/1995 (CL) - Les Aubiers 25/10/2000 (CL) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL) - Niort 23/10/1971 (NT), 05/12/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 02/11/2000 (AG) - Souvigné 31/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 11/10/1971 (NT), 10/10/1996 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Allophyes oxyacanthae (Linnaeus, 1758)
Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-16 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille sur Lonicera.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 29/04/2008 (CL) – Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 30/06/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 22/11/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)
Ammoconia caecimacula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observations récentes :
Observation de Laluque Olivier - Saint-Georges-d’Oléron (17) - 14/10/2017

lire la suite de l'article : Ammoconia caecimacula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Noctuelle du noyer, Pyramide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur salix, quercus, prunus spinosa, etc. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyramide, la Noctuelle du noyer. Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et toute la France. On la trouve dans les forêts humides et les bois mixtes, les vergers et espaces verts jusque dans les villes. Espèce typique des miellées pratiquées par les Lépidoptéristes. A l’origine de nombreuses erreurs de détermination dans les collections anciennes car confondue avec A. berbera. Espèce univoltine en VI-X. Chenille très polyphage sur Quercus, Prunus, Crataegus, Ulmus, Salix, Syringa, Lonicera, en V.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 12/08/1969 (NT) - Boussais 25/09/2008 (CL), 07/10/2010 (CL) - Chizé 22/07/1983 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/08/2008 (CL) - Niort 03/07/1948 (MG), 22/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 21/09/1970 (NT), 02/08/1996 (AG), 07/08/1997 (AG), 10/08/1997 (AG), 09/07/2006 (AG) - Prin-Deyrançon 18/07/1971 (NT) - Saint-Georges de Rex 12/06/1969 (NT), 30/07/1974 (NT), 13/07/1989 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL) - Saint-Maxire 02/08/1969 (NT) - Saint-Rémy 02/08/1969 (NT) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 24/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 16/07/1971 (NT), 22/07/1983 (NT), 11/08/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Amphipyra tragopoginis (Clerck, 1759)
Triponctuée, Noctuelle du Salsifis

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Triponctuée. Holarctique. Occupe toute l’Europe. En France, un peu partout. Affectionne particulièrement les marais et prairies humides mais, on la rencontre également en lisière des bois et forêts ainsi que dans les parcs. Atteint les zones de moyenne montagne. Espèce univoltine, en VII-X. Chenille sur plantes basses : Epilobium, Artemisia, Serratula, Rumex, Linaria, Gallium, Plantago en V.

I. Dans toute la zone, mais plus ou moins abondant suivant les localités (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Amphipyra tragopoginis (Clerck, 1759)
Anacampsis populella (Clerck, 1759)
Observations récentes :
Observation de West Hazel - Saint-Ciers du Taillon (17) - 28/08/2016

lire la suite de l'article : Anacampsis populella (Clerck, 1759)
Ancylis achatana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe et en France. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus, Rubus.

I. Répandu partout, plus ou moins commun.

II. Reffannes 02/07/2010 (CL) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ancylis achatana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Antonechloris smaragdaria (Fabricius, 1787)
Emeraude

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Emeraude, l’Emeraudine. Sud et est de l’Europe. Largement répandue en France à l’exception du nord-ouest. Fréquente les prairies steppiques, les éboulis, les friches. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille hivernante sur Achillea, Tanacetum, Senecio, Artemisia.

I. Niort 1 ex. 27/06/1904 (HG).

II. Boussais 27/06/2008 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Antonechloris smaragdaria (Fabricius, 1787)
Apamea crenata (Hufnagel, 1766)
Campagnarde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lolium, triticum et autres graminées. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Niort, 1 ex. 10/06/1907 (Gelin).
  • Vienne : Sommières (d’Aldin).
  • Charente-Maritime : Chartres, près Rochefort, 14/06/1900 (Delavoie).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 22/05/1914 (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Campagnarde. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf la péninsule Ibérique et la Grèce. En France, un peu partout. Fréquente les prairies mésophiles à humides en milieu forestier, surtout en régions montagneuses. Espèce univoltine en V-VII. Chenille sur Lolium, Triticum et diverses graminées.

I. Amuré, 22/05/1914 (DL). Lieu non précisé, 1 ex. 10/06/1907 (HG).

II. Saint-Georges de Rex 19/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apamea crenata (Hufnagel, 1766)
Apamea lithoxylaea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Doucette, Noctuelle lithoxylée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur racines de graminées. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Doucette, la Noctuelle lithoxylée. Eurasiatique. Répandue en Europe. En France, on la rencontre un peu partout, y compris en Corse. Ecologiquement peu exigeante, elle occupe divers milieux ouverts, jusqu’en zone urbaine. Espèce univoltine en V-VII. La chenille se développe sur les racines de diverses graminées.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Cersay 13/06/1975 (CL) - Chizé 29/06/1971 (NT) - Etusson 04/05/2000 (CL) - La Crèche 30/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT), 11/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 09/06/1974 (NT) - Marigny 01/07/1994 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 23/06/2006 (CL) - Niort 21/06/1974 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apamea lithoxylaea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apamea monoglypha (Hufnagel, 1766)
Monoglyphe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur dactylis glomerata, poa pratensis et annua, dans les racines. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle radicée. Les auteurs modernes la classe le plus souvent dans le genre Abromias (NT). Eurasiatique. Toute l’Europe jusqu’à 2500 m d’altitude, sauf dans l’extrême sud de la péninsule Ibérique. En France, espèce commune partout. Peu exigeante, on la trouve dans les forêts, jardins et parcs de zones urbaines. Espèce univoltine en V-IX. Chenille sur les racines de graminées, en III-V.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Boussais 28/06/2008 (CL) - La Crèche 17/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1970 (NT), 04/06/1973 (NT), 11/07/1975 (NT) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL) - Niort 27/06/1969 (MG), 11/07/1970 (NT), 10/06/1971 (NT), 08/06/1982 (NT), 09/07/1983 (NT), 27/06/2010 (AG) - Villiers en Bois 22/08/1971 (NT), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apamea monoglypha (Hufnagel, 1766)
Aporophyla lutulenta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle boueuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle boueuse. Statut à redéfinir. Selon Ronkay et al. (2001), A. lutulenta serait une espèce d’Europe orientale, les populations françaises se rattachant à l’espèce très proche lueneburgensis. Toutefois ces hypothèses n’ont pas été confirmées par les analyses ADN (G. Orhant, à paraître) (Lepinet). Chenille sur Cytisus, Genista, Rumex acetosella, Calluna vulgaris.

I. Répandu partout mais plus ou moins commun. (G&L 1912)

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/10/1980 (NT) - Niort 07/08/1956 (MG), 10/10/1971 (NT) - Villiers en Bois 26/09/1970 (NT), 11/10/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporophyla lutulenta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Noctuelle anthracite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre. Chenille sur erica, cinerea, rumex, lotus, trifolium, prunus spinosa. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle anthracite. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest et du sud. En France, partout sauf le sud-est. On trouve cette espèce en tout type de milieu. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille polyphage sur plantes basses (Rumex, Calluna), en VIII-X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil) - Boussais 07/10/2010 (CL) - Chizé 06/06/1982 (NT), 17/09/1982 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL) - La Crèche 23/09/1971 (NT), 10/10/1971 (NT), 05/10/1983 (NT), 10/10/1983 (NT), 15/09/1985 (NT), 30/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/10/1980 (NT), 03/10/1983 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Niort 10/10/1971 (NT), 20/10/1971 (NT), 23/10/1971 (NT), 30/09/1980 (NT), 07/11/1980 (NT), 05/10/1983 (NT), 08/10/1983 (NT), 09/10/1983 (NT), 10/10/1996 (AG), 22/10/2000 (AG), 20/11/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 29/09/2000 (CL), 04/10/2000 (CL) - Villiers en Bois 11/10/1971 (NT), 17/09/1982 (NT), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporophyla nigra (Haworth, 1809)
Apterona helicoidella (Vallot, 1827)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin. Chenille sur centaurea, calcitrapa, helianthemum, melilotus. Elle est visible en mai. Tous les exemplaires recueillis soit sur le littoral, soit aux environs de Niort ou de Libourne, appartiennent à la forme parthénogénésique hélix Sieb. Il sort des fourreaux, au printemps, des essaims de petites chenilles, qui se revêtent immédiatement d’un fourreau hélocoïdal, fait de grains de sable sur la dune, et d’argile pour les exemplaires trouvés à Bessines (argiles oxfordiennes). De la chenille adulte, chrysalidée dans le fourreau, sortent de nouvelles petites chenilles, sans l’intervention du mâle ailé, non trouvé - probablement inexistant - dans la région.

  • Deux-Sèvres : Quatre fourreaux recueillis sur tiges de melilotus à la Tranchée, commune de Bessines, près Niort, le 22/10/1905 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Fourreaux communs à Saint-Trojan en septembre 1905 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas et dont le statut reste à définir.




lire la suite de l'article : Apterona helicoidella (Vallot, 1827)
Archips crataegana (Hübner, 1799)
Tordeuse de l’aubépine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse de l’aubépine. Largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Période de vol : VI-VIII. Chenille polyphage sur Quercus, Populus, Malus.

I. Forêt de Chizé (HG 1912).

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - L’Absie 03/06/2011 (CL) - Reffannes 25/06/2010 (CL), 02/07/2010 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Archips crataegana (Hübner, 1799)
Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse des bourgeons

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse des bourgeons. Envergure : 17-24 mm. Largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Période de vol : VII-VIII. Chenille polyphage sur Quercus, Salix, Populus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1957 (NT), 23/05/2001 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2001 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Archips xylosteana (Linnaeus, 1758)
Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Ecaille-martre, Hérissonne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à octobre en deux générations. La chenille est très polyphage. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandue et commun partout. Varie considérablement, mais sans fixité, pour l’étendue des bandes blanches aux ailes antérieures, et des taches bleues aux ailes postérieures. Un exemplaire avec les ailes postérieures jaune d’ocre a été pris aux environs d’Angers par M. Cheux.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille martre, l’Ecaille hérissonne. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente tous les types de milieux. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenilles sur diverses plantes basses, Genista, Sarothamnus, Rubus idaeus, Rubus fructicosus...

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Aiffres 26/09/1968 (NT) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Coulon 21/06/1975 (CL) - Frontenay Rohan-Rohan 18/04/2009 (chenille) (Sellier Nicolas) - Genneton 23/08/2008 (CL), 25/04/2010 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 10/06/1973 (NT), 21/05/1974 (NT), 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 08/06/1948 (MG), 10/06/1949 (MG), 08/06/1950 (MG), 13/09/1952 (MG), 10/06/1954 (MG), 21/04/1959 (MG), 14/05/1959 (MG), 02/06/1960 (MG), 08/06/1960 (MG), 19/09/1960 (MG), 12/05/1961 (MG), 15/06/1961 (MG), 18/09/1963 (MG), 19/06/1967 (NT), 04/08/1971 (MG), 03/04/1993 (AG), 17/07/1993 (AG), 02/08/1998 (AG) - Prin-Deyrançon 02/08/1980 (NT), 21/08/1980 (NT) - Saint-Gelais 15/03/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 19/09/1998 (AG), 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maxire 01/09/1972 (MG) - Saint-Pierre à Champ 10/06/1975 (CL) - Sainte-Radegonde 10/06/1975 (CL) - Sansais 29/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Arctia caja (Linnaeus, 1758)
Arctornis l-nigrum (Müller, 1764)
L noir

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, ulmus, fagi, tilia, betula. Elle est visible en mai puis en juillet.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 10/06/1909, 24/06/1907, 07/07/1904, 05/08/1904, 13/08/1901, 1-10/09/1907 (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Ald.).

Charente-Maritime : Assez commun à Royan (B. et S.) ; Saintes, 25/08/1908, commun (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le L noir, le V noir. Eurasiatique. Toute l’Europe. Répandue presque partout en France. Fréquente les lisières et clairières dans les bois de feuillus ou mixtes jusqu’à 1 500 m d’altitude. Espèce habituellement univoltine en VI-VII. Chenille sur de nombreux feuillus comme Betula, Fagus, Populus.

I. Assez commun à Niort 13/08/1901 (HG), 07/07/1904 (HG), 05/08/1904 (HG), 24/06/1907 (HG), 1-10/09/1907 (HG), 10/06/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) – Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - La Crèche 15/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 19/08/1969 (NT), 26/06/1970 (NT), 23/06/1971 (NT), 02/09/1972 (NT), 29/06/1973 (NT), 30/08/1983 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 23/07/1996 (CL), 13/08/1999 (CL), 22/08/1999 (CL) - Niort 19/06/1968 (NT), 28/08/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 16/06/1972 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Sansais 13/08/1969 (NT) - Villiers en Bois 06/05/1970 (NT), 25/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Arctornis l-nigrum (Müller, 1764)
Fabriciana adippe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Moyen Nacré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Grands bois, recherche les ronciers fleuris. Chenille sur viola. Elle est visible de mai à juin. Répandu et commun partout. La v. cleodoxa Ochs., (sans taches nacrées en dessous) se rencontre avec la forme typique, mais généralement en moins grande abondance.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Moyen nacré. Espèce largement répandue en Europe. En France, absente ou très rare dans le nord et dans l’’ouest, plus commune ailleurs. Espèce univoltine en V-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Chizé 01/07/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 28/06/1983 (NT) - Villiers en Bois 26/06/1942 (MG), 23/06/1947 (MG), 27/06/1947 (MG), 03/07/1948 (MG), 02/07/1955 (MG), 10/06/1956 (MG), 30/06/1956 (MG), 07/07/1956 (MG), 30/06/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Fabriciana adippe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Fabricianna niobe (Linnaeus, 1758)
Chiffre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur viola, plantago. Elle est visible de mai à juin. Espèce des Pyrénées et du Plateau central, dont la var. eris Meig, (taches du dessous sans reflet nacré), a été prise dans la Forêt de la Braconne (16) par M. Dupuy.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Dans une note parue dans le fascicule 7, tome VI, d’Alexanor, j’ai présenté la forme niobe eris (centre-ouest) que l’on trouve dans la vallée de l’Osme (sud des Deux-Sèvres, nord de la Charente et de la Charente-Maritime).

Très localisé, abondant sur ses places. Je l’ai rencontré à quelques kilomètres de la Forêt de Chizé, mais jamais dans cette forêt. Les coupes faites dans celle-ci sont très favorables à la croissance des violettes, plantes nourricières de sa chenille, ce qui devrait permettre une extension rapide. Signalée en Forêt de la Braconne par Dupuy, cette espèce semble gagner vers le nord par les chaumes et les petits bois de la vallée de l’Osme depuis une quarantaine d’années.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C (espèce localisée et en forte régression à l’échelle régionale).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Chiffre. Espèce assez répandue en Europe centrale et méridionale, absente de Grande-Bretagne, du nord et du centre de la Scandinavie et de la plupart des régions basses du nord-ouest de l’Europe, en fort déclin. En France, cette espèce a fortement décliné, en particulier dans la moitié nord. Fréquente les prairies et bois clairs, lisières et clairières des bois et forêts. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Viola, Rubus.

I. Boisserolles 06/07/1975 (G. Collinet), 29/05/1976 (Drouet Eric) - Buffageasse 02/06/1967 (RL), 22/06/1969 (RL) - Hanc 08/06/1947 (RL), 12/06/1948 (RL), 12/06/1949 (RL), 14/06/1964 (RL), 23/06/1965 (RL), 08/10/1967 (RL) - Le Vert 27/06/1977 (Eric Drouet), 04/07/1977 (Eric Drouet). Dans une note parue dans le fascicule 7, tome VI, d’Alexanor, j’ai présenté la forme niobe eris (centre-ouest) que l’on trouve dans la vallée de l’Osme (sud des Deux-Sèvres, nord de la Charente et de la Charente-Maritime). Très localisé, abondant sur ses places, je l’ai rencontré à quelques kilomètres de la Forêt de Chizé, mais jamais dans cette forêt. Les coupes faites dans celle-ci sont très favorables à la croissance des violettes, plantes nourricières de sa chenille, ce qui devrait permettre une extension rapide (RL 1983).

II. Villiers en Bois 25/07/1987 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Fabricianna niobe (Linnaeus, 1758)
Aspitates gilvaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aspilate jaunâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations. Chenille sur achillea millefolium, genista, hypericum. Elle est visible en mai et en octobre.

  • Deux-Sèvres : Bois de Mallet, près Mauzé, 1 ex. : 08/06/1894 ; sapinière de Rimbault, près de Beauvoir : 23/06/1907, 3 ex. (Gelin).
  • Charente-Maritime : Saint-Martin de la Coudre : 29/08/1911 (Lacroix).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aspilate jaunâtre. Europe occidentale à la Sibérie par l’Europe du sud-est et l’Asie mineure. En France, espèce répandue en de nombreux endroits, mais plus rare dans le nord. Espèce des steppes et des champs chauds. On rencontre le papillon de jour sur des herbes (NT). Espèce univoltine en V-VI dans le sud, VIII-IX ailleurs. Chenille hivernante sur Lotus corniculatus, Genista sagittalis, Lonicera, Biscutella, Potentilla, Pastinaca.

I. Bois de Mallet près Mauzé 1 ex. 08/06/1894 (HG), assez commun les 30/06 et 23/08/1913 (HG) - Sapinière de Rimbault près de Beauvoir 3 ex. 23/06/1907 (HG).

II. Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 27/09/1997 (CL), 28/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aspitates gilvaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Axylia putris (Linnaeus, 1761)
Noctuelle putride

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur racines de graminées ... Elle est visible en mai puis en juillet.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle putride. Eurasiatique. Toute l’Europe, toute la France y compris dans les villes mais aussi dans les haies, les lisières de forêts, les jardins, et les champs. Ressemble à un petit morceau de bois cassé. Espèce univoltine en IV-IX. Chenille sur Rumex, Plantago, Galium, Convolvulus, Atriplex, en VIII.

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1970 (NT) - Coulon 17/07/1991 (CL) - La Chapelle-Bâton 22/08/1998 (AG) - La Mothe Saint-Héray 18/07/1980 (NT) - Niort 17/05/1957 (MG), 23/05/1969 (NT), 30/05/1970 (NT), 11/05/1971 (NT), 22/05/1971 (NT), 13/05/1982 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 04/08/1969 (NT), 29/07/1992 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 08/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 23/04/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Axylia putris (Linnaeus, 1761)
Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 22/07/1909 ; Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 20-23 juin 1928 (du Dresnay).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)
Brachylomia viminalis (Fabricius, 1776)
Noctuelle de l’Osier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix. Elle est visible en mai. Espèce signalée de l’Ile de France, de la Franche-Comté et de l’Auvergne.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. Niort, 06/06/1906 (Gelin). 1 ex. Amuré, 29/06/1911 (d’Olbreuse).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de l’osier. Eurasiatique. Répandue largement dans l’Europe, sauf au sud de l’Espagne. En France, partout, mais moins fréquente dans le sud. Cette espèce affectionne les zones boisées humides jusqu’en montagne à moyenne altitude. Espèce univoltine, en VI-VIII. Chenille sur Salix. Dont elle roule une feuille à l’extrémité des branches, en V-VI.

I. Amuré 1 ex. 29/06/1911 (d’Olbreuse) - Niort 1 ex. 06/06/1906 (HG).

II. Beaussais 06/2007 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 17/07/1980 (NT) - Niort 16/07/1970 (NT) - Villiers en Bois 26/10/1970 (NT), 11/10/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Brachylomia viminalis (Fabricius, 1776)
Brenthis ino (Rottemburg, 1775)
Nacré de la Sanguisorbe, Grande violette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis en août en deux générations. Prairies humides des bois. Chenille sur plantago, melampyrum, veronica. Elle est visible en mai. Espèce du nord de la France, du Plateau central, des Alpes et des Pyrénées, signalée sur quelques points seulement de la région (M. Oberthur l’indique également de Limoges, point voisin de nos limites).

Charente : Environs d’Angoulême, localisée dans un pré marécageux de la vallée du Charreau, entre Cethiers et Barbarit, ou il est commun du 10 août au 15 septembre (Dupuy).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente : Mouthiers, assez commun 28/07/1921 (Lucas et Durand).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : déterminance P-C.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Nacré de la sanguisorbe. Espèce assez localisée en Europe centrale et septentrionale, sud de l’Italie (Calabre), éteinte des Pays-Bas. En France, assez commune dans l’est, absente ou rare à l’ouest. Fréquente les prairies humides, les tourbières, les clairières des forêts, les pelouses sèches. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Sanguisorba officinalis, Filipendula ulmaria.

II. Caunay 13/06/2006 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Brenthis ino (Rottemburg, 1775)
Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Ecaille marbrée, Ecaille rouge

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lonicera, lamium, myosotis, cynoglossum, rubus idaeus, symphytum officinale (à Auzay). Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Niort : 30/06/1904 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; forêt de la Coubre, en juin 1908 (Braun).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré, 27/06/1929, 30/06/1930 (G.Durand et Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Variété lusitanica Staudinger (Ballon fluorescent) : avec la forme typique, qui est très commune par places dnas les marais de la Sèvre-Niortaise (79) et de l’Osme (16).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille marbrée, l’Ecaille lustrée. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France, répandu presque partout jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les milieux plutôt humides et boisés. Activité diurne et nocturne. Cette espèce abondait du temps de Robert Levesque dans le marais Poitevin, elle semble devenue bien rare désormais (AG). Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille en particulier sur Urtica urens.

I. Amuré 27/06/1929 (G. Durand et DL), 30/06/1930 (G. Durand et DL) - Niort 1 ex. 30/06/1904 (HG). Variété lusitanica Staudinger (Ballon fluorescent) : avec la forme typique, qui est très commune par places dans les marais de la Sèvre niortaise (79) (RL 1983).

II. La Crèche 03/07/1971 (NT) - Le Bourdet 21/06/1961 (MG), 06/07/1968 (NT) - Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (MG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/1998 (CL) - Niort 16/06/1984 (NT) - Prin-Deyrançon 21/06/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 24/06/1971 (NT), 04/07/1972 (NT), 08/07/1972 (NT), 19/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT) - Sainte-Blandine 24/05/1967 (NT) - Villiers en Bois 29/06/1971 (NT), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Callimorpha dominula (Linnaeus, 1758)
Cataclysta lemnata (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-24 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur les lentilles d’eau.

I. Répandu et très commun au bord des rivières et des fossés (G&L 1912).

II. Niort 02/07/1969 (MG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cataclysta lemnata (Linnaeus, 1758)
Catocala conjuncta (Esper, 1787)
Conjointe

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Conjointe. Méditerranéenne. Europe du sud, du Portugal et de la Grèce. France : centre et sud, çà et là sur la côte atlantique. Thermophile, c’est une espèce forestière des chênaies claires. Ne pas confondre avec C. promissa. Espèce univoltine en VII-X. Chenille sur Quercus dont Quercus ilex, en V-VI. J’ai observé cette espèce en quantité sur miellée en forêt d’Olonne (85) dans les années 1970 (NT).

I. Fréquente les bois de chênes, surtout ceux du littoral, mais il est généralement peu commun (G&L 1912).

II. Boussais 27/07/1998 (CL) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - Mauzé-Thouarsais 16/07/1997 (CL), 27/07/1997 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Catocala conjuncta (Esper, 1787)
Catocala fulminea (Scopoli, 1763)
Lichénée jaune

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lichénée jaune. Eurasiatique. Répandue dans toute l’Eurasie chaude, Europe moyenne jusqu’en Russie. France : bien distribuée sauf en zone méridionale. Habite les steppes et les prairies sylvatiques, forêts claires et divers milieux arbustifs riches en plantes nourricières. Peut être très commune dans les petits bois de chênes en Deux-Sèvres (Bois Farinelle, La Crèche 79). Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Prunus, Crataegus, Quercus, Populus, en V-VI.

I. Niort, 18/07/1904 (HG). Commun dans toute la zone fin juin et juillet. Les captures de fin août figurant au catalogue Gelin et Lucas (Maine et Loire) me paraissent anachroniques, car, si je puis dire que j’en ai vu des centaines depuis quarante ans dans la région, je n’ai jamais noté un seul exemplaire en août (RL 1983).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Celles sur Belle 13/07/1971 (NT), 15/07/1971 (NT) - La Crèche 11/07/1971 (NT), 13/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 01/07/1985 (NT), 01/07/1989 (NT) - Villiers en Bois 23/07/1971 (NT), 22/07/1983 (NT), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Catocala fulminea (Scopoli, 1763)
Catocala sponsa (Linnaeus, 1767)
Fiancée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fiancée. Méditerranéo-asiatique. Espèce répandue en Afrique du nord, dans toute l’Europe tempérée jusqu’à l’Oural et en Asie mineure. France, se rencontre pratiquement partout. Affectionne les chênaies. Ressemble à C. dilecta avec laquelle elle est souvent confondue, mais elle est plus grande que cette dernière. Se capture le plus souvent à la miellée. Espèce univoltine en VII-X. Chenille sur Quercus et Castanea, en V-VI.

I. Le Busseau 1 ex. 09/08/1896 (HG).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Niort 06/09/1998 (AG) - Sansais 20/08/1990 (CL), 25/09/1994 (CL) - Verrines sous Celles 15/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Catocala sponsa (Linnaeus, 1767)
Argyroploce lacunana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-18 mm. Presque toute l’Europe et toute la France, y compris la Corse. Période de vol : V-VIII. Chenille polyphage sur Fagus, Ligustrum, Glechoma, Urtica, Agrimonia, Anthriscus, Betula, Caltha, Chaerophyllum, Chrysanthemum, Cirsium, Comarum, Gentiana, Inula, Lamium, Lysimachia, Matricaria, Mentha, Myosotis , Plantago, Primula, Quercus, Ranunculus, Rubus, Salix, Spiraea, Ulmus, Veronica, Viola, Artemisia, Sanguisorba, Ononis, Cerasus, Larix, Abies. Peut-être nuisible aux cultures de fraisiers.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Boussais 08/06/2008 (CL), 13/06/2009 (CL), 18/06/2009 (CL) - Cersay 15/06/2009 (CL) - Niort 15/08/2010 (AG) - Reffannes 25/06/2010 (CL) - Secondigny 30/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Argyroploce lacunana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Charissa obscuratus (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur erica cinerea, artemisia, sedum album, et diverses plantes basses. Elle est visible en mai.

Charente-Maritime : Rare à Dompierre (Vigé) ; Rare sur la Grande côte de Royan : 23/08/1902 ; Ronce les bains, août 1910 (Lucas).


Situation actuelle - 2010 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble rare et localisée.




lire la suite de l'article : Charissa obscuratus (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias des genêts

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Chesias des genêts. Répandue dans toute l’Europe jusqu’aux Balkans. En France, largement répandue. Fréquente les landes à genêts, les forêts claires. Espèce univoltine en IX-X. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Genista, Sarothamnus.

I. Niort 09/11/1903 (HG), 13/11/1903 (HG), 15ex. 09/11/1905 (HG), 26/10/1906 (HG), 30/10/1906 (HG), 04/11/1907 (HG) - Chenilles à Saint-Georges de Noisné (DL).

II. Mauzé-Thouarsais 30/10/2006 (CL) - Missé 02/08/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 26/11/1995 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/05/1997 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias rufata (Fabricius, 1775)
Rousse, Chésias oblique

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rousse, la Chésias oblique. Europe centrale et méridionale jusqu’en Asie Mineure. En France, un peu partout. Fréquente les landes, les coteaux, les bords des champs. Espèce univoltine en III-VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Genista, Cytisus, Sarothamnus.

I. Forêts de Gâtine, de l’Hermitain et de La Chapelle Bâton (RL 1983) - Rare à Niort 29/03/1905 (HG), 08/04/1907 (HG).

II. Aiffres 18/03/2012 (AG) – Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 18/10/1970 (NT), 23/06/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 02/08/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 07/03/1997 (CL), 23/04/2006 (CL) - Sansais 26/05/1980 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chesias rufata (Fabricius, 1775)
Cidaria fulvata (Forster, 1771)
Cidarie fauve

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie jaune, la Cidarie fauve, l’Associée. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, répandue partout. Fréquente les jardins, les friches, les bords des chemins, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en VI-VIII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Rosa.

I. Niort 25/06/1906 (HG), 12/06/1907 (HG) - Pamproux 15/06/1904 (HG).

II. Beaussais 06/1999 (Wilding Neil) - Chizé 10/06/1970 (NT) - La Crèche 10/06/1973 (NT), 13/06/1973 (NT), 17/06/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 11/08/1997 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cidaria fulvata (Forster, 1771)
Cnephasia alticolana (Herrich-Schäffer, 1851)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe à l’exception des Iles Britanniques et de la Grèce. En France, dans les montagnes et en Corse. Période de vol : V-VIII. Chenille polyphage sur Rumex, Trifolium, Urtica, Plantago, Primula.

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cnephasia alticolana (Herrich-Schäffer, 1851)
Cnephasia longana (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe. En France, signalée du Languedoc-Roussillon, Pyrénées, littoral atlantique et Manche, Corse. Période de vol : VII-VIII. Chenille polyphage sur Astéracées, Convolvulus, Fabacées, Iris.

I. Amuré (DL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cnephasia longana (Haworth, 1811)
Cochylis roseana (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Dipsacus, Solidago, Aster, Anthirrhinum.

I. Niort 22/07/1906 (HG), 08/07/1903 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cochylis roseana (Haworth, 1811)
Coenonympha oedippus (Fabricius, 1787)
Oedippe, Fadet de laîches

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible du 15 juin au 15 juillet ; se pose sur les hautes herbes des prés marécageux. Chenille sur poa, carex, iris pseudo-acorus, cladium mariscus. Elle est visible en mai. La race d’oedipus abondante dans les marais de la Sèvre Niortaise (Amuré, etc.) donne lieu aux remarques ci-après : - Mâle. Les ailes inférieures sont pourvues en dessous de 5-6 ocelles noirs, cerclés de jaune et pupillés de blanc, dont 4-5 alignés en arc parallèlement au bord externe, et un autre en retrait, près du bord antérieur. Aile supérieure sans ocelle en dessous, ou avec 1-3 ocelles dépourvus de pupille blanche. En dessus, deux ou trois ocelles des ailes inférieures transparaissent, mais sans la pupille blanche, dans un petit nombre de mâles, alors que cette transparence est la règle générale pour les femelles. Quelquefois les 4-5 ocelles alignés sous les ailes inférieures sont accompagnés intérieurement d’une liture jaunâtre ou blanche, étroite et un peu ondulée. - Femelle. Les 5 ocelles alignés sous les ailes inférieures et les 4-5 ocelles des ailes supérieures sont soulignés intérieurement d’un trait blanc, plus large et d’un éclat plus nacré que dans le mâle. Cette ligne devient même une véritable bande, d’une épaisseur égale au diamètre des ocelles dans la variation miris Fabr., comprenant au moins la moitié des femelles récoltées à Amuré, le Bourdet, Prin, etc. - Les ailes inférieures des deux sexes, les ailes supérieures des femelles et de quelques mâles portent, en dessous et au bord externe, un léger liseré argenté, séparé de la frange par une autre ligne d’égale épaisseur, de couleur jaune foncé. Cette dernière ligne peut apparaître également en dessus, ourlant le bord externe des quatre ailes dans quelques rares femelles. - Un exemplaire mâle, dont les ocelles alignés du dessous des ailes inférieures sont privés de pupille blanche, a été capturé à Amuré, le 13/07/1902 ; il appartient à la variation Gelini (Obth.). Un autre mâle, capturé au même lieu et à la même date, porte en dessus des ailes inférieures 4 ocelles très nets, non cerclés de jaune, mais vivement pupillés de blanc. J’en fait une variation Lucasi, en souvenir de mon ami M. Daniel Lucas, qui a souvent exploré avec moi ces marais si riches en plantes et en lépidoptères intéressants (Gelin).

Deux-Sèvres : Du 15 juin au 15 juillet, commun dans les marais à rouches (cladium mariscus, carex, iris, schoenus nigricans) des communes d’Amuré, Le Bourdet, Prin-Deyrançon, Saint-Hilaire La Palud. Nombreux exemplaires avec la ligne blanc d’argent des ailes inférieures très large : variation Miris F. On y trouve aussi v. Gelini et v. Lucasi (Gelin).

Charente : Juin 1908. Marais voisin des Eaux-Claires et forêt de Livernant, près d’Angoulême (Obth.).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : L’espèce se raréfie dans les marais d’Amuré. Dans une note sur cette espèce, publiée dans le Bull. de la Soc. Ent. de France, 1914 (page 160, planche), j’ai décrit et figuré deux variétés nouvelles : ocellaris, qui laisse transparaître 4 ocelles sur chacune des quatre ailes, et Lucasi, forme dont les ailes postérieures, chez le mâle, portent des ocelles légèrement pupillés de blanc en dessus (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Deux exemplaires albinisants ont été capturés à Amuré les 07/07/1928 et 29/06/1929 (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : Annexex II et IV Directive Habitats, protection nationale, déterminance P-C

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Fadet des laîches. Espèce localisée en Europe centrale, en fort déclin, disparue de Bulgarie et de Slovaquie. En France, très localisée, les colonies les plus importantes se trouvent dans le sud-ouest. Fréquente les prairies et landes ouvertes humides, localement sur pelouses mésophiles. Espèce qui semble avoir disparu des Deux-Sèvres autour des années 1970. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Lolium, Carex caryophyllea, Iris pseudacorus.

I. Amuré 07/07/1928 (DL), 29/06/1929 (DL) - Le Bourdet (HG) - Prin-Deyrançon (HG) - Saint-Hilaire la Palud (HG). L’espèce se raréfie dans les marais d’Amuré (HG 1922).

II. Le Bourdet 12/06/1960 (MG), 21/06/1961 (MG), 04/07/1964 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coenonympha oedippus (Fabricius, 1787)
Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Cidarie pointillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie pointillée. Répartition discontinue en Europe. En France, c’est une espèce discrète et localisée. Fréquente les steppes, les friches sèches, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en II-IV. La chrysalide ou l’imago hivernent. Chenille sur Galium.

I. Niort 29/02/1907 (HG). Espèce commune (RL 1983).

II. Villiers en Bois 27/02/1998 (AG), 11/03/2003 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Phalène emplumée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à novembre. Chenille sur quercus, prunus spinosa, salix, betula. Elle est visible en mai. Répandu partout. Rare ou commun suivant les années.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène emplumée. Europe, largement répandue, vole aussi de l’Asie Mineure jusqu’au Japon. France : espèce commune, elle est répandue partout. Habite les lieux boisés et les haies, certaines friches et même en milieu urbain. Espèce univoltine en X-XI. Hiverne à l’état d’œuf. Les chenilles vivent sur diverses essences à feuilles caduques, Quercus, Betula, Salix, Populus, Fraxinus, Ligustrum, Acer, elles s’enterrent pour se chrysalider dans un cocon de soie et de terre (NT).

I. Répandu partout. Rare ou commun suivant les années (G&L 1912).

II. Beaussais 11/2008 (Wilding Neil) - Cersay 21/09/1979 (CL) - La Crèche 16/10/1971 (NT), 12/12/1971 (NT), 21/11/1981 (NT), 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/09/1976 (NT), 24/10/1995 (CL) - Niort 14/10/2003 (AG) - Villiers en Bois 28/12/1997 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colotois pennaria (Linnaeus, 1761)
Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hyacinthe, Noctuelle érythrocéphale, Orrhodie érythrocéphale

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hyacinthe, la Noctuelle érythrocéphale, l’Orrhodie érythrocéphale. Méditerranéo-asiatique. Occupe une grande partie de l’Europe, excepté les pays nordiques et la moitié sud de la péninsule Ibérique. En France, un peu partout, mais plud répandue dans la Sud. Les adultes apparaissent sous deux formes tranchées, claire et foncée. Fréquente les forêts de feuillus. Espèce univoltine en X-V (hiverne et reparaît au printemps). Chenille sur Galium, Plantago, Quercus.

I. Répandu partout, mais peu commun par places (G&L 1912).

II. Beaussais 10/2004 (Wilding Neil), 03/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 26/09/1983 (NT) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Isolée, Noctuelle silène, Orrhodie grise

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Isolée, la Noctuelle silène, l’Orrhodie grise. Europe : en grande partie. En France, très largement répandue. Fréquente tous types de milieux. Espèce univoltine en IX-IV (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille sur Plantago, Quercus, Salix, Ulmus.

I. Commun à Niort du 26/11 au 29/03 (HG).

II. Beaussais 03/2005 (Wilding Neil) - Niort 01/03/1997 (AG), 11/01/1998 (AG), 27/02/1998 (AG) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Coscinia cribraria (Linnaeus, 1758)
Crible

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur erica, calluna, etc. Elle est visible en mai. Répandu de l’Anjou aux Pyrénées. La forme trouvée dans la Vienne, la Charente, et sans doute celle désignée sous le nom de Candida Cyr. pour la Dordogne et la Gironde, appartiennent à la v. inquinata Rbr. ; elle est d’aspect jaunâtre et non blanche, les ailes antérieures sont souvent marquées de quelques points bruns ; la tête est jaunâtre. Les exemplaires trouvés sur le littoral, à Saint-Trojan et à Ronce les bains, ont la tête blanche, les ailes antérieures à fond blanc soyeux, marquées de 3-4 séries anguleuses de points noirs, les ailes postérieures grises en dessus, avec frange blanche ; leurs 4 ailes sont d’un gris uniforme en dessous ; ils paraissent se référer à la formr typique (God. Pl. XLIII, 1, 2). Contrairement à l’assertion de Martin-Laralde, la v. Ripperti Bdv. n’aurait pas été rencontrée par Rippert aux environs de Pau, mais d’après Boisduval, "dans les Pyrénées espagnoles" (V. Obth, Lép. comp., p. 168 et suiv. ; inquinata est figurée pl. LXXX, 732).

Vienne : Lizant : 11/09/1911 (d’Aldin) ; Vivonne : 24/06/1911 (Lucas). Rambur dit avoir rencontré la v. inquinata en Touraine et autour de Poitiers (Cat. And., p. 222).

Charente-Maritime : Ronce les bains : 25/08/1910 (Lucas) ; Saint-Trojan : 06/09/1905 ; 11/09/1905, 2 ex. (Gelin).

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Crible, l’Ecaille criblée. Paléarctique. Toute l’Europe sauf le Nord. Partout en France, jusqu’à 2000 m d’altitude. Elle se rencontre dans tous les milieux thermophiles, pelouses, bords de rivière sablonneux… L’imago est visible en V-VIII. Chenille sur Erica et différentes espèces d’herbes et plantes basses.

I. Répandu de l’Anjou aux Pyrénées (G&L 1912).

II. Sainte-Radegonde 06/09/1999 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coscinia cribraria (Linnaeus, 1758)
Cosmia affinis (Linnaeus, 1767)
Cosmie bais

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cosmie bais. Eurasiatique. Largement répandue un peu partout. En France, surtout partie Nord, plus localisée au Sud. Affectionne les foêts, les lisières et ripisylves des régions de plaine. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Ulmus, Quercus, en V.

I. Répandu partout mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 06/2001 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 07/07/1998 (CL) - Chizé 12/07/1971 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 24/07/1969 (NT), 11/07/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Niort 22/06/1948 (MG), 04/07/1957 (MG), 08/07/1982 (NT) - Sansais 09/07/1971 (NT) - Villiers en Bois 14/07/1971 (NT), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cosmia affinis (Linnaeus, 1767)
Cosmia diffinis (Linnaeus, 1767)
Macarat

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Macarat. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe. En France, surtout en partie Nord où elle est parfois commune. En région méditerranéenne, elle est restreinte aux ripisylves. Affectionne les forêts, les lisières et ripisylves des régions de plaine. Espèce univoltine en VII-VIII. Chenille sur Ulmus, Quercus, Carpinus, en V-VI.

I. Rare à Niort 06/08/1903 (HG), 13/07/1904 (HG), 18/07/1904 (HG).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Bessines 11/08/1974 (NT) - La Crèche 12/07/1971 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 17/07/1992 (CL), 27/07/1997 (CL) - Niort 22/06/1948 (MG) - Sansais 09/08/1971 (NT), 29/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cosmia diffinis (Linnaeus, 1767)
Cosmia pyralina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pyraline

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyraline. Eurasiatique. Dans une grande partie de l’Europe tempérée ; s’élève jusqu’à 1600 m d’altitude. En France, répartition assez vaste, mais plus fréquente dans le Nord, plus rare dans les zones fraîches de moyenne altitude. Hôte des forêts sèches d’essences feuillues mélangées, clairières, jardins et vergers. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Populus, Betula, Quercus, Salix, Tilia, Pirus et Ulmus, en V-VI.

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 30/06/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cosmia pyralina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Crocallis dardoinaria (Donzel, 1840)
Crocalle du Genévrier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur genista, ulex nanus. Elle est visible en mai.

Charente-Maritime : 1 exemplaire à Rochefort (Delavoie).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Ronce les Bains, 07/09/1912 (Lucas).




lire la suite de l'article : Crocallis dardoinaria (Donzel, 1840)
Crocallis elinguaria (Linnaeus, 1758)
Phalène de la mancienne, Crocalle aglosse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur lonicera, prunus spinosa, quercus, salix, genista, corylus. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène de la mancienne. Europe tempérée et boréale jusqu’au cercle polaire arctique. France : largement répartie jusqu’à 1500 m d’altitude. Affectionne les forêts, les marais, les prairies humides et les jardins. Espèce univoltine en VII-VIII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur arbres et arbustes, Salix, Betula, Fagus, Rubus, Rosa, Syringa, en VIII-IX.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 28/07/1969 (NT), 12/07/1971 (NT), 10/08/1971 (NT), 15/08/1971 (NT), 18/08/1971 (NT), 05/10/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT), 22/08/1969 (NT), 13/08/1970 (NT), 23/07/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 25/07/1997 (CL) - Niort 02/08/1996 (AG), 03/08/1997 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 30/09/1983 (NT) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Crocallis elinguaria (Linnaeus, 1758)
Cryphia algae (Fabricius, 1775)
Bryophile vert-mousse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens des arbres (arbres fruitiers, peupliers). Elle est visible en mai. La forme type est accompagnée des ab. ou var. suivantes : degener. Esp. (ailes antérieures presque unicolores) ; mendacula Hb. (ailes antérieures variées de parties claires et de parties foncées) ; calligrapha Rkh. (ailes antérieures présentant une série de points jaune orange).

  • Deux-Sèvres : 1 ex. Niort, 10/06/1909 ; 2 ex. de v. degener 18/07/1904, 15/08/1902 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bryophile vert-mousse. Méditerranéo-asiatique. Europe : largement répandue excepté dans l’extrême nord-est. En France, on la trouve un peu partout. Dans le sud de la France, cette espèce est difficile à séparer de C. pallida et C. ochsi (NT). Elle affectionne les zones boisées et ripisylves où poussent Quercus et Populus. Espèce univoltine en VII-IX. La Chenille consomme les lichens des troncs d’arbres.

I. Niort 15/08/1902 (HG), 18/07/1904 (HG), 10/06/1909 (HG) - Marais de la Sèvre Niortaise (RL 1999).

II. Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Marnes 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 28/07/1992 (CL), 27/07/1997 (CL) - Niort 13/08/1972 (NT), 08/07/1982 (NT), 14/07/1982 (NT), 29/08/1982 (NT), 12/08/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL), 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cryphia algae (Fabricius, 1775)
Cryphia raptricula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bryophile fraisillée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur lichens des murs, peltigera. Elle est visible en mai.

  • Charente-Maritime : var. deceptricula Hb. Saintes, 28/07/1907, 2 ex. ; 25/08/1908. Ces exemplaires ont les deux tiers antérieurs des ailes supérieures brun clair, et le bord interne longé par une large bande presque noire (Gelin).



lire la suite de l'article : Cryphia raptricula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cryphia ravula (Hübner, 1813)
Bryophile lupuline

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lichens des murailles, parmelia. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, du 12 juin au 27 juillet. 1 ex. très clair, du 08/07/1906 (Gelin).
  • Vienne : Poitiers, 1 ex. 24/07/1907 (Lucas).
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.).
  • Charente : Jarnac (Delam.).



lire la suite de l'article : Cryphia ravula (Hübner, 1813)
Cymatophorina diluta (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Dilutée, la Cymatophore délayée. Eurasiatique. Europe occidentale et centrale. En France, presque partout à l’exception du sud-ouest. Fréquente les landes arbustives, les chênaies claires. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur Quercus, Betula et Populus.

I. Forêt de Chizé 18/09/1909 (HG) - Hanc 1983 (RL) - Niort 15/10/1903 (HG) - 30/10/1905 (HG) - 06/10/1906 (HG) - 2 ex. 12/10/1907 (HG).

II. La Crèche 10/10/1971 (NT) - Marnes 07/10/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cymatophorina diluta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Ecaille tesselée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis août à septembre en deux générations. Chenille sur graminées, etc. Elle est visible en mai et en juillet. Espèce surtout répandue dans la zone méditerranéenne. Signalée dans deux départements de la zone océanique.

  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare découverte dans la collection de Norbert Thibaudeau en date du 20/06/1986 sur Niort.




lire la suite de l'article : Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Dendrolimus pini (Linnaeus, 1758)
Bombyx du pin

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur abies, pinus. Elle est visible en mai. Paraît répandu partout, mais en état d’abondance très variable. Les exemplaires du Poitou et de la Saintonge ont l’aile antérieure traversée, extérieurement au point blanc cellulaire, par une large bande courbée, d’un gris soyeux, nuance qui se retrouve également sur la marge (Gelin).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 26/06/1905 ; 11/07/1904 ; 27/07/1905 ; 05/08/1905 ; 20/08/1906 ; 01/10/1903, 6 exemplaires (Gelin).

Vienne : Sapinières de Lussac-les-Châteaux (d’Aldin).

Charente-Maritime : Assez rare à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.). Assez commun Le Galon d’or en août (Lucas). Saintes, 28/07/1907 ; 25/08/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx du pin. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en V-IX. Habitat : Pineraies. Comptait jadis parmi les plus redoutables ravageurs forestiers, de nos jours, ne se montre plus guère que par individus isolés. Paraît répandu partout, mais en état d’abondance très variable. Chenille sur Pinus abies, en V.

I. Paraît répandu partout, mais en état d’abondance très variable (G&L 1912). Assez commun à Niort, 6 ex. 01/10/1903 (HG), 11/07/1904 (HG), 26/06/1905 (HG), 27/07/1905 (HG), 05/08/1905 (HG), 20/08/1906 (HG).

II. Beaussais 09/1999 (Wilding Neil) - Cersay 21/05/1987 (CL) - La Crèche 01/08/1957 (NT), 04/08/1997 (NT) - Villiers en Bois 19/08/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dendrolimus pini (Linnaeus, 1758)
Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Ecaille roussette, Bordure ensanglantée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur plantago, taraxacum, scabiosa, etc. Elle est visible de avril à juillet. Répandu et commun dans toute la zone. Mâles et femelles varient pour l’importance des parties noires des ailes postérieures en dessus. La femelle sans marge noire est dit immaculata Obth., par opposition à la forme nigrolimbata, figurée par Clerck et par Ch. Barret, et que M. Oberthur estime répondre au type linnéen.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bordure ensanglantée, l’Ecaille roussette, l’Ecaille à bordure amarante. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud des régions méditerranéennes, jusqu’en Asie orientale. En France, répandue presque partout, y compris en Corse. Fréquente les plaines, mais surtout la moyenne montagne jusqu’à 2000 m d’altitude, dans tous les milieux herbeux. Le dimorphisme sexuel est accusé. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2004 (Wilding Neil) - Coulon 26/05/1992 (CL) - La Crèche 12/06/1973 (NT), 14/08/1974 (NT), 06/06/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/08/1971 (NT), 23/07/1974 (NT), 20/05/1981 (NT) - Le Breuil sous Argenton 21/08/1987 (CL) - Moutiers sous Argenton 21/08/1987 (CL) - Niort 15/06/1946 (MG), 13/05/1949 (NT), 18/05/1954 (MG), 11/08/1955 (MG), 29/05/1956 (MG), 10/08/1956 (MG), 04/08/1964 (MG), 06/08/1964 (MG), 25/08/1968 (NT), 21/05/1969 (NT), 29/05/1969 (NT), 13/08/1970 (NT), 19/05/2008 (Rebeyrol Christian), 12/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maxire 26/08/1962 (MG), 26/08/1962 (MG) - Villiers en Bois 11/06/1949 (MG), 30/08/2005 (AG), 06/06/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Diarsia brunnea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Point noir

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur rubus, lonicera, primula etc. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort, 1 exemplaire le 12/07/1901 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Assez commun à Souché avant la mise en place de l’éclairage public.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui était assez commune mais qui semble se raréfier.




lire la suite de l'article : Diarsia brunnea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Dicallomera fascelina (Linnaeus, 1758)
Bombyx porte brosses

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur genista, betula, quercus, populus, rosa, abies, onobrychis, etc. Elle est visible en mai.

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Saintes, 28/07/1907 ; 15-25/08/1907 ; 1-25/08/1908 (Gelin).

Charente : Environ d’Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx porte brosses. Eurasiatique. Toute l’Europe hors domaine méditerranéen. En France, presque partout mais plus rare dans les régions méridionales. Fréquente les prairies et les landes. Dimorphisme sexuel important. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille polyphage sur Quercus, Genista, Sarothamnus, Populus, Rosa, Abies, Onobrychis.

II. Etusson 16/06/1986 (CL) - Niort 10/07/1979 (NT) - Secondigny 27/05/1979 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dicallomera fascelina (Linnaeus, 1758)
Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Double zéro

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Double zéro. Ponto-méditerranéen. Toute l’Europe, mais plus fréquente dans la moitié sud. Largement réparti sur l’hexagone toutefois plus commun au sud. Espèce particulièrement thermophile représentative des bois et forêts claires à chênes verts mais également des zones boisées mixtes et ripisylves. Espèce de basse altitude. Univoltine en VI-VII. Chenille sur divers Quercus, en V.

I. Niort 1 ex. 09/07/1905 (HG) - Pamproux 1 ex. 07/1869.

II. Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 09/06/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Diloba caeruleocephala (Linnaeus, 1758)
Double-Omega

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à novembre. Chenille sur crataegus, corylus, pirus, malus. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Commun à Niort, en octobre et novembre ; 1 ex. du 02/12/1905.
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Saintes, le 05/11/1908, 15 ex. (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Double oméga. Ouest-paléarctique. Europe : largement répandu, surtout dans le sud, mais il atteint environ 1000 m dans les montagnes. En France, régulier et parfois abondant par endroits. Il occupe les pentes sèches et lisières ainsi que les vergers et les friches. Espèce univoltine en IX-XII. Chenille polyphage dont Prunus et divers arbres fruitiers, Malus domestica, Sorbus, en V-VI.

I. Commun à Niort en octobre et novembre, 1 ex. 02/12/1905 (HG).

II. Les Aubiers 20/10/2000 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL), 30/10/2006 (CL) - Niort 15/10/1969 (NT), 23/10/1971 (NT), 07/11/1980 (NT), 24/10/1981 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1985 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diloba caeruleocephala (Linnaeus, 1758)
Ditula angustiorana (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Europe atlantique jusqu’en Italie et en Suisse. Un peu partout en France, Corse comprise. Période de vol : VI-VII. Chenille très polyphage sur Malus, Pirus, Prunus, Abies, Betula, Corylus, Crataegus ….

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - L’Absie 26/06/2011 (CL) - Niort 15/08/2001 (AG) - Reffannes 25/06/2010 (CL), 02/07/2010 (CL), 19/08/2010 (CL) - Secondigny 30/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ditula angustiorana (Haworth, 1811)
Dryobotodes eremita (Fabricius, 1775)
Jaspe vert

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Jaspe vert. Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe tempérée jusqu’au sud de la Scandinavie. En France, un peu partout mais plus fréquente dans la moitié sud. Fréquente tous types de milieux. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur Quercus.

I. Répandu et commun partout où se trouvent des bois de chênes (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Niort 10/10/1996 (AG) - Villiers en Bois 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dryobotodes eremita (Fabricius, 1775)
Dryobotodes monochroma (Esper, 1790)
Jaspe gris

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Jaspe gris. Ponto-méditerranéenne. Sud de l’Europe jusqu’en Europe centrale. En France, occupe la moitié sud. Fréquente les milieux boisés de type maquis. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur Quercus, principalement Quercus pubescens et Quercus faginea.

I. Niort 2ex. 09/10/1907 (HG), 25/10/1908 (HG) - Verrines sous Celles 20/10/1909 (G&L).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dryobotodes monochroma (Esper, 1790)
Dryobotodes roboris (Boisduval, 1828)
Jaspe menu

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Jaspe menu. Atlanto-méditerranéenne. Europe du sud-ouest. En France, principalement dans la moitié sud excepté la Corse. Fréquente les forêts de feuillus. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur Quercus.

I. Répandu et commun partout, dans les bois plantés de chênes (G&L 1912).

II. Marigny 10/10/1996 (AG), 01/10/2009 (AG) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dryobotodes roboris (Boisduval, 1828)
Dypterygia scabriuscula (Linnaeus, 1758)
Noctuelle hérissée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle hérissée. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe ainsi qu’en France mais moins communément dans la zone méditerranéenne. Affectionne les prairies mésophiles dans les zones forestières. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Rumex, Polygonum, en IV-VII. Le cocon abritant la chrysalide se trouve à la surface du sol (NT).

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - La Crèche 12/07/1971 (NT), 29/07/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 18/05/1956 (MG), 03/06/1956 (MG), 06/06/1956 (MG), 09/08/1956 (MG), 28/05/1957 (MG), 20/06/1957 (MG), 11/05/1960 (MG), 06/08/1970 (NT), 15/06/1971 (NT), 21/06/1971 (NT), 30/06/1971 (NT), 23/08/1983 (NT), 20/06/1991 (AG), 15/07/1991 (AG), 08/08/1998 (AG), 25/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL), 23/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dypterygia scabriuscula (Linnaeus, 1758)
Dysauxes punctata (Fabricius, 1781)
Ménagère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens (lecanosa, parmelia), mousses des vieux arbres. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Pamproux, juillet 1869 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Rochefort : 29/08/1899 (Delavoie) ; Chatelaillon, 1 ex. le 02/06/1908 (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Ménagère. Européenne. Moitié sud de l’Europe. En France, dans une grande moitié sud. Fréquente les garrigues et bois clairs. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur mousses, lichens et feuilles fanées de plantes basses.

I. Pamproux 07/1869 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dysauxes punctata (Fabricius, 1781)
Ebulea crocealis (Hübner, 1796)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 22-25 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-IX. Chenille sur Buphthalmum salicifolium, Inula coniza, Pulicaria dysenterica et Teucrium.

I. Le Fief de François 19/08/1904 (HG).

II. Niort 15/08/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ebulea crocealis (Hübner, 1796)
Eilema caniola (Hübner, 1808)
Manteau pâle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur lichens des murs et des toits. Elle est visible en mai puis en juin. Répandu et très commun partout. La var. lacteola B. (ail. ant. unicolores, blanchâtres) est signalée de Maine et Loire, Charente-Maritime et Gironde.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Manteau pâle. Méditerranéenne. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France, presque partout mais plus commune dans la moitié sud et en Corse. Fréquente les forêts claires, les lieux avec de vieux murs, jusqu’en ville. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-X. Chenille sur lichens du sol et des pierres, en particulier du genre Cladonia.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 15/06/2011 (Miteu Martine) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Niort 30/08/1972 (MG) - 31/08/1976 (NT), 30/09/1980 (NT), 13/05/1982 (NT), 10/07/1982 (NT), 16/05/1992 (AG), 05/08/1997 (AG), 26/06/2010 (AG) – Saint-Pierre à Champ 26/05/1992 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema caniola (Hübner, 1808)
Eilema complana (Linnaeus, 1758)
Lithosie aplatie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens du prunus domestica et des rochers parmelia, sticta). Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 15,18/07/1906 ; 06/08/1903 (Gelin).

Charente-maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie aplatie, Le Manteau à tête jaune. Eurasiatique. Europe : partout excepté dans l’extrême nord. Partout en France jusqu’à 1500 m, Corse comprise. Fréquente les forêts de feuillus. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur divers lichens.

I. Peu commun à Niort 06/08/1903 (HG), 15/07/1906 (HG), 18/07/1906 (HG).

II. Assais les Jumeaux 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Cours 11/09/2010 (AG) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 03/07/2011 (AG) - La Mothe Saint-Héray 08/06/1969 (NT), 17/07/1980 (NT) - Marnes 20/08/2005 (CL) - Niort 20/05/1948 (MG), 08/05/1969 (NT), 30/05/1997 (AG), 15/06/2000 (AG), 12/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/06/2001 (CL) - Villiers en Bois 26/06/1950 (MG), 11/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema complana (Linnaeus, 1758)
Eilema depressa (Esper, 1787)
Lithosie ocre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens des pins. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie ocre, la Lithosie déprimée. Eurasiatique. En France, partout Corse comprise mais localisée. Fréquente les forêts mixtes et de feuillus ainsi que les plaines. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur lichens des conifères et des hêtres ainsi que d’autres arbres.

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Secondigny 10/09/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema depressa (Esper, 1787)
Eilema griseola (Hübner, 1803)
Lithosie grise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur lichens des arbres (parmelia). Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 1 ex. Amuré : 30/07/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie grise. Eurasiatique. Toute l’Europe et presque toute la France, mais assez localisée. Fréquente les bois et les forêts plutôt humides de plaine. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur les lichens des chênes et des peupliers, en particulier Peltigera canina.

I. Amuré 1 ex. 30/07/1905 (HG).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) – Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 11/08/1972 (MG), 05/08/1983 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 25/08/1970 (MG), 13/08/1980 (NT), 06/09/1980 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (MG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Niort 30/07/1970 (MG), 28/08/2008 (Rebeyrol Christian) – Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG) – Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 05/07/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema griseola (Hübner, 1803)
Eilema lurideola (Zincken, 1817)
Lithosie Plombée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens des arbres (parmelia). Elle est visible en mai. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie plombée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts de feuillus ou les forêts mixtes jusqu’à 2000 m d’altitude. Cette espèce a pullulé à Niort durant le mois de juin 1992 (AG). Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur lichens des arbres (saule, peuplier, chêne, érable …).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Cersay 25/05/1993 (CL) - Chizé 01/07/1994 (CL) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (MG) - Niort 30/07/1972 (MG), 25/06/1992 (AG), 05/08/1997 (AG), 20/05/2000 (chenille) (AG), 15/06/2000 (AG) - Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 12/07/1972 (MG), 30/08/2005 (AG), 16/09/2007 (AG), 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eilema lurideola (Zincken, 1817)
Ennomos alniaria (Linnaeus, 1758)
Ennomos du Tilleul

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de septembre à novembre en deux générations. Chenille sur alnus, ulmus, salix, betulus, populus. Elle est visible en mai puis en septembre. Répandu dans toute la zone, mais toujours en petit nombre.

Deux-Sèvres : Niort : 10/10/1904 ; 20/10/1906 ; 24/11/1903 (Gelin) ; Amuré : 17/06/1911 (Lucas).

Charente-Maritime : Saintes : 11/07/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos du tilleul. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’aux Balkans. Partout en France. Fréquente les bois et forêts de feuillus, les bords des cours d’eau, les zones humides. Tête et thorax jaune canari, ce qui différencie cette espèce des autres Ennomos. Espèce univoltine en VII-IX. Hiverne au stade d’œuf. Chenille sur Alnus, Tilia, Ulmus, Quercus, Corylus.

I. Répandu dans toute la zone, mais toujours en petit nombre (G&L 1912). Amuré 17/06/1911 (DL) - Niort 10/10/1904 (HG), 20/10/1906 (HG), 24/11/1903 (HG).

II. Amuré 19/09/1998 (AG) - Beaussais 07/1998 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 17/07/1980 (NT) - Niort 28/08/1965 (NT), 20/08/1975 (NT), 07/10/1983 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ennomos alniaria (Linnaeus, 1758)
Ennomos erosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ennomos rongée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, populus, pyrus, etc. Elle est visible en mai puis en août.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos rongée. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’au Caucase. Largement répandue en France. Fréquente les forêts de feuillus. Il est triste de constater que cette espèce soit disparue de nombreuses régions de France et ce depuis seulement quelques décennies. Espèce univoltine en V-VI avec une seconde génération partielle en (IX). Hiverne au stade d’œuf. Chenille sur Quercus, Betula, Tilia, Populus, Salix.

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 20/06/1973 (NT) - Niort 20/09/1970 (NT) - Villiers en Bois 25/06/1950 (MG), 10/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ennomos erosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Epinotia abbreviana (Fabricius, 1794)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-16 mm. Partout en Europe et en France. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Ulmus.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. L’Absie 03/06/2011 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epinotia abbreviana (Fabricius, 1794)
Epinotia cruciana (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-15 mm. Bien répandue en Europe, absente de la péninsule Ibérique. Presque partout en France. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Salix et Gentiana pneumonanthe.

I. Marais d’Amuré 27/06/1911 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epinotia cruciana (Linnaeus, 1761)
Epione repandaria (Hufnagel, 1767)
Epione marginée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur salix, alnus, Populus. Elle est visible en mai puis en juillet. Répandu et plus ou moins abondant dans toute la région. L’ombre violette accompagnant extérieurement la ligne noire flexueuse qui traverse les quatre ailes est plus ou moins étendue, et occupe quelquefois tout l’espace marginal. Elle manque entièrement dans un mâle pris à Amuré par M. Lacroix. On peut appeler cette forme non marginata (Gelin).

Deux-Sèvres : Niort : 30/06/1905 ; Amuré : 01/07/1905 ; Le Fief : 20/08/1904, 3 exemplaires ; 10 exemplaires Amuré, le 29/06/1911 (Lacroix).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble assez rare dans la région.




lire la suite de l'article : Epione repandaria (Hufnagel, 1767)
Epirrita dilutata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Épirrite diluée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à novembre. Chenille sur corylus, quercus, fagus, betula, prunus spinosa. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout.

Charente-Maritime : 1 exemplaire pris à Chervette le 01/11/1911 (Lacroix) avait, étant frais, les ailes antérieures nuancées d’un reflet verdâtre très accentué. Ce reflet s’est atténué par la dessication.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Epirite diluée. Largement répandue en Europe. En France, répandue presque partout. Fréquente les jardins, les forêts de feuillus. Espèce difficile à différencier de E. christyi et E. autumnata. Epirrita dilutata est dans des tons plus foncés avec des lignes bien marquées. Espèce univoltine en IX-XI. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Populus, Quercus, Crataegus, Rosa, Prunus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) – La Mothe Saint-Héray 28/11/1970 (NT), 07/11/1980 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006, 30/10/2006 (CL) –Moutiers sous Argenton 26/11/1995 (CL) – Niort 05/11/1953 (MG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epirrita dilutata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Episema glaucina (Esper, 1789)
Noctuelle du muscari

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du muscari. Méditerranéeo-asiatique. Europe du sud. France méridionale mais remonte ça et là, absente de la région parisienne et du nord de la Bretagne. Espèce inféodée aux milieux ouverts calcaires. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur Muscari racemosum, Anthericum liliago, et Ornithogalum, jusqu’en V.

I. Niort 26/09/1905 (HG), 21/09/1906 (HG), 02/10/1906 (HG), 19/09/1907 (HG), 20/09/1907 (HG), 19/09/1908 (Sauvaget), 22/09/1908 (Sauvaget), 29/09/1908 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Episema glaucina (Esper, 1789)
Episema scoriacea (Esper, 1789)
Noctuelle du Lys des prés

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du Lys des prés. Nommée Cleoceris scoriacea Esp., selon certains auteurs. Méditerranéo-asiatique. Europe méridionale essentiellement. En France, elle est surtout présente dans la moitié sud en atteignant le sud de la Loire en divers endroits et débordant en Indre et Loire. Espèce des pelouses chaudes ainsi que dans les forêts et dans certaines zones plus fraîches. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur Anthericum liliago, A. ramosum, en IV-V.

I. Commun à Niort du 16/09 au 23/10 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Episema scoriacea (Esper, 1789)
Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Hibernie défeuillante, Phalène défeuillante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de novembre à décembre. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout. L’aberration obscurata Stgr., avec le fond des ailes antérieures d’un brun ocracé presque uniforme, a été prise dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie défeuillante. La femelle est aptère et le mâle très variable. Europe : espèce répandue dans toute l’Europe. En France : presque partout et généralement commune dans son milieu. On la rencontre dans les bois de feuillus mélangés pourvu qu’ils soient frais et humides, les jardins abandonnés, les bocages et aussi en milieu urbain. Hiverne au stade d’œuf. Espèce univoltine en X-XII. Chenille sur Quercus, Fagus, Alnus, Salix, Carpinus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Crèche 17/02/1971 (NT), 18/02/1972 (NT), 13/03/1972 (NT), 14/03/1972 (NT), 20/02/1973 (NT), 28/02/1973 (NT), 21/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 19/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 07/12/1956 (NT), 11/11/2007 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 11/12/2005 (CL) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 28/12/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Eremobia ochroleuca (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle jaunâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur graminées, épis de froment. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Nord du département (Delahaye). Niort, 10 ex. du 26 juin au 28 juillet (Gelin).
  • Charente-Maritime : Assez rare à Dompierre (Vigé).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle jaunâtre. Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe et toute la France. C’est l’hôte des milieux ouverts, surtout prairies sèches. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur graminées, Triticum, Secale, Agropyron, Alopecurus, en V-VI.

I. Nord du département (Delahaye). Niort 10 ex. 26/06 au 28/07 (HG).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 27/05/1998 (CL) - La Crèche 01/07/1971 (NT),14/07/1972 (NT), 01/07/1973 (NT), 23/07/1974 (NT), 11/07/1975 (NT) - La Crèche 09/07/1977 (NT), 05/11/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 24/05/1990 (CL) - Magné 15/07/1973 (NT) - Niort 16/07/1970 (NT) - 14/07/1972 (NT), 19/07/1980 (NT) - Sansais 20/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eremobia ochroleuca (Denis & Schiffermüller, 1775)
Dyseriocrania subpurpurella (Haworth, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure 10-14 mm. Les ailes sont de couleur or avec du bleu violacé. Le papillon se rencontre de jour mais est également attiré par la lumière. L’imago est visible en IV-VI. L’adulte se rencontre dans les forêts de feuillus mais également sur les coteaux arides autours de Genista et Asphodelus. La chenille se nourrit en creusant une mine vésiculeuse dans les feuilles. Elle se trouve presque toujours près du bord de la feuille. La larve est blanche, allongée, avec une tête brun clair. Il arrive que plusieurs mines fusionnent. Les larves quittent la mine pour se chrysalider. Les mines sont visibles pendant le mois de mai. Chenille sur Fagus, Quercus, Corylus.

II. Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Reffannes 08/04/2011 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dyseriocrania subpurpurella (Haworth, 1828)
Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Laineuse du prunellier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de septembre à novembre en deux générations (L’éclosion du printemps n’a pas lieu chaque année). Chenille sur prunus spinosa, pirus, crataegus, betula, quercus, etc. Elle est visible en juillet.

Vienne : Saint-Secondin, près Saint-Julien l’Ars (d’Aldin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Rochefort, du 2 au 10/11/1877 (Delav.). Saintes, 05/11/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : forêt de Benon, chenilles nombreuses en 1928 (Lucas).


Etat des connaissances en 1998 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Forêt de Chizé (79), forêt de Benon (17), Vallée du Thouet (79) ; région de Poitiers (86).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Laineuse du prunellier. Répandue dans toute l’Europe. Presque partout en France mais de façon localisée. L’imago est visible en IV-V puis en IX-XI en deux générations. Chenille sur Prunus spinosa, Pirus, Crataegus, Betula, Quercus, en IV puis en VII.

I. Forêt de Chizé - Vallée du Thouet 1998 (RL).

II. Availles-Thouarsais 28/04/2002 (CL) - Massais 25/05/1992 (CL) - Moutiers sous Argenton 13/04/2012 (chenille) (CL) - Villiers en Bois 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eriogaster catax (Linnaeus, 1758)
Eriogaster rimicola (Denis & Schiffermüller, 1775)
Laineuse du chêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre. Chenille sur chênes. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 4 chenilles récoltées sur le chêne dans la forêt de Chizé le 07/05/1904 (Gelin), élevées par M. Lucas, ont donné un mâle et une femelle éclos les 20 et 22/10/1904.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine - Levesque Robert) : Espèce devenue très rare, pas d’observations récentes.




lire la suite de l'article : Eriogaster rimicola (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ethmia pusiella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-20 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Cerinthe glabra, Pulmonaria, Lithospermum. Les ailes postérieures sont enfumées vers le sommet et sont de taille plus petite mais ce n’est pas suffisant pour la détermination. L’étude des génitalia est nécessaire.

I. Niort 06/08/1903 (HG), 2 ex. 22/07/1905 (HG), 24/07/1905 (HG).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 06/06/1970 (MG), 25/08/1970 (MG) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Villiers en Bois 25/06/2001 (AG), 25/06/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ethmia pusiella (Linnaeus, 1758)
Euchalcia modestoides (Poole, 1989)
Plusie modeste

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Plusie modeste. Eurasiatique. Europe : répandue des Pyrénées à la Russie, mais non connue du nord et de l’extrême sud. En France, surtout en région montagneuse mais aussi dans certaines localités à basse altitude. S’observe dans les forêts et zones boisées de plaine et prairies de montagne jusqu’à 2400 m. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Cynoglossum, Pulmonaria, Symphytum.

I. Forêt de Chizé 01/06/1927 (du Dresnay) - Niort 1 ex. 11/07/1907 (HG).

II. Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1990 (CL) - Villiers en Bois 15/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euchalcia modestoides (Poole, 1989)
Charissa variegatus (Duponchel, 1830)
Gnophos bigarrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur asplenium ruta-muraria, verbascum, clematis, linaria cymbalaria. Elle est visible en mai puis en septembre.

  • Deux-Sèvres : Niort, 1 ex. : 21/04/1909 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gnophos bigarré. Espèce d’Europe centrale et méridionale, jusqu’en Transcaucasie et Asie mineure. En France, cette espèce est rare en plaine et souvent localisée, on la rencontre en zone atlantique et méridionale. Affectionne les collines xériques. Espèce univoltine ou bivoltine selon les biotopes en V-VIII. Chenille sur Asplenium ruta – muraria, Verbascum, Clematis, Sedum.

I. 1 ex. 21/04/1909 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 27/09/1997 (CL), 22/07/1998 (CL), 27/07/1998 (CL), 08/04/2000 (CL), 19/04/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Charissa variegatus (Duponchel, 1830)
Eulithis prunata (Linnaeus, 1758)
Cidarie du prunier
L’imago est visible de juillet à août. Vu à Sommières (86) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en mai (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Eulithis prunata (Linnaeus, 1758)
Euphydryas aurinia (Rottemburg, 1775)
Damier de la Succise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Prés secs, bordure des bois. Chenille sur scabiosa, hieracium, veronica, plantago, teucrium. Elle est visible en mai. La seconde génération paraît ne pas se reproduire partout ni tous les ans. On trouve ça et là des exemplaires presque blanc, et qui paraissent se rattacher à la v. Provincialis B, (signalée d’Eure et Loir par Guenée). Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : annexex II et IV Directive habitats, protection nationale, déterminance P-C (espèce en forte régression, encore bien présente en Double saintongeaise, devenue rare ailleurs).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Damier de la succise. Espèce localisée dans une grande partie de l’Europe, disparue des Pays-Bas. Un peu partout en France mais d’abondance très variable selon les années. Fréquente les prairies, les pelouses, les landes, les tourbières, les lisières et clairières des bois. Espèce univoltine en IV-VIII selon l’altitude. Chenille sur Plantago, Scabiosa, Succisa.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 27/05/1956 (MG), 18/05/1957 (MG), 18/05/1957 (NT), 07/05/1959 (MG), 16/05/1959 (MG), 16/05/1959 (NT), 07/05/1960 (MG) - Villiers en Bois 09/05/1959 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euphydryas aurinia (Rottemburg, 1775)
Eupithecia pusillata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithécie chétive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Chenille sur juniperus, abies, pinus. Elle est visible en juillet.

Deux-Sèvres : Niort : 02/04/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie chétive. Euro-sibérienne. Répandue dans toute l’Europe. Partout en France. Fréquente les zones de collines, les éboulis, les prairies arbustives. L’imago est visible en VII-IX en une génération. Chrysalide hivernante. Chenille sur Juniperus.

I. Niort 02/04/1907 (HG).

II. Boussais 04/04/2008 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL), 19/04/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/04/1998 (CL) - Secondigny 20/05/2009 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia pusillata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecia scopariata (Rambur, 1833)
Eupithécie des balais

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur calluna, erica scoparia. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire dans le marais d’Epannes : 30/05/1911 (d’Olbreuse).

Charente-Maritime : Martrou, Rochefort. Chenille sur calluna (Lucas) et v. graslinaria (plus grande, d’un brun jaunâtre).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie des balais. Europe du sud-ouest. Partout en France. Fréquente milieux marécageux, les bois clairs, les dunes littorales, les maquis, les garrigues. L’imago est visible en V puis en IX en deux générations. Chrysalide hivernante. Chenille sur Erica, Calluna, Cytisus.

I. Marais d’Epannes 1 ex. 30/05/1911 (d’Olbreuse).

II. Boussais 22/07/1998 (CL), 27/07/1998 (CL), 27/06/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia scopariata (Rambur, 1833)
Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Cul brun

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Le papillon repose, le jour, appliqué sur les murs ou le tronc des arbres, à une faible distance du sol. Chenille sur sorbus, crataegus, rubus, ulmus, quercus, pirus, malus. Elle est visible en mai. Son abondance la rend fréquemment nuisible aux arbres fruitiers. Extrêmement commun partout. On trouve quelques exemplaires faiblement pnctués de noir aux ailes antérieures (aberration punctigera Teich.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cul brun. Paléarctique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les haies buissonnantes, les friches ainsi que les vergers en terrain bocager, jusqu’à 1000 m d’altitude. Cette espèce s’est répandue en un grand manteau blanc sur la ville de Niort au printemps 1987, le nombre de papillons devait être de plusieurs centaines de mille, cet évènement ne s’est jamais reproduit depuis (AG). Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur divers arbres et arbustes comme le Prunus spinosa, Crataegus et Malus.

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Arçais 25/05/2006 (AG) - Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Genneton 05/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Niort 07/07/1953 (MG), 18/07/1956 (MG), 03/05/1957 (MG), 12/07/1963 (MG), 27/06/1964 (MG), 11/07/1970 (NT), 21/06/1971 (NT), 26/06/1980 (NT), 19/07/1980 (MG), 18/06/2000 (AG), 29/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Euproctis similis (Fuessly, 1775)
Cul doré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis en août en deux générations. Dans les bois. Chenille sur quercus, crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en mai. Répandu partout, mais moins abondant et de moeurs plus sylvatiques que chrysorrhoea. Beaucoup d’exemplaires ont les ailes antérieures marquées de deux points fauves (ab. nyctea Gr.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cul doré, la Queue d’or, le Cul jaune. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les bois clairs plutôt humides, le long des cours d’eau. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-X. Chenille sur divers arbres et arbustes comme Prunus spinosa, Crataegus, Malus.

I. Répandu partout, mais moins abondant (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Cersay 02/08/1977 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 05/07/1973 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euproctis similis (Fuessly, 1775)
Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Satellite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à avril (vole tout l’hiver). Chenille sur quercus, ulmus, populus, crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en juin. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun. On trouve, mais plus rarement, v. brunnea Lampa, dans laquelle la tache blanche et ses satellites sont remplacés par une tache et des points fauves.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 17/12/1903 ; 02/12/1905 ; 15/12/1906 ; 24/01/1905 ; 5, 10/02/1908 ; 15/02/1906 ; 25/03/1907 ; 08/04/1907 ; 12/10/1906 ; 02/04/1904 ; 06/04/1909 ; v. brunnea : 30/01/1906 ; 10/03/1907 ; 15/02/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Satellite. Eurasiatique. Sa répartition couvre presque toute l’Europe, excepté l’extrême Nord, le sud de l’Espagne et le sud de la Grèce. En France, elle est largement répandue. Elle occupe divers milieux, principalement forestiers, jusqu’à 1600 m d’altitude, et peut se rencontrer à proximité des habitations. La chenille est polyphage. Espèce univoltine en IX-IV, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. Chenille sur divers arbres ou plantes, mais aussi consommant d’autres chenilles.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun (G&L). Assez commun à Niort 17/12/1903 (HG), 02/04/1904 (HG), 24/01/1905 (HG), 02/12/1905 (HG), 15/02/1906 (HG), v. brunnea 15/02/1906 (HG), 12/10/1906 (HG), 15/12/1906 (HG), v. brunnea 30/01/1906 (HG), v. brunnea 10/03/1907 (HG), 25/03/1907 (HG), 08/04/1907 (HG), 05/02/1908 (HG), 10/02/1908 (HG), 06/04/1909 (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/05/2004 (CL) - Boussais 27/08/1998 (CL) - Chizé 15/03/1972 (NT) - La Crèche 16/02/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 31/03/1973 (NT), 05/04/1985 (NT), 26/11/1995 (CL) - Niort 08/08/1956 (MG), 01/03/1997 (AG) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 19/03/1976 (NT), 03/04/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Buveuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août (Niort et Saintes : du 07/07 au 25/08). Chenille sur graminées dures, dactylis glomerata, carex. Elle est visible en juin et juillet. Répandu dans toute la région et assez commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Buveuse. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en V puis en VII-VIII. Fréquente les prairies et bois humides. Chenille sur Graminées dures, Dactylis glomerata, Carex en V-VII.

I. Répandu dans toute la région et assez commun (G&L 1912). Amuré, en juillet (d’Olbreuse, du Dresnay, Durand et DL).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/07/1998 (CL) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Mothe Saint-Héray 26/08/1970 (NT), 09/08/1972 (NT), 23/07/1974 (NT), 16/07/1982 (NT), 11/08/1982 (NT) - Niort 05/07/1964 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Gastropacha populifolia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Feuille morte du peuplier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, fraxinus. Elle est visible en mai. Les exemplaires de la génération estivale sont plus petits et de couleur moins claire ; c’est la forme obscura Heuacker.

Deux-Sèvres : Niort, 21/06/1904 ; 24/06/1905 ; 22/07/1908 ; 20/08/1906 ; 25/08/1904 ; 01/09/1904 ; 10/09/1908, 2 exemplaires (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Royan, assez commun en août (Lucas). Saintes, 25/08/1908, 10/09/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Feuille morte du peuplier. Eurasiatique. Toute l’Europe à l’exception des îles Britanniques et de la péninsule Ibérique. Partout en France mais de façon localisée. Fréquente les ripisylves et les prairies humides. L’imago est visible en V-IX en deux générations. Chenille sur Populus, Salix, Fraxinus, en V puis en IX.

I. Niort 21/06/1904 (HG), 25/08/1904 (HG), 01/09/1904 (HG), 24/06/1905 (HG) 22/07/1908 (HG), 20/08/1906 (HG), 2 ex. 10/09/1908 (HG)

II. Cersay 15/05/1990 (CL) - La Crèche 15/08/1971 (NT) - Le Vanneau-Irleau 30/08/1971 (NT) - Niort 11/08/1950 (NT), 29/05/1960 (NT), 03/06/1960 (NT), 23/05/1963 (NT) - Sansais 11/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Gastropacha populifolia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Geometra papilionaria (Linnaeus, 1758)
Grande nayade

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Grande naïade, la Géomètre papillonaire. Paléarctique. Largement répandue en Europe et dans toute la France. Fréquente les sous-bois humides, les prairies et bords des cours d’eau. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille généralement sur Betula, Alnus, Corylus, Fagus, Sorbus, Salix.

I. Répandu partout mais toujours rare (G&L 1912).

II. La Crèche 08/08/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/06/1973 (NT), 03/06/1981 (NT), 01/07/1983 (NT), 26/06/1990 (CL) - Villiers en Bois 25/06/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 12/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Geometra papilionaria (Linnaeus, 1758)
Gnophos furvatus (Denis & Schiffermüller, 1775)
Gnophos ténébreuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur genista, prunus spinosa, etc. Elle est visible en mai.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Semble assez rare dans la région.


Généralités : Des formes locales existent : les individus des collines calcaires de l’extrême Sud-Est sont plus grands, plus clairs et sans points discaux (ssp. cinerascens), ceux de la vallée de la Vésubie, parfois très contrastés ; appartiennent à la forme meridionalis. Espèce répandue en Europe méridionale et centrale jusqu’en Ukraine. Présente en France centrale et méridionale, surtout en montagne, elle est très rare ou a disparu dans la partie Nord. Fréquente les friches broussailleuses, les prairies sèches et les terrains ouverts, steppiques, les jardins, les éboulis. Active en fin de journée et au crépuscule, souvent repérée en pleine journée butinant les chardons. La chenille, polyphage, vit sur : Plantain, Prunellier, Cornouiller sanguin, Clématite des haies, Hippocrépide chevelu, Thym serpolet, Hélianthéme, Sanguisorbe, Troène, Viorne... La chenille hiverne. Période de vol : Juillet-Août. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)




lire la suite de l'article : Gnophos furvatus (Denis & Schiffermüller, 1775)
Gracillaria syringella (Fabricius, 1794)

Envergure : 10-13 mm. Espèce cosmopolite répandue en Europe. Période de vol : V-VI. Chenille sur Fraxinus, Ligustrum, Syringa, Jasminum, Phillyrea, Symphoricarpos.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).




lire la suite de l'article : Gracillaria syringella (Fabricius, 1794)
Hada plebeja (Linnaeus, 1761)
Noctuelle dentine, Vagabonde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur taraxacum. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. La forme hilaris Zett., avec la tache bidentée très claire, se prend en Poitou, en Saintonge, et sans doute ailleurs.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Vagabonde. Eurasiatique. Largement répandue à travers l’Europe ; jusqu’à 2500 m d’altitude. En France, elle se rencontre un peu partout mais surtout en montagne. Elle occupe les milieux les plus divers, jusqu’en zone urbaine. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille polyphage sur plantes basses.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Bessines 11/08/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT), 14/06/1974 (NT) - Niort 28/05/1970 (NT), 01/06/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 20/09/1970 (NT) - Souvigné 09/08/1983 (NT) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hada plebeja (Linnaeus, 1761)
Hedya nubiferana (Haworth, 1811)
Tordeuse grise des bourgeons

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-21 mm. Répandue dans toute l’Europe. Partout en France à l’exception de la Corse. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Armeniaca, Mespilus, Ribes, Myrica, Salix, Rosa, Quercus, Alnus, Amelanchier, Sorbus, Betula, Fraxinus. Peut occasionner des dégâts aux arbres fruitiers.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - La Chapelle-Bâton 12/05/2011 (AG) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hedya nubiferana (Haworth, 1811)
Hedya ochroleucana (Frölich, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-21 mm. Largement répandue en Europe et en France. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Rosa, Malus.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Heray 23/05/2001 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hedya ochroleucana (Frölich, 1828)
Hedya pruniana (Hübner, 1799)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-18 mm. Très largement répandue en Europe et en France, y compris la Corse. Période de vol : V-VII. Chenille sur Prunus, Sorbus, Crataegus, Rosa, Salix, Corylus. Peut occasionner des dégâts aux arbres fruitiers.

I. Répandu partout, et très commun (G&L 1912).

II. Genneton 24/04/2011 (Miteu Martine) - Massais 22/07/2008 (CL), 07/09/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 04/06/2006 (CL) - Niort 21/05/1957 (NT), 17/04/2000 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hedya pruniana (Hübner, 1799)
Hedya salicella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-24 mm. Largement répandue en Europe et dans toute la France. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Salix, Populus.

I. Amuré 27/06/1911 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hedya salicella (Linnaeus, 1758)
Hemithea aestivaria (Hübner, 1789)
Phalène sillonnée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène sillonnée. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts, les bois, les parcs et jardins et les abords des zones humides. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille hivernante et polyphage sur Prunus, Clematis, Lonicera, Corylus, Alnus, Betula, Quercus...

I. Répandu partout mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Boussais 21/07/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 25/06/1970 (NT), 29/06/1973 (NT), 14/06/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 30/06/2007 (CL) - Niort 27/06/1969 (MG), 08/06/1970 (NT), 11/07/1970 (NT), 21/06/1971 (NT), 03/07/1972 (NT), 08/06/1982 (NT), 16/06/1982 (NT), 16/08/1982 (NT), 16/07/1983 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hemithea aestivaria (Hübner, 1789)
Herminia tarsicrinalis (Knoch, 1782)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie des ronces. Eurasiatique. Toute l’Europe, jusqu’à 1600 m dans les massifs montagneux. France : commun ; par individus dispersés dans certaines régions. Affectionne les prairies humides et forêts marécageuses, prairies sylvatiques et même les jardins. Peut-être confondue en certaines régions avec Z. tarsipennalis. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur les feuilles sèches de plantes herbacées dont Rubus, Clematis.

II. La Mothe Saint-Héray 27/05/1992 (CL) - Niort 14/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Herminia tarsicrinalis (Knoch, 1782)
Heteropterus morpheus (Pallas, 1771)
Miroir

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Prés marécageux, bois humides. Chenille sur graminées des bois. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Peu commun et localisé, Forêt de Chizé, marais de la Sèvre (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (S. et B) ; environs de Rochefort.

Charente : Environs d’Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Miroir. Europe occidentale et centrale. En France, assez commune dans l’ouest, plus localisée dans le centre. L’imago est visible en VI-VIII. Prés marécageux, bois humides. Chenille sur graminées des bois, en V.

I. Amuré (HG) - Villiers en Bois, (HG).

II. Boussais 21/07/2008 (CL), 24/06/2009 (Rolland Ludovic), 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Etusson 19/06/1986 (CL) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Sainte-Eanne 30/06/2010 (Debordes Laurent) - Villiers en Bois 29/06/1957 (MG), 17/06/1959 (MG), 29/06/1960 (MG), 14/07/1972 (NT), 15/07/1972 (NT), 30/06/2008 (Joris Antoine), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Heteropterus morpheus (Pallas, 1771)
Hipparchia alcyone (Denis & Schiffermüller, 1775)
Petit Sylvandre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juillet. Lisière des bois secs, coteaux calcaires. Se pose fréquemment sur le tronc des arbres. Chenille sur holcus, bromus. Elle est visible en mai. Ca et la dans la région, mais jamais commun.

Deux-Sèvres : Peu commun à Pamproux, Puy d’Enfer près de Saint-Maixent. Forêt de Chizé. Bois de Mallet, près Mauzé (Gelin).

Vienne : Sommières, exclusivement dans les châtaigneraies (d’Aldin). Mignaloux, Saint-Georges les Baillargeaux (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit sylvandre. Espèce localisée dans le sud-ouest et le centre de l’Europe. En France, Pyrénées et basse Provence, sans doute aussi dans le Massif-Central mais sa répartition est mal connue du fait de la confusion possible avec H. genava. Fréquente les bois clairs, les pelouses sèches et buissonneuses et les landes arborées. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Brachypodium, Festuca.

I. Mauzé sur le Mignon (HG) - Pamproux (HG) - Saint-Maixent (HG) - Villiers en Bois (HG).

II. Villiers en Bois 14/07/1956 (MG), 21/07/1959 (MG), 05/08/1959 (MG), 13/08/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hipparchia alcyone (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hipparchia semele (Linnaeus, 1758)
Agreste

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Bois secs, coteaux. Se pose sur le tronc des arbres, les rochers. Suce les fleurs du serpolet. Chenille sur festuca ovina, aira caespitosa, triticum repens. Elle est visible en mai. Commun sur tout le littoral, répandu dans toute la région. Varie par l’intensité plus ou moins grande de coloration des bandes brunes ou blanchâtres et aussi par ses moeurs : sur le littoral, se pose sur le tronc des pins ; dans les Pyrénées se pose sur les flancs des rochers ; dans le camp de Châlons, où elle abonde, se pose sur le sol calcaire, et non sur les pins. (Gelin).

Charente : M. Obth. a pris près d’Angoulême, le 26/07/1908, une variation ayant les ailes inférieures brun foncé en dessous, sans éclaircie blanchâtre ; les ailes supérieures sont aussi obscurcies (Lép. comp. fasc. III, p. 268).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Agreste. Espèce assez répandue en Europe, absente de Grèce. En France, assez répandue dans le Midi, en fort déclin dans la moitié nord où elle ne survit surtout que le long des côtes. Fréquente les pelouses sèches, les landes, les dunes côtières et les bois clairs. Espèce univoltine en VI-X. Chenille sur Deschampsia caespitosa, Agropyron repens.

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hipparchia semele (Linnaeus, 1758)
Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-26 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille dans les denrées alimentaires stockées.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Fressines 03/07/2009 (AG) – Rom 26/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)
Hydraecia micacea (Esper, 1789)
Noctuelle de la pomme de terre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur racines d’equisetum, de carex, tiges de rumex. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : 3 exemplaires à Niort : 6 et 19/07/1904, 22/09/1905 (Gelin).

Cherente-Maritime : 1 exemplaire à Saint-Martin de Villeneuve (Lacroix).


Etat des connaissances en 1932 - Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Deux-Sèvres : Amuré, 28/08/1930 (du Dresnay).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Commun dans le Marais Poitevin (79), Niort (79) (miellée) ; Vallée de l’Osme (16).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la pomme de terre. Eurasiatique. Toute l’Europe, surtout en partie nord. Répandue en France, mais surtout au sud, absente de Corse. Espèce des marécages, marais et tourbières. Espèce univoltine en VI-X. Chenille sur diverses graminées, Carex, Equisetum, Arundo, Iris, Rumex, en V.

I. Niort 06/07/1904 (HG), 19/07/1904 (HG), 22/09/1905 (HG). Commun dans le Marais Poitevin - Niort (miellée) (RL 1983).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT), 05/08/1981 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT), 20/08/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Moutiers sous Argenton 13/06/1998 (CL) - Niort 14/08/1996 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Sansais 29/07/1974 (NT), 13/09/1985 (NT), 29/08/1995 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hydraecia micacea (Esper, 1789)
Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie du chêne, Phalène du rouvre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la région. N’a été capturé que rarement bien qu’il soit d’ordinaire abondant dans les forêts de vieux chênes. L’aberration menetriesi Stgr., avec le dessous des ailes non strié, a été prise le 16/06/1909 dans la forêt de Vouvant (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie du chêne. Présente dans toute l’Europe jusqu’en Chine mais manque dans l’extrême sud de l’Europe. France : partout, jusqu’en moyenne altitude. On la rencontre dans les forêts d’essences feuillues mélangées, clairières, bords des chemins, lisières forestières, prairies humides, jardins et parcs. C’est l’une des premières espèces que j’ai capturé à la lampe à gaz dans ma jeunesse, elle pullulait dans les chemins de Tauché-Sainte-Blandine ! Ce n’est plus le cas aujourd’hui car maintenant elle n’est jamais abondante et ce, un peu partout (NT). Espèce univoltine en V-VII avec une deuxième génération partielle en (IX). Chenille hivernante. Elle vit sur Quercus et sur Fagus sylvatica en VIII-V (et sans doute sur d’autres essences).

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Arçais 13/05/2008 (Quété Jean-François) - Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Chizé 01/07/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 01/07/1983 (NT) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL) - Villiers en Bois 12/07/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 12/02/1972 (NT), 30/06/1974 (NT), 01/07/1983 (NT), 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Idaea aversata (Linnaeus, 1758)
Impolie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Répandu et assez commun partout. La forme spoliata Stgr., avec les quatre ailes non traversées par une bande foncée, est la plus commune dans le nord de la zone. Chenille sur genista, etc. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Impolie. Répandue en Europe jusqu’au Japon. En France, partout. Fréquente aussi bien les lisières de forêt que les friches. Espèce plurivoltine en IV-X. Chenille sur Sarothamnus scoparius, Corylus, Galium, Poterium, Ribes, Vaccinium, Poa, Taraxacum, Calluna, Alnus.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 07/08/1982 (NT) - Boussais 05/07/2008 (CL) - Chizé 07/08/2009 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 23/06/1971 (NT), 13/08/1980 (NT) - Magné 04/06/1971 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/08/1993 (CL), 30/06/2007 (CL), 05/07/2008 (CL) - Niort 14/07/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 04/07/1971 (NT), 16/08/1982 (NT), 11/07/1983 (NT), 22/05/1997 (AG), 15/06/1997 (AG), 03/08/1997 (AG), 15/09/2002 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 07/07/1996 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 12/07/1972 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea aversata (Linnaeus, 1758)
Idaea circuitaria (Hübner, 1819)
Acidalie entourée
L’imago est visible de juillet à août. Espèce du littoral. Vu à Saint-Trojan (17), Ronce le bains (17), Le Gallon d’or (17) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en mai (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Idaea circuitaria (Hübner, 1819)
Idaea maritimaria (Bruard, 1846)
Acidalie maritime, Ombrageuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie maritime, l’Ombrageuse. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, à partir de la latitude de Paris jusqu’au sud. Cette espèce fréquente les lieux herbacés et les clairières. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Sedum, Prunus, Quercus, Tilia, Populus, Lysimachia, Ononis, Rumex…

II. Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea maritimaria (Bruard, 1846)
Idaea elongaria (Rambur, 1833)
Acidalie allongée
L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre. Fréquente le littoral océanique (Gelin et Lucas). Vu à Ronce les bains (17) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en mai puis en août (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Idaea elongaria (Rambur, 1833)
Idaea emarginata (Linnaeus, 1758)
Echancrée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Echancrée. Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe. Espèce relativement commune dans la moitié nord de la France et absente du Midi à l’exception de quelques stations des Alpes. Fréquente les bords des cours d’eau, les fossés humides des clairières. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Convolvulus arvensis, Galium, Sedum, Rumex, Polygonum, Betula, Alnus, Corylus.

I. Amuré 1 ex. 01/07/1905 (HG) - Niort 1 ex. 14/08/1903 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea emarginata (Linnaeus, 1758)
Idaea fuscovenosa (Goeze, 1781)
Acidalie familière

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet (Niort, 24 juin - 17 juillet). Chenille sur plantes basses. Elle est visible en mai. Assez commun dans toute la région. Plusieurs catalogues l’ont confondu avec dilutaria Hb., ou sont établi (avec Berce) une synonymie entre les deux noms.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie familière. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Fréquente les endroits chauds. L’imago est visible en VI-VII en une génération. Chenille sur diverses plantes, arbustes et mousses.

I. Assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Fressines 13/06/2006 (AG) - Genneton 07/06/2011 (Miteu Martine) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 30/06/2007 (CL) - Niort 15/06/1997 (AG), 01/07/2006 (AG), 02/07/2006 (AG), 09/07/2007 (AG), 26/06/2010 (AG) - Villiers en Bois 23/06/2001 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea fuscovenosa (Goeze, 1781)
Idaea inquinata (Scopoli, 1763)
Dosithée naine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Dosithée naine. Toute l’Europe. Répandue dans toute la France. Peut se rencontrer près des habitations. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-IX. Chenille sur feuilles et fourrage secs.

I. Niort 25/06/1901 (HG), 16/06/1906 (HG), 2 ex. 21/06/1906 (HG), 20/07/1907 (HG), 11/07/1908 (HG).Fréquente toute la région mais plus ou moins abondant selon les localités (G&L 1912).

II. Niort 05/07/1969 (NT), 11/07/1969 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea inquinata (Scopoli, 1763)
Idaea moniliata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Coquille, Acidalie chapelet

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie chapelet, la Coquille. Eurasiatique. Son aire de répartition s’arrête à la hauteur des pays de la Loire, elle est commune dans le sud, plus localisée dans le reste de la France. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Leontodon, Viola, Vicia, Myosotis, Borrago, Taraxacum.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea moniliata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Idaea muricata (Hufnagel, 1767)
Phalène aurorale

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène aurorale, la Variée. Répandue à travers l’Europe jusqu’au Japon. Répandue dans toute la France mais de façon localisée. Espèce des zones humides. Espèce univoltine en VI. Chenille sur feuilles sèches : Plantago, Polygonum, Euphorbia, Anemone, Pimpinella saxifraga, Galium, Calluna…

I. Commun dans le marais du Bourdet 30/07/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea muricata (Hufnagel, 1767)
Idaea rufaria (Hübner, 1799)
Acidalie rousse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur stellaria etc. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Mallet, près Mauzé, 17/07/1913 (Gelin).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble rare dans la région.




lire la suite de l'article : Idaea rufaria (Hübner, 1799)
Ipimorpha retusa (Linnaeus, 1761)
Cosmie rétuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cosmie rétuse. Eurasiatique. Largement répandue à travers toute l’Europe ; jusqu’à 1600 m d’altitude. Répartie dans toute la France mais souvent localisée. Hygrophile, elle occupe les prairies humides, lisières, bord des cours d’eau et milieux mésophiles. Confondue parfois avec I. subtusa (NT). Espèce univoltine en VII-VIII. Chenille sur Populus et Salix en V.

I. Niort 18/07/1904 (HG), 10/08/1905 (HG).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ipimorpha retusa (Linnaeus, 1761)
Ipimorpha subtusa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Soumise

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Soumise. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe. En France on la trouve un peu partout mais, beaucoup moins fréquente dans le sud. Tendance hygrophile, cette espèce occupe les zones boisées humides dont les peupleraies, parfois en zone urbaine. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Populus et Salix, en V.

I. Signalé dans toute la région mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 02/07/2006 (CL) - Saint-Georges de Rex 11/07/1983 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ipimorpha subtusa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Isturgia limbaria (Fabricius, 1775)
Phalène bordée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur genista. Elle est visible en juin et en septembre.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. Niort : 25/08/1904 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été mentionnée dans la région depuis Gelin et Lucas.


Généralités : Localisée à l’Europe méridionale et centrale. Volant le jour dans les landes à genêts où il est parfois commun, le papillon se pose les ailes jointes comme les rhopalocères. Le fond des ailes est plus ou moins envahi de taches noires, le revers étant, lui aussi bien caractérisé. Dans le midi, le bord noir plus fin est particulier à la ssp delimbaria. Les chenilles vivent sur divers genêts (Genista). La chrysalide hiverne. Une espèce affine, Isturgia roraria (Fabricius, 1777) distribuée en Europe centrale jusqu’en Transcaucasie, était présente en Alsace de manière localisée jusqu’à la fin du XIXe siécle. Période de vol : IV-VI (VIII). Espèce univoltine, avec parfois une seconde génération partielle. (Delachaux et Niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)




lire la suite de l'article : Isturgia limbaria (Fabricius, 1775)
Jordanita globulariae (Hübner, 1793)
Procris de la Globulaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille dans les feuilles de globularia, plantago, scabiosa. Elle est visible en avril et en mai. Espèce capturée partout , dans les calcaires secs, de la Loire à la Gironde, mais généralement peu abondante.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Turquoise de la globulaire. Envergure : 19-30 mm. L’imago est visible en V-VII. Chenille dans les feuilles de Globularia, Plantago, Scabiosa, Centaurea. Elle est visible en IV-V.

I. Espèce capturée partout, dans les calcaires secs, de la Loire à la Gironde, mais généralement peu abondante (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Jordanita globulariae (Hübner, 1793)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Minime à bandes jaunes

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas

L’imago est visible de juillet à août. Le mâle vole vivement au soleil dans les allées le long des haies. La femelle se tient, le jour, immobile dans les sous-bois. Chenille sur : sarothamnus, quercus, ulmus, erica etc. Elle est visible en juin. Commun partout, ainsi que la variation roboris Schrk. avec les bandes jaunes plus élargies dans les ailes du mâle ; on trouve aussi quelques exemplaires de la variation callunae Palm. plus brune que le type, et marquée de jaune à la base des ailes antérieures du mâle.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Minime à bandes jaunes. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en V-IX. Dans les bois clairs et zones marécageuses. Jadis banal, de nos jours semble accuser une certaine régression. Biotopes variés, de la plaine à la montagne, de la lande à la forêt. Fort dimorphisme sexuel. Chenille sur : Sarothamnus, Quercus, Ulmus, Erica etc, en I-X.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) - Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 15/07/1975 (CL), 15/05/1992 (CL), 04/08/1992 (CL) - La Crèche 30/07/1971 (NT), 10/08/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 20/07/1972 (NT), 20/06/1974 (NT), 23/07/1974 (NT), 15/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 12/08/1973 (NT), 23/07/1974 (NT), 28/07/1976 (NT), 29/07/1976 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 15/08/1940 (NT), 08/08/1950 (NT) 20/08/1955 (NT), 29/05/1962 (NT), 25/07/1964 (NT), 04/08/1964 (NT), 06/08/1964 (NT), 22/07/1966 (NT), 27/08/1969 (NT), 30/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 30/07/1976 (NT), 31/07/1978 (NT), 23/05/2006 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maxire 13/08/1974 (NT), 13/08/1974 (NT) - Saint-Pierre à Champ 15/07/1975 (CL) – Sainte-Radegonde 22/08/2001 (CL) – Sansais 23/05/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) - Sciecq 14/07/1950 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 13/08/1950 (NT), 30/08/2005 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Ladoga camilla (Linnaeus, 1764)
Petit Sylvain

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Allées ombragées des bois. Aime à sucer les fleurs de ronces. Chenille sur lonicera. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans les parties boisées de toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit Sylvain. Espèce répandue en Europe centrale. En France, répandue partout sauf sur le pourtour méditerranéen. Espèce monovoltine ou bivoltine en VI-IX. Chenille su Lonicera.

I. Répandu dans toute la région. Assez commun en régions boisées (G&L 1912).

II. Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chizé 14/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/06/1947 (MG), 25/04/1955 (MG), 07/07/1971 (NT), 26/06/2010 (Debordes Laurent) - Villiers en Bois 29/06/1968 (NT), 29/06/1968 (NT), 05/07/1976 (NT), 14/06/1981 (NT) – Voultegon 11/07/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ladoga camilla (Linnaeus, 1764)
Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Xyline du frêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à avril (Niort, 12 octobre - 6 avril). Chenille sur quercus, fraxinus, prunus spinosa. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, du 12 octobre au 6 avril (Gelin).

Vienne : Sommières : 31/10/1911 (d’Ald.).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan ; Saintes : 10/04/1908 (Gelin).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xyline du frêne. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest. En France, largement répandue. Espèce typique des milieux forestiers riches en feuillus. Espèce hivernante univoltine, en IX-V. Chenille surtout sur Fraxinus, Quercus, mais aussi sur Prunus, en IV-V.

I. Commun à Niort du 12 octobre au 6 avril (HG).

II. Niort 25/10/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Lopinga achine (Scopoli, 1763)
Bacchante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Bois frais, lieux ombragés ; suce les plaies des arbres cariés. Chenille sur lolium, poa, triticum, carex. Elle est visible de avril à mai. N’est signalé qu’entre la Loire et la Charente. C’est le plus beau de nos satyres, celui chez qui l’ocellation antémarginale est le plus développée. Nos exemplaires offrent 6 ocelles en dessous et en dessus des ailes supérieures, 3-4 en dessus des ailes inférieures et 5-6 en dessous ; ces ocelles sont pupillés de blanc en dessous seulement, et celui de l’angle anal est bipupillé.

Deux-Sèvres : Bois du Fouilloux près de la Mothe, forêt de l’Hermitain. 1 exemplaire à Niort (Gelin).

Vienne : Charroux (Obth.).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Saint-Martin de la Coudre, commun le 06/06/1917 (Gelin et Lacroix).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (1912-1922) d’Henri Gelin et Daniel Lucas, par Robert Levesque :

Charente-Maritime : Assez commun dans plusieurs bois ou forêts du nord-est de la Charente-Maritime (forêt de Benon et bois environnants en particulier).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : annexe IV Directive habitats.

Protection nationale, déterminance P-C.

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bacchante. Localisée en Europe centrale, éteinte en Belgique, au Luxembourg et en Bulgarie. En France, populations isolées dans le sud-ouest, très raréfiée sauf dans l’est. Fréquente les clairières et lisières des bois et forêts. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Agropyron repens, Lolium.

I. La Mothe Saint-Heray (HG) - Niort (HG) - Villiers en Bois 1994-2003 (RL).

II. Chizé 04/06/2012 (Montenot Jean-Pierre) - Villiers en Bois 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (MG), 21/06/1970 (NT), 11/06/1976 (NT), 13/06/1981 (NT), 14/06/1981 (NT), 23/06/1983 (NT), 24/05/2011 (Conort Fabrice), 29/05/2011 (Chaigne Adrien).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lopinga achine (Scopoli, 1763)
Thersamolycaena dispar (Haworth, 1802)
Cuivré des Marais

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Prairies humides. Chenille sur Iris pseudo-acorus, rumex, hydrolapathum, polugonum. Elle est visible en mai. Espèce signalée seulement de la Gironde. Le Dr Seirz (Lépid. du globe, 1911) rattache la forme girondine à rutilus (Wernb., et dit que "la forme printanière de rutilus (vernalis Hormuz) se rapproche assez du dispar éteint d’Angleterre dans plusieurs localités, par exemple près de Bordeaux, tandis que la forme d’été est bien plus petite." (T. I, p. 284).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Robert Levesque :

Signalé par M. Plantrou et M. Legras ; je n’ai rencontré cette espèce qu’en 1959 (2ème génération) après avoir d’ailleurs douté de son existence pendant plus de 10 ans.

J’ai noté une importante troisième génération en 1969, et une troisième génération peu importante en 1971 aux bords de Niort (aperçu 4 exemplaires seulement de la prairie de Galuchet).

La première génération est parfois de très grande taille (plus de 40 mm d’envergure) et se rapproche très sérieusement, par le bleu du dessous des ailes, de la forme batava Oberthür.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : AnnexesII et IV de la Directive Habitats, protection nationale, déterminance P-C (espèce en régression, présente en 16, 17 et 79).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré des marais. Espèce localisée en Europe centrale, disparue en Angleterre. Restreint aux régions humides, marécages, abords des fossés de drainage et des rivières lentes. Envergure : 3,5 - 5 cm. Période de vol : V-IX, en deux générations dans le sud, une génération dans le nord. Recolonise actuellement les espaces perdus. Chenille sur Iris pseudacorus, Rumex, Polygonum.

I. J’ai noté une importante troisième génération en 1969, et une troisième génération peu importante en 1971 aux bords de Niort (aperçu 4 exemplaires seulement de la prairie de Galuchet) (RL 1983).

II. Brioux sur Boutonne 08/08/2009 (Rouillier Philippe) – La Crèche 16/08/2010 (Debordes Laurent) - Magné 01/09/1970 (NT), 04/06/1971 (NT) - Niort 20/09/1946 (MG), 14/09/1947 (MG), 20/09/1947 (MG), 21/09/1947 (MG), 26/08/1992 (AG) - Périgné 09/06/1985 (NT) - Saint-Georges de Rex 06/06/1974 (NT), 10/06/1982 (NT) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Verrines sous Celles 06/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thersamolycaena dispar (Haworth, 1802)
Lygephila craccae (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ophiuse des pois à crapauds

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur vicia, astragalus. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort : 13/06/1904 ; 25/09/1908 (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Ald.).

Charente-Maritime : Royan (Braun).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ophiuse des pois à crapauds. Eurasiatique. Europe du sud et moyenne où elle est assez répandue. En France, on la rencontre un peu partout, mais elle est beaucoup plus localisée dans le nord du pays. On la trouve de jour en milieux herbeux chaud. Espèce plurivoltine en V-IX (hiverne parfois en zone méditerranéenne). Chenille sur diverses Fabacées dont Coronilla, Lathyrus, Vicia.

I. Niort 13/06/1904 (HG), 25/09/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 24/07/1998 (CL), 20/06/2006 (CL), 07/09/2007 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL), 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 27/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 21/06/1998 (CL) - Villiers en Bois 16/07/1971 (NT), 19/08/1980 (NT), 10/10/1996 (AG), 09/09/2005 (AG), 22/06/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lygephila craccae (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lygephila pastinum (Treitschke, 1826)
Ophiuse de l’Astragale
Affectionne les bois clairs. L’imago est visible de juin à juillet. Vu dans le marais du grand jouet du Prin (79) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en mai (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Lygephila pastinum (Treitschke, 1826)
Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Bombyx disparate

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur quercus, populus, etc. Elle est visible en juin. En certaines années dispar pullule et détruit complètement la feuillaison des chênes, puis passe sur les arbres voisins. Répandu partout, parfois en nombre incalculable.

Deux-Sèvres : En juillet 1908, la chenille a dévoré complètement le feuillage des chênes dans tout l’arrondissement de Parthenay (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx disparate, le Disparate, la Spongieuse, le Zigzag. Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Fréquente les bois, forêts, jardins. Dimorphisme sexuel très important. Espèce univoltine en VII-VIII. J’ai pu constater les dégâts occasionnés à une forêt de chênes lorsque les chenilles de cette espèce pullulent, c’était le cas dans les bois autour de Ménigoute en juin 1993 (AG). Chenille urticante sur Quercus, arbres fruitiers.

I. Répandu partout, parfois en nombre incalculable (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/07/1971 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 27/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT), 12/07/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 13/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1976 (NT), 11/08/1982 (NT) - Ménigoute 21/06/1993 (chenilles) (AG) - Niort 22/07/1950 (MG), 05/07/1957 (MG), 09/07/1957 (MG), 22/08/1962 (MG), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 08/06/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT), 25/07/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 25/07/2009 (AG) - Sciecq 14/07/1950 (MG), 25/07/1950 (MG) - Villiers en Bois 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Macaria artesiaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Philobie des Saules

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Bois humides, bord des eaux. Chenille sur salix. Elle est visible en mai.

  • Charente-Maritime : Ronce les bains : 25/08/1910 (Lucas) ; Le Galon d’Or, 08/1910 (Mab.).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Ronce les bains, 07/09/1912 (Lucas).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêts de Gâtine.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Philobie des saules. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Asie centrale et à la Mongolie. En France, surtout dans la moitié sud ou cette espèce est localisée. Fréquente les prairies sèches, les vallons encaissés et chauds, les grèves sablonneuses des cours d’eau. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Hiverne à l’état d’œuf. Chenille sur Salix.

I. Forêts de Gâtine (RL 1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macaria artesiaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Macaria wauaria (Linnaeus, 1758)
Damas cendré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur prunus spinosa, ribes. Elle est visible en mai.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare dans la région, nouvellement mentionnée pour les Deux-Sèvres par Christian Lemoine.




lire la suite de l'article : Macaria wauaria (Linnaeus, 1758)
Maculinea arion (Linnaeus, 1758)
Azuré du Serpolet

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Bois secs, coteaux boisés. Chenille sur Thymus serpillum, origanum. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la région, presque partout commun mais localisé. Tantôt les points noirs des ailes sont presques oblitérés, tantôt, en dessus, ils s’allongent en forme de larmes.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire mélanien de petite taille, tendant vers la variation obscura, a été pris à Salbart, le 03/08/1909 (Lacroix).

Charente : Aberration unicolor aux environs d’Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : annexe IV Directive Habitats, protection nationale.

Déterminance P-C (encore bien réparti mais en très forte régression à l’échelle régionale).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré du serpolet. Espèce localisée en Europe, éteint aux Pays-Bas, réintroduit en Angleterre. Fréquente les pelouses, les prairies buissonneuses et les clairières fleuries. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Sanguisorba.

I. Répandu et presque commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Beauvoir sur Niort 11/07/2011 (Joris Antoine) - Chauray 04/07/1949 (MG) - La Crèche 25/06/1989 (NT), 01/07/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/07/1947 (MG) - Niort 22/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 28/07/1970 (NT) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Villiers en Bois 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 25/06/1950 (MG), 14/07/1955 (MG), 21/06/1970 (NT), 01/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT), 24/06/1978 (NT), 27/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Maculinea arion (Linnaeus, 1758)
Malacosoma castrensis (Linnaeus, 1758)
Livrée des prés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur euphorbia, helianthemum, erodium, etc. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort, 15/06/1908 ; 27/06/1904 ; 20/06/1907 ; 22 et 29/06/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.). Rochefort, du 20 juin au 1er juillet 1873 (Delav.) ; Saintes, 01/07/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Livrée des prés. Eurasiatique. Partout en France sauf dans l’ouest. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Euphorbia, Helianthemum, Erodium, en V.

I. Peu commun à Niort 27/06/1904 (HG), 20/06/1907 (HG), 15/06/1908 (HG), 22/06/1908 (HG), 29/06/1908 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Malacosoma castrensis (Linnaeus, 1758)
Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Livrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur prunus spinosa, quercus, ulmus, malus, etc. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout. Le papillon est généralement d’un jaune brun assez clair. Il existe des sujets rouge bai, généralement rares, mais parfois aussi nombreux que la forme typique.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Livrée. Eurasiatique. Répandu dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Partout en France. Fréquente les bois et les forêts de feuillus, les parcs arborés, les vergers au dessous de 1500 m d’altitude. Nombreuses variations individuelles et géographiques portant essentiellement sur la taille et la coloration. Dimorphisme sexuel accusé. Chenille sur Prunus spinosa, Quercus, Ulmus, Malus, etc, en IV-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 09/07/1972 (NT) - La Crèche 01/07/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1973 (NT), 07/07/1975 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Niort 26/06/1976 (NT), 26/08/1980 (NT) - Saint-Jean de Thouars 15/05/2001 (chenille) (AG) – Sansais 20/05/2009 (Vanderschueren Claire ) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Malacosoma neustria (Linnaeus, 1758)
Mamestra brassicae (Linnaeus, 1758)
Noctuelle du chou

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril, juin, juillet et septembre en quatre générations. Chenille sur chenopodium murale L. et vulvaria L., atriplex astata L., chou moellier, brassica. Elle est visible en mai puis en septembre. Très commun partout ; 1 exemplaire de l’ab. scotochroma Rober (couleur plus foncée, sans éclat bronzé) pris le 31/07/1901 en Vendée à Auzay (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du chou. Holarctique. Toute l’Europe et toute la France où elle est commune. On la trouve particulièrement dans les cultures maraîchères et les jardins. En montagne jusqu’à 2000 m d’altitude. Espèce bivoltine, avec une deuxième génération beaucoup plus importante, en V-VII puis VII-IX. Chenille sur légumes et plantes herbacées. Comme Chenopodium vulvaria, Atriplex hastata, en V-IX.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/08/1970 (NT) - Niort 07/05/1948 (MG), 24/04/1952 (MG), 20/04/1957 (MG), 22/04/1957 (MG), 19/06/1968 (NT), 10/06/1969 (NT), 01/08/1970 (NT), 24/08/1972 (NT), 10/09/1972 (NT), 22/08/1982 (NT), 29/08/1982 (NT), 17/08/1984 (NT), 14/09/1994 (AG), 21/09/1994 (AG), 25/09/1994 (AG), 30/09/1994 (AG), 01/10/1994 (AG), 02/10/1994 (AG), 04/10/1994 (AG), 05/10/1994 (AG), 20/05/1995 (AG), 02/10/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mamestra brassicae (Linnaeus, 1758)
Meganephria bimaculosa (Linnaeus, 1767)
Noctuelle bimaculée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle bimaculée. Méditerranéo-asiatique. Europe moyenne et du sud, au nord jusqu’en Pologne et en Grande-Bretagne. En France, principalement dans la moitié sud. Fréquente les coteaux secs arbustifs, les forêts claires et chaudes, les abords des ripisylves. Espèce univoltine en IX-X. Chenille sur Ulmus.

I. Niort 1 ex. 07/1897 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 11/09/1997 (CL), 14/09/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Meganephria bimaculosa (Linnaeus, 1767)
Meganola albula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nole blanchâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur mentha aquatica, rubus. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : 2 ex. Niort : 20/07/1904 ; 12/07/1906 (Gelin).
  • Vienne : Sommières (d’Aldin).
  • Charente-Maritime : Rare à Dompierre (Vigé) ; 1 ex. à Martrou : 25/06/1905 (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nole blanche. Paléarctique. Europe moyenne, de la péninsule Ibérique jusqu’aux Balkans mais absente des régions les plus septentrionales. En France, largement répandue y compris en Corse. Espèce particulièrement inféodée aux prairies, aux haies et boqueteaux et lisières des zones boisées. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille polyphage sur Rubus, Mentha, Vaccinium, Fragaria, Potentilla, en V-VI.

I. Niort 2 ex. 20/07/1904 (HG), 12/07/1906 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 11/08/1972 (MG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (MG), 16/07/1982 (NT) - Massais 22/07/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Saint-Hilaire la Palud 15/07/1971 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 22/06/1971 (MG), 09/09/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Meganola albula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Meganola strigula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nole striolée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur quercus, fagus, tilia. Elle est visible en mai et en septembre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nole striolée. Eurasiatique. Europe moyenne, du sud de la Scandinavie jusqu’aux Pyrénées et, à l’est jusqu’au Caucase, aux Balkans et à l’Asie Mineure. En France, très largement répandue ainsi qu’en Corse. Espèce inféodée aux chênaies mais également dans les forêts dégagées de feuillus. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude en IV-VI puis en VII-VIII en zone méridionale et V-VI ailleurs. Chenille sur lichens et feuilles d’arbustes et diverses essences forestières : Quercus, Fagus, Tilia, Prunus, en V-VI.

II. Villiers en Bois 26/03/2003 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Meganola strigula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Meganola togatulalis (Hübner, 1798)
Nole togée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur quercus, prunus spinosa. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 07/1927 (de Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nole togée. Eurasiatique (sauf partie la plus septentrionale). Europe et France : partout y compris en Corse. Habite les zones boisées e chênes (les prunelliers sont également signalés). Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-X en zone méridionale, souvent univoltine ailleurs. Chenille sur lichens divers, parenchyme des feuilles de Quercus.

II. Moutiers sous Argenton 12/04/1996 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Meganola togatulalis (Hübner, 1798)
Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Demi-deuil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Lieux herbus, bord des bois. Chenille sur : phleum pratense, brachipodium, triticum, holcus. Elle est visible en mai. Répandu et très commun partout. Il existe deux races distinctes, l’une dont les parties claires des ailes sont blanches en dessus et en dessous, l’autre où ces mêmes parties sont jaune clair sur le dessus des 4 ailes du mâle, et jaune d’ocre sur le dessous des ailes inférieures des femelles. L’aberration femelle leucomelas Esp., avec le dessous des ailes inférieures blanc jaunâtre et dépourvu de dessins, l’aberration galene Ochs., où le dessous de ces mêmes ailes garde les dessins sans les ocelles, et des exemplaires tendant vers la variété mélanienne procida Hbst., sont signalés çà et là dans toute la région.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire de la variation albina Obth., à la Fontenelle, près de Saint-Maixent (Lucas). Quelques femelles ont des ocelles à demi effacées en dessous, mais aucune n’en manquent absolument. La tache qui commence la bande noire médiane des ailes inférieures est très réduite dans un mâle pris à Epannes et une femelle prise à la forêt de Chizé (Gelin).

Vienne : Aberration galene, à Charroux (Obth.).

Charente-Maritime : Aberration galene de Dompierre sur mer (Vigé).

Charente : 2 exemplaires et procida assez net des environs d’Angoulême (Dupuy). 1 exemplaire de l’aberration Nicoleti Culot, sans aucune tache blanche dans la marge noire des ailes inférieures, pris à Angoulême par M. Dupuy, est signalé par M. Obth. (Lép. comp. III, 345).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Demi-deuil. Espèce répandue et souvent abondante dans le sud et le centre de l’Europe. Répandue dans toute la France. Fréquente les prairies et landes ouvertes herbeuses, les allées forestières. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Phleum, Bromus, Agropyron repens. La forme leucomelas se trouve ça et là dans le département.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 02/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chef-Boutonne 26/06/2005 (CL) - Combrand 14/06/2006 (AG) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fressines 09/06/2007 (AG) - Genneton 20/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 18/06/2010 (Debordes Laurent) - Le Chillou 19/07/1996 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Missé 03/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 29/06/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 26/06/1993 (CL), 23/06/2008 (CL) - Saint-Jean de Thouars 05/08/1997 (AG) – Saint-Lin 03/07/1991 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/1998 (AG) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 07/06/1981 (NT) - Villiers en Bois 19/07/1948 (MG), 13/06/1955 (MG), 09/07/1955 (MG), 14/07/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 29/07/1964 (MG), 01/07/1971 (NT), 10/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melanargia galathea (Linnaeus, 1758)
Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mélitée des Centaurées, le grand Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Coteaux pierreux, prés secs et calcaires ; visite les chardons, les scabieuses. Chenille sur centaurea, erythraea, cirsium acaule. Elle est visible de avril à juillet. Espèce variable dans ses dessins et ses couleurs ; répandue et commune dans toute la région.

Deux-Sèvres : Variations nombreuses mais sans fixité. Les macules fauve foncé formant bande aux ailes inférieures sont quelque fois marquées au centre d’une tache noire (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (Espèce en forte régression, peu commune et localisée).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des centaurées. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, très raréfiée dans la moitié nord, encore commune dans le Midi. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce monovoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Amuré 28/05/1961 (MG) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 21/06/1976 (CL), 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Cherveux 25/04/2011 (Debordes Laurent) – Etusson 26/03/1989 (CL), 04/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 20/05/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 09/09/1957 (MG), 28/05/1960 (MG), 05/06/1990 (NT) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 08/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pamproux 20/03/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT), 05/06/1990 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Symphorien 10/05/1980 (NT) - Sainte-Neomaye 30/04/2011 (Debordes Laurent) – Sainte-Radegonde 14/07/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Villiers en Bois 27/07/1959 (MG), 24/05/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 11/06/1983 (NT), 09/06/1984 (NT), 06/05/1990 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygaena sarpedon (Hübner, 1790)
Zygène du Panicaut

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur eryngium campestre et maritimum. Toute la région ; commun sur le littoral ; çà et là sur les coteaux secs de l’intérieur. La forme sarpedonqu’on trouve dans l’ouest océanique a été dénommée Carmencita par M. Oberthür (Lép. comp. fas. IV p. 457) ; il n’esn faut pas séparer les grands exemplaires, à tache rouge externe plus ou moins échancrée en dehors, et qu’on rattachait jusqu’ici à balearica Bdv., forme particulière à l’Espagne. Beaucoup d’exemplaires de l’ouest portent un point rouge très distinct dans l’espace cellulaire, à la bifurcation des nervures. Un exemplaire pris à Mallet, près de Mauzé (Deux-Sèvres) est remarquable par la prolongation de la tache rouge basale supérieure sur tout l’espace costal, et par un semis d’écailles rouges qui relie, en une seule bande, la tache basale inférieure, la tache médiane allongée et la tache externe (Gelin).

Deux-Sèvres : Assez commun au bois de Mallet, près Mauzé : 14/07/1894 ; 23/07/1909 (Gelin).

Vienne : Entre Civray et Charroux (d’Aldin).

Charente-Maritime : Royan (Lambertie) ; La Rochelle (Mège) ; Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; Chatelaillon : 14/07/1900 (Gelin).

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Chatelaillon. Certains exemplaires font transition avec la forme Vernetensis, Obthr. Quelques exemplaires sont sans anneaux rouges (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène du panicaut. Envergure : 24-28 mm. Europe de l’ouest. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Eryngium campestre et E. maritimum.

I. Assez commun au bois de Mallet, près Mauzé 14/07/1894 (HG), 23/07/1909 (HG) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Availles-Thouarsais 10/06/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena sarpedon (Hübner, 1790)
Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Furoncule, Noctuelle furoncule

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis an août en deux générations. Chenille sur tiges de graminées, aira, festuca. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout. Dans la forme typique, la partie exterbe de l’aile est d’un blanc plus ou moins pur ; elle est presque aussi foncée que la base dans v. furuncula ; enfin, vinctuncula Hb. diffère de cette dernière forme par la fascie transversale noire très étroite. Toutes ces formes sont signalées partout, mais ces deux dernières sont moins abondantes.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Furoncule. Eurasiatique. Espèce présente dans toute l’Europe. Largement répandue en France. Souvent confondue avec O. fasciuncula. Fréquente tout type de milieu ouvert. Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur les tiges de graminées, dont Elymus, Calamagrostis, Festuca arundinacea, Deschampsia caespitosa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Crèche 30/07/1974 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 24/08/1971 (NT), 01/08/1972 (NT), 22/07/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 13/08/1982 (NT), 18/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 11/07/1983 (MG), 12/08/1983 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG), 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Metzneria lappella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-20 mm. Espèce cosmopolite répandue en Europe. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Arctium lappa.

I. Niort 27/10/1913 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Metzneria lappella (Linnaeus, 1758)
Miltochrista miniata (Forster, 1771)
Rosette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur lichens (parmelia). Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, un exemplaire dépourvu des dessins noirs (du Dresnay).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Variété virginea Dussouchay. Forêt de l’Hermitain.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rosette. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf l’extrême Nord. En France, presque partout, non signalée de Corse. Fréquente les bois et forêts. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur les lichens du genre Parmelia (chênes, hêtres et bouleaux).

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de l’Hermitain (RL 1983).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 11/06/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG), 04/07/1970 (MG), 01/07/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 22/07/2005 (CL), 23/06/2006 (CL), 23/07/2007 (CL) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 21/07/1950 (MG), 06/05/1970 (MG), 30/08/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 20/06/2008 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Miltochrista miniata (Forster, 1771)
Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Sphinx du tilleul

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Pris à Niort du 15 avril au 18 mai, et du 11 juillet au 10 août (Gelin). Chenille sur ulmus, alnus, tilia, betula, etc. Elle est visible en juin puis en septembre. Commun dans toute la région. La forme typique, à couleur foncière verdâtre et à bande médiane de l’aile supérieure ininterrompue, est la plus commune. L’espèce varie par la couleur et par le dessin. Quand la bande médiane reste entière, mais devient d’un brun vif, c’est l’aberration brunnescens Stgr. La bande peut s’évider par le milieu, et se diviser en deux macules : c’est alors l’aberration maculata Wallgr. ; la macule supérieure peut subsister seule et c’est l’aberration ulmi Stgr. Ajoutons que maculata et ulmi peuvent être viridescens ou brunnescens, selond que le fond et la fascie sont verdâtres ou bruns. Toutes ces formes, plus ou moins accusées, se rencontrent dans la zone océanique. Elles affectent indifféremment les deux générations.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du tilleul. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Le sphinx du tilleul peut se rencontrer en milieu urbanisé, surtout là où des tilleuls ont été plantés. Peuple les jardins, les haies, les avenues bordées d’arbres, les parcs et les bois de feuillus. Chenille sur Ulmus, Alnus, Tilia, Betula, etc, en V-X.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Beauvoir sur Niort 30/03/1948 (MG) - Chauray 30/06/2007 (chenille) (Réaud Michel et Geneviève) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 29/07/1976 (NT), 18/04/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/07/1971 (NT) - Magné 25/07/1969 (NT) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 15/07/1942 (MG), 31/03/1949 (MG), 22/08/1960 (MG), 28/08/1963 (NT), 25/05/1968 (NT), 02/08/1968 (NT), 17/07/1969 (NT), 17/07/1971 (MG), 14/07/1972 (MG), 01/09/1994 (AG), 12/09/1995 (AG), 07/05/1996 (AG), 16/05/1996 (AG), 13/06/1996 (AG), 15/06/1997 (AG), 11/05/1998 (AG), 12/08/1999 (AG), 26/04/2008 (AG) - Saint-Génard 27/09/2009 (Rousseau Astrid) - Saint-Jean de Thouars 25/08/1997 (AG) - Sainte-Blandine 19/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 14/07/1971 (MG), 21/05/2010 (AG), 07/07/2010 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Mormo maura (Linnaeus, 1758)
Maure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre. Chenille sur hedera, vitis, prunus spinosa. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. Varie du gris au noir foncé.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Maure, le Crapaud. Méditerranéo-asiatique. Largement répandue en Europe centrale et méridionale. En France, s’observe communément partout, y compris en Corse. Elle habite les bois clairs, les jardins, les ponts, les caves et en de nombreux endroits obscurs, même dans les habitations. Espèce univoltine en VI-X. En automne, la chenille se nourrit de plantes basses, Rumex, Plantago, Labium, Stellaria. Elle hiverne puis mange à nouveau les jeunes feuilles de divers arbres comme Alnus, Populus, Salix, Prunus spinosa.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/08/1983 (NT), 09/2004 (Wilding Neil) - Cersay 02/07/1997 (CL), 05/09/2006 (CL) - La Crèche 08/07/1972 (NT), 30/07/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 30/08/1983 (NT) - Les Aubiers 14/10/2000 (CL) - Niort 04/07/1957 (MG), 19/07/1961 (MG), 04/07/1964 (MG), 28/08/1968 (MG), 01/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT), 17/08/1971 (NT), 17/07/1972 (NT), 01/09/1972 (MG), 15/09/1992 (AG), 05/10/1993 (AG), 08/10/1996 (AG), 10/10/1997 (AG), 02/09/2001 (AG), 02/09/2007 (Gaultier Christian) - Sansais 08/07/1971 (NT) - Verrines sous Celles 15/07/1971 (NT), 09/08/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mormo maura (Linnaeus, 1758)
Aletia albipuncta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Point blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur graminées. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Point blanc. Méditerranéo-asiatique. Europe moyenne et du sud. Largement répandue en France pour cette espèce migratrice. Occupe tout type de milieu. Espèce bivoltine, en IV-XI. Chenille hivernante à l’état larvaire sur graminées et plantes basses, Taraxacum, Plantago, Galium, en V.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 11/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 17/08/1969 (NT), 05/08/1983 (NT) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 19/08/1996 (CL) - La Crèche 18/09/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/08/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT), 08/05/2008 (AG) - Massais 21/08/1987 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 27/07/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 13/08/1999 (CL), 22/08/1999 (CL), 21/08/2001 (CL), 02/06/2006 (CL), 23/07/2008 (CL) - Niort 14/05/1948 (MG), 20/05/1948 (MG), 08/05/1971 (NT), 11/05/1971 (NT), 20/10/1971 (NT), 24/10/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 06/08/1976 (NT), 24/05/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 15/08/1983 (NT), 26/09/1983 (NT), 10/10/1996 (AG), 30/04/1997 (AG), 25/09/2000 (AG), 03/06/2006 (AG), 14/10/2007 (AG), 07/09/2008, 11/05/2009 (Rebeyrol Christian), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL), 31/08/2006 (CL) - Saint-Rémy 21/08/1976 (NT) - Sansais 30/09/1983 (NT), 15/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia albipuncta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aletia ferrago (Fabricius, 1787)
Argentée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Argentée. Méditerranéenne. Presque toute l’Europe, excepté l’extrême nord. En France, surtout au sud. Abondante en certains endroits. Elle n’a que peu d’exigences écologiques, ainsi on la rencontre parfois communément en milieu ouvert ainsi qu’en montagne. Espèce sans doute bivoltine, en VI-VIII. Chenille hivernante aux premiers stades, polyphage mais affectionne surtout les graminées et diverses plantes basses, en V.

I. Répandu partout mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2000 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Mauzé-Thouarsais 25/07/1997 (CL), 13/08/1998 (CL) - Niort 16/07/1989 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia ferrago (Fabricius, 1787)
Aletia litoralis (Curtis, 1827)
Observations récentes :
Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis d’Oléron (17) - 21/05/2016

lire la suite de l'article : Aletia litoralis (Curtis, 1827)
Aletia pudorina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle pudorine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle pudorine. Eurasiatique. Espèce que l’on rencontre en Europe moyenne, des Pyrénées espagnoles à la Russie. En France, elle est largement distribuée, du niveau de la mer à l’étage alpin, excepté dans le sud-ouest où elle est très localisée. Espèce des biotopes humides, des berges des cours d’eau et des bords des étangs, les prairies marécageuses et les régions palustres. Espèce univoltine, en V-VIII. Chenille hivernante sur Phragmites, Carex, Bromus, Molinia, etc, en V.

I. Marais sud d’Amuré, assez commun dans la première quinzaine de juillet (HG), 14/07/1910 (Lacroix).

II. Boussais 27/07/1998 (CL) - 27/06/2008 (CL), 28/06/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 14/06/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 02/06/1998 (CL), 18/06/1998 (CL) - Sansais 24/05/1995 (CL) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG), 04/06/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia pudorina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Leucania putrescens (Hübner, 1824)
Leucanie assombrie

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie assombrie. Méditerranéenne. Surtout en Europe du Sud. En France, sa répartition est encore mal connue, mais semble être plus répandue sur le pourtour méditerranéen avec quelques intrusions dans diverses régions comme la Vendée et les Deux-Sèvres. C’est une espèce thermophile : littoral, plaine de l’arrière pays méditerranéen. Recherche l’humidité mais se trouve en milieu sec. Espèce univoltine en VIII-IX. Chenille sur graminées.

I. Niort 03/08/1907 (Sauvaget).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Leucania putrescens (Hübner, 1824)
Aletia straminea (Treitschke, 1825)
Leucanie paillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie paillée. Eurasiatique. Europe, bien distribuée mais absente des îles Britanniques et de la Scandinavie. Répandue en France mais moins commune que les autres Aletia. Espèce qui peut-être confondue avec pallens. Affectionne les régions marécageuses sur des biotopes parfois de très faible surface. Espèce univoltine, en VI-IX. Chenille sur Phragmites, Phalaris, Carex et Typha, en V.

I. Amuré 29/06/1911 (d’Olbreuse), marais d’Amuré 1 ex. 11/06/1912 (HG).

II. Beaussais 06/1999 (Wilding Neil) - Genneton 23/08/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aletia straminea (Treitschke, 1825)
Naenia typica (Linnaeus, 1758)
Noctuelle typique

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle typique. Eurasiatique. Une grande partie de l’Europe, hormis la moitié sud de l’Espagne et de l’Italie et l’extrême nord. En France, presque partout sauf dans le sud-ouest et en Corse. Elle affectionne tout type de milieu jusqu’en montagne plus au sud. Souvent observé en diverses régions sur miellée (NT). Espèce univoltine (diapause estivale ?) en VI-VIII. Chenille sur Urtica, Lamium, Lycopus…

I. Amuré, en juillet-août (DL) - Niort 1 ex. 06/1894 (HG).

II. Niort 18/06/1957 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Naenia typica (Linnaeus, 1758)
Neosphaleroptera nubilana (Hübner, 1799)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe. Un peu partout en France sauf les contrées méditerranéennes les plus littorales. Période de vol : VII. Chenille sur Crataegus, Prunus, Malus, Pirus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Neosphaleroptera nubilana (Hübner, 1799)
Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Thécla du chêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Vole autour des chênes, se pose sur leurs feuilles et sur les fleurs de sarrazin ou blé noir cultivé dans leur voisinage. Chenille sur quercus. Elle est visible en mai. Commun autour des bois de chênes de toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla du chêne. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception du nord. Fréquente les bois, les parcs et les landes boisées, du moment qu’il s’y trouve des chênes. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, en V.

I. Commun autour des bois de chênes de toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Cersay 28/07/1976 (CL) - La Mothe Saint-Héray 27/06/1948 (MG), 02/07/1960 (MG), 23/07/1974 (NT) - Marigny 26/06/1988 (CL), 25/07/1995 (CL) - Saint-Lin 20/07/1991 (AG) – Saint-Symphorien 09/06/2007 (Montenot Jean-Pierre) - Villiers en Bois 05/07/1949 (MG), 21/07/1959 (MG), 19/07/1969 (NT), 14/07/1971 (MG), 14/06/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Neozephyrus quercus (Linnaeus, 1758)
Noctua comes (Hübner, 1813)
Hulotte

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Répandu mais rare partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hulotte, la Suivante. Méditerranéo-asiatique. Presque toute l’Europe, excepté le nord-est. En France, elle est commune un peu partout. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre fréquemment en ville, dans les jardins et les parcs, mais aussi dans les ripisylves et prairies mésophiles de plaine et, plus en altitude, dans les stations ouvertes ou arbustives plus sèches. Espèce univoltine, qui effectue une diapause estivale en plaine, en V-IX. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes basses, notamment les plantes cultivées des jardins !

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2004 (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1970 (NT), 09/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1997 (CL) - Niort 15/08/1940 (MG), 04/07/1969 (NT), 18/09/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 29/09/1971 (NT), 19/08/1972 (NT), 16/06/1982 (NT), 06/07/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 11/02/1993 (AG), 03/05/1993 (AG), 05/06/1993 (AG), 13/06/1993 (AG), 14/07/1993 (AG), 20/07/1993 (AG), 01/08/1996 (AG), 30/05/1997 (AG), 09/05/2006 (AG), 27/05/2006 (AG), 19/08/2008 (Rebeyrol Christian), 12/10/2008 (AG), 18/04/2009 (AG), 09/10/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua comes (Hübner, 1813)
Noctua janthina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Casque

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre ; 1 exemplaire à Niort, 09/10/1907 (Gelin). La chenille est polyphage : Arum maculatum, rumex, primula etc. Elle est visible en mai. Assez commun dans toute la région ; 1 exemplaire de l’ab. rufa Tutt, (ailes antérieures pâles, d’un gris roussâtre) obtenu ex larva, 12/07/1905, à Auzay (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Casque. Méditerranéo-asiatique. Europe centrale et du sud de la Scandinavie au bassin égéen. En France, semble largement répandue. Fréquente tous types de milieux ouverts ou légèrement boisés, jusqu’en zone urbaine. Espèce univoltine en VI-X. Chenille polyphage sur plantes basses.

I. Assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Chizé 09/07/1970 (NT), 11/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT) - Cours 11/09/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Crèche 16/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 26/08/1970 (NT) - Niort 31/07/1970 (NT), 25/07/1971 (NT), 30/07/1972 (NT), 06/08/1993 (AG), 07/08/1995 (AG), 15/06/1997 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 18/08/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 14/07/1971 (NT), 17/09/1982 (NT), 10/10/1996 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua janthina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, viola, erica cinerea, rumex pulcher, primula. Elle est visible en mai. Commun partout dans la région. La forme innuba Tr, avec thorax et base des ailes concolores, est aussicommune que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hibou, la Noctuelle fiancée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale, en IV-XI. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme Primula, Taraxacum, Viola canina…

I. Commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/05/1971 (NT) - Chauray 20/08/2010 (Réaud Geneviève et Michel) - Chizé 22/06/1971 (NT), 03/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Genneton 23/08/2008 (CL), 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 20/06/1970 (NT), 23/07/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 23/06/2006 (CL) - Missé 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 17/05/1948 (NT), 26/05/1948 (MG), 15/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 20/03/1975 (MG), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 02/04/1993 (AG), 02/05/1993 (AG), 21/05/1993 (AG), 28/01/1995 (AG), 14/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 18/04/1997 (AG), 18/05/2006 (AG), 21/08/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/05/2010 (AG), 25/06/2010 (AG), 24/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Nola cucullatella (Linnaeus, 1758)
Nole capuchon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur prunus spinosa, sorbus, crataegus, malus. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Amuré : 01/07/1905 ; Niort : 08/07/1906 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce assez rare nouvellement mentionnée pour la Vienne par Samuel Ducept.




lire la suite de l'article : Nola cucullatella (Linnaeus, 1758)
Epiblema cynosbatella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-22 mm. Presque toute l’Europe et la France, y compris la Corse. Période de vol : V-VII. Chenille sur Rosa, Rubus, Prunus, Pirus, Quercus, Crataegus, Cydonia, Malus, Cotoneaster.

I. Répandu et commun partout (1912).

II. Genneton 09/05/2011 (Miteu Martine) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epiblema cynosbatella (Linnaeus, 1758)
Epiblema roborana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-21 mm. Répandue dans toute l’Europe et toute la France, non signalée en Corse. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Rosa, Quercus, Crataegus, Rubus, Prunus, Myrica. Peut causer des dégâts dans les roseraies.

I. Aiffres 02/07/1912 (HG) - Le Puy d’Enfer près Saint-Maixent 28/06/1913 (HG).

II. Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epiblema roborana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Epiblema uddmanniana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-20 mm. Période de vol : VI-VII. Presque toute l’Europe et la France, y compris la Corse. Chenille sur Rubus, Fragaria.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Niort 02/06/1958 (NT), 15/08/2010 (AG) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epiblema uddmanniana (Linnaeus, 1758)
Nychiodes andalusiaria (Millière, 1865)
Boarmie obscure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à septembre en deux générations. Chenille sur prunus spinosa, erica, genista, ulex. Elle est visible en mai puis en août.

  • Charenre-Maritime : 1 exemplaire à Rochefort (Delavoie).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente : Mouthiers-s-B., 1 exemplaire de la forme Dalmatina, 17/07/1922 (Lucas).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente : Un exemplaire le 25/07/1977 à Aigre. Cet exemplaire est exactement semblable à la forme typique, comme ceux des Pyrénées-Orientales, alors que ceux que l’on prend dans les Alpes du sud se rapprochent énormément de la variété dalmatina.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée dans la région depuis Robert Levesque.


Généralités : Les trois espèces du genre Nychiodes connues en France ne sont pas faciles à différencier, les genitalia mâles présentent toutefois des différences visibles. Nychiodes obscuraria se distingue par des ailes antérieures plus larges, une coloration légèrement ardoisée, des lignes transversales très nettes, avec des directions légèrement différentes, sur les postérieures, la ligne postmédiane est un peu plus arrondie que chez N. hispanica. N obscuraria est répartie de l’Afrique du Nord à la Transcaucasie en passant par l’Europe méditerranéenne et centrale. En France, elle est connue de tout le Sud ainsi que la vallée du Rhône, des Cévennes, de la Bourgogne et de la vallée de l’Allier. Elle est localisée, mais peut être parfois commune dans le Sud, plus rare ailleurs. Le papillon fréquente les friches bien exposés, les éboulis, les bords de chênaies embroussaillés. Les chenilles se nourrissent sur Prunus spinosa, Genista, Ulex. Elles hivernent. Période de vol : VI-VII. Espèce univoltine avec une génération partielle en septembre. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)




lire la suite de l'article : Nychiodes andalusiaria (Millière, 1865)
Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Grande tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Hiverne et reparaît nombreux en avril et mai. Avenues, jardins ; recherche les plaies suintantes des arbres cariés, les fruits tombés et pourris dans les vergers. Chenille sur ulmus, salix, pirus, malus. Elle est visible en juin puis en août. Répandu et commun partout, polychloros a été pris plusieurs fois à Auzay à un piège lumineux (Lucas), ce qui confirme les habitudes de vol nocturne de certains papillons du groupe vanessa.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Grande tortue. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, en déclin dans le nord-ouest, migratrice rare au Danemark et en Norvège. En France, répandue mais en déclin dans le tiers nord. Fréquente les bois clairs, les forêts riveraines, les vergers et les landes arbustives. En grand nombre certaines années, par exemple en 2007 (AG). Espèce monovoltine en II-X. Chenille sur Ulmus, Salix, Prunus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 23/03/2011 (Courtin Bernard) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 24/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Clessé 06/07/2010 (Rolland Ludovic) – Genneton 17/04/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 29/05/2007 (NT), 09/04/2011 (Debordes Laurent) - Magné 03/07/1969 (NT) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 15/05/1930 (MG), 22/06/1948 (MG), 15/07/1954 (MG), 06/07/1963 (MG), 05/07/1964 (MG), 13/07/1964 (MG), 16/07/1980 (NT), 18/05/1989 (chenille) (AG), 18/05/2006 (chenille) (AG), 07/04/2007 (AG), 20/03/2010 (AG) – Pamproux 26/04/2010 (Debordes Laurent) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Prailles 04/04/2011 (Debordes Laurent) - Sainte-Radegonde 09/04/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 04/03/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Ochlodes venatus (Bremer & Grey, 1853)
Sylvaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France)

L’imago est visible de juin à juillet. Bois ombragés ; se pose sur le feuillage. Chenille dans la feuille enroulée de poa annua, triticum, holcus. Elle est visible en mai. Répandu et très commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Désormais appelée Ochlodes sylvanus (Esper, 1777). La Sylvaine. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Bois ombragés ; se pose sur le feuillage. Chenille dans la feuille enroulée de Poa annua, Triticum, Holcus, en V.

I. Répandu et très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Bressuire 28/06/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 01/08/1978 (CL) - Echiré 03/08/1991 (AG) – La Crèche 02/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG) - Magné 06/06/1969 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 12/06/1972 (NT), 20/08/1997 (AG), 05/06/2009 (Rebeyrol Christian), 21/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Rom 31/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Maxire 03/07/1969 (NT) - Sainte-Radegonde 14/07/2011 (Miteu Martine) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG), 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 05/07/1949 (MG), 04/07/1955 (MG), 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (MG), 18/06/1960 (MG), 16/07/1960 (MG), 20/06/1983 (NT), 05/07/2009 (AG) – Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ochlodes venatus (Bremer & Grey, 1853)
Odonestis pruni (Linnaeus, 1758)
Feuille morte du prunier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août puis en septembre en deux générations. Chenille sur prunus, rosa, pirus, ulmus, tilia, betula. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, du 15 juin au 30 août (Gelin).

Charente-Maritime : Assez rare à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.). Rochefort, 23/07/1894 (Delav.). ; Saintes, 28/07/1907, 17/07/1908, 10/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Feuille morte du prunier. Eurasiatique. Presque toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en VI-IX, en deux générations. Fréquente les forêts de feuillus. Chenille sur Prunus, Rosa, Pirus, Ulmus, Tilia, Betula, en V.

I. Commun à Niort, du 15 juin au 30 août (HG).

II. Availles-Thouarsais 24/07/1998 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - La Crèche 24/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/06/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 16/07/1997 (CL), 27/07/2001 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 26/07/1962 (NT), 24/07/1963 (NT), 15/07/1964 (NT), 10/07/1967 (NT) - Saint-Pierre à Champ 17/06/1983 (CL) – Sainte-Radegonde 16/07/1997 (CL) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 23/07/1971 (NT), 02/09/1972 (NT), 10/09/1972 (NT), 20/09/1972 (NT), 19/08/1980 (NT), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Odonestis pruni (Linnaeus, 1758)
Omphaloscelis lunosa (Haworth, 1809)
Omphaloscélis à lunule, Xanthie lunulée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre. Chenille sur graminées. Elle est visible en mai. La couleur du fon varie, en dessus des ailes supérieures, du gris foncé au brun jaunâtre pâle.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : du 22 septembre au 17 octobre (Gelin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé).

Charente : Jarnac (Delam.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie lunulée. Atlanto-méditerranéenne. Euope occidentale, de la péninsule Ibérique au Danemark. En France, on la trouve partout, un peu moins commune dans la partie nord. Cette espèce est excessivement variable suivant la tonalité du fond et des nervures par rapport à ce fond. Espèce des milieux ouverts. Univoltine en IX-X. Chenille sur les plantes basses et les graminées à leur base, en V-VI.

I. Assez commun à Niort du 22 septembre au 17 octobre (HG).

II. Beaussais 11/2007 (Wilding Neil) - Chizé 16/04/1971 (NT), 23/04/1982 (NT) - La Crèche 21/09/1983 (NT), 01/10/1983 (NT) , 10/10/1983 (NT), 13/09/1986 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/09/1976 (NT) - Niort 08/10/1980 (NT), 06/10/1983 (NT), 07/10/1983 (NT), 08/10/1983 (NT), 10/10/1996 (AG), 05/10/1997 (AG), 03/11/1997 (AG), 13/10/2007 (AG), 14/10/2007 (AG), 12/10/2008 (AG), 19/10/2008 (AG), 09/10/2010 (AG), 15/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Omphaloscelis lunosa (Haworth, 1809)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Cheimatobie hyémale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à janvier. La chenille est très nuisible ; elle vit en mai et juin sur presque tous les arbres fruitiers, dont elle agglomère les feuilles et les fleurs. Commun partout. Le papillon se pose, les ailes étendues, sur les murs, le tronc des arbres, etc.

Deux-Sèvres : Niort, en octobre, novembre, décembre, janvier, 05/01/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène Brumeuse. Circum-paléarctique. Largement répandue en Europe. Répandue presque partout en France. Fréquente les bois de feuillus, les bocages, les milieux urbains. La femelle est aptère. Espèce univoltine en XI-II. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur de nombreux arbres et arbustes, en V-VI.

I. Commun partout (G&L 1912). Niort, en 10, 11, 12, 01, 05/01/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 29/11/1995 (CL) - Beaussais 12/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/11/1970 (NT), 28/11/1970 (NT), 26/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 12/12/1973 (NT), 18/12/1973 (NT), 15/11/1974 (NT), 24/12/1974 (NT), 30/11/1975 (NT), 28/12/1980 (NT), 19/12/1983 (NT), 18/08/1993 (AG), 30/12/2000 (AG), 09/12/2007 (AG), 29/11/2009 (AG) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 26/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Etoilée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, rosa, prunus spinosa, fagus, ulmus, genista, salix. Elle est visible en mai puis en juillet. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Etoilée, le Bombyx antique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts et les zones de bocage. La femelle est brachyptère. Espèce univoltine ou bivoltine en V-X. Chenille urticante sur de nombreux arbres et arbustes à feuilles caduques (Salix caprea, Prunus spinosa…).

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités (G&L).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - La Crèche 29/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/06/1959 (MG), 12/07/1971 (NT), 01/07/1983 (NT) - Marigny 25/03/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 15/06/1959 (MG), 05/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 08/06/1959 (MG) - 01/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Orgyia recens (Hübner, 1819)
Soucieuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, alnus, rosa, ulmus, prunus spinosa, erica. Elle est visible en mai puis en août. Répandu partout. La chenille se rencontre bien plus fréquemment que l’imago.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Soucieuse. Eurasiatique. Partout en Europe excepté les zones méditerranéennes et nordiques. En France, partout sauf le pourtour méditerranéen. Fréquente de nombreux types de milieux. La femelle est brachyptère. Espèce univoltine ou bivoltine en V-X. Chenille sur Salix, Crataegus, Quercus, Alnus.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Chizé 07/08/2006 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 03/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orgyia recens (Hübner, 1819)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Téniocampe constante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en juin. Très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie du cerisier. Eurasiatique. Toute l’Europe ainsi que toute la France. Probablement la plus commune des Orthosia. Se rencontre dans les milieux boisés, ainsi qu’en milieu urbain. Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur essences forestières, Quercus, Salix, Ulmus, Fagus etc … en V-VI.

I. Très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Chizé 11/04/1981 (NT), 17/04/1982 (NT) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 08/03/1973 (NT), 19/03/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 21/03/1973 (NT), 12/04/1975 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 05/05/1998 (CL), 13/03/1999 (CL), 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 12/04/1996 (CL) - Niort 25/03/1981 (NT), 03/04/1981 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/03/1997 (AG), 08/03/1997 (AG), 09/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 12/01/1998 (AG) , 02/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/04/1990 (CL), 12/03/2000 (CL), 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 12/03/2000 (CL), 18/03/2005 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe ambigüe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur acer, quercus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région. Varie du brun au verdâtre (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Téniocampe ambiguë. Méditerranéo-asiatique. En Europe, c’est une espèce largement répandue. En France, cette espèce printanière est l’une des plus communes. Hygrophile elle occupe les milieux forestiers jusque dans les zones urbaines. On récolte des adultes de cette espèce facilement en battant les chatons de saules en IV (NT). Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur Betula, Acer, Salix, Tilia et Crataegus, en IV-V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Etusson 10/03/2001 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL), 28/04/2006 (CL) - Niort 18/07/1970 (NT), 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1971 (NT), 07/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, galium, genista, quercus. Elle est visible en juin. Répandu partout ; la deuxième génération est la plus abondante en Bretagne, et la première en Poitou. L’aberration gothicina H.S. (signes noirs des ailes antérieures réduits à des points isolés) a fourni deux exemplaires à Angers (Delah.) et un exemplaire à Niort (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gothique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France et souvent très commune en de nombreuses régions. Occupe les régions boisées, les prairies, les clairières et atteint les hauts sommets en montagne. L’adulte visite au crépuscule et en soirée les chatons de saule. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Chenille polyphage sur plantes basses et arbustes, Medicago, Genista, Rumex, Galium, Sorbus, Prunus, Tilia, Quercus, etc, en IV-VI.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 16/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) - Chizé 04/04/1980 (NT), 17/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 21/03/1973 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 23/05/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 29/03/1976 (NT), 01/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 08/04/2006 (AG), 15/03/2008 (AG), 06/04/2010 (AG) -Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Martin d’Entraigues 06/05/2010 (chenille) (Conort Nadège) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 01/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 17/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 23/04/1982 (NT), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosie variable

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, ulmus, populus, betula. Elle est visible en juin. Commun dans la zone, avec l’aberration fuscata Hw, dont les ailes antérieures sont d’un brun uniforme, et l’aberration nebulosus Hw, ayant les ailes antérieures gris lilas, avec une bande médiane brune interrompue au milieu et 3 macules, également brunes, alignées dans la marge et autres formes intermédiaires. La variation pallidior Stgr, beaucoup plus claire, a été prise en Vendée (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Inconstante. De nombreuses aberrations « sans intérêt » ont été nommées par les descripteurs, c’est une manière d’encombrer la nomenclature inutilement (NT). Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Espèce à très variable. En milieu forestier, dans les prairies mésophiles à méso-hygrophiles. Espèce univoltine, en II-V. Chenille polyphage sur de nombreuses essences dont Quercus, Betula, Tilia, Salix, Prunus spinosa, Crataegus monogyma etc, en V-VII.

I. Commun dans la zone (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 17/04/1969 (NT), 01/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 11/04/1981 (NT), 13/03/1989 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 06/04/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1970 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 16/03/1982 (NT), 26/03/1982 (NT), 30/04/1982 (NT), 05/04/1985 (NT), 25/03/1996 (CL), 04/06/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 13/03/1975 (NT), 25/03/1981 (NT), 13/03/1982 (NT), 19/03/1983 (NT), 01/03/1997 (AG), 02/04/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 14/04/1992 (AG) - Sansais 06/07/1970 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 09/04/1971 (NT), 12/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 13/03/1997 (AG), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Proprette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, tilia, fagus, populus. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 24/03/1905, 2 exemplaires ; 30/03/1907 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Proprette. Eurasiatique. Toute l’Europe et en France, un peu partout sauf sur le pourtour méditerranéen. Elle fréquente les milieux forestiers frais et les prairies avoisinantes, jusqu’en milieu urbain. L’aberration immaculata (pas rare) est souvent confondue avec d’autres espèces d’Orthosia (NT). Espèce univoltine, en III-V. Chenille sur Quercus, Tilia, Fagus, Prunus spinosa, Ulmus, Salix, Populus, en V-VI.

I. Peu commun à Niort 2 ex. 24/03/1905 (HG), 2 ex. 04/04/1905 (HG), 30/03/1907 (HG).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Chizé 01/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT) - La Crèche 14/03/1972 (NT), 04/04/1986 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 31/03/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 05/04/1985 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 07/03/1997 (CL) - Niort 22/03/1974 (NT), 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 08/04/1987 (CL), 01/05/1997 (CL), 12/03/2000 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthotaenia undulana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-20 mm. Répandue dans presque toute l’Europe. Largement répandue en France, y compris en Corse. Période de vol : V-VII. Chenille sur Vaccinium, Myrica, Betula, Pinus, Juniperus, Teucrium, Alnus, Ulmus, Acer, Hippophae, Ribes, Rubus, Epilobium, Veronica, Lycopus, Urtica, Rosa.

I. Amuré 17/06/1911 (DL).

II. Secondigny 30/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthotaenia undulana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ourapteryx sambucaria (Linnaeus, 1758)
Phalène du Sureau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur hedera, lonicera, sambucus. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort : 09/07/1905 ; Amuré : 05/07/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Rochefort (Delav.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du sureau. Europe tempérée, semblerait toutefois atteindre la Sibérie. France, bien répandue en plaine et en montagne jusqu’à 1600 m. Habite les forêts de feuillus, les prairies humides, les petits bois et parfois les jardins. Espèce univoltine en VI-VIII, et parfois une seconde génération partielle en (IX). Chenille hivernante, se nourrit de Clematis, Rosa, Syringa, Hedera, Lonicera, Prunus, en VIII-VI.

I. Amuré 05/07/1908 (HG) - Niort 09/07/1905 (HG).

II. Beaussais 06/2001 (Wilding Neil) - Cersay 13/06/1975 (CL), 27/05/2005 (CL) - Etusson 20/06/1987 (CL) - La Mothe Saint-Héray 26/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 04/07/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1998 (CL), 21/06/1998 (CL), 23/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Niort 19/07/1980 (NT), 16/06/1982 (NT), 13/06/1999 (AG) - Reffannes 02/07/2010 (CL) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT), 19/06/1982 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 08/06/1987 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 25/06/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 11/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 03/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT), 05/07/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ourapteryx sambucaria (Linnaeus, 1758)
Pachycnemia hippocastanaria (Hübner, 1799)
Callunaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Dans les lieux fleuris de bruyères. Chenille sur erica, calluna, galium. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la zone ; particulièrement abondant sur le littoral.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pachycnémie des callunes, la Callunaire. Europe centrale et méridionale jusqu’en Asie Mineure. Largement répandue en France. Fréquente les milieux chauds riches en bruyère et callune. On peut trouver cette espèce de jour sur sa plante hôte, ailes entourées autour du corps. Vient à la lumière. Espèce bivoltine en II-IV puis en IX-X. Chrysalide hivernante. Chenille sur Erica, Calluna.

I. Répandu et assez commun dans toute la zone - Particulièrement abondant sur le littoral (G&L 1912).

II. Boussais 04/04/2008 (CL), 25/09/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) – Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pachycnemia hippocastanaria (Hübner, 1799)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine, du cirse acaule, des sedum. La chenille vit sur daucus, foeniculum, pimpinella, saxifraga, seseli et diverses autres ombellifères ; sur notre littoral, elle doit manger crithmum maritimum, cité par Vérity comme alimentant exclusivement cette chenille sur la côte toscane. Elle est visible de mai à juillet puis de août à octobre. Cette espèce est répandue et assez abondante dans la région. Dans quelques exemplaires la ligne noire qui limite intérieurement la rangée des macules bleues s’élargit vers son milieu en denticulations dont la pointe se rapproche beaucoup du trait noir de la cellule discoïdale et même peut confluer avec lui. Cette aberration, dont on a retrouvé quelques exemplaires dans toute la région, a été rattachée à tort à sphirus Hb., pour laquelle ce rapprochement n’a pas lieu. Elle offrirait plutôt, mais sous ce seul rapport, quelque analogie avec asiatica Mén. et hospitonides Obth. Plus répandue est la variation burdigalensis Trimoulet, qui comprend des individus de la seconde génération dont la couleur foncière est d’un jaune orangé plus ou moins foncé. (La dénomination burdigalensis est synonime de aurantiaca Speyer, et de crocea Guenée. Mais cette dernière est de 1867, alors que le Catalogue de Trimoulet figure dans la livraison des Actes de la Société Linéenne de Bordeaux datée du 1er avril 1858. - Le nom aurantiaca Speyer date aussi de l’année 1858). Nos exemplaires de burdigalensis ne présentent qu’en dessus leur teinte plus rembrunie, le dessous restant de même nuance que dans la forme typique. En Vendée on rencontre environ un burdigalensis sur dix machaons capturés (Lucas). Près de l’angle apical des ailes supérieures, le premier intervalle jaune qui précède la bande foncée marginale est normalement occupé par un gros point noir, qui touche aux deux nervures. Mais il arrive que ce point est plus petit et isolé, et que parfois il fait défaut. D’autres exemplaires, trouvés dans toute la région, mais assez rarement, offrent un second point, placé au-dessous du premier, dans le second intervalle jaune. C’est l’aberration bimaculatus Eim. - Un exemplaire pris en bordure de la forêt de Chizé à Marigny (79), le 24 août 1911, et qui se rattache, par sa teinte ochracée clair, à burdigalensis, a l’abdomen en entier jaune serin, sauf, en-dessus, une bande noirâtre basale qui expire en pointe sur le 4 ème segment. Elle peut être nommée zanclaeus, par analogie avec la forme correspondante de podalirius (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Machaon. Répandue dans toute l’Europe, espèce parfois migratrice. Partout en France, plus commun dans le sud. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine. La chenille vit sur Daucus, Foeniculum, Pimpinella, Saxifraga, Seseli et diverses autres Apiacées, en VI-X.

I. Répandu et abondant partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/07/2008 (CL), 06/05/2009 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 17/06/2006 (Bonnet Stéphane), 30/04/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 10/10/1987 (chrysalide) (AG) – Cherveux 27/07/2010 (Debordes Laurent) - Chiché 30/09/2010 (Courtin Bernard) - Coulon 27/08/2009 (Petit Antoinette) - François 01/06/1968 (NT) - Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 01/07/1971 (NT), 22/01/1984 (NT), 14/06/1984 (NT), 21/07/1990 (NT), 30/08/2009 (Chupeau Pierre) - La Mothe Saint-Héray 20/04/1968 (NT) - Magné 02/07/2005 (Breuil Sandrine) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/08/1940 (MG), 10/05/1949 (MG), 19/05/1949 (MG), 12/07/1949 (MG), 27/05/1959 (MG), 15/07/1959 (MG), 25/08/1963 (MG), 29/05/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 04/06/1971 (NT), 02/10/1990 (chenille) (AG), 09/05/1991 (AG), 03/10/2003 (chenille) (AG), 02/07/2004 (AG), 02/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 26/09/1992 (chenille) (AG), 24/07/1993 (AG) – Scieq 21/07/2011 (AG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 06/09/2003 (AG) – Sainte-Blandine 06/08/1968 (NT) - Sainte-Radegonde 02/05/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard), 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille dans les troncs de populus, salix, betula, etc.


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Coupes relativement fraîches de Peupliers de juin à août, Marais Poitevin.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)
Parascotia fuliginaria (Linnaeus, 1761)
Inégale

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Inégale. Méditerranéo-asiatique. Europe tempérée, bien répandue sauf dans l’extrême nord. France, en des endroits divers. Très voisine de P. nisseni qui est cependant plus rare et localisée dans le sud de la France. C’est l’hôte des chênaies et des parcs jusqu’en zone urbaine. Le papillon ressemble davantage à une Géomètre qu’à une Noctuelle. Espèce bivoltine en V-IX. La chenille vit sur les lichens et les champignons (avant tout les polypores), chenille hivernante.

I. Commun à Hanc (RL 1983).

II. Beaussais 09/2000 (Wilding Neil) - Villiers en Bois 19/08/1980 (NT), 20/09/1980 (NT), 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Parascotia fuliginaria (Linnaeus, 1761)
Pelosia muscerda (Hufnagel, 1766)
Lithosie muscerde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur lichens des frênes et des saules.

  • Deux-Sèvres : Amuré : 05/07/1905 ; Saint-Symphorien : 17/08/1905 ; Le Fief de François : 04/09/1909 (Gelin).
  • Vienne : Sommières (d’Aldin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lithosie muscerde, la Lithosie crotte de souris. Eurasiatique. Toute l’Europe, excepté le sud de l’Espagne et le nord de la Scandinavie. En France, presque partout, mais reste très localisée ; signalée de Corse. Fréquente les milieux humides forestiers et prairiaux. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur lichens des saules et des frênes.

I. Amuré 05/07/1905 (HG) - Le Fief de François 04/09/1909 (HG) - Saint-Symphorien 17/08/1905 (HG).

II. Amuré 02/08/1996 (AG), 01/09/2000 (AG), 12/07/2003 (AG) - 20/09/1998 (AG) - Bessines 29/07/1971 (MG), 11/08/1972 (MG), 07/08/1982 (NT) - Coulon 21/06/1975 (CL) - Magné 19/08/2010 (AG) - Niort 04/10/1959 (MG), 23/09/1970 (NT), 25/09/1970 (NT), 15/08/2010 (AG) - Villiers en Bois 29/07/1964 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pelosia muscerda (Hufnagel, 1766)
Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Noctuelle blessée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L"imago est visible de mai à juillet puis de août à novembre (hiverne). Deux ou trois générations. Chenille sur rumex, sonchus, plantago. Elle est visible en mai. Commun dans toute la région. La var. margaritosa Hw. (partie costale des ailes antérieures très claire) est souvent aussi commune que la forme typique. Parfois cette partie costale aberre en sens inverse, et devient d’un noir intense (1 ex. pris à Niort, le 14/09/1909) ; on peut appeler cette forme nigrocosta (Gelin).

Deux-Sèvres : 19/02/1905 ; 02/07/1908 ; 01/06/1907 ; 03/07/1907 ; 25/08/1904 ; 01/09/1907 ; 12/10/1906 ; 06/11/1905 ; 28/12/1908, 10 exemplaires (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle blessée. Cosmopolite d’origine néotropicale. Europe : partout sauf le nord de la Scandinave. Partout en France. C’est une migratrice qui se rencontre en tous types de milieux. Espèce plurivoltine en V-X. Chenille polyphage sur plantes basses.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912). 25/08/1904 (HG), 19/02/1905 (HG), 06/11/1905 (HG), 12/10/1906 (HG), 01/06/1907 (HG), 03/07/1907 (HG), 01/09/1907 (HG), 02/07/1908 (HG), 28/12/1908 (HG) sans précision de lieu.

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) - Etusson 10/06/1993 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 11/08/1982 (NT) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Massais 21/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 30/10/2006 (CL) - Niort 01/10/1948 (MG), 24/10/1948 (MG), 26/08/1955 (MG), 31/07/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 29/08/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 02/09/1980 (NT), 22/01/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 01/02/1993 (AG), 02/08/1996 (AG), 11/03/1997 (AG), 12/08/1997 (AG), 16/03/1998 (AG), 27/10/2008 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Philereme transversata (Hufnagel, 1767)
Phalène du nerprun

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du Nerprun. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Iran et au Japon. Elle se rencontre presque partout en France. Fréquente les coteaux chauds, les lisières des forêts, les zones humides. Espèce univoltine en V-VII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Rhamnus, Frangula.

I. Niort 1 ex. 11/07/1905 (HG).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT), 21/06/1975 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/08/1998 (CL), 23/06/2006 (CL), 30/06/2007 (CL) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2003 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 16/07/1971 (NT), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Philereme transversata (Hufnagel, 1767)
Phragmataecia castaneae (Hübner, 1790)
Zeuzère du roseau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. La chenille vit dans les tiges de phragmites communis.

  • Deux-Sèvres : Marais sud d’Amuré, 1 ex. le 01/07/1905 ; Niort, 1 ex. le 05/08/1905 (Gelin).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Saint-Liguaire et Le Bourdet en juin et août.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zeuzère du roseau. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et méridionale. Partout en France. Localisée dans les stations marécageuses ou lacustres, intérieures et littorales, où se développent les roseaux. La chenille, endophyte, se nourrit de l’intérieur des tiges et des racines de Phragmites australis. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine.

I. Marais sud d’Amuré, 1 ex. le 01/07/1905 (HG) - Niort, 1 ex. le 05/08/1905 (HG) - Saint-Liguaire et Le Bourdet en juin et août (RL 1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phragmataecia castaneae (Hübner, 1790)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du houblon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du houblon. Envergure 26-40 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-X. Vole de jour et au crépuscule, souvent attiré par la lumière la nuit. Chenille sur Urtica, Humulus, Spiraea, Ribes, Atriplex, Chenopodium, en IX-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Le Vanneau-Irleau 11/07/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Niort 23/05/1948 (NT), 09/08/1956 (MG), 12/06/1959 (NT), 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (MG), 14/07/1969 (NT), 08/07/1970 (NT), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Plusia festucae (Linnaeus, 1758)
Plusie de la fétuque

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Plusie de la fétuque. Eurasiatique. Europe : largement répandue. En France, large distribution de l’espèce, assez localisée, surtout dans le sud. Elle affectionne les marais, les prairies mésophiles à humides. Espèce se raréfiant de par la disparition grandissante des zones humides. Espèce bivoltine en V-VI puis en VII-IX. La chenille se nourrit de plantes hygrophiles, Iris pseudocorus, Carex, Sparganum etc.

I. Répandu partout dans la région, mais en général peu commun (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 26/06/1995 (CL) - Niort 01/08/1970 (NT) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Plusia festucae (Linnaeus, 1758)
Polymixis flavicincta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ceinture jaune

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Ceinture jaune. Atlanto-méditerranéenne. En France, elle est répandue un peu partout, mais semble avoir disparu de la région parisienne. Automnale et discrète, elle se rencontre dans les milieux ouverts, même à proximité des habitations, et jusqu’à plus de 1500 m d’altitude. Période de vol : IX-XI. Espèce univoltine. Chenille sur Lonicera, Berberis, Ribes, Campanula, Senecio, Rumex …

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 10/2004 (Wilding Neil) - La Crèche 11/09/1983 (NT), 01/10/1983 (NT), 10/10/1983 (NT), 05/11/1983 (NT), 30/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT), 09/04/1981 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL) - Niort 23/10/1948 (MG), 09/11/1974 (NT), 12/10/2008 (AG) - Souvigné 23/10/1948 (MG), 31/10/1983 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polymixis flavicincta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eumichtis lichenea (Hübner, 1813)
Noctuelle couleur de lichen

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle couleur de lichen. Atlanto-méditerranéenne. Europe de l’ouest. En France, répandue partout mais localisée. Fréquente tous types de milieux. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Commun à Niort (HG).

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 10/10/1971 (NT), 23/10/1971 (NT) - Niort 08/10/1997 (AG), 03/11/1997 (AG), 16/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eumichtis lichenea (Hübner, 1813)
Polyommatus escheri (Hübner, 1823)
Azuré du Plantain

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible en juin. Pelouses sèches. Chenille sur astragalus monspessulanus, plantago. Elle est visible en mai. Cette espèce qui, dans les Pyrénées, habite les prairies des pentes schisteuses et granitiques, n’a été signalée, pour l’ouest atlantique, qu’en Charente-Maritime, à Dompierre sur mer (17), dans un terrain calcaire placé en face de la gare de cette localité. Ce terrain, d’une surface assez restreinte, est formé de calcaires et de marnes du jurassique supérieur (étage séquanien), provenant des déblais de creusement du canal de La Rochelle à Marans. La plante de prédilection de sa chenille, l’astragale ou réglisse de Montpellier, croît non seulement à Dompierre, mais ça et là, sur les calcaires marneux, très secs de l’été, de l’Aunis, de la Saintonge et du Poitou ; cependant nos recherches pour rencontrer escheri en d’autres points sont jusqu’ici demeurées infructueuses. Escheri peut-être confondu avec les exemplaires de bellargus et d’icarus privés des deux points de la base des ailes antérieures. Il s’en distingue par les franges. Celles-ci, dans bellargus, sont entrecoupées, au prolongement des nervures, par des touffes de poils noirs très visibles dans les quatre ailes ; ces touffes ne sont sensibles, dans escheri, qu’aux ailes postérieures ; et elles n’existent nulle part dans icarus-icarinus. La frange d’escheri femelle est foncièrement grise, sauf à l’apex des ailes antérieures ou elle est généralement d’un blanc pur. De plus, sous les ailes postérieures d’icarinus, les points noirs cerclés de blanc qui correspondent à cinq des arcs ponceau de l’espace marginal forment une ligne sensiblement droute, dont le prolongement coupe le sixième arc fauve ; alors que, dans escheri, la même ligne est plus sinueuse et se dirige vers le septième arc fauve, ou même vers le milieu du bord costal (Gelin). - Dompierre, 13 exemplaires trouvés en juin 1907 et du 5 au 12 juin 1909 (Boulé) ; nombreux exemplaires les 3 et 11/06/1911 (Lucas) ; 10 exemplaires le 29/06/1911 (Gelin). - Deux des exemplaires mâles capturés le 11/06/1911 sont d’un bleu céleste ; ils peuvent être dénommés coelestis (Lucas). M, Oberthur a constaté que la forme d’escheri capturée à Dompierre diffère des autres races françaises par le dessous du mâle "gris foncé, presque brun", le dessus de la femelle d’un brun chaud, avec le dessous "d’un gris un peu plus brun que le mâle". Il a appelé cette forme var. Helenae.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Aytré, 07/1919 (Le Cerf).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (1912-1922) d’Henri Gelin et Daniel Lucas, par Robert Levesque :

Deux-Sèvres : Hanc dans le sud Deux-Sèvres et M. Drouet l’a trouvée, dans le nord du département, à Airvault.

J’en possédais cinq exemplaires dans une collection parmi les bellargus, mais je n’ai au confirmation de l’espèce que l’an passé, grâce à la ténacité et à l’amabilité de M. Bernardi.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce rare et localisée, connue des Deux-Sèvres, dans la région de Hanc et Airvault, à rechercher).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré du plantain. Espèce localisée dans le sud de l’Europe. France : région méditerranéenne, Pyrénées, Quercy, Charentes et Alpes du sud. Fréquente les pelouses sèches, les landes ouvertes et les bois clairs. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Astragalus, Plantago.

I. Airvault (Drouet) - Hanc (RL 1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyommatus escheri (Hübner, 1823)
Pseudoterpna pruinata (Hufnagel, 1767)
Hémithée du genêt

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hémithée du genêt, l’Hémithée du cytise. Largement répandue en Europe jusqu’en Sibérie. Présente dans toute la France. Fréquente les steppes, les friches ouvertes, les lisières de forêts, les prairies, les zones humides. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude en V-VII puis en VIII-IX. Chenille sur Genista, Cytisus.

I. Répandu partout mais en général peu abondant (G&L). Assez commun dans les forêts de Gâtine, plus rare dans le sud des Deux-Sèvres (Hanc) (RL1983). Encore commun dans les friches, lesquelles deviennent de plus en plus rares (RL1998).

II. La Mothe Saint-Héray 25/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 26/08/1970 (NT), 11/07/1971 (NT), 31/05/1981 (NT) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL), 18/06/1998 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/06/1991 (CL), 10/06/2006 (CL) - Sansais 15/05/1989 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudoterpna pruinata (Hufnagel, 1767)
Psyche casta (Pallas, 1767)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin (éclosion du 25 mai au 25 juin). Chenille sur graminées, etc. Elle est visible en mai. Le fourreau est extrêmement commun dans toute la région, mais la capture du papillon est rare. On l’obtient en plaçant un grand nombre de fourreaux dans un flacon fermé de gaze, ou dans un éclosoir.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-15 mm. L’imago est visible en V-VII. Femelle aptère. Chenille sur herbes, lichens et végétaux en décomposition.

I. Le fourreau est extrêmement commun dans toute la région, mais la capture du papillon est rare (G&L 1912).

II. Niort 12/08/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Psyche casta (Pallas, 1767)
Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-20 mm. Largement répandue en Europe et en France. Période de vol : VI-VII. Chenille polyphage sur feuillus, arbres fruitiers. Mentionnée comme nuisible dans l’agriculture fruitière.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Reffannes 25/06/2010 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ptycholoma lecheana (Linnaeus, 1758)
Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Procris du prunier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur rubus, prunus spinosa, crataegus, calluna. Elle est visible en mai.

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; Martrou et Pillac, du 22/06 au 09/07, 1894 à 1902 (Delavoie).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Pamproux, 21/07/1916 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Procris du Prunier, le Procris du Prunellier. Envergure : 10-12 mm pour le mâle, 8-11 mm pour la femelle. Répandue dans toute l’Europe à l’exception des îles Britanniques. Chenille sur Prunus, Calluna.

I. Pamproux, 21/07/1916 (HG) - Villiers en Bois, 1999 (RL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Rhodostrophia vibicaria (Clerck, 1759)
Bande rouge

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bande rouge, la Flagellée. Répandue dans toute l’Europe. Elle est bien présente en France, littoral atlantique puis façade est, absente de l’extrême ouest. L’imago a une activité diurne et nocturne, se rencontre dans les bois et les friches, les coteaux rocailleux et broussailleux, les landes, les bocages, les lisières de forêt, les haies. Espèce univoltine en VI-VII avec une génération partielle dans le sud en (VIII-IX). Chenille sur Cytisus, Astragalus, Medicago, Coronilla, Genista, Hippocrepis, Onobrychis, Prunus spinosa, Rosa, Calluna …

I. Forêt de Chizé 1 ex. 23/07/1912 (HG) - La Fontenelle de Sainte-Neomaye 24/07/1902 (DL).

II. Marnes 18/06/2005 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 14/07/1956 (MG), 20/06/1957 (MG), 12/07/1972 (NT), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhodostrophia vibicaria (Clerck, 1759)
Rhyacionia buoliana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-24 mm. Largement répartie en Europe et en France, y compris en Corse. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Pinus, Abies. Peut causer des dégâts aux plantations.

I. Forêt de Chizé 09/07/1909 (HG) - Niort 01/08/1907 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 14/07/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhyacionia buoliana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Rhyparia purpurata (Linnaeus, 1758)
Ecaille pourprée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur genista, etc. Elle est visible en mai. Répandue, mais peu abondante, dans toute la région.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Niort : 08/07/1907 (Gelin) ; 15 exemplaires marais d’Amuré 17 et 29/06/1911 (d’Olbr., Lacroix).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Rochefort : 01/07/1875 ; 28/06/1877 (Delavoie).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré 1 exemplaire 06/1913 (d’Olbreuse).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Hanc ; Bois de la Villedieu.
  • Charente-Maritime : Assez commun en forêt d’Aulnay.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Écaille pourprée, l’Écaille pourpre, l’Écaille mouchetée. Eurasiatique. Europe centrale et méridionale, non signalée de Corse. En France, autrefois répandue presque partout, l’espèce reste bien présente dans le Sud. Vole jusqu’à 1200 m d’altitude. Fréquente les landes et les garrigues chaudes et sèches. Espèce habituellement univoltine en VI-VII. Chenille sur un grand nombre de plantes basses comme Rubus et Plantago.

I. Répandue, mais peu abondante, dans toute la région (G&L 1912). Marais d’Amuré 15 ex. 17 et 29/06/1911 (d’Olbreuse, Lacroix), Amuré 1 ex. 06/1913 (d’Olbreuse) - Assez commun à Hanc, Bois de La Villedieu (RL 1983) - Niort 1 ex. 08/07/1907 (HG).

II. Argenton l’Eglise 12/08/1956 (MG) - Champdeniers 28/03/1940 (MG) - Chauray 17/05/1948 (MG) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Niort 26/06/1946 (MG), 01/08/1970 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Saint-Symphorien 18/08/1970 (NT) - Villiers en Bois 23/05/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhyparia purpurata (Linnaeus, 1758)
Rhyparioides metelkana (Lederer, 1861)
Ecaille des Marais

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur caltha, nymphaea alba, euphorbia palustris, iris pseudo-acorus. Elle est visible en mai. Belle et rare espèce, qui n’a encore été rencontrée en France que dans les marais des environs de Reims en 1886 (Buchillot), et par nous dans les Deux-Sèvres. Signalée du Japon, de la Mandchourie et de la Hongrie.

  • Deux-Sèvres : Du 6 au 15 juillet. 1 ex. marais sud d’Amuré : 08/07/1903 (Lucas) ; 1 ex. marais du Bourdet : 15/07/1906 (Sauvaget) ; 1 ex. à Niort (lampes élect.) : 06/07/1905 (Gelin) ; 1 ex. id. : 09/07/1910 (Lacroix).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré. Doit se rechercher la nuit à la lanterne ; on trouve souvent des accouplements sur les plantes basses. Quelques exemplaires présentent, chez les femelles, une confluence des taches noires sur le centre des ailes postérieures. L’espèce s’élève avec le Taraxacum (Lucas). De fin juin à juillet.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine - Levesque Robert) : Espèce qui semble disparue de la région. Plus aucune mention depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Rhyparioides metelkana (Lederer, 1861)
Rusina ferruginea (Esper, 1785)
Noctuelle ferruginée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle ferruginée. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe ainsi qu’en France. Hygrophile, on la rencontre dans les prairies mésophiles à humides. Espèce univoltine, en VI-VII. Chenille sur plantes basses, Rumex, Polygonum, Taraxacum, Viola, Euphorbia, Rubus, Linaria, Plantago, en V.

II. Boussais 27/07/1998 (CL) - La Crèche 14/07/1972 (NT), 30/06/1973 (NT) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rusina ferruginea (Esper, 1785)
Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Petit paon de nuit

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Le mâle vole souvent en plein jour. Chenille sur rubus, crataegus, potentilla tormentilla, prunus spinosa. Répandu et assez commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit paon de nuit. Eurasiatique. L’imago est visible en II-VI. Espèce à vaste distribution géographique recouvrant la majeure partie de l’Europe. Répandue partout en France. Elle fréquente principalement les landes collinéennes, les coteaux ensoleillés, les orées forestières jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Alpes. Espèce univoltine. Chenille sur Rubus, Crataegus, Potentilla tormentilla, Prunus spinosa, en V-VII.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Cersay 15/04/1983 (CL) - La Crèche 29/04/1982 (NT) - Niort 03/04/1959 (NT), 05/04/1961 (NT), 20/04/1971 (NT), 03/04/2007 (AG) - Sauzé-Vaussais 10/04/2011 (Enaud Lartial) - Villiers en Bois 04/04/1959 (NT), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Satyrium acaciae (Fabricius, 1787)
Thécla de l’Amarel

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Lisières des bois, fleurs de ronces. Chenille sur quercus, Prunus spinosa. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Peu commun, Forêt de Chizé, 03/06/1905 (Sauvaget) ; Bois de Mallet, près Mauzé, 23/07/1909 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 2012 - Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature) {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla de l’Amarel. Espèce localisée dans le sud et dans le centre de l’Europe, disparue de Belgique. En France, surtout dans le midi et dans l’est. Fréquente les pelouses sèches buissoneuses, les bois clairs et les landes arbustives. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, Prunus spinosa, en V.

I. – Mauzé sur le Mignon 23/07/1909 (HG) - Villiers en Bois 03/06/1905 (Sauvaget)

II. Cersay 06/08/1975 (CL) - Exoudun 02/06/2007 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium acaciae (Fabricius, 1787)
Satyrium esculi (Hübner, 1804)
Thécla du Kermés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Clairières des bois. Recherche les fleurs de ronce. Chenille sur ulmus, quercus. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région, ainsi que l’aberration cerri Hb., dont les ailes antérieures sont pourvues en dessus d’une grande macule fauve. On rattache généralement à cette espèce la forme aesculi Hb., dans laquelle la ligne blanche du dessous de ces mêmes ailes manque ou est peu apparente et dont M. Oberthür, après Guenée, fait une espèce distincte, spéciale au midi de la France et à l’Espagne. A vrai dire, les exemplaires de l’Ouest considérés comme aesculi se distinguent tellement peu d’ilicis typique qu’il est bien inutile de les en séparer.

Charente : M. Dupuy a pris à Angoulême, le 14/06/1909 un exemplaire mâle dans lequel la ligne blanche qui accompagne intérierement les macules fauves est très élargie. M. Obth. la figure et la décrit sous le nom d’aberration albospersa Obth. dont les taches fauves du dessous sont surmontées d’une ligne de chevrons blancs parallèle à la ligne blanche extra cellulaire normale ; ainsi qu’un exemplaire mâle chez lequel cette dernière ligne n’existe qu’à l’état de vestige (Ent. comp. IV, 75).


Situation actuelle - 2009 (Guyonnet Antoine - Levesque Robert) :

Rare, Robert Levesque ne l’a trouvé qu’en forêt de Benon. La différence avec ilicis n’étant pas évidente et la présence de cette espèce en Poitou-Charentes pas complètement sûre a conduit l’Atlas régional à ignorer cette dernière.




lire la suite de l'article : Satyrium esculi (Hübner, 1804)
Satyrium ilicis (Esper, 1779)
Thécla de l’Yeuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Clairières des bois. Recherche les fleurs de ronce. Chenille sur ulmus, quercus. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région, ainsi que l’aberration cerri Hb., dont les ailes antérieures sont pourvues en dessus d’une grande macule fauve. On rattache généralement à cette espèce la forme aesculi Hb., dans laquelle la ligne blanche du dessous de ces mêmes ailes manque ou est peu apparente et dont M. Oberthür, après Guenée, fait une espèce distincte, spéciale au midi de la France et à l’Espagne. A vrai dire, les exemplaires de l’Ouest considérés comme aesculi se distinguent tellement peu d’ilicis typique qu’il est bien inutile de les en séparer.

Charente : M. Dupuy a pris à Angoulême, le 14/06/1909 un exemplaire mâle dans lequel la ligne blanche qui accompagne intérierement les macules fauves est très élargie. M. Obth. la figure et la décrit sous le nom d’aberration albospersa Obth. dont les taches fauves du dessous sont surmontées d’une ligne de chevrons blancs parallèle à la ligne blanche extra cellulaire normale ; ainsi qu’un exemplaire mâle chez lequel cette dernière ligne n’existe qu’à l’état de vestige (Ent. comp. IV, 75).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla de l’Yeuse. Espèce répandue en Europe centrale et méridionale. L’imago est visible en VI-VIII. Clairières des bois, landes boisées. Recherche les fleurs de ronce. Chenille sur Ulmus, Quercus, en V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Chizé 13/06/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 30/06/2010 (Debordes Laurent) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marigny 27/06/1988 (CL) - Niort 22/08/2008 (CL) - Pressigny 20/06/2009 (CL) - Sainte-Gemme 18/06/2006 (CL) - Villiers en Bois 23/06/1947 (MG), 19/06/1949 (MG), 13/06/1959 (NT), 27/06/1971 (NT), 01/07/1971 (MG), 15/07/1972 (NT), 20/06/1983 (NT), 28/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium ilicis (Esper, 1779)
Satyrium pruni (Linnaeus, 1758)
Thécla du Coudrier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur Prunus spinosa et domestica. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Rare, Saint-Maixent, juin 1875 (Walter Home), forêt de Chizé, 13/06/1905 (Sauvaget), La Mothe, juillet 1877 (Maillard). - Ce dernier exemplaire, qui figure dans ma collection, avait été publié sous le nom d’acaciae par Maillard, qui reconnut l’erreur après la publication en 1878, de ses Rhopalocères des Deux-Sèvres (Gelin).

Vienne : 1 exemplaire à Sommières, le 02/08/1902 (d’Aldin).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Daniel Lucas :

Charente-Maritime : Un exemplaire capturé en forêt de Benon, en juin 1931 (Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Robert Levesque :

Assez commun dans plusieurs bois du nord de la Charente-Maritime, dans le sud des Deux-Sèvres, dans l’île des Combrands (Marais Poitevin, Vendée).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Statut : Déterminance P-C (espèce localisée, présente notamment dans plusieurs bois du nord 17 et du sud 79).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla du Coudrier. Espèce localisée en Europe centrale. En France, surtout dans l’est et le centre-ouest. Fréquente les landes arbustives, les lisières et clairières des bois. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Prunus spinosa et domestica, en V.

I. La Mothe Saint-Heray 07/1877 (Maillard) - Saint-Maixent 06/1875 (Walter Home) - Villiers en Bois 13/06/1905 (Sauvaget). Assez commun dans le sud des Deux-Sèvres (RL 1983).

II. Hanc 20/05/1998 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium pruni (Linnaeus, 1758)
Satyrium spini (Denis & Schiffermüller, 1775)
Thécla du Prunellier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Le papillon se pose sur le feuillage des arbustes et des buissons. Chenille sur crataegus, rosa, Prunus spinosa. Elle est visible en mai.


Etat des connaissances en 1983 - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Robert Levesque :

Deux-Sèvres : Un exemplaire à Hanc.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}

Manque la donnée des Deux-Sèvres (79) à Hanc.

Statut : Déterminance P-C (espèce rare et localisée connue de quelques localités du 17 et 79).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla du Prunellier. Espèce localisée dans le sud et le centre de l’Europe, disparue du Luxembourg. En France, surtout dans le Midi et dans l’est. Fréquente les landes, les pelouses sèches buissonneuses et bois clairs chauds. L’imago est visible en VI-VII. Le papillon se pose sur le feuillage des arbustes et des buissons. Chenille sur Rhamnus, Prunus spinosa, Crataegus, Rosa, en V.

I. Hanc (RL 1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium spini (Denis & Schiffermüller, 1775)
Satyrium w-album (Knoch, 1782)
Thécla de l’Orme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Lisières des bois, avenues plantées d’ormes. Chenille sur ulmus, crataegus, tilia, quercus, alnus. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la région mais en général localisé et peu abondant.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Satut : Déterminance P-C (espèce rare, localisée et en forte régression).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla de l’Orme. Espèce répandue dans une grande partie de l’Europe, mais généralement peu commune. Fréquente bois et parcs. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Ulmus, Crataegus, Tilia, Quercus, Alnus, en V.

I. François (HG) - Lezay (Maillard) - La Mothe Saint-Héray (Maillard) - Saint-Maixent (HG) - Thouars (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 02/07/1960 (NT) - Niort 06/07/1971 (NT) - Villiers en Bois 02/07/1955 (MG), 09/07/1955 (MG), 15/07/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Satyrium w-album (Knoch, 1782)
Schoenobius gigantella (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 25-46 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Fréquente les marais. Chenille dans les stolons et les tiges des roseaux et de Glyceria aquatica, en V-VI.

I. Amuré 17/05/1910 (HG) - Niort 15/06/1908 (HG), 28/07/1908 (HG), 10/06/1910 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Schoenobius gigantella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Schrankia costaestrigalis (Stephens, 1834)
Hypénopode du serpolet

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hypénopode du serpolet. Eurasiatique. Présence dans toute l’Europe. France : présence pratiquement sur tout le territoire. Espèce discrète passant souvent inaperçue. Affectionne particulièrement les marécages et marais ainsi que les milieux humides. Espèce bivoltine en V-X. Chenille sur Calluna, Melampyrum, Thymus et autres plantes basses en VII-VIII.

I. Amuré 17/061911 (d’Olbreuse), 27/05 au 20/06/1930 (du Dresnay), 20/08/1930 (du Dresnay), 31/08/1930 (du Dresnay) - Le Fief de François 18/09/1913 (HG), 07/09/1915 (HG).

II. Amuré 20/09/1998 (AG) - Beaussais 08/2002 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Mothe Saint-Heray 15/07/2001 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Schrankia costaestrigalis (Stephens, 1834)
Scoliopteryx libatrix (Linnaeus, 1758)
Découpure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre (hiverne) puis de mars à mai en deux générations. Chenille sur salix. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. Pris l’hiver dans les salles basses du Donjon de Niort, dans les grottes d’Echiré, posé à côté des chauves-souris. Il y est généralement recouvert de fines gouttelettes d’eau (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Découpure. Holarctique. Habite toute l’Europe jusqu’à 2000 m d’altitude. En France, commune dans les biotopes humides ; ailleurs, par individus isolés. Affectionne les lisières humides, zones boisées périodiquement inondées, bois marécageux, dépressions fluviales, saulaies de vaste étendue. Adulte hivernant dans les grottes et lieux sombres humides. Espèce bivoltine en VI-VII puis en VIII-V. La chenille se nourrit de Salix et Populus, en V-VI, VII et IX.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912). Pris l’hiver dans les salles basses du Donjon de Niort, dans les grottes d’Echiré, posé à côté des chauves-souris. Il y est généralement recouvert de fines gouttelettes d’eau (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 06/2005 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Cersay 01/07/1983 (CL) - Chizé 17/04/1982 (NT), 23/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Chapelle-Bâton 23/07/1998 (CL) - La Crèche 06/04/1973 (NT), 29/04/1982 (NT), 15/01/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1970 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 27/07/2003 (chenille) (AG) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL) - 12/04/1996 (CL) - 18/06/1998 (CL) - Niort 16/08/1949 (MG), 12/10/1954 (MG), 12/09/1966 (MG), 05/07/1975 (NT), 29/03/1976 (NT), 25/03/1981 (NT), Niort 09/07/1983 (NT), 31/08/2003 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Secondigny 06/08/2008 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT), 20/04/1984 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 22/06/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scoliopteryx libatrix (Linnaeus, 1758)
Scopula imitaria (Hübner, 1799)
Fausse timandre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à septembre en deux générations. Fréquente les coteaux secs et les broussailles. Chenille sur lonicera, erica, rubus, galium, lotus, etc. Elle est visible en mai puis en juillet. Répandu et assez commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fausse timandre. Toute l’Europe jusqu’à la Russie et l’Iran. Cette espèce se rencontre partout en France, excepté dans le nord-est. Fréquente les clairières, les bois de feuillus, les friches et les jardins. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Ligustrum, Lonicera, Clematis, Rubus fructicosus, Erica, Calluna vulgaris.

I. Répandu et assez commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Marnes 20/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 01/06/2000 (CL) - Niort 14/08/1982 (MG), 03/08/1993 (AG), 03/08/1997 (AG), 15/09/2002 (AG), 04/06/2006 (AG), 29/06/2007 (AG), 07/08/2007 (AG), 21/08/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula imitaria (Hübner, 1799)
Scopula nigropunctata (Hufnagel, 1767)
Acidalie étrille

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Acidalie étrille. Paléarctique. Largement répandue en Europe jusqu’en Asie et en en Extrême-Orient. Presque partout en France. Fréquente les zones humides, les prairies fraîches, les forêts de feuillus, les jardins. Espèce univoltine en V–VI et parfois bivoltine dans le sud en VII-VIII. Chenille sur diverses plantes : Clematis, Lonicera, Stachys, Ligustrum, Plantago …

I. Assez commun dans le marais d’Amuré du 27/06 au 11/07 (HG).

II. Beaussais 06/2006 (Wilding Neil) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula nigropunctata (Hufnagel, 1767)
Scopula rubiginata (Hufnagel, 1767)
Phalène rougeâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur thymus, convolvulus, polygonia aviculare, medicago, lotus, genista vicia. Elle est visible de avril à août. Répandu et commun partout dans la région. Varie du pourpre au gris verdâtre et au gris obscur.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène rougeâtre. La Rougie. Paléarctique. Toute l’Europe. En France, ellé est répandue partout à l’exception de l’extrême ouest. Fréquente les friches sèches. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur Calluna, Artemisia, Rumex, Thymus, Vicia, Lotus, Medicago.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (NT) - La Crèche 15/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 07/06/1973 (NT) - Niort 20/09/1998 (AG) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula rubiginata (Hufnagel, 1767)
Scopula virgulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acidalie striée, Acidalie sillonnée
L’imago est visible de juin à août. Vu à Saint-Martin de la Coudre (17), Jarnac (16) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en mai (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Scopula virgulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Scotopteryx bipunctaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ortholite biponctuée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ortholite biponctuée. Europe centrale et méridionale. Répandue dans toute la France. Fréquente les endroits chauds, les pentes ensoleillées, les prairies en friche. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Taraxacum, Hippocrepis, Vicia, Plantago…

I. Forêt de Chizé, assez commun, 23/07/1912 (HG) - La Fontenelle : 14/07/1902 (DL) - Peu commun à Niort 11/08/1905 (HG) - Très commun à Souché tous les ans en août sur les fleurs de lavandins (RL 1983).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scotopteryx bipunctaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Scotopteryx chenopodiata (Linnaeus, 1758)
Phalène de l’ansérine

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène de l’ansérine, la Chénopodie. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Fréquente les prairies fleuries, en plaine comme en montagne. Espèce univoltine en VII-VIII. Chenille sur Vicia, Trifolium, Medicago.

I. Assez commun en forêt de Chizé 06/08/1904 (HG) - Forêt de l’Hermitain 20/07/1909 (HG).

II. Beaussais 07/1999 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 28/07/1976 (NT), 13/08/1980 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 03/05/1992 (CL) - Villiers en Bois 24/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scotopteryx chenopodiata (Linnaeus, 1758)
Scotopteryx peribolata (Hübner, 1817)
Ortholite entourée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ortbolite entourée. Méditerranéenne. Le papillon est présent dans le Midi de la France et sur toute la façade atlantique jusqu’en Normandie. Fréquente les landes arbustives, les garrigues. Espèce univoltine en IX. Chenille sur Genista, Ulex.

I. Chenille à Ardin en mars 1908 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scotopteryx peribolata (Hübner, 1817)
Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Sésie apiforme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Papillon frelon, la Sésie du pauplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Chauray 01/06/1947 (MG), 01/06/1947 (NT) - La Crèche 04/06/2011 (Debordes Laurent) - Sansais 09/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ecaille Roscide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur lichens terrestres (parmelia). Elle est visible de avril à juin.

  • Deux-Sèvres : Pamproux, assez commun en mai 1869 ; lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun : 15/05/1904 ; 23/05/1904 ; 27/05/1904 ; 08/05/1905 (Gelin) ; Amuré : 28/05/1911 (Lucas).
  • Vienne : Vivonne : 25/06/1911 (Lucas).
  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Vienne : Saint-Julien L’Ars, 3 ex. (de la Porte).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille roscide. Eurasiatique. Sud et centre de l’Europe. En France, seulement dans les régions montagneuses jusqu’à plus de 2500 m, absente de Corse. Fréquente les prairies sèches. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-VIII. Chenille sur divers lichens.

I. Amuré 28/05/1911 (DL) - Lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun 15/05/1904 (HG), 23/05/1904 (HG), 27/05/1904 (HG), 08/05/1905 (HG) - Pamproux, assez commun en mai 1869 (G&L).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Cucullie du bouillon-blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin. Chenille sur verbascum thapsus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brèche. Eurasiatique. Ça et là dans une grande partie de l’Europe. Largement répandue en France, parfois en nombre, dépasse 1600 m en montagne. En de nombreux milieux dont bordures des chemins de campagne, vallées rocailleuses, carrières, vignobles. Parfois difficile à séparer des espèces voisines. Dans les années 1990 cette espèce était très très commune sur la commune de La Crèche (79) (NT). Espèce univoltine en IV – VI. Chenille sur Buddleia, Scrophularia, Verbascum dont V. thapsus, en V-VIII.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) – Genneton 17/05/2008 (chenille) (Miteu Martine) – La Chapelle-Bâton 02/06/2000 (AG) - La Crèche 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/04/1990 (CL), 28/04/1998 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 18/06/1998 (CL) - Niort 27/06/1948 (MG), 23/04/1949 (MG), 24/05/1949 (MG), 22/04/1957 (MG), 27/04/1970 (NT), 18/03/1981 (NT), 19/03/1981 (NT), 22/03/1981 (NT), 25/03/1981 (NT), 26/03/1981 (NT), 25/05/1981 (NT) - Rom 02/04/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 12/06/2010 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (MG) - Sainte-Blandine 15/05/1979 (NT) – Villiers en Bois 24/04/2009 (Joris Antoine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Ecaille striée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur hieracium pilosella, calluna, artemisia, festuca, plantago. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région. L’aberration melanoptera Br., avec les ailes postérieures entièrement noires sur les deux faces ; incompleta Obth., avec les ailes postérieures noires en dessus et partiellement jaunes en dessous, intermedia Obth., dont le mélanisme est moins accentué et laisse plus ou moins de jaune sur le disque ; pallida Buttl., avec les stries noires des ailes antérieures plus ou moins obsolètes, ont été capturées en plusieurs localités.

Deux-Sèvres : 2 exemplaires de l’aberration melanoptera forêt de Chizé : 20/06/1904 ; quelques exemplaires de la forêt de Chizé ont les ailes supérieures jaune pâle, sans stries noires (Gelin).

Vienne : variation pallida, Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément au catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Variation pallida (Buttl.), Forêt de Chizé, 11/07 et 23/08/1913 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Chouette, l’Ecaille striée, l’Ecaille chouette. Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Partout en France, Corse incluse. Fréquente les landes et pelouses, sèches et chaudes. Dimorphisme sexuel prononcé. Les mâles ont une activité diurne. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur diverses plantes basses dont les graminées.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de Chizé 11/07/1913 (HG), 23/08/1913 (HG).

II. Le Chillou 23/06/2008 (CL) - Niort 15/05/1940 (MG), 19/05/1948 (MG), 20/05/1948 (MG), 15/05/1960 (MG) - Pressigny 21/06/2009 (CL) - Saint-Pierre à Champ 13/07/1983 (CL) - Saint-Symphorien 27/05/1954 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spiris striata (Linnaeus, 1758)
Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Sésie fourmi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille vit deux ans dans les troncs de saules.

  • Deux-Sèvres : Niort, 2 ex., juin 1895 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 07/07/1930 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-19 mm. Période de vol : V-VII. Chenille sur Salix.

I. Amuré 07/07/1930 (du Dresnay) - Niort, 2 ex., juin 1895 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Sesie du pommier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers.

  • Deux-Sèvres : Niort : 10/07/1902 (Gelin).
  • Vienne : Sommières, 1 ex. écl. le 29/07/1905 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Sur fleurs de lavande. Rochefort, 08/07/1913 (Delavoie).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie du pommier. Envergure : 25 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers, toute l’année.

I. Niort 10/07/1902 (HG).

II. Sainte-Gemme 30/06/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Synanthedon tipuliformis (Clerck, 1759)
Sesie du Groseillier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet (env. de Niort, du 11 juin au 13 juillet). Chenille dans les branches de ribes. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la région, mais paraît n’être commun que dans le bassin de la Loire.


Situation actuelle - 2010 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Synanthedon tipuliformis (Clerck, 1759)
Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur quercus (dans le tronc).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 15/06/1927 (du Dresnay).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare mentionnée seulement par Marius Guimard depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)
Synaphe punctalis (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 22-27 mm. Fréquente les milieux ouverts. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans un fourreau de soie sur Globularia punctata et diverses mousses. Elle forme de nombreuses galeries de mousses sous les feuilles. Papillon très variable.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Fressines 17/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Genneton 27/06/2011 (Miteu Martine) - Niort 17/06/2007 (AG), 07/07/2007 (AG), 13/06/2009 (AG), 11/07/2009 (AG), 26/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Reffannes 02/07/2011 (CL) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synaphe punctalis (Fabricius, 1775)
Tephronia sepiaria (Hufnagel, 1767)
Gymnospile commune

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet (Niort, 17 juin - 30 juillet). Chenille sur lichens des murs, des arbres et des planches de clôtures. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la zone, mais jamais commun.

La sous espèce cremiaria est visible de juillet à août et sa chenille est visible en juin.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. Niort : 01/08/1907 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gymnospile commune. Toute l’Europe jusqu’en Transcaucasie. France : répartition mal connue pour une espèce qui semble insignifiante et pour laquelle en fait on sait peu de choses. La sous-espèce cremarie vole dans le nord de la France et le massif central. Espèce présentant plusieurs générations successives en V-VIII. Chenille hivernante, consomme les lichens des arbustes de haies en VI.

I. Répandu dans toute la zone, mais jamais commun (G&L 1912). Niort 1 ex. 01/08/1907 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 17/07/1992 (CL), 09/06/1997 (CL) - Moutiers sous Argenton 12/04/1996 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tephronia sepiaria (Hufnagel, 1767)
Thalera fimbrialis (Scopoli, 1763)
Phalène du Buplèvre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du Buplèvre, la Phalène du thym. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les friches, les steppes rocailleuses, les jardins bien exposés. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille polyphage sur Calluna, Daucus carota, Artemisia campestris, Galium, Prunus, Achillea.

I. Amuré 1983 (RL) - Forêt de Chizé 1 ex. 23/07/1912 (HG) - Hanc 1983 (RL) – La Chapelle-Bâton 1983 (RL) - Niort 27/07/1905 (HG), 20/08/1906 (HG), 20/08/1908 (HG) - Sainte-Pezenne 2 ex. 05/08/1912 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Magné 24/07/1969 (NT) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Massais 21/06/1998 (CL) - Mauzé-Thouarsais 30/06/2007 (CL) - Niort 28/07/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 13/08/1970 (NT), 30/07/1972 (NT), 30/07/1997 (AG) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Sansais 15/08/1999 (CL) - Villiers en Bois 01/07/1971 (NT), 16/07/1971 (NT), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thalera fimbrialis (Scopoli, 1763)
Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Noctuelle cythérée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’août à septembre. Chenille sur graminées. Elle est visible en mai. Dans toute la région, mais plus ou moins commun selon les localités et les années. Les femelles prises à Biarritz sont plus grosses et de nuance plus claire que celles de Vendée (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cytherée. Méditerranéo-asiatique. En Europe, répartition semblable à sericata. Largement répandue en France sauf dans le Nord-Est. Espèce à tendance thermophile, en prairies, pelouses et clairières sèches. Espèce univoltine, en VII-IX. Chenille hivernante, elle se développe sur diverses graminées, en VIII-X puis en V.

I. Dans toute la région, mais plus ou moins commun selon les localités et les années (G&L 1912). Niort (HG).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/1997 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 11/09/1997 (CL), 22/08/1999 (CL), 27/08/2008 (CL) - Niort 30/08/1970 (NT), 24/02/1971 (NT), 21/08/1972 (NT), 31/08/1976 (NT), 18/08/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 17/09/1996 (AG), 20/08/1997 (AG), 12/08/1998 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 05/09/1998 (CL), 31/08/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Thécla du bouleau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Lisière des bois, vergers, buissons. Chenille sur Prunus spinosa, betula. Elle est visible de mai à juin. Répandu dans toute la région, mais généralement peu abondant.

Deux-Sèvres : Saint-Maixent, François, 11/09/1903 (Gelin).

Vienne : Trouvé en grand nombre de femelles, le 04/09/1879, endormies le soir sur des touffes de Solidago virgaurea, dans un jardin du Grand Breuil, commune de Rouillé (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Thécla du bouleau. Espèce répandue en Europe tempérée. Fréquente les lisières de forêts, les landes, les haies, les prairies et jardins. L’imago est visible en VII-X. Chenille sur Prunus spinosa, en V-VI.

I. Répandu dans toute la région, mais généralement peu abondant (G&L 1912).

II. Ardin 20/08/2000 (AG) - Cersay 07/04/1975 (CL) - Coulon 17/09/1972 (NT) - La Crèche 01/08/1974 (NT), 29/07/1981 (NT) - Niort 15/08/1940 (MG), 06/09/1980 (NT), 14/09/1983 (NT), 07/09/1996 (AG) - Saint-Gelais 23/02/2010 (Œuf) (AG), 23/08/2010 (AG) – Saint-Pompain 05/06/2000 (chenille) (AG) - Saint-Rémy 11/09/1972 (NT), 29/09/1972 (NT) - Thiors 27/08/2010 (AG) - Villiers en Bois 13/09/1958 (MG), 15/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thecla betulae (Linnaeus, 1758)
Thera obeliscata (Hübner, 1787)
Phalène sobre

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène sombre. Répandue dans toute l’Europe. En France, présente sur la quasi-totalité du territoire. Fréquente les bois de résineux. Comme toutes les espèces du genre Thera, l’identification est très difficile et il faut souvent avoir recours à l’étude des génitalia. Les formes sont très nombreuses. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-X. Chenille sur Pinus sylvestris.

I. Echiré, 10 au 25/05 (du Dresnay) - Bois de la Foye-Monjault 2 ex. 09/05/1911 (G&L).

II. Beaussais 10/2002 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 19/05/1982 (NT) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thera obeliscata (Hübner, 1787)
Thera variata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie variée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie variée. Largement répandue en Europe jusqu’en Asie et au Japon, absente des îles Britanniques. En France, présente un peu partout dans les bois de résineux. Comme T. obeliscata, c’est une espèce inféodée aux résineux qui compte de nombreuses formes (confusion possible avec T. obeliscata). Espèce bivoltine en V-IX. La chenille hiverne. Chenille sur Abies, Picea.

II. Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL) - Niort 30/04/1997 (AG) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 10/10/1996 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thera variata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Thumatha senex (Hübner, 1808)
Nudarie vieille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur lichens des marais, mousses (jungermannia). Elle est visible en mai. Les exemplaires de la deuxième génération sont de plus petite taille.

  • Deux-Sèvres : 3 ex. marais d’Amuré : 29/06/1911 (d’Olbreuse et Lacroix).
  • Charente : Angoulême, marais des Eaux claires (Dupuy).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nudarie vieille. Eurasiatique. De l’Europe occidentale à l’Asie. En France, elle est surtout présente dans le Centre et le Sud, non signalée de Corse. Fréquente les milieux humides, marécageux. Espèce univoltine en V-VII. Chenille sur hépatiques du genre Jungermannia, au pied des Prunus, Quercus, Tilia.

I. Marais d’Amuré 3 ex. 29/06/1911 (d’Olbreuse et Lacroix), Amuré 21/07/1913 (d’Olbreuse).

II. Boussais 13/06/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thumatha senex (Hübner, 1808)
Thymelicus acteon (Rottemburg, 1775)
Hespérie du chiendent

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Lieux herbus, boisés et secs. La chenille vit dans une feuille enroulée de triticum repens, brachypodium, calmagrostis. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du chiendent. Localisée dans le sud et le centre de l’Europe, éteinte aux Pays-Bas. En France, répandue partout mais peu abondante. L’imago est visible en V-VIII. Lieux herbus, boisés et secs. La chenille vit dans une feuille enroulée de Triticum repens, Brachypodium, Calmagrostis, en V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 28/05/2011 (CL) - Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 11/06/2009 (Séchet Vanina) - Genneton 05/06/2011 (Miteu Martine) - Le Bourdet 26/06/1960 (MG) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 29/06/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 02/07/1980 (NT), 19/06/2005 (CL), 13/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT), 03/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 03/07/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 18/06/1960 (NT), 29/06/1960 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thymelicus acteon (Rottemburg, 1775)
Thymelicus lineolus (Ochsenheimer, 1808)
Hespérie du dactyle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Haies, lisières des bois. Chenille sur arrhenatherum elatius, triticum repens. Elle est visible de mai à juin. Répandu et commun dans toute la région à partir de la vallée de la Loire (antennes avec massue noire en dessous).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du dactyle. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Haies, lisières des bois. Chenille sur Arrhenatherum elatius, Triticum repens, en V-VI.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL), 20/06/2009 (CL) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 05/07/2011 (Séchet Vavina) - Chambroutet 19/05/2010 (Rolland Ludovic) - L’Absie 21/06/1975 (NT) - La Crèche 08/06/2011 (Debordes Laurent) - Niort 26/06/1948 (NT), 06/07/1971 (NT) - Villiers en Bois 13/06/1959 (NT), 17/06/1959 (NT), 18/06/1960 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thymelicus lineolus (Ochsenheimer, 1808)
Thymelicus sylvestris (Poda, 1761)
Hespérie de la houque

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Lieux herbus, haies, bordure des taillis. Recherche les fleurs d’echium vulgare, phleum pratense. Chenille sur holcus mollis. Elle est visible en mai puis en août. Répandu et commun partout (antennes avec massue jaunâtre en dessous).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie de la houque. L’imago est visible en V-VII. Lieux herbus, haies, bordure des taillis. Recherche les fleurs d’Echium vulgare, Phleum pratense. Chenille sur Holcus mollis, en V puis en VIII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Bressuire 15/06/2009 (Séchet Vanina) – Combrand 14/06/2006 (AG) – Genneton 05/06/2011 (Miteu Martine) - Villiers en Bois 03/07/1948 (MG), 16/06/1956 (MG), 13/06/1990 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thymelicus sylvestris (Poda, 1761)
Tortrix viridana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse verte du chêne

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse verte du chêne. L’aile antérieure est toute verte et la postérieure grise, ce qui permet d’identifier très facilement cette espèce. Elle abonde dans les chênaies où la chenille défeuille parfois entièrement les arbres. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Quercus.

I. Répandu partout et parfois très commun (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Le Breuil sous Argenton 15/06/1980 (NT) - Niort 24/05/1957 (NT), 25/05/1957 (NT), 01/06/1957 (NT) - Reffannes 25/06/2010 (CL) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tortrix viridana (Linnaeus, 1758)
Trachycera suavella (Zincken, 1818)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Rhamnus, en V-VI.

I. Signalé partout mais plus ou moins commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trachycera suavella (Zincken, 1818)
Trichiura crataegi (Linnaeus, 1758)
Bombyx de l’aubépine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre (Niort, 8 septembre - 22 octobre). Chenille sur Salix, Betula, Corylus, Crataegus, Prunus spinosa. Elle est visible en mai. Espèce abondante et répandue partout. La chenille est commune sur les haies, mais le papillon se laisse rarement capturer. On trouve la variation ariae Hb. plus grande, plus obscure, à Auzay, en Vendée, (19/09/1901) (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx de l’aubépine. L’imago est visible en V puis en VIII-X. Haies régions boisées, parcs. Jusqu’à 2600m en montagne. Répartition : Europe excepté sud de l’Espagne, Corse, Sardaigne et Grèce. Chenille sur Salix, Betula, Corylus, Crataegus, Prunus spinosa, en V.

I. Espèce abondante et répandue partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2003 (Wilding Neil) - Bessines 20/09/1980 (NT) - Cersay 25/05/1983 (CL) - La Crèche 18/09/1971 (NT), 15/09/1982 (NT), 01/10/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1972 (NT), 22/09/1976 (NT), 06/09/1980 (NT) - Mauzé-Thouarsais 06/09/1999 (CL) - Niort 27/09/1967 (NT), 15/08/2010 (AG) - Souvigné 14/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 26/09/1970 (NT), 17/09/1982 (NT), 03/09/1983 (NT), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trichiura crataegi (Linnaeus, 1758)
Trigonophora flammea (Esper, 1785)
Noctuelle embrasée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en septembre à novembre. Chenille sur lonicera, ulex (fleurs), ficaria, prunus spinosa, genista. Elle est visible en mai. Belle espèce signalée partout et généralement assez abondante.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle embrasée. Atlanto-méditerranéenne. Europe du sud-ouest. En France, plus fréquente dans la moitié sud. Fréquente les milieux herbacés. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille sur Lonicera et autres plantes basses et arbrisseaux.

I. Signalée partout et généralement assez abondante (G&L 1912).

II. Beaussais 11/2007 (Wilding Neil) - Boussais 07/10/2010 (CL) - Chizé 07/04/1980 (NT), 11/05/1981 (NT) - La Crèche 05/10/1983 (NT), 30/09/1985 (NT) - La Foye-Monjault 22/10/2006 (Coutureau Michel) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL) - Niort 02/10/1949 (MG), 08/10/1969 (MG), 04/10/1970 (NT), 10/10/1971 (NT), 10/10/1976 (NT), 30/09/1980 (NT), 06/10/1980 (NT), 05/10/1983 (NT), 10/10/1996 (AG), 03/11/1997 (AG), 15/10/2000 (AG), 27/10/2005 (AG), 13/10/2007 (AG), 14/10/2007 (AG), 12/10/2008 (AG), 16/10/2008 (Rebeyrol Christian), 19/10/2008 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/10/2000 (CL) - Sainte-Blandine 25/09/1968 (NT) - Secondigny 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 24/09/1970 (NT), 26/09/1970 (NT), 07/10/2005 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trigonophora flammea (Esper, 1785)
Trigonophora jodea (Herrich-Schäffer, 1850)
Noctuelle allumée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle allumée. Atlanto-méditerranéenne. Localisée au Sud-Ouest de l’Europe. En France, elle remonte au Nord plus facilement que T. flammea, mais est plus largement répandue dans le Sud. Absente de Corse. Fréquente les zones ouvertes à végétation peu dense. Espèce univoltine en IX-XI. Chenille polyphage (Rumex, Genista, Rosa, Prunus …).

I. Echiré 10/1931 (d’Olbreuse) - Niort 20 ex. en octobre (1903-1907) (HG), 06/10/1909 (Lacroix).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trigonophora jodea (Herrich-Schäffer, 1850)
Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Pyrale ferrugineuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale ferrugineuse. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en I-XII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 10/08/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG), 04/10/2011 (AG), 15/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 23-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille polyphage sur Corylus, Betula, Ulmus, Stachys, en X-V.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle Dame

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne en petit nombre et reparaît en mars-avril. Deux ou trois générations. Champs secs, luzernes, bords des chemins où il recherche les fleurs de centaurea calcitrapa. Chenille sur carduus nutans, lappa major, cirsium bulbosum, eryngium campestre, urtica, malva, echium. Elle est visible de juin à septembre. Ce papillon, appelé vulgairement la Belle Dame, est répandu dans toute la région, en état d’abondance très variable selon les années. Le réveil des papillons hibernants s’effectue dès que la température devient douce : cardui volait en grand nombre à Sainte-Pezenne, près Niort, le 22 février 1903 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Belle dame. Migratrice très répandue en Europe. En France, répandue partout mais d’abondance variable selon les années. Fréquente les habitats ouverts fleuris. Espèce qui peut certaines années migrer en très grand nombre (2009) ou n’être que rarement observée (2011) (AG). Espèce plurivoltine en III-XI. Chenille sur Carduus, Arctium.

I. Répandu dans toute la région. Abondance variable (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 21/05/2008 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 04/08/2009 (Miteu Martine), 23/06/2011 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 08/09/1957 (NT) - Magné 02/09/1971 (NT) - Missé 03/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 24/09/1948 (MG), 01/07/1950 (MG), 19/09/1954 (MG), 22/09/1954 (MG), 08/07/1955 (MG), 01/07/1956 (MG), 03/09/1958 (MG), 09/09/1958 (MG), 25/09/1980 (NT), 20/09/1983 (NT), 22/09/1985 (NT) 28/09/1985 (NT), 01/09/1996 (chenille) (AG), 22/04/2009 (Rebeyrol Christian) – Rom 19/05/2008 (Minot Jean-Louis) - Sansais 14/06/2009 (Vandserschueren Claire).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Xanthia aurago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Fardée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fardée. Eurasiatique. Europe tempérée. Bien répandue en France dans les milieux les plus divers y compris dans les zones urbanisées. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille sur Salix, Acer, Fagus, Populus, Quercus, généralement en V.

I. Niort 17/10/1904 (HG), 14/10/1907 (Sauvaget), 04/10/1909 (Lacroix).

II. Beaussais 10/1998 (Wilding Neil) - Chizé 10/10/1971 (NT) - La Crèche 18/09/1971 (NT), 07/10/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/10/1980 (NT) - Marigny 10/10/1996 (AG), 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 15/09/1997 (CL), 27/10/2006 (CL), 30/10/2006 (CL) - Niort 15/10/1963 (MG), 15/10/1969 (NT), 04/10/1970 (NT), 10/10/1971 (NT), 11/10/1971 (NT), 24/10/1971 (NT), 09/11/1974 (NT), 10/10/1996 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/09/2000 (CL) - Sansais 30/08/1983 (NT) - Secondigny 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 07/10/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthia aurago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xanthia citrago (Linnaeus, 1758)
Xanthie citronnée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie citronnée. Méditerranéo-asiatique. Présente dans toute l’Europe tempérée, sauf la péninsule Ibérique. Large répartition en France, mais localisée et peu commune. Elle affectionne les zones boisées. Espèce univoltine en VII-IX (parfois en X). A priori chenille exclusivement sur Tilia en V.

I. Venu aux UV à Souché (banlieue de Niort) (RL 1999).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthia citrago (Linnaeus, 1758)
Xanthia gilvago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xanthie cendrée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie cendrée. Eurasiatique. Largement répandue en Europe. En France, espèce localisée et généralement peu commune. Elle affectionne les vallées fluviales, prairies humides, lisières des bois mixtes ; atteind plus ou moins 1200 mètres en montagne. Espèce univoltine en VIII-XI. Chenille sur Ulmus, Acer, Populus, Tilia, en III-VI. Des jeunes chenilles ont été observées sur les ormes et ensuite sur plantes basses, la disparition des ormes (graphiose) est très inquiétante pour le devenir de cette espèce (NT).

I. Commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Boussais 07/10/2010 (CL) - Niort 10/10/1971 (NT), 23/10/1971 (NT), 09/11/1974 (NT), 08/10/1997 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthia gilvago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xanthia ocellaris (Borkhausen, 1792)
Xanthie paillée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre. Chenille sur chatons de populus, puis plantes basses. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort ; 27/09/1911 (Lacroix).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xanthie cannelle. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe, sauf bassin égéen. En France, de plus en plus localisée mais assez répandue. Espèce de basse altitude des milieux humides. Univoltine en IX-XI. Chenille sur Populus, Salix et plantes basses dont Rumex et Taraxacum, en IV-V.

I. Niort 28/09/1907 (HG), 04/10/1907 (HG), 4 ex. 12/10/1907 (HG), 09/10/1908 (HG) - 20/10/1909 (Lacroix), 27/09/1911 (Lacroix).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthia ocellaris (Borkhausen, 1792)
Xanthia togata (Esper, 1788)
Mantelée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mantelée. Eurasiatique. Toute l’Europe jusqu’au nord de la Russie. Espèce largement répandue en France. En général affectionne les milieux humides parfois dans les bois de chênes au sud du pays. Espèce univoltine en VIII-IX. Vole parfois en plein jour. Chenille sur de nombreuses plantes basses, mais aussi sur Salix, Populus, Fraxinus, en V-VI. Ressemble à X. icteritia, peut-être confondue (NT).

I. Amuré du 26/09 au 04/10/1929 (du Dresnay). Commun dans le Marais Poitevin (RL 1999).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthia togata (Esper, 1788)
Xestia agathina (Duponchel, 1827)
Noctuelle agathine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à septembre. Chenille sur erica, calluna. Elle est visible en mai. La chenille est généralement abondante partout où poussent les bruyères. L’élevage de cette chenille est difficile, et la capture du papillon dans la nature est rare. C’est ce qui explique que l’espèce soit signalée dans un petit nombre de localités. Nous avons trouvé, en Vendée et dans les Deux-Sèvres, des exemplaires très rembrunis, se référant à la v. provincialis Guenée (Culot, pl. 6, fig. 8).

Deux-Sèvres : Chenille commune en forêt de l’Hermitain sur bruyère, avril 1 exemplaire de la v. provincialis obtenu d’éclosion à la date du 31/07/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).

Vienne : Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle agathine. Atlanto-méditerranéenne. Une grande partie de l’Europe dont les îles Britanniques. En France, un peu partout mais plus rare dans le nord. Xérophile elle affectionne les callunaies, les forêts claires de résineux et les landes à bruyère. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille hivernante sur Erica tetralix et Calluna vulgaris, en IV-VI.

I. Chenille commune en forêt de l’Hermitain sur bruyère, avril. 1 ex. de la v. provincialis obtenu d’éclosion à la date du 31/07/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 21/09/2002 (CL) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 21/09/1997 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia agathina (Duponchel, 1827)
Xestia baja (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle de la Belladonne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à octobre. Chenille sur primula, atropa belladona, taraxacum. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort, 2 exemplaires 14/09/1909, 20/10/1910 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Belladone. Eurasiatique. Presque toute l’Europe, à priori même distribution que triangulum. En France, espèce plutôt discrète présente un peu partout sauf au sud. Affectionne les milieux forestiers ouverts, de prairies traversées par des fossés d’eau et de ruisseaux. Espèce univoltine en VII-VIII. Chenille sur Atropa, Primula, Lonicera, Prunus, divers arbres et plantes basses, en IX hiberne puis en V.

I. Niort 2 ex. 14/09/1909 (HG), 20/10/1910 (HG) – Hanc 1999 (RL).

II. Marnes 18/06/2005 (CL) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT), 17/09/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia baja (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xestia castanea (Esper, 1798)
Noctuelle négligée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur calluna vulgaris en avril, passe en juin sur genista. Seule la forme grise (neglecta Hb.) se trouve dans l’ouest océanique. Elle y est assez commune dans les endroits où croissent à la fois la bruyère et le genêt.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle négligée. Atlanto-méditerranéenne. Répartition semblable à rhomboidea avec une meilleure pénétration en Espagne et au Portugal. En France, on la trouve un peu partout mais plus rare dans le nord et nord-est. Affectionne les bois clairs, les landes à bruyères et en montagne les pentes de résineux. Espèce univoltine en VIII-X. Chenille hivernante sur Calluna, Sarothamnus scoparius, en V-VI.

I. Répandu et assez commun dans les endroits où croissent à la fois la bruyère et le genêt (G&L 1912).

II. Boussais 25/09/2008 (CL) - La Crèche 01/10/1983 (NT) - Le Chillou 26/06/2001 (CL) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1992 (CL) - 13/09/1997 (CL) - Prailles 18/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL), 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia castanea (Esper, 1798)
Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Noctuelle ombragée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées et plantes basses. Elle est visible en mai et en octobre.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré, 1-5 septembre 1929 (d’Olbreuse).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : sud du département à Hanc.

Charente : Aigre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle ombragée. Atlanto-méditerranéenne. Nord-ouest de l’Europe. En France, surtout centre et nord. Milieux herbacés ainsi que pelouses sèches. Espèce univoltine en VII-IX. La chenille hiverne et se trouve sur graminées et plantes basses en IV-V.

I. Amuré, 01-05/09/1929 (d’Olbreuse) - Hanc (RL 1983).

II. Genneton 19/08/1996 (CL) - Niort 09/09/1998 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Xestia triangulum (Hufnagel, 1766)
Noctuelle de la Chélidoine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur geum, stellaria. Elle est visible en mai.

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : La Chapelle-Bâton (Houmeau), forêts de Gâtine, sud des Deux-Sèvres : Hanc.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la Chélidoine. Cosmopolite. Largement répandue en Europe sauf dans l’extrême nord, la bordure méditerranéenne et le sud de l’Espagne. En France, elle se rencontre un peu partout, moins au sud ou elle évite le bord de la mer. Elle affectionne les espaces boisés secs mais plutôt frais. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur plantes basses et arbustes. Stellaria, Prunus, Lonicera, en IV.

I. La Chapelle-Bâton (Houmeau) - Forêts de Gâtine - Sud des Deux-Sèvres : Hanc (RL 1983).

II. La Mothe Saint-Héray 26/08/1970 (NT), 26/06/1973 (NT) - Niort 13/05/1957 (MG), 08/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 11/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia triangulum (Hufnagel, 1766)
Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trimaculée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’août à octobre. Chenille sur dactylis, festuca, primula, viola ; hiverne dans les feuilles mortes, sous les arbres. Elle est visible en mai. Répandu et commun partout, ainsi que les aberrations cohesa Hs. (coloration grisâtre) et nigra Tutt. (gris noir).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Trimaculée. Méditerranéo-asiatique. Pratiquement partout en Europe sauf dans les régions les plus septentrionales. En France, commune partout. Abonde dans les friches et les zones sèches arborées. On peut trouver de papillon en ville ; observé en nombre sur Tartifume à Niort (79) dans les années 1960 (NT). Espèce univoltine en VIII-X. Chenille hivernante, polyphage, vit sur diverses plantes, Rumex, Plantago, Viola, Stellaria, Galium, Primula, Trifolium, en IV-V.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912) – Hanc 1999 (RL).

II. Availles-Thouarsais 21/09/2002 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 20/09/1980 (NT) - La Crèche 09/09/1971 (NT), 18/09/1971 (NT), 15/09/1982 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - 02/08/2005 (CL), 20/08/2005 (CL), 07/10/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 22/08/1999 (CL), 06/09/1999 (CL), 14/09/2007 (CL) - Niort 22/09/1969 (NT), 28/09/1969 (NT), 20/09/1970 (NT), 19/09/1976 (NT), 02/09/1980 (NT), 30/09/1980 (NT), 22/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 16/07/1983 (NT), 05/09/1983 (NT), 26/09/1983 (NT), 07/10/1983 (NT), 20/07/1993 (AG), 17/09/1996 (AG), 20/09/1997 (AG), 02/10/1997 (AG), 06/10/1997 (AG), 05/10/1998 (AG), 12/10/1998 (AG), 23/09/2000 (AG), 16/09/2007 (AG), 14/10/2007 (AG), 26/09/2008 (Rebeyrol Christian), 12/10/2008 (AG), 09/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Grand hyponomeute du fusain

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand hyponomeute du fusain. Envergure : 19-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VII-VIII. Chenille sur Euonymus europaeus, en IV-V.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) – Genneton 05/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Yponomeuta cagnagella (Hübner, 1813)
Yponomeuta irrorella (Hübner, 1796)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-25 mm. Toute l’Europe à l’exception de la péninsule Ibérique. Période de vol : VII-VIII. Chenille sur Euonymus europaeus en IV-V.

II. Niort 15/08/2010 (AG) - Secondigny 30/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Yponomeuta irrorella (Hübner, 1796)
Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Hyponomeute du cerisier

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hyponomeute du cerisier. Envergure 19-22 mm. Espèce cosmopolite répandue en Europe. L’identification de ce genre fait encore l’objet de recherches scientifiques, il est difficile de ne pas faire d’erreurs seul l’examen des organes génitaux reste efficace. Période de vol : VII-VIII. Chenille sur Crataegus, Prunus.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Marnes 15/06/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 14/07/2007 (CL), 17/07/2007 (CL) - Niort 28/06/1969 (MG), 30/06/1969 (MG), 05/07/1969 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 30/08/2006 (CL), 31/08/2006 (CL) - Secondigny 30/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Ypsolopha parenthesella (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-20 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VIII-IX. Chenille sur Corylus, Quercus, Fagus, Fraxinus, Populus, Carpinus, Crataegus, Malus, Betula.

I. Forêt de Chizé, 12/07/1913 (HG) - Forêt de l’Hermitain 25/06/1912 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ypsolopha parenthesella (Linnaeus, 1761)
Ypsolopha ustella (Clerck, 1759)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-20 mm. Espèce cosmopolite présente dans toute l’Europe. Période de VII-IV (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille sur Quercus.

I. Répandu et généralement assez commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ypsolopha ustella (Clerck, 1759)
Herminia zelleralis (Wocke, 1850)
Herminie brune

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Herminie brune. Méditerranéo-asiatique. Occupe le sud de l’Europe. France : espèce méridionale migratrice, remonte parfois vers le nord jusqu’en région parisienne. Occupe les parties boisées de chêne pubescent. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII-IX. Chenille sur plantes basses. Certains auteurs classent cette espèce dans le genre Zanclognatha (NT).

I. Répandu dans toute la région mais en général peu commun (G&L 1912). Echiré 11/08/1924 (d’Olbreuse et du Dresnay) - Sainte-Pezenne 17/07/1905 (HG).

II. Chizé 06/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 12/07/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 01/07/1983 (NT) - Niort 18/04/1948 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Herminia zelleralis (Wocke, 1850)
Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygène de la filipendule, Zygène de la spirée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août ; 2 générations au sud des Deux-Sèvres : mai à juin puis de août à septembre. Chenille sur trifolium, spiraea, hieracium. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. La confluence entre les deux macules médianes est fréquente ; celle entre les deux taches externes (v. cytisi Hb.) a été rencontrée à Auzay, le 05/07/1906 (Lucas) ; une ab. confluens, ou la couleur rouge occupe uniformément la plus grande partie du disque des ailes antérieures, est signalée de Dompierre, près La Rochelle, par M. Oberthur (Lép. comp. IV p. 560). Capturé en juin-août, à Angers (Delahaye) ; dans les Deux-Sèvres, en juin-juillet, et à Biarritz, le 06/09/1899 (Gelin). Un exemplaire de 39 mm d’envergure, pris en forêt de Chizé, le 07/07/1901, paraît se rapporter à la grande forme ochsenheimeri Z (Gelin). 1 exemplaire avec les ailes antérieures entièrement rouges, 15/06/1911, à Dompierre, peut être appelé miltosa (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène de la spirée, la Zygène de la filipendule. Répandue dans toute l’Europe. Envergure : 30-38 mm. L’imago est visible en V-IX ; deux générations : V-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Trifolium, Spiraea, Hieracium, Lotus. Elle est visible en V.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Availles-Thouarsais 07/07/1998 (CL), 20/07/1998 (CL) - Cersay 23/05/2008 (CL) - Le Chillou 27/05/1992 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Avertissement concernant les Zygaenidae : la détermination certaine passe par l’étude des genitalias. Il ne s’agit donc que de propositions d’identifications.




lire la suite de l'article : Zygaena filipendulae (Linnaeus, 1758)
Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygène du lotier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur trifolium, onobrychis, hippocredis, astragalus, coronilla. Elle est visible en avril et en mai. Répandu et assez commun sur les coteaux boisés, entre Loire et Gironde. "Nulle part ailleurs que dans les plaines calcaires de l’ouest, loti n’atteint un égal degré de vivacité dans les couleurs et le développement des taches rouges des ailes supérieures. Je donne à cette race le nom de miniaca" (Obth. Lép. comp. fasc. IV, p. 464). Un certain nombre d’exemplaires ont le fond des ailes antérieures jaunâtre, et tendent vers bitorquata Mén. ; d’autres présentent des confluences de taches qui la font ressembler à purpuralis, dont elle se distingue aisément toutefois par la position de sa tache rouge externe, bien plus rapprochée de la marge vers son angle postérieur, lequel atteint même parfois la bordure. Ces exemplaires appartiennent à l’aberration confluens Dz. Jusqu’à plus ample information, nous pensons que les exemplaires attribués à purpuralis dans notre région appartiennent plutôt à cette dernière forme de loti.

Deux-Sèvres : Assez commun en lisière de la forêt de Chizé, bois de Mallet, Bessines, en mai-juin - et ab. voisine de bitorquata. Nombreux exemplaires à taches rouges confluentes (Gelin).

Charente-Maritime : Commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).

Charente : Commun à Angoulême (Dupuy) ; Richemont de Cognac, juin 1907 (Lucas).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Dompierre sur mer, 1 exemplaire ab. Cingulata (Dziurz), 25/05/1921 (Lucas).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Dompierre sur mer. Quelques exemplairessont munis d’un anneau rouge abdomina. Trois exemplaires de l’aberration flava, Obthr., ont été récemment capturés. Plusieurs sujets ont les ailes supérieures entièrement rouges (ab. Miltosa) (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène du Lotier, la Zygène du Fer-à-Cheval. Envergure : 25-35 mm. Largement répandue en Europe. L’imago est visible en V-VI. Chenille sur Trifolium, Onobrychis, Hippocredis, Astragalus, Coronilla, Lotus. Elle est visible en IV-V.

I. Assez commun en lisière de la forêt de Chizé, bois de Mallet, Bessines, en mai-juin 1932 (Gelin) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Chef-Boutonne 16/06/2005 (CL) - Le Chillou 27/07/1994 (CL), 19/06/2005 (CL), 21/06/2009 (CL) - Marnes 05/06/2005 (CL), 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena loti (Denis & Schiffermüller, 1775)
Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Zygène des prés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août (surtout fin juin). Vole dans les prairies, surtout dans celles qui sont sujettes aux inondations. Chenille sur lotus corniculatus, trifolium, hippocrepidis. Elle est visible en avril puis en mai. Répandu et commun partout, ainsi que ses variétés. Les individus ayant les deux taches médianes nettement séparées sont d’ordinaire rattachés à ab. orobi Hb., bien que la fig. d’Hubn. porte un petit point rouge entre la macule externe et la tache cellulaire, tache qui manque ici. Les taches peuvent confluer en deux groupes, ou encore toutes ensemble, ce qui constitue l’ab. minoides Selys. M. Delahaye a pris à Saint-Barthélemy, près d’Angers, 4 ex. de l’ab. sexmaculata Obth., dans laquelle la macule externe est accompagnée en dessous d’un satellite également couleur rouge.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Zygène des prés. Envergure : 28-33 mm. Largement répandue en Europe à l’exception de la Scandinavie et de l’Italie. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Lotus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - Genneton 05/06/2010 (Miteu Martine) - Niort, 14/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Martin d’Entraigues, 06/05/2010 (Conort Nadège) - Sainte-Radegonde, 14/07/2011 (Miteu Martine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Zygaena trifolii (Esper, 1783)
Aleimma loeflingiana (Linnaeus, 1758)
Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 29/05/2008 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 17/05/2008 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 10/05/2008

lire la suite de l'article : Aleimma loeflingiana (Linnaeus, 1758)
Idaea ochrata (Scopoli, 1763)
Phalène ochreuse

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur stellaria media, alsine, myosotis, etc. Elle est visible en mai. Répandu et très commun partout. L’espèce a deux générations au sud de la Loire. Les exemplaires de la seconde génération sont de plus faible taille.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ocreuse. Sud de l’Europe. Présente dans toute la France. Fréquente les sites ouverts. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur diverses plantes basses dont elle mange les feuilles sèches et les pétales : Vicia, Potentilla, Festuca, Rubus...

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Coulon 28/07/1990 (CL) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/06/1998 (CL), 23/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 30/06/2007 (CL) - Niort 26/06/1948 (MG), 23/07/1948 (MG), 08/07/1956 (NT), 16/06/1982 (NT), 10/07/1982 (NT) - Saint-Maxire 03/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 05/07/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Idaea ochrata (Scopoli, 1763)
Depressaria daucella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Ribaud Franck - dépt (84) - 15/07/2009 Observation de Cosson Alain - Perros-Guirec (22) - 25/05/2003

lire la suite de l'article : Depressaria daucella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Laineuse du cerisier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à avril puis de septembre à octobre en deux générations. Chenille sur crataegus, prunus spinosa, salix, betula etc. Elle est visible en juin. Le papillon n’éclôt parfois qu’après deux ans de nymphose. La chenille est abondante sur les haies, dans toute la région, pendant l’été. Quelques papillons éclosent en septembre octobre, mais beaucoup de chysalides hivernent et éclosent entre février et avril ; d’autres enfin n’éclosent qu’au bout de deux ans.

Deux-Sèvres : Des chenilles nombreuses recueillies à Saint-Symphorien et Frontenay le 21/05/1905, des papillons sont éclos du 20 février au 06 mars 1906 ; Niort, 05/03/1908 ; 31/03/1908 ; 25/03/1909 (5 ex.) (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Laineuse du cerisier. L’imago est visible en II-IV puis IX-XII en deux générations. Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Répandue partout en France, mais localisée et rare à l’état adulte. Bois de feuillus, forêts claires, vergers, haies. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Salix, Betula etc, en IV-VI.

I. La chenille est abondante sur les haies, dans toute la région, pendant l’été (G&L 1912). Des chenilles nombreuses recueillies à Saint-Symphorien et Frontenay le 21/05/1905 (HG), des papillons sont éclos du 20 /02 au 06/03 1906 - Niort, 05/03/1908 (HG) - 31/03/1908 (HG) - 5 ex. 25/03/1909 (HG).

II. Cersay 20/03/1987 (CL) - Chauray 15/03/1993 (chenilles) (AG) - Chizé 20/11/1973 (NT) - Genneton 26/06/2010 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 12/12/1971 (NT), 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 30/04/1982 (NT) - Niort 11/02/1956 (NT), 06/03/1957 (NT), 12/03/1965 (NT), 08/04/1965 (NT), 10/04/1965 (NT), 04/03/1982 (NT), 03/03/1983 (NT) – Saint-Pierre à Champ 20/03/1987 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Poecilocampa populi (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys et Daniel Ingremeau - Ciron (36) - 30/04/2014 Observation de Brigitte Seys - St Amand (59) - 26/05/2013 (élevage : imago obtenu) Observation de Mattelart Olivier - Louvain la neuve (Belgique) - 08/06/2010 Observation de Brigitte Seys - St Amand les eaux (59) - 15/05/2010

lire la suite de l'article : Poecilocampa populi (Linnaeus, 1758)
Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Silène
Adulte : Noir, avec une bande discale blanche fractionnée vers l’apex des ailes antérieures. Revers de l’aile postérieure comparable à celui du Sylvandre mais avec une courte fascie post-basale blanchâtre s’étendant de la côte à la cellule. Chenille atteint 35 mm. Gris brunâtre clair, avec une bande dorsale sombre nettement délimitée et des bandes latérales moins foncées. Capsule céphalique portant six bandes sombres très contrastées. Plantes hôtes : Brome dressé, Fétuque des brebis et quelques autres graminées Habitat : Pelouses sèches limitrophes de lisères forestières. Espèce méditerranéenne en extension vers le nord. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération annuelle ; elle visite les fleurs. Les oeufs sont dispersés en vol. La jeune chenille hiverne. La nymphose s’effectue dans une loge souterraine.(Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Heterogynis penella (Hübner, 1819)
Observation de Mr Buquet Christophe - Alpes (04) - 11/06/2004 Observation de Vogel Gérard - St-Nazaire-le-Désert (26) - 20/05/2014 Observation de Mr Pierre Sévin - Puget-Rostang (04) - 09/05/2004
http://perso.wanadoo.fr/photobotani...

lire la suite de l'article : Heterogynis penella (Hübner, 1819)
Zygaena fausta (Linnaeus, 1767)
Observation de Vogel Gérard - Pennes-le-Sec (26) - 25/05/2014 Observation de Le Mao Patrick - Feissons-sur-Salins (73) - 22/06/2009

lire la suite de l'article : Zygaena fausta (Linnaeus, 1767)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Mendiante, Ecaille mendiante
Longueur maximale : 40 mm. Corps brun grisâtre, avec de nombreuses soies brun jaunâtre, regroupées sur des petites verrues sombres. Parfois, une ligne médio-dorsale claire, mal indiquée. Tête d’un brun jaunâtre. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Eilema griseola (Hübner, 1803)
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 29/05/2014 Observation de Vogel Gérard - Stenay (55) - 08/05/2014

lire la suite de l'article : Eilema griseola (Hübner, 1803)
Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Gâte bois

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet (Niort, du 15 juin au 30 juillet). La chenille vit dans le tronc de ulmus, quercus ; elle occasionne le dépérissement des arbres attaqués. Répandu et trop commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cossus gâte bois. Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Période de vol : V-VIII. Espèce univoltine. Mâle : Envergure : 60-75 mm. Femelle : Envergure 75-96 mm. Chenille : atteint 10 cm. Presque glabre, très luisante, brun jaune pâle, avec le dos brun rougeâtre sombre, la tête noire et le bouclier prothoracique marqué de noirâtre. Dans le tissu ligneux de nombreux feuillus, en particulier sur Salix viminalis, S. caprea, Betula pendula, Alnus glutinosa, Pirus communi et, Malus domestica, toute l’année.

I. Répandu et trop commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Courlay 20/07/2008 (Jourdain André) - La Crèche 20/07/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/07/1981 (NT) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 14/07/2007 (CL) - Niort 10/06/1953 (MG), 19/06/1961 (MG), 17/07/1991 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/07/1975 (NT), 10/07/1976 (NT) - Saint-Maixent l’Ecole 12/05/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 25/06/2009 (Vanderschueren Claire) - Thouars 27/06/1950 (MG), 09/07/1964 (MG) - Villiers en Bois 07/07/1972 (MG), 27/06/1975 (NT), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Canephora hirsuta (Poda, 1761)
Psyché du gramen

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet (éclos du 12 juin au 7 juillet). Chenille sur graminées. Elle est visible en mai. Espèce répandue et commune dans toute la région. On rencontre ses fourreaux en grand nombre, mais le papillon se laisse rarement capturer.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Psyché du gramen. Mâle ailé (envergure 20-25 mm), uniformément noir. Femelle aptère, longue de 13 à 20 mm, cylindrique, dépourvue d’yeux et d’antennes, avec les pattes réduites à de minuscules moignons. Toute l’Europe. L’imago est visible en V-VII. Fréquente les bois clairs et les milieux ouverts : l’espèce affectionne les sols sablonneux. La chenille atteint 16 mm de longueur ; jaunâtre, avec la tête et les segments thoraciques ornés de brun. Construit un fourreau où sont mêlés débris de feuilles et de tiges sèches. Fourreau mâle tapissé dans sa partie antérieure de longues pailles divergeant obliquement vers l’arrière, nu dans sa partie postérieure ; fourreau femelle tapissé sur toute sa surface de courts fragments végétaux. Elle se développe sur de nombreux végétaux ligneux et herbacés, notamment sur Crataegus, Rubus fruticosus, Cytisus scoparius, Salvia pratensis et Plantago lanceolata, en IV-V.

I. Espèce répandue et commune dans toute la région (G&L 1912) – Hanc (RL 1983).

II. Niort 08/07/1956 (NT), 05/06/1957 (NT), 03/06/1959 (NT), 30/06/1965 (NT), 14/07/1972 (NT), 22/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Canephora hirsuta (Poda, 1761)
Sterrhopterix fusca (Haworth, 1809)
Psyché hérissée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur quercus, corylus, carpinus. Elle est visible en avril.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Psyché hérissée. Envergure : 16-20 mm. En Europe : des îles Britanniques à l’Europe centrale. L’imago est visible en VI-VII. Femelle aptère. Chenille sur Betula, Populus tremula, Quercus, Carpinus, Corylus, en IV.

II. Boussais 13/06/2009 (CL) - Saint-Georges de Rex 24/06/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sterrhopterix fusca (Haworth, 1809)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience, Cendrée noirâtre
On la rencontre un peu partout en France. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre dans divers milieux, principalement mésophiles, y compris jusqu’en zone urbaine. La chenille, polyphage, se nourrit de diverses plantes basses. Période de vol : Mars à Juin, puis Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Pyramide, Noctuelle du noyer
Elle occupe toute la France. Elle est proche de l’habitus de Amphipyra berbera (la Berbère), ce qui est à l’origine de nombreuses confusions et d’erreurs de détermination (à l’état adulte). Elles possèdent également des moeurs similaires. On la rencontre dans divers milieux forestiers, y compris en zone urbaine. La chenille, polyphage, se développe sur diverses essences dont le chêne, le peuplier, le saule, le charme... Période de vol : Juillet à Octobre. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Amphipyra pyramidea (Linnaeus, 1758)
Archips rosana (Linnaeus, 1758)
Tordeuse du rosier, Tordeuse de l’Aubépine

Description

  • Adulte : 17 à 19 mm d’envergure pour le mâle, 19 à 22 mm pour la femelle. La tête et le thorax sont bruns, l’abdomen gris brunâtre. Les ailes antérieures sont tronquées au sommet, marron clair avec 3 taches obliques mal délimitées, surtout chez la femelle. Les ailes postérieures sont gris brunâtre avec l’apex et les franges orangées (*) .
  • Oeufs : déposés sur les écorces en ooplaques (diamètre jusqu’à 7 mm) comportant de 3 à plus d’une centaine d’oeufs, d’abord verdâtres puis gris brunâtre, imbriqués et recouverts d’une sustance protectrice translucide (*) .
  • Larve : 18 à 22 mm, vert olive pouvant varier selon le régime alimentaire du jaunâtre au violacé ; tête et plaque thoracique brun brillant ; pattes thoraciques brunâtres, pattes abdominales claires avec des crochets brun foncé ; parfois une ligne médio-dorsale d’un vert légèrement plus sombre ; de longues soies argentées issues de petites verrues blanchâtres sont disséminées sur tout le corps (*) .

    Biologie

  • Les chenilles se trouvent sur les Rosacées, principalement le Pommier et le Poirier, plus rarement le Pêcher, le Prunier, le Cognassier, le Rosier (Rosa) ; elles peuvent aussi se développer sur les arbres forestiers : le Bouleau (Betula), l’Erable (Acer), les Platanes (Platanus), les Peupliers (Populus), les Chênes (Quercus), le Tilleul (Tilia), le Frêne (Fraxinus), l’Orme (Ulmus), ainsi que des arbustes et des plantes annuelles ou pluri-annuelles : le Groseillier, le Framboisier, le Noisetier, le Houblon, le Laurier (Laurus), le Troëne (Ligustrum), le Chèvrefeuille (Lonicera), le Myrte (Myrtus), le Lilas (Syringa vulgaris), la Viorne (Viburnum), l’Ortie (Urtica).
  • Adulte : durée de vie, 15 jours. Fécondité moyenne : 100 à 150 oeufs.
  • Oeuf : répartis en 2 à 9 ooplaques et disposés de préférence sur les surfaces lisses des écorces ; ils restent en diapause jusqu’au printemps suivant.
  • Larve : le développement larvaire dure 28 à 55 jours. Les jeunes chenilles pénètrent dans les bourgeons puis rassemblent les jeunes feuilles par des toiles soyeuses. Par la suite, elles enroulent les feuilles en faisant une sorte de cigare (*) et rongent le parenchyme en ne respectant que les nervures ; les pousses terminales sont les plus attaquées. Lorsqu’elles pénètrent à l’intérieur des bourgeons encore fermés, elles incisent le pédoncule au dessous du calice. Au moment de la floraison, elles rongent les étamines et le pistil en reliant les pétales par des fils soyeux ; ce mode d’attaque est surtout fréquent sur le Pommier.
  • Nymphe : durée de développement, 15 à 20 jours.

    Cycle de vie

  • 1 génération par an.
  • L’éclosion a lieu de fin février à début mai selon la température et les régions ; elle est terminée pour les Pommiers de 2e floraison au stade E ; elle s’échelonne sur une longue période selon l’exposition des ooplaques. La nymphose se produit à l’intérieur de feuilles recroquevillées. Les vols sont observés de fin mai à fin juillet. Les oeufs restent en diapause jusqu’au printemps suivant.

    Dégâts

    Les dégâts sont fréquents sur Pommier et Poirier (*) . Les incisions du pédoncule du bourgeon entraînent une chute prématurée des fruits. Par ailleurs, les fruits se trouvant au contact des feuilles sont mordillés assez profondément en mai et juin ce qui a pour résultat un arrêt local de la croissance et des déformations assez accusées (*).

    (Source : http:///www.inra.fr/hyppz/RAVAGEUR)



lire la suite de l'article : Archips rosana (Linnaeus, 1758)
Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Gamma, Lambda

Eurasiatique. Largement répandue en Europe. En France, cette espèce migratrice se rencontre partout. Il semble qu’elle ne soit résidente que dans les régions méridionales aux hivers doux. Elle remonte régulièrement dans le nord du pays, la majeure partie des observations s’effectuant en fin d’été avec l’arrivée de migrants. Euryèce, elle se rencontre jusque dans les villes. Il n’est pas rare de l’observer la journée dans les herbes hautes. La chenille est polyphage. Période de vol : V-IX. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Adulte : 35-40 mm d’envergure. Ailes antérieures chatoyantes, brun grisâtre clair à brun rougeâtre, variées de motifs brun-noir, avec un dessin discal argenté évoquant les lettres grecques lambda ou gamma. Ailes postérieures brun jaunâtre avec la marge nettement plus sombre. Chenille : Atteint 35 mm. Légèrement atténuée dans sa partie antérieure, ne compte que deux paires de fausses pattes (les anales non comprises). Vert pâle, avec de fines lignes dorsales claires et une ligne stigmatale blanche un peu plus épaisse. Tête généralement pourvue d’une strie noire de chaque côté. Plantes hôtes : Sur de nombreuses plantes herbacées appartenant aux familles botaniques les plus diverses, par exemple sur la luzerne cultivée (Medicago sativa), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le chou potager (Brassica oleracea), le Trèfle de prés (Trifolium pratensis), la Carotte sauvage (Daucus carota), la Sauge des prés (Salvia pratensis), et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Avant tout dans les milieux ouverts, mais dans les biotopes les plus divers, y compris dans les régions de culture intensive et jusqu’au cœur des villes. Espèce très banale partout. Biologie : Le Lambda est le plus commun des papillons migrateurs fréquentant l’Europe. L’imago se montre pendant presque toute l’année, présentant un pic d’abondance vers la fin de l’été. L’espèce hiverne d’ordinairement à l’état larvaire, et sans doute occasionnellement sous forme de chrysalide ou d’imago, au moins dans les régions les plus chaudes. Dans les contrées climatiquement moins favorables, elle ne survit pas à l’hiver ; ses effectifs se reconstituent chaque année à l’occasion des flux migratoires. Durant l’été, l’espèce engendre sur place deux ou trois générations successives. L’adulte est actif de nuit comme de jour, butinant activement les fleurs, sur lesquelles il se pose brièvement, ailes entrouvertes et vibrantes, constamment prêt à l’envol immédiat. Les œufs sont déposés isolément à la face inférieure des feuilles. La chenille montre une prédilection pour les plantes cultivées, sur lesquelles elle peut parfois causer des dommages. La nymphose s’effectue dans un cocon blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Le lambda est l’un des plus grands insectes migrateurs de la planète. Régulièrement, il vient en grand nombre des régions chaudes, au printemps et au début de l’été, pour se reproduire au Nord de l’Europe. Cette espèce ne survit pas aux rigueurs des hivers nordiques, chenilles, chrysalides et adultes périssant de froid. Le papillon, actif de jour comme de nuit, butine diverses fleurs dont le trèfle, la bruyère, le buddleia, le cardère et la valérianne (surtout la nuit). Il est attiré par la lumière. Période de vol : Mai à Octobre. (Nature en poche - Larousse)



lire la suite de l'article : Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Brenthis daphne (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nacré de la ronce
Ronce, Violette
Observation de Creuillenet Jean Michel - La Verpillière (38) - 19/05/2012 Observation de Robert Didier - Mailly sur Seille (54) - 12/05/2011 Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Fonterland (36) - 23/04/2011 Observation de Eog Yann - Saint Pierre des Tripiers (48) - 19/06/2010 Observation de Chartrain Christophe Saint-Vaury (23) - 25/05/2010 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 24/05/2009 sur ronce Observation de Villatte Raymond - Nieul (87) - 17/05/2009 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 20/05/2007 et detail (...)

lire la suite de l'article : Brenthis daphne (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cerura vinula (Linnaeus, 1758)
Grande Queue fourchue

Répartition géographique. Toute la France et pratiquement toute l’Europe.

Description. Longueur maximale : 65 mm. Corps épais, avec extrémité postérieure effilée et pourvue de deux processus minces. Tégument vert en grande partie. Une plage dorsale brun pourpré, entourée d’une bordure blanche. Cette plage est élargie au niveau du quatrième segment abdominal et fortement amincie sur le métathorax. Ce dernier avec une protubérance dorsale. Prothorax antérieurement marqué de rouge. Tête brune et noire. D’un brun noirâtre, les jeunes chenilles ont, derrière la tête, une paire de lobes saillants caractéristiques.

Biotopes. Landes, friches, etc.

Cycle biologique. Une seule génération annuelle. Les oeufs sont pondus sur les feuilles, en petits groupes (mai-juin). Ils éclosent au bout d’une dizaine de jours. Les chenilles s’observent de fin juin à début septembre. Lorsqu’on les inquiète, elles prennent une attitude d’intimidation : elles redressent l’avant de leur corps, tout en faisant saillir des filaments rouges à l’extrémité de leurs processus postéro-abdominaux. Elles peuvent également émettre un jet d’acide à l’aide d’une glande située sous le prothorax. Faits de soie et d’écorce mâchée, les cocons sont rigides ; ils se trouvent sur les troncs. Nymphose en septembre. Émergence l’année suivante, en avril-mai, voire en juin. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Cerura vinula (Linnaeus, 1758)
Cosmia trapezina (Linnaeus, 1758)
Trapèze
Répandue dans toute la France. Elle peut localement pulluler certaines années, notamment dans le Nord du pays. En zone méditerranéenne, elle reste assez localisée. Elle affectionne les milieux forestiers, de la ripisylve aux grands massifs et même les parcs urbains. La chenille, polyphage, se nourrit sur divers arbres et arbustes. Période de vol : Juin à Septembre. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Cosmia trapezina (Linnaeus, 1758)
Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Cossus gâte-bois

Adulte : Ailes gris pâle, marbrées de gris sombre et de brun cannelle et finement réticulées de noir.

Chenille : atteint 10 cm. Presque glabre, très luisante, brun jaune pâle, avec le dos brun rougeâtre sombre, la tête noire et le bouclier prothoracique marqué de noirâtre.

Plante – hôte : Dans le tissu ligneux de nombreux feuillus, en particulier sur le Saule marsault, l’Osier commun, le Bouleau verruqueux, l’Aulne glutineux , le Poirier commun et le Pommier cultivé (Salix viminalis, Betula pendula, Alnus glutinosa, Pyrus communi et, Malus domestica).

Habitat : Boisement de préférence modérément humide, notamment forêts alluviales et ourlets boisés rivulaires, mais également parcs et jardins. Espèce encore commune presque partout.

Biologie : Les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur l’écorce de la plante hôte, préférentiellement sur les arbres déjà occupés par d’autres chenilles de Cossus. La plupart du temps, il s’agit d’arbres dépérissant ou déjà morts sur pied. Les chenilles s’attaquent à l’écorce, au phloème, puis avec l’âge, pénètrent profondément dans l’aubier. Elles forent des galeries de section ovalaire, atteignant, à la maturité de la larve environ 2 cm de diamètre. Les chenilles matures exhalent une forte odeur d’acide pyroligneux (vinaigre de bois), qui se dégage également des arbres attaqués. Au terme de leur développement, qui dure de deux à quatre ans, les chenilles observent des comportements variés. Certaines quittent l’arbre nourricier avant l’automne, s’en éloignent pour aller creuser une loge souterraine dans laquelle elles hivernent, puis se nymphosent au printemps suivant. D’autres passent leur dernier hiver dans la galerie, n’entrant en errance de prénymphose qu’au printemps, s’enfouissant comme les précédentes pour le repos nymphal. D’autre, enfin, ne quittent jamais leur plante hôte, ménageant après l’hivernage une loge dans la partie terminale de leur galerie, sous l’orifice de sortie ; elles y tissent un cocon d’environ 6 cm de longueur, dans lequel sont incorporés des fragments ligneux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Présente dans toutes les régions où les principales essences de feuillus et les arbres fruitiers existent, jusqu’à 1500m d’altitude en montagne. Chenilles xylophages se développant dans les troncs des Saules, Peupliers, Chênes, Ormes, Aulnes, Hêtres communs, Bouleau, Frênes, Tilleul, Erables, Charmes, Pommiers…Elles peuvent occasionner des dommages importants. Le cycle larvaire dure trois ans. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 60-75 mm. Ce papillon nocturne, très massif, aux ailes brun ferrugineux, marbré de blanchâtre et de réticulations noires (à l’aile antérieure) est caractéristique. Femelle. Envergure 75-96 mm. Aile plus ample, moins chargée de blanchâtre, abdomen très volumineux. Variation. Les sujets brun noir sont des subnigra Schultz, 1911, ceux qui tirent davantage sur le noir : f. nigra Dietze, 1919. Les exemplaires très clairs appartiennent à la f. albescens Kitt, 1925. Espèces proches. Cossus terebra (Denis & Schiffermüller), à l’aile antérieure plus élancée et à la réticulation plus élaborée. Biologie. Plantes-hôtes : divers feuillus, dont les arbres fruitiers : saules, peupliers, ormes, chênes, aulnes, hêtres, bouleaux, érables, frênes, tilleuls, noyers, pommiers, sorbiers, etc. Les chenilles se développent dans l’écorce, puis dans le bois, en deux à quatre années. Au printemps, certaines chenilles se rencontrent sur le sol à la recherche d’un nouveau tronc. Par leur action, les arbres parasités exhalent une odeur caractéristique d’acide pyroligneux. La nymphose a lieu dans la galerie larvaire ou dans le sol. Bois, vergers, jusqu’à 1500m en montagne. Vient peu à la lumière. Période d’apparition. Fin mai- juillet. Distribution. De l’Europe au Japon ; Afrique du Nord. Pratiquement toute l’Europe. En France, partout, mais se raréfie près des agglomérations. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Hibernie défeuillante
Cette espèce très variable a une couleur qui va du chamois clair à bandes brunes au brun foncé uniforme. Brun clair avec des points noirs sur l’abdomen, la femelle est dépourvue d’ailes ; on la trouve parfois sur les troncs en soirée. Les adultes éclosent en fin d’automne et volent durant les nuits clémentes jusqu’à la fin de l’année. Peuple les bois de feuillus, les haies et les vergers où la chenille peut occasionner des dégâts. Période de vol : Septembre à Décembre. (Nature en poche - Larousse) Longueur maximale : 32 mm. Corps roux ou brun jaunâtres avec, de chaque côté, une ligne longitudinale noirâtre placée au-dessus des stigmates. Sous cette ligne, les flancs sont jaunes ou ocre avec parfois des zones rousses autour des stigmates. Tête échancrée, de couleur brun rougeâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Cul brun

Adulte : Ailes antérieures blanc satiné, avec parfois des petits points noirs bien nets près du tornus. Extrémité de l’abdomen fauve ferrugineux, garnie chez la femelle d’une bourre de poils.

Chenille : Atteint 45 mm. Brun grisâtre marbrée de plus clair, avec une rangée subdorsale de stries blanches sur chaque flanc, pourvue sur les segments 9 et 10 d’une verrue médio-dorsale infundibuliforme d’un rouge orangé éclatant.

Plantes hôtes : Sur divers arbres et arbustes feuillus, avant tout sur le Charme commun (Carpinus betulus), le Poirier commun (Pyrus communis), le Pommier cultivé (Malus domestica), l’Aubépine à un style (Crataegus monogyna), le Prunellier (Prunus spinosa) et le Chêne pédonculé (Quercus robur).

Habitat : Essentiellement le long des allées forestières, des alignements d’arbres et dans les vergers sur prairies à litière. Naguère très largement répandu et commun partout ; tend aujourd’hui à se raréfier.

Biologie : L’adulte, de mœurs nocturnes, vole au cours d’une unique génération. Inquiété, il simule la mort en adoptant une posture cataleptique singulière : pattes étroitement appliquées contre le corps, aile refermées, il se laisse tomber sur le côté tout en arquant son abdomen vers le bas, mettant en évidence son épaisse bourre anale, dont les poils renferment une substance toxique. Les œufs sont déposés sous forme d’ooplaques allongées sur les rameaux de la plante hôte ; la femelle les recouvre d’un épais feutrage issu de sa bourre anale. Les chenilles mènent une existence grégaire, confectionnant à l’extrémité d’un rameau un nid communautaire de 5 à 10 cm de longueur, à l’abri duquel elles hivernent, longues d’environ 4 mm. Dès les premières douceurs printanières, elles se chauffent au soleil à la surface de celui-ci, rongeant à l’occasion les bourgeons. Après le débourrement de ces derniers, elles achèvent rapidement leur croissance, retournant invariablement dans leur nid après chaque prise de nourriture. La chenille est pourvue de poils urticants, qui peuvent provoquer sur l’épiderme humain de vives réactions inflammatoires, cependant moins lourdes de conséquences que celles occasionnées par les poils des chenilles processionnaires. Ses verrues dorsales infundibuliformes sont aussi le siège d’une sécrétion qu’elle répand avec sa tête sur tout son corps, et dont la fonction, peut-être répulsive, n’est pas connue avec certitude. La nymphose s’effectue, isolément ou par petits groupes, dans un cocon jaunâtre tissé sur un rameau de la plante hôte. L’espèce connaît occasionnellement des pullulations massives, au cours desquelles elles peuvent se montrer dommageable, en particulier dans les vergers Ces gradations du Cul-brun sont régulées naturellement par le cortège parasitaire, les prédateurs et les maladies. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Répandue dans toute l’Europe. Présente partout en France. Les imagos affectionnent tout particulièrement les haies buissonnantes, les friches ainsi que les vergers en terrain bocager, jusqu’à 1000 m d’altitude. Les œufs sont protégés par les poils urticants provenant de la touffe annale, velue et colorée de la femelle. Les chenilles vivent en société et hivernent ; elles se développent sur diverses essences qu’elles peuvent totalement défolier. Période de vol : VI-VII. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France). (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Les oeufs sont protégés par des poils urticants provenant de la touffe anale velue et colorée de la femelle. Les chenilles vivent en société et hivernent ; elles se développent sur diverses essences telles que chênes, prunelliers, églantiers, arbres fruitiers, qu’elles peuvent entièrement défolier. Imago de Juillet à Août. (Guide des papillons nocturnes de France)



lire la suite de l'article : Euproctis chrysorrhoea (Linnaeus, 1758)
Euproctis similis (Fuessly, 1775)
Cul doré

Description. Longueur maximale 40 mm. Corps noir avec des soies noires et grises issues de petites verrues. Une double ligne médio-dorsale, d’un rouge orangé vif. Deux rangées latéro-dorsales de taches blanches, formées de touffes de poils ras. Flancs marqués, sous les stigmates, d’une ligne longitudinale d’un rouge terne. Tête noire, avec un dessin blanchâtre, en forme de "V".

Biotopes. Haies, bois et broussailles.

Cycle biologique. Généralement, un génération par an. Les pontes se trouvent sous les feuilles (juillet) ; chacune d’elles comprend de nombreux oeufs, recouverts par des poils abdominaux de l’imago femelle. La vie larvaire s’étend d’Août à mai, avec une période d’hibernation (pendant celle-ci, les chenilles restent cachées dans de petites poches de soie). La nymphose a lieu dans le feuillage de la plante-hôte. De couleur brune, les cocons incorporent des soies larvaires. Émergence en juillet.

(Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Euproctis similis (Fuessly, 1775)
Hyles euphorbiae (Linnaeus, 1758)
Sphinx de l’euphorbe
Euphorbes
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Montpellier (34) - 07/11/2013 Observation de Michel Clere - Aveyron (12) - 12/07/2012 Observation de Bertrand Fabienne - Massif des Dentelles de Montmirail (84) - 27/09/2010 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 29/06/2010 Observation de Laetitia et Jérôme Varillon - Col de la Colombiére (74) - 19/08/2010 Observation de Vigny Sébastien - Sommet du Salève (74) - 12/09/2009 Observation de Manzini Mélina et Lucie - Grand-Muveran (Suisse) - 05/09/2009 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 17/08/2009 Plateau des Glières (74) - (...)

lire la suite de l'article : Hyles euphorbiae (Linnaeus, 1758)
Lasiocampa trifolii (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bombyx du Trèfle
Adulte : Ailes antérieures du mâle brun rougeâtre ou beige grisâtre avec une ligne postmédiane jaunâtre, sinueuse en S aplati, et un point discoïdal blanc cerné de foncé. Chez la femelle la ligne claire peut être vestigiale ou au contraire foncée. Plante – hôte : sur une grande variété de plantes basses, en particulier les papilionacées, notamment : Bugrane épineuse, Trèfle rampant, Sainfoin, Gesse des prés, Luzerne, Genêt à balais ; mais entre autres aussi la Bruyère commune et nombreuses graminées : Canche bleue Chenille : atteint 75 mm. Couleur fondamentale gris sombre presque entièrement dissimulée par une épaisse et longue pilosité jaune ochracé et blanchâtre. Capsule céphalique roux ferrugineux, maculée de noir et de jaune. Habitat : milieux secs herbacés, largement répandu mais en forte régression dans de nombreuses régions. Biologie : La femelle ne fixe pas ses œufs sur les végétaux, mais les disperse en vol sur le sol. Selon les régions, les œufs libèrent les chenilles soit en automne, soit au printemps, après hivernage les chenilles observent des mœurs très discrètes, dissimulées au plus profond de la végétation, mais grimpent parfois au sommet des hautes graminées pour se chauffer au soleil. Elles se laissent tomber à la moindre secousse et s’enroulent sur elles-mêmes. Il convient d’éviter de les manipuler car elles sont pourvues, comme celles de quelques autres espèces apparentées, de poils urticants. La nymphose s’effectue dans un cocon brun, assez résistant, de consistance parcheminée. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Lasiocampa trifolii (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lithosia quadra (Linnaeus, 1758)
Lithosie quadrille, la jaune à quatre points

Adulte : Présente un fort dimorphisme sexuel. Mâle avec les ailes antérieures grises, teintées de jaune à la base, et ourlées de noir bleuté à la naissance du bord costal. Femelle avec les ailes antérieures jaunes à blanc jaunâtre, ornées de deux gros points noir bleuâtre. Chenille : Atteint 28 mm. Gris noirâtre, marbré de plus clair, avec le dos blanchâtre, parcouru d’étroites lignes longitudinales grises, pourvu de grosses verrues punctiformes rouges et marqué d’une tache sombre, arrondie, sur chacun des segments 3, 7 et 11. Plantes hôtes : Sur la Xanthorie des murailles (Xanthoria parietina) et divers autres lichens. Habitat : Dans les endroits boisés, plus rarement dans les milieux ouverts. Espèce largement répandue, mais généralement peu commune. Biologie : L’adulte, de moeurs nocturnes, vole au cours d’une unique génération. Les œufs sont déposés par groupes de vingt à cinquante unités à la face inférieure des feuilles. La chenille vit aux dépens des lichens sur les feuillus ou les résineux ; mature, elle se nourrit également de feuilles. Elle hiverne, longue de 4 à 5 mm, à l’abri de l’écorce, où se déroule ultérieurement la nymphose, dans un cocon lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Elle possède une vaste répartition allant de la péninsule Ibérique à l’Asie orientale. En France, elle est répandue sur tout le territoire, Corse comprise. Vole dans tous les milieux et n’est pas rare en ville. La chenille se nourrit des lichens des arbres, puis, après avoir hiverné, en attaque les feuilles. Dimorphisme sexuel important. Vol : VI-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 35-43 mm. Aile antérieure jaune orangé à la base, avec une ombre noire à la côte, gris-beige clair dans l’aire médiane, gris brunâtre clair dans le tiers distal. Postérieure jaune clair, assombrie à la côte. Abdomen orange. Femelle. Envergure : 35-62 mm. Aile antérieure d’un beau jaune citron, plus ou moins pâle, avec un gros point noir à la côte et un plus petit (parfois aussi gros) vers le bord interne, les deux dans l’aire médiane. Postérieure jaune clair. Variation. Mâle : aire discale non assombrie : f. luteomarginata Lambillion, 1906. Aile antérieure envahit de gris noirâtre, sur près du tiers de sa longueur : f. seminigra Dufay, 1954. Femelle : aile antérieure avec un seul point noir : f.unipunctata Spuler, 1910 ; sans points noirs distincts : f. impuctata Spuler, 1910 ; points noirs réunis en une ligne transversale : f. confluens Dumont, 1903. Espèce proche : aucune. Biologie. Chenille sur lichens (dont Peltigera canina) des troncs et des branches de chênes et autres arbres. Lieux boisés et leurs abords immédiats. Jusqu’en moyenne montagne où il peut abonder. Période d’apparition. Fin juin-août. Distribution. De l’Europe au Japon. En Europe, de l’Irlande et de l’Angleterre (où il est migrateur) aux Balkans. En France partout, mais s’est raréfié près des villes ; présent en Corse. Statut. Assez commun (abondant parfois localement). (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Lithosia quadra (Linnaeus, 1758)
Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Bombyx disparate, Disparate, Spongieuse
Partout en France, très commune, elle pullule certaines années. Hôte des bois et vergers à basse altitude. Les chenilles sont urticantes et se développent principalement sur divers chênes, mais aussi sur les arbres fruitiers, occasionnant quelquefois de sérieux dégâts. Imago en Juillet et Août. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Lymantria dispar (Linnaeus, 1758)
Malacosoma castrensis (Linnaeus, 1758)
Livrée des prés
Presque partout en France, sauf sur l’ouest, essentiellement sur sol calcaire. Souvent localisée, elle Habite les prairies ensoleillées à végétation herbacée jusqu’à 2000 mètres d’altitude. La chenille, polyphage, vit sur de nombreuses plantes basses. Le dimorphisme sexuel est accusé.(Guide des papillons nocturnes de France - Roland Robineau - Editions Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Malacosoma castrensis (Linnaeus, 1758)
Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mélitée du plantain

CHENILLE. Atteint 25 mm de longueur. Noire, avec des épines concolores, des rangées transversales de points blancs et la tête rouge.

HABITAT. Avant tout dans les milieux ouverts particulièrement chauds et secs, en particulier sur les pelouses calcaricoles, les prairies maigres ensoleillées, les lieux incultes et les orées forestières. Jadis l’une des Mélitées les plus banales, de nos jours en forte régression dans une grande partie de l’Europe non montagneuse. En France, en recul significatif dans la moitié nord et dans l’ouest du pays.

BIOLOGIE. L’adulte, thermophile, aime à se chauffer sur le sol nu. Les oeufs sont déposés en amas de plusieurs couches à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les chenilles vivent dans un nid soyeux communautaire dans lequel elles hivernent à mi-taille. Elles se dispersent au printemps, atteignent toute leur taille en avril et se nymphosent en mai à l’abri d’un réseau soyeux lâche, à proximité du sol. La chrysalide, succincte, grise, porte de nombreuses protubérances dorsales claires. Selon les régions, l’espèce donne une ou deux générations annuelles.

(Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Melitaea cinxia (Linnaeus, 1758)
Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Sphinx du tilleul

Le sphinx du tilleul peut se rencontrer en milieu urbanisé, surtout là où des tilleuls ont été plantés. Peuple les jardins, les haies, les avenues bordées d’arbres, les parcs et les bois de feuillus. Vol : Mai-Juin. (Nature en poche - Larousse)

Longueur maximale : 60 mm. Corps vert, finement moucheté de blanc jaunâtre et orné, de chaque côté, de sept stries obliques essentiellement jaunes. Stigmates cerclés de rouge. Scolus du huitième segment abdominal dorsalement marqué de bleu et ventralement teinté de jaune et de rouge purpurin. Ecusson anal jaune et brun pourpré, avec des aspérités bien nettes. Capsule céphalique triangulaire, verte avec des raies blanches. Avant de se nymphoser, la chenille change de couleur et devient brun pourpré. (guide des chenilles d’Europe)

CHENILLE. Atteint 60 mm de longueur. Vert lumineux, avec sept stries obliques jaunes, souvent maculées de rouge, sur les flancs ; corne bleue ou verdâtre, avec la face inférieure maculée de jaune et de rouge.

La chenille se nourrit surtout la nuit. Au terme de son développement, elle prend une couleur rose violâtre, sur laquelle tranche sa corne, d’un bleu lumineux, puis descend au sol. Lors de l’errance de prénymphose, on l’observe souvent à terre, recherchant l’abri adéquat pour la métamorphose. La nymphose s’effectue à faible profondeur dans une loge souterraine dont les parois sont tapissées d’un léger réseau soyeux. Occasionnellement, elle peut avoir lieu dans les fissures de l’écorce. La chrysalide hiverne, mais libère parfois l’imago dès l’été ; dans ce cas, l’espèce donne une seconde génération. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Grande tortue

Atteint 45 mm de longueur. Gris sombre, avec une bande dorsale,des bandes latérales et des épines roux ferrugineux Guide nature "Quel est donc ce papillon ?" Nathan

Ce papillon actif vole rapidement. Si on peut le voir prendre le soleil au sol ou sur un tronc, il est souvent difficile à observer de près, car il préfère les frondaisons. Le recto des ailes orange est orné de taches noires quadrangulaires, et un examen attentif de l’aile postérieure révèle la présence de lunules bleues le long de la marge noire. Le verso marbré de brun fuligineux camoufle le papillon lorsqu’il se pose sur un tronc les ailes repliées. Toujours sur le revers, uns bande bleue peu nette longe la marge des ailes. La grande tortue pompe souvent le miellat et la sève des arbres. Affectionne les haies, les bois clairs et le bord des champs, jusqu’à 2000 m, surtout là où croissent des ormes. Vol : Juin à Août, puis après hivernage en Mars-Avril. (Nature en poche - Larousse)

Adulte : 50-55 mm. Même livrée que la petite tortue (3497), mais fond d’un fauve plus terne, absence de lunules bleues aux ailes antérieures et tache noire basilaire réduite aux ailes postérieures, envergure nettement supérieure.

Plante – hôte : Essentiellement sur le Saule marsault, mais aussi sur le Peuplier tremble, le pommier cultivé, le poirier commun et sur diverses autres essences feuillues.

Chenille : Atteint 45 mm. Gris sombre avec une bande dorsale, des bandes latérales et des épines roux ferrugineux.

Habitat : Dans les clairs bois et le long des orées forestières, sur les pelouses sèches en voie d’embroussaillement et dans les vergers. En déclin significatif dans le nord et ça et là dans d’autres régions.

Biologie : L’adulte visite assez rarement les fleurs, si ce n’est au printemps, celles des Saules ; en revanche, il est attiré par les écoulements de sève des arbres blessés. La ponte se présente comme celle du Morio (œufs déposés par groupe de 100 à 200 unités alignés en longs manchons sur les rameaux d’environ 5mm de diamètre de la plante nourricière) et les chenilles se comportent de la même manière (existence communautaire et dispersion après la dernière mue), mais quittent toujours les rameaux avant de les avoir entièrement défeuillés. Selon les régions l’espèce donne 1 ou 2 générations ; elle hiverne à l’état imagal. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Phalène brumeuse

Proche de O. fagata (la Cheimatobie du hêtre), mais mâle plus petit et plus foncé, la femelle possède des ailes rudimentaires plus petites que celles de O. fagata ; elle peut parfois être abondante sur les branches. Elle se rencontre souvent communément dans les bois de feuillus, les bocages et même les milieux urbanisés. La chenille se développe en Mai-Juin sur de très nombreux arbres et arbustes. Hiverne au stade de l’œuf. Période de vol : Novembre à Février. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

Chenille. Atteint 20 mm de longueur. Vert jaunâtre pâle avec des bandes longitudinales blanchâtres. Plantes hôtes. Sur de nombreux arbres et arbustes feuillus (une cinquantaine de plantes hôtes attestées), entre autres sur le Coudrier noisetier (Corylus avellana), le Pommier cultivé (Malus domestica), le Prunellier (Prunus spinosa), le Tilleul d’hiver (Tilia cordata) et le Saule marsault (Salix caprea). Habitat. Forêts et milieux ouverts. Espèce très commune partout. Biologie. L’espèce ne donne qu’une génération annuelle ; lors de pullulations massives, elle peut être dommageable aux cultures fruitières. L’adulte, de mœurs nocturnes, n’émerge d’ordinaire qu’après les premières gelées. L’œuf hiverne. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan)



lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Etoilée
Longueur maximale : 35 mm. Corps gris foncé, avec des verrues rougeâtres portant de longues soies blanc grisâtre. Sur chacun des quatre premiers segments abdominaux, une brosse dorsale constituée de poils bruns, jaunes ou ocre clair. Prothorax pourvu d’une paire de longs pinceaux noirs, dirigés vers l’avant ; En outre, deux petits pinceaux latéraux noirs, sur le deuxième segment abdominal. Flancs montrant, au niveau des stigmates, une ligne longitudinale blanche, discontinue. Tête d’un noir luisant. Les soies de cette chenille sont urticantes. (le guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique
Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et la France, où elle est souvent commune. Hygrophile, elle se rencontre dans les milieux forestiers, les clairières et les prairies avoisinantes, s’observant jusqu’en haute montagne dans les pelouses. Comme de nombreuses espèces printanières, elle visite au crépuscule et en soirée les chatons des saules (notamment ceux du saule Marsault). La chenille, polyphage, se nourrit sur divers arbres et arbustes, mais aussi sur des plantes herbacées. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon, Grand porte-queue

Adulte : 50-75 mm d’envergure. Ailes jaune clair à jaune foncé, chargées de motifs noirs complexes, les ailes postérieures caudées, avec une bande postmédiane de taches bleues et un ocelle anal rouge vif, surmonté de bleu et cerclé de noir.

Chenille : Atteint 45 mm de longueur. Glabre, lisse, vert clair, annelée de noir et également ponctuée de rouge orangé.

Plantes hôtes : Sur diverses Ombellifères (Apiacées), par exemple sur le Boucage saxifrage, le Fenouil commun, le Panais cultivé, le Peucédan des marais, la Carotte sauvage et le Fenouil des Alpes ; en outre sur la Rue fétide qui, appartenant à la famille des Rutacées, témoigne de liens trophiques très éloignés des précédents.

Habitat : Milieux découverts et ensoleillés les plus variés : bermes fleuries des chemins, pelouses sèches, jardins… Généralement assez commun.

Biologie : L’espèce donne deux générations, et même trois dans les régions les plus méridionales. L’adulte montre le même comportement de rassemblement sommital que le Flambé. Inquiétée la chenille évagine de son thorax un organe charnu et fourchu, jaune orangé, dit osmétérium, exhalant une odeur fétide d’acide butyrique. La nymphose s’effectue contre une tige ou sous une pierre. La chrysalide succincte, verte ou gris brunâtre, présente les mêmes particularités biologiques que celle du flambé. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Facilement identifiable par son apparence éclatante. Vol rapide et agile. Seule confusion possible : le porte queue de Corse. Peu de dimorphisme sexuel : la femelle est plus grande et ses ailes sont moins anguleuses. Envergure 64-100 mm ; vole : avril à août.

Le machaon est présent dans toute l’Europe mais semble se raréfier en Europe centrale. Cette espèce possède une vaste aire de répartition couvrant pratiquement tout l’hémisphère nord tempéré. Plus de cent sous-espèces ont été décrites. Envergure : jusqu’à 90 mm.

• Période de vol : mars à fin septembre, de une à trois générations en fonction de la latitude. • Habitat : prairies fleuries, au moins jusqu’à 1 800 m. • Plantes-hôtes : fenouil, diverses Ombellifères, Citrus • Une, deux ou trois générations par an selon les régions. Les œufs sont pondus isolément (mai-juin ; fin de l’été) sur les feuilles de la plante nourricière (ombellifères, régulièrement dans les feuilles de carottes et de fenouil dans les jardins sans insecticides). L’éclosion s’effectue environ une semaine après la ponte. Le développement larvaire dure à peu près un mois. Les chenilles ont une activité diurne. Quand on les inquiète, elles font saillir leur osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs) voir cliché. Les chrysalides sont entourées d’une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l’hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s’observer de mars à septembre.



lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou
Longueur maximale : 40 mm. Corps vert clair ou grisâtre. De nombreuses taches noires, mieux développées dans la région dorsale que sur les parties latéro-ventrales. Une ligne médio-dorsale jaunâtre et une paire de bandes latérales de la même couleur. Tête mêlée de noir et de vert grisâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Rieuse, Moqueuse, Tête rouge

Chenille : atteint 35mm de longueur. Verdâtre ou jaunâtre plus ou moins clair ; chaque segment pourvu d’une rangée transversale de points noirs et blancs, qui peuvent partiellement ou totalement faire défaut chez les sujets très pâles.

Biologie : univoltine. L’espèce ne donne qu’une génération annuelle d’apparition très précoce. Les oeufs sont déposés isolément sur les bourgeons en cours de débourrement, soigneusement dissimulés entre les écailles de ceux-ci. La chenille active uniquement la nuit, confectionne un abri au moyen de deux feuilles de chêne assemblées avec de la soie, dans lequel elle se dissimule durant la journée. Selon la litérature elle serait en partie carnassière, dévorant ses congénères, ainsi que les chenilles d’autres espèces, notamment dans les récipients d’élevage trop exigus. Selon certains auteurs, la nymphose s’effectue dans un cocon tissé entre quelques feuilles, tombant au sol avec ces dernières en automne ; selon d’autres sources, elle se déroulerait au sol ou sous terre. La chrysalide hiverne. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Période de vol : III-V



lire la suite de l'article : Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Eurasiatique. Espèce à vaste distribution géographique recouvrant la majeure partie de l’Europe. Répandue partout en France. Elle fréquente principalement les landes collinéennes, les coteaux ensoleillés, les orées forestières jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Alpes. Les chenilles sont polyphages sur Calluna, Erica, Crataegus, Rubus, Prunus, Fraxinus, Salix, Betula, etc. Attirés par les phéromones, les mâles volent rapidement le jour à la recherche des femelles qui restent dissimulées dans la végétation et ne volent que la nuit. Dimorphisme sexuel important. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Robineau Roland)

lire la suite de l'article : Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Saturnia pyri (Denis & Schiffermüller, 1775)
Grand Paon de Nuit

Espèce assez répandue en Europe méridionale et dans le Sud de l’Europe moyenne. Assez commune en France, mais absente du Nord. Longueur maximale : 120 mm. Corps d’un vert jaunâtre vif. Dorsalement et latéralement, des tubercules saillants, en grande partie bleus et munis de grandes soies noires. De chaque côté de l’abdomen, sous les stigmates, une ligne longitudinale de couleur blanchâtre. Pattes brunes. Ecusson anal brun, ainsi qu’une partie des fausses pattes anales. Tête verte avec un dessin noir en forme de "V". Les jeunes chenilles sont noires avec des tubercules rouges. (guide des chenilles d’Europe)

Répandue presque partout dans la moitié sud de la France, beaucoup plus rare vers le Nord où sa présence est sporadique. Semble en voie de régression dans plusieurs régions comme le Bassin parisien, par exemple. Fréquente les espaces arborés, les parcs et les jardins, les vallons à végétation arbustive où sa chenille se nourrit de différents feuillus (Aulne, Peuplier, Saule, Frêne) et arbres fruitiers. Les adultes volent jusqu’à l’altitude de 1800 m dans les Alpes ; leur vol est crépusculaire et nocturne. Les mâles sont fortement attirés par les phéromones émises par les femelles. Période de vol : Avril à Juin. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)



lire la suite de l'article : Saturnia pyri (Denis & Schiffermüller, 1775)
Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Brèche, Cucullie du bouillon-blanc
Longueur maximale : 50 mm. Tégument blanc verdâtre à vert bleuté clair. Dorsalement, des bandes transversales jaunes avec des dessins noirs caractéristiques. Flancs ornés. eux aussi, de tâches noires et jaunes. Tête jaune, mouchetée de noir. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Yponomeuta malinellus (Zeller, 1838)
Yponomeute du pommier
Observation de Hèm Daniel - Saint-Saturnin-lès-Apt (84) - 03/07/2010 Observation de Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 30/05/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 29/05/2008 - cocons Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 22/05/2008 - chenilles à terme Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 18/05/2008 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 28/05/2007 - Cocons Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 28/05/2007 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - (...)

lire la suite de l'article : Yponomeuta malinellus (Zeller, 1838)
Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Yponomeute du fusain
Pommier, Fusain
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Javaugues (43) - mises en élevage sur fusain Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 18/04/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 04/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 09/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 13/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 22/05/2012 - chenilles en élevage Observation de M. (...)

lire la suite de l'article : Yponomeuta padella (Linnaeus, 1758)
Ypsolopha nemorella (Linnaeus, 1758)
Observation de Villatte Raymond - Magnac Bourg (87) - 27/04/2013 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 18/05/2013 (élevage réussi) Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 21/04/2007 sur chèvrefeuille des bois

lire la suite de l'article : Ypsolopha nemorella (Linnaeus, 1758)
Aphantopus hyperantus (Linnaeus, 1758)
Tristan

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Sur les feuillages, dans les sous-bois des forêts. Chenille sur poa annua, milium effusum, etc. Elle est visible en mai. Répandu dans toute la région, commun au sud de la Loire.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tristan. Espèce répandue en Europe tempérée. Répandue dans toute la France. Fréquente les lisières et clairières herbeuses des bois, landes et haies. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Poa, Rumex acetosella.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Chizé 14/07/1972 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 17/06/1959 (MG), 29/06/1960 (MG), 14/07/1970 (NT), 01/07/1971 (NT), 15/07/1972 (NT), 24/06/1988 (CL), 01/07/1994 (CL), 27/07/1994 (CL), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aphantopus hyperantus (Linnaeus, 1758)
Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Gazé, Piéride de l’aubépine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur crataegus, prunus spinosa et autres arbres à noyaux. La chenille est visible de avril à mai. Habite toute la région et est plus ou moins abondant selon les années.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gazé, La Piéride de l’aubépine. Répandue dans une grande partie de l’Europe, localement en déclin. En France, disparue du nord-ouest, partout ailleurs. L’imago est visible en V-VI. Prairies, champs cultivés. Le papillon suce les fleurs des scabieuses et des chardons. La chenille vit sur Crataegus, Prunus spinosa et autres arbres à noyaux, en IV-V.

I. Habite toute la région. Plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Caunay (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Genneton 05/06/2010 (Miteu Martine) – Moutiers sous Argenton 15/06/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 20/06/1992 (AG), 12/06/1995 (AG) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG), 09/05/1948 (MG), 30/05/1948 (MG), 30/05/1959 (MG), 13/06/1959 (MG), 14/05/1960 (MG), 30/05/1981 (NT), 23/06/1983 (NT) – Voultegon 19/04/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aporia crataegi (Linnaeus, 1758)
Arethusana arethusa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mercure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Bois secs, coteaux, dunes. Se pose à terre. Chenille dans les sommités desséchées de festuca. Elle est visible en mai. Répandu dans les terrains calcaires de toute la région. La forme dentata Stgr. (ailes postérieures portant en dessous des nervures écrites en blanc sur le fond, et une ligne blanchâtre dentée dans la marge) est, d’après M. Oberthur, la forme spéciale des environs de Bordeaux, Dax, Biarritz et le littoral espagnol.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce en forte régression, rare et localisée)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Mercure. Espèce localisée mais abondante dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique, d’Allemagne et de Suisse. En France, répandue un peu partout mais surtout dans le Midi et en Bourgogne, plus rare ailleurs. Fréquente les pelouses sèches et les landes ouvertes. Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur Festuca.

I. Répandu dans les terrains calcaires de toute la région (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL), 26/08/2001 (CL) - Niort 31/08/1972 (NT) - Saint-Maxire 16/08/1959 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Arethusana arethusa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Speyeria aglaja (Linnaeus, 1758)
Grand Nacré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Bois, vallées boisées ; recherche les fleurs de chardons. Chenille sur viola tricolor et canina. Elle est visible en mai. Répandu partout ; plus ou moins commun selon les années et les localités. Espèce peu variable.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

JPEG


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand nacré. Espèce répandue dans toute l’Europe. En France, répandue partout sauf dans l’ouest. Fréquente les prairies, les clairières et lisières des bois et forêts, les landes, les tourbières. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur Viola.

I. Répandu partout, plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Niort 26/06/1993 (CL) - Villiers en Bois 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 25/06/1968 (NT), 30/06/1968 (NT), 27/07/1987 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Speyeria aglaja (Linnaeus, 1758)
Argynnis paphia (Linnaeus, 1758)
Tabac d’Espagne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Bords des bois, haies ; sur les ronces en fleurs. Chenille sur viola crataegus. Elle est visible de mai à juin. Répandu et commun dans la région. La forme mélanisante et verdâtre de la femelle, variation valesina Esp., avec taches blanches et non fauves, n’est indiquée que dans un petit nombre de localités, sans doute par erreur pour quelques unes.

Charente : Variation Valesina, 2 exemplaires pris en juillet, forêt de la Braconne (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tabac d’Espagne. Espèce largement répandue dans toute l’Europe, éteinte aux Pays-Bas. Répandue dans toute la France. Fréquente les clairières et les lisières des bois et forêts. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Boësse 27/06/2011 (Courtin Bernard) - Chanteloup 03/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chizé 01/07/1971 (NT), 14/07/1971 (NT) - Coulonges-Thouarsais 28/07/2010 (Meyer Daniel) - Genneton 20/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 02/07/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/06/1959 (MG), 02/07/1960 (MG) - Marigny 14/07/2003 (AG) – Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Villiers en Bois 02/07/1955 (MG), 14/07/1955 (MG), 20/07/1955 (MG), 02/07/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 02/07/1960 (NT), 14/07/1960 (NT), 30/06/1968 (NT), 05/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Argynnis paphia (Linnaeus, 1758)
Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Silène

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Bords des chemins, pelouses sèches, coteaux rocailleux. Se pose à terre. Chenille sur anthoxanthum odoratum, lolium, bromus. Elle est visible de mai à juin. Circe est assez commun dans la partie de la région située au sud de la vallée de la Loire. La forme prise à Auzay, et qui ne paraît pas différente des autres exemplaires provenant de l’ouest océanique, a les deux premières taches blanches nettement dentées, et M. Fruhstorfer l’a appelée v. maga (Entom. Zeits. Stuttgart, mars 1909). 1 exemplaire pris le 30 juillet 1909 au Peu de Saint-Martin de Bernegoue (79) porte, sur la tache blanche placée entre les nervures médiane et sous-médiane un point noir bien marqué, mais non répété en dessous (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Silène. Sud et centre de l’Europe. En France, espèce commune dans le Midi, semble en progression vers le nord. Fréquente les bois clairs, les landes et pelouses sèches arborées ou buissonneuses. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Lolium, Bromus.

I. Répandu et assez commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/07/2011 (Debordes Laurent) - Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 17/06/1979 (CL) - François 02/07/1949 (MG) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Marnes 19/06/2005 (CL) - Niort 19/07/1947 (MG), 06/07/1950 (MG), 12/07/1956 (MG), 18/07/1956 (MG), 15/07/1964 (MG), 22/07/1980 (NT) - Pressigny 20/06/2009 (CL) - Saint-Symphorien 15/08/1921 (MG) - Villiers en Bois 06/07/1947 (MG), 19/07/1948 (MG), 19/08/1950 (MG), 14/07/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Brintesia circe (Fabricius, 1775)
Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Souci

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Champs cultivés, luzernes, dunes pourvues de plantes fleuries. Chenille sur trifolium, cytisus, onobrychis sativa, medicago, vicia, lotus. Elle est visible en mais puis en juillet et septembre. Répandu et commun dans toute la région. La forme pâle helice Hb. et la forme helicina Obth., intermédiaire entre cette dernière et le type de couleur safranée, ont été rencontrées ça et là avec ce dernier.

Deux-Sèvres : var. helice, rencontrée en petit nombre à François et à Souché. Un exemplaire d’helicina "de la plus grande fraîcheur" trouvé au Bourdet, le 20/09/1908 (Gelin) a été mentionné par M. Obth. (Lépidopt. comp., fasc. III, p. 174.

Charente- Maritime : Les v. femelle helicina Obth. et helice Hb., ont été observées dans les dunes de la Grande côte de Royan en août 1908. Elles y formaient environ 1/100 de l’ensemble des edusa, observées en abondance autour des touffes en fleurs de solidago virgaurea (Lucas, Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Lucas Daniel - Complément 1932 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Plusieurs exemplairesavec trois ailes typiques et la quatrième de la forme helice Hb., ou de la forme helice avec trois ailes normales et la quatrième typique, ont été capturés ou observés à Dompierre sur mer (17), en septembre 1930 (Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Trois générations les années chaudes. La troisième génération s’observe au cours de la première quinzaine d’octobre ; elle présente dans le sud des Deux-Sèvres et le nord des Charentes la particularité suivante : presque tous les exemplaires femelles ont une couleur intermédiaire entre helice et la forme typique ; il n’y en a pas deux semblables. On pourrait admettre que la couleur moyenne est celle d’helicina. Certains mâles tendent eux aussi vers une forme pâle.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Souci. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Espèce migratrice qui peut-être abondante certaines années. L’imago est visible en IV-XI, en deux générations. Champs cultivés, luzernes, dunes pourvues de plantes fleuries. Chenille sur Trifolium, Cytisus, Onobrychis sativa, Medicago, Vicia, Lotus, en V-VII puis en IX.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912). Trois générations les années chaudes. La troisième génération s’observe au cours de la première quinzaine d’octobre. Elle présente dans le sud des Deux-Sèvres et le nord des Charentes la particularité suivante : presque tous les exemplaires femelles ont une couleur intermédiaire entre helice et la forme typique ; il n’y en a pas deux semblables. On pourrait admettre que la couleur moyenne est celle d’helicina. Certains mâles tendent eux aussi vers une forme pâle (RL 1983).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Boismé 08/10/2010 (Rolland Ludovic) - Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Bressuire 06/10/2010 (Séchet Vanina) – Chambroutet 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 28/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Chizé 26/07/1975 (NT), 09/08/1988 (NT) - Coulon 28/09/1947 (MG) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 16/10/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 31/07/1974 (NT), 13/09/1980 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/08/1947 (MG), 27/09/1995 (CL) - Le Bourdet 06/07/1968 (NT) – Niort 21/08/1954 (MG), 18/07/1955 (MG), 29/09/1955 (MG), 02/10/1955 (MG), 03/10/1968 (MG), 10/05/1970 (NT), 10/05/1971 (MG), 06/07/1971 (MG), 16/09/1981 (NT), 17/09/1981 (NT), 20/09/1981 (NT), 25/09/1981 (NT), 28/09/1981 (NT), 06/10/1981 (MG), 14/10/1982 (NT), 18/07/1983 (NT), 01/09/1992 (AG), 26/05/2010 (Rebeyrol Christian), 12/10/2010 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) – Saint-Martin de Mâcon 05/08/2010 (Meyer Daniel) – Saint-Sauveur 07/07/2010 - Sainte-Blandine 06/08/1967 (NT), 14/09/1980 (NT) - Thiors 27/08/2006 (AG) – Thouars 14/06/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 28/07/1955 (MG), 27/09/1955 (MG), 01/10/1956 (MG), 29/06/1960 (MG), 29/07/1964 (MG), 27/07/1967 (NT), 13/09/1980 (NT), 13/09/1981 (NT), 05/10/1981 (NT), 26/04/1994 (CL) – Voultegon 22/10/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Comibaena bajularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Verdelet

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Verdelet, le Géomètre bajulaire. Répandue dans toute l’Europe. Partout en France. Fréquente les chênaies, les friches et jardins. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur Quercus, Fagus, Prunus.

I. Répandu partout mais toujours assez rare (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2003 (Wilding Neil) - Marigny 27/07/1994 (CL), 02/06/1997 (CL) - Villiers en Bois 27/06/1974 (NT), 09/06/2006 (AG), 22/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Comibaena bajularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Ecaille chinée, Callimorphe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur epilobium, plantago, rumex, lonicera, Prunus spinosa, genista. Elle est visible en mai. Répandu et commun dans toute la zone océanique, avec l’aberration lutescens Stgr., à ailes postérieures jaunes, et l’aberration saturnia Obth., à ailes postérieures oranges. Ces aberrations sont généralement rares et elles n’ont été rencontrées jusqu’ici que dans un petit nombre de localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Callimorphe, l’Écaille chinée. Partout en France, dans les bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins, zones urbanisées. Activité diurne. Forme lutescens au nord-ouest de la France. Espèce que l’on trouve facilement dans les jardins du centre ville de Niort (AG). Espèce univoltine en VII-IX. Chenille sur diverses plantes basses dont Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la zone océanique (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Arçais 06/08/2008 (Quété Jean-François) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) – Bougon 05/08/2009 (Fromont Jean-Louis) - Boussais 07/08/1998 (CL) - Chanteloup 01/08/2005 (Bonnet Stéphane), 22/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Chizé 30/07/2007 (Montenot Jean-Pierre) - Genneton 13/08/2010 (Miteu Martine) – La Couarde 27/05/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 02/08/1971 (NT), 02/08/1971 (NT), 10/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1978 (NT) - Magné 22/07/1969 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/08/1998 (CL), 22/07/2005 (CL) - Missé 19/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 15/07/1944 (MG), 28/07/1948 (MG), 26/07/1949 (MG), 05/08/1950 (MG), 05/08/1955 (MG), 12/07/1959 (MG), 19/07/1959 (MG), 16/07/1970 (NT), Niort 29/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 17/07/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 22/07/1982 (NT), 12/07/1992 (AG), 01/09/1998 (AG), 05/07/2007 (AG), 10/08/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 17/03/2009 (AG), 15/05/2009 (AG), 11/07/2009 (AG), 28/04/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis), 06/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT), 13/07/1989 (NT) - Saint-Jean de Thouars 14/07/1992 (AG), 08/05/2009 (AG), 25/07/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Villiers en Bois 08/08/1971 (NT), 19/08/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Hipparchia fagi (Scopoli, 1763)
Sylvandre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juillet. Lisière des bois secs, coteaux calcaires. Se pose fréquemment sur le tronc des arbres. Chenille sur holcus, bromus. Elle est visible en mai. Ca et la dans la région, mais jamais commun.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce rare et localisée, connue de 4 localités en 17, présente dans la région de Thouars en 79 ainsi qu’en 16).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sylvandre. Espèce localisée dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, surtout dans le Midi, plus rare au nord. Fréquente les bois et les pelouses sèches buissonneuses. Espèce univoltine en VI-X. Chenille sur graminées.

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Secondigny 22/08/2004 (Dupin Stéphane) - Villiers en Bois 13/08/1950 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hipparchia fagi (Scopoli, 1763)
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre ; hiverne et reparaît en avril ; parfois une génération en mai juin, provenant de chrysalides ayant hiverné. Jardins, bords des chemins. Chenille sur urtica, humulus. Elle est visible de juin à septembre. Inachis io, appelée vulgairement le Paon du jour, est répandue, mais rarement abondante, dans toute la région. Quelques exemplaires provenant de chenilles mal nourries, restent de petite taille et constituent l’aberration ioides O. I. M. Frionnet dit (Les Premiers états des Lépidoptères, 2 ème fascicule, p.XXXVIII) que Pyrameis cardui vole "aussi bien la nuit que le jour". J’ai fait deux fois, aux lampes électriques de Niort, le 25/01 et le 10/11/1904, la capture de v. io. L’espèce n’a pu être prise ainsi qu’à condition d’exécuter, comme cardui, un vol nocturne (Gelin).


Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Remarque de Mathieu Charneau concernant l’année 2010 :

Concernant la raréfaction de l’espèce "Petite tortue" et notamment l’étude sur le parasitisme touchant les chenilles de cette espèce. Je voulais faire part d’une observation concernant le parasitisme des chenilles de paon de jour. L’année dernière (2010), je suis tombé sur une "colonie" de chenilles de Paon de jour. J’avais capturé deux chenilles âgées pour terminer l’élevage. Ces deux chenilles sont devenues chrysalides. Malheureusement, de ces deux chrysalides sont sorties deux asticots (diptères) ! Cela correspond donc à un taux de 100% de parasitisme même si sur un si petit échantillon cela ne peut pas être représentatif.

L’évolution des populations de paon de jour est donc lui aussi à surveiller car cette espèce pourrait dans les années à venir décliner comme l’a fait la Petite tortue. A suivre ...


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Paon du jour. Espèce très répandue en Europe sauf dans le nord de la Scandinavie et le sud de la péninsule Ibérique. Partout en France mais habituellement rare en climat méditerranéen sec. Fréquente les prairies, les friches, les lisières des bois, les parcs et jardins. Espèce univoltine à trivoltine selon les régions et les années en II-X. Chenille sur Urtica.

I. Répandu dans toute la région. Rarement abondant (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 11/06/2011 (AG) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/10/2007 (CL) - Chanteloup 20/08/2005 (Bonnet Stéphane), 22/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chauray 11/10/2011 (Vien Danielle) - Clessé 24/04/2010 (Rolland Ludovic) – La Mothe Saint-Héray 03/07/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 18/03/2010 (Rolland Ludovic) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 14/03/1993 (chenille) (AG), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 20/06/2009 (AG), 08/09/2012 (AG) – Parthenay 28/08/2011 (Courant Julien) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 29/08/1988 (CL)- Voultegon 28/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Se pose sur les rochers, sur les murs de clôture des endroits habités. Chenille sur triticum, poa, hordeum. Elle est visible en mars puis en mai et en juillet. Répandu et commun partout. Peu variable. M. Delahaye a pris aux environs d’Angers 2 exemplaires pourvus de 4 ocelles sur les ailes antérieures.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mégère (femelle), le Satyre (mâle). Répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’Ecosse et de la Scandinavie. Partout en France. Fréquente les pelouses caillouteuses, les landes et lisières ensoleillées. Espèce plurivoltine en III-X. Chenille sur Bromus, Lolium, Festuca.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Bressuire 23/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 15/05/1976 (CL) - Genneton 13/08/2009 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1957 (MG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 21/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 15/06/1940 (MG), 11/04/1948 (MG), 18/08/1955 (MG), 08/07/1991 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Pressigny 29/08/2010 (Debordes Laurent) - Saint-Gelais 30/04/1990 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 26/08/2001 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG) - Villiers en Bois 06/04/1957 (MG), 05/05/1957 (MG), 16/09/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)
Myrtil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Prés et lieux gazonnés, se pose à terre ou sur les plantes basses. Chenille sur poa pratensis, poa annua L. Elle est visible en mai. Répandu et très commun dans toute la région. L’ocelle apical de l’aile supérieure n’est que rarement bipupillé, en dessus et en dessous. Il est quelquefois accompagné, en dessous seulement, de 1 ou 2 petits ocelles ; la bande claire des ailes inférieures porte 0, 1, 2, 3, 4 ocelles semblables à ces derniers et le plus souvent réduits à un simple point noir. Les exemplaires privés de ces ocelles sont de beaucoup les plus nombreux. On trouve çà et là des femelles dont la bande médiane des ailes inférieures s’éclaire , au milieu et en dessus, d’une nuance fauve vif, plus ou moins étendue, qui les rattache à la variation hispulla Hb.

Deux-Sèvres : Commun. Un exemplaire atteint d’albinisme étendu et très symétrique, pris au Fief de François, le 02/08/1909. Quelques exemplaires de la variation hispulla, à Epannes, et dans la forêt de Chizé (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Myrtil. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception du centre et du nord de la Scandinavie. Répandue dans toute la France. Fréquente les prairies, les landes ouvertes herbeuses et les bois clairs. Espèce univoltine en IV-X. Chenille sur Poa.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Argenton les Vallées 11/06/2010 (Courtin Bernard) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 07/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 28/08/1980 (CL) - Chanteloup 28/05/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 01/08/1948 (MG) - Combrand 13/06/2006 (AG) - Echiré 04/07/1991 (AG) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) - Fressines 02/08/2006 (AG), 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 25/06/1989 (NT), 04/06/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (MG), 23/06/1957 (NT), 05/06/1991 (AG) - Luzay 27/08/2006 (AG), 27/08/2007 (AG) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/06/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 11/07/2010 (Meyer Daniel) - Moutiers sous Argenton 02/08/2003 (CL) - Niort 25/06/1968 (MG), 29/07/1971 (MG), 29/07/1971 (NT), 01/09/1972 (NT), 11/07/1976 (NT), 11/07/1982 (NT), 12/06/1983 (NT), 26/06/1983 (NT), 25/06/1991 (AG), 15/08/2004 (AG) - Rom 24/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) - Saint-Léger de Montbrun 08/06/2003 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 26/08/2001 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG) - Sainte-Radegonde 18/06/2011 (Miteu Martine) - Sansais 26/06/1976 (NT) -Sompt 27/08/2009 (Orsini Maris) – Thouars 09/06/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 14/06/1958 (MG), 13/06/1959 (MG), 17/06/1959 (NT), 01/07/1971 (NT), 01/06/1976 (NT), 28/06/1983 (NT), 30/08/2005 (AG), 01/07/2010 (AG) – Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis d’août à septembre e deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur brassica, raphanus, sinapis, tropaelum. Elle est visible en juin, août, octobre. Elle détruit parfois complètement les plantations de choux. La génération printannière de brassica a généralement la tâche apicale d’un noir moins vif, avec le contour interne moins dentelé chez le mâle que dans la génération d’été. Répandu dans toute la région, et extrêmement commun certaines années. La chenille est parasitée par divers hyménoptères, dont le plus commun est le microgaster granulatus L, qui enraye heureusement l’extrême prolifération de cette espèce. - Une femelle aberrante, de 5 cm d’envergure, prise à Niort le 11/05/1911, a les ailes allongées et très étroites, celles du côté droit excavées au bord externe, les postérieures nuancées de jaunâtre en dessus (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Pieris brassicae Etat connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du chou. Répandue dans toute l’Europe et toute la France, espèce migratrice. L’imago est visible en III-XI en deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur Brassica, Raphanus, Sinapis, Tropaelum, en V-VI puis VIII-X.

I. Répandu et extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) – Bressuire 09/04/2011 (Séchet Vanina), 30/06/2011 (Séchet Vanina) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 05/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 16/07/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/07/1955 (MG) - Marnes 06/04/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/07/1947 (MG), 09/09/1947 (MG), 10/08/1955 (MG), 20/04/1970 (NT), 09/05/1970 (NT), 10/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 06/09/1980 (NT), 25/09/2008 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian), 10/04/2010 (AG), 09/10/2010 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 05/09/2003 (AG), 09/06/2007 (AG) - Saint-Rémy 07/09/1980 (NT) - Sainte-Blandine 15/03/1968 (NT), 30/03/1968 (NT), 14/09/1980 (NT), 25/08/2000 (AG), 02/09/2000 (AG) - Taizé 07/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 14/06/1965 (NT), 13/09/1980 (NT), 16/09/2007 (AG), Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Plebejus argus (Linnaeus, 1758)
Azuré de l’Ajonc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Gazons secs, dunes du littoral. Chenille sur trifolium, ononis, lotus, genista, helichrisum stoechas. Elle est visible de mai à juillet.

Deux-Sèvres : Saint-Symphorien, Avon, Bessines, coteaux secs du calcaire oxfordien (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Commun sur le littoral. Ile de Ré, La Couarde (Gelin). Le Galon d’or (Mabille).

Charente : Assez commun en Forêt de Livernant (Obth.).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Dans l’ouest atlantique, ce lépidoptère est observé sous deux formes assez différentes : 1° Sur le littoral de l’Océan, il est de petite taille, avec des bandes marginales moins foncées que dans la forme suivante ; les femelles sont souvent saupoudrées de bleu aux ailes antérieures ; elles présentent, surtout à Longeville (85), des tendances à l’hermaphroditisme ; plusieurs exemplaires, tout à fait hermaphrodites, ont été capturés par G. Durand et le docteur Glais, en 1931, dans cette localité. Le docteur Glais a décrit, des côtes du Morbihan, une forme remarquable qu’il a appelée : Plouharnelensis, caractérisée aux ailes inférieures, en dessous, par une tache discale en forme de crochet. 2° Dans les bocages breton et vendéen, on observe une forme robuste avec de larges bandes antémarginales, d’un noir vif et le dessous des ailes à fond bleuâtre, plus clair que dans les exemplaires du littoral. On ne la trouve que dans les terrains schisteux et granitiques ; elle est toujours moins abondante que l’autre.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit argus. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’Irlande et dans l’extrême nord. Fréquente landes, prairies, pelouses et clairières. Espèce monovoltine ou bivoltine en V-VIII. Chenille sur Genista, Trifolium, Lotus.

I. Avon (HG) - Bessines (HG) - Saint-Symphorien (HG).

II. Chizé 15/06/1968 (NT), 24/06/1970 (NT) - François 01/06/1965 (NT) - Genneton 08/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 01/07/1989 (NT) - Marnes 02/08/2005 (CL), 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Verrines sous Celles 21/06/1970 (NT), 17/08/1970 (NT) - Villiers en Bois 27/09/1992 (CL), 01/07/1994 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Plebejus argus (Linnaeus, 1758)
Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Argus bleu, Azuré de la bugrane

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations, parfois trois. Prairies, luzernes, lieux herbus. Chenille sur genista, ononis, trifolium, medicago. Elle est visible en mai puis en août. Dans notre région icarus, espèce extrêmement commune, varie surtout par la ponctuation du dessous des ailes antérieures : le plus grand nombre des exemplaires possèdent deux points noirs près de la base ; ces deux points peuvent être accompagnés chacun d’un petit satellite, ou seulement l’un d’entre eux ; ils peuvent être obsolètes, en même temps ou séparément ; quelquefois il ne reste plus que les deux satellites, ou même un seul ; enfin les uns et les autres peuvent manquer totalement et c’est alors la variation icarinus Scriba, forme assez voisine d’escheri, et qui n’est jamais très commune. Icarus femelle n’a que rarement le disque des ailes entièrementbrun ; la plupart des exemplaires sont plus ou moins envahis en dessus par une écaillure bleu violet, analogue à celle des mâles, et tendant ainsi vers la forme caerulea Fuchs. entièrement bleue avec une bordure submarginale de points noirs, forme dont on trouve ça et là, dans l’ouest, quelques rares exemplaires ; mais toutes les femelles de la région sont ornées d’une bordure formée de lunules jaune orangé vif, plus ou moins complète sur les ailes supérieures, et constituée, sur les ailes inférieures, par une série d’ocelles pupillés de noir, largement cerclés, en dedans, de jaune orangé, et en dehors de petits arcs bleus s’appuyant sur le fin liseré noir contigu à la frange. Les aberrations les plus fréquentes consistent, comme pour toutes les lycènes, dans l’exagération, l’oblitération, la confluence et même l’irradiation des points et autres dessins. Une femelle prise au Fief de François (79) le 15/09/1910, se rapproche de caerulea par sa coloration et par sa frange gris brun aux ailes supérieures ; mais les ailes inférieures portent une frange d’un beau blanc, coupé de noir dans le prolongement des nervures. C’est vraisemblablement un hybride de bellargus t d’icarus (Gelin).


Supplément 1932 au Catalogue 1912 des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique (Daniel Lucas) :

Un exemplaire hermaphrodite a été capturé par feu Le Pontois dans la forêt de Benon (17).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré de la bugrane, l’Azuré commun. Espèce répandue dans toute l’Europe. C’est l’un des papillons les plus communs dans nos régions et il fréquente la plupart des prairies naturelles et semi-naturelles. Localement, les bonnes années, il peut même être très abondant. Malgré une certaine variabilité, la plupart des mâles ont un recto bleu nuancé de violet. Celui de la femelle est brun, avec des macules orange et une sulfurisation bleu-violet à la base des ailes d’étendue variable. Le revers des deux sexes est gris-brun avec des macules orange et des points noirs cernés de blanc. Se rencontre dans une grande variété de lieux, de la plaine jusqu’à plus de 2000 m, partout où ses plantes-hôtes abondent. Période de vol : V-X, en générations successives. Chenille sur Medicago, Lotus, Trifolium, Ononis.

I. Répandu et extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton les Vallées 04/06/2006 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 18/07/1998 (CL) - Availles-Thouarsais 18/07/1998 (CL), 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 20/05/2001 (AG) - Béceleuf 15/05/1975 (NT) - Bressuire 14/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 10/08/1980 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 25/07/2005 (Montenot Jean-Pierre) – Chenay 31/08/2009 (Orsini Maria) - Chiché 30/09/2010 (Courtin Bernard) - Chizé 27/06/1969 (NT), 10/08/1969 (NT), 26/07/1971 (NT), 17/06/1981 (NT), 11/06/1984 (NT), 24/06/1989 (NT) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fenioux 24/05/2011 (Chauveau Joseph) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 21/07/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 01/06/2002 (AG) - La Crèche 01/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1957 (MG), 02/09/1958 (MG) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Magné 29/07/1971 (NT) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Mougon 25/05/1990 (NT) - Niort 15/08/1940 (MG), 09/05/1948 (MG), 18/07/1955 (MG), 12/08/1955 (MG), 10/05/1971 (NT), 28/07/1971 (NT), 31/08/1972 (NT), 20/09/1979 (NT), 26/05/1980 (NT), 18/09/1981 (NT), 23/09/1981 (NT), 28/05/2005 (AG), 09/10/2010 (AG) - Prailles 24/04/2011 (Debordes Laurent) - Saint-Jean de Thouars 12/07/1991 (AG) – Saint-Marc la Lande 18/08/2009 (Collober Olivier) - Saint-Sauveur de Givre en Mai 22/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Sainte-Radegonde 17/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Verrines sous Celles 24/05/1970 (NT), 31/05/1970 (NT), 20/05/1999 (NT) - Villiers en Bois 21/07/1959 (MG), 05/08/1959 (MG), 06/08/1959 (MG), 27/08/1959 (MG), 05/08/1960 (MG), 27/07/1969 (NT), 18/08/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 31/05/1970 (NT), 21/06/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 22/05/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 08/08/1971 (NT), 25/08/1971 (NT), 20/06/1983 (NT), 30/08/2005 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyommatus icarus (Rottemburg, 1775)
Scopula tessellaria (Boisduval, 1840)
Phalène tesselée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène tesselée. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en extrême-Orient. Disséminée en France. Fréquente les prairies fleuries, les friches ouvertes et bien exposées. Espèce univoltine en VI-VII. La chenille hiverne. Chenille sur Erica, Pulsatilla.

I. Assez commun en Forêt de Chizé 20/06/1906 (HG), 13/06/1905 (HG) - Bois de Mallet près de Mauzé 17/06/1910 (HG).

II. Assais les Jumeaux 23/06/2008 (CL) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Massais 21/06/1988 (CL) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scopula tessellaria (Boisduval, 1840)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne comme papillon, plus rarement comme chrysalide ; les papillons reparaissent en mars-mai ; les chrysalides hivernées éclosent en mai-juin. La génération de septembre est la plus abondante. Chenille sur urtica, parietaria. Elle est visible de juin à octobre. Ce papillon, appelé vulgairement le Vulcain, est répandu dans toute la région, en quantité plus ou moin abondante selon les années. Il recherche les suintements des arbres cariés, les fruits pourris ou déjà attaqués par d’autres insectes. Quelques exemplaires possèdent un point blanc dans le tiers externe de la bande rouge des ailes antérieures (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vulcain. Espèce très répandue en Europe, migratrice. En France, largement répandue. Fréquente des habitats divers avec une préférence pour les lisières et les clairières des bois et les vergers. Espèce plurivoltine en II-XI. Souvent visible en plein hiver dans le sud de l’Europe. Chenille sur Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Bressuire 27/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 25/05/2005 (Bonnet Stéphane), 03/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 26/07/2009 (Miteu Martine), 18/09/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 13/10/2010 (AG) - La Crèche 14/09/2010 (Debordes Laurent), 20/09/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 09/08/2005 (Breuil Sandrine) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Missé 08/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 11/07/1955 (MG), 19/09/1964 (MG), 06/09/1968 (NT), 06/07/1970 (MG), 24/07/1970 (NT), 19/07/1978 (NT), 21/10/1979 (NT), 02/09/1980 (NT), 25/09/1980 (NT), 26/09/1980 (NT), 09/10/1980 (NT), 21/10/1980 (NT), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 08/09/2012 (AG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Sainte-Gemme 08/09/2005 (CL) – Sompt 30/08/2009 (Orsini Maria) – Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 03/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/